Red Water ^

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Red Water ^

Message  jartro le Ven 6 Mai 2011 - 22:16

Salut tout le monde, voici le final de ma trilogie sans nom.
Titre : Red Water
Genre : Dramatique (et un peu de Jisbon, mais encore une fois "UN PEU" Wink )
Participant : Tous comme d'hab. RJ (biensûr) une revenante (et celles qui ont deviné ne dites rien... même si je pense que c'est assez simple )
Bon bah Let's go...

-Red Water-


Intro :

Le navire escaladait les vagues comme un cheval passant des obstacles, rien ne le ralentissait, ses canons pointés vers l'avant, inactifs. Pourtant, une petite lueur brillait sur le pont, malgré la tempête et le vent, tous les Marines avaient reçu l'ordre de rentrer, mais un homme était bien dehors. Il se dirigea vers les canons qui semblaient dormir, il avançait avec difficulté sur le pont glissant, mais lutait tout de même. Le vent et la pluie lui fouettaient le visage mais on pouvait distinguer de la terreur sur son visage : il était poursuivit. Une deuxième silhouette apparut sur le pont, elle tenait quelque chose en main, ce n'était pas une lampe, c'était plus petit, un revolver !

Le premier homme se retrouva bientôt tout à l'avant du bateau, il était gelé, simplement vêtu d'un tee-shirt et d'un short, il grelottait, sa lampe lui éclairait le visage et lui donnait une sensation de chaleur dans les mains. Son poursuivant était indescriptible, seule son arme reflétait les rares rayon de la lune qui apparaissaient entre deux nuages. Il s'approchait, d'un pas lent, il semblait plus fort que sa proie et luttait beaucoup moins contre les intempéries. Il se retrouva bientôt à la hauteur de son adversaire mais celui-ci ne distinguait toujours pas son visage. Il leva l'arme à bonne hauteur et tira une balle dans la tête de son ennemi paniqué.

L'homme recula, titubant, la balle ne l'avait pas tué sur le coup mais quelque chose retenait le tireur d'appuyer à nouveau sur la détente, il s'approcha de son adversaire qui avait lâché sa lampe et le poussa, l'homme trébucha et s'emmêla les jambes dans les barrières de sécurité, et il chuta lentement dans le vide avant d'être happé par les vagues infernales et la coque du bateau. L'autre qui l'avait regardé tombé fit demi-tour et retourna à l'intérieur, comme-ci de rien n'était

Partie I : 16 heures plus tôt...

Jane arriva, pour une fois, très tôt ce matin là au CBI, il semblait un peu paniqué, il cherchait Lisbon, ne la trouvant pas, il chercha quelqu'un d'autre, personne. Il paniquait de plus en plus, il avait en main un carton, c'était celui qu'il avait ramassé dans sa boîte au lettre la veille, après s'être séparé de Lisbon (voir « Chessmaster »).
-Jane ? Vous êtes déjà là, lui dit Lisbon qui venait d'arriver dans son dos, ça va ?
-Lisbon, ne vous approchez pas, je veux juste vous prévenir que ce que j'ai dans les mains nous prépare au pire, a bien pire que tout ce qu'on a vu jusqu'à présent.
-Jane ! Qu'est-ce que vous racontez !
Il se tourna.
-Regardez vous même.

Il lui tendit le carton encore fermé, dessous on pouvait distinguer le smiley, bien qu'il n'ait à moitié perdu de sa couleur sur la table de Jane. Lisbon l'attrapa et le posa sur son bureau après que Jane eu fermé la porte, elle l'ouvrit alors : dedans, il y avait plein de petits sachets fermés contenant chacun une mèche de cheveux, sur chaque paquet il y avait une étiquette.
Marie Anderson, femme du colonel Teddy Anderson ; Jane Sue, femme du commandant James Sue ; Kerry Kimba, femme du capitaine Lee Kimba... la liste continuait, Lisbon fouillait, regardant et notant chaque nom, jetant un regard interrogatif à Jane à chaque fois. Tout à coup elle s'arrêta, un nom la heurta, pourquoi ici, pourquoi dans ce tas ? Madeleine Hightower, un pantin désarticulé. L'étiquette était pourtant bien différente, étrange ! Lisbon inscrivit tout de même le nom sur sa feuille, Jane, lui était inquiet et surtout pour Hightower.
-Je ne comprends pas, commença Lisbon, que signifient tous ces noms ?
-J'espérais que vous me le diriez, à part Madel...Hightower, je n'en connais aucune, elles sont pourtant toutes femmes de militaires ! De Marines à mon avis.
-Pourquoi ça ?
-Attendez, il fouilla les paquets, voilà, ici c'est écrits amiral Adams, si ces hommes sont tous du même navire il faut trouver lequel, et vite !
-J'appelle l'armée, déclara Lisbon.

Jane retourna dans l'open-space, il tournait en rond et décida d'aller faire un tour dans son grenier. Il monta par les escaliers et se retrouva face à la porte, il y avait quelque chose d'étrange, la porte était comme...elle n'était pas verrouillée, il hésita à appeler Lisbon et se retint. Il s'approcha lentement de la lourde porte et la tira, le soleil l'éblouit, il entra tout de même, mais ne vit personne, il se tourna ensuite et sursauta.
-Jane ? Ouf...c'est vous !
-Agent...Madeleine, qu'est-ce que vous faites là, comment êtes-vous entrée ?
-Une autre fois Jane, j'ai reçu ça ce matin, lui dit-elle en tendant une lettre.
-De qui est-ce ?
-A votre avis, il m'a retrouvé !

Jane ouvrit la lettre, il préparait un grand coup, son plus grand semblait-il, et Jane était le seul qui pourrait l'arrêter, il lut la lettre :

Mlle. Hightower,
Vous n'auriez jamais du partir, en vous éloignant de Patrick, vous vous éloignez de votre sécurité. Mais ne vous inquiétez pas vous n'êtes pas seule sur la liste, voici un peu de celles qui vous accompagneront bientôt :
Marie Anderson
Jeffra Klingdon
Ashley Blumberg
Erica Malick
Kerry Kimba
...
A très vite j'espère, RJ.


Il avait même dessiné un petit smiley sur la lettre, Jane regarda Hightower. Tout à coup un bruit de pas se fit entendre dans le couloir, Hightower paniqua.
-Qui voilà ?
-C'est moi Lisbon, vous n'êtes pas seul Jane ?

Elle apparut alors au coin de la porte et vit Hightower, les deux femmes se regardèrent, Jane haussa les épaules.
-Bon, il va falloir qu'on fasse quelque chose ! Et vite !

Partie III : Blood Harbor

Jane, Lisbon, Cho, Rigsby et Van Pelt arrivèrent tous les cinq au port militaire le plus proche de Sacramento. Avant de partir, Lisbon les avait contacté pour savoir sur quel navire opéraient les maris des futures potentielles victimes. Jane bouillait d'impatience de monter sur ce navire, l'USS Porthmouth, un gros patrouilleur qui faisait régner l'ordre au large de Sacramento. Ils longèrent le quai, plusieurs fois arrêtés par des policiers militaires puis arrivèrent enfin au niveau du Porthmouth.
-Agent Lisbon, c'est ça, cria un homme du pont, dépêchez-vous de monter, on a pas toute la journée !
-Et les femmes de vos hommes ?
-Elles nous rejoindront ce soir pour le bal, allez !
Ils montèrent à bord, Van Pelt ne semblait pas très rassurée.
-Ca va ma jolie, demanda l'amiral.
-Je serai vous je surveillerai ma femme, répondit-elle d'un air nonchalant, sait-on jamais.
-Van Pelt, s'il vous plait, s'exclama Lisbon.
-Oui, surtout que monsieur n'est pas marié, ajouta Jane, pas vrai, mais ne vous inquiétez pas, la charmante Van Pelt que voici est déjà prise, et son petit ami est un grand monsieur du FBI, finit-il en rigolant.
-Très drôle Jane...
-Bon, après ces présentations, je suis l'amiral Patterson, je serais votre hôte, suivez-moi.

Ils descendirent dans les entrailles du navire, Jane posait sans cesse des questions et regardait chaque petit détail du réseau de tuyau divers et variés. Ils arrivèrent devant une porte, l'inscription au-dessus indiquait SELF, ils y entrèrent, les hommes étaient encore en train de manger, il n'était que midi et demi après tout.
-Messieurs, voici des agents du CBI, ils resteront ici pour le bal au cas où un taré s'amuserait à kidnapper vos femmes sous vos yeux !
Les soldats explosèrent de rire, et Jane du monter sur la table pour se faire entendre.
-Messieurs, s'il vous plait, et même s'il ne vous plait pas ! Il y a, et je ne dis pas peut-être, à bord de ce navire un homme traqué depuis des...années, il tue des femmes, les égorge, les entaille, les vide de leur sang et les maquille avec ce même sang. Je connaissais certaine de ces victimes, et je peux vous dire qu'il n'aura pas peur d'une bande de Marines assoiffés de ce genre d'histoire.
-Monsieur, avec tout votre respect, qu'est-ce qui vous permet de dire ça, vous êtes pas à sa place à ce gars, demanda l'un des soldats d'un air triste, vous lisez dans les pensées peut-être, vous le connaissez, vous ne savez rien de lui ?

Jane observa le Marines qui l'avait abordé, il regarda ses mains : un manuel ; il regarda ses vêtements : aux vues des tâches, il devait s'occuper des machines ; il regarda ensuite son visage : il voulait attraper Red John, il voulait protéger sa femme, il avait des enfants...
-Alors, vous, par exemple, je dirais que vous êtes l'un des mécanos, vous êtes plus manuel qu'intello et, franchement, ça se voit...ensuite, vous voulez, tout comme moi attraper le monstre qui rôde sur ce bateau, votre femme viendra ce soir pas vrai, et vous voulez la protéger.
-Raté...il y a trois ans, il l'a tué ma femme. Ça a été sa première victime.
-Ça n'arrivera plus, je vous le promet, déclara Hightower en arrivant derrière, n'est-ce pas Jane.
Il hocha les tête.
-Non, reprit le soldat, si je le trouve, il est à moi.
Jane et l'homme se fixèrent, il avait trouvé une autre victime de Red John, mais ils ne seraient pas amis, plutôt rivaux.

Partie IV : Pour qui se battre...

Le quartier-maître Adams errait dans le navire, depuis l'arrivée de Jane, l'amiral l'avait lui avait accordé une permission jusqu'au soir. C'était lui qui avait découvert sa femme, son sang recouvrait le tapis, elle fixait la porte, mais avant tout, ce smiley, sur le mur du hall d'entrée. Peint avec son sang, il avait revendu la maison, après avoir repeint le mur plus d'une dizaine de fois, rien n'y avait fait, il n'avait pas put se résigner à rester. Un mois après, il était engagé sur le Porthmouth, il avait rapidement montré son talent au tir, quelque chose semblait l'animer au fond de lui, comme une lueur, un peu comme Jane.

Jane lui, se trouvait dans la cabine de l'amiral, Lisbon à côté, parlait avec Cho, Rigsby et Hightower pendant que Van Pelt se faisait draguer par l'amiral.
-Vous savez, ce soir je suis seul pour le bal, si vous voulez un partenaire...
Jane, qui écoutait, arriva lentement derrière.
-Non, je l'ai déjà invitée, je me disais que nous pourrions participer, puisqu'il n'y a apparemment personne de dangereux sur ce rafiot.
-Ra...fiot ! Mon navire est un rafiot ! Sortez de ce bureau, que je ne vous recroise plus !
-Hou...excusez-moi. Votre navire. Je tiens juste à vous signaler qu'il y a quelqu'un de dangereux sur ce navire et que si je sort de ce « bureau », comme vous dites, vous aurez surement la mort de plusieurs femmes sur la conscience, dit Jane en s'énervant, maintenant, vous allez m'écouter, cet homme a tué la femme de l'un de vos hommes, et vous, vous ne savez que draguer un agent de police qui fait le maximum pour couvrir un vieil amiral même pas capable de se trouver une femme de son âge. Alors maintenant, coopérez !
Tout le monde était bouche bée, même l'amiral.
-Jane, demanda Van Pelt, ça va ?
-Je reviens plus tard, répondit-il en sortant.

Jane se retrouva dans dans un long couloir, il donnait sur le mess des officiers, après avoir étudié la liste des hommes du navire, Jane avait remarqué qu'il y avait une femme dans l'équipage et, à vrai dire, il était déjà inquiet pour elle. Il entra donc dans le mess, il visita un peu et se dirigea vers les douches d'abord, il semblait chercher quelque chose, il regardait un peu partout, il regarda les papiers sur la table, les rapports... mais il ne trouvait pas ce qu'il voulait. Il se retourna et fit glisser son regard sur le mur du fond, il vit que l'un des casiers n'était pas fermé il s'en approcha, ce n'était pas normal.

Lisbon tentait de calmer l'amiral, celui-ci poussait des cris et menaçait presque sérieusement de balancer Jane par-dessus bord, Van Pelt, elle, tentait de s'empêcher de rire. Pendant ce temps, Hightower relisait la lettre qu'elle avait reçu, et si Jane avait raison, s'il fallait le tuer, si c'était le seul moyen...Tout à coup il entra dans la cabine de l'amiral, Jane était essoufflé, il toussa, et regarda l'amiral méchamment.
-Vous pensez toujours qu'il n'y a personne de dangereux sur ce navire, et bien lisez, déclara-t-il fermement.

La lettre ne présentait rien de particulier, rien, mis à part le smiley rouge sang et pas seulement à cause de sa couleur, aux vues de la consistance, il s'agissait de sang.

Partie V : Trouvez-la !

« Trouvez-la », cria l'amiral. Le sergent Jane Velasquez avait maintenant disparu depuis une heure. Ils avaient du s'organiser, la retrouver demanderait un travail colossal, il faudrait tous les hommes disponibles sur le navire, Adams en première ligne.
-Monsieur, si je puis me permettre, commença-t-il, il faudrait déjà essayer de le trouver lui, je me retiendrais de tout acte le temps de retrouver le sergent. Ensuite, avec votre permission, je m'occuperais de son cas.
-Ça m'étonnerai, protesta Jane, si vous tuez cet homme, je ne pourrais jamais me venger, il est à moi et vous le savez !
-Vous avez vécu la même chose que moi ! Vous n'avez aucun droit que je n'ai pas sur lui.
-Il a tué ma fille.
Tous les hommes se turent
-C'est vrai...mais ça ne change rien.
-Messieurs, s'il vous plait, s'interposa Lisbon, de toute façon, le premier qui tentera de faire quoi que ce soit à...Red John, le premier, je l'en empêcherais par n'importe quel moyen. Compris.

Les deux hommes se fixèrent, Jane avait en lui une fureur que personne n'avait jamais vu. Il semblait presque ne transe, comme porté par sa vengeance vers l'homme qui avait détruit sa vie.

La chasse commença, tous les hommes se dispersèrent dans tout le navire, l'amiral et l'équipe du CBI se divisèrent eux aussi, Jane resta avec Hightower, ils se dirigèrent vers le pont.
-Qu'avez-vous fait pendant tout ce temps ?
-Je me suis occupé de mes enfants, enfin. J'ai aussi revu ma sœur que je n'avais pas vu depuis presque deux ans...et ma mère.
-Vous en avez souffert pas vrai, pourquoi vous être infligé ce mal, demanda Jane, que vouliez-vous atteindre exactement, une forme de souffrance, pour vous punir de ne pas avoir protégé votre ami, pour l'avoir laissé mourir par la faute de Red John ?
-Jane...je ne voulais pas m'infliger quelque mal que ce soit. Je suis désolé de ne pas vous avoir contacté pendant ce temps.
Elle le regarda, lui aussi, lentement ils avançaient dans le navire.
-Vous êtes encore le chef. C'est vous qui voyez, on monte sur le pont ou on reste dans le ventre de cette bête infernale ?
-Jane. Pourquoi êtes-vous venu avec moi, pourquoi ne pas être resté avec Lisbon ? Ou Van Pelt ? Ou Rigsby ?
-Pourquoi posez-vous la question, mais je dois bien avouer que je ne vois pas où vous voulez en venir.
Elle lui laissa un doux baiser sur la joue.
-Vous voyez maintenant...

Elle fut interrompue par un léger bruit, il venait de la réserve un peu plus loin, ils avancèrent tous les deux, lentement, Hightower sortit l'arme que lui avait donné Lisbon de sa poche arrière, ils approchaient lentement, la personne qui se trouvait dans la réserve ne les avait pas encore entendu, Jane resta derrière, un petit gémissement leur provint. Hightower se prépara, elle se plaqua au mur, débloqua la sécurité, et entra.

Il était là, sa longue veste noir, ses gants de caoutchouc, son masque, on ne voyait rien de cet homme que le masque qu'il affichait. « Tournez-vous ! », déclara Jane une arme à la main, ayant doublé Hightower, « Tournez-vous lentement, ou je vous abat maintenant ! »

Partie VI : La vague

Jane fixait son ennemi dans les yeux, il ne le voyait pas, mais, il savait que Red John était effrayé, il s'était fait avoir, en beauté. Il les regardait tous les deux tour à tour, et s'écarta lentement sur la droite, on pouvait voir le corps meurtri du sergent Velasquez, morte. Il avait encore réussi un coup, Jane retenait son doigt qui était à présent en train d'appuyer de plus en plus sur la détente.
-Tirez, Patrick, vous savez comme moi que vous ne le ferez pas, pas maintenant, nous avons trop de chose à nous dire.
-Madeleine, sortez, laissez-nous seuls et n'appelez pas les autres.
Elle sortit.
-Patrick, si seulement nous nous comprenions.
-Nous comprendre, Jane était terrorisé et triste à la fois, comment voulez-vous que je le puisse. Qui êtes-vous déjà !
-Qui je suis ? Cela ne vous apportera rien. Certain d'entre vous seraient content de savoir que c'est moi, vos collègues proches en particulier.
-Qui ?
-Cherchez...

Le bateau tangua violemment, la tempête commençait à se lever, Red John en profita pour se lever et se jeta sur Jane. Ce dernier se cogna la tête contre la porte et perdit connaissance, Red John ouvrit la porte à la volée et bouscula Hightower qui tomba sur le sol, « Hé, attendez, ne bougez-pas », dit-elle en tentant de prendre son arme. Il fut malheureusement plus rapide et lui tira dessus. Elle s'effondra.

Lisbon et Cho entendirent un coup de feu, ils se mirent à courir dans la direction d'où venait le son. Il aperçurent Red John qui s'enfuyait, Cho continua dans sa lancée, tandis que Lisbon s'arrêta aux cotés d'Hightower.
-Madame, est-ce que ça va ?
Elle vit la balle dans le torse d'Hightower.
-Je...Lisbon, Jane est dans la pièce, allez-y.
-Vous allez vous en sortir, Madeleine, tenez bon !

Lisbon entra dans la pièce voisine et se pencha au-dessus de Jane. Celui-ci avait rouvert les yeux et louchait légèrement en regardant Lisbon qui manqua d'exploser de rire si la situation n'avait pas été aussi critique. Elle l'aida à se relever et le fit sortir de la pièce en regardant le corps massacré du sergent Velasquez. Jane ne vit pas tout de suite Hightower par terre et s'assit contre le mur. Quant il la vit enfin, elle avait fermé les yeux, il s'approcha et resta calme. Une larme lui coula tout de même la long de la joue.
-Madeleine, ne me faites pas ça !
Lisbon fut déstabilisé pas ces mots, il parlait comme un mari.
-Je ne vais pas survivre Jane, vous devez continuer, vous devez le tuer, je vous donne carte blanche...
Elle ferma à nouveau les yeux.
-Non, je...vous devez m'aider, il est plus fort que moi, personne n'est plus fort seul.
Il avait reprit ses mots quand elle avait dû fuir pour se protéger de Red John. Il avait compris qu'elle avait raison.
-Jane, venez...

Il pencha la tête vers elle et écouta, ce qu'elle dit était inaudible, pendant ce temps, le téléphone de Lisbon sonna. C'était Cho, il poursuivait toujours Red John qui s'arrêtait de temps à autres pour tirer au hasard dans les couloirs du bateau. Il avait besoin d'aide, elle regarda Jane et partie en courant. Su le chemin elle appela Rigsby et Van Pelt qui ne devaient pas être loin, ils ne tardèrent pas à la rejoindre, tandis qu'elle suivait Cho. Il finirent pas le rattraper et Red John pas la même occasion.
-Il vident des chargeurs entiers, les balle ricochent sur les murs de métal, il faut le faire sortir.
-Sur pont, déclara Van Pelt, non, c'est une vraie tempête là-haut.
-Nous ne pouvons pas le garder dedans, il est trop dangereux, Cho.

Il ne bougea pas de sa position pendant un moment. Tout à coup, Adams arriva de l'autre côté, l'arme au point, il visa Red John et tira. La balle le manqua et Red Jhon répliqua, la balle toucha Adams à la jambe et celui-ci s'effondra, lâchant son arme. Red John reprit sa course, ne s'arrêtant même pas au niveau d'Adams. Jane quand à lui arriva bientôt dans leur dos.
-Comment va Hightower, demanda Lisbon.
Jane la regarda et ferma les yeux.
-Elle n'a pas survécu, il a déjà éliminé deux de ses cibles sur ce bateau, nous devons l'arrêter !

Il les suivit, toujours armé, mais cette fois de l'arme d'Hightower. L'amiral déclara dans les hauts parleurs que les bateaux moteurs qui devaient amener les femmes des soldats à bord, avaient été bloqué au port par le colonel, à cause de la tempête qui se préparait. Le bal serait donc annulée, ce n'était pas plus mal, ils prendraient moins de risque ainsi.

Red John courait toujours devant eux. Jane et les autres le voyaient se dirigeant vers l'extérieur.
-Il y va de lui-même, déclara Cho.
-Il a dit que l'un d'entre-vous le connaissait, que vous seriez content de savoir qui il est.
-Et tu le crois, demanda Rigsby.
-Oui, et il a raison, déclara Van Pelt, je sais qui c'est !
-Pardon !
-Sa façon de courir et de tirer, je ne connais qu'une seule personne comme-ça .
-Mais qui est-ce Van Pelt !
-C'est...

Elle ne put répondre, le bateau tangua et toutes les lumières s'éteignirent, ils étaient dans le noir et Red John continuait à courir.

Partie VII : Révélation finale...

Les bruits de pas résonnèrent dans le ventre métallique du navire de guerre. Red John ne bougeait plus non plus.
-Housen ! Cria une voix.

Les membres de l'équipe s'arrêtèrent, le cri venait de l'une d'entre eux, de Van Pelt en fait.
-Housen ? Demanda Lisbon, le Housen ?
-Oui, pour moi ça ne fait aucun doute.

Un coup de feu résonna dans la pénombre et éclaira le couloir, Red John était juste devant eux. La balle ricocha et finit sa course dans un tuyau de pétrole qui s'enflamma, éclairant le couloir ce qui leur permit à tous de continuer leur avancé. Jane, Rigsby et Cho ne posaient pas de questions, ils étaient choqués que Van Pelt et maintenant Lisbon puissent connaître l'identité de Red John. Pourtant la curiosité se fit plus forte que Jane.
-Qui est-ce ?
-Housen, demanda Lisbon en attendant le hochement de tête de Jane, comment dire...si c'est vraiment lui, il s'agit d'un homme plutôt connu dans la police de Los Angeles, un militaire, médaillé plusieurs fois, il était connu pour sa précision au tire, c'est là que j'ai un doute, mais ce qui est le plus étrange : il a disparu il y a cinq ans, ses proches, la police... tout le monde l'a cherché, on ne l'a jamais retrouvé.
-Justement, insista Van Pelt, sa façon de tirer ! C'est exactement la même.
-Vous voulez dire que ce type est un militaire ?
-Oui.

Jane réfléchissait, il savait que cet homme serait plus fort que lui. Il ne le tuerait pas s'il était armé. Il fallait l'obliger à vider son chargeur.
-Si ce que vous dites est vrai, il faut l'obliger à tirer ! Il ne doit plus avoir d'arme si on veut l'avoir.
-Van Pelt, dit Lisbon, vous avez eu un stage, comme moi, avec cet homme ?
-Oui, je vois ce que vous voulez dire, dit-elle en souriant.

Les deux femmes se montrèrent à découvert en même temps, et se croisèrent, puis disparurent chacune d'un côté du couloir. Red John tira et la balle passa entre les deux. Il venait de comprendre, il resta lui aussi à découvert, l'homme qui avait toujours un coup d'avance, il paraissait maintenant dénudé, comme-ci il pouvait être lu comme un livre. Jane le fixa, penchant lentement la tête dans le couloir. Red John fit de même.
-Très bien, vous avez compris, dit-il en enlevant lentement son masque et sa longue cape pour montrer une tenue de Marines, je ne suis plus Sam Housen, cette homme est mort, il est mort quand vous avez tué ses frères, ses hommes, sa famille... il est mort quand l'Amérique est morte, seul le tigre blanc à survécu !
Il était défiguré sur le côté droit.
-Rendez-vous, cria Lisbon.
-Me rendre ? Vous voyez ces cicatrices, j'ai fait infligé les même à ceux qui allaient me trahir, ils ont péri par le feu, Patrick, vous avez vu mourir mes exécutants mais maintenant, le dernier d'entre eux va pouvoir finir sa mission, il va enfin terminer ce pourquoi il a été créé. Les femmes sont dangereuses, ici ou ailleurs, elles dirigent le monde, elles ont dirigé ces frappes, ils sont morts par leur faute, mes frères...
-Housen, cria Van Pelt, qui étaient vos frères, expliquez-vous !

Pendant ce temps, Jane tentait de prendre un autre couloir pour le rejoindre, il quitta son équipe et arriva presque dans le dos de Red John. Tout à coup, des coups de feu éclatèrent dans le couloir, ils ne venaient pas de Red John, non, quelqu'un devait être avec lui, sur ce bateau. Jane reprit ses esprits, Il avait encore son arme en main, tout allait finir, enfin il aurait sa vengeance.

Lisbon tirait, la cible était invisible, les balles fusaient de nulle part, ils avaient leurs gilets par balle, mais le calibre des balles était bien plus élevé que ce qu'ils pourraient supporter, les balles ricochaient, Cho et Rigsby baissaient la tête, Van Pelt se cacha dans un coin, Lisbon, elle, tirait dans tous les sens, elle ne se démontait pas. Il y avait une écoutille derrière eux, ils reculèrent lentement pour y accéder et fermer la porte de métal après leur passage. Tout à coup une balle s'enfonça dans le gilet de Cho, il s'effondra, le sang commença à couler, colorant le sol d'un rouge sombre. Rigsby et Van Pelt le tirèrent, Lisbon referma l'écoutille sous le feu ennemi. Ils étaient à l'abri pour un temps.

Jane suivait toujours Red John, il tirait parfois une balle en arrière, Jane lui courait après de plus en plus vite. Tout à coup, il bifurqua, Red John emprunta un escalier en métal, attrapant au passage une lampe et lâchant son arme à présent vide, ses talons claquèrent, Jane put l'entendre et vit son pied disparaître. Il lui emboita le pas, ils étaient dehors, Jane suivait toujours Red John, la pluie les agressa.

Le navire escaladait les vagues comme un cheval passant des obstacles, rien ne le ralentissait, ses canons pointés vers l'avant, inactifs. Pourtant, une petite lueur brillait sur le pont, malgré la tempête et le vent, tous les Marines avaient reçu l'ordre de rentrer, mais un homme était bien dehors. Il se dirigea vers les canons qui semblaient dormir, il avançait avec difficulté sur le pont glissant, mais lutait tout de même. Le vent et la pluie lui fouettaient le visage et on pouvait distinguer de la terreur sur son visage : il était poursuivit. Jane apparut sur le pont, il tenait quelque chose en main, ce n'était pas une lampe, c'était plus petit, un revolver !

Red John se retrouva bientôt tout à l'avant du bateau, il était gelé, simplement vêtu d'un tee-shirt et d'un short, il grelottait, sa lampe lui éclairait le visage et lui donnait une sensation de chaleur dans les mains. Jane était indescriptible, seule son arme reflétait les rares rayon de la lune qui apparaissaient entre deux nuages. Il s'approchait, d'un pas lent, il semblait plus fort que sa proie et luttait beaucoup moins contre les intempéries, la haine sans doute. Il se retrouva bientôt à la hauteur de son adversaire mais celui-ci ne distinguait toujours pas son visage. Il leva l'arme à bonne hauteur et tira une balle dans la tête de son ennemi paniqué.

Red John ou Sam Housen, recula, titubant, la balle ne l'avait pas tué sur le coup mais quelque chose retenait le tireur d'appuyer à nouveau sur la détente, il s'approcha de son adversaire qui avait lâché sa lampe et le poussa, le meurtrier trébucha et s'emmêla les jambes dans les barrières de sécurité, et il chuta lentement dans le vide avant d'être happé par les vagues infernales et la coque du bateau. Jane qui l'avait regardé tombé fit demi-tour et retourna à l'intérieur, comme-ci de rien n'était, simplement un larme coula sur sa joue, une larme de joie sans doute, ou de haine et de regret ?

Cho perdait du sang, il n'était plus conscient, Lisbon tentait de s'en occuper, de le maintenir en vie. Pendant ce temps, Rigsby et Van Pelt, surveillaient l'écoutille, leur tireur était toujours là.

Jane arriva au coin du couloir, un homme armé attendait, il ne le reconnu pas tout de suite, mais ne s'y concentrant un peu plus, il le reconnu. Red John n'avait donc pas tué le seul, l'indicateur du CBI, c'était bien lui, le pauvre gars des empreintes, Red John l'avait tué, mais il y en avait un autre. Laroche. Il attendait, devant une écoutille, sans doute le reste de l'équipe. Jane devait les sauver.

Rigsby se tourna vers Van Pelt, il attira son regard et lui parla.
-Regarde, dehors, c'est Jane, le tireur n'a pas du le voir !
-Oui, tu crois qu'il est armé ?
-Je n'en sais rien.

Jane recula et se mit à couvert, puis il visa Laroche et déclara. « Tournez-vous! », Laroche fut surpris, il se tourna, il vit que Jane le maintenait en joue.
-Jane ! Qu'est-ce qui vous prend...
-Laroche je me doutait que c'était vous, lâchez votre arme.
-Vous n'avez rien compris, vos soit disant pouvoirs n'ont rien compris non plus ! Posez votre arme, je poserai la mienne.
-Très bien.
Étonnement, ils n'hésitèrent pas et chacun posa son arme et la poussa au milieu du couloir.
-Jane, vous avez gagné, vous avez tué Red John ! Enfin vous le croyez. Comment pouvez-vous savoir qui il est. Comment pouvez-vous savoir que Red John est l'homme qui vous avait pris en otage, avec les deux imitateurs. Comment pouvez-vous savoir quoi que ce soit ?
Jane ouvrit grand les yeux.
-Vous voulez dire...Red John n'agit pas, il dirige ? C'est un stratège ?
-Flatteur, mais si vous le considérez ainsi, oui, je suis un stratège.

Partie VIII : ...et vengeance.

Jane le fixait, il n'y avait pas pensé, Laroche, Red John ! Comment était-ce possible, il était tout le temps là, il faisait faire ses actions à d'autres, des hommes, qu'il transformait en monstres. Mais pourquoi ? Laroche vivait seul, avec son chien, un chien de mémère, s'était dit Jane sur le moment, un pauvre petit chien, qui ne collait pas du tout avec le personnage ! Laroche avait prit ses précautions tout ce temps.
-Jane, je veux juste vous dire une chose, votre femme, tout ce qu'on put vous dire mes 'amis' est faux, je l'ai tué moi même, et votre fille, elle pleurait et appelait sa mère, qui gisait à côté d'elle. Votre fille vous appelait aussi, pleurant, elle était terrifiée. Mes 'amis' ont rempli leur tâches à merveille, le Red John masqué, celui que vous venez de tuer, n'est-ce pas, c'était mon nettoyeur. Il n'a tué qu'une seule femme, c'est moi qui les ai toutes éliminées. Elles étaient belles dans leur mal, la douleur... Jane, je vous ai admiré, comme vous l'avez fait pour moi. Maintenant vous gagnez.
-Pourquoi, demanda Jane en pleurant.
-Pourquoi je les ai tué ? C'est très simple, je...

Une déflagration résonna dans le couloir, Lisbon était debout derrière, l'arme au point, fumante. Laroche s'agenouilla, le sang lui coulait du dos, son bras droit ressortit de l'arrière de son pantalon. Une arme tomba aussi, il allait tirer sur Jane, même à cet instant, il voulait encore le tuer. Il regarda Jane et lui sourit.
-Le... Tigre blanc... trouvez le tigre blanc... il est au zoo, c'est un vrai tigre, prenez la clé au cou mon chien...

Il tomba au sol et s'endormit d'un sommeil sans fin, la mort l'avait fauché. Lisbon courut vers Jane et lui sauta dans les bras. Ils s'embrassèrent, le baisé dura longtemps, les autres membres de l'équipe les regardèrent, très surpris. Ils se séparèrent bientôt tandis qu'arrivaient les secours, la tempête se calmait au dehors. L'amiral arriva, accompagné de ses hommes, tout était fini, Jane avait eu sa vengeance, Lisbon l'avait tué, son pire ennemi à lui, c'était-elle qui l'avait fait.

2 jours plus tard...
Jane entra dans les bureau du CBI, il chercha son costume, Lisbon lui avait préparé, il y avait avec un petit mot écrit de sa main, il finissait par « Bisous ». Jane se changea, se regardant dans le miroir des toilettes, dehors il ne pleuvait plus, Jane ne risquerait pas d'être mouillé. Il ne prit pas de parapluie comme l'avait conseillé Lisbon. Il avait tué un homme de sang froid deux jours avant et ne s'en remettrait jamais, c'est du moins ce qu'il pensait. Lisbon et lui ne se quittaient presque plus depuis ce moment, elle avait fait ce qu'elle avait promis de l'empêcher de faire. Elle s'était trahie pour lui.

Jane descendit les escaliers et rejoignit sa DS bleu-gris, il y monta et roula vers le cimetière. Les gens étaient nombreux déjà autour du lieu de procession. Jane alla à la rencontre de Lisbon, Rigsby et Van Pelt. Ils avancèrent dans le cimetière à la suite des autres personnes, en tête un homme jouait la marche funéraire, Rigsby chantait. Tous entourèrent la tombe, le prêtre prononça son oraison funèbre et salua d'un signe de croix, tous les spectateurs de ce triste spectacle firent de même et s'en allèrent lentement après les mots des proches, le cimetière fut bientôt vide et seuls restèrent Jane, Lisbon, Rigsby et Van Pelt. La pluie tomba à nouveau, il jetèrent un peu de terre dans la tombe de leurs collègues. On pouvait lire sur les deux pierres, Kimbal Cho et Madeleine Hightower, en dessous « Tués en service ». Jane regarda ses collègues, il aurait du prendre un parapluie... Tant pis.

Ils le suivirent vers une autre tombe, plus bas dans le cimetière, Jane s'accroupit et parla à voix haute.
-C'est fini, mes chéries, j'ai tué pour vous venger, Lisbon aussi. Remerciez-là avec moi, il ne faut pas voir ces morts comme des maux, ils ont mérité la vengeance d'un homme qui n'a plus de vie, il se tourna, Lisbon, je vous aime, mais si vous ne voulez pas, nous pouvons passer au delà de ça. C'est comme vous voulez. Ma femme comprendrai, j'en suis sûr.

Il pleurait à présent, trop de monde était mort pour lui, autour de lui, à cause de lui. Maintenant il quitterait le CBI, mais il lui restait une dernière chose à découvrir. Laroche n'avait pas menti, le chien avait une clef pour collier. Il ne lui restait plus qu'à aller au zoo. Mais pourquoi Laroche avait-il avoué ? L'équipe se rendit l'après midi même au zoo. Le zoo était fermé, ils durent montrer leurs plaques pour que le gardien leur ouvre. Ils demandèrent à voir le tigre blanc et Jane montra la clef au responsable. Il les regarda, méfiant, comme effrayé à la vue d'un objet qu'il semblait connaître. On les emmena vers une grille, on fit reculer le tigre et on les laissa entrer, la clef déverrouillait une porte au fond de la cage du tigre. Jane mit la clef dans la serrure mais hésita, s'il ouvrait, tout reviendrait, il serait célèbre, Red John aurait sa renommé, il ne voulait pas de ça, il resta pendant quelque minutes, la main sur la clef, personne ne l'interrompit, puis il entra. Le fameux smiley rouge sang lui apparut contre le mur en face, Jane le fixa, mais il n'en avait plus peur, Laroche était donc Red John, aussi longtemps qu'on aurait put en douter, maintenant la preuve était faite. Il y avait des photos de chacune de ses victimes sur les murs, l'eau de pluie pénétra dans la petite salle, Jane resta calme, il regardait, observait tout. Sur une table, il restait un petit carnet de notes, Jane s'en empara et ouvrit la première page.

Chère Patrick,
Si vous lisez ceci, alors vous m'avez sans doute éliminé, les pages de ce carnet sont la preuve que j'avais une raison de faire cela. Si vous vous arrêtez ici, rien ne sortira de ce carnet, si vous continuez à lire, vous devrez, en espérant que vous accepterez, donner cela à tout le monde, pour que d'autre comme vous et moi, se défient pour la vie. Je sais qu'il est dur d'avoir perdu votre raison de vivre depuis la mort de votre famille. Patrick, finalement, qui gagne dans cette partie...


Jane referma le carnet et se tourna vers Lisbon, il la fixa, espérant qu'elle aussi comprendrait, et elle lui fit oui de la tête. Ils sortirent de la petite salle, Jane le dernier, il avait tout reposé. Rigsby lui tendit une boite d'allumettes, Lisbon alla voir le responsable et lui demanda de ne pas réagir. Jane craqua une allumette, la flamme brilla malgré la pluie. Il la fixa un moment, regarda dans la cache une dernière fois et la lança. Les papiers s'embrasèrent immédiatement et tout le reste suivit de près. Ils restèrent à regarder le ravage qu'ils provoquaient, fixant, avec dégout la peinture du smiley qui s'écoulait le long du mur avec la chaleur.

Il se retournèrent et Lisbon autorisa le responsable à appeler les pompiers, ce qu'il fit immédiatement.
-Sans regret, demanda-t-elle à Jane, vous ne vouliez rien garder.
-Non, fit-il un grand sourire au lèvre.

Ils quittèrent la cage, Jane croisa les mains dans le dos, entre ses doigts, le petit carnet marron se balançait au rythme de ses pas, la vérité, il l'a garderait pour lui. La première page du carnet finissait en effet par un proverbe latin très vrai : « Veritas vos liberabit » ou « La vérité vous rendra libre »
The End
:rj:


Dernière édition par jartro le Mar 24 Mai 2011 - 18:58, édité 11 fois
avatar
jartro
Distributeur de café
Distributeur de café

Masculin Personnage préféré : RJ et PJ (Houaaa, en enlevant une barre au R...)
Loisirs : Regarder Mentalist, jeux-vidéo, lecture, voile...
Localisation : Ici ou là, mais toujours quelque part entre les deux.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Water ^

Message  Johel le Ven 6 Mai 2011 - 22:30

Waouh ! ça commence fort hall
On est en plein coeur d'une tempête de réflexions scratch
Qui sont ces deux hommes, que se passe t-il ?
J'aime toujours autant ton style bravo
Et ne t'inquiètes pas, il y a du monde qui aime les fics avec "un peu" de Jisbon...voir pas du tout
J'ai vraiment hâte d'avoir des explications :bounce: :bounce: :bounce:

PS : j'espère ne pas être la seule à te laisser des coms...tu mérites vraiment des encouragements pour la qualité de ce que tu écris super

_________________

"Merci à voilà pour ce superbe kit"

"Aussi longtemps qu'on médite sa vengeance, on garde sa blessure ouverte - T. Fuller"
avatar
Johel
In Jane we trust

Féminin Personnage préféré : Jane et Cho
Loisirs : Lecture, ciné, jeux vidéo et suuuurf !
Localisation : près de l'océan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Water ^

Message  loelia2007 le Ven 6 Mai 2011 - 22:35

Hé bien j'adore ce premier chapitre... Directement de l'action, c'est ce que je préfère Very Happy

J'ai hâte de lire la suite Very Happy
avatar
loelia2007
Stagiaire au CBI
Stagiaire au CBI

Féminin Personnage préféré : Patrick Jane et Teresa Lisbon
Loisirs : lire et écrire des fanfic, chant, cinéma, télé, lecture, regarder The Mentalist, Castle, Life et Doctor Who!
Localisation : Be.

http://loelia2007.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Water ^

Message  elenou03 le Ven 6 Mai 2011 - 22:38

Pareille j aime bocoup ce premier chapitre c est un style special mais j aime bien Wink
Vite la suite
Gros bisous
avatar
elenou03
Inspecteur de police
Inspecteur de police

Féminin Personnage préféré : Van pelt et Rigsby et Lisbon
Loisirs : regarder le mentalist
Localisation : Sur une île desserte avec OWAIN YEOMAN :)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Water ^

Message  Cdt63 le Sam 7 Mai 2011 - 1:47

J'aime beaucoup le début, très intriguant, très accrocheur ! J'attends de voir où tu vas nous emmener ...
avatar
Cdt63
Gardien du parking
Gardien du parking

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Water ^

Message  Sweetylove30 le Sam 7 Mai 2011 - 2:26

tu démarre fort avec un meurtre en mer affraid et en plus on ne connais l'identité ni du tueur ni de l victime scratch vive les réflexions durant la nuit cross cross cross
me tarde de connaitre la suite :vivement: :vivement: :vivement: :vivement: :vivement:

PS: pardonne moi de ne pas commer plus souvent, je sais que c'est pas bien Embarassed je ferais en sorte d'être plus présente sur cette nouvelle fic, j'adore ton style et tes fics super super
avatar
Sweetylove30
Red John
Red John

Féminin Personnage préféré : lisbon, jane
Loisirs : lecture, ecriture
Localisation : devant mon ordi avec Patrick Jane dans mes bras

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Water ^

Message  Elodie14 le Sam 7 Mai 2011 - 10:56

Très bon suspens! super
Cette introduction me fait penser au film "La mémoire dans la peau", sauf quand il tombe dans l'eau le personnage ne meurt pas.
avatar
Elodie14
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Jane et Lisbon ^^
Localisation : Assise devant mon ordinateur, visionnant mes séries préférées! ;)

http://continuum.frenchboard.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Water ^

Message  alamanga le Dim 8 Mai 2011 - 15:55

Très bon début! Mais il y a plein de mystères, j'ai hâte de savoir qui c'est, où c'est...
hysteriq
avatar
alamanga
Red John
Red John

Féminin Personnage préféré : Cho, Lisbon, Jane. Van Pelt et Rigsby aussi.Abbott, Fischer, Wylie et Vega.
Loisirs : La TV, me balader, visiter...et rêver!
Localisation : Devant mon ordi, sous le soleil exactement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Water ^

Message  jartro le Dim 8 Mai 2011 - 19:53

Salut tout le monde,
Partie I : 6 heures plus tôt...
en ligne.
Bonne lecture et merci pour vos coms, c'est toujours super sympa.
Et si quelque chose vous choc (incohérence, scène...) dites le.
Merci
avatar
jartro
Distributeur de café
Distributeur de café

Masculin Personnage préféré : RJ et PJ (Houaaa, en enlevant une barre au R...)
Loisirs : Regarder Mentalist, jeux-vidéo, lecture, voile...
Localisation : Ici ou là, mais toujours quelque part entre les deux.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Water ^

Message  Invité le Dim 8 Mai 2011 - 20:03

Oh décidément on n'a que des excellentes Fics en ce moment Very Happy
J'adore
Cette suite est génial
JVLS
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Water ^

Message  Johel le Dim 8 Mai 2011 - 20:50

pourquoi diable ai-je l'impression que tu vas nous mener en bateau siffle
c'est toujours aussi bien mené, rapide, précis bravo
Digne de faire un bon épisode de la série...avec le retour d'Hightower super

_________________

"Merci à voilà pour ce superbe kit"

"Aussi longtemps qu'on médite sa vengeance, on garde sa blessure ouverte - T. Fuller"
avatar
Johel
In Jane we trust

Féminin Personnage préféré : Jane et Cho
Loisirs : Lecture, ciné, jeux vidéo et suuuurf !
Localisation : près de l'océan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Water ^

Message  Sweetylove30 le Dim 8 Mai 2011 - 21:18

je sens que ça va être tendu lors de l'enquête, l'armée n'est pas toujours très cooperative dans ces cas-là grrr me tarde de lire la suite hysteriq hysteriq hysteriq heureusement que j'avais lu ton autre fic avant :chaud:
avatar
Sweetylove30
Red John
Red John

Féminin Personnage préféré : lisbon, jane
Loisirs : lecture, ecriture
Localisation : devant mon ordi avec Patrick Jane dans mes bras

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Water ^

Message  jartro le Lun 9 Mai 2011 - 20:53

Salut salut,
je veux juste signaler tout d'abord que la partie I c'est 16 heures plus tôt.
Autrement ; Partie II : Blood Harbor est en ligne
Voilà.
A+ :rj:
avatar
jartro
Distributeur de café
Distributeur de café

Masculin Personnage préféré : RJ et PJ (Houaaa, en enlevant une barre au R...)
Loisirs : Regarder Mentalist, jeux-vidéo, lecture, voile...
Localisation : Ici ou là, mais toujours quelque part entre les deux.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Water ^

Message  Johel le Lun 9 Mai 2011 - 20:59

yes j'avais raison pour le bateau
L'histoire se met en place avec un adversaire pour Jane pour éliminer :rj:
ça devient intéressant bravo

_________________

"Merci à voilà pour ce superbe kit"

"Aussi longtemps qu'on médite sa vengeance, on garde sa blessure ouverte - T. Fuller"
avatar
Johel
In Jane we trust

Féminin Personnage préféré : Jane et Cho
Loisirs : Lecture, ciné, jeux vidéo et suuuurf !
Localisation : près de l'océan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Water ^

Message  jartro le Mar 10 Mai 2011 - 22:00

Voilà la Partie IV : Pour qui se battre... en ligne.
en espérant que c'est toujours bien... Rolling Eyes
Merci pour vos coms.
avatar
jartro
Distributeur de café
Distributeur de café

Masculin Personnage préféré : RJ et PJ (Houaaa, en enlevant une barre au R...)
Loisirs : Regarder Mentalist, jeux-vidéo, lecture, voile...
Localisation : Ici ou là, mais toujours quelque part entre les deux.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Water ^

Message  Johel le Mar 10 Mai 2011 - 22:19

Pour moi pas de doute c'est toujours aussi bon bravo
Un homme dans le même état d'esprit que Jane
Un Jane égal à lui même Rolling Eyes
L'affrontement entre ces deux là risque d'être tendu Shocked
Sans compter l'ami :rj: qui rôde dans les coursives
L'histoire gagne en intensité Twisted Evil
:vivement: la suite !

_________________

"Merci à voilà pour ce superbe kit"

"Aussi longtemps qu'on médite sa vengeance, on garde sa blessure ouverte - T. Fuller"
avatar
Johel
In Jane we trust

Féminin Personnage préféré : Jane et Cho
Loisirs : Lecture, ciné, jeux vidéo et suuuurf !
Localisation : près de l'océan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Water ^

Message  jartro le Jeu 12 Mai 2011 - 20:01

Voilà la Partie V : Trouvez-là ! en ligne, le plus gros morceau arrive dans le chapitre suivant... :rj:
avatar
jartro
Distributeur de café
Distributeur de café

Masculin Personnage préféré : RJ et PJ (Houaaa, en enlevant une barre au R...)
Loisirs : Regarder Mentalist, jeux-vidéo, lecture, voile...
Localisation : Ici ou là, mais toujours quelque part entre les deux.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Water ^

Message  Johel le Jeu 12 Mai 2011 - 21:23

Apparemment je suis toujours la seule à laisser des coms...cela me désole quand je vois la qualité de ce que tu écris grrr
Toujours aussi nerveux, précis, un vrai bon scénario bravo
Que Jane tombe aussi facilement sur :rj: cela me semble étonnant mais tout dépend de ce que tu nous réserves pour la suite
:bounce: :bounce: :bounce:

_________________

"Merci à voilà pour ce superbe kit"

"Aussi longtemps qu'on médite sa vengeance, on garde sa blessure ouverte - T. Fuller"
avatar
Johel
In Jane we trust

Féminin Personnage préféré : Jane et Cho
Loisirs : Lecture, ciné, jeux vidéo et suuuurf !
Localisation : près de l'océan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Water ^

Message  jartro le Dim 15 Mai 2011 - 15:17

Partie VI : La vague est en ligne,
bonne lecture. :rj:
Merci pour "les" coms... surtout Johel. siffle Wink
avatar
jartro
Distributeur de café
Distributeur de café

Masculin Personnage préféré : RJ et PJ (Houaaa, en enlevant une barre au R...)
Loisirs : Regarder Mentalist, jeux-vidéo, lecture, voile...
Localisation : Ici ou là, mais toujours quelque part entre les deux.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Water ^

Message  Elodie14 le Dim 15 Mai 2011 - 15:25

Mais qui est-il? Je veux savoir la suite... super
avatar
Elodie14
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Jane et Lisbon ^^
Localisation : Assise devant mon ordinateur, visionnant mes séries préférées! ;)

http://continuum.frenchboard.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Water ^

Message  loelia2007 le Dim 15 Mai 2011 - 15:27

VLS
avatar
loelia2007
Stagiaire au CBI
Stagiaire au CBI

Féminin Personnage préféré : Patrick Jane et Teresa Lisbon
Loisirs : lire et écrire des fanfic, chant, cinéma, télé, lecture, regarder The Mentalist, Castle, Life et Doctor Who!
Localisation : Be.

http://loelia2007.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Water ^

Message  Johel le Dim 15 Mai 2011 - 17:53

je vois que je ne suis plus seule...ça fait plaisir...allez encore un petit effort :roll2:
Je savais que c'était trop facile que Jane le coince ainsi
bravo pour cette chasse à l'homme en pleine tempête
J'aime l'idée que Jane reprenne la phrase d'Hightower dans le 3x16 (d'ailleurs je l'ai moi-même reprise dans ma bannière) super
Van Pelt qui connait :rj: ...au hasard...un agent du FBI... red_smile

_________________

"Merci à voilà pour ce superbe kit"

"Aussi longtemps qu'on médite sa vengeance, on garde sa blessure ouverte - T. Fuller"
avatar
Johel
In Jane we trust

Féminin Personnage préféré : Jane et Cho
Loisirs : Lecture, ciné, jeux vidéo et suuuurf !
Localisation : près de l'océan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Water ^

Message  jartro le Dim 15 Mai 2011 - 18:08

Johel... ce serait trop facile ! :rj: L'agent du FBI : déjà vu... non, je te laisse chercher, pas sûr que tu trouve !
Merci pour vos coms
avatar
jartro
Distributeur de café
Distributeur de café

Masculin Personnage préféré : RJ et PJ (Houaaa, en enlevant une barre au R...)
Loisirs : Regarder Mentalist, jeux-vidéo, lecture, voile...
Localisation : Ici ou là, mais toujours quelque part entre les deux.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Water ^

Message  Johel le Dim 15 Mai 2011 - 20:49

Simple supposition "gratuite"...je sais qu'avec toi on est toujours surpris...et c'est ce que j'aime bravo

_________________

"Merci à voilà pour ce superbe kit"

"Aussi longtemps qu'on médite sa vengeance, on garde sa blessure ouverte - T. Fuller"
avatar
Johel
In Jane we trust

Féminin Personnage préféré : Jane et Cho
Loisirs : Lecture, ciné, jeux vidéo et suuuurf !
Localisation : près de l'océan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Water ^

Message  jartro le Sam 21 Mai 2011 - 16:46

Salut, Salut...
Voici les deux dernières parties, je ne les nommes pas, je vous laisses lire...
Voila, bonne lecture :rj:
Et merci d'avance pour vos coms.
avatar
jartro
Distributeur de café
Distributeur de café

Masculin Personnage préféré : RJ et PJ (Houaaa, en enlevant une barre au R...)
Loisirs : Regarder Mentalist, jeux-vidéo, lecture, voile...
Localisation : Ici ou là, mais toujours quelque part entre les deux.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Red Water ^

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum