Red Bus ^

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Red Bus ^

Message  jartro le Jeu 7 Avr 2011 - 22:57

Salut, salut,
ça fait longtemps que je n'ai pas posté mais je regarde toujours la série énormément et le forum aussi. Je voulais donc vous faire partager mon petit début "d'épisode" voir ce que vous en pensez... Bonne lecture.


The Red Bus : (ultra-dramatique)

Synopsis : Jane fait réviser sa DS il est donc contrait de prendre le bus...

Intervenant : ! TOUS !

Jane regardait les passants qui attendaient le bus avec lui, il les observait même. Il se demandait pourquoi celui-ci ou celui-là prenait le bus et non sa voiture ou le train ? Quand le bus arriva, il continua de les observer, mais son regard s'attarda sur l'affichage du véhicule « transport gratuit », il n'avait pas pris le bus depuis longtemps, mais les navettes gratuites ne lui disaient rien. Il monta tout de même.

Il salua le chauffeur, qui regardait dehors de l'autre côté et alla s'asseoir vers le milieu du bus. La radio passait un morceau de Jimmy Hendrix, dans le fond un groupe de jeunes chantaient en cœur avec la radio. Le bus démarra et s'élança dans les rues de la ville, les bureaux du CBI se trouvaient à environ une dizaine d'arrêts, il lui faudrait à peu près trente minutes. Tout à coup son téléphone sonna. « Lisbon ? Quelle belle matinée... » ; « Vous êtes en retard ! » Sur ceux elle raccrocha aussi sec. Jane prit un air renfrogné et fini par afficher un petit sourire satisfait. Il se replongea dans l'observation des autres passagers.

Le bus s'arrêta à un feu, un début d'embouteillage se créait et Jane souriait d'autant plus que Lisbon serait énervée par son retard. La radio crépita un instant et s'arrêta, les jeunes du fond poussèrent quelque protestations joviales et se rassirent, la feu passa vert, mais le bus ne bougea pas, les gens commençaient à poser des questions. La cabine du chauffeur était bien accessible mais personne n'avait encore assez à se plaindre, de plus l'on ne voyait pas ce que faisait le chauffeur depuis les sièges. La radio se mit alors de nouveau en marche, Jane eut alors un déclic, il reconnaissait le morceau, il se tramait quelque chose, ce morceau, il ne l'aimait plus, il l'effrayait. Il se leva, avança dans la rangée, le radio-CD indiquait « Prélude de Bach en... », il ne prit pas le temps de lire la suite, il s'approcha du chauffeur, mais celui-ci avait disparu, il était descendu sans que personne ne le remarque. Le visage de Jane devint pâle, on pouvait maintenant y lire une peur que l'on ne lui connaissait qu'à la vue d'un seul et unique symbole : un petit smiley rouge sang était dessiné sur le siège et de la même couleur une inscription disait « Voyage en soute moins cher ».

Jane appuya sur le bouton d'ouverture des portes, prit la clé restée sur le contact, descendit du bus sous les regards et les oppositions des autres voyageurs, et se dirigea vers les portes de soute. Il inséra la clé dans la fente qui craquela légèrement et tourna. Un déclic, le verrou se débloqua, la porte s'ouvrit lentement. Ce n'était plus de la peur, mais de la terreur que l'on pouvait lire sur son visage, devant lui, mortes et massacrées dans un tristement habituel mode de fonctionnement, six femmes étaient accrochées, du sang coulant de leurs plaies les pieds vernis de leur sang, elle formait un visage joviale et souriant dans la soute, mais un visage de mort...

Partie I : The blind sign...

-Comment ça va?
-Hmm...bien...mieux, je vous attend au bureau, ne soyez pas en retard ! Répondit-il à Lisbon en s'éloignant.

Jane prenait un air heureux comme-ci rien ne c'était passé, mais, il ne cessait d'y penser. Maintenant, tout lui revenait en tête...Tiger, Tiger... il fit un mouvement sec pour oublier et continua de s'éloigner du bus maintenant encerclé par les barrières de police et les voitures des médecins légistes. Comment aurai-il put savoir que Jane prendrait le bus ? Comment aurait-il put savoir qu'il prendrait ce bus ? Tant de question qui resteraient sans réponse tant qu'il ne serait pas entre quatre planches, car c'est là, et là seul qu'il ira !
Lisbon s'approcha de son pas rapide et habituel des cadavres et demanda un rapport à Cho et Rigsby qui regardait les corps mais pensaient à Jane.
-C'est bien lui cette fois, il n'y a pas de doutes, les entailles, le sang sur les ongles... le smiley ! Tout correspond au mode opératoire habituel.
-Oui, mais cette fois on en a six ajouta Cho d'un air plus froid et sérieux que d'habitude.
-Et boss, ces femmes ont toute un point commun d'après les légiste...
-Oui ? Répondit Lisbon impatiente.
-Elles étaient aveugles. Elle prenait ce bus pour se rendre dans l'institut Blind Letters, c'est le seul qui le dessert. Il a du les repérer là-bas.
-Très bien, Cho, vous y allez, Rigsby vous venez avec moi, nous allons rendre visite au chauffeur de ce bus ?
-Et Jane ?
-Je suis sûre que Van Pelt va très bien s'occuper de lui au bureau, allez, venez !

Il faisait les cents pas dans le bureau, il tentait de comprendre comment il avait put être suivi et depuis quand il l'était ! Quelqu'un au CBI travaillait pour lui, ça ne faisait aucun doute, mais qui. Et d'ailleurs, pouvait-on dire qu'il travaillait pour lui ? Non, il était encore l'un de ses pantins, il ne pouvait nier l'évidence, il s'y reconnaissait, Red John n'était que son reflet, plus sombre, plus anéanti peut-être, mais c'était son reflet.

Van Pelt arriva en catastrophe dans le bureau, suivi de Laroche.
-Ça va Jane ? Demanda-t-elle aussitôt.
-Ça irait mieux avec un thé...
-Laisse j'y vais !
Il se tourna vers Laroche, celui-ci le fixa.
-Vous devez vous reposer, vous avez subi un choc, je sais ce qui s'est passé la dernière fois que vous avez eu affaire à lui, et je ne voudrais pas que cela se reproduise !
-Hmmm...Monsieur Laroche à peur ? Non ? Vous avez ce pouvoir surnaturel ? Je vais très bien et je vais vous le prouver.

Sur ceux il sortit de la pièce, et se rendit dans la pièce où l'on avait regroupé les témoins du bus. Laroche le suivait et l'observait, mais ne fit aucun geste pour le retenir. Malgré son antipathie presque avérée pour Jane, il admirait son travail qui amenait toujours à des résultats. Jane s'installa face aux témoins qui râlait de plus en plus parce qu'on les retenait ici.
-S'il vous plait ! Un peu de silence ! Demanda Jane.
-Pourquoi on est là, on a rien fait...et vous là, pourquoi on vous a pas retenu !
-Très bien, vous vous êtes le chef de meute, pas vrai ? Petit, un peu loubard, mais un caractère de cochon. Vous avez l'habitude de prendre ce bus avec vos amis ? Au fait vous chantiez faut tout à l'heure !
L'autre devint rouge vif.
-Euh... ouais... on le prend souvent mais on y est pour rien.
-Je n'ai pas dis le contraire, quoi que. Il sourit. Vous, là-bas, vous connaissiez le chauffeur, pas vrai ? Et oh !
-Elle est aveugle. Lui déclara Laroche. Elle ne sait pas que vous lui parlez Jane.
-Oups, pardon. Madame, laissez la passer s'il vous plait. Merci... Alors, vous le connaissiez ? Quel est son nom ? Et où descendiez-vous habituellement ?
-Je ne vois pas pourquoi vous dites cela ! Je...
-Allez !
-Très bien, mais...pas ici s'il vous plait.
-Très bien. Vous autres vous restez ici, je n'ai pas encore fini.

Il sortit sous les cris des témoins énervés, lui, il souriait, Laroche de son côté était convaincu d'une chose : il n'avait jamais vu Jane aussi pressé d'en finir avec une affaire. Jane et la femme s'assirent chacun d'un côté d'une petite table, il l'observait, elle lui rappelait la femme qui avait accueillit Red John, elle était elle aussi aveugle, il ne croyait pas aux hasards, elle avait un lien avec lui. Son téléphone interrompit sa réflexion.
-Oui Lisbon ?
-Comment allez-vous ?
-Cessez tous de me poser la même question je vais bien, et de votre côté ?
-Écoutez, vous n'êtes pas obligé de...
-Je vais bien, et vous allez plus mal que moi, alors dites-moi qu'avez vous découvert ?
-Toutes ces femmes ont un point en commun, hormis qu'elles connaissaient toute le chauffeur...
-Laissez-moi deviner, elles sont aveugles ?
-Que... oui ! Elles allaient toutes à l'institut Blind Letters.
-Blind Letters ?
La femme aveugle leva la tête, elle connaissait ce lieu, ça ne faisait aucun doute.
-Merci Lisbon, je vous y rejoint.

Partie II : The Blind Letter Institut.

-Eh, Lisbon, vous avez trouvé !
Elle regarda Jane d'un air craintif comme-ci elle s'attendait au pire, il était de trop bonne humeur. Il n'était pas seul, la jeune femme aveugle du CBI l'accompagnait.
-Jane ? Qui est-ce ? Demanda Lisbon en fixant la jeune femme.
-Oh, j'allais oublier, Tania Johnson, je vous présente Theresa Lisbon, ma charmante collègue. Tania est l'une des patientes de l'institut.
-Vous savez, ils font beaucoup pour nous ici, on nous aide à voir sans nos yeux, à écrire aussi, la directrice elle même est aveugle. Je lui doit beaucoup.

Elle se sépara de Jane et alla d'elle même vers le bureau d'administration, Jane la fixait toujours, admiratif et chagriné à la fois. Il se tourna vers Lisbon.
-Elle était sa prochaine victime.
-Jane, c'est fini maintenant, il ne les touchera plus.
-Elle non, mais d'autres et ça recommencera, toujours, nous devons l'arrêter cette fois, je dois l'arrêter.

Lisbon, Jane et Cho se rendirent dans le bureau de la directrice. Rigsby était quant à lui allez rendre visite seul au chauffeur du bus, Van Pelt devait l'y rejoindre en début d'après midi. La directrice était grande, mince et imposante à la fois, elle serait le pommeau d'une canne entre ses mains et se tenait debout face à sa fenêtre, avec l'air sévère des gardiens de prison. A leur entrée elle se tourna, son teint était pâle, elle avait pleuré peu de temps avant.

Jane commença à inspecter le bureau, il regarda les diplômes affichés aux murs, les photos de cérémonies, de fêtes officielles, mais jamais de sourire, la directrice paraissait triste. Lisbon pendant ce temps posait les question habituelles, quant elle eu fini, Jane prit la parole.
-Pourquoi cette tristesse ?
-Pardon...vous vous fichez de moi ?
-Non, pas seulement aujourd'hui, tout le temps, vous ne souriez jamais, c'est très mauvais pour le teint vous savez ? Qu'est-ce qui vous blesse au fond ? Ce que vous êtes, votre état...
-Assez ! Vous osez, à un tel moment !
-Avez-vous engagé un nouvel interne il y a peu ? Reprit Lisbon pour changer de conversation en jetant un regard noir à Jane.
-Le dernier est entré il y a de cela un mois et demi, un jeune homme charmant. Très attentionné, il ne laisse rien au hasard pour le confort des patients, il leur met toujours de la musique, cela les aide. Un bon garçon en somme.
Comme pour clore sa phrase elle écrasa son pommeau sur la main de Jane qui tentait de s'emparer d'une feuille sur le bureau.
-On ne touche pas ! Je ne retrouve plus rien après !

Jane se prit la main et sortit du bureau, il se retrouva dans le couloir d'accueil, il était sombre et étroit, mais aucun obstacle ne venait obstruer le passage, pour éviter que les patients ne les percutent. Il longea quelque portes, des « salles d'entrainements » à ce qu'il comprit, en effet chaque porte comprenait un écriteau écrit en braille et en langage normal qui indiquait la spécialité de la salle. Il commença à lire chaque écriteau, comme-ci il cherchait quelque chose. Il continua de longer les portes et se retrouva bientôt au bout du couloir au niveau de l'accueil.
-Ou est-ce que je pourrais trouver la salle de musique ?
-La salle de musique ? Euh, au bout du couloir, prenez l'ascenseur et ce sera la cinquième porte en face.
-Merci.

Il retourna sur ses pas, et se dirigea vers l'ascenseur, là encore, tout était écrit en braille, il appuya sur le bouton qui menait au deuxième étage et la porte s'ouvrit. Le couloir était baigné d'une lumière rougeâtre de milieu d'après-midi, mais il n'était que midi. Il s'avança dans le couloir, celui-ci était totalement vide et calme, seul un léger son semblait sortir d'une pièce non loin de là. Il leur met toujours de la musique... de la musique. Jane commençait à craindre le pire. Pourquoi avait-elle insisté sur ce point en particulier ? Il continua d'avancer jusqu'à la salle d'où provenait ce son, il s'arrêta et écouta, les notes résonnèrent comme une alarme, c'était encore cette musique, plus lente cette fois, plus douce, plus triste, plus dramatique... il était venu ici. Jane mit la main sur la poignée, lentement il appuya. Et si il était là se disait-il, je ne suis pas armé, je n'ai rien... Jane continua sa pression, il voulait rester discret, la porte grinça pourtant légèrement. Elle s'ouvrit lentement, la pénombre de la salle déstabilisa alors Jane, il faisait plus noir dans cette salle que lorsqu'il fermait les yeux. Le prélude de Bach résonnait toujours dans la pièce, plus audible à présent, le peu de lumière qui entra laissa à Jane la possibilité de trouver l'interrupteur de la lumière, il l'effleura plusieurs fois, et enfin sa main se posa dessus. Il appuya, la lumière l'éblouit, comme un flash et le dessin sur le mur lui apparut plus grand et effrayant que jamais...

Partie III : Where is Tania ?

Jane inspectait la pièce, un piano électrique jouait seul le prélude, un petit papier était posé sur le clavier. Jane s'approcha et fit mine de la prendre, lentement, se préparant à toutes les éventualités. Il lut ce qui était écrit :

Chère Patrick,
Vous savez que je ne veux pas gagner, non, une victoire serait une défaite. Je veux juste vous dire que Tania est en sécurité ; avec moi. J'ai l'impression qu'elles ne restent pas longtemps avec vous, je suis trop rapide dira-t-on. Réfléchissez.
Bye-Bye

Elle n'était pas signée, mais ce n'était pas nécessaire, un grand jeu s'était engagé, et Jane ne se préparait pas à perdre, bien au contraire. Lisbon et Cho arrivèrent dans la pièce accompagnés de la directrice. Tout deux s'arrêtèrent, Jane regardait la lettre et le symbole sur le mur tour à tour, comme soumis au regard du smiley. Il avait les larmes au bord des yeux, il venait encore une fois d'échouer face à ce monstre, il ne pouvait plus dire mot. Lisbon s'approcha lentement, l'arme au point.
-Ça va aller ?
-Oui, reprenons...
-On a arrêté le chauffeur, vous voulez lui parler ?
-Il...il a kidnappé Tania, il nous a encore doublé, il était là, avec nous, encore un fois !
Il sortit de la pièce, Lisbon et Cho le suivirent.
-Charmant. Lâcha Cho.

Ils sortirent du bâtiment, Lisbon avait décroché son téléphone et donnait déjà tous les ordres possible pour retrouver Tania et faire boucler le quartier, ils montèrent ensuite tous en voiture et prirent la route de Sacramento et du CBI.

Jane entra dans la salle d'interrogatoire, le chauffeur de bus y était déjà assis il fixait le mur d'en face d'un air... sans aucun air, aucune émotion, ni aucun sentiment. Il ne détourna même pas le regard quand Jane entra, il continua de fixer le mur, silencieux. Jane s'assit en face de lui dans l'axe de son regard, mais rien ne changea, Jane, quant à lui le fixa.
-Bonjour. Dit-il lentement mais fermement, s'en suivi un long silence. Vous savez pourquoi vous êtes là, mais savez-vous pourquoi moi, je suis là ? L'autre détourna le regard vers Jane.
-Vous êtes flic... non, vous êtes celui dont il m'a souvent parlé, Patrick, c'est ça. Devrais-je dire que je suis heureux de vous rencontrer ? Il m'a dit de vous dire qu'il s'amusait toujours autant, c'est vrai qu'il vous ressemble, même physiquement, la taille, le visage... tout quoi. Vous avez ce même côté mystérieux, intriguant, mais lui a une particularité que vous n'avez pas, il le montre à chaque instant que vous le côtoyez : il est heureux.
-Chaque suspect qui est lié à lui me dit ça, vous le savez n'est-ce pas ? Il vous a dit ça aussi n'est-ce pas ? Il vous a dit comment ils ont fini ? Il a kidnappé ces femmes, il les a tué. Il en a encore kidnappé une, et ça ne vous fait rien ? Pourquoi vous laissez-vous manipuler pat cet homme ?
-Hahaha... manipuler ! Il ne me manipule pas, je suis son ami, il me dit tout ce que je veux savoir et il paie bien. Je n'ai pas peur de lui, il m'écoute, me comprend, il m'a débarrassé de ma femme. Une aveugle ! Que vouliez-vous que j'en fasse de celle-là, il n'y avait que son institut qui l'intéressait, moi j'étais son soutien financier et encore, elle avait largement les moyens, elle était médecin, psychologue en plus, avant son accident qui l'a rendu aveugle. Après ça, je devais m'en occuper tout le temps. Il criait. Tout le temps dans mes jambes. Et puis il est arrivé, mais je ne dirais rien de plus. Patrick, il ne gagnera jamais et vous non plus, jamais ça ne s'arrêtera et vous le savez !
-Très bien, on a donc fini. Il se leva et alla vers la porte. Au fait, je doute que vous arriviez jusqu'à la prison, vous serez mort avant et vous aurez eu tort de garder votre langue. Vous pouvez encore changer d'avis, mourir pour cet homme est un crime en soit. Il ne vous a rien apporté, et vous non plus, alors faites un choix ou mourrez avec mauvaise conscience.
-The white tiger never say. Chuchota-t-il.

Jane sortit de la salle d'interrogatoire et alla dans l'autre pièce derrière le faux miroir. Il regarda ses collègues et fit non de la tête.
-Il ne nous dira rien, car il ne se souvient de rien, Red John l'a hypnotisé, il ne nous mènera nul part.

Un déclic se produisit alors dans la porte, le verrou venait de se fermer. Un homme entra alors dans la salle d'interrogatoire et verrouilla la porte. Il tourna le dos au miroir et mit un masque, il se retourna ensuite vers le miroir. Et fixa Jane comme-ci il pouvait le voir. Jane connaissait ce masque, il s'en souvenait très bien.

Partie IV : Discussion

Il fixait toujours Patrick, celui-ci avait du mal à contenir sa haine et sa fureur, il fixa à son tour son ennemi. Il le voyait pour la première fois de face, son un masque, mais de face.
-Faites tomber ce masque, pourquoi vous cacher ?
-Patrick, Patrick, Patrick... vous ne savez donc pas qu'il est impoli de ne pas dire bonjour ?

En disant cela il se tourna vers le chauffeur de bus, contourna le bureau et se plaça derrière lui. Il sortit discrètement un cran d'arrêt de sorte que son complice ne le vit pas.
-Vous avez en tous cas raison sur un point, il est dangereux de laisser des traces. Ajouta-t-il en plantant le couteau dans la gorge de l'homme assis. Il fit descendre la lame le long du cou et continua sur la poitrine. Je ne suis pas un monstre, vous le savez, si non, je vous aurais tué, vous aussi, il y a longtemps. Je l'ai d'abord aimé, puis je l'ai fait souffrir, rien de physique, non, je lui ai dit des vérités sur la vie, elle était très gentille, elle vous aurait plu si vous aviez eu plus de temps pour faire connaissance. Mais comme je ne suis pas un monstre, je vais vous laisser une chance de la retrouver. Tania m'a juste avoué une chose, elle ne peut vous voir, mais elle sait que vous n'êtes pas heureux Patrick, elle voudrait que cela change, à vous de voir. Alors, vous accepter ce petit jeu ?
-Faudrait-il que vous puissiez sortir d'ici.
-Ne vous inquiétez pas pour cela, si je ne sort pas, la petite cabane que voici explosera, ça changera de mes habitudes. Lui dit-il en lui montrant une photo sur un téléphone. Première indice : Le tigre blanc est proche. Bonne chance Patrick.

Il se rapprocha du corps de son complice et mit le doigt sur la plaie pleine de sang, il s'en frotta les mains et s'approcha du miroir, il dessina alors un gigantesque smiley qui fit reculer Jane de trois pas. Il salua ensuite les « spectateurs » de ce terrible spectacle et se tourna vers la porte, il enleva alors on masque dans l'ombre et ajouta avant d'ouvrir la porte : « Vous avez quatre heures » Il sortit.

La porte de l'antichambre était toujours verrouillé, Lisbon composa le numéro de Laroche, celui-ci décrocha seulement après la troisième tentative. Elle lui expliqua la situation de manière rapide et ils attendirent sa venue. La porte eu le même déclic que la première fois et la porte s'ouvrit pour laisser entrer Laroche paniqué.
-Où est-il ?
-Il est parti depuis trop longtemps, nous ne le rattraperons pas, mais nous pouvons sauver Tania, il a dit « le tigre blanc est proche », proche de qui, de quoi, qui est le tigre blanc ? Déclara Lisbon.
-Ce n'est pas de l'animal dont il parle, il faut plutôt chercher du côté des restaurants, des gangs ou autres qui porteraient ce nom. Plutôt du côté des forêts de pin, sur la photo, on pouvait bien voir qu'il s'agissait de pin. De plus, la maison était orientée Nord-Est, en effet la date sur le téléphone indiquait trois heures et l'angle du soleil montrait bien que l'ombre correspondait à cela. Annonça Jane.
-Très bien... tu as vraiment vu tous ça ?
-Si je te le dis !

Il prirent chacun un ordinateur et même Jane ne se coucha pas sur son canapé, il était crispé et on pouvait lire une sorte de terreur mêlée à de la haine sur son visage : il allait peut-être enfin pouvoir se venger, s'il « gagnait » cette partie, il frapperait un grand coup contre Red John.

Partie V : White Tiger

Jane tournait en rond, ses collègues réfléchissaient, et lui tentait de comprendre la signification du tigre blanc. Il avait tout d'abord réfléchi aux zoos les plus proches, mais rien. Les restaurants n'avaient rien donné, les gang non plus. Il cherchait encore mais en vain. Il n'échouait jamais à ce genre d'énigmes habituellement, la vie d'une femme était en jeu, une femme qui l'aimait de surcroit. Il ne savait pas s'il devait croire Red John sur ce point. Était-ce pour le faire souffrir d'avantage, certainement.
-Jane, Jane venez ! Cria Lisbon.
-Vous avez trouvé quelque chose ?
-Une petite réserve presque inconnu se trouvent près de la forêt de pin au nord de la ville, devine le nom de cette réserve...
-The White Tiger ! S'écria-t-il.

Jane prit rapidement sa veste et partit en courant en criant « Je vous attend dans la voiture ! ». Il attendit l'ascenseur dix seconde et entra dans la cabine. Il appuya sur le bouton et l'ascenseur se mit en route. Il repensait à tout ce qui venait de se passer, il repensait à sa femme, à sa fille, aux victime de Red John, à celles qu'il avait connu, aux autres et à Tania maintenant. Une larme lui coula le long de la joue, il ne pouvait pas échouer, il ne devait pas, pour elles, et pour lui. L'ascenseur s'arrêta, il sortit et se dirigea vers la voiture, il ouvrit la porte du 4X4 habituel et s'installa sur le siège arrière droit, un craquement de papier chiffonné se produisit alors. Il se releva un peu et prit le papier qu'il déplia.
Patrick,
Vous avez compris, très bien, après avoir trouvé le tigre vous chercherez les arbres de l'amour. Ils ont à notre image.
Bonne chance, Tania vous attend.

Jane froissa le papier, Lisbon arriva alors à la voiture, elle monta sur le siège avant gauche et attendit Van Pelt pour conduire ainsi que Cho et Rigsby. Jane cacha le papier dans l'une de ses poches, il ne voulait pas qui Lisbon le vit. Il faisait mine de réfléchir.
-Écoutez, nous finirons par l'avoir, mais même si ce n'est pas cette fois, une chose est sûre, nous sauverons Tania, il nous reste trois heures...
-Nous l'auront la prochaine fois ! Lisbon, vous ne l'aurez pas, je l'aurai et il mourra, il n'y aura d'ailleurs pas de prochaine fois, si je ne l'attrape pas aujourd'hui, je l'aurai avant qu'il ne recommence, vous m'entendez, il ne tuera plus personne !
-Jane, vous savez que je ne vous laisserai pas faire. S'il vous plait, reprenez-vous. Nous avons une femme à retrouver.

Van Pelt, Cho et Rigsby coupèrent court à la conversation en entrant dans la voiture. Le trajet fut silencieux, Jane ne dit rien, il imaginait quel visage pouvait avoir un tel homme, car il le considérait toujours comme tel, après tout ce qu'il avait put faire. Il imaginait ce qu'il pouvait ressentir en tuant et en dessinant ce smiley de sang, une sorte de puissance peut-être, celle d'un dieu qui aurait le pouvoir de vie ou de mort sur n'importe qui.

La voiture s'arrêta en face d'une ferme, Jane descendit de voiture le premier et se dirigea vers l'entrée, il regardait autour de lui, mais il y avait finalement plus de champs que d'arbres.
-Il y a quelqu'un. Cria-t-il. Hé-ho !
-Oui, bienvenue à la réserve du Tigre Blanc. Répondit un petit homme âgé.

Lisbon lui posa les questions habituelles, il ne semblait pas que cet homme ait-eu de clients depuis un certain temps. Jane repensait au message de Red John, les arbres de l'amour, il n'y avait que peut d'arbres ici, et aucun ne se touchait, non, il faisait allusion à autre chose, surement en rapport avec la réserve, non plus, les arbres de l'amour, des champs, les arbres de l'amour... Jane ouvrit tout à coup les yeux. Il venait de comprendre.
-Monsieur, dites-moi, si je vous dis les Armes de labour, ça vous parle ? Demanda-t-il tout heureux.
-Bien sûr, vous connaissez ? C'est rare de nos jours les gens qui s'y intéressent, il s'agit des plus anciens outils de labour du pays, ils sont conservés ici. Vous voulez les voir ?
-Avec plaisir, allez Lisbon, ne faites pas cette tête, je vous expliquerai. Venez !

Ils suivirent l'homme dans la réserve, Jane entra en dernier, il se retourna vers l'extérieur, il se sentait observé, et c'était sans doute vrai, mais il était une chose qu'il sentait de plus en plus : la joie de réussir à le vaincre, enfin.

Partie VI : Les Armes de labour

Jane tournait autour des outils, ils étaient appelés Armes de labour car ils avaient été les « instigateurs » de la révolution agricole Américaine. Il s'agissait d'outils anciens tirés par des bœufs, ils n'étaient, malgré leur grand âge que très peu usés. Jane cherchait dans tous les petits recoins possibles.
-Vous cherchez quelque chose monsieur ? Demanda le propriétaire.
-Ah, le voilà, Lisbon on va y arriver. Il se retrouva la tête dans la « machine ». Voici l'indice suivant, Red John croit m'avoir piégé, mais il n'est pas très malin.
-Comment avez-vous su où chercher ! Vous nous cachez quelque chose Jane, on travail en équipe.
-Désolé Lisbon, mais vous savez, tout comme moi, qu'il est à moi.
-Jane ! S'énerva-t-elle.
-Quoi, je vous aide à l'arrêter mais vous me le laissez, d'ailleurs allons-y, il ne nous reste qu'une heure, Tania et Red John n'attendront pas que vous cessiez vos caprices Lisbon. Il partit alors vers la voiture en lui souriant.
-Mes caprices, non mais je rêve déclara-t-elle en lui emboitant le pas.

Il remontèrent en voiture, ayant abandonné le propriétaire de la réserve. Jane déplia le papier, mais il était blanc. « Stop » cria-t-il. La voiture s'arrêta, il fixait le papier sans comprendre, pourquoi Red John aurait-il fait cela, aurait-il eu peur ? Non, il n'y croyait pas.
-De l'encre invisible. Déclara Cho qui fixait le papier du coin de l'oeil. C'est souvent utilisé dans l'armée.
-Cho, je t'aime ! Hurla Jane.
-Pas moi. Lâcha Cho.

Jane mit le papier à la lumière du soleil, en effet, un message était écrit dessus, il lui fallait une de ces lampes à éclairage bleu dont il avait oublié le nom.
-Vous auriez une lampe bleu... vous savez comme dans les films ?
-Normalement oui, dans la boite à gant.

Lisbon en sortit une. Jane l'alluma et la mit derrière la feuille.

Très bien Patrick.
C'est au mille lieux de la forêt que vous trouverez. La tanière est occupée, les chasseurs sont partis.


Les mille lieux de la forêt, la tanière. Que voulait-il dire ? Jane réfléchissait, rien ne lui venait.
-Je sais ! Déclara Van Pelt. Mon père chassait parfois, très rarement, je détestais ça d'ailleurs.
-Van Pelt, s'il te plait, abrège. Déclara Jane.
-Excuse-moi, je disais, mon père chassait et le nom qu'il donnait à leur cabane de chasse est la tanière en l'honneur des animaux qu'ils chassent. Mais si elle est occupée...
-Ce n'est pas un problème. Reprit Jane. En fait il fait allusion à Tania, la tanière, Tania. C'est elle qui l'occupe, et ce ne sont pas les mille-lieux, mais le milieu. Il nous faut une carte de la forêt, là-bas. Rigsby, toi qui est si fort, n'est ce pas Van Pelt. Elle devint toute rouge. Pourrait-tu aller nous chercher une carte à la réserve, en courant bien-sur. Il lui adressait un grand sourire.
-Mouais, mais tu me redevras ça !

Il descendit de voiture et retourna dans la réserve, il chercha les cartes aux comptoirs mais rien. « Monsieur, vous êtes là ? ». L'homme apparu tout à coup à l'angle d'un mur. Rigsby lui demanda la carte et ressortit. L'homme revint sur ses pas, il était blanc comme un linge, au coin, dans l'ombre, un homme l'attendait, le visage caché par l'obscurité qui commençait à apparaître. « Très bien, il vont exactement où je veux qu'ils aillent, merci, voici votre récompense ». Il sortit de sa poche une liasse de billets et quand l'homme tendit la main pour les prendre il l'attrapa et l'emmena dans l'ombre.

Partie VII : Fire, Fire...

Rigsby tendit la carte à Jane, celle-ci était encore pliée, Van Pelt avait déjà commencé à rouler vers la forêt au nord de la ville, il ne faisait aucun doute que ce fut le seul lieu où il fallait chercher. Jane tentait de déplier la carte quand il s'arrêta soudain. Un petit smiley rouge était dessiné sur la carte, parfaitement rond, comme d'habitude, Jane le fixa et tendit la carte à Lisbon, un long silence s'installa et Lisbon guida Van Pelt jusqu'au lieu que le smiley entourait. C'était l'heure du dénouement, Jane regarda sa montre, il restait un quart d'heure à toute l'équipe pour sauver Tania.

La voiture s'arrêta dans la forêt, presque en son milieu, une petite cabane, celle de la photo, se trouvait à quelque mètre d'eux.
-C'est là ? Demanda Rigsby.
-A ton avis ! Répondit Cho.
-Il n'est pas là, déclara soudain Jane, lui, seulement lui. Il n'est pas là.
-Que voulez vous dire ?
-Il ne nous attend pas, il nous observe de très loin et attend de voir ce que nous ferons !
-Comment savez-vous ça ?
-Regardez, la porte est entrouverte, et aucun volet n'est fermé, s'il avait été là, il aurait tout fermé. Il se serait barricadé. Non, il y a quelque chose qui cloche.

Un téléphone sonna tout coup dans la voiture, chacun tâta ses poches, mais aucun de leurs téléphone ne sonnait, le son venait de la boîte à gant. Jane se précipita dessus, et sortit le petit appareil, il aurait du reconnaître la sonnerie, ce son, il allait le rendre fou ! Il décrocha alors.
-Allô...
-BOUM, répondit une voix.

La cabane qu'ils fixaient tous parti alors en éclat dans un déluge de feu, l'explosion envoya des débris sur la voiture, la cabane n'était plus qu'un tas de planches éparpillées. Jane se précipita sur la portière, mais Rigsby le retenait. Jane hurlait, il était au bord des larmes, il reprit alors le téléphone, il insulta Red John, ses mots perdaient leur sens, il ne pouvait plus parler.
-Shhhhhht, shhht. Fit-il en riant. Vous avez écouté un ennemi, vous m'avez écouté durant tout ce temps, vous m'avez fait confiance, Patrick, depuis quand on fait confiance au mal ? Depuis quand ? HAHAHA....
-Vous ne gagnerez pas toujours, je vous aurai, et ce jour là, la tête que vous dessinez, tombera !

Red John raccrocha. Jane pleurait, Rigsby le retenait toujours, mais plus pour l'empêcher de tomber que de fuir maintenant.

Les premiers véhicules de pompiers et de police arrivèrent quelque minutes après, Jane regardait les débris, son visage était fermé. Les hommes cherchait un corps dans les débris, on commença par le centre d'où venait l'explosion. Jane ne bougea pas pendant tout ce temps, il fixa les pompiers un à un. Ce pourrait être l'un d'entre eux, il aurait put prendre la place d'un pompier, pour admirer son œuvre. Au bout d'une heure l'un d'eux vint le voir.
-Monsieur Jane ? Il hocha la tête pour répondre. Vous allez mieux ?
-Si je vais mieux ? Depuis ce matin, j'ai découvert les corps de six femmes massacrées, j'ai perdu une femme, qu'il a kidnappé et tué, le seul témoin que nous avions est mort... Mais oui, je vais mieux !
-Monsieur, elle... elle n'est peut-être pas morte. Une lueur d'espoir apparut sur le visage de Jane. Nous n'avons trouvé aucun corps, il n'y avait personne dans la cabane.

Jane courut vers Lisbon, il l'attrapa par l'épaule et la serra dans ses bras. Elle ne compris pas tout de suite mais en apercevant le pompier derrière lui elle comprit, ils n'avaient pas trouvé le corps. Le téléphone que Red John lui avait laissé sonna à nouveau, il décrocha instantanément.
-Patrick, ce jeu a trop duré, je vous propose une dernière énigme, la plus dure, à vous de choisir.
-Je prend.
-L'un des hommes qui vous entoure est avec moi, trouverez-vous lequel ? Au fait, les renforts de police arrivent bientôt, alors dépêchez-vous avant que cela ne devienne confus...

Partie VIII : CBI suspect

-Que vous a-t-il dit ? Demanda Lisbon.
-Rassemblez tous les agents du CBI qui se trouvent ici, même vous quatre. Déclara-t-il froidement en indiquant ses collègues.
-Que je fasse quoi ?
-S'il vous plait Lisbon, pour une fois faites moi confiance !
-Oui, et une maison va exploser, un arbre va tomber... Non !
-Si...
-Que...bon très bien, mais pas de coup fourré.
-Promis. Il souriait.

Lisbon fit rassembler tout le monde vers l'une des voitures de patrouille, elle ne pu leur donner de raison mais elle le fit tout de même. Jane, lui, s'installa sur le capot de la voiture. « Tout le monde m'écoute, s'il vous plait, allez, allez. Le silence s'installa. Très bien, tout d'abord, toutes les femmes peuvent s'en allez. Ensuite, tout les hommes qui ne travaillent pas aux crimes majeurs du CBI. » Il ne restait devant lui que quelque personne dont Cho, Rigsby et Van Pelt. Jane regardait tout le monde tour à tour. Tout à coup le téléphone sonna.
-Allô !
-Patrick, vous ne montrez pas le meilleur de vous aujourd'hui, vous suivez encore mon plan à la lettre ; je vous vois, et franchement, vous me décevez Patrick !
-Que... vous nous voyez ? Sans mentir, je m'en doutais, mais où est-elle, vous n'avez pas osé la laisser seule, elle est bien trop précieuse pour vous et moi.
-Ah, il y a de l'évolution, je commence à vous reconnaître, mais je voudrais vous demander une chose : me croyez-vous ?
-Pardon, comment pourrais-je croire un homme comme vous, vous avez tué ma femme et ma fille je vous rappel ! Jane s'énervait. Vous me narguez, mais agissez plutôt, ou alors mettez un terme à cette histoire !
-Très bien...

Un coup de feu retentit alors, un des agents du CBI fut touché à la jambe et s'effondra, Lisbon se jeta sur lui et le tira vers la voiture, une deuxième balle siffla et vint s'enfoncer dans la poitrine de Lisbon qui s'effondra à son tour. Jane courut vers elle, et par une force incroyable tira les deux blessé vers la voiture. Une troisième balle s'enfonça dans la porte du véhicule. Un long silence s'en suivit, personne ne bougeait, Jane fixait Lisbon, il tentait de retirer le gilet par balle qui avait arrêté le tir. Il l'ouvrit et reprit le téléphone qu'il avait laissé tomber au sol.
-Vous avez commis votre première erreur, c'est à moi maintenant. Il déposa l'appareil et regarda les autres agents et policiers. Il est dans la forêt, allez-y, il va s'enfuir !

Tous les hommes se précipitèrent alors vers les bois, il disparurent rapidement, seul restèrent alors Jane, Lisbon évanouie et l'agent touché. Les pompiers étaient repartis un peu avant.
Spoiler:
-C'est vous le traître pas vrai ? L'homme le fixa. Jane le reconnut alors, il s'agissait du responsable du laboratoire d'empreintes digitales du CBI. Vous ! Alors c'est vous qui aviez falsifié les empreintes digitales de Hightower pour la faire accuser ! A votre place !
-Je...je...vous savez que je ne travail...oui, c'est moi !
-Où est-il ? Qui est-il ? Et où a-t-il caché Tania Johnson ? Il criait.
-Si je parle...il va me tuer...je ne veux pas...mourir.
-Si vous parlez, vous serez protégé... alors parlez ! Il voulait vous tuer de toute façon, et maintenant, il est poursuivit, ou est elle ? Libon revenait à elle.
-Au 135 Barton Road... j'ai mal, je ne peux plus respirer...je...je... Il s'affaissa et mourut.
-Il a été empoisonné. Jane se retourna en sursaut, s'était Rigsby. Il s'agissait de balles empoisonnées, Lisbon a eu de la chance. Nous l'avons poursuivit dans la forêt, mais il s'est jeté du haut d'une falaise dans le North Fork River. Nous ne l'avons pas vu remonter, je pense que c'est fini Jane, il ne fera plus de mal à personne, mais Tania...est introuvable.
-Elle est au 135 Barton Road, d'après lui. Il montra le cadavre de l'analyste. Il n'a pas eu le temps de me dire qui c'était ; Red John est un inconnu. S'il est mort, alors tout est fini.

Il semblait déçu, il avait échoué, il ne l'avait pas tué de ses propres mains, il ne s'était pas vengé. Il se leva et se dirigea vers la voiture, il y monta et s'attacha. Il fixa ensuite le ciel par la fenêtre et attendit que les autres arrivent pour l'emmener au 135 Barton Road. Il allait enfin retrouver une de ses victimes vivante, mais à quel point, si elle était dans le même état que Christina... Pourvu qu'il se trompe.

Partie IX : Et si elle était...

La voiture glissa lentement dans Barton Road, elle dépassa le 135 et fit demi-tour pour s'y arrêter, ses occupants restèrent un moment à l'intérieur, guettant le moindre mouvement suspect.
-Ça à plutôt l'air vide ? Déclara Lisbon.
-Non, elle est là dedans, il n'a pas fait la même erreur que tout à l'heure, les volets sont fermés et la porte aussi. Ajouta Jane.

Ils descendirent de voiture, Jane en tête, mais Lisbon l'arrêta. Elle le regarda dans les yeux et le fouilla, elle lui tendit ensuite un gilet par balle et ils se remirent en route. La maison était vieille et délabrée, personne n'avait du y vivre depuis des années. Même un homme comme Red John n'aurait put y vivre ! Le seul indicateur, peut-être, était sa couleur, la maison était entièrement rouge sang, elle ne pouvait que lui appartenir. Ils se retrouvèrent bientôt au niveau de la porte, Lisbon contrôla la poignée : c'était bien fermé à clef. Rigsby et Cho firent le tour du bâtiment et se retrouvèrent au niveau de la porte arrière. « A trois » cria Lisbon, « Un, Deux...Trois ».

Des deux côtés les portes s'ouvrirent à la volée, Jane suivait Lisbon de près, cherchant le moindre signe de vie « R.A.S », crièrent Rigsby et Cho, « Rien ici non plus, on continu. » Répondit Lisbon. La maison était petite, il ne restait dans cette pièce qu'une seule porte fermée, ils se postèrent aux coins et attendirent l'ordre de Lisbon. Elle leva légèrement le pouce et Rigsby défonça la porte qui sortit de ses gonds, elle s'écrasa au sol et leva un énorme nuage de poussière.

Jane passa tout droit, il l'avait vu, elle était là, assise sur une chaise en bois, mais il n'y avait aucun signe ou smiley : il n'était pas revenu ici, il devait vraiment être mort. Jane enleva le bandeau de la bouche de Tania, il desserra ensuite les liens qui lui entaillaient les poignets et lui parla lentement.
-Tania, vous m'entendez ? Comment allez-vous, il ne vous a rien fait ?
-Monsieur Jane ?
-Oui, c'est fini, il ne vous fera plus rien...
Elle se mit à pleurer.
-Il m'a... merci ! Elle s'effondra en larme sur l'épaule de Jane qui la rattrapa de justesse.
-Tania, calmez-vous, c'est fini, venez, l'agent Rigsby va s'occuper de vous, pas vrai Rigsby.
-Euh... oui bien sur !

Jane la regarda partir, il s'approcha ensuite de la fenêtre et ouvrit un volet, il regarda la nuit tomber sur la ville et pensa à sa femme, à sa fille et aux victimes de ce monstre, une lame coula le long de sa joue, il était mort maintenant, et Jane pourrait enfin faire son deuil.

Partie X : The End

Une semaine s'était écoulée depuis la mort de Red John, pourtant Jane se sentait toujours aussi mélancolique, Tania et lui se « voyaient » souvent pour parler de ça et d'autres choses. Ce matin là, il arriva tôt eu CBI et se dirigea vers Rigsby.
-Salut Rigsby, je vais te montrer un truc bluffant, regarde;
-Euh...salut Jane.

Jane prit une cuillère et la mit entre son pouce et son majeur, il fixa Rigsby dans les yeux, et fixa ensuite la cuillère, celle-ci se plia alors sous le regard plus qu'étonné de Rigsby, la cuillère se plia jusqu'à 90° et s'arrêta.
-Alors ?
-T'as fait comment ?
-Si tu trouve, je t'explique. Dit-il en éclatant de rire.

Pendant qu'ils discutaient, un livreur entra dans la pièce, il regarda Jane et Rigsby et déclara « J'ai un paquet pour monsieur PJ, c'est l'un de vous ? ». Jane se leva et alla vers le livreur, il regarda l'étiquette, puis le livreur.
-Et c'est de la part de qui ?
-Attendez, je regarde. Il prit un papier. De la part d'un certain monsieur RJ, vous connaissez ?
Jane devint livide, son regard se fixa sur le carton.
-Ok, donnez.
-Voilà, bonne journée.

Jane s'assit sur son canapé, Rigsby vint à côté de lui, et fixa à son tout le carton. « Tu crois que... » Jane déchira les languettes qui tenaient fermé et retira lentement le couvercle, à l'intérieur, un objet était recouvert par des petits morceaux de polystyrène rouge. Il les retira et prit l'objet en dessous entre ses mains, il s'agissait d'un petit coffret en bois. Jane l'ouvrit lentement. A l'intérieur, il y avait une lettre, et en dessous des bijoux par dizaines. Jane déplia la lettre.

Patrick,
Comment vous dire ça, il se trouve que ce que vous tenez entre vos mains vous appartient, en effet, il s'agit entre autre et en partie des bijoux de votre femme et de toutes mes œuvres, j'espère que vous pourrez en prendre soin en attendant les prochains. Oui mon cher Patrick, je suis vivant et ce petit saut dans la North Fork River m'a rafraichi les idées. Je vous dis donc à la prochaine fois, et très vite je l'espère.
Tournez la lettre, RJ.


Jane tourna la lettre, un smiley rouge y était dessiné, et en bas un petit pendentif y était collé. Jane le détacha, les larmes lui montèrent aux yeux, il avait retrouvé une partie de sa vie, il tenait entre ses mains le médaillon de sa fille, il pleura, mais d'un mélange de haine et de joie.

- THE END -


Dernière édition par jartro le Sam 30 Avr 2011 - 20:06, édité 13 fois
avatar
jartro
Distributeur de café
Distributeur de café

Masculin Personnage préféré : RJ et PJ (Houaaa, en enlevant une barre au R...)
Loisirs : Regarder Mentalist, jeux-vidéo, lecture, voile...
Localisation : Ici ou là, mais toujours quelque part entre les deux.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Bus ^

Message  loelia2007 le Ven 8 Avr 2011 - 0:00

Oh my god affraid affraid affraid
avatar
loelia2007
Stagiaire au CBI
Stagiaire au CBI

Féminin Personnage préféré : Patrick Jane et Teresa Lisbon
Loisirs : lire et écrire des fanfic, chant, cinéma, télé, lecture, regarder The Mentalist, Castle, Life et Doctor Who!
Localisation : Be.

http://loelia2007.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Bus ^

Message  Sweetylove30 le Ven 8 Avr 2011 - 1:48

c'est bien sanglant des le debut hall Shocked J'ADORE demon demon
trop hate de lire la suite :vivement: :vivement: :vivement: c'est pas bon de prendre le bus heureusement que j'ai une voiture red_smile
avatar
Sweetylove30
Red John
Red John

Féminin Personnage préféré : lisbon, jane
Loisirs : lecture, ecriture
Localisation : devant mon ordi avec Patrick Jane dans mes bras

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Bus ^

Message  loelia2007 le Ven 8 Avr 2011 - 19:13

C'est quand qu'on a la suite???
avatar
loelia2007
Stagiaire au CBI
Stagiaire au CBI

Féminin Personnage préféré : Patrick Jane et Teresa Lisbon
Loisirs : lire et écrire des fanfic, chant, cinéma, télé, lecture, regarder The Mentalist, Castle, Life et Doctor Who!
Localisation : Be.

http://loelia2007.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Bus ^

Message  jartro le Ven 8 Avr 2011 - 20:16

Salut.
Message 1 édité, j'ai ajouté :
Partie I : The blind sign...

Bonne lecture.
avatar
jartro
Distributeur de café
Distributeur de café

Masculin Personnage préféré : RJ et PJ (Houaaa, en enlevant une barre au R...)
Loisirs : Regarder Mentalist, jeux-vidéo, lecture, voile...
Localisation : Ici ou là, mais toujours quelque part entre les deux.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Bus ^

Message  Johel le Ven 8 Avr 2011 - 23:21

ça commence fort bravo
j'espère que la suite sera à la hauteur :bounce: :bounce:

_________________

"Merci à voilà pour ce superbe kit"

"Aussi longtemps qu'on médite sa vengeance, on garde sa blessure ouverte - T. Fuller"
avatar
Johel
In Jane we trust

Féminin Personnage préféré : Jane et Cho
Loisirs : Lecture, ciné, jeux vidéo et suuuurf !
Localisation : près de l'océan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Bus ^

Message  jartro le Sam 9 Avr 2011 - 0:31

Re-salut
Partie II : The Blind Letter Institut ajouté
Bonne lecture.
avatar
jartro
Distributeur de café
Distributeur de café

Masculin Personnage préféré : RJ et PJ (Houaaa, en enlevant une barre au R...)
Loisirs : Regarder Mentalist, jeux-vidéo, lecture, voile...
Localisation : Ici ou là, mais toujours quelque part entre les deux.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Bus ^

Message  jartro le Mar 12 Avr 2011 - 19:55

Salut tout le monde
je poste la partie III :
Partie III : Where is Tania

PS : Laissez des commentaires
avatar
jartro
Distributeur de café
Distributeur de café

Masculin Personnage préféré : RJ et PJ (Houaaa, en enlevant une barre au R...)
Loisirs : Regarder Mentalist, jeux-vidéo, lecture, voile...
Localisation : Ici ou là, mais toujours quelque part entre les deux.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Bus ^

Message  alamanga le Mer 13 Avr 2011 - 21:13

Elle est pas mal ta fic! super

C'est un peu glauque le début, mais ça fait vrai quand même red_smile

Et la fin affraid je veux savoir la suite!!! hysteriq
avatar
alamanga
Red John
Red John

Féminin Personnage préféré : Cho, Lisbon, Jane. Van Pelt et Rigsby aussi.Abbott, Fischer, Wylie et Vega.
Loisirs : La TV, me balader, visiter...et rêver!
Localisation : Devant mon ordi, sous le soleil exactement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Bus ^

Message  jartro le Jeu 14 Avr 2011 - 19:45

Salut,
Message 1 edité,
Partie IV : Discussion ajoutée.
Laissez vos commentaires et conseil, ça m'aidera pour améliorer.
Merci aux lecteurs


Dernière édition par jartro le Sam 16 Avr 2011 - 13:25, édité 1 fois
avatar
jartro
Distributeur de café
Distributeur de café

Masculin Personnage préféré : RJ et PJ (Houaaa, en enlevant une barre au R...)
Loisirs : Regarder Mentalist, jeux-vidéo, lecture, voile...
Localisation : Ici ou là, mais toujours quelque part entre les deux.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Bus ^

Message  Johel le Jeu 14 Avr 2011 - 20:58

J'aime beaucoup ton style, rapide, nerveux, concis bravo
L'histoire monte en puissance avec ce "face à face" :shocked:
J'ai hâte de lire la suite de ton histoire. :bounce: :bounce:

_________________

"Merci à voilà pour ce superbe kit"

"Aussi longtemps qu'on médite sa vengeance, on garde sa blessure ouverte - T. Fuller"
avatar
Johel
In Jane we trust

Féminin Personnage préféré : Jane et Cho
Loisirs : Lecture, ciné, jeux vidéo et suuuurf !
Localisation : près de l'océan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Bus ^

Message  alamanga le Ven 15 Avr 2011 - 14:09

Ouah c'est pas joyeux tout ça! affraid

Mais hâte de lire la suite!
avatar
alamanga
Red John
Red John

Féminin Personnage préféré : Cho, Lisbon, Jane. Van Pelt et Rigsby aussi.Abbott, Fischer, Wylie et Vega.
Loisirs : La TV, me balader, visiter...et rêver!
Localisation : Devant mon ordi, sous le soleil exactement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Bus ^

Message  jartro le Sam 16 Avr 2011 - 18:01

Salut tout le monde, j'ai ajouté la partie suivante.
Bonne lecture, jartro
avatar
jartro
Distributeur de café
Distributeur de café

Masculin Personnage préféré : RJ et PJ (Houaaa, en enlevant une barre au R...)
Loisirs : Regarder Mentalist, jeux-vidéo, lecture, voile...
Localisation : Ici ou là, mais toujours quelque part entre les deux.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Bus ^

Message  Johel le Sam 16 Avr 2011 - 21:01

Toujours aussi prenant. J'aime beaucoup bravo
Des fics qui ne font pas dans la "jisbonnerie" c'est tellement rare Rolling Eyes
J'attend l'affrontement :bounce: :bounce: :bounce:

_________________

"Merci à voilà pour ce superbe kit"

"Aussi longtemps qu'on médite sa vengeance, on garde sa blessure ouverte - T. Fuller"
avatar
Johel
In Jane we trust

Féminin Personnage préféré : Jane et Cho
Loisirs : Lecture, ciné, jeux vidéo et suuuurf !
Localisation : près de l'océan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Bus ^

Message  jartro le Mar 19 Avr 2011 - 20:30

Voici l'avant dernière partie, la prochaine sera le grand final, plus long, bien-sur et plus stressant.
Partie VI : Les armes de labour

Bonne lecture
avatar
jartro
Distributeur de café
Distributeur de café

Masculin Personnage préféré : RJ et PJ (Houaaa, en enlevant une barre au R...)
Loisirs : Regarder Mentalist, jeux-vidéo, lecture, voile...
Localisation : Ici ou là, mais toujours quelque part entre les deux.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Bus ^

Message  Johel le Mar 19 Avr 2011 - 20:57

je me sens un peu seule pour les coms... scratch

Quel dommage que cette fic se termine aussi vite. triste2
C'est bien écrit, avec un vrai travail scénaristique, de la recherche quand aux indices, pas de délires "jisbonniens" ou de délires "tout court"... bravo
J'ai hâte de découvrir le final que tu nous réserves...
:bounce: :bounce: :bounce:

_________________

"Merci à voilà pour ce superbe kit"

"Aussi longtemps qu'on médite sa vengeance, on garde sa blessure ouverte - T. Fuller"
avatar
Johel
In Jane we trust

Féminin Personnage préféré : Jane et Cho
Loisirs : Lecture, ciné, jeux vidéo et suuuurf !
Localisation : près de l'océan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Bus ^

Message  jartro le Mar 19 Avr 2011 - 21:07

Pour la fin, il faudra attendre une petite semaine, mais ne vais peut-etre pas la faire en un seul episode, je vais peut-etre en faire un ou deux avant.
a+
avatar
jartro
Distributeur de café
Distributeur de café

Masculin Personnage préféré : RJ et PJ (Houaaa, en enlevant une barre au R...)
Loisirs : Regarder Mentalist, jeux-vidéo, lecture, voile...
Localisation : Ici ou là, mais toujours quelque part entre les deux.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Bus ^

Message  Johel le Mar 19 Avr 2011 - 21:11

Un ou deux chapitres de plus joie_youpi
ça c'est une bonne nouvelle
pour la petite semaine d'attente pas de problème, l'important c'est d'avoir la fin de cette histoire
merci

_________________

"Merci à voilà pour ce superbe kit"

"Aussi longtemps qu'on médite sa vengeance, on garde sa blessure ouverte - T. Fuller"
avatar
Johel
In Jane we trust

Féminin Personnage préféré : Jane et Cho
Loisirs : Lecture, ciné, jeux vidéo et suuuurf !
Localisation : près de l'océan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Bus ^

Message  alamanga le Mer 20 Avr 2011 - 17:57

Ta fic est trop bien! green_smile

J'ai vraiment hâte de lire la suite, surtout que c'est rare qu'un garçon écrive une fic! Very Happy

Tu écris bien, et c'est bien mené super
avatar
alamanga
Red John
Red John

Féminin Personnage préféré : Cho, Lisbon, Jane. Van Pelt et Rigsby aussi.Abbott, Fischer, Wylie et Vega.
Loisirs : La TV, me balader, visiter...et rêver!
Localisation : Devant mon ordi, sous le soleil exactement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Bus ^

Message  Sweetylove30 le Mer 20 Avr 2011 - 18:06

je viens de rattraper mon retard et je dois bien avouer que cette fic est super super bien mené, pleine de suspens et j'ai vraiment hâte de connaitre la fin, même si c'est triste qu'elle se finisse déjà triste2 mais tu nous en fera une autre hein? prie prie
avatar
Sweetylove30
Red John
Red John

Féminin Personnage préféré : lisbon, jane
Loisirs : lecture, ecriture
Localisation : devant mon ordi avec Patrick Jane dans mes bras

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Bus ^

Message  jartro le Sam 23 Avr 2011 - 10:52

Il faut juste que je finisse avant le 19 mai, vu que ce sera le dernier épisode de la saison 3 et qui sait ce qui va s'y passer !
Oui, j'en ferai une autre.


Dernière édition par jartro le Sam 23 Avr 2011 - 11:42, édité 1 fois
avatar
jartro
Distributeur de café
Distributeur de café

Masculin Personnage préféré : RJ et PJ (Houaaa, en enlevant une barre au R...)
Loisirs : Regarder Mentalist, jeux-vidéo, lecture, voile...
Localisation : Ici ou là, mais toujours quelque part entre les deux.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Bus ^

Message  jartro le Sam 23 Avr 2011 - 11:40

Salut, salut
Partie VII : Fire, Fire... ajoutée.
Bonne lecture, et merci pour les coms.
jartro

PS : la prochaine fics s'appellera : Chessmaster in Blood...
avatar
jartro
Distributeur de café
Distributeur de café

Masculin Personnage préféré : RJ et PJ (Houaaa, en enlevant une barre au R...)
Loisirs : Regarder Mentalist, jeux-vidéo, lecture, voile...
Localisation : Ici ou là, mais toujours quelque part entre les deux.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Bus ^

Message  Johel le Sam 23 Avr 2011 - 13:57

Toujours aussi passionnant bravo
Maintenant je veux savoir qui de l'équipe est le complice de :rj:
Je lirais avec plaisir ta prochaine fic...j'ai toujours aimé jouer aux echecs super

_________________

"Merci à voilà pour ce superbe kit"

"Aussi longtemps qu'on médite sa vengeance, on garde sa blessure ouverte - T. Fuller"
avatar
Johel
In Jane we trust

Féminin Personnage préféré : Jane et Cho
Loisirs : Lecture, ciné, jeux vidéo et suuuurf !
Localisation : près de l'océan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Bus ^

Message  alamanga le Sam 23 Avr 2011 - 15:00

Ton chapitre était super, moi aussi je me pose des questions!!! scratch

VLS
avatar
alamanga
Red John
Red John

Féminin Personnage préféré : Cho, Lisbon, Jane. Van Pelt et Rigsby aussi.Abbott, Fischer, Wylie et Vega.
Loisirs : La TV, me balader, visiter...et rêver!
Localisation : Devant mon ordi, sous le soleil exactement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Bus ^

Message  jartro le Sam 23 Avr 2011 - 17:02

ATTENTION : si vous n'avez pas vu l'épisode 16 de la saison 3, danger de spoil. Je l'ai mis en "spoiler", si vous ratez ce passage ce n'est pas bien grave.

Si non, épisode VIII mis en ligne sur le message 1
avatar
jartro
Distributeur de café
Distributeur de café

Masculin Personnage préféré : RJ et PJ (Houaaa, en enlevant une barre au R...)
Loisirs : Regarder Mentalist, jeux-vidéo, lecture, voile...
Localisation : Ici ou là, mais toujours quelque part entre les deux.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Bus ^

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum