Sans limites (spoiler saison 5)^

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sans limites (spoiler saison 5)^

Message  inesd4 le Ven 30 Nov 2012 - 14:23

Sans limites

Personnages principaux : Jane, Lisbon, l'équipe, le directeur et... RJ

Résumé : Je suis pas super douée pour ça, désolé... Mais le prologue peut peut être vous aider.

Prologue: Au CBI il y avait tous les jours de nouvelles enquêtes à résoudre. Certaines plus prioritaires que d’autres. En particulier celles qui concernaient John Le Rouge.
Aujourd’hui était une de ces journées où le temps était beau, mais où les agents sentaient un orage approcher. Une nouvelle enquête venait de commencer, une enquête qui, justement, allait être des plus prioritaires…


Lisbon arriva dans l’open space et convoqua ses agents, ainsi que Jane, son inqualifiable consultant.
- Nous avons une nouvelle enquête. Une femme a été retrouvée morte chez elle.
- Alors on y va ? Se précipita Rigsby
- Hum… attendez… observa Jane. Quelque chose vous tracasse Lisbon. Vous baissez les yeux et vos mains ne savent plus où se mettre. Ce n’est donc pas une affaire comme les autres. Je me trompe ?
- Non, c’est vrai. Jane, dit elle en voyant son sourire victorieux, écoutez moi. La victime a été retrouvée ligotée avec des liens en plastiques noir…
- et ? demanda Cho
- et ses ongles de pieds et de mains sont peint avec son sang, c’est ça ? Osa à peine articuler Jane.
- C’est ça.
Un silence s’abattu dans la pièce.

- Bien. Allons y. Annonça Jane.

Les agents se regardèrent rapidement, leurs yeux trahissant l’inquiétude tapis en eux. Quand Jane était trop exposé à John Le Rouge, ça le rendait inconscient. Par le passé ils avaient pu voir que leur ami était prêt à tout pour tuer ce meurtrier. Quitte à se tuer lui-même ou à finir ses jours en prison. Sa soif de vengeance n’avait d’égale que sa haine envers cet homme. Aucun raisonnement, aucune théorie, aucun être vivant, n’était à même de le détourner de cette quête de l’absolution. Tuer cet homme, ce n’était pas seulement assouvir sa vengeance, c’était aussi faire un pas vers l’acceptation. Sa famille était morte, mais serait vengée. La boucle serait bouclée. Et la vie pourrait alors reprendre son cours.

Il était à peine 13 heures quand l’équipe arriva sur place. Ils furent accueillis par une voisine. Elle leur expliqua alors qu’elle s’était aperçue de la mort de madame Valoni en toquant chez elle pour lui rendre son appareil à gaufre.
- Sa porte était entrouverte. Je… J’ai toqué mais comme personne ne venait, je suis entrée. Et elle… mon dieu, elle était là, au milieu du salon. Et… tout ce sang… Mais qui est assez monstrueux pour faire une chose pareille ? Réussi t elle à articuler entre deux sanglots.
- Ecoutez madame, nous allons faire le nécessaire pour trouver le meurtrier. Faites nous confiance.

- Patron ? Dit Cho. Venez voir.
Lisbon entra à son tour dans la maison. Là, sur le mur, était peint un grand smiley avec du sang. Le même que celui retrouvé chez Jane. On ne pouvait pas le rater, c’était une des premières choses que l’on pouvait voir en rentrant dans la maison.
- C’est lui. Dit Jane. C’est lui, c’est certain.
- Mais… où allez-vous ? Lui demanda Lisbon en le voyant s’éloigner.
- J’ai besoin de marcher. De réfléchir. On se retrouve au bureau dans 2 heures, j’aurai besoin de vous parler.
Ainsi, Lisbon et ses agents regardèrent, inquiets, leur ami s’éloigner.



Le lendemain matin, au CBI…

- Monsieur ? Je peux vous déranger un instant ? C’est important.
Grace venait d’entrer dans le bureau de Bertram et semblait paniquée.
- Qu’y a t-il ?
- Et bien… voilà… on a… on a quelques doutes sur l’agent Cho. Il connaissait la victime et ne nous l’avait pas dit.
- Comment ça ?
- On a retrouvé ses empreintes chez elle. Lisbon est partie l’interroger mais avant on voulait savoir si on devait vraiment enregistrer cet interrogatoire…
- Enfin Grace, c’est peut être un collègue mais pour le moment c’est surtout un suspect. Alors oui, venez, vous allez m’enregistrez ça sur le champ.

Le chef sorti de son bureau et accompagna Grace jusqu’à la salle adjacente à la salle d’interrogatoire, où venait d’entrer Lisbon et Cho.

- Asseyez-vous. Ça vous fait quoi de vous retrouver de l’autre côté de cette table, agent Kimball Cho ? demanda hargneusement Lisbon.
- Ce n’est pas comme si je ne m’y étais jamais retrouvé, agent Lisbon. Répondit celui-ci avec un calme et un sang froid sans égal.
- Exact, j’avais presque oublié que vous aviez fait parti d’un gang… les playboys d’Avon Park, c’est ça ?
- C’est ce qui est écrit dans mon dossier, en effet.
- Il parait que l’on vous surnommait Iceman, en référence à votre sang froid légendaire.
- Il parait.
- Pourquoi nous avoir menti agent Cho ? Vous connaissiez la victime et vous ne l’avez pas dit à votre équipe. Pourquoi ? Vous aviez peur que l’on vous prenne pour le tueur ?
- Je n’ai pas peur que vous me considériez comme le tueur de madame Valoni.
- Parce que vous ne l’êtes pas ?
- Ou bien parce que je le suis.
- Que cherchez-vous à me dire agent Cho ?
- Tout simplement que JE SUIS John Le Rouge.
Un sourire apparu sur son visage, pendant que celui de Lisbon essayait de rester digne.

- Vous voulez dire…
- Que c’est moi qui ait tué cette femme, oui. Que c’est également moi qui est tué la femme et la fille de Jane, oui. Vous imaginez ? Je déteste cet homme. Il m’avait humilié sur ce plateau télé et je m’étais vengé de lui. Mais le voir débarquer dans mon bureau… faire parti de mes collègues, travailler avec lui... Ce fut la chose la plus difficile que je n’ai jamais eu à faire.
- … Pourquoi ? Pourquoi tout avouer maintenant ? Qu’est ce que vous y gagnez ?
- Mon honneur. Je me rends avant même qu’il n’ait eu le temps de comprendre que c’était moi. Depuis toutes ces années j’ai toujours eu une longueur d’avance sur lui. Sur vous. Je ne voulais pas qu’il en soit autrement le jour où j’aurai décidé d’arrêter. Alors voilà. Dites à mon cher collègue et ami, Patrick Jane, que j’arrête de jouer. La partie est finie. Dommage pour lui qu’il n’ait pas eu le temps de la gagner…

Grace regardait Bertram horrifiée. Celui-ci appuya sur un petit bouton et parla vers le micro.
- Lisbon, arrêtez moi cet agent, immédiatement. J’appelle la prison et je vous envoie des collègues, vous avez 1 heure pour leur amener cette ordure.
Puis il quitta la pièce. Grace sortie à son tour. Elle entra dans la salle d’interrogatoire sans jeter un regard à son ancien collègue.
- Patron, Jane est dans votre bureau. Rigsby est resté avec lui pour le surveiller mais il va falloir leur annoncer…
- J’y vais. Ne le lâchez pas des yeux. Répondit-elle en fixant Cho.

Elle avança, tremblante, vers son bureau, accompagnée de Bertram. Quand enfin ils se décidèrent à ouvrir la porte, ils trouvèrent les deux hommes les yeux fixés sur eux. Le moment qui allait suivre serait de loin le plus difficile de leur carrière.
- Alors ? demandèrent en cœur Jane et Rigsby.
- Alors… Cho connaissait bien la victime. C’est même lui qui l’a tuée… Annonça Bertram.
- Quoi ? S’exprima Rigsby
- Attendez… ça veut dire que, John le Rouge… ça veut dire…
- Cho EST John le Rouge. Je suis désolé Jane… dit Lisbon
Le consultant se leva, fou de rage, et balaya d’un bras tout ce qui se trouvait sur le bureau de Lisbon.
- Jane, arrêtez, calmez vous ! lui ordonna Bertram pendant que Rigsby l’encerclait de ses bras de façon à ce qu’il ne puisse plus bouger.
Mais Jane était inconsolable. Il se débâtait et hurlait de douleur. La trahison était un sentiment désagréable qui s’ajoutait déjà au remord et au désespoir. Devant ce triste tableau, Lisbon demanda à Bertram de bien vouloir sortir afin d’essayer de calmer Jane. Le Chef sortit alors, tout penaud, les laissant tous les trois.



A suivre...


Chapitre 2


Dernière édition par inesd4 le Ven 14 Juin 2013 - 20:03, édité 9 fois
avatar
inesd4
Gardien du parking
Gardien du parking

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans limites (spoiler saison 5)^

Message  Karo le Ven 30 Nov 2012 - 17:59

CHO qui annonce que c'est lui JOHN LE ROUGE, je le voie bien dans ce rôle, bref attend la suite avec impatience
avatar
Karo
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Lisbon et jane
Loisirs : Chant, patin à glace et roller
Localisation : avec Robin et Simon pour répéter une scene sur le tournage du Mentalist

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans limites (spoiler saison 5)^

Message  inesd4 le Sam 1 Déc 2012 - 19:28

Merci karo!
Ah j'ai hâte de poster la suite car j'ai déjà ma grande idée de base bien définie. Cho en RJ.... c'est la loose pour l'équipe ça... Est ce qu'il y aura un remplaçant? Est ce que Jane va rester au CBI? est ce que Cho va vraiment finir sa vie en prison?
N'oubliez pas qu'il y a eu un petit saut dans le temps.... Jane voulait parler à Lisbon en revenant au bureau mais ensuite je suis directement passé au lendemain matin. Et pour le coup, c'est important! L'explication dans les chapitres suivants ^^
avatar
inesd4
Gardien du parking
Gardien du parking

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans limites (spoiler saison 5)^

Message  Caroline18121995 le Jeu 6 Déc 2012 - 18:14

Je viens de tomber sur ta fic, j'aime beaucoup l'idée que Cho soit Rj :rj:
C'est peu commun des autres fics c'est probablement pour ça que j'aime beaucoup l'idée !

Hâte de voir ce que la suite nous réserve ! Est-ce vraiment Cho ? (Car je t'avoue que je l'aime beaucoup, ça me rend triste que ce soit lui Embarassed ) Sinon, le pauvre Jane va-t-il se remettre de cette trahison ?

Bref, vivement le chapitre suivant et bravo bravo

avatar
Caroline18121995
Distributeur de café
Distributeur de café

Féminin Personnage préféré : Patrick Jane & Teresa Lisbon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans limites (spoiler saison 5)^

Message  LOjisbonVE le Jeu 6 Déc 2012 - 18:27

J'adore ton début bravo bravo bravo

Cho en :rj: ? Pk pas ?

Je préfaires te prévenir que je n'aime mais pas du tout les fics de ce style et que je préfaire (et c'est sans comparaison) le jisbon MAIS !
J'ai eu un gros coup de coeur pour ta fic et j'attend la suite avec impaciance !!!!! siffle

hourrah hysteriq hourrah hysteriq hourrah hysteriq VLS !!!! hourrah hysteriq hourrah hysteriq hourrah hysteriq

Et pour ce qui est de:

ineds4 a écrit:
N'oubliez pas qu'il y a eu un petit saut dans le temps.... Jane voulait parler à Lisbon en revenant au bureau mais ensuite je suis directement passé au lendemain matin. Et pour le coup, c'est important! L'explication dans les chapitres suivants ^^

Spoiler:
rassure moi il n'a pas demander à démissionner pale

(ce qu'il y a dans le spoiler viens de moi et na était prouver nulle part)
avatar
LOjisbonVE
Agent au CBI
Agent au CBI

Féminin Personnage préféré : Teresa Lisbon évidement, Abbott & Cho
Loisirs : Séries, musique, photos...
Localisation : Enfin où il faut

http://robintunney-actu.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans limites (spoiler saison 5)^

Message  inesd4 le Jeu 6 Déc 2012 - 23:16

Déjà merci pour vos com !

Caroline: Pour ce qui est de savoir si c'est vraiment Cho... Moi aussi c'est un personnage que j'aime bien mais bon, vu ses antécédents et sa personnalité sa pourrait être lui! Après tout il est toujours très discret, on ne sait pas grand chose sur lui, il reste toujours un peu en retrait... Mais il a aussi un grand sens de l'honneur. Donc... Cho en RJ? c'est possible mais c'est vrai que c'est pénible à imaginer. En résumé, je peux pas te donner la réponse maintenant. :peur3: . Mais c'est plutôt bien que tu te pose la question Wink

LOjisbonVE: Non, Jane ne démissionne pas! Au contraire! Cette demi journée d'absence a un lien direct avec Jane ET Cho. Je peux pas en dire plus pour le moment... Dsl!

Bon allé, je vais écrire la suite histoire de pouvoir la poster dans le weekend. Et promis j'essaye de vous apporter des réponses!
avatar
inesd4
Gardien du parking
Gardien du parking

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans limites (spoiler saison 5)^

Message  LOjisbonVE le Ven 7 Déc 2012 - 15:47

inesd4 a écrit:

LOjisbonVE: Non, Jane ne démissionne pas! Au contraire! Cette demi journée d'absence a un lien direct avec Jane ET Cho. Je peux pas en dire plus pour le moment... Dsl!

Bon allé, je vais écrire la suite histoire de pouvoir la poster dans le weekend. Et promis j'essaye de vous apporter des réponses!

la suite !!!!

joie stars joie Génial !!!! joie stars joie

ps: laisse moi deviner, ce n'est qu'une mascarade et c'est Jane qui a demandé à Cho de dire ça ?
avatar
LOjisbonVE
Agent au CBI
Agent au CBI

Féminin Personnage préféré : Teresa Lisbon évidement, Abbott & Cho
Loisirs : Séries, musique, photos...
Localisation : Enfin où il faut

http://robintunney-actu.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans limites (spoiler saison 5)^

Message  inesd4 le Sam 8 Déc 2012 - 1:27

Pas mal LOjisbonVE ! Mais dans quel but?

En tout cas, voici la suite! Désolé d'avance car je sais que celui ci vous laissera encore beaucoup de questions...  :roll2:
Mais les réponses sont déjà faites, vous y verrez complètement clair au chapitre suivant que je posterai d'ici le weekend prochain!

Bonne lecture!



Chapitre 2

Lisbon resta quelques minutes dans son bureau en compagnie de Jane et Rigsby, puis quitta les lieux. Elle devait conduire Cho à la prison en attendant son procès. Mais avec ses aveux il était certain qu’il serait condamné à la perpétuité.
Lisbon entra alors dans la salle d’interrogatoire.
- Grace, vous pouvez partir. Je vais conduire Cho à la prison.
- Très bien Patron.
- Une voiture de police nous attend dehors pour nous escorter jusqu’à la prison. Alors dépêchons nous. Dit-elle sèchement à Cho.
Celui-ci se contenta d’un hochement de tête et suivi Lisbon sans faire de vagues. Après tout, il s’était rendu de son plein grès. Elle lui passa les menottes et ouvrit la porte. Maintenant, il leur fallait traverser le bureau, et pour Cho, assumer les regards de ses anciens partenaires…

- Toi ! Hurla Jane soudainement sortit du bureau. Il avait un regard revolver, et ses poings étaient serrés le long de son corps. Il essayait de garder son calme, mais il était évident que ce n’était plus qu’une question de seconde avant qu’il ne cède définitivement à sa colère et se jette sur son ancien ami.
Rigsby se précipita devant Jane, ainsi que plusieurs autres agents présents, afin de lui bloquer la route. Lisbon, quand à elle, somma Cho d’avancer un peu plus vite s’il ne voulait pas finir en bouilli.
- Attendez vous ne pouvez pas l’emmener comme ça ! J’ai besoin de lui parler ! Cria Jane.
- Jane, calmez vous, s’il vous plait. Le supplia Grace, très mal à l’aise de le voir comme ça.
- Très bien ! D’accord. Dit-il en reculant d’un pas. Regardez, je suis calme. Je vous promets que je ne le toucherai pas. J’ai juste besoin de comprendre. S’il vous plait… Supplia Jane à son tour.
- Mais enfin qu’est ce qui se passe ici ?! Demanda Bertram qui venait d’arriver suite au vacarme.
- Monsieur, je souhaiterais simplement parler avec Cho. Quelques minutes. Laissez des agents avec moi si vous voulez, mais vous ne pouvez pas l’emmener comme ça sans me laisser une chance d’avoir une explication. Ça fait des années que j’attends ce moment monsieur. Je vous en prie.
- Très bien. Lisbon ?
- Oui monsieur.
- Allez dans votre bureau avec Jane et… et le prisonnier. Vous trois, accompagnez les. Quand à vous, restez ici, s’adressa t il à Rigsby et Grace, je ne veux pas que vous vous jetiez vous aussi sur votre ancien collègue.
Grace et Rigsby se regardait, triste de ne pouvoir assister à la scène qui allait se dérouler, mais obéirent à Bertram.

Dans le bureau de Lisbon…
La tension était palpable. D’un coté il y avait Jane, entouré de trois agents, et de l’autre, Cho et Lisbon.
- Pourquoi ?
- Vous le savez.
- Pourquoi avoir fait semblant d’être un ami, comment avez-vous pu me regarder en face ?
- Je n’ai pas beaucoup d’état d’âme et, sans vouloir me vanter, je suis très doué pour faire semblant.
- Ça ne colle pas. Pourquoi avouer maintenant ? Vous vous condamnez à la prison à vie, ça n’a pas de sens.
- Mais j’ai confiance en vous, Jane. Vous allez trouver. Vous allez peut être même m’aider.
- Aider John Le Rouge ? Plutôt mourir.
- John Le Rouge, non. Je comprends. Mais votre ancien collègue, peut être.

Jane le dévisageait. Cho affichait toujours se même visage, impassible. C’était le moment.
Soudain, Lisbon vira d’un bras tout ce qu’il y avait sur son bureau, faisant sursauter les trois agents qui lâchèrent du regard Jane et Cho.

- Je… Je suis désolée. Ce n’est pas très professionnel mais je… Enfin Cho ! Dit Lisbon en tapant du poing sur le bureau. Vous me… Et puis à quoi bon. J’imagine que vous savez très bien ce que je pense de vous à cet instant.
- Bien… Dit un des trois agents. Je pense qu’il est préférable de sortir maintenant.
Lisbon acquiesça.
- Une dernière chose, insista Jane en se penchant sur son ennemi, n’oubliez pas que la vengeance est un plat qui se mange froid.
Cho jeta un dernier regard à Jane, un regard qu’on aurait dit surpris, puis retrouva son visage inexpressif.
- Allez, suivez-moi.
Jane resta là, appuyé contre l’encadrement de la porte, à regarder Cho et sa patronne s’éloigner…

- C’est vous les deux agents qui doivent nous escorter ? demanda Libon.
- Oui madame.
- Très bien. Passez devant, vous nous ouvrirez la route.
- Vous voulez qu’on appelle une deuxième voiture en renfort ?
- Vous avez peur qu’on nous le vole ? Honnêtement je ne pense pas que l’on risque grand-chose. Pour le moment personne n’est au courant de son arrestation. Il faudra plus s’en inquiéter après la conférence de presse. Franchement, la seule chose que je craigne, c’est de rester trop longtemps en sa compagnie. Plus vite on arrivera à la prison, plus vite j’en serais débarrassée.
Les deux officiers de polices approuvèrent et montèrent en voiture. Ils démarrèrent quelques secondes plus tard, suivis de près par Lisbon et Cho. Ce dernier se trouvait à l’arrière de la voiture conduite par Lisbon.


45 minutes plus tard…
- Agent Lisbon ? Agent Lisbon vous m’entendez ? demanda doucement un des deux policiers qui devait l’escorter jusqu’à la prison.
L’agent entrouvrit les yeux et tourna légèrement la tête vers la droite.
- Elle est consciente ? demanda l’autre policier.
- Je crois oui.
- Que… Que s’est il passé ?
- Agent Lisbon, il semblerait que votre prisonnier se soit échappé. De quoi vous souvenez vous ?
Lisbon se redressa péniblement et sorti doucement de la voiture. C’était comme si elle venait de se réveiller d’une grosse nuit de sommeil, il lui fallait un peu de temps pour émerger.
- Il… Il m’a ordonné de prendre la sortie. Il me menaçait avec une seringue. Je ne sais pas trop ce qu’il y avait dedans. Alors j’ai… j’ai attendue que vous ayez dépassé cette sortie et j’ai donné un coup de volant pour faire ce qu’il m’avait demandé. Ou il est ?
- Aucune idée. On vient d’appeler des collègues en renfort pour sillonner les alentours. Il n’a pas pu aller bien loin. Vous ne vous souvenez de rien d’autre ?
- Non. Je crois qu’il m’a fait une piqûre, et puis plus rien.
- Bien. On a appelé vos collègues, ils vont venir vous chercher. Il faudra faire des examens toxicologiques pour savoir exactement ce qu’il vous a administré.
- D’accord.
- Ça va aller ?
- Oui oui, merci. Et, appelez-moi dès que vous avez du nouveau sur John Le Rouge. Je vous aiderais dans vos recherches en vous tenant au courant de ce que nous pourrions découvrir dans les prochains jours. Etant donné qu’il travaillait avec nous… on pourra peut être avoir quelques pistes en fouillant dans sa vie privée.

Les deux policiers acquiescèrent et rejoignirent leurs collègues, laissant Lisbon appuyée contre sa voiture, attendant ses collègues. Heureusement ces derniers ne se firent pas trop attendre.
Quand Lisbon vit la voiture arriver elle pouvait dire, rien qu’à la conduite, qui était au volant ! Elle connaissait ses partenaires par cœur.
- Patron ! Tout va bien ? S’inquiéta Rigsby qui descendait de la voiture.
- Oui oui, RAS. On y va.
- Si ça ne vous dérange pas, c’est moi qui vais vous reconduire ! Proposa Jane, le regard plein de malice.
- Jane ! Vous savez très bien que je suis en état de conduire, ce n’est pas la peine de profiter de la situation !
- Si vous voulez être crédible, il va falloir me laisser le volant. Lui glissa t il à l’oreille.
Elle soupira et lui tendis ses clefs. De l’autre côté, Grace et Rigsby les observaient en souriant.
- Allez, en route ! Fit Jane en faisant ronfler le moteur.

Arrivés au bureau, les quatre agents se précipitèrent vers leur supérieur, Bertram.
- Lisbon ! Dit celui-ci en la voyant arriver. Vous allez bien ? Vous devriez être à l’hôpital !
- Dans combien de temps arrive la presse ? répondit elle, ignorant sa remarque.
- 15 minutes. Vous avez fait vos analyses sanguines ?
- Après, promis.
Puis elle se retourna vers ses collègues et les convoqua dans son bureau. Les quatre agents semblaient liés par un lien invisible. Ils étaient plus soudés que jamais.
- Pourquoi frétillez-vous comme cela Jane ?
- Une conférence de presse ! Vous vous rendez compte ! J’ai hâte de voir la tête des journalistes quand on va leur dire qu’on a enfin découvert l’identité de John Le Rouge… Mais qu’on l’a perdu ! Ça va être génial !
- On s’apprête à dire l’un des plus gros mensonges de l’histoire du CBI. Vous en êtes conscient ? S’inquiéta Rigsby.
- Justement ! C’est ça qui est excitant ! Répondit le consultant les yeux tout pétillant.
- Puis de toute façon il est trop tard pour faire machine arrière. Fit remarquer Grace.
- Très juste.
Les quatre amis se regardaient, anxieux, mais plus complice que jamais. Puis ils jetèrent un coup d'oeil à leur montre. Il était temps pour eux de s’avancer vers l’entrée du CBI afin de donner l’une des plus grandes, et des plus chaotiques, conférences de presse de tous les temps.



A Suivre...


Chapitre 3


Dernière édition par inesd4 le Ven 14 Juin 2013 - 20:02, édité 2 fois
avatar
inesd4
Gardien du parking
Gardien du parking

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans limites (spoiler saison 5)^

Message  laura-jisbon le Dim 9 Déc 2012 - 20:12

Désoler pour le retard mais j'étais malade toute la semaine (une énorme flemme c'est emparé de moi :tongue: ), ta fic commence fort Cho en RJ qui se rend aussi facilement, je savais que c'était un coup monté de la part de l'équipe. Ta fic est super original j'ai hâte d'avoir la suite amen (et je suis surprise que je sois la première à commenter le 2 eme chapitre :shocked: )
avatar
laura-jisbon
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Lisbon et Cho
Loisirs : regarder NCIS et TM en mangeant des chips au vinaigre
Localisation : sur le PC de mcgee, en train de pirater la CIA

http://lauradu33300.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans limites (spoiler saison 5)^

Message  inesd4 le Lun 10 Déc 2012 - 17:14

Pas de soucis, en hiver on a tous envie d'hiberner!
Contente que ça te plaise en tout cas, j'espère que tu ne sera pas déçue par la suite!
Merci pour tes compliments Very Happy
avatar
inesd4
Gardien du parking
Gardien du parking

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans limites (spoiler saison 5)^

Message  LOjisbonVE le Lun 10 Déc 2012 - 17:37

Ta suite est vraiment génial ! joie joie
Je suis très pressais de voir (ou du moins de lire) la conférence de presse Wink

continue comme ça, tu a un réel talent
hysteriq hysteriq hysteriq VLS !!!!! hysteriq hysteriq hysteriq

ps: juste une question comme ça, il vas y avoir du jisbon ? :wub:
avatar
LOjisbonVE
Agent au CBI
Agent au CBI

Féminin Personnage préféré : Teresa Lisbon évidement, Abbott & Cho
Loisirs : Séries, musique, photos...
Localisation : Enfin où il faut

http://robintunney-actu.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans limites (spoiler saison 5)^

Message  laura-jisbon le Lun 10 Déc 2012 - 19:17

Tout de suite LOjisbonVE et c'est question bravo ... Alors du jisbon ou pas siffle
avatar
laura-jisbon
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Lisbon et Cho
Loisirs : regarder NCIS et TM en mangeant des chips au vinaigre
Localisation : sur le PC de mcgee, en train de pirater la CIA

http://lauradu33300.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans limites (spoiler saison 5)^

Message  Stefany45 le Mar 11 Déc 2012 - 11:57

Pas mal comme debut, Cho en :rj: , l'idée ne me serrait jamais venue...
Continue comme ça^^
avatar
Stefany45
Distributeur de café
Distributeur de café

Féminin Personnage préféré : Jane-Lisbon-Cho
Localisation : Roule vers le desert dans la DS de Patrick Jane

Revenir en haut Aller en bas

Suite

Message  inesd4 le Jeu 13 Déc 2012 - 2:04

Lol, LA question. Oui il y en aura mais ça s'installera doucement. ^^
Donc voici la fameuse conférence de presse. Les réponses à la plupart de vos questions se trouvent à la fin de ce long chapitre.
Bonne lecture!  Very Happy


Chapitre 3

Lorsque les agents franchirent le seuil du CBI, ils furent accueillis par des flashs de toutes parts. Devant eux se trouvait une foule de journalistes, micro tendus, caméras en place, les assaillants de questions. Cette conférence de presse allait être rude, sans compter qu’elle serait retransmise en direct sur toutes les chaines nationales du pays, mais l’équipe y était préparée.
Grace et Rigsby se tenaient à droite de leur patronne, et Jane, à sa gauche. Ils formaient ainsi une ligne, une chaine imperméable, un mur solide, d’où transparaissait une unité sans faille.

- Bonjour, commença Lisbon.
Sa prise de parole incita la foule à se taire pour boire chacun de ses prochains mots.
- Si nous vous avons fait venir ici, aujourd’hui, c’est pour vous annoncer que nous avons découvert l’identité du tueur en série communément appelé John Le Rouge. Continua Lisbon.
Des murmures se firent entendre, révélant la surprise des journalistes. Ils savaient que s’ils avaient été convoqués par le CBI, c’était pour un gros scoop. Mais ils ne se doutaient pas une seconde que ce serait pour une info aussi énorme. Une fois l’information assimilée, quelques voix s’élevèrent.
- Qui est ce ?
- L’avez-vous arrêté ?
- Pouvez-vous nous rappeler le nombre de meurtre dont cet homme est responsable ?
- Quand aura lieu le procès ?

Lisbon et son équipe encaissèrent les questions en silence, attendant que la foule se calme, ce qui finit par arriver.
- Cet homme s’appelle Kimball Cho. Poursuivit Lisbon. Il était un agent du CBI, c’était un de mes agents…
Une fois de plus les murmures se firent entendre, mais cette fois ci aucune question ne suivit. Les journalistes étaient tous suspendus aux lèvres de Lisbon, attendant la suite.
- Nous l’avons découvert ce matin, et l’avons arrêté suite à ses aveux. Il a ensuite été conduit dans un centre de rétention en attendant son procès, mais…
- Il s’est échappé. Intervint Rigsby afin de soulager Lisbon de cet embarras.

Soudain l’indignation parcouru les rangs des journalistes.
- Comment peut-on laisser s’échapper cet homme ? Les mesures nécessaires de sécurité ont-elles été prises ?
- Où est RJ maintenant ?
- Avez-vous une piste ?
- S’il vous plait ! S’il vous plait, calmez-vous. Je suis Patrick Jane, consultant au CBI.
Le brouhaha redescendit d’un cran.
- Ma femme et ma fille ont été tuées par John Le Rouge. Poursuivit-il calmement. Pensez vous que j’aurais toléré la moindre erreur dans son arrestation ? Demanda t il, balayant la foule de son regard perçant. Il était diablement convaincant.
- Nous allons donc vous communiquer son portrait, afin que vous le fassiez paraitre dans tous les journaux et sur toutes les chaines radio. Se ressaisit Lisbon. Nous attendons une entière coopération de votre part ainsi que de celle de la population. Et nous vous promettons de tout faire pour arrêter cet homme. Soyez certains que mon équipe et moi-même en faisons une affaire personnelle. Annonça-t-elle en ancrant son regard dans celui de chacun des journalistes.

- Maintenant, si vous avez des questions, nous avons cinq minutes pour y répondre. Déclara Grace.
Une multitude de mains se levèrent. Lisbon fit alors signe à un journaliste sur la droite.
- Comment réagissez vous au fait que ce tueur en série était un homme que vous côtoyiez tous les jours ? Demanda celui-ci.
- L’agent Kimball Cho était considéré comme un très bon agent, respectueux de la loi, honnête et droit. Je le comptais parmi mes amis, au même titre que l’agent Grace, l’agent Rigsby et que M. Jane. Il me parait donc inutile de vous dire à quel point nous nous sentons trahi et humilié.
Elle fit ensuite signe à une autre personne.
- Comment se fait il que vous ne l’ayez pas soupçonné plus tôt ?
- Il travaillait avec nous sur chacune de nos enquêtes, y compris sur les enquêtes concernant les victimes de John Le Rouge, autrement dit ses victimes. Comme je vous l’ai dit, nous avions une totale confiance en lui. De plus, il avait accès à tous les outils au même titre que n’importe quel agent ici présent. Il lui était donc très facile de compromettre des preuves ou d’en faire disparaitre certaines sans que nous le sachions.
- Avait-il des complices ?
- Pour le moment nous ne pouvons pas vous répondre avec certitude. Il nous reste encore beaucoup de chose à éclaircir, et nous vous promettons de faire la lumière sur tout cela le plus rapidement possible.
- Devons nous redouter une recrudescence de ses crimes ?
- Je ne pense pas non. Commença Jane. Il sait qu’il est traqué dans tous le pays, et je dirais même dans le monde entier puisqu’un mandant d’arrêt international va être déposé dans les heures qui suivent. Pour le moment il va donc chercher à se faire le plus discret possible.
- Pouvez-vous nous faire un rapide portrait psychologique de M. Cho ?
- Bien sur, continua Jane. Pour l’avoir côtoyé durant plusieurs années je peux vous dire qu’il sait très bien cacher son jeu. Avant d’entrer au CBI il faisait parti d’un gang et était surnommé Iceman. C’est une personne qui sait garder la tête haute en toute circonstance et qui possède un incroyable sang froid. Voilà ce qui faisait de lui un très bon agent… Mais qui fait aussi de lui un tueur en série redoutable. Si nous avons mis autant de temps avant de le soupçonner c’est qu’il savait très bien brouiller les pistes. C’est un homme méticuleux. Pour lui, tuer n’est pas un jeu, mais un art.

Puis, un journaliste posa LA question. La question à laquelle Jane s’attendait, celle qu’il redoutait.
- S’il vous regardait en ce moment, auriez-vous un message à lui faire passer ?
Il se tourna alors bien droit face aux caméras, redressa le dos, et resta silencieux un moment. Lisbon, Grace et Rigsby l’observèrent attentivement. Il ne fallait pas qu’il dérape, il devait suivre le plan.
- Non. Dit il enfin, très sur de lui. Il ne mérite pas que je lui accorde la moindre attention. Nous le retrouverons, il sera arrêté et jugé, et finira ses jours en prison. Je sais déjà tout ce que je voulais savoir, je n’ai plus rien à apprendre de lui. Par conséquent, la partie est terminée.

Sur ces mots, Jane et les trois agents tournèrent les talons et poussèrent les portes du CBI, laissant les journalistes dehors, remballer leurs matériels, frustrés de ne pas avoir pu poser plus de questions.


A plusieurs dizaines de kilomètre de là….
- NON ! Cria un homme, jetant sa télécommande contre sa télévision.
Il faisait les cents pas dans son salon, réfléchissant à toute allure. Ses mouvements étaient brusques, saccadés, et ses traits étaient tirés. Cet homme était visiblement très en colère.
Puis soudain, il s’arrêta, et se mit à rire. Il ria à gorge déployée, jusqu’à l’hystérie, jusqu’à la jouissance…


De retour au CBI
- Lisbon !
- Bertram…
- Pour la conférence de presse, bon travail. Vous avez minimisé les dégâts. Ce compliment vaut pour chacun d’entre vous, surtout pour vous M. Jane. Pendant un instant j’ai eu peur que vous n’échauffiez les esprits sur la dernière question. Merci de votre retenue, je sais que ce moment à du être très difficile pour vous.
- Il le sera jusqu’à l’emprisonnement de John Le Rouge monsieur.
- Oui, bien sur. Lisbon, vos analyses maintenant. Deux agents vous attendent dans votre bureau, dépêchez vous. Ensuite, rentrez tous chez vous. Il est plus de 15 heures, prenez du temps pour assimiler tout ça et revenez nous en forme demain à la première heure pour coincer ce fumier. C’est compris ?
- Oui. Répondirent-ils tous d’une même voix.
Bertram tourna alors les talons et disparu de leur champs de vision.
- On se retrouve chez moi, comme convenu ? Un double des clefs est sous le paillasson. Je devrais y être dans une petite heure. Dit Lisbon à voix basse.
- Oui, à toute à l’heure, lui répondit Grace en s’éloignant. Viens Rigsby !
- Mais… Et on mange quand ?
- Rigsby ! S’exaspéra Grace, levant les yeux au ciel.
- Bah quoi, on n’a pas mangé à midi !
- Et je pense que ce n’est pas dans le frigo de Lisbon que vous allez trouver votre bonheur ! Ria Jane. Allez faire des courses, je file chez elle.
Ils se regardèrent d’un air entendu et filèrent chacun de leur côté.


30 minutes plus tard, chez Lisbon…
Jane se gara devant la maison, et souleva le paillasson. Il prit la clef et entra.
- C’est moi ! Comment va notre fugitif ? Demanda Jane en entrant dans le salon.
Un homme, assis sur le canapé, se leva et s’avança vers lui.
- Content de vous voir Jane ! Dit Cho, visiblement soulagé de la bonne humeur de son ami. J’en déduis que tout s’est passé comme prévu ?
- Oui ! Vous avez vu la conférence de presse ?
- Vous m’avez bluffé. Vous avez fait du bon boulot. Où sont les autres ?
- Ils ne vont pas tarder.
- Dites, je n’ai rien avalé depuis hier soir et je n’ai trouvé que des betteraves rouges en salades dans le frigo de Lisbon…
- Je sais, c’est moi qui ait fait le tri dans son frigo hier, tout était périmé. J’ai donc couru ce matin pour vous acheter cette petite salade et la déposer dans le frigo. Je n’allais pas vous laisser mourir de faim !
- Je n’aime pas les betteraves.
- Je sais, dit Jane en souriant.
Cho le regarda, affichant un petit air d’incompréhension.
- Vous vous souvenez lorsque vous avez cassé ma tasse de thé la semaine dernière ? Je n’ai pas pu en boire une seule goutte de la journée !
Soudain, le visage de Cho s’éclaira.
- Ah ! … Voilà donc l’explication de votre « la vengeance est un plat qui se mange froid » !
- Tout à fait ! D’ailleurs j’ai beaucoup aimé la tête que vous avez faite ! Répondit Jane, savourant ce petit moment de gloire.
Les deux amis passèrent les minutes suivantes sur le canapé, à zapper sur les différentes chaines d’informations. Ils observaient le chaos qu’ils avaient semé, non sans une pointe de fierté.
- J’espère que ça marchera. Dit Cho, une légère pointe d’inquiétude dans la voix.
- Ne vous inquiétez pas, je suis sur que ça marchera. Tenta de le rassurer Jane, tout en essayant de se rassurer lui-même.

Toc Toc Toc
- Ça doit être Grace et Rigsby ! Annonça Jane tout en se levant du canapé pour ouvrir la porte aux invités.
Les deux agents passèrent la porte et rejoignirent le salon avec une certaine hâte.
- Cho ! Lui dit Rigsby en lui tapotant le dos. Content de te voir.
- Pareil, sourit Cho.
Grace, quand à elle, se retenu de se jeter dans les bras de son ami. Cho n’était pas quelqu’un de très… tactile. Elle lui fit alors son plus grand sourire et lui fit une légère accolade.
- Ah, je vois que vous avez fait les courses ! Dit Cho soulagé.
Les quatre amis rangèrent leurs achats, et Rigsby se proposa de faire à manger. Ce soir, ils allaient faire un vrai festin. De l’apéro au dessert, ils allaient dévorer comme jamais !

Puis la porte d’entrée s’ouvrit une nouvelle fois, laissant une Lisbon toute soulagée de passer le seuil de sa maison.
- Lisbon ! Enfin ! Fit Jane. Comment s’est passé votre analyse sanguine ?
- Bien, même si je doute qu’ils trouvent quelque chose ! Répondit-elle en fixant Cho. Je suis heureuse de te voir ici. Lui dit-elle en s’avançant vers lui. Merci encore Cho. Lui confia t elle en lui accordant une petite accolade.
L’équipe était enfin réunie et plus soudée que jamais. Grace et Cho mettait la table pendant que Rigsby et Jane s’afféraient en cuisine. Lisbon, quand à elle, était partie chercher une de ses fameuses bouteilles de vins.
Une fois tous à table, ils trinquèrent à leur santé ainsi qu’à leurs amitiés.
- Hum, Rigsby, c’est délicieux ! Le félicita Lisbon
- Merci patron !
- C’est vrai, je ne pensais pas que tu savais si bien cuisiner ! Dit Grace
- Je sens que l’on va apprendre beaucoup de chose ces prochaines semaines ! Annonça Jane, un grand sourire aux lèvres.
- D’ailleurs, qui dort où ? Demanda Rigbsy.
Tout le monde se regarda, silencieux.
- Et bien, dit Lisbon, on est 5. J’ai deux chambres avec chacune un lit deux places, et un bureau où j’ai installé les deux matelas une place vous m’avez ramené hier soir. Donc rassurez-vous, personne n’aura à dormir dans le canapé ! Et Grace, si ça vous embête de dormir en compagnie d’un de ses trois gaillards, je comprendrais, n’hésitez pas à ramener un des matelas dans ma chambre.
- Merci Patron, fit la rousse, mais ça ira, vous êtes chez vous quand même !
- Et pendant qu’on y est, je pense que l’on pourrait tous se tutoyer. Pas au bureau bien sur, mais ici, chacun doit se sentir chez soi. Enfin, si vous êtes d’accord bien sur !
Ils se regardèrent et sourirent. Bien sur qu’ils étaient d’accord. Chacun avait délaissé sa maison pour s’installer ici le temps de coincer John Le Rouge. Car maintenant qu’ils l’avaient provoqué, il était certain qu’il chercherait à se venger…
- L’union fait la force ! Fit Jane, levant son verre pour trinquer à nouveau.
La soirée continua dans la joie et la bonne humeur même si une part d’inquiétude était tapis en chacun d’eux.

Au dessert, tous étaient un peu pompette.
- Quand je pense à cette idée que tu as eu Jane ! La plus folle de toutes celles que tu nous as jamais proposées ! Dit Lisbon


FLASBACK
La veille, vers 16 heures, dans les locaux du CBI…
- Jane ! Où étiez vous passé ?
- Pourrait-on aller dans votre bureau ? Tous ?
Lisbon le regarda, surprise, puis convoqua ses agents. Une fois tous réunis, Jane se lança.
- John Le Rouge est arrogant, vaniteux, et déteste par-dessus tout perdre le contrôle. J’ai eu le malheur de le dévaloriser une seule fois à la télé, et j’en paie toujours le prix.
- Où veux-tu en venir ? demanda Cho.
- Qu’il faut le provoquer. S’il sent qu’il perd le contrôle alors peut être qu’il fera des erreurs. Il faut le forcer à sortir de son trou.
- Oula… Je sens votre idée foireuse… Dis Lisbon. Elle soupira. Bien, admettons, comment comptez vous faire ?
- Le destituer de son statut. Sa plus grande fierté c’est d’être un tueur en série reconnu de tous. Il se cache sous ce nom de John Le Rouge. Mais si on annonçait au monde entier que j’étais John Le Rouge ? Il perdrait toute sa gloire. Et même s’il continuait à commettre des meurtres, on ferait passer ça pour un fou qui veut juste l’imiter. Il ferait n’importe quoi pour reprendre le contrôle, pour montrer au monde entier que John Le Rouge n’est pas celui qui a été arrêté. Il sera hors de lui. Et se montrera, c’est obligé.
- Et s’il ne le faisait pas ? S’il s’en moquait juste pour déjouer votre plan ?
- Enfin Lisbon vous plaisantez ? Il a pris le risque de venir tuer ma femme et ma fille seulement parce que je l’avais rabaissé ! Imaginez si tout à coup on lui volait ce qu’il était ?
- Ce n’est pas bête, se lança Rigsby. Donc on lui vole son identité. Mais qui ? Lisbon a raison, tu ne peux pas le faire Jane, car si c’est toi il saura tout de suite que c’est une machination pour le faire tomber et il pourrait déjouer ton plan.
- Mais si ce n’est pas moi, qui serais prêt à s’y risquer ? Car je ne peux pas dire combien de temps il nous faudra pour le retrouver. Ça pourrait durer des mois, des années même !  Des années à vivre comme un prisonnier. Ou au mieux, comme un fugitif.
- Moi, dit soudainement Cho. Si c’est la seule manière d’en venir à bout de ce John Le Rouge, alors je signe, vous le savez. Confirma t il en regardant Jane et son patron.
- Cho, non ! Dit Lisbon. Vous vous voyez en prison ?
- Non, mais aura qu’à me faire m’évader avant même que je n’y arrive. Ecoutez, j’ai fait parti d’un gang avant, j’ai été surnommé Iceman, je n’ai pas de famille, j’ai… J’ai le profil idéal.
Tous se regardèrent durant plusieurs minutes. C’est Jane qui rompit le silence.
- Ne vous sentez pas obligé Cho, ça me met mal à l’aise…
- Je suis sur de moi.
- Alors sachez que je vous en serais à jamais reconnaissant.

Fin Flashback



- Moi j’ai surtout adorée tes aveux Cho ! Et comment Lisbon t’as parlé ! C’était extra, tu as parfaitement joué ton rôle ! Avoua Grace en rigolant. Vous auriez vu la tête de Bertram.
- Et dire qu’on a raté ça ! Dit Jane en regardant Rigsby qui se désolait aussi.
- En tout cas Jane est aussi un très bon acteur ! Quand je lui ai annoncé que Cho était JR, alala, vous auriez du le voir ! Rigola Lisbon.
- Il a même fait fuir Bertram ! Renchérit Rigsby.
- Ceci dit, pour moi, rien de valait le moment d’explication avec Jane dans le bureau de Lisbon avec les trois agents pour nous surveiller, fit Cho. C’était assez dur de rester sérieux, encore plus quand Lisbon a pété les plombs et balayé son bureau !
- Ah bon ? Bah racontez nous, on y était pas avec Rigsby ! Demanda Grace.
Les trois autres rigolèrent.
- Et bien, expliqua Jane, comme vous le savez le matin même j’avais été louer une voiture. Je l’ai ensuite déposée sur la petite route déserte que Lisbon et Cho devait prendre pour qu’il puisse s’évader. Ensuite Grace m’a ramené, comme prévu. Et j’ai atterri dans le bureau de Lisbon avec toi Rigsby. Mais il fallait que je trouve un moyen de donner la clef de la voiture à Cho ! C’est pour ça que j’ai du faire tout ce cinéma dans le couloir ! Heureusement ils ont acceptés que je puisse avoir des explications, mais ils nous ont balancé les trois agents avec nous. Cho a alors donné un petit signal pour que Lisbon capte l’attention des trois agents. Donc d’un coup elle a pété les plombs, et ça a marché, j’ai pu donner la clef à Cho sans que personne ne le remarque. Finit d’expliquer Jane, un grand sourire aux lèvres.
- Quand je pense à cette évasion, elle était vraiment bien pensée ! Je suis fière de nous, dit Lisbon, replongeant dans ses souvenirs récents.


FLASHBACK
- Vous êtes prête ? Demanda Cho à sa patronne, brandissant une seringue vers son épaule.
- Oui ! Accrochez vous !
La voiture prit un virage très serré afin de se retrouver sur la sortie qui les mènerait vers une petite route déserte où une voiture attendait Cho.
- Et bien, vous êtes plutôt douée. La complimenta Cho.
Quelques centaines de mètres plus loin ils s’arrêtèrent et descendirent de la voiture. Lisbon libéra Cho de ses menottes.
- Tenez, la clef de ma maison. On s’y retrouve ce soir. Attention à vous.
- Merci patron.
Cho partit en direction de la voiture qu’avait louée Jane quelques heures plus tôt et démarra.
Lisbon le regarda partir et prit la seringue que Cho avait laissée sur le siège arrière. La seringue était vide mais elle se piqua tout de même avec. Ensuite elle l’a jeta plus loin et se réinstalla sur son siège. Elle remit sa ceinture de sécurité et fit mine de dormir jusqu’à ce que les policiers l’a retrouve. Heureusement pour elle, ça n’avait pris qu’une petite vingtaine de minutes.

Fin Flashback



- Laisse Cho, on débarrassera demain. Lui dit Lisbon.
Ils se retrouvèrent tous les 5 à faire la queue à la salle de bain pour se brosser les dents.
- Et bah, ce n’est pas gagné tout ça ! La cohabitation va être drôle ! Plaisanta Rigsby.
Lisbon s’éloigna pour regagner sa chambre. Mais avant qu’elle ne puisse passer la porte, une main se posa sur son bras.
- Merci. Lui dit Jane.
- Pour quoi ?
- Pour tout. Vous… Tu es toujours là quand j’en ai besoin. Tu fais toujours ce que tu peux pour m’aider.
- C’est ce que font les amis Jane. Et puis, tu en fais tout autant pour moi.
Ils se sourirent.
- Bonne nuit Lisbon.
- Bonne nuit Jane.

Lorsque le sommeil les emporta, Grace était installée sur l’un des deux matelas du bureau, Rigsby sur l’autre, Cho et Jane se partageaient le lit double de la chambre d’amis et Lisbon était confortablement installée dans son lit.



A suivre...


Chapite 4


Dernière édition par inesd4 le Ven 14 Juin 2013 - 20:01, édité 2 fois
avatar
inesd4
Gardien du parking
Gardien du parking

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans limites (spoiler saison 5)^

Message  Jiiboon18 le Jeu 13 Déc 2012 - 2:50

Waaaaouuuuuuuu !!!! :shocked: :shocked:
Trooop fort le revirement de situation Cho n'est pas :rj: ouuuf ca me soulage !!!! :chaud:

Par contre j'ai peur de quelle maniére va se venger Red John !!! :cold:

Bravo !!!! Trés bien écrit super bravo
Vivement la suiite !!!!
avatar
Jiiboon18
Gardien du parking
Gardien du parking

Féminin Personnage préféré : Patrick Jane & Térésa Lisbon
Localisation : sacramento

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans limites (spoiler saison 5)^

Message  laura-jisbon le Jeu 13 Déc 2012 - 9:09

Quel histoire tu nous donne là, digne d'un des plans farfelu de Jane super . J'ai étais bluffée du début à la fin de l'explication du plan, c'était juste brillant bravo . J'ai hâte de voir la cohabitation de nos agents (et Jane ) faim . Tu as le don de me faire lire un chapitre sans prendre de pause (oui je suis une grosse fénéante angel ) et pour ça chapeau amen . VSL VLS VLS :rj:
avatar
laura-jisbon
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Lisbon et Cho
Loisirs : regarder NCIS et TM en mangeant des chips au vinaigre
Localisation : sur le PC de mcgee, en train de pirater la CIA

http://lauradu33300.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans limites (spoiler saison 5)^

Message  inesd4 le Jeu 13 Déc 2012 - 17:39

Et bah, que de compliments! Merci beaucoup ! Very Happy

Oui, je ne pouvais pas me résoudre à laisser Cho être vraiment RJ... Mais c'était prévu depuis le début! J'avais peur que vous ne deviniez trop rapidement, je suis contente d'avoir réussi à vous surprendre un peu ^^

Et pour la manière dont va se venger RJ... affraid Ce qui est sur, c'est que nos agents ne cohabitent pas pour rien. Parce qu'isolés, ils auraient été encore plus vulnérables. Et puis ça peut être marrant leur cohabitation!

Je pense que je vais introduire un nouveau personnage dans l'équipe, que Bertram aura mis pour remplacer Cho. ça pourrait être marrant de les voir avec un petit nouveau, s'ils se méfient ou bien s'ils sont content... Je vais voir.

Enfin notre équipe va avoir du boulot, puisqu'en plus d'enquêter sur le véritable RJ, ils vont aussi devoir faire semblant d'enquêter sur l'évasion de Cho!
avatar
inesd4
Gardien du parking
Gardien du parking

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans limites (spoiler saison 5)^

Message  Jiiboon18 le Ven 14 Déc 2012 - 1:34

Meme si tu aurais attendu jusqu'au dernier chapitre pour nous annoncer que Cho n'est pas RJ je pense qu'on t'aurais suivi etant donné que ça peut etre possible même dans la serie !! hein
avatar
Jiiboon18
Gardien du parking
Gardien du parking

Féminin Personnage préféré : Patrick Jane & Térésa Lisbon
Localisation : sacramento

Revenir en haut Aller en bas

Suite

Message  inesd4 le Jeu 27 Déc 2012 - 0:17

Chapitre 4

Un réveil sonna.
- Hum…
Lisbon se tourna lentement et ouvrit un œil.
- Déjà ?? Oh…
Elle éteignit son réveil et se redressa dans son lit. Elle n’entendait aucun bruit, donc pensa que personne n’était levé. Cependant elle ne fut pas surprise car elle avait pris l’habitude de se lever très tôt. Le matin, elle aimait prendre son temps.
Elle se leva et descendit ses escaliers pour se retrouver dans son salon. Quand elle vit la table non débarrassée de la veille, elle soupira. Ah…. Cette manie de tout remettre au lendemain !
Elle se dirigea alors vers sa cuisine pour se faire couler un long café.

- Bonjour.
Elle sursauta.
- Cho ! Vous m’avez fait peur. Je ne savais pas que vous… que tu étais déjà debout.
Elle se sentit soudain gênée d’être là, devant lui, dans sa tenue de nuit, alors que lui était déjà habillé. Elle portait ce grand t-shirt à manche courte avec ce petit shorty noir.
- Je suis matinal moi aussi.
Ils se regardaient, comme s’ils étaient dans une sorte de réalité parallèle. Jamais Cho n’aurait pensé apercevoir sa patronne dans cette tenue. Cependant, maintenant qu’ils habitaient ensemble, chacun allait devoir se faire à se genre de situation.
- Je… Je vais débarrasser la table. Articula Cho.

Lisbon prit soudain conscience de ce que signifiait le mot « cohabitation ». Se voir en petite tenue, se battre devant le lavabo, faire la queue pour les toilettes… découvrir chacun de ses collègues sous un nouveau jour. Elle se frotta les yeux, avala son café, et partit aider Cho.

A l’étage du haut, Rigsby et Jane semblait toujours dormir profondément. Grace, en revanche, n’avait pas fermé l’œil de la nuit. Elle avait observée Rigsby tomber de son petit matelas, râler, et se remettre dessus au moins trois fois ! Le fait de dormir dans la même pièce que lui l’avait rendue nerveuse. C’était son ancien compagnon et leur relation avait pris fin à cause du règlement du CBI. Cohabiter avec lui allait donc être difficile pour elle. En plus de cela, elle s’inquiétait beaucoup pour la suite des évènements. Allaient-ils réussir à trouver John le Rouge ou bien serait ce lui qui les trouverait en premier ? Dans ce plan, ils mettaient tous leur vie en danger. Il ne fallait pas faire de faux pas.
Grace jeta un dernier coup d’œil à Rigsby, qui bavait sur son oreiller, et se leva. Elle enfila un jean et garda son haut de pyjama, puis descendit les escaliers.

- Bonjour.
- Oh, bonjour Grace. Bien dormi ? Demanda Lisbon
- Ça va. Et vous ? demanda Grace, observant avec un peu de gêne la tenue de sa patronne.
Lisbon se sentait de plus en plus mal à l’aise dans son pyjama. Mais elle était chez elle quand même ! Ils n’allaient pas tous vivre comme s’ils marchaient sur des œufs à longueur de journée !
- Bien, écoutez, dit Lisbon en regardant ses deux coéquipiers, à moi aussi ça me fait bizarre. Mais on va s’y faire. Qui n’est pas en pyjama ou en caleçon dans son salon quand il se lève ? Je peux savoir ?
Grace et Cho se regardèrent avec un petit air stupéfait et coupable à la fois.
- Personne. Bien. Donc ici, c’est pareil.
Elle prit la dernière assiette qui se trouvait sur la table, partit la mettre au lave vaisselle, et monta les escaliers.
- Preum’s à la douche ! Cria t elle à l’intention de ses amis. Et elle s’enferma dans sa salle de bain.


Quelques instants plus tard...
Lisbon libéra la pièce et Grace s’y engouffra. Elle était nue, une serviette autour d’elle. Elle partit dans sa chambre pour s’habiller mais croisa Rigsby, les cheveux en pétard, une grosse trace sur la joue.
- Oh… Bonjour Patron…
Il la regardait, de la tête au pied.
- Pitiez, ici je ne suis pas votre patron. Lisbon sera parfait.
Elle allait continuer son chemin mais se ravisa lorsqu’elle vit la tête de Rigsby.
- Quoi ? Vous vous êtes vu ? Torse nu, en caleçon, avec votre érection matinale ? Laissez-moi rire !
Et elle s’engouffra dans sa chambre.
Rigsby, lui, resta planté comme un imbécile au milieu du couloir.

- Salut, fit Jane à son collègue. Tout va bien ? Demanda t il en baillant.
- Euh…
- Oh…
- Oui… Je… J’ai pas l’habitude de faire attention à ça. Puisque j’habite… habitais seul.
Jane se mit alors à rire.
- La prochaine fois, attends un peu avant de te lever !
Et il descendit se préparer un thé.


45 minutes plus tard…
Les cinq amis étaient réunis dans le salon. Ils étaient tous prêt sauf Rigsby qui enfilait sa paire de chaussette.
- Bien, commença Lisbon. Je sais que ce matin ça a été un peu étrange pour tout le monde. Mais désormais nous vivons tous ensemble, et ce, pour une durée inconnue. Il faut vraiment que tout le monde se sente à l’aise. Arrêtez d’être coincés, même si ça peut nous laisser perplexe de se voir en petite tenue, on est tous chez nous. Alors vivons comme d’habitude. D’accord ?
Les quatre amis acquiescèrent.
- Et même si c’est un peu difficile au début, quand nous sommes ici, faisons l’effort de se tutoyer. Appuya Jane.
Chacun se regarda avec un sourire timide. Hier soir, ça leur paraissait tellement plus simple !

- Bien. Le plan est de ne surtout rien changer à nos habitudes. C’est trop tard pour aujourd’hui mais pour les autres jours je partirais plus tôt au travail, car j’arrive toujours en avance. Ne prenez pas trop l’habitude de partir en même temps, ça va faire louche. Ou bien prenez des itinéraires différents. Jane, tu continues d’acheter tes donuts au même endroit. Expliqua Lisbon.
- Vous pensez que des agents externes pourraient nous épier ? S’inquiéta Grace.
- S’ils ont un doute sur l’évasion de Cho, oui. Ne prenons pas de risques. Cho, on vous laisse ici. Ne sortez sous aucun prétexte. Si vous avez besoin de quoi que ce soit, appelez nous avec le fix. Je vous ramènerais un téléphone avec une nouvelle ligne dès ce soir.
- Très bien. Soyez prudent. Répondit celui-ci, regardant ses collègues et amis franchirent la porte.

Lisbon pris ses clefs et laissa un double sous un pot de fleur. Pour ne pas prendre de risques, ils devraient changer cette clef d’endroit tous les jours.
Jane, qui avait laissé sa DS devant chez lui, partit avec Grace dans la voiture de location qu’avait utilisée Cho la veille afin de s’évader. Ainsi, ils passeraient chez Jane, qui récupérerait sa voiture et suivrait Grace jusqu’au garage. Ils rendraient la voiture de location et fileraient tous les deux au bureau.
Risgby, lui, monta dans son véhicule et pris le chemin du bureau, suivit de près par Lisbon.


1 heure après…
Jane était, comme à sa habitude, allongé sur le canapé. Il fermait les yeux et semblait en pleine réflexion. Grace et Rigsby était concentré sur leurs écrans d’ordinateur, faisant semblant de chercher des pistes pour retrouver Cho. Quand à Lisbon, la pauvre était enfermée dans son bureau, jonglant entre les appels de la presse et l’épluchage du courrier, parfois incendiaire, parfois compatissant, de la population. Visiblement, leur conférence de presse n’avait laissé personne indifférent.
Soudain, Bertram débarqua sans prendre la peine de toquer.
- Lisbon, rassemblez votre équipe, je vous veux dans 2 minutes dans mon bureau.
Lisbon eut à peine le temps de lever les yeux vers lui que celui-ci était déjà reparti. Elle rassembla alors ses collègues et ils avancèrent, anxieux, vers le bureau du grand patron.

Toc Toc Toc
- Entrez. Asseyez-vous.
Tout le monde s’exécuta. Bertram ne se trouvait pas seul dans son bureau mais était accompagné de deux hommes, l’un était vaguement connu de l’équipe, l’autre en revanche, leur semblaient inconnu.
- Je vous présente Gabe Mancini, agent du FBI. Vous vous connaissez puisque vous avez collaboré sur une affaire il y a quelques temps. Et voici James Forman. Votre nouveau collègue.
L’équipe resta abasourdie un moment. Comment ça un nouveau collègue ? ça ne faisait pas parti du plan ça !
- Monsieur, si je puis me permettre, commença Lisbon, je doute que ce soit une bonne idée. Je veux dire, c’est encore un peu tôt pour remplacer l’agent Cho, l’agent Forman risque de ne pas se sentir à sa place.
- Je sais que cette place sera difficile à prendre, et je compte donc sur vous pour faciliter au mieux l’insertion de votre nouvel agent.
- Très bien.
L’équipe jeta un bref regard à leur nouveau collègue. Tout le monde lui adressa un demi-sourire, tout le monde sauf Rigsby.
- Maintenant que les présentations sont faites, venons-en aux choses sérieuses. Continua Bertam. L’agent Mancini n’est pas là par hasard, vous vous en doutez bien. Je sais que cela ne va pas vous plaire, continua t il en fixant Lisbon, mais c’est son équipe qui va s’occuper de John Le Rouge. Ou de l’ancien agent Cho, comme vous préférez.
- Pardon ? Pourquoi ? Monsieur, vous savez bien que personne d’autre que nous n’est plus qualifié pour le retrouver ! On le connait mieux que personne ici !
- Justement, vous ne disposez pas du recul nécessaire pour faire face à cette affaire. Néanmoins, continua t il en voyant l’air désemparé de Lisbon, ils sont tenus de vous informer des avancés de leur enquête.

Voyant les protestions monter, Mancini prit la parole.
- Ecoutez, je comprends que ça ne vous plaise pas. Mais je vous promets de vous tenir informé des moindres indices dont nous disposerons. En échange je vous demande de rester à notre disposition pour nous aider à cerner le personnage. C’est le deal.

L’équipe se concerta du regard. Jane était resté bien silencieux jusqu’à présent, mais au fond, il fallait bien avouer que ça l’arrangeait. Ne pas avoir à faire semblant d’enquêter sur la fausse évasion de leur ami leur laisserait plus de temps pour enquêter sur le vrai John Le Rouge. Néanmoins, cela comportait également plus de risques car ils ne pourraient rien contrôler de l’enquête sur Cho. Car l’équipe de Mancini, elle, ne ferait pas semblant de ne rien trouver.
- Ce n’est pas comme si nous avions réellement le choix. Repris Lisbon. Mais je vous préviens, dit elle à l’intention de Mancini, si je découvre que vous nous cachez une info, il n’y aura plus de deal. Et vous aurez personnellement affaire à moi.
L’agent sourit et hocha la tête.
- Bien, reprit Bertram, maintenant retournez travailler.

Les six agents sortirent du bureau de Bertram et prirent la direction du bureau de Lisbon pour l’intégration de l’agent Forman. Tout le monde rentra sauf Lisbon, qui échangea quelques mots avec Mancini.
- Ecoutez Teresa, je suis désolé que ça se passe comme ça...
- A d’autres. Je veux un compte rendu tous les midis et tous les soirs. C’est bien clair ?
- Très clair. Vous continuerez tout de même à vous joindre à nous tous les jeudis pour nos parties de poker ? Lui demanda t il un sourire en coin.
- Pas sur.
Puis elle tourna les talons et s’engouffra dans son bureau.



A suivre...


Chapitre 5


Dernière édition par inesd4 le Ven 14 Juin 2013 - 19:59, édité 3 fois
avatar
inesd4
Gardien du parking
Gardien du parking

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans limites (spoiler saison 5)^

Message  laura-jisbon le Jeu 27 Déc 2012 - 2:41

Teresa a réussi à perturber Cho bravo (Ces qu'elle est bien foutu notre Lisbon). La scène dans le couloir entre Rigsby et Lisbon était juste tordante lol2 , c'est la tenue légère de Teresa qui fait cette effet à Wayne Wink , Lisbon ne mâche pas ses mots lol1 . Si l'équipe ne peux plus avoir l'enquête sur Cho, Gabe risque de trouver des indices ou pire de remonter jusqu'à l'implication de toute l'équipe, mais comme Jane le dit sa leur donne plus de temps pour coincer Red John. Un truc me turlupine, quand tu parles du mec qui intègre l'équipe, un coup tu dis Forman et un coup tu dis Cohen... ou alors un truc m'a échappée scratch . Mais à part ça tu l'as peut être compris J'ADORE ta fic amen amen amen . VLS VLS VLS faim
avatar
laura-jisbon
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Lisbon et Cho
Loisirs : regarder NCIS et TM en mangeant des chips au vinaigre
Localisation : sur le PC de mcgee, en train de pirater la CIA

http://lauradu33300.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans limites (spoiler saison 5)^

Message  wickyvicky le Jeu 27 Déc 2012 - 10:16

Bien, écoutez, dit Lisbon en regardant ses deux coéquipiers, à moi aussi ça me fait bizarre. Mais on va s’y faire. Qui n’est pas en pyjama ou en caleçon dans son salon quand il se lève ? Je peux savoir ?
Parfois il y en a qui sont nus... La ca aurait été la gêne totale ! lol
Elle allait continuer son chemin mais se ravisa lorsqu’elle vit la tête de Rigsby.
- Quoi ? Vous vous êtes vu ? Torse nu, en caleçon, avec votre érection matinale ? Laissez-moi rire !
Et elle s’engouffra dans sa chambre.
Enorme ce passage !!!!!!!!!!!!
avatar
wickyvicky
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans limites (spoiler saison 5)^

Message  inesd4 le Jeu 27 Déc 2012 - 12:48

Laura-jisbon: exact! J'hésitais entre les deux noms au départ et du coup je me suis emmêlée. Enfin je vois que tu est très attentive! Very Happy Du coup j'ai corrigé.

Merci à vous deux pour vos commentaires, ça fait plaisir! Et moi aussi je me suis marrée en écrivant la scène entre Rigsby et Lisbon. cross Cette cohabitation va les rendre fous! Very Happy

Voilà, j'espère que vous allez aimer, ou détester, notre nouvel ami Forman. Tout ce que j'espère c'est qu'il ne vous laissera pas trop indifférent. Et Mancini risque aussi de nous réserver quelques surprises!

A bientôt pour la suite! coucou
avatar
inesd4
Gardien du parking
Gardien du parking

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Suite

Message  inesd4 le Jeu 27 Déc 2012 - 21:10

Bon, j'essaye d'écrire rapidement, donc désolée pour les postes rapprochés. Mais comme je pars en australie dans deux semaines, j'aimerai bien avoir bouclé cette histoire avant de partir! Sinon, il vous faudra très longtemps avant d'avoir la suite...


Chapitre 5

L’agent Forman avait tout d’un type normal. Il était de taille moyenne, avait des yeux marron et des cheveux bruns foncés. Il avait l’air de quelqu’un que l’on croise à la boulangerie, d’un voisin banal qui vous fait un signe de la main lorsqu’il ramasse son journal. Pourtant quelque chose chez lui dérangeait profondément Rigsby.
Ils étaient à présent tous assis autour du bureau de leur patronne quand celle-ci prit la parole.
- Bon alors, bienvenu. Comme vous devez le savoir vous prenez la place d’un collègue qui nous était cher. Mais qui est aussi John Le Rouge. On est donc pas très en forme en ce moment, mais nous ferons du mieux pour vous intégrer convenablement.
- Merci.
- Donc je vous présente l’agent Grace Van Pelt, l’agent Wayne Rigsby, et notre consultant, Patrick Jane. Ses méthodes risquent de vous dérouter, mais vous vous y ferez rapidement.
- Consultant ? …
- Mentaliste, pour être plus précis. Expliqua Jane. J’aide le CBI à résoudre des enquêtes en employant des méthodes… disons… hors normes.
- Il manipule les gens. Et est très doué pour déceler les mensonges. S’enquit de préciser Grace.
- Je n’aime pas le mot manipuler… Ce n’est pas tout à fait ça… grimaça Jane.
- Enfin bref, coupa Lisbon, il joue avec les suspects pour les confondre. Et même si ce n’est pas très… déontologique, c’est très efficace. Vous avez des questions ?
Toutes les têtes se tournèrent vers le nouvel agent, qui sourit.
- Pas pour l’instant, merci.
- Alors venez, je vais vous montrer votre bureau.
Lisbon sortit, suivie par James Forman.

En attendant, Rigsby tentait de faire part de son aversion pour leur nouveau collègue.
- Il n’y a pas quelque chose qui vous dérange ?
- Si, que Mancini mette le nez dans notre plan, ça n’est pas rassurant… Répondit Grace.
Jane acquiesça.
- Je parlais de Forman. Précisa Rigsby.
Ses deux amis le regardèrent, interrogatif.
- Si tu veux mon avis, celui là ne va pas nous causer beaucoup d’ennui ! Il a l’air d’un parfait petit pingouin. Se moqua Jane. Sérieusement, je ne vois pas ce qui t’inquiètes chez lui.
- Je ne peux pas l’expliquer mais quelque chose me dérange.
- Son petit air de premier de la classe peut être ! Plaisanta Grace. Tu as peur qu’il te vole les faveurs du patron, avoues !
Jane et Grace rigolaient, mais Rigbsy semblait ailleurs. La présence de Forman le rendait mal à l’aise et il ne savait pas pourquoi. C’était une sensation assez déroutante ainsi que très désagréable.

3 heures plus tard…
Il était déjà plus de midi et rien ne s’était produit. Pas de signalement d’un nouveau meurtre ressemblant au mode opératoire de John Le Rouge. Combien de temps faudrait il qu’ils patientent avant de recevoir un signe ?
- J’ai faim. Se plaignit Rigsby.
- Pour changer ! S’exaspéra Grace. Mais… j’avoue que… moi aussi, je commence à avoir un petit creux…
- Ah ! Tu vois !
Lisbon et Jane se regardèrent, complices, et décidèrent qu’il était temps de faire une pause. Ils avaient passé la matinée à classer des dossiers et étaient à la limite de devenir fou.
- Pizza ? Proposa Jane.
- Oui ! Notre Nico, le pizzaiolo, me manque !
- Rigsby n’a pas tord, ça fait deux semaines qu’on lui fait des infidélités. Il doit se demander où on est passé ! Renchérit Grace.
- Et vous, ça vous va ? Demanda Lisbon à Forman.
- Euh… je m’étais préparé un tupperware… Répondit-il, tout honteux.
- Ça en fera plus pour nous !

Sur ce, Jane, Lisbon, Grace et Rigsby partirent au temple de la pizza.
Arrivé sur place, ils ne virent pas leur pizzaiolo préféré. Ils s’adressèrent alors à Manon, la jeune française qui avait ouvert ce petit snack avec lui.
- Bah alors, dit Jane, ton collègue n’est pas là aujourd’hui ?
Manon s’affairait, comme elle le pouvait, entre les commandes et la cuisson des pizzas, laissant son seul employé s’occuper du reste.
- Non, et je n’arrive pas à le joindre. C’est un peu la course sans lui.
- Ça ne lui ressemble pas… Dit Jane, l’air soucieux. J’espère qu’il n’est pas trop malade.
- Je ne sais pas. J’irais faire un tour chez lui après le service. Alors, dites-moi, qu’est ce que vous me commandez aujourd’hui ? Leur demanda t elle, tout sourire.
L’équipe passa sa commande et attendit patiemment qu’elle soit prête. Ils dégustèrent ensuite, comme il se doit, leurs fabuleuses pizzas.

De retour au CBI, Lisbon vit qu’elle avait ratée un appel de Mancini. Elle s’enferma alors dans son bureau et le rappela.
- Mancini.
- C’est Lisbon. Du nouveau ?
- Et bien, nous avons reçu vos analyses sanguines. Mais rien n’a été décelé.
- Comment ça, rien ? Pourtant j’ai été piquée, j’avais la marque, et ensuite ça a été le trou noir pendant une bonne vingtaine de minute.
- Je sais, les laborantins nous on confirmé que vous aviez une marque.
- Alors comment ça s’explique ? Demanda Lisbon, faisant semblant d’être surprise.
- Et bien, comme vous avez un peu tardée pour faire votre analyse, le produit a pu disparaitre dans votre organisme. Je ne vois pas d’autre explication.
Lisbon resta silencieuse un instant puis reprit.
- Rien d’autre ?
- Non, pas pour l’instant. Je vous rappelle ce soir.
Et il raccrocha.



A suivre...


Chapitre 6


Dernière édition par inesd4 le Ven 14 Juin 2013 - 19:58, édité 2 fois
avatar
inesd4
Gardien du parking
Gardien du parking

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans limites (spoiler saison 5)^

Message  laura-jisbon le Ven 28 Déc 2012 - 19:19

Si Rigsby dit que le nouveau est louche les autres devraient le prendre un peu plus au sérieux tout de même non_mais. Peut être qu'il y a vraiment un problème avec le collègue de Manon scratch , peut être qu'il y a un rapport avec RJ ( je sais, je vais chercher loin mais j'étudis toutes les pistes siffle ). J'espère que Gabe ne se posera pas de question qu'il n'ont pas trouvés de sédatif dans le sang de Lisbon, mais j'ai l'impression que pour l'instant il ne doit pas s'en posé. Tu pars en Australie, mais tu sais que je te déteste maintenant red_smile
avatar
laura-jisbon
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Lisbon et Cho
Loisirs : regarder NCIS et TM en mangeant des chips au vinaigre
Localisation : sur le PC de mcgee, en train de pirater la CIA

http://lauradu33300.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Suite

Message  inesd4 le Mer 2 Jan 2013 - 1:05

Laura-jisbon, ce nouveau chapitre va répondre à une de tes questions!


Chapitre 6

Vers 16 heures, nos cinq agents étaient toujours occupés aux mêmes tâches rébarbatives que le matin. Il était assez rare que l’équipe n’ait pas d’affaire en cours. Et, même s’ils savaient que c’était plutôt bon signe pour le pays, ils ne pouvaient s’empêcher d’espérer qu’un meurtre soit commis afin de se remettre au travail.
Heureusement pour eux, ce moment tant attendu allait enfin arriver.

- S’il vous plait, je dois parler à l’équipe de l’agent Lisbon, je vous en prie, c’est important ! Disait une voix de femme suppliante.
Jane, qui s’était levé se faire un thé, releva la tête et découvrit le visage de Manon, la petite française de la pizzeria. Elle était en pleurs et semblait sous le choc. Il se précipita donc vers elle, le reste de l’équipe sur ses talons.
- Manon ?
- Vous la connaissez ? Demanda un des agents qui empêchait la française d’avancer.
- Oui, laissez là passer. Venez par là Manon. Tenez, asseyez vous.
Manon s’assit. Elle avait les cheveux légèrement en bataille, et semblait avoir courue. Elle paraissait terrorisée.
- Nicolas… Il est… Il est mort…
Elle ne pleurait plus, mais semblait aspirée par une force inconnue. Son regard était vide, son corps immobile.

Jane et Lisbon se regardèrent, inquiet. Ils connaissaient suffisamment Nicolas pour savoir que c’était un homme bien, qui ne trainait pas dans les ennuis. Lui aussi était français. Manon et lui se connaissait depuis des années et avaient décidés de vivre le rêve américain en ouvrant une petite pizzeria pas loin des locaux du CBI. Ça faisait maintenant cinq an qu’ils étaient là, cinq an que Lisbon et son équipe passaient les voir plusieurs midi par semaine.

Lisbon s’agenouilla alors prêt de Manon et lui prit les mains.
- Nous allons enquêter sur sa mort. Je vous le promets.
- Merci…
- Vous pourriez nous raconter… plus en détail ? Se risqua à demander Grace.
Manon acquiesça et son regard redevint vif.
- Je suis allée le voir après le service. J’ai… J’ai toqué et comme personne ne venait, j’ai ouvert la porte. Ce n’était pas fermé à clef. Je suis rentrée et arrivée à sa cuisine je… j’ai vu un dessin sur le mur de son bar. Un… smiley.
A ce mot, Jane, Lisbon, Grace et Rigsby blêmirent.
- C’était étrange. Continua t elle. Et j’ai fait le tour du bar pour… pour atterrir dans sa cuisine. Et c’est là que… mon dieu… c’est là que je l’ai vu... A terre. Baignant dans le sang. Son sang…
Tout le monde restait silencieux jusqu’à ce que le petit nouveau, James Forman, ne prenne la parole.
- Et pourquoi vous n’avez pas appelé la police ? Lui demanda t il, très calmement.
- Parce que je n’ai confiance qu’en vous. Je vous connais et vous le connaissiez. Je… Je suis partie en courant jusqu’ici. Et aussi parce que je crois que c’est vous qui vous étiez occupé du tueur au smiley. Il parait que c’était un de vos collègues… et qu’il est en cavale. Je ne pensais pas l’agent Cho capable d’une telle horreur… Lui aussi nous connaissait bien. Vous… vous pensez que c’est lui ? Mais pourquoi Nico ? Demanda t elle, la voix emplie par le désespoir et l’incompréhension.
C’est bien cette question que se posait notre équipe…


30 minutes plus tard, arrivé sur les lieux du crime…
- On a le feu vert de Bertram, annonça Lisbon à ses subordonnés. On peut entrer.
Rigsby ouvrit la porte d’entrée et avança jusqu’à la cuisine. Des experts entraient à leur tour et prenaient des photos de la pièce. Du smiley rouge sang au corps de la victime, tout y passait.
Ensuite d’autres experts arrivèrent et emmenèrent le corps pour une autopsie. Une fois partis, Grace alla chercher Manon, qui attendait dans une de leurs voitures, et la fit entrer.
- Ça va aller ? Lui demanda t elle.
- Oui… Je crois…
- Bien. Surtout prenez votre temps. Regardez bien toutes les pièces et n’hésitez pas à nous dire si quelque chose vous semble étrange. Un objet déplacé, disparu ou nouveau. D’accord ?
Manon hocha la tête et commença son introspection des lieux.

- Vous pensez que c’est John le Rouge ou plutôt un imitateur ? Interrogea Forman
Lisbon et Jane se jetèrent un bref coup d’œil puis celui-ci prit la parole.
- Et bien… difficile à dire. Si c’est un imitateur, il est bon. Si c’est RJ… il est imprudent.
- C’était votre collègue, vous devriez savoir si c’est le genre à provoquer comme ça, non ? ...
Il avait posé cette question avec beaucoup d’assurance au départ et beaucoup moins à la fin. Le regard de sa patronne l’avait sans doute légèrement intimidé.
- RJ était notre collègue oui. Ce n’est pas pour autant que ça veut dire qu’on peut anticiper le moindre de ses gestes. Sinon on n’aurait pas mit des années pour le démasquer. Lui lança sèchement Lisbon.
- Oh… Je n’insinuais pas… Enfin vous ne devez pas vous en vouloir. Tenta de se rattraper Forman. Je veux dire, c’est souvent lorsque la réponse se trouve sous notre nez qu’on a le plus de mal à la trouver…
- Et bien puisque toi tu as plus de recul que nous sur cette affaire, t’as qu’à nous le dire ce qui va arriver. Vas-y, on t’écoute. Le défia Rigsby, plus qu’irrité par le comportement maladroit du nouveau.
Jane, qui avait tout suivit de cet échange tendu, tenta de détendre l’atmosphère. Ainsi, il emmena Forman étudier le smiley avec lui. Comme les précédents, il avait été peint avec trois doigts. Et cette information n’avait pas été diffusée par la presse. Donc soit l’imitateur était très bien renseigné… soit RJ lui-même avait tué cet homme.

De son coté, Manon continuait de arpenter les pièces. Elle se trouvait maintenant dans la salle à manger, ouverte sur la cuisine. Elle observait les murs, les meubles, la disposition des cadres… Lorsque soudain, quelque chose attira son attention.
- Vous avez remarqué quelque chose ? Interrogea Grace voyant Manon analyser de plus près un cadre photo.
- Oui. Cette photo… Elle n’a jamais été là. Pas d'après mes souvenirs en tout cas…
- Hey, venez, on a peut être quelque chose ! Appela Grace
- Qu’est ce qui ce passe ? demanda Jane, pressé de savoir quel indice aurait pu leur laisser RJ.
Grace leur montra le cadre qui semblait suspect aux yeux de Manon.
- La photo d’un tigre… Oui… et ? Interrogea Rigsby, perplexe de la pauvreté de la découverte.
Les agents se regardèrent, tout aussi perplexe que Rigsby.
- Je suis désolée, ce n’est probablement rien, c’est seulement que Nico n’a jamais spécialement adoré les tigres. Ni les animaux en général…
- Blake ! Le poème du Tigre, celui que RJ m’a récité il y a trois ans ! C’est ça l’indice ! Retournez la photo, il y aura peut être quelque chose ! Ordonna Jane, le cœur plus battant que jamais.
Grace sortit alors la photo du cadre et la retourna.  Soudain, tous les regards se braquèrent sur les quelques lignes manuscrites qu’avaient laissé RJ spécialement pour eux.


« Le Bien est le passif qui obéit à la Raison. Le Mal est l'actif qui naît de l'Energie.
Le Bien, c'est le Ciel. Le Mal, c'est l'Enfer.
L’excès de chagrin, rit ; l’excès de plaisir, pleure.
Citerne contient, fontaine déborde.
Le meilleur vin, c’est le plus vieux ; la meilleure eau, c’est la plus neuve.
Le corbeau voudrait que tout soit noir, et le hibou que tout soit blanc. »

Voyez vous, je ne me délecte pas de la mort. Simplement de la vie.


RJ



- Il tue des gens et nous dit qu’il se délecte de la vie ? S’offusqua Lisbon pendant que Jane lisait et relisait les quelques lignes laissées par RJ.
- C’est encore de Blake. Dit Jane.
- Si je puis me permettre… Avança timidement Forman. Ça parle d’équilibre et de contradiction. Je crois qu’il veut nous dire que le bonheur n’est rien sans le malheur. Que la vie n’est rien sans la mort.
Forman observa timidement ses collègues. Ceux-ci avaient l’air d’écouter sa théorie. Alors il continua.
- Et ainsi… Il ne se placerait pas en étant le mal. Mais en étant celui qui continue de faire la vie ce qu’elle est.
- Sauf que lui n’a fait que le mal jusqu’à présent. Dit Lisbon.
- Pas de son point de vue. S’il pense comme ce que je crois qu'il pense alors il rééquilibre la vie. Nous représentons la justice. Et la justice n’existerait pas sans criminels…
- Nous sommes le ying, il est le yang. Conclu Rigsby qui n’avait rien perdu de cet échange.
- De son point de vue, oui.
- Bien. Il est déjà plus de 18heures, on rentre au bureau, on fait un topo à Bertram et chacun rentre chez soi. Les résultats de l’autopsie n’arriveront pas avant demain midi au plus tôt. Forman, je compte sur vous pour éplucher entièrement le dossier existant sur RJ. Chacun de nous connait ce dossier sur le bout des doigts. J’en attends donc autant de vous.
- Bien patron.

Ils partirent de la scène de crime et montèrent en voiture. Ils déposèrent Manon chez elle et se rendirent comme prévu au CBI. Arrivés dans les locaux, ils firent un compte rendu à Bertram de ce qu’ils avaient appris, sans rien omettre, puis rejoignirent leur voiture sur le parking.
- Bonne soirée. Leur dit Forman.
- A vous aussi. Répondit Lisbon.
Les quatre agents restant le regardèrent s’éloigner au volant de son véhicule. Une fois celui-ci suffisamment loin, Jane prit la parole.
- Plutôt doué ce petit. Son interprétation de Blake me parait très juste. Il a l’air d’avoir bien cerné le personnage…
- Hum… Fit Rigsby, toujours aussi réticent à exprimer la moindre sympathie à propos de Forman.
- C’est vrai qu’il m’a bluffé. Accorda Lisbon.
- Moi aussi. Dit Grace. Mais on doit vraiment faire attention à ce qu’il ne découvre pas notre mascarade. Sinon le FBI va vite nous tomber dessus, Cho se sera sacrifié pour rien et on pourra tous dire adieu à nos carrières…
- Vous avez raison, restons vigilants. Allé, à tout de suite. Dit Lisbon avant de monter dans son véhicule.
Et chacun prit le chemin du domicile de leur patronne afin d’y retrouver leur ami et de lui apprendre tout ce qu’ils avaient découvert. Il fallait qu’ils fassent un point sur cette journée. Qu’ils mettent en commun toutes leurs réflexions.



A suivre….


Chapitre 7


Dernière édition par inesd4 le Ven 14 Juin 2013 - 19:58, édité 1 fois
avatar
inesd4
Gardien du parking
Gardien du parking

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans limites (spoiler saison 5)^

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum