Double Vue ^

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Double Vue ^

Message  inesd4 le Jeu 4 Oct 2012 - 0:55

Bonjour tout le monde,

C'est la 1ère fois que j'écris une fiction (et je souhaite l'écrire seule) alors j'espère que je vais réussir à aller jusqu'au bout et j'espère aussi qu'elle vous plaira. Si vous avez des remarques, n'hésitez pas, tant que c'est constructif tout me va!

Cette fiction s'appelle Double Vue. Les chapitres se succèdent, alternant les sujets. Une fois on est dans la tête de Lisbon et une fois, dans la tête de Jane. Voilà!

Personnage principaux: Jane, Lisbon, et toute l'équipe

Résumé: L'équipe va devoir résoudre une enquête et Lisbon aura un "admirateur" secret qui pourrait ne pas être si gentil que ça.

Sommaire:
Chapitre 1 Chapitre 2 Chapitre 3 Chapitre 4 Chapitre 5 Chapitre 6 Chapitre 7 Chapitre 8 Chapitre 8 Suite Chapitre 9 Chapitre 10 Chapitre 10 Suite Chapitre 11 Chapitre 12 Chapitre 13 Chapitre 14 Chapitre 15


LISBON
- Oulala, j’ai un peu trop bu je crois !
- Quoi ? Je n’entends rien ! me répondis Grace

Ce soir, j’étais de sortie. J’avais une envie irrépressible de me vider la tête et de m’amuser comme une folle. C’est vrai quoi, toute la journée je suis entourée d’affaire macabre, d’histoire de vengeance, de meurtre. Et puis de Jane ! Et croyez moi, c’est fatigant. Alors ce soir, j’envoyais tout balader et je me changeais les idées. En plus Grace avait besoin de se remettre de sa rupture d’avec Axel, le pompier malheureusement marié, rencontré sur une affaire précédente.
Nous avions donc choisi de nous rendre au Palace Box, LE bar branché de la ville. Et pour l’instant, rien ne pouvait me faire regretter cette soirée, à part peut être mes pieds qui supportaient mal mes nouveaux talons.

- Tu crois que lui aussi est marié ? me demanda Grace en me pointant du doigt un beau brun assis en face de nous.
- Je crois surtout qu’il est gay ! dis je en le voyant soudainement enlacer son voisin.
- Je suis maudite. Le prochain sera peut être un prêtre ! Avec la chance que j’ai…
- Allé Grace, un 7ème verre pour oublier tout ça !

Et nous les avons enchainés toute la soirée. A 2h30 du matin, j’avais réellement besoin d’enlever mes chaussures. A 3h30, réellement besoin de trouver l’air frais. Et à 4h30, très sérieusement besoin de retrouver mon lit.




JANE
- Salut tout le monde !
- Salut Jane ! me répondirent Cho et Rigsby en me voyant arriver au bureau.
- Je vous apporte le café ! Ne suis-je pas un collègue parfait ?!
- Seulement si tu as pensé à prendre des donuts avec. Me répondit Cho
- Ah…
- Au fait, tu n’aurais pas croisé Grace ou Lisbon par hasard ? me demanda Rigsby.
- Euh non. Pourquoi, elles ne sont pas là ?

A ce moment j’entendis les pas de Lisbon derrière moi.

- Salut les gars. Fit-elle.

Elle avait des lunettes de soleil et portait la même tenue qu’hier. Elle s’engouffra dans son bureau avant même qu’on ait eu le temps de lui répondre.
C’est étrange de voir Lisbon ainsi. Elle est plutôt matinale d’habitude ! J’ai très envie de découvrir ce qui se cache derrière cette Lisbon inhabituelle… Peut être devrais je aller dans son bureau pour l’embêter comme tous les matins… Ceci dit, elle n’a pas l’air d’être d’humeur à apprécier mes plaisanteries. Et puis je suis moi-même suffisamment préoccupé. Cette semaine c’est le triste anniversaire de la mort de ma femme et de ma fille. Et John le Rouge court toujours. J’ai passé la nuit à étudier le dossier que m’avait laissé bosco il y a quelques temps, je l’ai lu, relu, et rien.
Soudain Lisbon sortie de son bureau, me sortant de mes pensées.




LISBON
- Prenez vos blousons, on a un meurtre à résoudre ! Un homme de 32 ans a été retrouvé mort à l’hotel City cette nuit. C’est la femme du service de chambre qui vient de le retrouver. Apparemment il a été étranglé.
- Euh patron ?
- Oui Rigsby ?
- On doit prévenir Grace de nous rejoindre là bas ou elle a pris sa journée ? Parce qu’elle n’est toujours pas arrivée…
- Hum… Je m’occupe de Grace.
- Vous êtes sûre que tout va bien ?
- Oui, pourquoi ?
- Vous portez vos lunettes de soleil alors que vous êtes au bureau et vous n’avez pas décroché un mot en arrivant…
- Oh non, ne vous inquiétez pas Rigsby, Grace et moi sommes sorties hier et… nous sommes rentrées tard. C’est pour ça que Grace n’est toujours pas là, elle doit probablement être encore dans son lit.

Dans son lit ou dans celui d’un autre. Mais ça, je vais éviter de le dire à Rigsby. Pour ma part j’ai eu le hasard de tomber sur mon ex, le milliardaire Walter Mashburn. Si si, souvenez-vous, c’est même Jane qui m’avait poussé dans ses bras à l’époque ! ça n’avait duré qu’une nuit, mais ça avait été une nuit plutôt intense. J’ai donc de nouveau passé la nuit chez lui. Voilà ce qui explique que je porte la même tenue.
J’ai honte, je sens l’alcool à cent mètres et je sens bien que mon estomac ne s’est pas encore très bien remis de ma petite beuverie. Mon dieu, ce que je ne ferai pas pour une douche !

- Au fait Jane, merci pour le café. Vous ne pouviez pas mieux tomber !


A suivre...


Dernière édition par inesd4 le Lun 10 Déc 2012 - 18:28, édité 7 fois
avatar
inesd4
Gardien du parking
Gardien du parking

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Double Vue ^

Message  Johel le Jeu 4 Oct 2012 - 9:41

coucou

Une nouvelle "auteur", c'est toujours sympa, surtout quand elle écrit sans faire de "fôtes" Wink

Le sujet est intéressant, le POV (Point of view) des héros, qu'on va suivre au cours de leurs journées, enfin je suppose...
J'aime l'idée de la soirée "entre filles" et de la "pauvre" Van Pelt qui choisi toujours le "mauvais cheval" lol1 , le retour de Walter ne me dérange pas, j'apprécie cet homme qui donne le sourire à Lisbon.
Reste à voir ce que tu nous réserves pour la suite.

Cela serait sympa si tu allais te présenter ICI

_________________

"Merci à voilà pour ce superbe kit"

"Aussi longtemps qu'on médite sa vengeance, on garde sa blessure ouverte - T. Fuller"
avatar
Johel
In Jane we trust

Féminin Personnage préféré : Jane et Cho
Loisirs : Lecture, ciné, jeux vidéo et suuuurf !
Localisation : près de l'océan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Double Vue ^

Message  wickyvicky le Jeu 4 Oct 2012 - 9:55

J'aima beaucoup ce début où on peut voir une Lisbon et une Van Pelt complices, chose qui manque un peu dans la série je trouve.

Vivement la suite !
avatar
wickyvicky
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Suite

Message  inesd4 le Jeu 4 Oct 2012 - 12:08

JANE

Tout s’explique ! C’est drôle, je n’avais jamais imaginé Lisbon faire la fête la veille d’un jour de travail. Elle qui est si sérieuse d’habitude. Mais ça lui va plutôt bien. Je devrais songer à faire ça un peu plus souvent moi aussi, ça m’éviterai de ruminer sur John le Rouge pendant des heures.

- Jane ? Vous faite quoi là ? me demanda Lisbon
- Euh pardon, je suis là ! Répondis je en m’engouffrant dans sa voiture.
- Vous avez l’air un peu absent aujourd’hui.
- J’ai mal dormi. Mais vous aussi on dirait ! Racontez-moi cette soirée avec Grace, dis-je avec mon sourire malicieux.
- Oh et bien elle avait besoin de se remettre d’une rupture, moi de décompresser de ce boulot et voilà. Une soirée entre fille vous voyez. D’ailleurs nous sommes sorties au Palace Box, vous n’aviez pas tord, cet endroit n’est pas mal du tout !
- Quand comprendrez-vous que tout ce que je vous dis est vrai Lisbon ?
- (rires) N’exagérez pas trop, je sais que vous êtes un petit menteur ! On s’y fait, que voulez vous.
Et nous avons ris tous deux de cette triste petite réalité. Il est vrai que je mens souvent. Mais ce n’est pas dans le but de lui faire du tord, jamais. Je reconnais que je lui ai attiré beaucoup d’ennui depuis que je suis arrivé dans son équipe. Mais d’un autre côté, nous formons une équipe très performante, liée, et efficace. J’aime bien ma vie ici, avec eux. Et pourtant, jamais je n’aurais imaginé être consultant pour le CBI !


LISBON

Nous voilà arrivé sur la scène de crime. La chambre est intacte, ce n’est donc pas un cambriolage qui aurait mal tourné. Tout de suite, le visage du cadavre me dit quelque chose. Surement une personne que j’ai croisée quelque part…

- Laissez-moi passer s’il vous plait, je suis du CBI !
- Grace ! Réveil difficile ? Se moqua Jane
Grace venait en effet de passer la porte, un café à la main.

- Désolé patron, me dit elle
Que pouvais-je lui répondre ? J’étais mal placée pour lui faire des reproches, surtout que c’est moi l’avait poussée à sortir la veille.
- Pas de soucis Grace. On a un nom pour la victime ?
- Hey mais attendez ! Lisbon, ce ne serait pas le mec du bar d’hier soir ? Celui que je trouvais attirant mais qui était gay ?
Je me disais bien que je l’avais vu quelque part !
- Oui, on dirait. Répondis-je.
- Il s’appel Romain Velta. Dit Cho.
- Patron, venez voir.
- Oui Rigsby ?
- J’ai trouvé un bracelet fluo. Comme celui qu’on remet aux gens à l’entrée de certaines boites.
- Oui, nous avons eu le même avec Grace.
- C’est celui du mort ? demanda Cho
- Non, le sien est toujours autour de son poignet, répondit Jane

Tiens tiens, premier indice. Quelqu’un qui est allé à la même soirée que lui, que nous, est venu dans cette chambre. Le tueur ?

- Très bien. Jane ? Allons annoncer sa mort à sa famille. Rigsby et Cho, restez ici et cherchez s’il n’y aurait pas d’autres indices à exploiter. Grace, retourne au bureau et essaie de trouver des photos de la soirée. Il y en aura surement une où on le voit avec ses amis. Après ça on ira les interroger, eux et le barman.



JANE

Annoncer la mort d’une personne à sa famille n’a jamais été mon moment favori. D’autant plus que j’ai déjà été cette personne à qui l’on annonce la mort d’un proche.

Toc Toc Toc
- Oui ?
- Bonjour madame, je m’appelle Lisbon, je viens du CBI, et voici mon consultant, Patrick Jane.
- Qu’y a-t-il ?
- Pourrions-nous entrer ? Demandais-je
- Euh oui bien sur, excusez moi. Chéri ? Tu peux venir s’il te plait ?
Son mari arriva aussitôt. Ils avaient tous les deux une cinquantaine d’année, et paraissait mener une vie agréable.
- Que ce passe t il ?
- Votre fils a été retrouvé mort ce matin, répondit Lisbon.

La scène qui se déroulait devant nos yeux était la même que d’habitude mais était toujours aussi déchirante. La mère paraissait presque ne pas comprendre ce qu’on lui annonçait tellement cela lui semblait impossible. Le père, lui, restait bouche bé, et se mit à pleurer.

- Comment… pourquoi… qui ? Notre fils ? Vous êtes sûr ?
- Votre fils, Romain Velta, oui. Il a été retrouvé dans une chambre de l’hotel City, étranglé. Nous sommes vraiment désolés. Répondit Lisbon.
- Pourriez-vous nous parler un peu de votre fils ? Demandais-je
- Romain est… était… un très gentil garçon. Nous dit la mère. Il passait nous rendre visite 3 fois par semaine, il nous avait même présenté sa petite amie le mois dernier. Romain n’avait pas d’ennemis, pas à notre connaissance en tout cas. Je ne comprends pas…
- Votre fils avait une petite amie ? dit Lisbon
- Oui, Charlotte. Une fille très gentille qu’il avait rencontrée à son travail. Peut être qu’elle sait quelque chose ? annonça son père.

Une copine ? Mais Lisbon et Grace l’ont vu avec un homme ! Je sens que cette histoire ne va pas être simple. Une fois arrivés à la voiture, Lisbon partagea ce sentiment avec moi.
- Je ne comprends pas, romain leur a caché son homosexualité ? Ou alors il était bisexuel ?
- Si ses parents sont homophobes ont peut aisément comprendre qu’il leur ait caché, lui répondis-je.
- On va devoir interroger Charlotte.
Soudain le téléphone de Lisbon sonna.
- Lisbon
- Hey, bonjour ! T’es vite partie ce matin !
- Oh ! Euh oui, le travail.
- Et à quelle heure puis-je t’enlever ce midi ? Il faut absolument que je te fasse découvrir ce restaurant italien !
- Euh non Walter, on est sur une affaire, je n’aurais pas trop le temps. Et puis les midis je préfère manger avec mon équipe. Je… Je dois te laisser. A plus.
- Walter ? Walter le milliardaire ?
- Oui
- Oh, je ne savais pas que vous continuiez à le voir !

En vrai, ça m’embêtait un peu. C’est vrai que c’est moi qui l’avais poussé à prendre du bon temps avec lui. Mais c’était il y a longtemps et je ne voulais pas dire « marie-toi avec lui ». Cependant je ne compte pas lui montrer quoi que ce soit. Si elle est heureuse avec lui, alors tant mieux pour elle et tant pis pour moi.
- Ce n’est pas du tout ce que vous croyez Jane, je l’ai juste recroisé hier soir, c’est tout.
- Oh mais je ne crois rien ! Ce Walter avait l’air d’un type sympa, vous auriez tout à fait raison d’avoir une relation avec lui.
- Jane, merci mais stop.
Heureusement pour nous et pour ce malaise ambiant, nous arrivions au bureau.


LISBON

Je n’arrive jamais à saisir ce que pense vraiment Jane. C’est frustrant !

- Patron, j’ai retrouvé une photo de la soirée où on voit très clairement romain et son ami. Je n’ai pas encore trouvé son identité, mais je me disais qu’on pourrait faire un tour au Palace Box, voir si les employés le reconnaisse ?
- Très bonne idée Grace. Vous venez avec moi. Vous savez où en sont Cho et Rigsby ?
- Nous sommes là ! Dirent-ils en arrivant avec des pizzas.
- Ah merci ! Je commençais à avoir un petit creux ! Dit Jane

Des pizzas… c’était vraiment très gentil mais pour le moment je ne pouvais rien avaler.

- Excusez-moi, je cherche Theresa Lisbon, dit un livreur qui venait d’entrer au bureau.
- C’est moi. Qu’y a t-il ?
- Bonjour, je suis venu vous livrer cette rose.
- Une rose ?
Mon dieu, je devenais rouge écarlate. Pourquoi une rose ? Qui ? Walter ? Je le savais romantique mais quand même, on a juste passé la nuit ensemble, il n’a pas besoin d’en faire des tonnes. Je pris la fleur et remercia le livreur.
- Wahou, patron, vous nous cachez des choses ! dit Rigsby
- Serait ce votre cher Walter ? me demanda Jane un sourire aux lèvres
- Aucune idée, il n’y a pas de mot avec. Enfin bref, vous venez Grace ?
- Mais vous ne mangez pas ? demanda Cho
- Plus tard. Répondit Grace. Gardez nous une part !

Visiblement l’estomac de Grace n’était lui non plus pas très bien rétabli. Nous montons en voiture pour passer au Palace mais avant, une douche !
- ça te dérange si on passe d’abord chez moi ? Demandais-je à Grace. J’ai très envie d’une douche et de vêtements propres.
- Aucun problème. Comme ça vous me raconterez pour vous et Walter !
- J’ai juste passé la nuit avec lui Grace, rien de plus. Il est très gentil mais ça s’arrête là. Et si je n’avais pas bu hier je n’aurais probablement pas passé la nuit avec lui ! (Enfin, je ne regrette pas non plus, c’était quand même agréable, il faut le dire). Et vous ? Vous avez finie par dire oui à… comment il s’appelle déjà ?
- Aaron. Et non, je suis rentrée chez moi. Mais j’ai pris son numéro !

Et nous voilà partie d’un grand rire. J’aime bien cette fille. C’est un bon flic et elle est très sympa. Je me demande pourquoi nous n’avons pas été plus proches dès le départ.


A suivre...
avatar
inesd4
Gardien du parking
Gardien du parking

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Double Vue ^

Message  wickyvicky le Jeu 4 Oct 2012 - 12:26

C'est tout léger et j'aime beaucoup ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !

Lisbon et Van Pelt me font délirer ! ! !

Vivement la suite !
avatar
wickyvicky
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Double Vue ^

Message  inesd4 le Jeu 4 Oct 2012 - 13:56

Merci beaucoup! ça rassure un peu ^^
J'ai déjà mon idée sur la suite, je veux écrire un truc assez réaliste comme si ça pouvait être un réel épisode de mentalist. J'ai envie d'exploiter le fait que l'équipe est unie, mais que ça n'empêche pas chacun d'avoir sa petite vie. Je veux pas trop en dire, vous verrez ^^
avatar
inesd4
Gardien du parking
Gardien du parking

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Double Vue ^

Message  Johel le Jeu 4 Oct 2012 - 14:06

L'idée est sympa, ça change du "jisbon" merci
C'est vrai que l'équipe Van Pelt / Lisbon est lol1
En même temps on a droit à une enquête qui débute avec ce que cela implique pour les agents...L'annonce du décès à la famille triste2
Par contre est-ce bien Walter qui a envoyé la rose ? Il serait plutôt du genre à envoyer toutes les fleurs du magasin... scratch

_________________

"Merci à voilà pour ce superbe kit"

"Aussi longtemps qu'on médite sa vengeance, on garde sa blessure ouverte - T. Fuller"
avatar
Johel
In Jane we trust

Féminin Personnage préféré : Jane et Cho
Loisirs : Lecture, ciné, jeux vidéo et suuuurf !
Localisation : près de l'océan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Double Vue ^

Message  inesd4 le Jeu 4 Oct 2012 - 14:16

Hum je pense qu'il va falloir qu'elle lui demande pour être sur que c'est lui... ou que ce n'est pas lui...
J'aime assez lisbon et jane, mais bon dans la série c'est un personnage pas très démonstratif, il est plutôt mystérieux et n'est pas du style à faire de grande déclaration. C'est pour ça qu'il ne va pas trop étaler sa jalousie. Mais ça ne l'empêche pas de l'être quand même. Je ne sais pas trop si j'aimerai les voir en couple. D'un coté, oui, carrément, mais d'un autre il n'y aurait plus ce petit jeux qu'il y a entre eux. Finalement l’ambiguïté est bien plus passionnante à mettre en scène, on peut faire plus de chose!
avatar
inesd4
Gardien du parking
Gardien du parking

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Suite

Message  inesd4 le Ven 5 Oct 2012 - 0:49

JANE

Après avoir bien mangé, je débriefais avec Cho et Rigsby. Eux aussi trouvaient très étrange la double vie qu’avait l’air de mener notre défunt Romain…

- Qui m’accompagne interroger Charlotte ?
- Moi ! répondit Rigsby.
- Et toi Cho ?
- Je vais rester, j’ai un dossier à finir.

Rigsby et moi partons donc à la rencontre de Charlotte. Elle travaille au starbucks du centre ville, on en profiterait donc surement pour prendre le dessert.

- Alors Jane, qu’est ce que vous pensez de cette rose vous ? Vous devez bien savoir quelque chose ! me dit Rigsby sur le chemin
- Hum je ne sais pas. Et puis ça ne me regarde pas.
- Qu’est ce qu’il vous arrive ?
- Rien Rigsby, je suis seulement un peu préoccupé par autre chose ces temps ci. Mais si ça peut te rassurer, Grace te dévore toujours autant des yeux.
- Je ne vois pas le rapport…
- Bien sur que si.

Rigsby était indéniablement attiré par Grace, tout comme Grace l’était par Rigsby. Seulement le travail les empêchait de vivre leur liaison. Quel gâchis. Vraiment, je suis morose en ce moment. J’ai beau me dire qu’il faut que je me ressaisisse, je me sens quand même… déprimé. En colère. Ma famille, John le Rouge, Lisbon et Walter… Rien n’allait comme je voulais.

- Bonjour madame, nous cherchons une certaine Charlotte. Est-ce qu’il serait possible de la voir ? demanda Rigsby à la vendeuse qui se tenait devant nous.
- Bonjour. Charlotte est en salle de pause, je vais la chercher. Qui dois-je annoncer ?
- Le CBI
- Très bien. Répondit la dame.
Visiblement, le mot CBI l’avait un peu refroidie.

Nous nous sommes entretenus avec Charlotte à peine 10 minutes. Elle était bouleversée d’apprendre la mort de Romain. Cependant elle a pu nous livrer de nouvelles informations. Ainsi, Charlotte n’était pas réellement la petite amie de Romain, mais plutôt sa meilleure amie. Elle le connaissait depuis 3 ans. C’est Romain qui avait insisté pour qu’elle se fasse passer pour sa compagne auprès de ses parents. Il se disait qu’à 32 ans il était temps de présenter quelqu’un à sa famille, afin de les rassurer et de mieux cacher son homosexualité. Elle ne comprenait pas vraiment pourquoi il mentait à sa famille, d’autant plus qu’ils avaient l’air d’être des gens très ouvert d’esprit. Elle nous appris aussi que Romain avait un oncle qu’il ne voyait plus depuis 10 ans. Il y avait eu une brouille familiale, mais elle n’en savait pas plus. Quand à l’homme que Romain embrassait la veille au Palace Box, il s’agissait de Connor, son petit ami depuis bientôt 6 mois. Et par chance, Charlotte avait son numéro.



LISBON

- Du nouveau ? Demandais-je en arrivant au bureau.
- Oui, Charlotte nous a appris pas mal de chose, répondit Jane.

Lui et Rigsby nous racontèrent leur entretien. Cho, Grace et moi étions assez surpris mais en même temps, on avançait. Romain cachait son homosexualité par peur des représailles de ses parents. Un oncle avait été effacé du tableau familial. Et Connor était bien le petit ami de Romain.
Ainsi, il nous fallait parler à Connor, et pourquoi pas également explorer la piste de l’oncle renié.

- Et vous ? demanda Rigsby
- Un des barmen l’a reconnu. Apparemment Romain et Connor étaient des habitués des lieux. Il nous a aussi dit qu’il avait souvent vu Connor s’énerver. Il le décrirait comme une personne jalouse et impulsive.
- Crime passionnel ? interrogea Cho
- Pourquoi pas. Après tout, on sait que Connor était dans la chambre d’hôtel avec Romain. Enfin rien ne dit avec certitude que c’est bien son bracelet que l’on a retrouvé à coté du corps, mais c’est tout de même une hypothèse très envisageable. La jalousie maladive de Connor aurait finie par empoisonner leur couple, ils se seraient disputés et Connor l’aurait étranglé sur le coup de la colère.
- Ou alors Connor aurait claqué la porte durant la dispute, laissant Romain seul. Et une autre personne serait arrivée après. Charlotte ? Peut être qu’elle était amoureuse de lui et qu’elle ne supportait plus de devoir faire semblant d’être la bonne copine. Proposa Grace.
- Je ne pense pas que Charlotte soit amoureuse de Romain. Elle avait l’air sincère lors de notre entretien, répondit Jane.
- Bien alors un des parents ? Peut être qu’ils ne sont pas sont si aimant que ça finalement. L’un des deux aurait très bien pu découvrir l’homosexualité de Romain et avoir une discussion avec lui à l’hôtel après le départ de Connor. Discussion qui aurait mal tourné. Reproposa Grace.
- Toutes ces pistes sont plausibles. Il va donc falloir toutes les explorer. Annonçais-je à mon équipe. Mais pour l’heure, rentrons chez nous ! Une bonne nuit de sommeil ne nous fera pas de mal…

Je m’éloignais du groupe afin d’appeler Walter. Il fallait que je sache pour les fleurs…
- Walter
- Hey, salut, c’est Lisbon. Bien passé ta journée ?
- Lisbon ! Très bien oui, on se voit ce soir ?
- Euh… à vrai dire…
- Je plaisante ! Je reçois des amis de Russie ce soir. Enfin tu peux toujours te joindre à nous, mais je t’avouerai que j’aimerai bien conclure avec Natacha, la sublime sœur d’Yvan, mon ami. J’espère que ça ne te pose pas de problème… Je veux dire, tu sais bien que tu as une place réservé dans mon cœur, mais je ne te sens pas prête à me laisser ma chance. Alors… j’en profite encore un peu !
- Oh ! Aucun problème ! Justement, j’allais te dire que je trouvais que la rose était un peu de trop. Bien que très belle bien sur.
- Quelle rose ?
- Ce n’est pas toi qui m’a envoyé une rose ce midi ?
- Ah non ma belle, mais ci ce n’est que ça, je peux y remédier de suite !
- (rires) Non c’est gentil, c’est juste qu’il n’y avait pas de mot avec et que vu qu’on avait passé la nuit ensemble… Enfin j’ai pensé que ça pouvait venir de toi.

Alors là, me voilà scotchée. Non pas que je prenne mal la liberté sexuelle de Walter, bien au contraire. Ça me rassure presque de savoir qu’il séduit d’autres femmes ! Mais plutôt de la rose ! De qui peut-elle bien venir ?



JANE

Lisbon s’était éloignée pour passer un coup de fil. Probablement à Walter, pour le remercier de la rose. Ah c’est plus fort que moi, je ressens comme de la jalousie. J’aime beaucoup Lisbon, mais je l’aime comme une sœur. Enfin, ce que je veux dire, c’est que ma famille est morte. Je ne peux pas recommencer tout ça, pas comme ça… John le Rouge toujours en cavale, c’est comme commencer une chose avant même que l’autre ne soit terminée. J’aurais l’impression de trahir ma femme. Je crois que je ne pourrais faire mon deuil que quand j’aurais tué l’homme responsable de tout cela.

- Bonne soirée ! lançais-je à Lisbon et Cho qui n’étaient pas encore parti.

Me voilà chez moi. J’ai envie de m’évader, je pense trop. Je m’ouvre alors une bouteille de ce fameux whisky et me sers un verre.



LISBON

Me voilà chez moi ! Je rêvais de cet instant depuis mon réveil. La journée a été longue, je crois que je n’ai plus l’âge pour les nuits blanches ! N’empêche que cette histoire de rose me tracasse… je pense que j’ai bien fait de demander à Cho, avant de partir, s’il pouvait essayer de recontacter le livreur demain. J’espère qu’il aura une identité ou au moins un numéro à nous donner. Mais si ça se trouve je me pose trop de question. Après tout, ce n’est peut être qu'une blague de Jane, ou bien une erreur !
Je me fis alors un thé, me relaxa devant ma télé, et m’endormis profondément.


A suivre…
avatar
inesd4
Gardien du parking
Gardien du parking

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Suite

Message  inesd4 le Dim 7 Oct 2012 - 1:53

JANE


- Allo ?
- Jane, qu’est ce que vous foutez ? Il est déjà plus de 9h !
- Lisbon ?
Je regardais mon réveil et en effet, j’étais vraiment en retard.
- Désolé Lisbon, où dois-je vous rejoindre ?
- Au bureau, Cho et Rigsby ont ramené Connor ce matin. Je vous attends pour l’interroger, alors dépêchez vous !

Je pris le temps de prendre une douche et enfila rapidement mon habituel costume trois pièces. Arrivé au bureau je filai voir Lisbon.
- Me voilà !
- Jane ! C’est pas trop tôt ! Tout va bien ?
- Oui oui, allons interroger Connor, je suis pressé de voir ce qu’il va nous apprendre !

- Connor, voici Patrick Jane, mon consultant. Il va rester avec nous pour l’interrogatoire.
- Bonjour Connor. Dis-nous, comment as-tu appris la mort de ton ami ? lui demandais-je
- C’est Charlotte qui m’a prévenue juste après que vous soyez passé la voir. Je n’y crois pas… C’est si… si difficile…
- Oui, bien sur. Dis-nous, que ressentais-tu pour lui ?
- J’étais amoureux. Bien sur, le fait de vivre une relation cachée ne me plaisait pas. Mais pour lui j’aurais tout accepté.
- Hum. Ça me fait penser à ma 1ere petite amie quand j’étais ado. Je ne voulais pas qu’on s’affiche car ça me laissait tout le champ libre pour la tromper ! Adressais-je à Lisbon en souriant. Cette histoire était une pure invention mais une très bonne façon de tester sa jalousie et son impulsivité.
- Pourquoi vous dites ça ? Romain ne me trompait pas ! Il ne l’aurait jamais fait.
- Oh non, pitié, Connor… Ne me dites pas que vous faites parti de ces gens qui croient en l’amour sincère et inconditionnel ?! Romain avait du succès et vous le saviez.
- Arrêtez ça tout de suite ! De quel droit vous faites ça ? Hein ? Je vous dis qu’on s’aimait ! Alors oui, je sais qu’il se faisait souvent draguer, oui ça me rendait jaloux mais c’est tout. J’avais confiance en lui. Ok ?
- Parlez nous de votre soirée d’avant-hier. Dis Lisbon
- J’ai retrouvé Romain vers 22h et on allé au Palace Box. Mais vous devriez le savoir puisque vous y étiez, je me trompe ?
- Continuez.
- Qu’est ce que vous voulez que je vous dise ? Qu’on est allé à l’hotel City ? Oui on y est allé. Mais ce n’est pas moi qui l’ai tué !
- Dans ce cas pourquoi êtes vous parti de l’hôtel ?
- (soupirs) On s’était engueulé. Je… J’en avais marre qu’on doive se cacher tout le temps. Je voulais affronter ses parents, même si ça devait virer au cauchemar.
- Que voulez vous dire ?
- Ses parents sont homophobes. Enfin, ils n’ont rien contre les gens comme nous, tant qu’il n’y en a pas dans leur famille. Sinon ils les renient. C’est ce qui c’est passé avec Sam, l’oncle de Romain.
- Très bien. Sais-tu comment nous pourrions le joindre ?
- Non, tout ce que je sais c’est qu’il s’appelle Sam Velta.
- Dernière question, à quelle heure as-tu quitté l’hôtel ?
- A 2h30 du matin. J’ai pris un taxi pour rentrer chez moi.
- Très bien, merci Connor. Nous allons devoir te garder encore un petit moment, le temps de vérifier ton alibi. Ensuite, tu pourras partir, lui annonça Lisbon.



LISBON

- Grace, peux tu nous avoir les enregistrements des caméras de sécurité de la rue de l’hôtel City ? Il faut que l'on vérifie si Connor est bien monté dans un taxi vers 2h30 du matin. Au passage, regarde s’il y a des personnes qui rentrent dans l’hôtel avant 4h du matin.
- Avant 4h ?
- Oui, d’après le médecin légiste, Romain est mort aux alentours de cette heure là.
- Très bien patron.

- Jane, dites moi, que pensez-vous de cette histoire ?
- Hum… je pense que Connor est innocent. S’il était si impulsif et si jaloux que ça, il aurait beaucoup plus mal réagi au piège que je lui ai tendu tout à l’heure. Il avait l’air de vraiment faire confiance à Romain. Personnellement, je miserai plutôt sur un membre de la famille.
- Vous voulez dire qu’un de ses parents l’aurait tué ? demanda Grace
- J’en ai bien peur, répondis-je

A ce moment là, Cho arriva dans le bureau, une rose à la main. Encore une ! Ce n’est pas possible !
- Tenez Lisbon, c’est encore pour vous. J’ai croisé le livreur en arrivant et il m’a chargé de vous la remettre.
Il avait l’air assez tendu.

- Décidément, ce Walter ne vous lâche plus ! déclara Jane avec dédain.
- Encore une fois Jane, ce n’est pas ce que vous croyez.
- Encore une fois Lisbon, je ne crois rien, je constate. Me répondit-il avec un regard noir.
Ah ce qu’il pouvait m’énerver ! Pourquoi était-il si désagréable en ce moment ?
- Bien, Rigsby, emmenez Jane avec vous et allez rendre une petite visite à l’oncle Sam. Je pense qu’il a des choses à nous apprendre. Je vous envoie l’adresse sur le chemin.
- Ok

- Cho ? Vous pouvez venir dans mon bureau 5 minutes ?
- Bien sur.
Je l’interrogeai sur la rose. Avait-il appris quelque chose ?
- Le livreur n’a pas de nom, seulement un numéro de téléphone, qu’il m’a donné. Vous voulez que j’appelle ?
- Non, c’est gentil, je vais le faire moi-même. Ecoutez Cho… si vous pouviez garder ça pour vous… ça m’arrangerait. Et dites-moi, Jane n’a pas l’air dans son assiette en ce moment. Vous savez ce qui ce passe ?
- Je crois que cette semaine est l’anniversaire de la mort de sa famille. Vous savez comment il est, tous les ans c’est comme ça.
- Ah mince ! J’avais complètement oublié ! Merci Cho. Je vais essayer de lui parler.

Ensuite je décidai d’appeler au numéro que nous avait donné le livreur. Je mis le haut parleur pour que Cho puisse écouter.
- Levi
- Bonjour, agent Lisbon à l’appareil.
- Oh, bonjour Lisbon. Comment allez-vous depuis tout ce temps ? Avez-vous bien reçu mes roses ?
- Oui et justement, j’aimerai bien savoir pourquoi vous m’en envoyez. Qui êtes vous ?
- Levi Brain. Vous vous rappelez de moi ?
Levi Brain…. Ça me rappelait vaguement quelque chose. Un homme que j’avais arrêté il y a des années je crois.
- Vous m’aviez arrêté pour le meurtre de Bianca, ma maitresse. Je suis sorti de prison le mois dernier.
- Je me souviens. Mais… je ne comprends pas très bien…
- Je souhaitais vous remercier. C’est vrai que vous êtes la femme qui m’a envoyé en prison. Mais vous êtes aussi celle qui m’a fait devenir un autre homme. J’ai beaucoup appris vous savez. Et c’est grâce à vous.
- Ecoutez M. Brain, je suis très heureuse que la prison vous ait fait devenir un homme meilleur. Cependant je vous demande de ne plus essayer de rentrer en contact avec moi. Donc, ne m’envoyez plus de rose. D’accord ?
- (silence) Je dois vous laissez agent Lisbon. A très bientôt peut être…
Et il raccrocha.

Cho et moi nous regardions avec le même air perplexe. Visiblement, il pensait comme moi, cet homme n’était pas clair.


A suivre...
avatar
inesd4
Gardien du parking
Gardien du parking

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Double Vue ^

Message  Johel le Dim 7 Oct 2012 - 9:29

pc_crash Pour je n'ai pas été prévenue de ton chapitre précédent grrr
D'un autre côté cela fait plus de lecture...
L'enquête progresse lentement mais surement.
Jane qui boit du whisky et Lisbon de thé scratch

Le consultant tourmenté par "l'anniversaire" qui arrive, Lisbon qui découvre l'expéditeur des roses. La suite semble mal s'engager pour l'un comme pour l'autre.

Que réserves-tu à nos deux héros ?

_________________

"Merci à voilà pour ce superbe kit"

"Aussi longtemps qu'on médite sa vengeance, on garde sa blessure ouverte - T. Fuller"
avatar
Johel
In Jane we trust

Féminin Personnage préféré : Jane et Cho
Loisirs : Lecture, ciné, jeux vidéo et suuuurf !
Localisation : près de l'océan

Revenir en haut Aller en bas

Suite

Message  inesd4 le Dim 7 Oct 2012 - 16:49

JANE

J’étais content de partir avec Rigsby, même si je commençais à avoir l’impression que Lisbon essayait de se débarrasser de moi. D’habitude, c’est avec elle que je vais interroger les suspects, mais en ce moment je vois bien qu’elle préfère ne pas venir avec moi. Si c’est l’effet Walter, c’est vraiment décevant. D’un autre coté je dois bien reconnaitre que je ne suis pas très agréable à côtoyer ces derniers temps.

En revenant au bureau, Lisbon n’était pas là, et Grace et Cho non plus.
- Grace
- Hey, c’est Rigsby. T’es où ?
- Je suis avec Cho, on retourne à l’hôtel interroger le personnel. Peut être que quelqu’un a vu ou entendu quelque chose de suspect. Parce que sur les caméras de surveillance de la rue, on ne voit personne rentrer dans l’hôtel après le départ de Connor.
- Ok. Et savez vous où est Lisbon ?
- Bah quand on est parti elle était encore au bureau. Elle ne nous a rien dit.
- Je vais l’appeler, dit Cho
- Pas la peine, on tombe sur la messagerie. Répondis je. Elle est surement avec Walter.
- Je ne pense pas. Rigsby, trace son portable. Ordonna Cho.
- Tu es sur que c’est nécessaire ? Peut être qu’elle voulait juste être un peu tranquille… C’est le patron après tout…
- Rigsby, crois-moi, trace son portable.
Je ne comprenais pas cette agitation soudaine. Que savait Cho qu’il ne nous disait pas ?
- Euh Cho, tu peux nous expliquer ? lui demanda Grace

Au même moment Lisbon arriva au bureau. La tension redescendit d’un cran.
- Tout va bien patron ? lui demanda Rigsby
- Oui oui. Alors cette visite à l’oncle Sam ?
Visiblement quelque chose ne tournait pas rond. Lisbon faisait comme si de rien était et Cho était devenu muet.
Nous racontons donc ce que nous avions appris.
- Sam est en effet homosexuel. Quand son frère l’a appris ça c’est très mal passé. Il lui disait qu’il était la honte de la famille, qu’il fallait qu’il se fasse soigner. A la fin il lui aurait tout simplement dit qu’il ne voulait plus jamais le revoir. Leur révélais-je.
- Donc vous pensez que le père aurait découvert l’homosexualité de son fils et l’aurait tué ? interrogea Grace, toujours au téléphone.
- Je le pense, répondis je. Reste à savoir comment il l’a appris.



LISBON

Nous attendions que Grace et Cho reviennent de l’hôtel afin d’en savoir plus avant de rendre une visite aux parents de Romain.

J’en profitais pour m’isoler dans mon bureau. J’ai bien senti, quand je suis arrivée, que l’ambiance avait l’air tendue. J’espère que Cho a su tenir sa langue.
Personnellement, j’avais profité de cet après midi pour rendre visite à Levi Brain. Je savais qu’il ne serait pas là, (il travaille depuis 2 semaine dans un fast food de la ville), mais je voulais voir où il habitait, à quoi ressemblait sa maison. Je ne suis pas entrée mais j’ai regardé au travers de chaque fenêtre. La maison semblait très bien rangée, tellement bien en ordre que ça donnait l’impression qu’elle était inhabitée, comme si personne n’y avait mis les pieds depuis de long mois, à part pour faire un brin de ménage. Sur sa table de salon, un livre m’avait intrigué. « Le pouvoir de la vengeance », le nouveau best seller que tout le monde s’arrache. Je ne suis pas très lecture mais Grace est toujours au courant des derniers livres en vogues. Je lui en parlerai quand elle reviendra.

En attendant, il fallait que je parle avec Jane.
- Jane ? Vous pouvez venir un moment s’il vous plait ?
Une demi-minute plus tard, il était dans mon bureau avec sa fameuse tasse de thé. Ah ce Jane…
- Qu’y a-t-il ?
- Fermez la porte s’il vous plait.
Il s’exécuta.
- Merci. Ecoutez Jane, je vois bien que quelque chose ne va pas en ce moment. Je sais que cette semaine est une semaine douloureuse pour vous… Je suis désolée de ne pas m’en être rappelée plus tôt. Mais… je voulais vous dire… Enfin je suis là pour vous Jane. Si vous avez besoin de parler, ou de quoi que ce soit. Le jour comme la nuit. Je suis là, faite moi confiance.
- (Sourire figé) Vous faire confiance ? Parce que vous c’est ce que vous faites peut être ? Vous me cachez quelque chose Lisbon, je le sais. Vous souhaitez vous éloignez de moi, très bien. Mais dans ce cas ne me demandez pas de vous faire confiance.
- Pardon ? Que je m’éloigne de vous ? Mais qu’est ce qui vous arrive Jane ? C’est vous qui vous éloignez de moi, qui vous éloignez de l’équipe ! Vous êtes fermé et je…
- Arrêtez Lisbon, pitié, pas à moi. Vous n’arrêtez pas de m’envoyer faire équipe avec Rigsby. Ce n’est pas contre lui, je l’aime beaucoup, mais admettez que vous ne faisiez jamais ça avant ! Alors si je suis si pénible à supporter Lisbon, il faut le dire. Je vous laisserai tranquille.

Quoi ??? Je n’y croyais pas. Comment pouvait il croire ça, ce n’était pas contre lui, c’était simplement pour que j’ai le temps d’enquêter sur Levi Brain en toute tranquillité. C’était la seule et unique raison au fait que je l’envoyais faire équipe avec Rigsby. Je voulais répliquer, lui expliquer, mais à ce moment, mon portable qui était posé sur mon bureau se mit à sonner en affichant le nom de Walter.
- (sourire amer de Jane) Vous devriez décrocher. Et lui proposer ma place au sein de votre équipe, vous trouverez sa compagnie surement bien plus agréable que la mienne.

Cette fois s’en était trop. Il avait faux sur toute la ligne. Il était injuste et blessant. Je le regardais et partie de mon bureau en claquant la porte.


A suivre...
avatar
inesd4
Gardien du parking
Gardien du parking

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Double Vue ^

Message  inesd4 le Dim 7 Oct 2012 - 18:34

J'espère que vous ne m'en voulez pas trop d'avoir fait "s'embrouiller" nos 2 personnages favoris. Petit à petit l'histoire perd sa légèreté du début pour laisser place à une intrigue un peu plus noire. Mais ne vous inquiétez pas, ce que je peux vous promettre c'est que ça va finir dans une ambiance aussi bonne que celle du début de l'histoire!
En attendant j'espère que ça vous plait... sinon, n'hésitez pas à me dire pourquoi!
avatar
inesd4
Gardien du parking
Gardien du parking

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Double Vue ^

Message  Mentalist-axelle le Dim 7 Oct 2012 - 19:47

J'aime beaucoup super VLS VLS VLS faim faim faim
( j'ai jamais été forte en long commentaires Wink )"
avatar
Mentalist-axelle
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Jane and Lisbon
Loisirs : Lire des fics , déssiner , regarder mentalist
Localisation : Sur le canapé , a boire une tasse de thé a coté de Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Double Vue ^

Message  inesd4 le Dim 7 Oct 2012 - 20:19

Lol pas de soucis. Merci en tout cas! :)
avatar
inesd4
Gardien du parking
Gardien du parking

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Suite

Message  inesd4 le Dim 7 Oct 2012 - 22:18

JANE

Je restais comme un imbécile dans son bureau. J’étais un peu abasourdi. Lisbon et moi ne nous étions jamais disputés comme ça. Il se passait quelque chose que je ne saisissais pas.
Quelques minutes plus tard Grace et Cho arrivèrent. Je m’approchais d’eux tout en évitant soigneusement de regarder Lisbon.
- Qu’avez-vous trouvé ? leur demanda Lisbon
- Une femme de ménage a dit qu’un homme lui avait demandé d’ouvrir la porte de la chambre de Romain car il avait perdu les clefs. Elle ne se doutait pas que cet homme n’était pas le locataire de la chambre et elle lui a donc ouvert. C’était vers 3h. On lui a montré plusieurs photos dont celle du père de Romain, mais elle a été incapable de le reconnaître. Apparemment il faisait sombre (la lumière du couloir de l’étage ne marchait plus), mais elle se souvenait qu’il était de taille moyenne et qu’il avait une écharpe rouge. Répondit Cho.
- Il y avait une écharpe rouge dans l’entré des Velta. Remarquais-je.
- Très bien. Bon, vu l’heure qu’il est je pense que l’on devrait rentrer chez nous, dit Lisbon. On ira chercher monsieur Velta demain puisque pour l’instant tous les éléments que nous avons nous mènent vers lui. On essayera de le faire craquer en lui parlant de son frère. On verra bien dans quel état ça le met. Mais on y va en douceur, pour l’instant on a aucun témoin qui puisse le reconnaître formellement. On va donc devoir la jouer en finesse si on veut des aveux.

Je pris ma veste et parti aussi vite que possible. Je ne voulais surtout pas croiser le regard de Lisbon ni celui de Rigsby qui avait du nous entendre crier tout à l’heure. Je ne voulais pas de questions.



LISBON

- Ça vous dit de venir prendre l’apéro chez moi ? Demandais-je à Grace une fois sortie du bureau.
- Pourquoi pas oui. Allons-y !

C’était la première fois que j’invitais Grace chez moi. Pourtant, quand on arriva, ce fut comme si elle était déjà venue des milliers de fois.
- Alors, ça en est où avec Aaron ? Lui demandais-je tout en ramenant de quoi boire et de quoi grignoter sur la table.
- Et bien je dois le voir demain soir pour un ciné. Je sais, ce n’est pas très original, mais bon…
- Non non c’est très bien ! Vous avez hâte ?
- Oui, mais je suis un peu stressée. J’ai déjà passé toute ma garde robe en revue et je ne trouve rien de satisfaisant pour demain soir ! J’ai peur d’en faire trop, ou bien pas assez. Je me mets un peu la pression je crois. Alors qu’il s’agit juste d’un rencard comme un autre !
- Vous voulez fouillez dans mes vêtements voir si vous pouvez trouver quelque chose qui vous conviendrait ?
- Vraiment ?
- Oui ! Vous n’avez rien à perdre de toute façon, allez-y !
- Merci ! J’y jetterais un coup d’œil quand j’aurais fini mon verre, dit-elle toute souriante.
- Pas de souci, c’est normal ! Sinon, dites moi, est ce que vous avez entendu parler du dernier best seller « le pouvoir de la vengeance » ?
- Oui, je l’ai lu ! C’est un très bon livre ! Vous voulez que je vous le prête ?
- Pourquoi pas. Ça parle de quoi exactement ?
- C’est un homme à qui on a arraché sa famille et qui décide de se venger en tuant chaque personne impliquée dans cette histoire. Il envoi 4 roses à chaque personne avant de les tuer. Elles correspondent à sa femme, sa sœur et ses deux enfants. C’est vraiment un très bon livre !

Des roses pour avertir que la mort approche ?.... Levi Brain m’en a déjà envoyé deux. Et si c’était pour se venger, pour faire comme dans le livre ? Mais je n’ai tué personne de sa famille ! En même temps je me rappelle assez peu de cette arrestation… Il faut absolument que je retrouve son dossier demain matin.

- C’est vrai que ça a l’air d’être une bonne histoire. Je veux bien que vous me le prêtiez !
- Je vous l’apporterai demain. Et vous alors ? Les roses, c’est bien Walter ? Vous l’avez rendu accro !

(soupirs…) Je ne pouvais pas lui mentir. Mais je ne voulais pas trop m’étendre sur le sujet non plus. Après elle se serait inquiétée, tout comme Cho le fait déjà. Et ça va finir par revenir aux oreilles de tout le monde…

- Et bien, elles ne viennent pas de Walter. Mais d’un homme qui s’appelle Levi Brain. On va faire vos essayages pour demain soir ?
- Vous me cachez quelque chose patron… Enfin, en tout cas, sachez que je suis là si vous avez besoin.
- Merci Grace. Mais ne vous inquiétez pas, pour l’instant tout va bien.

Nous avons passé le reste de la soirée à essayer mes vêtements, rigoler, et parler. Et elle est même repartie chez elle avec une de mes tenues !



JANE

J’arrivais au bureau comme tous les matins mais avec une petite appréhension. Je savais que j’avais été blessant avec Lisbon. Mais d’un autre coté je ne comprenais rien à son comportement ces derniers temps et c’était insupportable. Elle et Cho cachait quelque chose à l’équipe. Et depuis qu’elle était avec Walter, c’est comme si j’avais beaucoup moins d’importance à ses yeux. Sans compter mon spleen annuel… La situation m’échappait. C’était rare et ça me procurait une sensation très désagréable.



LISBON

Ce matin, j’étais arrivée au bureau de bonne heure. J’avais pas mal de chose à faire. Alors quand mon équipe est arrivée, j’ai vite distribuée les tâches de chacun.
- Grace et Rigsby, vous êtes chargé d’aller récupérer les parents Velta. Tous les deux. Cho, regardez s’il n’y a pas une autre entrée à l’hôtel City. Car sur la rue principale on ne voit personne entrer dans l’hôtel à 3h du matin.
- Bien patron, me répondirent ils.

Maintenant, je soufflais un grand coup et me retournais vers Jane.
- Jane ? Avec moi.
Il me regarda, très surpris, et me suivis alors que je me dirigeais vers la salle des archives.
- J’ai besoin de vous. Je dois ressortir un dossier assez ancien, et je voudrais que vous me dressiez le profil de la personne.
Il prit un air embarrassé.
- Lisbon, je pense qu’il serait…
- C’est oui ou non Jane. Dis-je, intransigeante, en lui coupant la parole.
- C’est oui, bien sur.

Je ressortie alors le dossier de Levi Brain.
- Cet homme a été arrêté il y a 10 ans. Aujourd’hui on doit relire tout le dossier pour essayer de deviner quel genre de personne il est devenu. Est-ce qu’il est stable ou non. C’est très important.
- Très bien. Mais dites-moi pourquoi est ce si urgent tout à coup ?
- Il a été remis en liberté il y a un mois et la prison nous a appelés pour nous dire qu’ils ne le sentaient pas très bien. Je pense donc qu’il serait plus prudent d’établir son profil.

Ma réponse n’était pas très convaincante mais je ne voulais pas lui exposer tous les faits maintenant. J’essayais déjà de réchauffer doucement l’atmosphère en lui prouvant que je ne l’évitais pas et que j’aimais travailler avec lui.



JANE

J’étais très surpris que Lisbon me demande de travailler avec elle sur ce dossier. J’ai l’impression qu’elle cherche à me mettre sur la piste de ce qu’elle ne veut pas me dire.
Nous étudions donc le dossier quand un premier fait me sauta au visage :
- Sa famille est morte durant son arrestation !
- Quoi ?
- Cet homme a été arrêté à la suite d’une course poursuite sur l’autoroute. Dans la voiture il n’était pas seul. Il y avait aussi sa femme et ses deux fils de 3 et 5 ans. Levi a perdu le contrôle du véhicule et ils ont fait des tonneaux sur une centaine de mètre. Apparemment lui n’a rien eu de grave mais sa femme et ses fils, eux, sont morts sur le coup.
- Montrez-moi ça.
Elle lisait ce que je venais de lui expliquer, les yeux écarquillés.
- Donc il pourrait vouloir se venger ? Me demanda-t-elle pas très sereine
- Oui, plutôt oui ! S’il avait voulu se suicider, il l’aurait fait en prison. Hors, d’après son dossier, il a été exemplaire tout le long de son incarcération. Soit cet homme a tourné la page. Soit il va vouloir se venger.
- Très bien. Merci pour votre aide Jane. Je…
Son téléphone sonna
- Oui Grace ? dit elle
- Patron, on est arrivé avec les Velta.
- On arrive tout de suite.
Et elle raccrocha.

- On devrait y aller, les Velta sont arrivés.



A suivre...
avatar
inesd4
Gardien du parking
Gardien du parking

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Double Vue ^

Message  nata09 le Dim 7 Oct 2012 - 22:32

à quand la suite ? trop bien cette petite histoire !!!!
avatar
nata09
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Lisbon
Loisirs : lire les fanfictions de mes séries préférées
Localisation : entrain de rétablir la circulation après que Jane ait provoqué un accident au grand desespoir de Lisbon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Double Vue ^

Message  Daidi le Dim 7 Oct 2012 - 22:45

Tu vas vite toi?

J'ai beaucoup aimé le début avec la sortie entre filles. Je ne sais pas si c'est le même type mais c'est chouette à imaginer.

Et le retour de Mash Ah je l'aime bien cette Lisbon qui craque pour lui.

Le mort qui est en fait le mec que Grace trouvait craquant et le fait que les deux aient été là avec lui, ça pourra peut être les aider à résoudre l'enquête et ce pauvre Jane qui va devoir affronter ce macabre anniversaire.

Et la rose rouge c'est intriguant. Et c'est bien ce qui me semblait une seule rose ne pouvait pas venir de Mashburn.

Par contre, je ne voyais pas Mashburn comme ça surtout avec Lisbon mais peut être que c'est parce que c'est mon chouchou et que même si c'est un coureur de jupon, j'ai pas envie de l'imaginer réagir comme ça alors qu'il vient de passer la nuit avec Lisbon.

Les habitudes changent du thé pour Lisbon au lieu de son sempiternel café et du Whisky pour Jane.

Et on en sait un peu plus sur l'enquête et sur qui envoi les fameux colis à Lisbon.

Et ben ça c'est de la dispute et je ne pense pas que ça va aller en s'arrangeant.

J'aime beaucoup le fait que tu gardes le duo Van Pelt/Lisbon présent. Et l'expéditeur qui prendrait exemple sur le livre c'est intéressant ça et ça me fait peur pour Lisbon.

J'espère que Jane avec ce profil va pouvoir l'aider.

_________________

Merci à  Why pour ce magnifique kit  
Why + Daidi *.*:

avatar
Daidi
Co-admin

Féminin Personnage préféré : Lisbon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Double Vue ^

Message  inesd4 le Dim 7 Oct 2012 - 23:15

Merci!
C'est possible que je me sois pas assez inspiré du vrai personnage du milliardaire. Mais bon en gros, il tient beaucoup à Lisbon mais il sait qu'elle n'est pas prête pour lui donner une chance. Donc en attendant, il voit d'autre personne. Mais il tient à elle quand même, et nous devrions le revoir d'ici la fin de l'histoire.
Pour Levi Brain et ses roses, l'histoire ne devrait pas tarder à tourner au dramatique et à la chasse à l'homme. Il va y avoir de l'action! C'est peut être ce qui va rapprocher Jane et Lisbon... quand les gens sont en danger ils relativisent surement et c'est peut être comme ça qu'ils vont se rendre compte que leur engueulade c'était ridicule.
Et Grace et Lisbon, c'est le côté fantaisie. Il faut bien qu'on se marre un peu entre toutes ces enquêtes macabres.
En tout cas, j'ai hâte d'écrire la suite!
avatar
inesd4
Gardien du parking
Gardien du parking

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Double Vue ^

Message  wickyvicky le Dim 7 Oct 2012 - 23:19

Ca sent le roussi !
avatar
wickyvicky
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Suite

Message  inesd4 le Jeu 11 Oct 2012 - 18:35

LISBON

Je me dirigeais vers la salle d’interrogatoire pour questionner le père de Romain mais j’avais clairement la tête ailleurs. Ce que l’on venait de découvrir sur Levi me glaçait le sang. Il était indéniable que cet homme voulait se venger. Tout correspondait ! Il avait perdu 3 membres de sa famille durant son arrestation. Et il tenait ceux qui l’avaient arrêté pour responsable. Les flics, dans la voiture qui le poursuivait, c’était Bosco et moi. Bosco étant mort il y a maintenant plusieurs années, il ne reste plus que moi à faire payer. Si l’on s’en tient au livre découvert chez lui, il doit m’envoyer 3 roses avant de me tuer. Une qui représente la mort de sa femme et deux qui représentent la mort de ses fils. Avant-hier, j’avais reçu la première ; hier midi, la deuxième… Donc aujourd’hui, je devrais recevoir la troisième et dernière rose. Celle qui m’amènerait à la mort…

- Bonjour M. Velta, le saluais je
- Bonjour inspecteur, me répondit il nerveusement. Qu’y a-t-il ? Pourquoi suis-je ici ? Où est ma femme ?
- Elle est dans une pièce à côté, mes collègues sont entrain de l’interroger.
Je m’assis en face de lui en même temps que Jane. Je respirais un bon coup, et commença l’interrogatoire.
- Où étiez-vous dans la nuit de lundi à mardi ?
- Chez moi, avec ma femme. Mais enfin, pourquoi cette question ?
- Qu’est ce que ça vous a fait d’apprendre que votre fils était homosexuel ? demanda Jane
M. Velta était soudainement devenu hésitant.
- Je… Je ne vois pas de quoi vous parlez. Romain nous avait présenté Charlotte, sa copine, il y a quelques semaines. C’est une fille très bien.
- Vous n’avez pas répondu à ma question, continua Jane.
Lui et M. Velta se regardait en silence. On avait vu juste.
- Vous savez, nous avons parlé avec votre frère, Sam. Vous l’avez renié de votre famille à cause de son orientation sexuelle. J’imagine donc que d’apprendre la vérité sur votre fils n’a pas du vous faire plaisir ! Lui dis-je.
L’homme ne répondait pas. Il avait le regard figé sur la table, semblait perdu.

Soudain, Grace entra dans la pièce.
- Patron, je peux vous parler une minute ?
Je me dirigea vers elle.
- Patron, on a réussi à faire craquer la femme. Elle n’avait pas l’air d’être au courant pour son fils, mais elle a fini par nous avouer que son mari était parti faire un tour cette nuit là, sans la prévenir. Elle s’en est rendu compte car quand elle s’est levée pour boire vers 3h du matin, il n’était plus là. Ni sa voiture. Elle l’a attendu jusqu’à 4h mais comme il ne revenait toujours pas elle s’est rendormie. Me chuchota-t-elle
- Bien. Merci Grace.

Je retourna alors m’assoir en face du père Velta.
- Votre femme nous a dit que vous n’étiez pas chez vous cette nuit là. Et oui, elle s’est réveillée pendant la nuit. C’est dommage hein ? Alors on va recommencer, et cette fois, vous allez nous dire la vérité. Lui dis-je, agacée.
L’homme restait toujours silencieux. Je n’en pouvais plus de son inertie, je n’avais pas que ça à faire ! Je commençais à m’impatienter et j’allais devenir vraiment désagréable si Jane n’était pas intervenu à ce moment là.
- Je sais ce que ça fait. Vous êtes un homme bien, vous avez travaillé dur pour entretenir votre famille, pour les rendre heureux et donner un bon avenir à votre fils. Quand vous avez su que votre frère aimait les hommes, ça a du vous faire un sacré choc. Lui, votre frère, celui avec qui vous aviez grandi. Et vous appreniez que ce n’était pas un homme, mais une mauviette. Ça devait être si décevant ! Alors, pour protéger votre famille contre ce que vous devez considérer comme la peste, vous l’avez renié. Vous avez coupé la mauvaise herbe. Seulement voilà, depuis quelques temps vous aviez des doutes sur votre fils. Et quand vous vous êtes rendu compte que, lui aussi, aimait les hommes, vous vous êtes senti trahi. Après tout ce que vous aviez fait pour lui ? Après tous ces sacrifices pour lui donner un avenir ? Non, ce n’était pas possible. Vous avez alors décidé de le confronter à ses mensonges et vous vous êtes laissé emporter par la colère. M. Velta, vous avez tué votre fils.

L’homme s’est alors mis à pleurer. Jane avait, comme toujours, réussi à trouver les mots justes pour faire craquer notre suspect. Il s’était mis à sa place et avait adopté un discours presque rassurant, déculpabilisant. Il lui avait fait croire qu’il comprenait. Et ça avait marché.

- L’autre soir, dit M. Velta en sanglotant, Romain a mangé à la maison. J’ai lu un message qu’il venait de recevoir… ça disait « rendez vous lundi à 21heures au Palace Box, je t’aime » et ça venait d’un certain Connor. Je… J’étais abasourdi. Le lundi j’ai donc décidé de suivre Romain. Et j’ai vu qu’il avait réservé une chambre à l’hôtel City. Je l’ai suivi et j’ai pu voir qu’il entrait dans la chambre 114. A ce moment je me suis dit que j’allais trop loin. J’étais entrain d’espionner mon propre fils ! J’ai fait demi-tour, et suis parti par la sortie secondaire, celle qui donne sur la rue derrière l’hôtel. Je suis rentré chez moi, j’ai… j’ai mangé avec ma femme et puis on a regardé la télé, on s’est couché… Mais je ne pouvais pas dormir, je ne pouvais pas !
(Pleurs intensifiés)
- Tenez, lui dis-je en lui tendant un mouchoir et un verre d’eau.
- Merci… J’y suis retourné, à l’hôtel. Je suis passé par la seconde entrée et j’ai dit à une femme de ménage que j’avais perdu ma clef. Elle m’a ouvert la chambre. J’ai retrouvé Romain en pleurs. Seul. Quand il m’a vu il s’est figé. Et il a compris que je savais. Je lui ai demandé pourquoi, pourquoi ? Il restait là à me regarder immobile. Et là, j’ai craqué… Je ne sais pas ce qui m’a pris, j’ai… j’ai étranglé mon fils… Oh mon dieu, mon fils…
Je regardai Jane, il était aussi accablé que moi. Cet homme avait tué son propre enfant juste parce qu’il aimait les hommes. J’étais écœurée.
- Il y a des pères qui voient leurs enfants assassinés. Et d’autres qui s’en débarrassent parce qu’ils les trouvent raté. J’espère que vous vous en voudrez toute votre vie M. Velta. Au point de vouloir vous débarrasser de vous-même. Lui cracha Jane.



JANE

Quel genre d’être humain peut tuer ses enfants ? Ma fille, on me l’a arrachée. Je l’ai vue morte. Qui pourrait souhaitez ça pour ses propres enfants ? J’étais en colère et triste.
Enfin l’enquête était terminée, et on se retrouva tous au bureau.
- Comment va la mère ? demanda Lisbon à Grace
- Mal. Elle ne pensait pas que son mari aurait été jusqu’à le tuer. Elle ne savait déjà pas que son fils était gay. Alors ça lui a fait beaucoup d’un coup.
- Elle perd son fils, et son mari va aller en prison… J’espère qu’elle a de la famille pas loin pour la soutenir. Compatit Rigbsy.
- Je pourrais vous voir une minute ? Demandais-je discrètement à Cho
- Oui, qu’est ce qui se passe ?
- Juste une petite question, venez.

Je l’emmena vers la salle pause café / pause thé.
- Levi Brain, ça vous dit quelque chose ?
- Lisbon vous en a parlé ? me répondit-il
- Euh… Elle m’a demandé de l’aider à étudier son dossier. Et cet homme paraît être une menace pour les personnes qui l’ont arrêtée.
- Vous êtes vraiment sur de vous Jane ? me demanda t il avec un air inquiet.
- Cho, on parle de mes talents là, vous êtes insultant ! Plaisantais-je
- C’est Lisbon et Bosco qui l’ont arrêté. Les roses, c’est Levi Brain qui les envois. Lisbon est en danger.
- Les roses, c’est Levi Brain ?
Mon dieu, qu’avais-je fait ?! J’avais été désagréable avec Lisbon, je l’avais accusée de me snober à cause de Walter, mais je me trompais sur toute la ligne. Quand je pense au nombre de fois où je lui ai fait des remarques déplaisantes sur ses roses. Elle doit me haïr. En même temps, si elle m’avait tout expliqué, on n’en serait pas là ! J’allais donc de ce pas voir Lisbon.

- Lisbon, criais-je, quand comptiez vous m’expliquer pour Levi Brain ? Une fois que vous auriez atterri à la morgue ?
J’avais cloué tout le monde sur place. Visiblement, je n’étais pas le seul à ne pas savoir.
- Jane, calmez vous s’il vous plait.
- Vous ne répondez pas à ma question.
J’étais furax qu’elle ne m’en ait pas parlé. Mais j’étais aussi inquiet.
- Vous étiez dans votre monde Jane, toute la semaine ! J’ai essayé de vous parler l’autre jour dans mon bureau mais vous étiez inaccessible, vous avez été blessant mais ça, vous vous en moquez ! Ça ne vous a même pas effleuré l’esprit que je puisse moi aussi avoir des choses à régler. Pour vous il n’y a que John le Rouge. Les autres n’existent pas.

C’était horrible. Nous nous sommes regardé, à moitié haineux, à moitié bêta. On savait tous les deux qu’on avait été trop loin dans nos propos. Elle avait raison, cette semaine j’avais été plutôt mesquin et égoïste. J’ai passé mes journées à côté d’elle sans imaginer une seule seconde qu’elle aussi pouvait avoir des problèmes. Que John le Rouge n’était pas le seul méchant de la terre. Qu’il n’était pas le seul à pouvoir détruire ceux que j’aimais. Ceux qui faisaient parti de ma deuxième famille. Je vivais constamment dans le passé sans voir que je pouvais aussi perdre mon présent. Je n’étais rien sans Lisbon. Je n’étais rien sans cette équipe. Et je venais seulement d’en prendre conscience.

C’est le livreur qui nous sortit de notre silence.
- Agent Lisbon ? C’est encore pour vous !



LISBON

La rose… La troisième rose… Je l’ai prise, hésitante. Derrière moi j’entendais mon équipe parler. Cho leur expliquait mon coup de fil à Levi Brain, et leur appris que les roses venaient de lui. Jane leur racontait ce que l’on avait découvert ce matin, en lisant son dossier. Et Grace fit le rapprochement avec le livre. A présent, ils savaient tous que cette rose était censée être ma dernière.



JANE

On regardait tous Lisbon sans savoir quoi faire. Il fallait en parler à son supérieur. Il fallait la mettre sous protection et arrêter ce malade.
- Patron, vous devriez venir chez moi, au moins pour cette nuit. Lui dit Grace
- Je ne sais pas Grace, ça pourrait aussi vous compromettre… Je pense qu’il…
Soudain une détonation retentit et la vitre du bureau se fracassa en mille morceaux.
- A terre ! Hurla Lisbon.
avatar
inesd4
Gardien du parking
Gardien du parking

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Double Vue ^

Message  wickyvicky le Jeu 11 Oct 2012 - 18:50

Tu oses couper maintenant ??? Sadique ! affraid affraid affraid affraid
avatar
wickyvicky
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Double Vue ^

Message  inesd4 le Jeu 11 Oct 2012 - 19:11

hihihi :rj: désolé ^^
Mais ça laisse plus de suspens! et ça me laisse aussi du temps pour trouver la suite.
avatar
inesd4
Gardien du parking
Gardien du parking

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Double Vue ^

Message  Johel le Jeu 11 Oct 2012 - 21:15

On se doutait de l'identité de l'assassin de Romain...Maintenant on en est sûr
Jane qui fini par découvrir la raison du stress de Lisbon...
Et le coup de feu :shocked:
Qui a pris la balle ? Jane ?
Il ne reste plus qu'à attendre la suite hysteriq

_________________

"Merci à voilà pour ce superbe kit"

"Aussi longtemps qu'on médite sa vengeance, on garde sa blessure ouverte - T. Fuller"
avatar
Johel
In Jane we trust

Féminin Personnage préféré : Jane et Cho
Loisirs : Lecture, ciné, jeux vidéo et suuuurf !
Localisation : près de l'océan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Double Vue ^

Message  Daidi le Jeu 11 Oct 2012 - 21:26

scratch Il n'y a pas un soucis au début quand Lisbon dit Bonjour Mr Levi? c'est plutôt le nom du père de Romain non?

Tout se met en place, tous le monde est au courant. Et Lisbon qui reçoit la terrible troisième rose. Et de suite le coup de feu. Ca ne traine pas.

Par contre, le discours de Jane pour faire avouer le père de Romain, m'a mis sacrément mal à l'aise, j'avais une sorte de dégout en lisant tout ça même si je savais que Jane bluffait.

Enfin l'affaire est classée maintenant reste à savoir pour Levi et Lisbon ce qui va se passer.

_________________

Merci à  Why pour ce magnifique kit  
Why + Daidi *.*:

avatar
Daidi
Co-admin

Féminin Personnage préféré : Lisbon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Double Vue ^

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum