Ça peut arriver à tout le monde ^

Page 1 sur 10 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Aller en bas

Ça peut arriver à tout le monde ^

Message  Jiisbon le Mar 27 Déc 2011 - 17:48

bonjour à tous !

me revoilà avec une nouvelle fic, jisbon principalement.
Pour celle-ci, j'ai procédé autrement, les premiers chapitres seront au plus bas et progressivement, je vous propose de voir comment Jane et Lisbon peuvent remonter la pente.

j'espère que ça vous plaira, bonne lecture Very Happy



Ça peut arriver à tout le monde
Chapitre 1 : la descente aux enfers


Il était dans les 22h et Lisbon se trouvait chez Jane, enfin chez lui, plutôt dans l’appartement qu’il louait dernièrement pour dormir. Ils avaient décidé de manger un morceau ensemble, après que Lisbon ai fini de taper ses rapports. Ces derniers temps, ils s’étaient rapprochés, en tant qu’amis uniquement mais ils étaient devenus plus complices. Ils leurs arriver de manger ensemble ou de dormir chez l’un et l’autre si bien qu’ils avaient finis par créer des rumeurs sur eux au CBI. Mais tout cela leur était égal et inconsciemment, ils avaient besoin de cette relation amicale, un besoin de l’autre, pour tenir tout simplement. Toute cette pression, toutes ces enquêtes, cela les avaient tous fragilisés, certains comme Rigsby ou Cho s’investissait plus, d’autres comme Van-Pelt s’accrochait aux quelques plaisirs de la vie et Jane et Lisbon, eux, tenaient grâce à l’autre.

Jane ne sut exactement comment ils en arrivèrent là mais une dispute éclata violemment dans l’appartement. Pas une simple dispute, non. Ce n’était pas la première et peut être pas la dernière non plus, la pression immense du boulot et de tout le reste avait encore eut raison de Lisbon et elle s’était emporté, comme souvent ces derniers temps. Des mots insensés sortirent de la bouche de Lisbon, des mots qui le blessèrent mais qui l’inquiétèrent aussi. Elle claqua la porte furax, laissant un Jane complètement dépité, assis sur le tapis, ne sachant même plus s’il fallait qu’il y aille où qu’il lui fiche la paix. Son appartement avait beau être à 5 petites minutes du sien, pénétrer chez elle sans sa permission lui mettait toujours la pression. Il le faisait souvent en ce moment, en particulier lorsqu’elle risquait de faire une bêtise stupide, Jane savait qu’elle balançait toujours ces phrases dans l’espoir de le faire réagir mais ce soir, il avait la nette impression qu’elle n’avait pas tous ses moyens et qu’elle en serait capable.

Un sms arriva sur son portable et d’un geste presque automatique, il le lut. Le portable tomba de ses mains et il s’écroula sur son canapé, laissant ses larmes couler le long de ses joues. « Adieu », voilà ce qu’il avait reçu… Un mot, un seul, tellement insignifiant aux yeux des autres mais qui voulait dire tellement de choses pour lui.

Il se leva d’un bond et sorti de chez lui puis démarra avec sa voiture, en espérant arriver à temps. Les cinq minutes qu’il passa sur la route furent les plus longues de sa vie, il roulait comme un fou, à ce moment précis, seul elle comptait réellement pour lui. Il entra enfin dans l’appartement de Lisbon par effraction après avoir toquer maintes fois. Il parcouru l’appartement des yeux, à sa recherche, en vain. Puis, une idée lui vint, le frappant de plein fouet. Il se précipita vers la salle de bain qui se trouva être fermé à clef. Dans un dernier espoir, il l’appela.

- Lisbon ! ouvrez-moi !

Des larmes coulèrent sur ses joues et il se dépêcha d’essayer d’ouvrir cette maudite porte.

- Lisbon !!!

Rien ne se passait, rien ne marchait. D’un geste brusque mais précis, il défonça la porte d’un coup de pied. La première chose qu’il vu, ce fut elle, inconsciente et au fond de son bain. Il la sorti en prenant soin de la mettre dans une serviette et commença un massage cardiaque. Ses souvenirs revernirent, le submergeant d’émotions. Des larmes coulaient sur ses joues et il continuait le massage, dans l’espoir fou de pouvoir à nouveau la serrer dans ses bras, de pouvoir la voir sourire…

- 1, 2, 3, 4, 5, 6… Bon sang Lisbon ! 7, 8, 9, 10…

Il faillit abandonner mais continua, pour elle, pour sa patronne qu’il aimait tant. Elle s’en remettrait, il s’en fit la promesse, il aurait tellement voulut qu’il puisse la tenir mais il n’était même pas sûr de pouvoir la revoir tout court que ses larmes affluèrent de nouveau, lui brouillant la vue. Il se rappela chaque souvenir, chaque mot, chaque phrase qu’elle lui avait dite, chacun de ses plans foireux dans lequel elle l’avait aidé. Il se rappela leur danse qu’il avait apprécié jusqu’au bout, les fois où il avait put la serrer dans ses bras et tous le reste qui lui valurent de s’accrocher encore plus à cet espoir, celui de la voir à nouveau, en vie.

- Aller Lisbon, accrochez-vous !

Il continuait de compter et d’espérer, il le savait, plus les minutes passaient et plus sa vie s’envolait petit à petit mais il s’accrochait et recommençait, encore et encore, pour elle.

- Lisbon !!!

Ses cris se perdirent dans l’appartement, il hurlait à la vie, il hurlait pour elle…



A suivre …
avatar
Jiisbon
Stagiaire au CBI
Stagiaire au CBI

Féminin Personnage préféré : Lisbon & Jane
Localisation : N'importe où, tant que qu'il y a du soleil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ça peut arriver à tout le monde ^

Message  Johel le Mar 27 Déc 2011 - 17:55

:shocked: tu commences fort...
La scène du massage cardiaque m'en rappelle une autre Wink
Ton idée est intéressante, reste à voir comment tu vas faire évoluer l'histoire

_________________

"Merci à voilà pour ce superbe kit"

"Aussi longtemps qu'on médite sa vengeance, on garde sa blessure ouverte - T. Fuller"
avatar
Johel
In Jane we trust

Féminin Personnage préféré : Jane et Cho
Loisirs : Lecture, ciné, jeux vidéo et suuuurf !
Localisation : près de l'océan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ça peut arriver à tout le monde ^

Message  mococoa le Mar 27 Déc 2011 - 18:10

Beau 1er chapitre... Wink
Bon début d'histoire, même si j'avoue avoir du mal avec le fait que Lisbon essaie d'intenter à sa vie... scratch

Enfin, j'ai hâte de voir la suite!!! green_smile
avatar
mococoa
Inspecteur de police
Inspecteur de police

Féminin Personnage préféré : Jane, Lisbon, Cho
Loisirs : sport, lecture (des fics entre autres), The Mentalist
Localisation : Dans mes rêves

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ça peut arriver à tout le monde ^

Message  JisbonAddict le Mer 28 Déc 2011 - 11:52

Wow... hall :shocked: Le début démarre fort !

Le massage cardiaque aussi me rappelle un autre Wink mais c'est assez dommage que ce n'était pas Lisbon qui le faisait siffle

Ton idée est assez originale et intéressante malgré que je n'imagine pas trop Lisbon mettre fin à sa vie scratch mais bon, les apparences sont trompeuses Rolling Eyes

VLS VLS VLS hysteriq hysteriq hysteriq hysteriq hysteriq
avatar
JisbonAddict
Red John
Red John

Féminin Personnage préféré : Jane, Lisbon & Cho
Loisirs : Lire des romans, écrire, faire du jogging, regarder Doctor Who, Mentalist et Rizzoli&Isles
Localisation : Dans ma Bretagne natale rêvant de Simon Baker, de David Tennant & de Matt Smith

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ça peut arriver à tout le monde ^

Message  loelia2007 le Mer 28 Déc 2011 - 14:48

J'adore ce début, vite la suite hysteriq
avatar
loelia2007
Stagiaire au CBI
Stagiaire au CBI

Féminin Personnage préféré : Patrick Jane et Teresa Lisbon
Loisirs : lire et écrire des fanfic, chant, cinéma, télé, lecture, regarder The Mentalist, Castle, Life et Doctor Who!
Localisation : Be.

http://loelia2007.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ça peut arriver à tout le monde ^

Message  Pepe64 le Mer 28 Déc 2011 - 16:04

Oh mon dieu :shocked: faites que Lisbon revienne à elle!! prie . Dis donc tu commences fort avec ce chapitre Vivement la suite hysteriq
avatar
Pepe64
Flic en uniforme
Flic en uniforme

Féminin Personnage préféré : Jane et Lisbon
Loisirs : Danse, théâtre, écrire des fics et chanter
Localisation : Avec Patrick Jane!!!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ça peut arriver à tout le monde ^

Message  terpo4 le Mer 28 Déc 2011 - 22:09

Et ben quel début ! affraid
J'imagine que tu vas nous arranger tout ça, si tu dis que les chapitres suivants vont aller en s'améliorant ^^
VLS !

avatar
terpo4
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Localisation : Dans ce monde étrange que l'on nomme " Planète TM "

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ça peut arriver à tout le monde ^

Message  Jiisbon le Jeu 29 Déc 2011 - 11:32

merci à tous calin merci

j'ai vu que vous vous demandiez comment Lisbon pouvait essayer de se tuer alors j'espère que ce chapitre vous apportera des réponse :smile4:

bonne lecture Very Happy



Ça peut arriver à tout le monde
Chapitre 2 : toucher le fond


Il continuait de faire le massage cardiaque, peut être sans plus trop d’espoirs d’ailleurs… Les mouvements étaient devenus automatiques, il pouvait presque la sentir partir au fur et à mesure. Ses larmes n’arrivaient même plus à s’arrêter, sa peine dépassait tout ce qu’il avait connus jusqu'à présent. Il la savait dépressive mais il n’avait rien fait et il s’en voulait énormément. Il s’était toujours dit que ça allait passer que Lisbon s’en remettrait, qu’elle était plus forte que lui et qu’elle ne tomberait pas dans ce cercle infini mais voilà, maintenant, elle était étendu par terre, par sa faute. Tout en continuant le massage, il aperçut les cicatrices sur son bras, ça aussi, il le savait mais elle lui avait demandé de lui ficher la paix et il l’avait fait, pensant également que ça passerais. Il se rappelait encore le jour où il avait aperçut ses marques, il y a de ça deux petites semaines.

Flash-back
Lisbon était dans son bureau, en sueur, la chaleur se faisait de plus en plus insupportable et tout le monde avait sorti les tee-shirts manches courtes et les débardeurs. Tout le monde sauf elle, enfermé dans son bureau. Jane était allé la voir, il connaissait ses problèmes, ils en avaient tous avec cette affaire qui les rendait dingue. Il avait fait une petite blague et elle n’avait pas ri, pour la première fois en bien des années, elle avait paru a bout de nerf, exténué. Il lui avait alors passé la bouteille d’eau et lorsqu’elle s’en était saisis, ses manches s’étaient remontés et il avait aperçut alors ses longues marques, rougis et fraiches…
Fin du flash-back

Ce jour là tout ce qu’il pensait d’elle s’était écroulé, il avait essayé d’en parler mais elle lui avait assuré que ça allait, qu’elle tenait le coup et elle avait recommencé à sourire, il voyait tout ça derrière eux jusqu'à une nouvelle fois où il se disait comme à chaque fois que ça passerais, que ces nouvelles marques n’avaient peut être pas la signification qu’il pensait. Il l’avait vu s’enfoncer dans l’alcool et la dépression, il l’avait vu sombrer dans cette maladie mais il s’était voilé la face, comme tout le monde et il avait pensé que ça passerait et que tout redeviendrait comme avant.

Et maintenant, il s’acharnait sur ce corps qui n’avait même pas envie de s’accrocher à la vie, il bataillait seul, il le savait et c’était de sa faute.

- Lisbon ! non !!!!!!

De rage, il tapa sur son torse violemment. S’en suivit l’impossible, de l’eau sorti vivement de sa poitrine et elle inspira, prise de panique en se réveillant soudainement. Elle cracha de l’eau et elle repris peu à peu une respiration à peu près normale. Jane, lui semblait HS, il la fixait avec ses yeux mouillés et rougis. Suicidaire, Lisbon était bel et bien suicidaire, il n’avait jamais prononcé ce mot qui lui faisait si peur mais il était forcé de le reconnaître, elle avait besoin d’aide et maintenant.

- Pourquoi ? demanda-t-il en la fixant avec peine

Elle détourna sa tête et remonta sa serviette sur elle. Elle le fuyait, il l’avait ramené à la vie, cette vie qui ne veut pas d’elle et qui l’a punie depuis qu’elle est née, elle avait toujours espérer que tout s’améliore et puis elle avait abandonné. Et maintenant, elle lui en voulait, de l’avoir réveillé alors qu’elle allait tout simplement partir, de l’avoir ramené à son enfer.

Il lui tourna la tête, pour lui faire face, il voulait une réponse. N’importe quoi mais il voulait qu’elle lui réponde, qu’elle lui dise pourquoi, il voulait comprendre. Elle fuit son regard une nouvelle fois et un air triste se grava sur le visage de Jane.

- Partez maintenant
- Non…

Elle croisa son regard empli de larmes et le sien devint affolé. Non, il ne pouvait pas faire ça, elle ne le voulait pas. Elle se débâtit mais il la prit dans ses bras et la serra pendant qu’elle hurlait qu’il la lâche. Elle hurlait encore et encore mais il composa un numéro et elle se tu, pleurant contre son torse. Elle entendit sa voix la rassurer mais rien n’y faisait puis elle entendit l’interlocuteur décrocher et elle s’effondra dans les bras de Jane.

- Oui ? bonjour.
- Je voudrais une ambulance pour Sacramento, tentative de suicide par noyade.

Elle n’entendit plus le reste, ses concentrant sur ce qu’il avait dit. Elle lui avait pourtant dit, elle ne voulait pas aller voir de psychiatre ou aller à l’hôpital. Mais maintenant, elle le savait, elle allait devoir se battre pour sortir de là-bas et des larmes coulèrent sur ses joues. Elle ne voulait pas se battre, elle voulait qu’on lui fiche la paix, qu’on la laisse tranquille. Elle lui en voulait encore plus qu’avant, se battre, elle n’en avait plus la force, elle n’avait plus la force de crier ou de se débattre de ses bras protecteur. Elle avait touché le fond, elle le savait. À chaque fois qu’elle se disait ça, la situation empirait jusqu'à maintenant où il avait appelé. Il lui avait dit qu’à la prochaine connerie il appellerait mais elle avait toujours espéré qu’il ne le fasse pas.

- Je te déteste

Elle l’avait à peine murmuré et elle avait vu sa peine dans ses yeux mais elle s’en fichait, là maintenant, plus rien ne comptait.

- Tu as besoin d’aide Lisbon.

Il avait un regard si triste qu’elle émit une nouvelle série de larmes, rien que de savoir qu’il était triste à cause d’elle l’abattait encore un peu plus. Elle avait toujours dit qu’elle serait là pour l’empêcher de faire une connerie mais là, c’était lui qui la maintenait en vie et le pire c’est qu’elle ne le voulait pas. Elle aurait tellement voulu lui faire si mal tout à l’heure qu’il ne serait jamais venu. Elle lui avait envoyé un message d’en l’espoir qui lui fiche enfin la paix et non qu’il vienne la réanimé.

Elle entendit les ambulanciers arriver et elle regarda Jane une dernière fois, espérant qu’il change d’avis mais il secoua la tête les larmes aux coins des yeux comme s’il lisait dans ses pensées.

Il la souleva et l’amena à un ambulancier qui l’a mis sur un brancard et parti, laissant Jane avec l’autre pour remplir les papiers d’assurances et de compte-rendu des faits. Il l’accompagna à l’hôpital et régla tout les problèmes pour elle, il rencontra même les médecins qui allaient s’occuper d’elle et il expliqua tout en détail. Elle fut transférer au service psychiatrique. On lui expliqua qu’une fois remise de sa noyade et les tests effectués pour contrôler sa santé, elle serait envoyé dans un hôpital psychiatrique spécialisé plus loin pour plus de sécurité et de confort. Puis il reparti, non sans avoir précisé aux médecins de ne pas parler de sa dépression à son chef et d’évoquer simplement des soucis médicaux qui allaient prendre un certain temps et demander du repos.

Il entra chez lui et rangea son appartement, presque comme un robot. Il n’avait rien fait et il s’en voulait encore de l’avoir laissé, s’engrener dans ce cercle sans aides. Il se souvenait encore d’une fois où elle s’était entaillée le bras en coupant le poulet alors qu’il n’était pas là. Il avait soupçonné pendant un temps cette grande entaille comme un moyen de décompression et de se faire souffrir mais il avait toujours positivé et il s’était tout simplement dit qu’il se faisait des films et qu’elle était maladroite.

De rage, il balança tout ce qui se trouvait sur la table. Les larmes revinrent au grand galop et il se laissa tomber par terre, au milieu de tout ce bazar. C’était de sa faute et il en était persuadé mais maintenant, il s’était promis une chose : l’aider quoi qu’il arrive, aller la voir tout les jours mais si elle ne parle pas et surtout tenir bon, pour elle. Il savait trop bien ce que c’était et il savait aussi qu’il devrait se battre pour elle, qu’il se battrait tout seul au début. Il s’en fit la promesse, là, effondré physiquement et moralement dans ce chaos complet.



A suivre …

avatar
Jiisbon
Stagiaire au CBI
Stagiaire au CBI

Féminin Personnage préféré : Lisbon & Jane
Localisation : N'importe où, tant que qu'il y a du soleil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ça peut arriver à tout le monde ^

Message  Johel le Jeu 29 Déc 2011 - 13:11

Une Lisbon suicidaire c'est assez curieux à imaginer...mais pourquoi pas.
Un chapitre plein de violence, de désespoir... bravo
Et Lisbon en hôpital psy :shocked:
A Jane de la sortir de là.

_________________

"Merci à voilà pour ce superbe kit"

"Aussi longtemps qu'on médite sa vengeance, on garde sa blessure ouverte - T. Fuller"
avatar
Johel
In Jane we trust

Féminin Personnage préféré : Jane et Cho
Loisirs : Lecture, ciné, jeux vidéo et suuuurf !
Localisation : près de l'océan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ça peut arriver à tout le monde ^

Message  mococoa le Jeu 29 Déc 2011 - 14:46

Ce chapitre est très intense, déchirant, et poignant.

La douleur, la souffrance, y sont exprimées avec justesse!

Bravo Jiisbon, bravo. amen amen
avatar
mococoa
Inspecteur de police
Inspecteur de police

Féminin Personnage préféré : Jane, Lisbon, Cho
Loisirs : sport, lecture (des fics entre autres), The Mentalist
Localisation : Dans mes rêves

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ça peut arriver à tout le monde ^

Message  JisbonAddict le Jeu 29 Déc 2011 - 20:01

Lisbon suicidaire :shocked: :shocked: On a déjà enfin vaguement vu un Jane dépressif mais pourquoi pas Lisbon après tout siffle red_smile

Douleur, souffrance... plein d'émotions partagées bravo bravo

bravo bravo bravo bravo

VLS VLS VLS hysteriq hysteriq hysteriq hysteriq hysteriq hysteriq
avatar
JisbonAddict
Red John
Red John

Féminin Personnage préféré : Jane, Lisbon & Cho
Loisirs : Lire des romans, écrire, faire du jogging, regarder Doctor Who, Mentalist et Rizzoli&Isles
Localisation : Dans ma Bretagne natale rêvant de Simon Baker, de David Tennant & de Matt Smith

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ça peut arriver à tout le monde ^

Message  Pepe64 le Sam 31 Déc 2011 - 1:37

Et ben on a une Lisbon suicidaire et un Jane qui n'en peux plus!!
Heureusement qu'ils iront mieux après parce que là affraid !
C'est toujours aussi ben joie
Vivement la suite hysteriq
avatar
Pepe64
Flic en uniforme
Flic en uniforme

Féminin Personnage préféré : Jane et Lisbon
Loisirs : Danse, théâtre, écrire des fics et chanter
Localisation : Avec Patrick Jane!!!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ça peut arriver à tout le monde ^

Message  Jiisbon le Dim 1 Jan 2012 - 13:06

bon, déjà : hourrah BONNE ANNÉE 2012 !!! hourrah

merci beaucoup à tout ceux qui lisent la fic et qui commentent calin merci

voilà la suite, pas vraiment joyeuse mais bon... :roll2: siffle
bonne lecture Very Happy



Ça peut arriver à tout le monde
Chapitre 3 : faire face


Jane se pointa au CBI à 8h tapante. Il n’avait ni l’envie, ni la force mais il le fit tout de même, s’il voulait l’aider, il fallait déjà que lui supporte tout ça. Il salua les autres dans l’open-space, ils s’occupaient comme ils pouvaient, café et gâteaux sur les bureaux. Ils furent interrompus par Hightower, qui arriva avec son éternel bonne humeur.

- L’agent Lisbon a quelques soucis de santé et va devoir se reposer un peu ces prochains temps, agent Cho vous avez donc la direction de cette équipe jusqu'à ce qu’elle revienne.
- Oui, madame

Elle reparti comme elle était venu et les agents s’interrogèrent du regard. Lisbon, malade, c’était quelque chose qu’ils n’avaient jamais vu même fiévreuse, elle venait travailler. Rigsby rompu le silence.

- Bah, ça ne doit pas être très grave, je pense qu’elle juste besoin de repos
- On a tous besoin en ce moment, ajouta Cho

Van-Pelt acquiesça silencieusement et Jane ne prononça pas un mot. Cela inquiéta un peu les autres mais il s’allongea sur son canapé et ferma les yeux sans pour autant dormir. Ils étaient à bout de nerf avec l’affaire RJ, il le savait, les autres tenaient le coup mais pour combien de temps ? Il était en train de les détruire, petit à petit. Le manque d’indices, de sommeil et surtout de preuves commençait sérieusement à faire peser une tension et une pression sur l’équipe.

D’un côté, Jane avait envie d’exploser, de hurler et de l’autre, il devait se contrôler pour Lisbon, pour pouvoir être là pour elle. Il était partagé entre colère et tristesse, c’était comme si son soleil s’était éteint progressivement et qu’il n’avait rien fait pour le rallumer. Mais tout le monde sait qu’on ne vie pas sans soleil et bien en Jane en était là, il devait le rallumer où lui aussi, il se sentirait mourir et partir progressivement vers cet engrenage infernal.

Un coup de fil, le sortit de ses pensées et il put à peu près comprendre qu’ils avaient une enquête. Van-Pelt parut enchanté et elle se leva pour faire face à ces deux collègues au visage interrogateur.

- On a une enquête, un homme mort dans sa piscine. Sa femme a appelé le procureur ce matin et il veut que nous soyons sur l’affaire.
- C’est parti, conclu Cho avec son air stoïque habituel

Jane se leva et remit son masque souriant lorsque ses collègues l’interrogèrent du regard. Il allait devoir jouer l’homme heureux, il le savait. Il les suivit donc jusqu’au SUV où ils se rendirent à la scène du crime. Un homme d’une quarantaine d’années était étendu à côté de sa piscine qui d’ailleurs était rougis par le sang. L’équipe de police criminelle s’activait à relever les indices et à baliser la scène.

- Van-Pelt, voit ce que tu peux trouver sur lui. Rigsby va avec Jane interroger la veuve, moi je vais voir ce que la police scientifique a trouvé.

Tout le monde acquiesça en silence et ils se dispersèrent. Jane eut un peu de mal à ce que ce soit Cho qui remplace Lisbon mais il suivit Rigsby avec entrain, il devait paraître tout à fait normal.

- Agent Rigsby, voici Patrick Jane il est consultant pour la police. On a quelques questions à vous poser si ça ne vous ennuis pas.
- Non, bien sûr, entrez.

Le veuve s’effaça de la porte et leur fit prendre place sur les fauteuils du salon. Jane, préféra comme à son habitude, vagabonder dans la maison en posant toutes sortes de questions.

- Quand avez-vous découvert le corps madame ? demanda Rigsby le plus calmement possible.
- Ce matin, je me suis levé, habillé et maquillé puis je me suis rendu dans la cuisine pour prendre le petit déjeuné, Jake est déjà parti en principe. J’ai commencé à le préparer et j’ai ouvert les volets, c’est là que je l’ai vu… je … je n’en reviens toujours pas, murmura-t-elle en sanglot.

Rigsby exprima un sourire de compassion, il était mal à l’aise, en principe, c’était Lisbon qui faisait ça, elle était bien plus doué que n’importe qui. Jane, lui aussi, n’était pas très en forme, bien que Rigsby le fasse relativement bien, il ne remplacera jamais le tact et la patience de Lisbon.

- Il était comment ces derniers temps ? interrogea Jane
- Bien. Pour la première fois depuis longtemps, on était vraiment bien. Jake sortait d’une grave dépression, je sais que ça peut arriver à tout le monde mais il l’a très mal vécu, on a du bataillé. Et là, au moment où tout allait pour le mieux, il… oh mon dieu c’est horrible.

Jane baissa les yeux, oui, tout le monde peut avoir des problèmes, mêmes ceux qui semblent être forts. Il pensait sans cesse à Lisbon, elle aussi, elle allait devoir batailler pour s’en sortir. Il y aurait des bas et des hauts, il le savait mais il serait là pour elle : il se l’était promis. Rigsby enchaîna avec une autre question, coupant Jane dans ses réflexions.

- Vous n’avez rien entendu cette nuit ?
- Non, rien.

Elle pleura de nouveau et Jane et Rigsby, préférèrent s’éclipser. Dehors, Cho et Van-Pelt les attendaient pour réunir les informations.

- La police scientifique a retrouvé une empreinte de chaussure d’homme, ils pensent que c’est le meurtrier. La victime s’est débattue mais l’eau a tout lavé. Ils estiment l’heure de la mort aux alentours de 3h du matin, un coup sur la tête, on l’a poussé et il s’est noyé.
- Situation normal, ils avaient de l’argent mais pas trop. Belle maison, pas de prêt, que des amis. Rien non plus du côté condamnations, ajouta la belle rousse
- Il sortait d’une grave dépression, ils étaient à nouveau heureux mais il n’a pas été là pour elle lorsqu’il allait mal, je songe à un amant jaloux qui n’était pas content qu’elle revienne à lui et qu’ils soient de nouveau heureux, déclara Jane.

Cho acquiesça d’un hochement de tête et ils repartirent au CBI. Jane eut un léger pincement au cœur, être dans le SUV avec les trois autres agents sans l’ombre de Lisbon lui était vraiment difficile, il le vivait presque comme une trahison. Alors qu’avant, à chaque minute, il avait l’impression de trahir sa femme, à présent c’était Lisbon qu’il avait peur de trahir. Elle avait conquit son cœur et il s’était peu à peu rendu compte qu’il n’y avait qu’elle, elle passait avant tout le monde, avant sa vengeance, avant RJ et même dernièrement avant ses souvenirs de son ancienne vie. Elle s’était incrusté en lui, il avait besoin d’elle, elle était ce qu’il le faisait vivre, c’était sa Lisbon.

Ils passèrent devant un marchand de fruits et légumes et Jane se promit de lui apporter des fruits lorsqu’il lui rendrait visite, c’était la moindre des choses. Il savait aussi qu’elle ne serait pas ravie de sa visite, elle l’avait haïe au plus profond d’elle-même lorsqu’il avait appelé l’hôpital, il l’avait pourtant prévenue mais il savait pertinemment qu’elle lui en voudrait pendant au moins un mois. Après tout, c’était Lisbon, il savait que tôt où tard, ils auraient ce genre de différents. Ils ne voient pas les choses du même œil, Jane connait ses limites alors que Lisbon les dépassent sans arrêts. Malgré toutes leurs différences, ils ont besoin de l’autre pour se compléter, ils sont comme le ying et le yang, chacun est la moitié de l’autre et si l’une s’écroule, alors l’autre aussi.

Jane monta directement au grenier en arrivant au CBI, il ignora complètement les questions de ses collègues et s’enferma à double tour. La bonne humeur des trois agents commençait vraiment à l’agacer, ils se voilaient la face, comme lui plutôt. Il aurait tellement aimé hurler dans la pièce que cette enquête allait les tuer, que Lisbon était suicidaire, qu’il fallait tout stopper mais voilà, il la trahirait rien que dans le fait de la dénoncer et ça, cela lui était impossible. Il faisait pivoter dans sa main ses clefs de voiture depuis déjà plusieurs minutes, quelque peu hésitant à l’idée de lui rendre visite. Comment le prendrait-elle en sachant que c’est lui qui l’y avait amené ? Serait-elle reconnaissante ou verte de rage ? Toutes ces questions lui trottaient dans la tête depuis la veille et il savait qu’il n’aurait ses réponses qu’en allant la voir.

Il attrapa ses clefs de voiture, bien décidé et se leva d’un coup. L’équipe vit Jane traversé l’open-space en quelques secondes pour rejoindre l’ascenseur et bien que Lisbon ai apparemment besoin de repos, ils savaient tous que Jane ne pouvait pas vivre ne serait-ce qu’une journée sans elle. Cho haussa les épaules en souriant pendant que les deux autres s’échangeaient déjà des billets pour leurs paris. Jane, conduisit normalement jusqu'à l’hôpital, il y avait déjà Lisbon, pas besoin qu’il y aille aussi et puis, il savait trop ce qu’elle dirait… A cette pensée, des larmes coulèrent. Et si Lisbon ne parlait plus ? Et si tout cela durerait plus longtemps que prévue ?


A suivre …

avatar
Jiisbon
Stagiaire au CBI
Stagiaire au CBI

Féminin Personnage préféré : Lisbon & Jane
Localisation : N'importe où, tant que qu'il y a du soleil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ça peut arriver à tout le monde ^

Message  Johel le Dim 1 Jan 2012 - 13:35

respectons la tradition... joie Bonne Année joie

Par contre ce n'est pas avec ce chapitre qu'on va se réjouir...c'est la déprime complète...heureusement que tu nous as averties que cela irait mieux sinon argh
Comment va se passer cette première visite ? Je crains le pire pour Jane...

_________________

"Merci à voilà pour ce superbe kit"

"Aussi longtemps qu'on médite sa vengeance, on garde sa blessure ouverte - T. Fuller"
avatar
Johel
In Jane we trust

Féminin Personnage préféré : Jane et Cho
Loisirs : Lecture, ciné, jeux vidéo et suuuurf !
Localisation : près de l'océan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ça peut arriver à tout le monde ^

Message  JisbonAddict le Dim 1 Jan 2012 - 17:41

D'abord... hourrah joie BONNE ANNEE !! joie hourrah

Puis l'année commence bien avec un chapitre qui nous conduit tout droit à la déprime siffle No
Je suis d'accord avec Johel du fait que tu nous ais prévenue à l'avance heureusement sinon argh

Je sens aussi que la première visite de Jane à Lisbon ne va pas être du tout la joie, loin de là. siffle

En tout cas, c'est super bien écrit super super bravo bravo

VLS VLS VLS hysteriq hysteriq hysteriq hysteriq hysteriq hysteriq
avatar
JisbonAddict
Red John
Red John

Féminin Personnage préféré : Jane, Lisbon & Cho
Loisirs : Lire des romans, écrire, faire du jogging, regarder Doctor Who, Mentalist et Rizzoli&Isles
Localisation : Dans ma Bretagne natale rêvant de Simon Baker, de David Tennant & de Matt Smith

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ça peut arriver à tout le monde ^

Message  Karo le Dim 1 Jan 2012 - 18:01

En tout premier BONNE ANNEE 2012

hate de connaitre la suite
avatar
Karo
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Lisbon et jane
Loisirs : Chant, patin à glace et roller
Localisation : avec Robin et Simon pour répéter une scene sur le tournage du Mentalist

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ça peut arriver à tout le monde ^

Message  Jiisbon le Mar 3 Jan 2012 - 19:01

merci à tous calin merci

la suite comme promis, bon ne me tuer pas hein, elle est pas super joyeuse, voir pas du tout :smile4:
bonne lecture :roll2:



Ça peut arriver à tout le monde
Chapitre 4 : première visite


Jane arriva à l’hôpital après un petit quart d’heure de conduite prudente. Il avait beau dire tout le temps que rien ne l’atteignait, le simple fait de conduire prudemment prouvait encore une fois que cette histoire était en train de changer le Jane qu’on connaissait. Il descendit de la voiture, se remémorant le nombre de fois où elle lui avait dit de ralentir et sourit à l’idée qu’il ne le fasse que quand elle n’y est pas. Il entra dans le bâtiment sans précipitation et se dirigea vers l’accueil.

- Bonjour, je viens rendre visite à une amie en psychiatrie, Teresa Lisbon.
- Désolé, les visites sont réservées à la famille.

Jane hésita quelques secondes entre mentir et dire la vérité, il aurait tellement aimé pouvoir dire qu’ils sortaient ensemble ou autre mais il se rappela le nombre de fois où elle l’avait haï pour ses mensonges et s’abstint du coup de recommencer.

- C’est moi qui ai prévenue les secours et elle ne recevra aucun autre visiteur à part moi.
- Votre nom ?
- Patrick Jane.

L’infirmière chercha pendant plusieurs minutes avant de trouver enfin la fiche médicale de Lisbon. Elle donna à Jane un badge visiteur et lui indiqua le service psychiatrique avant de se replonger dans sa paperasse. Jane du montrer deux fois son badge avant d’arriver enfin dans le couloir du service, il pouvait entendre certaines personnes crier et d’autres sortirent précipitamment de leurs chambres. Cet endroit lui donnait vraiment la chair de poule, cela ressemblait plus à des couloirs d’une prison qu’a des couloirs d’hôpitaux. Il se dirigea vers l’infirmier de garde pour avoir tout d’abord l’état de santé de Lisbon.

- Bonjour, je suis là pour Teresa Lisbon.
- Bonjour, oui, Teresa. Elle s’est murée dans le silence, la psy est passée la voir, sans résultats.

Jane sentit qu’il allait s’écrouler à ce moment précis. Murée dans le silence, voilà ce dont il craignait le plus, il aurait tellement préféré qu’elle le haïsse mais soit en mesure de parler… Il fut interrompu par l’infirmier qui lui tapa sur l’épaule.

- Je vais l’appeler, elle saura mieux vous dire que moi, le mal dont Teresa souffre. Hey Dr Hamilton !

Une jeune femme, les cheveux châtain clair aux yeux bleus se retourna. Elle était plutôt jeune, aux alentours de 30 ans mais Jane pu observé qu’elle inspirait le respect et il jugea donc qu’elle devait être douée.

- Il est là pour Teresa, la patiente de la chambre 304, amené hier.
- Ah oui, elle souffre d’une dépression sévère. Elle s’est murée dans le silence mais je pense aussi qu’elle s’est brisée à l’intérieur. Vous êtes qui pour elle ?
- Patrick Jane, un ami, répondit-il en baissant la tête
- Hum, si vous n’y voyez pas d’inconvénients, j’aimerais discuter avec vous pour comprendre pourquoi elle s’est brisée.

Jane se perdit légèrement dans ses pensées en entendant la psy. Que répondre à cela ? Il n’en savait rien, pour la première fois, tous ces donc précieux qu’il possédait, semblaient s’être éclipsé pour l’heure, il était en stress total. Il inspira un grand coup et remonta son regard vers elle.

- Elle est tombée progressivement dans la dépression mais c’est le travail qui l’a brisé, trop de pression, trop de monde et surtout un tueur en série qui la narguait.

La psy se contenta d’acquiescé et conduisit Jane vers la chambre de Lisbon avant de vérifié une nouvelle fois son badge. Il esquissa un sourire en voyant toutes ces mesures de sécurité et imagina l’espace d’une seconde les commentaires de Lisbon si elle avait été là.

« Comme si vous étiez dangereux, faudrait être aveugle pour ne pas voir que vous anti-armes et tout le bazar ! En même temps, je les comprends, ce que vous pouvez faire comme conneries parfois ! »

Il redescendit sur terre lorsque la psy lui ouvrit la porte et il entra doucement, elle se tenait là, sur son lit, dos à la porte.

- Bonjour Lisbon

Lisbon resta de marbre, elle ne bougea le petit orteil en entendant sa voix, en réalité, on ne pouvait pas vraiment pas parler d’écoute, étant donné qu’elle était plongé dans son monde et qu’il n’aurait su dire s’il elle percevait les sons. Doucement, il fit le tour du lit et se plaça devant elle, elle ne remarqua même pas sa présence et continua de fixer un point sur le sol. Il attrapa sa main, espérant la faire réagir.

- Lisbon ?

Enfin, elle leva ses yeux vers lui mais les redescendit aussitôt sans changer sa position. Jane avait vu pour la première fois, dans ses yeux, le vide. Le noir total, aucunes joies perceptibles, aucun bonheur. Rien. Il se plaça donc dans le fauteuil en face d’elle, ne la quittant pas du regard. Ses yeux se brouillèrent de larmes en la voyant ainsi, il l’avait détruite, c’était de sa faute mais il devait être fort, au moins pour elle. Alors il la regarda et il commença à raconter sa journée, il savait qu’il parlait peut être seul mais il voulait qu’elle voit que malgré elle, il serait toujours là quoi qu’il arrive et pour toujours.

La psy de Lisbon de son côté avait observé l’échange depuis le poste de sécurité, la première chose qui l’avait interpellé c’est qu’il l’avait appelé par son nom de famille. La deuxième, c’est que la jeune femme, bien qu’indifférente à lui, avait prit la peine de lever ses yeux en entendant sa voix, chose qu’elle n’avait pas cru bon de faire avec le Dr Hamilton. La psy en était persuadé, son moyen de sortir d’ici se trouvait dans sa chambre, elle espérait juste qu’il sache aussi qu’elle avait besoin de lui. Au bout d’une heure enfin, Jane sortit, la psy se dépêcha de l’interpeller avant qu’il ne parte.

- Monsieur Jane !
- Oui ?
- Vous reviendrez la voir quand ?
- Demain, à la même heure je pense, enfin je verrais
- Elle a besoin de vous.
- Oui, je sais, souffla Jane d’une voix presque inaudible

Le Dr Hamilton le regarda partir avec tristesse, elle savait trop ce que cela représentait pour les proches. Toute cette souffrance qu’il faut endosser à la place de l’autre, toutes ses visites qui rendent encore plus triste. Elle espérait toujours le mieux pour ses patients mais il arrivait parfois qu’ils ne s’en sortent pas, cela pouvait être du à un manque de visite où tout simplement, du fait qu’ils ne se raccrochent à rien. Teresa, elle, aurait quelqu’un qui viendrait la voir jour après jour et quelqu’un à qui elle pourrait s’accrocher et la psy restait persuader que le meilleur moyen de s’en sortir, c’était avant tout d’avoir un but. Elle l’avait lu dans leurs yeux, elle savait qu’ils tenaient autant à l’un qu’a l’autre. Elle espérait maintenant le déclique, la claque : cela se produisait toujours, pour certains, ça changeait tout et pour d’autres, ça ne faisait rien. Il fallait que ce soit fort et en même temps pas trop, que ça les fasse réagir, et surtout que ça leur inflige une prise de conscience sur ce qui les entoure.

Elle secoua la tête et repris ses esprits, se rendant compte qu’elle était au milieu du couloir et que le travail l’attendait. Elle entra donc à son tour dans la chambre de sa patiente et commença les examens de routines auxquels Lisbon ne s’opposa même pas, préférant fixer son point invisible.



A suivre…

avatar
Jiisbon
Stagiaire au CBI
Stagiaire au CBI

Féminin Personnage préféré : Lisbon & Jane
Localisation : N'importe où, tant que qu'il y a du soleil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ça peut arriver à tout le monde ^

Message  Johel le Mar 3 Jan 2012 - 21:04

On se doute que ça risque de ne pas être la "fête à la maison" avant un moment...
Mais découvrir une Lisbon à la limite de la catatonie :shocked:
ça va être dur pour Jane...qui connait ce genre de lieu et l'état dans lequel se trouve Lisbon triste2

_________________

"Merci à voilà pour ce superbe kit"

"Aussi longtemps qu'on médite sa vengeance, on garde sa blessure ouverte - T. Fuller"
avatar
Johel
In Jane we trust

Féminin Personnage préféré : Jane et Cho
Loisirs : Lecture, ciné, jeux vidéo et suuuurf !
Localisation : près de l'océan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ça peut arriver à tout le monde ^

Message  mococoa le Mar 3 Jan 2012 - 21:24

Alors déjà amen amen
Je réitère mon impression quant au fait que tu décris à merveille l'état mental dans lequel se trouve Lisbon. Cette atonie, ce vide, Jane impuissant face à elle. Et le couloir d'hopital que tu as décris....brrrr pale je m'y serais crue, j'en aurais même senti l'odeur!

Donc vraiment bravo d'aborder un sujet aussi sensible tout en y insérant des petites notes de joie (le fait que Jane pense à ce que pourrais lui dire Lisbon quant à la sécurité archi poussée de l'hosto) bravo
avatar
mococoa
Inspecteur de police
Inspecteur de police

Féminin Personnage préféré : Jane, Lisbon, Cho
Loisirs : sport, lecture (des fics entre autres), The Mentalist
Localisation : Dans mes rêves

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ça peut arriver à tout le monde ^

Message  terpo4 le Mar 3 Jan 2012 - 22:09

Wahou ...
C'est que ca minerait presque le moral tout ça ! :|
Pauvre Lisbon, elle va vraiment mal.
Et Jane qui ne sait pas quoi faire pour l'aider ...

J'espère qu'il va finir par le dire à l'équipe !

VLS !

avatar
terpo4
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Localisation : Dans ce monde étrange que l'on nomme " Planète TM "

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ça peut arriver à tout le monde ^

Message  JisbonAddict le Mer 4 Jan 2012 - 11:41

mococoa a écrit:Alors déjà amen amen
Je réitère mon impression quant au fait que tu décris à merveille l'état mental dans lequel se trouve Lisbon. Cette atonie, ce vide, Jane impuissant face à elle. Et le couloir d'hopital que tu as décris....brrrr pale je m'y serais crue, j'en aurais même senti l'odeur!

Donc vraiment bravo d'aborder un sujet aussi sensible tout en y insérant des petites notes de joie (le fait que Jane pense à ce que pourrais lui dire Lisbon quant à la sécurité archi poussée de l'hosto) bravo

Mococoa a déjà tout dit, rien de plus à rajouter Wink amen amen

VLS VLS VLS hysteriq hysteriq hysteriq hysteriq hysteriq
avatar
JisbonAddict
Red John
Red John

Féminin Personnage préféré : Jane, Lisbon & Cho
Loisirs : Lire des romans, écrire, faire du jogging, regarder Doctor Who, Mentalist et Rizzoli&Isles
Localisation : Dans ma Bretagne natale rêvant de Simon Baker, de David Tennant & de Matt Smith

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ça peut arriver à tout le monde ^

Message  Jiisbon le Sam 7 Jan 2012 - 21:11

merci énormément à tous ceux qui lisent, qui commentent calin merci

je suis désolé pour le retard, j'étais malade ces derniers jours pale

aller je vous mets cette suite, pour le moins explosive :smile4:
bonne lecture Very Happy


Ça peut arriver à tout le monde
Chapitre 5 : prise de tête


Jane rentra au CBI encore plus abattu qu’avant, son moral avait fondu au moment même où il avait vu dans son regard le vide complet. Il remit néanmoins son masque en pénétrant dans l’open-space et salua ses collègues.

- C’est à cette heure que tu rentre ? il est bientôt quatorze heure, tu es partis depuis deux heures, lui fit remarquer Cho.
- Ah oui, déjà ? je me suis promené sur la plage, je n’ai pas du voir le temps passé
- Tu n’as pas mangé je suppose …
- Non mais je n’ai pas faim

Jane s’éclipsa presqu’aussitôt au grand désespoir de Cho, si Jane se comportait ainsi à chaque enquête, il allait vite se faire remonter les bretelles par Hightower. Il n’y avait que Lisbon qui pouvait réellement le faire obéir et il se trouve qu’elle allait être absente un bout de temps. Cho se permit donc de lui rappeler qu’il était son chef, au moins pour quelques temps en tout cas.

- On a une enquête je te signal ! soit en bas dans trente minutes, on va voir le frère de la victime !

Il pu distinguer un bref oui de la part de Jane avant de le voir disparaitre dans l’escalier qui mène au grenier.

- Je ne sais pas ce qu’il a en ce moment mais il n’a pas l’air bien, constata Van-Pelt, compatissante.
- C’est l’enquête RJ, ça lui plombe le moral.
- Possible mais je suis sûre qu’il y a autre chose.

Cho coupa court aux discussions, à près tout, vu qu’il était chef d’équipe, s’ils passaient leur temps à discuter, ils n’allaient pas travailler beaucoup.

- Et si vous faisiez des recherches plutôt que de débattre sur le cas de Jane.
- Oui patron, répondit Rigsby, fier de sa blague

Il se ravisa bien vite voyant que celui-ci ne plaisantait pas et se remit donc à travailler pendant que Van-Pelt lui échangeait un regard compatissant. Cho, lui préféra boire un café et s’isola donc dans la cuisine.
Bien qu’il aurait aimé être chef d’équipe, les responsabilités et le fait d’être toujours obligé de les contrôlés, l’agaçaient vivement. Lisbon faisait un boulot monstre, il le savait et il avait du respect pour elle mais il savait aussi qu’elle faisait énormément de sacrifices et que tout cela se répercutait sur ses relations amicales ou amoureuses et surtout sur son moral constant. Ces raisons médicales pour lesquelles elle n’était pas là, il ne les connaissait pas mais il était suffisamment intelligent pour savoir qu’elle devait avoir réellement un problème pour ne pas venir ici. Car le CBI pour Teresa Lisbon, c’était tout simplement sa vie, son but, la seule chose qu’elle puisse aisément se venter d’avoir réussi.

Allongé sur son matelas de fortune dans le grenier du CBI, Jane regardait un album photo avec un sourire nostalgique aux coins des lèvres. Ils avaient décidés de lui offrir cet album, au printemps dernier pour qu’il ne les oublie pas et qu’il pense à l’équipe. Une initiative de Lisbon, si ces souvenirs ne lui jouaient pas de tours.

Des photos, toutes plus joyeuses et amusantes recouvraient les pages, avec parfois la douce écriture fine de Lisbon en dessous qui semblait donner une petite touche personnelle à l’album. Elle avait pris soin de coller des billets de fête foraine ou des places de cinéma, immortalisant les nombreux moments passés tous ensemble ou juste eux deux. Un joli trèfle à quatre feuilles ornait la page de couverture ainsi qu’une photo de groupe où ils semblaient réellement heureux.

Cette mélancolie lui rappela que Cho l’attendait surement en bas pou l’interrogatoire du frère de la victime. Il rangea précieusement son album dans le coffre qui lui était réservé puis remit sa veste et sorti. Sa concentration était au minimum, tout se mélangeait, il n’aurait su dire à ce moment précis dans quel état il se trouvait mais il était sur d’une chose, son masque serait vital.

Il descendit l’escalier, prenant soin, lorsqu’il aperçut Cho de remettre son masque continuel de sourire. Cho parut content de le voir réapparaitre et ils entrèrent tout les deux dans l’ascenseur sans un mot, c’est ce que Jane appréciait le plus chez Cho, son silence. Le trajet se fit dans un silence total, aucun ne prononça le moindre mot et ce fut Cho qui dirigea l’interrogatoire, contrairement à d’habitude. Celui-ci commençait d’ailleurs vraiment à être inquiet, sur le chemin du retour, Jane ne fit ni de remarques à la conduite de son ami, ni des constations sur l’entrevue où Cho aurait juré l’avoir vu pleurer. Ils rentrèrent au CBI et il le prit à part dans la cuisine.

- Je ne sais pas ce que tu as, je ne sais pas si c’est du à Lisbon mais tu as des problèmes et ça se voit.

Jane baissa la tête et se tourna vers la théière toujours sans dire le moindre mot, toutes ses pensées étaient tournées vers Lisbon, la véritable victime de tout cela. Pendant toutes ces années, il s’était toujours considéré comme le premier concerné mais aujourd’hui, il devait se rendre à l’évidence, Lisbon en avait souffert plus que n’importe qui. Il fut sorti de ses pensées par Cho qui lui tapa l’épaule, il l’avait presque oublié.

- Ça va.
- Ça va ? tu te fiche de moi ?

Jane sentait que ce n’était pas la réponse qu’il attendait et il se mordit la lèvre pendant que son ami commençait à voir rouge.

- Mais c’est quoi ton problème Jane !

Tout le monde s’était retourné, leur discussion tranquille venait de tourner à l’affrontement public. Les cris avaient interpellés Van-Pelt et Rigsby qui s’étaient précipités avec d’autres personnes dans la cuisine.

- Je veux qu’on me fiche la paix, c’est tout …
- Qu’on te fiche la paix ? tu nous fais suer tout les jours, t’as fait les pires conneries du monde, on prend toujours tout sur la gueule et là, monsieur veut qu’on lui fiche la paix ?

Cho était hors de lui, Jane le savait mais il savait aussi que tout cela était du à cette affaire qui les rendaient fou. Il tenta tout de même de calmer la situation.

- Je sais que ce boulot te met une pression énorme en ce moment mais …
- Le boulot ? tu veux que je te dise ce qui nous met une pression en ce moment ? c’est toi !

Jane le reçut comme un coup de poignard dans le ventre, tous les regards s’étaient tournés vers eux, jamais on n’avait vu une telle dispute.

- Tu nous mets dans tes plans foireux, tu nous implique, on se fait engueuler et toujours par ta faute ! c’était tellement mieux avant que t’arrives, tu penses que tu es utile ? tu veux que je te dise, t’es un con Jane.

Les phrases de Cho se répétaient dans sa tête, tel un écho. Un instant il eut envi de tout dire, de hurler, de tout balancer à propos de Lisbon mais il se tut, par respect pour elle. Pourquoi tout était si compliqué avec lui en ce moment … il n’entendait plus les murmures des gens lorsque Cho quitta la pièce, il n’entendit plus que la voix de Lisbon lui disant qu’il avait tout gagné, la femme qu’il aime a voulut se suicider et ses amis lui reprochent tout. Sa vie entière avait été faite de malheur, était-ce à cause de lui que tout cela arrivait ? Ou juste un destin qui le condamner d’avance ?

Il releva la tête et aperçut alors tous les regards penchés sur lui. Il se fraya un passage jusqu'à l’open-space ou il attrapa ses affaires avant de regagner l’ascenseur.


A suivre …

avatar
Jiisbon
Stagiaire au CBI
Stagiaire au CBI

Féminin Personnage préféré : Lisbon & Jane
Localisation : N'importe où, tant que qu'il y a du soleil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ça peut arriver à tout le monde ^

Message  Sweetylove30 le Sam 7 Jan 2012 - 22:27

honte à moi, je crois que c'est la première fois que je commente Embarassed , ta fic est super, n'en doute pas, mais elle m'est difficile car c'est un sujet que je connais bien. La peine de voir un être cher dans cette situation, ne pas savoir quoi faire pour l'aider à revenir parmis les vivants, ne pas savoir comment lui venir en aide ni même ne pas savoir ce qui l'aidera vraiment.
C'est un sujet difficile que tu as choisi et je te tire mon chapeau.
Maintenant, pour ce chapitre, c'est vrai que le comportement de Jane peut être gênant, mais il n'y peut rien cette fois, ce n'est pas de sa faute et ilne veut pas trahir le secret de Lisbon, alors il prend sur lui sans se rendre compte de ce que ça va déclencher.
La réaction de Cho m'a un peu surprise, ce n'est pas de lui de se mettre dans cet état, mais en même temps on peut le comprendre, après tant de temps à travailler avec Jane et de toujours prendre pour lui, il fallait que ça arrive.
Il me tarde de lire la suite pour savoir si les trois agents vont finirent par apprendre ce qu'il se passe vraiment scratch , si Jane va réussir à aider Lisbon et si Lisbon va se remettre
avatar
Sweetylove30
Red John
Red John

Féminin Personnage préféré : lisbon, jane
Loisirs : lecture, ecriture
Localisation : devant mon ordi avec Patrick Jane dans mes bras

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ça peut arriver à tout le monde ^

Message  Johel le Sam 7 Jan 2012 - 22:41

Lisbon au plus mal, Cho qui balance ce qu'il pense :shocked: ...Jane qui encaisse sans rien dire...
J'espère que l'équipe saura comprendre ce qui se passe et soutiendra Jane et Lisbon
Un superbe chapitre, très prenant merci

_________________

"Merci à voilà pour ce superbe kit"

"Aussi longtemps qu'on médite sa vengeance, on garde sa blessure ouverte - T. Fuller"
avatar
Johel
In Jane we trust

Féminin Personnage préféré : Jane et Cho
Loisirs : Lecture, ciné, jeux vidéo et suuuurf !
Localisation : près de l'océan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ça peut arriver à tout le monde ^

Message  mitsounette le Sam 7 Jan 2012 - 23:21

:shocked: Ben dis donc, il s"énerve le Cho!!!
Les visites de Jane à l'hôpital sont vraiment touchantes. Le fait qu'il prenne sur lui pour ne pas trahir Lisbon est triste mais tellement beau. :chouchou:
Bravo pour ta fic' Jiisbon! bravo et VLS !!!!
avatar
mitsounette
Gardien du parking
Gardien du parking

Féminin Personnage préféré : Lisbon
Loisirs : Traîner au milieu des chevaux, et puis lire, rêver,...
Localisation : Dans une petite ville où l'expression *cheveux au vent* prend tout son sens...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ça peut arriver à tout le monde ^

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 10 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum