Dépendance ^

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Dépendance ^

Message  Ju3993 le Dim 20 Jan 2013 - 19:04


Voilà une nouvelle fic' , j'espère qu'elle vous plaira

Bonne lecture study study

Genre : drame

Situation : je situe ma fic' après l'épisode 4x10 et avant le final de la saison 4, ce qui signifie qu'il n'y aura pas Loreleï dans ma fic' et que Wainwright est toujours en vie

Sommaire :
- Prologue
- Chapitre 1
- Chapitre 2
- Chapitre 3
- Chapitre 4
- Chapitre 5
- Chapitre 6
- Chapitre 7
- Chapitre 8
- Chapitre 9
- Chapitre 10
- Chapitre 11
- Chapitre 12
- Chapitre 13
- Chapitre 14
- Epilogue

Prologue
Lisbon s’arrêta devant chez Jane et remarqua que sa DS était garée un peu plus loin. Elle était vraiment inquiète, ce n’était pas dans ses habitudes de ne pas venir au travail, au contraire, il préférait venir au CBI que de rester chez lui, seul, à noyer sa peine. Elle avait toujours su qu’il avait peur de perdre la tête et de sombrer définitivement même s’il ne lui avait jamais dit. Ils s’étaient disputés mais Lisbon croyait qu’il reviendrait le lendemain, comme il l’avait toujours fait, mais il n’était pas revenu et elle s’était inquiétée toute la journée. Depuis son accident, il n’était plus le même, il était plus sombre, il se renfermait sur lui-même et s’éloignait de Lisbon et de toute l’équipe.

Elle frappa à la porte et attendit quelques minutes mais personne ne lui ouvra. Elle sortit son portable et composa le numéro de Jane pour savoir s’il était bien chez lui, quelques secondes plus tard elle entendit le portable de Jane sonner de l’autre côté de la porte. Elle éteignit la communication, rangea son portable et tapa de nouveau à la porte.

- Jane je sais que vous êtes là, ouvrez moi !

Après quelques minutes, elle entendit des pas derrière la porte. Celle-ci s’ouvrit sur un Jane complètement débraillé, sa chemise était à moitié sortit de son pantalon, ses yeux étaient cernés et il portait à la main une bouteille de vodka.

- Qu’est ce que vous voulez Lisbon, je pensais avoir été clair ! Je ne veux plus vous voir.
- Vous buvez maintenant ? Vous vous foutez de moi !
- Qu’est ce que ça peut vous faire !
- Qu’est ce que ça peut me faire ? Vraiment ? Vous me posez la question ?
- Oh et puis gardez votre réponse je m’en fiche complètement

Jane était sur le point de refermer la porte mais Lisbon se glissa dans la maison avant qu’il n’ait eu le temps de le faire. Elle se dressa devant lui, en colère de le voir comme ça.

- Vous voulez savoir ce que ça me fait de vous voir dans cet état ? Vous vous droguez ou vous êtes accro à je ne sais quelle substance et maintenant vous buvez à en devenir saoul ? Vous avez changé depuis votre accident de voiture Jane. Je ne vous ai jamais vu comme ça Jane, jamais ‼️ Êtes-vous conscient que nous nous inquiétons pour vous, y avez-vous seulement pensé ?
- Partez Lisbon
- Il en est hors de question
- J’ai dit partez ‼️

Lisbon eu un mouvement de recul. Jane ne lui avait jamais hurlé dessus et en voyant son regard elle eu peur. Il avait la même lueur dans les yeux que lorsqu’il pensait à John le Rouge, cette lueur emplie de haine. Encore choquée, Lisbon eu du mal à retrouver ses esprits, elle se dirigea maladroitement vers la porte d’entrée et regarda une dernière fois Jane. Elle savait qu’elle ne le reverrait pas pendant un moment, ce lien particulier entre eux venait de se briser. Elle s’assit au volant de sa SUV mais ne démarra pas tout de suite, elle devait retrouver ses esprits. Des larmes coulaient le long de ses joues mais elle ne fit rien pour les faire disparaître. A cet instant, elle sut que plus rien ne serait jamais comme avant

A suivre ...

PS : je sais que le prologue est assez court mais les chapitres seront plus long et je ne veux pas trop en dévoiler pour le moment. J'espère que vous avez apprécié


Dernière édition par Ju3993 le Jeu 25 Avr 2013 - 16:03, édité 17 fois
avatar
Ju3993
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Patrick Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépendance ^

Message  Mentalist-axelle le Dim 20 Jan 2013 - 19:25

coucou
Pour un début sa commence fort ! Ce prologue m'intrigue vraiment et j'aime bien les fics avec un jane débrailler :roll2:
Je trouve sa interessant de faire comme une suite du 4x10 et vraiment l'idée me plait , j'ai hate de découvrir tes prochains chapitres faim faim faim faim
avatar
Mentalist-axelle
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Jane and Lisbon
Loisirs : Lire des fics , déssiner , regarder mentalist
Localisation : Sur le canapé , a boire une tasse de thé a coté de Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépendance ^

Message  wickyvicky le Dim 20 Jan 2013 - 21:58

Un début de fic fort interessant !!!!! Un Jane totalement à la dérive et une Lisbon désemparée mais pas dans le nian nian ... J'ADORE !!!!!!!!!!!!!!!!
On sait qu'ils se sont disputés et maintenant la question que je me pose est : Pourquoi ???????

Vivement la suite !
avatar
wickyvicky
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépendance ^

Message  honeyjane le Lun 21 Jan 2013 - 18:02

Un début explosif mais vraiment intéressant ! Tu m'as mis l'eau à la bouche ! Hâte de voir ce que tu nous prépare pour la suite ! super merci
avatar
honeyjane
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Jane, Lisbon et CHO !!!!
Loisirs : Ecrire, chanter, danser et lire des fanfictions
Localisation : Au CBI, en train de surveiller Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépendance ^

Message  Ju3993 le Lun 21 Jan 2013 - 18:21

coucou
Merci à toutes pour vos commentaires merci . Vos commentaires me font vraiment plaisir et pour vous remercier je publie le premier chapitre de ma fic' (je me suis rendue compte que le prologue est un peu court alors je me rattrape Wink )

Spoiler:
Mentalist-axelle : j'avais envie de montrer un Jane différent et j'espère que ça vous plaira. Merci beaucoup pour ton comentaire

wickyvicky : la réponse à ta question arrivera, mais pas tout de suite :clinoeil: tu sauras d'abord comment ils en sont arrivés à se disputer.

honeyjane : Je suis contente que tu aies lu mon prologue et j'espère que cette fic' te plaira autant que la précédente merci calin

Chapitre 1


Jane était sur son canapé, les bras croisés sur le torse, admirant la tâche ressemblant à Elvis qui était sur le plafond. Il se demanda combien de temps il avait bien pu admirer cette tache depuis qu’il était arrivé au CBI, des heures c’était certain. Il ferma les yeux pour se reposer, chose qu’il ne faisait que lorsqu’il était au CBI car chez lui il ne dormait jamais, le lieu le hantait trop. Il esquissa un sourire sans joie lorsqu’il se rendit compte qu’il devait aller au motel pour dormir ou rester dans le grenier du CBI. Il écouta le calme qui résonnait dans l’open space. Van Pelt faisait quelques recherches sur internet, Cho lisait un livre et Rigsby mangeait un beignet et Jane savait qu’il était entrain d’admirer Grace. Quand à Lisbon, elle était toujours dans son bureau, encore entrain de remplir des rapports de précédentes enquêtes. En pensant à elle, Jane se redressa et se leva pour aller vers la cuisine. Il se prépara son thé favori et un café pour sa patronne. Une fois prêts, il se dirigea vers le bureau de Lisbon sous l’œil inquiet de Cho qui avait surement peur qu’il fasse encore une bêtise pour ennuyer Lisbon. Jane ouvrit la porte du bureau d’un geste peu habile du fait qu’il tenait les tasses dans ses mains et se tourna vers Lisbon.

- Bon Dieu Jane ! Vous m’avez fait une de ces peurs. Vous ne pouvez pas frapper avant d’entrer ?

Jane la regarda avec un large sourire et déposa le café devant elle.

- Je vous apporte un café
- J’avais remarqué Jane, merci

Jane regarda Lisbon durant quelques secondes pendant que celle-ci se replongeait dans ses rapports. Elle sentit le regard de Jane sur elle et releva la tête pour l’interroger du regard, mais elle n’avait pas besoin de le faire, elle savait pourquoi il était encore là.

- Vous pouvez rester ici mais pas de bruits !
- Merci Lisbon

Jane s’installa sur le canapé de Lisbon et ferma les yeux. Depuis qu’il avait retrouvé la mémoire quelques semaines plus tôt, il avait pris l’habitude de venir dans le bureau de sa patronne et de s’installer sur son canapé pendant qu’elle terminait ses rapports. Il ne savait pas trop comment, mais il était plus détendu. Il ferma les yeux et se remémora certains souvenirs ; les pizzas de fins d’enquête avec toute l’équipe, les moments privilégiés avec Lisbon, sa rencontre avec elle lorsqu’il est arrivé au CBI pour lui demander de l’aide, puis ses souvenirs changèrent de forme. Il n’arrivait plus à reprendre ses esprits, il était de nouveau à cette émission de télé entrain de critiquer John le Rouge, il se souvient avoir pris sa voiture pour retourner sa femme et sa fille puis il entendit une voix.

- Jane

Il vit le mot sur la porte, l’odeur du sang, la vision du sang, sur le mur, par terre, tout ce sang, sa femme, sa fille, leur regard, vide, la mort. Il sentit une main sur son épaule et sursauta.

- Jane

Le retour à la réalité fut brutal pour Jane, il venait de faire un cauchemar. En replongeant dans ses souvenirs, il s’était endormit quelques minutes il avait fait un cauchemar. Jane se redressa, des larmes silencieuses coulant le long de ses joues, sous le regard inquiet de sa patronne et amie.

- Est-ce que ça va ?

Jane hocha la tête en signe d’affirmation sans pour autant prononcer un mot, il avait peur que sa voix le trahisse. Il se leva lentement et se dirigea vers la porte du bureau quand il remarqua qu’il ne pouvait plus avancer. Lisbon le retenait par le bras, l’empêchant de partir et de s’isoler car elle savait très bien qu’il allait partir dans son repère et rester seul.

- Jane vous ne devriez pas rester seul

Jane leva la tête vers Lisbon et souffla pour reprendre contenance.

- J’en ai besoin

Lisbon lâcha son bras et Jane quitta la pièce et elle le vit prendre les escaliers qui menaient au grenier du CBI. Elle rédigeait ses rapports quand elle l’avait entendu respirer de plus en plus fort, elle s’était alors dirigée vers lui et avait remarqué qu’il pleurait. Elle se doutait du sujet du cauchemar de Jane et avait décidé de le réveiller le plus tôt possible pour qu’il ne revive pas cette tragédie. Elle ne savait pas si elle devait aller le retrouver ou s’il avait besoin de rester seul. Elle continua ses rapports, ses pensées tournées vers Jane puis une heure plus tard elle se leva, quitta son bureau, entra dans l’open space et congédia ses collègues jusqu’au lendemain. Ils n’avaient pas eu d’enquête depuis des semaines et elle savait que tout le monde en attendait une avec impatience même si cela devait se traduire par un meurtre, et elle savait que le plus impatient était Jane car il n’aimait pas rester sans rien faire.
En pensant à Jane elle monta lentement les escaliers pour se diriger vers son repère. Elle frappa à la porte et entendit Jane lui dire d’entrer. Il était assit près de la fenêtre le dos tourné à Lisbon.

- Jane est-ce que vous allez mieux ? Vous m’avez vraiment fait peur.
- Je … je oui ca va et je suis désolé
- Désolé de quoi ?
- De vous avoir effrayé

Lisbon s’approcha de lui et s’accroupi pour être à sa hauteur.

- Vous n’y êtes pour rien Jane et puis ce n’est pas grave. Vous voulez en parler ?

Après quelques minutes, Jane prit la parole à la grande surprise de Lisbon. Il n’était pas du genre à se confier mais elle pensa alors qu’il en avait besoin.

- Je repensais aux moments que j’ai passé avec vous et l’équipe mais brusquement les souvenirs ont changé et je me suis retrouvé de nouveau devant cette caméra et …

Lisbon passa un bras autour des épaules de Jane pour le réconforter, lui faisant comprendre qu’il n’était pas obligé de continuer. Elle savait que Jane n’était pas très tactile mais le voir si désemparé la rendait triste et elle voulait lui montrer qu’elle était là pour lui.

- Où allez-vous dormir cette nuit Jane ?
- Je vais rester ici.
- Jane …
- Je sais vous allez me dire que ça ne fait pas bonne impression et que je ne devrais pas rester ici mais je ne veux pas retourner chez moi.
- Comme je vous l’ai déjà dit, ca ne fait pas bonne impression et vous ne devriez pas rester ici.
- Vous savez Lisbon, ici ou dans une chambre de motel c’est la même chose. Ne vous inquiétez pas Lisbon, ça va aller. Rentrez chez vous, il commence à se faire tard.

Jane regarda Lisbon se lever et se diriger vers la porte du grenier. Elle se retourna avec de sortir pour lui souhaiter une bonne nuit puis elle s’en alla. Jane la regarda partir d’un air triste. Il ne lui avait pas dit mais il était content qu’elle soit venue, il se sentait mieux.

***

Jane était allongé dans le grenier du CBI, les bras croisés derrière la tête. Il était épuisé, il avait envie de dormir mais il s’empêchait de s’endormir de peur de refaire le même cauchemar que plus tôt dans la journée. De revoir sa femme et sa fille dans cette chambre l’avait profondément troublé, il repensait souvent à cette nuit là mais son cauchemar paraissait tellement réel qu’il avait revécu cette tragédie. Il se leva et tourna en rond dans le grenier, les yeux cernés par la fatigue. Il savait que s’il restait dans le grenier il finirait par s’endormir tellement il était épuisé mentalement. Il prit sa veste qui était posée sur une chaise et sortit du grenier en direction du parking, il avait besoin de prendre l’air. Arrivé dans le parking, il monta dans sa voiture et sortit de l’enceinte du CBI pour vagabonder dans Sacramento. Il roula pendant quelques minutes puis il se rendit compte qu’il prenait la route qui menait chez Lisbon. Il s’arrêta devant chez elle et vit qu’il y avait encore de la lumière dans le salon. Il se demandait ce que Lisbon pouvait bien faire encore debout à cette heure si tardive. Sans même s’en rendre compte, il était devant la porte d’entrée et frappa. Il ne savait pas comment il en était arrivé là mais il avait besoin de parler avec quelqu’un et il avait aussi besoin de la compagnie de son amie et collègue. Perdu dans ses pensées, il ne vit pas la porte s’ouvrir et quand il releva la tête il vit Lisbon, dans l’entrebâillement de la porte, vêtue d’une simple nuisette en dentelle ce qui ne lui correspondait pas du tout.

- Jane ?! Qu’est ce que vous faites là ? Vous savez quelle heure il est ?

Il fut surpris et confus. Surpris parce qu’il n’avait jamais vu Lisbon dans cette tenue et confus car il se rendait compte qu’il ne savait pas quoi dire. Il allait répondre à ses questions quand une voix provenant du salon appela Lisbon.

- Teresa qui peut bien frapper à ta porte à cette heure-ci ?
- J’arrive ! Jane, quelque chose ne va pas ?
- Je … je, non désolé je n’aurais pas dû venir. Bonne nuit Lisbon.

Puis il tourna les talons, tête baissée. Il monta dans sa voiture et démarra en trombe, impatient de quitter cet endroit. Après quelques minutes, il s’arrêta sur le bas côté et des larmes coulèrent le long de ses joues. Alors Lisbon avait un petit ami et elle ne lui avait rien dit, il pensait que leur amitié reposait sur la confiance mais apparemment elle n’avait pas jugé nécessaire de lui en parler et il ne savait pas pourquoi. Mais maintenant qu’il y réfléchissait, il se rendait compte que Lisbon avait changé depuis quelques jours. Elle rentrait chez elle plus tôt et ne passait pas ses nuits au CBI à remplir des rapports et elle était plus souriante. Il avait reconnu la voix de l’homme à l’intérieur c’était Allan Eagles, il était chef d’une autre unité du CBI et il l’avait souvent croisé dans les couloirs. Une pointe de jalousie s’empara de Jane en pensant à lui. Il n’avait jamais était jaloux envers les petits-amis de Lisbon mais aujourd’hui il l’était et ça lui brisait le cœur. Après quelques minutes de réflexion il reprit la route et partit vers son motel n’ayant pas le courage de repartir au CBI.

A suivre ...


Dernière édition par Ju3993 le Lun 21 Jan 2013 - 18:26, édité 1 fois (Raison : Réponses en spoiler)
avatar
Ju3993
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Patrick Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re : Dépendance

Message  Takara le Lun 21 Jan 2013 - 18:27

super
J'adore! Mais pourquoi Jane et Lisbon se sont ils disputés?
Sa va me travailler toute la semaine...
Et comme sa Lisbon a un petit ami?
Bref, VLS!!! bravo bravo super bravo bravo
avatar
Takara
Livreur de Pizza
Livreur de Pizza

Féminin Personnage préféré : Lisbon et Jane
Loisirs : Ordi, Mentalist *-* Mon marteau en plastique
Localisation : Dans mon lit, ou sur mon canapé

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépendance ^

Message  Ju3993 le Lun 21 Jan 2013 - 18:32

Merci Takara calin merci

La raison de la dispute de Jane et Lisbon n'arrivera pas tout de suite mais tu le découvriras dans les prochaines chapitres.

Et pourquoi Lisbon n'aurait pas le droit à un petit ami ? :clinoeil: oups
Je sais on préférerait toutes que ce soit Jane :smile4:
avatar
Ju3993
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Patrick Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépendance ^

Message  laura-jisbon le Lun 21 Jan 2013 - 19:15

J'accroche trop à ta fic bravo. Lisbon a un petit ami, c'est tant mieux pour elle Very Happy , je pense comme toi pourquoi elle n'aurait pas le droit. Voir Jane jaloux et déboussolé m'attriste un peu, j'espère que leur dispute ne vient pas dû que Teresa a un petit ami parce que ça s'était puéril même de sa part hein.
avatar
laura-jisbon
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Lisbon et Cho
Loisirs : regarder NCIS et TM en mangeant des chips au vinaigre
Localisation : sur le PC de mcgee, en train de pirater la CIA

http://lauradu33300.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépendance ^

Message  honeyjane le Lun 21 Jan 2013 - 20:02

Whaou je crois que ta fic va vite me rendre accro ! Very Happy
Voir Jane triste comme ça me fait mal au coeur....et Lisbon qui a un petit ami??
Bon sang vivement la suiiiiiiiite !!! amen super merci
avatar
honeyjane
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Jane, Lisbon et CHO !!!!
Loisirs : Ecrire, chanter, danser et lire des fanfictions
Localisation : Au CBI, en train de surveiller Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépendance ^

Message  Mentalist-axelle le Lun 21 Jan 2013 - 21:01

Je crois que moi aussi je vais devenir accro Very Happy
J'aime beaucoup , puis je pense comme vous pourquoi lisbon aurait pas le droit a un boyfriends ? Sa me dérange pas en tout cas angel
J'aime voir ( ou lire XD ) Jane comme ça et j'espere aussi que la dispute viendra pas de la , meme si sa me dérangerais pas
Vivement le prochain chapitre faim faim faim faim
avatar
Mentalist-axelle
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Jane and Lisbon
Loisirs : Lire des fics , déssiner , regarder mentalist
Localisation : Sur le canapé , a boire une tasse de thé a coté de Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépendance ^

Message  Ju3993 le Ven 25 Jan 2013 - 23:04

Voilà le chapitre 2 en avance Very Happy . Je le publie aujourd'hui parce que je ne sais pas si j'aurais le temps ce week end. J'espère que ce chapitre vous plaira.

Merci pour vos commentaires, ca me fait vraiment plaisir merci bisou

Bonne lecture study study



Chapitre 2


Le soleil se leva lentement sur Sacramento. Jane était assit au bord du lit et il pleurait. La veille, il était rentré à son motel, jaloux et triste, et il s’était allongé sur le lit sans même défaire sa veste. Après quelques heures à lutter contre le sommeil il avait finalement cédé à la fatigue en pensant qu’il arriverait à dormir. Mais quelques minutes plus tard il s’était réveillé en sursaut après avoir fait le même cauchemar que la veille. Plongé dans ses pensées, il n’entendit son portable sonner qu’après un long moment. Il se précipita vers la table de chevet et décrocha.

- Bonjour Jane, c’est Lisbon
- Bonjour Lisbon
- Nous avons une enquête à deux heures de route de Sacramento. Vous voulez que je passe vous chercher ?
- Euh … non merci Lisbon, ca va aller je … j’ai besoin d’être un peu seul, je vais conduire
- Jane est ce que ca va ? Vous avez une drôle de voix
- Ça va très bien. Donnez-moi l’adresse et je pars tout de suite

***

Jane roulait depuis un moment mais il ne savait pas exactement depuis combien de temps, il était bien trop perdu dans ses pensées. Il repensait à son cauchemar et il ne savait pas comment faire pour pouvoir dormir tranquillement sans revivre la tragédie qui avait brisé sa vie. Il aurait pu en parler à Lisbon mais si elle voyait qu’il n’arrivait plus à dormir elle l’enverrait chez un psychologue et c’est la dernière chose qu’il voulait. Ça avait été très difficile pour lui d’être interné après la mort de sa famille et les psychologues lui rappelaient ce moment douloureux.
Il se souvient du moment où il avait du dire à Lisbon qu’il avait été enfermé. Il avait toujours cru qu’il arriverait à le cacher mais l’enquête sur la mort de l’ex mari de Sophie Miller avait tout fait rejaillir et lorsque Lisbon lui avait demandé qui elle était pour lui il n’avait pas pu lui mentir.
Il essaya de chasser ses souvenirs de son esprit mais, perdu dans ses pensées et avec la fatigue qui n’arrangeait rien, il ne vit pas le camion devant lui freiner brusquement et glisser sur la chaussée. Jane essaya de l’éviter mais c’était trop tard, la DS s’encastra dans le camion, les airs bags se déclenchèrent et Jane perdit connaissance.

***

Lisbon était sur le lieu du crime depuis plus d’une demi-heure mais Van Pelt, Rigsby et Jane n’étaient toujours pas arrivés. Cho était avec elle et ils commencèrent à s’impatienter.

- Cho essayez d’appeler Van Pelt pour savoir où ils sont, moi j’appelle Jane.
- Ok patron

Lisbon s’éloigna de quelques mètres et composa le numéro de Jane mais elle tomba directement sur la messagerie. Elle en fut étonnée car Jane ne coupait jamais son portable.
Il rejoignit Cho qui était au téléphone avec Van Pelt. Il mit le haut parleur en voyant Lisbon revenir vers lui.

- Oui Grace, c’est Cho. On voulait savoir où vous étiez ? Jane n’est toujours pas arrivé et vous non plus.
- Désolée Cho mais il y a un accident sur la route et nous sommes dans les embouteillages. Nous allons bientôt dépasser l’accident … oh mon Dieu !
- Grace qu’est ce qu’il se passe ?
- Rigsby gare toi sur le côté, c’est la voiture de Jane

Lisbon ne comprit pas tout de suite ce qu’il se passait. Van Pelt avait l’air totalement affolée. Elle prit le téléphone de Cho dans ses mains et prit la parole.

- Van Pelt qu’est ce qu’il y a ?
- Patron, c’est Jane
- Quoi Jane ?
- L’accident, c’est Jane. Il a eu un accident de voiture, venez tout de suite.

Lisbon se précipita vers sa voiture suivit par Cho qui notait les coordonnées géographiques de l’endroit de l’accident. Lisbon démarra en trombe, l’endroit n’était qu’à quelques kilomètres et elle roula le plus vite possible.

- Comment ça a pu arriver ! Je lui avais proposé de venir avec moi mais il n’a pas voulu.
- Boss ce n’est pas de votre faute, ça va aller

Lisbon ne répondit pas mais elle avait peur pour Jane. Elle se posait mille et une questions ; comment c’était arrivé ? Pourquoi c’était arrivé ? Est-ce que Jane allait bien ?
Après quelques minutes ils arrivèrent sur les lieux de l’accident et se précipitèrent vers Van Pelt et Rigsby. Lisbon reconnu la voiture de Jane et elle eu peur lorsqu’elle découvrit l’état de celle-ci.

- Est-ce que c’est vraiment lui ?
- Oui patron
- Van Pelt, parlez moi, où est-il ?
- Ils viennent de le transporter à l’hôpital de Sacramento par hélicoptère. Il a perdu connaissance et il a une double fracture tibia péroné à la jambe droite. Ils l’ont transporté en urgence et ils vont devoir l’opérer
- Les médecins ont dit si il allait s’en sortir ?
- Pour eux, Jane n’a subit que des traumatismes osseux à la jambe et il a perdu connaissance à cause de la douleur mais ils ont dit que ça devrait aller.
- D’accord, euh … je vais appeler Wainwright et lui expliquer la situation pour qu’il envoie une autre équipe. Nous retournons à Sacramento.

***

Toute l’équipe attendait dans la salle d’attente. En arrivant à l’hôpital il avait vu une infirmière qui leur avait annoncé que Jane était au bloc opératoire et que le chirurgien viendrait les voir lorsqu’il aurait terminé. Lisbon était impatiente, elle tournait en rond. La porte de la salle d’attente s’ouvrit sur Wainwright, qui venait prendre des nouvelles de Jane.

- Comment va-t-il ?
- Il est toujours au bloc, le chirurgien doit venir lorsqu’il aura terminé
- Ne vous inquiétez pas agent Lisbon, tout ira bien. J’ai envoyé l’équipe d’Eagles sur la scène de crime et tout est arrangé. Vous n’avez pas d’enquête pour le moment donc restez avec lui
- Merci patron

Quelques minutes plus tard, le chirurgien entra dans la salle et rassura toute l’équipe.

- Votre collègue a subi une double fracture ouverte, c'est-à-dire que son tibia et son péroné se sont cassés et sont ressortis. Nous avons réduit la fracture et posé des vis et des plaques pour permettre aux os de se ressouder.
- Est-ce qu’il pourra remarcher ?
- Oui, mais il aura une très longue rééducation. Son tibia était en très mauvais état mais nous avons fait notre maximum pour qu’il puisse se ressouder correctement. Sa rééducation sera longue et assez douloureuse mais d’ici 6 mois il pourra marcher normalement.
- Est-ce qu’on peut le voir ?
- Oui bien sur, il est en salle de réveil et ne devrait pas tarder à se réveiller. Dans à peu près 30 minutes il sera transféré dans une chambre, vous pourrez le voir.
- Merci docteur.

A suivre ...
avatar
Ju3993
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Patrick Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépendance ^

Message  wickyvicky le Sam 26 Jan 2013 - 3:43

Jane va-t-il se transformer en docteur House ?
avatar
wickyvicky
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépendance ^

Message  Ju3993 le Sam 26 Jan 2013 - 8:30

Merci pour ton commentaire wickyvicky merci

Jane va guérir mais House lui est condamné à boiter toute sa vie. En ce qui concerne la drogue, Jane aura beaucoup plus de mal à s'en procurer puisqu'il n'est pas médecin :clinoeil: oups

J'espère que ma fic' te plait.
avatar
Ju3993
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Patrick Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépendance ^

Message  wickyvicky le Sam 26 Jan 2013 - 11:27

Elle m'intrigue enormément... J'ai vraiment envie de savoir pourquoi Jane se comporte ainsi et pourquoi il est aussi détestable avec Lisbon, bien que le mot "jalousie" me semble être la raison...
avatar
wickyvicky
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépendance ^

Message  honeyjane le Sam 26 Jan 2013 - 21:40

Ooooh non Jane qui a un accident ! No
Je pense moi aussi que Jane est jaloux parce qu'il aime Lisbon....Mais bon je pense que Lisbon a le droit d'avoir quelqu'un...Maintenant faudrait qu'ils se mettent d'accord aussi...Que va t-il se passer??
C'est un super chapitre ! calin amen
Vivement la suite ! merci
avatar
honeyjane
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Jane, Lisbon et CHO !!!!
Loisirs : Ecrire, chanter, danser et lire des fanfictions
Localisation : Au CBI, en train de surveiller Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépendance ^

Message  Ju3993 le Sam 26 Jan 2013 - 22:18

coucou Merci honeyjane pour tes commentaires, ils me font vraiment plaisir. J'espère que ma fic' continuera de te plaire.
calin
avatar
Ju3993
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Patrick Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépendance ^

Message  laura-jisbon le Dim 27 Jan 2013 - 19:55

Jane transporté à l'hopital j'espère qu'il va bien s'en sorti. Peut être qu'il aura une discussion sérieuse avec Lisbon suite à son accident hein . Sinon VLS VLS VLS faim
avatar
laura-jisbon
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Lisbon et Cho
Loisirs : regarder NCIS et TM en mangeant des chips au vinaigre
Localisation : sur le PC de mcgee, en train de pirater la CIA

http://lauradu33300.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépendance ^

Message  Ju3993 le Sam 2 Fév 2013 - 11:22

coucou Voici un nouveau chapitre, j'espère qu'il vous plaira. Merci à toutes pour vos commentaires merci


Chapitre 3 : 6 mois plus tard


Lisbon était assise à son bureau à repenser à ces derniers mois, elle avait eu vraiment peur pour Jane lorsqu’elle avait appris pour l’accident de voiture mais heureusement il était en vie. Il avait repris le travail depuis presque 1 mois mais elle le trouvait changé. Elle était consciente que la rééducation n’était pas facile mais Jane était un battant. Dès qu’il avait pu retourner chez lui, il avait congédié ses collègues et amis, ne voulant dépendre de personne. Plus d’une fois Lisbon lui avait proposé son aide mais il lui avait dit de ne pas avoir pitié de lui, que bientôt il remarcherait normalement, sans ses béquilles. Parfois elle se demandait s’il lui en voulait de lui avoir fait retrouver la mémoire quelques semaines avant l’accident. Sur le moment elle avait cru que c’était la meilleure solution mais maintenant elle en doutait. Ils n’en avaient jamais parlé et elle ne sait pas si elle avait bien fait ou non.

Ce jour là, quand elle l’avait vu entrer avec à son bras une jolie brune vêtue d’une belle robe rouge, elle avait su qu’il fallait qu’elle fasse quelque chose. En vérité, ce qui la terrifiait le plus c’est qu’il se souvienne de tout plus tard et qu’il soit seul pour affronter cette épreuve. Elle avait agit impulsivement et l’avait emmené où tout avait basculé pour lui. Elle avait pensé que lorsqu’il verrait sa maison ses souvenirs referaient surface et qu’ils n’auraient pas à aller plus loin, mais Jane ne se souvenait pas de sa villa. Alors, elle avait du lui montrer le smiley et quand elle avait vu sa réaction, elle s’en était tout de suite voulue. Elle ne s’en voulait pas de lui avoir fait retrouver la mémoire mais elle s’en voulait de l’avoir fait de cette façon, et même s’il avait fait comme si rien ne s’était passé, elle avait remarqué son mal être devant cette chambre.

Lisbon sortit de ses pensée, se leva et rejoignit ses collègues dans l’open space. Elle remarqua que le canapé de Jane était vide. Il n’était pas là. Lisbon se dirigea vers Cho.

- Cho, vous n’êtes pas allé chercher Jane ce matin ?
- Non patron, vendredi soir en le redéposant chez lui il m’a dit de ne pas venir aujourd’hui, qu’il allait se débrouiller
- Et vous l’avez laissé se débrouiller ?
- Je n’ai pas vraiment eu le choix boss. Vous savez comment il est ces derniers temps.
- Oui, désolée Cho

Lisbon s’apprêta à repartir vers son bureau quand un son familier attira son attention, le son de l’ascenseur. Jane en sortit et se dirigea vers son canapé sans un mot pour ses collègues ni pour son patron. Lisbon remarqua tout de suite ce qui avait changé, Jane marchait normalement sans l’aide de ses béquilles. Elle sourit et s’approcha de lui.

- Ah quelqu’un a enfin laissé tomber ses béquilles !
- Et quelqu’un ferait mieux de se mêler de ses affaires – répliqua Jane d’un ton sec

Lisbon fut surprise des paroles de Jane mais ne répondit pas pour autant. Il devrait pourtant être content de pouvoir enfin marcher après 6 mois de convalescence mais elle se demandait encore ce qu’elle avait bien pu faire de mal pour que Jane soit si en colère. Elle ressassait tout ce qui avait bien pu se passer depuis l’accident mais rien ne lui venait à l’esprit. A part sa relation avec l’agent Eagles, elle n’avait pas changé ses habitudes et elle doutait que ce soit le fait qu’elle soit avec un homme qu’il le mette dans cet état.

L’agent Wainwright entra dans l’open space au moment où Lisbon allait retourner à son bureau.

- Bonjour Jane, je suis ravi de voir que vous allez mieux

Jane ne répondit pas, se leva du canapé et se dirigea vers la cuisine. Toute l’équipe et Wainwright se posaient des questions sur sa réaction mais personne n’osa aller lui parler.
Wainwright se tourna vers Lisbon.

- Qu’est ce qu’il a ? J’ai dit quelque chose de mal ?
- Euh, non monsieur, il est un peu distant ces temps ci mais ça va lui passer.
- D’accord. En attendant, j’ai une enquête pour vous et je crois que ca ne va pas arranger les choses avec Jane.
- Pourquoi ça ?
- Une petite fille de 6 ans et sa mère ont été retrouvées mortes chez elles plus tôt dans la matinée, nous essayons de joindre le père sans succès.
- Oh, je vois.
- Je veux du professionnalisme. La mère était une amie de la juge Turner, je ne veux pas de vagues Agent Lisbon.
- Oui Monsieur, nous nous mettons en route

Wainwright sortit de l’open space pour rejoindre son bureau. Van Pelt et Rigsby préparèrent leurs affaires et Cho s’avança vers Lisbon pour lui demander qui préviendrait Jane.

- Patron, il faudrait prévenir Jane, je crois qu’il est monté dans le grenier
- Euh, oui allez y.
- Sans vouloir me mêler de ce qui ne me regarde pas, vous devriez aller le prévenir. On sait tous comment il réagit quand ce sont des enfants et vu comment il est depuis son accident je pense que ca sera encore plus dur.
- D’accord, j’y vais. Partez en avant, nous arrivons.

Lisbon finit de prendre son nécessaire et monta les escaliers en direction du grenier. Wainwright et Cho avaient raison, Jane n’allait pas apprécier cette affaire et encore moins en ce moment à première vue. En arrivant en haut des escaliers, elle remarqua que la porte du grenier était fermée ce qui était rare. Elle frappa à la porte et entendit du bruit à l’intérieur.

- Euh, oui, entrez

Lisbon ouvrit la lourde porte et observa Jane. Il était debout au milieu du grenier, il avait enlevé sa veste et remonté ses manches, il n’avait pas touché à son thé. Quelque chose n’allait vraiment pas bien. Quand il vit entrer Lisbon il se précipita de redescendre ses manches jusqu’aux poignets.

- Jane nous avons une affaire
- D’accord, allons-y

Il passa devant Lisbon en voulant quitter la pièce mais Lisbon le retint par le poignet.

- Qu’est ce qui ne va pas Jane ? Vous êtes différent depuis que vous avez repris le travail.
- Je ne vois pas de quoi vous parlez, je vais bien, je n’ai même plus besoin de béquilles.
- Je ne veux pas dire physiquement …
- Je vais bien Lisbon. Dépêchons nous, une affaire nous attend.

Lisbon savait pertinemment qu’il n’avait pas hâte d’être sur la scène de crime mais qu’il voulait éviter cette discussion, mais il fallait qu’elle sache ce qu’il se passait. Repensant aux victimes elle se dit qu’elle remettrait cette discussion à la fin de l’enquête.

***

Lisbon et Jane arrivèrent sur les lieux du crime. Le trajet s’était passé en silence et ni Lisbon, ni Jane n’avait prononcé un mot. Cho avait pourtant dit à Lisbon de le prévenir pour cette scène de crime assez particulière, mais Lisbon n’avait pas eu le courage de le faire. Elle avait eu peur de sa réaction et elle appréhendait d’entrer dans la maison.
Ils descendirent du SUV et se dirigèrent vers Cho.

- Nous vous attendions pour voir la scène de crime.

Jane fut étonné de voir deux policiers assis sur les marches du perron, le visage pâle.

- Encore deux policiers qui n’ont jamais vu de scène de crime

Cho dévisagea Lisbon

- Vous ne lui avez rien dit ?

Jane lança un regard noir à Lisbon

- Qu’est ce que vous auriez dû me dire ? C’est John le Rouge ?
- Non ce n’est pas John le Rouge
- Alors qu’est ce qui ne va pas ? Dites le moi !

Lisbon baissa la tête et Jane s’emporta.

- Bon très bien je vais aller voir par moi-même si personne ne veut me dire ce qui se passe.

Furieux, Jane s’avança vers la maison. Lorsqu’il entra il remarqua tout de suite l’odeur du sang et sa première pensée fut qu’il devait y avoir beaucoup de sang pour que l’odeur puisse être sentie. Il avança dans le couloir et suivit les policiers qui le menaient à la chambre. Lorsqu’il arriva devant la porte il remarqua tout de suite que la chambre était celle d’une petite fille. Des lettres en bois rose indiquait qu’elle se prénommait Amandine. Lentement il ouvrit la porte de la chambre et se qu’il vit le terrifia. La petite fille était allongée sur le lit, les draps étaient couverts de sang. Lorsqu’il s’avança dans la pièce il remarqua un autre corps allongé par terre qu’il put identifier comme la mère. A cet instant des images de ce qu’il avait vécu le frappa. Il se précipita en dehors de la pièce et sortit de la maison à toute vitesse, bousculant Lisbon sur son passage.

Lisbon n’avait pas prévenu Jane parce qu’elle n’y était pas arrivé. Lorsqu’elle était allée le chercher dans le grenier elle voulait lui annoncer mais il était tout de suite partie au parking et elle n’avait pas eu le courage de le faire dans la voiture. Elle savait qu’elle aurait du le prévenir pour qu’il se prépare mais au lieu de ca elle n’avait rien dit elle lorsqu’il l’avait bousculé dans le couloir en sortant de la chambre elle avait vu à quel point il était bouleversé. Elle décida de le suivre pour qu’il ne reste pas seul mais il était déjà sortit de la maison. Elle se dirigea vers Cho pour savoir s’il ne l’avait pas vu.

- Cho, vous n’auriez pas vu Jane sortir de la maison ?
- Il est parti vers l’arrière de la maison
- Merci

Elle se précipita vers l’arrière de la maison et le vit, appuyé contre le muret du jardin, il était entrain de vomir ce qu’il avait dans l’estomac. Lisbon n’osait pas approcher de peur qu’il ne la rejette. Elle approcha d’un pas hésitant.

- Jane, est ce que ca va ?
- Est-ce que j’ai l’air d’aller bien ?
- Je suis désolée Jane j’aurais dû vous prévenir
- Oui vous auriez dû mais vous ne l’avait pas fait alors laissez-moi.

Lisbon prit Jane par les épaules pour le forcer à se tourner vers elle et la regarder dans les yeux.

- Qu’est ce qu’il se passe Jane ? Pourquoi vous-êtes comme ça ?
- Rien. Il ne se passe rien du tout.

Jane se détacha de Lisbon et s’éloigna. Lisbon était perdue, pourquoi réagissait-il comme ça ? Elle fut sortit de ses pensées par une voiture qui arriva à toute vitesse devant la maison. Elle se gara dans un crissement de pneus et un homme sortit de la voiture en courant. Elle se précipita vers l’avant de la maison et pu comprendre que l’homme était le père de famille.

- Qu’est ce qu’il se passe ? Qu’est ce que vous faites chez moi ? Où sont Élise et Amandine ?

Il se précipita vers la porte d’entrée mais les policiers essayèrent de l’empêcher d’entrer.

- Qu’est ce que vous faites chez moi ? Est-ce que quelqu’un va me répondre ?

Lisbon s’avança vers lui, il fallait que quelqu’un lui dise ce qu’il se passait et elle était chef d’équipe, c’était à elle de le faire. Elle avait l’habitude d’apprendre ce genre de nouvelles aux familles mais cette affaire lui rappelait Jane et de savoir qu’il avait découvert sa femme et sa fille lui brisait le cœur.

- Monsieur Wesley, je suis l’agent Lisbon du CBI.
- Qu’est ce que le CBI fait chez moi ?
- Écoutez monsieur Wesley, je suis désolée, nous avons découvert les corps de votre femme et de votre fille ce matin. Je vous présente mes sincères condoléances.
- Quoi ? Non, ce n’est pas possible. Laissez-moi les voir.

Wesley se précipita dans la maison mais Jane l’arrêta brusquement dans le couloir. Il le prit par les épaules pour l’empêcher d’entrer dans cette chambre. Il ne savait que trop bien ce que ça faisait de découvrir sa femme et sa fille mortes et il ne pouvait pas laisser cet homme, même s’il ne le connaissait pas, se détruire à se point. L’homme se débattait mais Jane était déterminé.

- Laissez-moi les voir, je vous en prie
- Ce n’est pas le souvenir que vous voulez garder d’elles
- Qu’est ce que vous en savez vous ? Lâchez-moi ! Je veux les voir.
- Croyez-moi Monsieur Wesley n’entrez pas dans cette chambre.

L’homme s’écroula au sol les larmes coulant le long de ses joues. Jane le regardait tristement, il ne savait pas quoi faire pour le réconforter mais il allait tout faire pour retrouver celui qui avait assassiné sa famille.
Lisbon s’approcha dans le couloir et regarda Jane d’un air compatissant. Elle lui fit un signe de tête, lui faisant comprendre qu’elle allait prendre le relais. Soulagé, Jane sortit de la maison à toute vitesse.

- Monsieur Wesley ne restez pas là, venez avec moi dehors.

Wesley se leva difficilement et Lisbon l’emmena hors de la maison.

A suivre ...
avatar
Ju3993
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Patrick Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépendance ^

Message  wickyvicky le Sam 2 Fév 2013 - 12:44

- Ah quelqu’un a enfin laissé tomber ses béquilles !
- Et quelqu’un ferait mieux de se mêler de ses affaires – répliqua Jane d’un ton sec

J'ai bien aimé cette réplique :)


Quand il vit entrer Lisbon il se précipita de redescendre ses manches jusqu’aux poignets.

Héroine peut être...
Quand on parle de dépendance, on pense de suite à un produit addictif mais parlerais-tu d'une autre dépendance ????????

Vivement la suite !
avatar
wickyvicky
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépendance ^

Message  honeyjane le Sam 2 Fév 2013 - 19:40

Jane est vraiment bizarre...Il est agressif et froid, distant avec Lisbon...
J'ai moi aussi des doutes sur ce qu'il a et sur ce qu'il pourrait peut-être prendre...Si il prend quelque chose...Après c'est vrai que c'est peut-être autre chose et que je suis complètement à côté de la plaque Very Happy
J'ai vraiment hâte de voir la suite ! Encore une fois tes fics me transportent et j'en suis vraiment accro !
VLS VLS amen calin merci
avatar
honeyjane
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Jane, Lisbon et CHO !!!!
Loisirs : Ecrire, chanter, danser et lire des fanfictions
Localisation : Au CBI, en train de surveiller Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépendance ^

Message  Lisa99jisbon le Sam 2 Fév 2013 - 20:02

Ta fic est vraiment super Juju, je peut t'appeller Juju ?
Je viens de la lire en entier et elle est génial et que moi je dise ça c'est un vraie compliment car je ne supporte pas une fic si il n'y a pas de jisbon (genre de bisous) à partir du deuxième ou troisième chapitres :roll2:
Ta fic est juste :shocked: SUPER !!!!!
Alors plus qu'une chose à dire: VLS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! hysteriq hysteriq hysteriq
avatar
Lisa99jisbon
Gardien du parking
Gardien du parking

Féminin Personnage préféré : Teresa et Patrick ♥
Loisirs : Le cinéma & l'écriture.
Localisation : Loin des étoiles..

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépendance ^

Message  laura-jisbon le Dim 3 Fév 2013 - 17:39

Jane part vraiment en vrille hall, il va vraiment mal finir si il continu comme ça. J'avais pas fait attention avant que wicky ne le fasse remarquée mais il baisse ses manche de chemise super vite scratch. Ta fic commence vraiment à m'intriguer faim VLS
avatar
laura-jisbon
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Lisbon et Cho
Loisirs : regarder NCIS et TM en mangeant des chips au vinaigre
Localisation : sur le PC de mcgee, en train de pirater la CIA

http://lauradu33300.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re : Dépendance ^

Message  Takara le Mar 5 Fév 2013 - 18:30

:shocked: J'ai A-DO-RE!!!
Ta fic est tout simplement génial! (Même si j'ai une envie de meurtre contre Jane pour avoir un tel comportement envers Lisbon...)
J'ai vraiment hâte de voir la suite! super super super
avatar
Takara
Livreur de Pizza
Livreur de Pizza

Féminin Personnage préféré : Lisbon et Jane
Loisirs : Ordi, Mentalist *-* Mon marteau en plastique
Localisation : Dans mon lit, ou sur mon canapé

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépendance ^

Message  NATH le Mar 5 Fév 2013 - 18:46

Je lis ta fic depuis le début j avai pas eu le temps de mettre de commentaire mais maintenent que j en ai je te dit que ta fic est vraiment génial je l adore enormaiment . À chaque fois j attent ta fic avec impatience je suis limite scotché à mon ordi xD il me reste plus qu'à dire VLS VLS VLS VLS Very Happy Wink :tongue: hysteriq
avatar
NATH
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Patrick Jane et Teresa Lisbon
Loisirs : Series ,The Mentalist , fics ecrire des fics ...., wakeboard, snowboard,skate, jeux video ...
Localisation : Sacramento CA :)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépendance ^

Message  Ju3993 le Mar 5 Fév 2013 - 20:32

coucou voici un nouveau chapitre, j'espère qu'il vous plaira tout autant.

Merci à toutes pour vos commentaires calin merci
Spoiler:

wickyvicky : la réponse à ta question dans ce chapitre Wink
honeyjane : je suis contente que ma fic te plaise smile1 et tu sauras ce que Jane prend dans ce chapitre
Lisa99Jisbon : très contente que tu aimes malgré qu'il n'y ait pas de Jisbon (bien sûr que tu peux m'appeler Juju :clinoeil: )
laura-jisbon : oui Jane part en vrille mais j'espère que ma fic va continuer à te plaire
Takara : c'est vrai que Jane n'est pas très sympa avec Lisbon et ce n'est pas encore maintenant qu'il va se calmer, désolée
NATH : merci beaucoup pour ton commentaire, ca me fait vraiment plaisir



Chapitre 4


Lisbon et Jane étaient retournés au CBI en compagnie de Mr Wesley. Jane avait réussi à le convaincre de ne pas entrer dans la chambre mais ce n’est pas pour autant qu’il n’allait pas souffrir. Il garderait juste un souvenir heureux d’elles, chose que Jane n’avait pas pu faire. Depuis que Lisbon lui avait fait retrouver la mémoire après son amnésie, les cauchemars revenaient à chaque fois qu’il fermait les yeux mais il ne lui en avait pas parlé. Il avait essayé d’aller lui parler la veille de son accident de voiture mais quand il avait découvert qu’elle n’était pas seule il avait décidé de ne rien lui dire et de tout garder pour lui. Il pensait qu’avec le temps les cauchemars finiraient par disparaitre mais il s’était trompé.

Lisbon et Jane sortirent de l’ascenseur et accompagnèrent le père de famille dans une salle au calme. Il n’avait pas dit un mot et était comme pétrifié. Lisbon lui apporta un verre d’eau et ressortit de la pièce pour parler à Jane.

- Il faut que nous lui demandons s’il a un alibi

Jane écarquilla les yeux de surprise. Cet homme venait d’apprendre que sa femme et sa fille étaient mortes et elle voulait lui demander son alibi ? Jane fit son possible pour ne pas s’emporter.

- Vous croyez vraiment qu’il a tué sa famille ? C’est complètement absurde.
- Qu’est ce qui vous fait dire ça ?
- Je le sais c’est tout

Lisbon perdit peu à peu patience. Une femme et sa fille étaient mortes et elle ne savait pas où le père pouvait se trouver au moment du meurtre. Elle n’avait aucune piste et il fallait qu’elle l’interroge pour savoir où il était et si quelqu’un aurait pu faire du mal à sa femme et à sa fille.

- Et bien si vous n’avez pas plus d’arguments à me donner je vais l’interroger.
- Ne faites pas ça Lisbon, s’il vous plait.
- Alors démontrez-moi qu’il est innocent Jane. Je sais que la plupart du temps vous avez raison, même très souvent, mais je ne peux pas me baser sur ça. J’ai besoin de savoir où il était à l’heure des meurtres.
- Ce n’est pas lui
- Alors dites moi pourquoi, selon vous, il est innocent.
- Il … il est comme moi quand je les ai découvertes.

Jane regarda Lisbon fixement pour savoir si elle le croyait ou non. Lisbon était confuse, elle voulait tellement trouver le meurtrier qu’elle en avait oublié le parallèle avec l’histoire de Jane.

- Oh Jane, je suis dés…
- Je vais aller lui parler seul. Je pense que s’il croit que nous le considérons comme suspect il va très mal le prendre, laissez moi lui parler et j’essayerai de savoir où il était ce matin.
- D’accord mais si vous n’apprenez rien de nouveau je l’interroge.

Jane acquiesça d’un signe de tête et se dirigea vers la pièce où se trouvait Mr Wesley.

- Attendez Jane !

Lisbon lui attrapa le poignet pour l’obliger à lui faire face. Elle voulait vraiment s’excuser de son comportement.

- Je suis désolée de ne pas avoir pensé que vous vous identifiez à lui
- Je ne m’identifie pas à lui
- Jane …
- Peu importe

Il se dégagea de l’emprise de Lisbon et entra dans la pièce. L’homme était assis sur une chaise, accoudé à la table. Il se tenait la tête entre les mains et Jane remarqua qu’il avait cessé de pleurer. Il s’asseya à côté de lui et attira son attention.

- Mr Wesley je suis Patrick Jane, consultant pour le CBI, je vous promets que l’on retrouvera celui qui a fait ça.

Jane regarda l’homme relever lentement la tête vers lui. Lisbon avait raison, il s’identifiait à cet homme, à ce père de famille qui venait de perdre ce qu’il avait de plus cher au monde, sa femme et sa fille. Jane l’avait empêché d’entrer dans la chambre pour qu’il ne subisse pas la même chose que lui. Lorsqu’il les avait découvertes en rentrant de l’émission de télé où il avait fait la plus grosse erreur de sa vie, son monde s’était écroulé. Les images le hantaient jour et nuit et ça ne changerait jamais.

- Pourquoi m’avez-vous empêché de les voir ?
- Je … malheureusement je sais ce que vous vivez
- Vous avez perdu quelqu’un de votre famille ?
- Ma femme et ma fille ont été assassinées
- Je suis désolé

L’homme baissa la tête et se tritura les doigts, sous les yeux impuissants de Jane. Il avait beau avoir vécu ça il n’arrivait pas à aider cet homme. Après tout, que pouvait – il lui dire pour le réconforter ? Lorsqu’il avait perdu Angela et Charlotte tout le monde lui avait tourné le dos et il n’avait eu aucun soutien jusqu’au jour où il rencontra Sophie Miller à l’hôpital psychiatrique. Il fut tiré de ses pensées par l’homme en face de lui.

- C’est vous qui les avait trouvées n’est ce pas ? C’est pour ça que vous m’en avez empêché ?
- Oui

Jane baissa la tête et attendit que l’homme parle de lui-même. Il savait que le brusquer ne servirait à rien et il préférait installer une relation de confiance, chose qu’il ne faisait jamais avec un suspect. Mais il ne savait que trop bien ce que cet homme vivait à cet instant.

- Ma femme me reprochait de trop travailler ces derniers temps. Vous savez, je suis agent immobilier et j’avais de gros clients qui pouvaient me rapporter beaucoup d’argent et après ce contrat j’aurais pu leur offrir tout ce qu’elles voulaient. Ce matin je devais rester à la maison avec elles, mais … en me réveillant j’ai reçu un appel de mes clients et ils voulaient signer le contrat, alors je suis retourné au bureau. Je n’en avais pas pour longtemps et j’avais dit à ma femme que je rentrerais tôt. Quand je suis reparti du bureau j’ai pris un raccourci mais il y avait un accident de voiture et la circulation a été ralentie. Je suis resté coincé dans les embouteillages pendant une heure et demie, peut être deux. Si seulement je n’avais pas pris cette route, je n’aurais même pas du prendre l’appel de mes clients et elles seraient encore là.

- Ce n’est pas de votre faute Mr Wesley. Vous n’y êtes pour rien.

Le témoignage de Mr Wesley avait bouleversé Jane, même s’il ne laissait rien paraitre. Angela aussi lui avait reproché de trop travailler et de ne pas passer assez de temps avec Charlotte mais il avait voulu leur offrir tout ce dont elles rêvaient. Maintenant, avec le recul, il trouve son comportement absurde. Ils étaient heureux tous les trois et il avait tout gâché.

- Est-ce que vous avez de la famille par ici ?
- Euh … oui ma sœur
- Vous devriez passer quelques temps chez elle. Vous ne pourrez pas retourner chez vous avant un moment.
- Merci Mr Jane

Jane se leva pour sortir de la pièce. Arrivé devant la porte, l’homme lui posa la question que Jane redoutait le plus d’entendre.

- Est-ce-que l’on arrive à se remettre de ça ?

Jane se retourna vers l’homme et lui répondit

- On apprend à vivre avec

Jane baissa la tête et sortit de la pièce à toute vitesse. Il alla prendre ses affaires sur le canapé et quitta le CBI.

***

Lisbon rentra chez elle un peu perturbée, cette enquête n’allait pas être facile. Ils avaient travaillé sur cette affaire toute la journée mais ils n’avaient aucune piste. Le père avait un alibi qu’ils avaient vérifié et il n’avait aucune autre piste. Elle savait que ce qui manquait le plus pour résoudre cette enquête c’était Jane mais elle ne l’avait pas revu depuis sa discussion avec Mr Wesley. Elle pensait qu’il reviendrait au CBI mais elle ne l’avait pas vu de l’après midi et ça commençait à l’inquiéter sérieusement. Lisbon était tellement perdue dans ses pensées qu’elle ne vit pas Allan se rapprocher d’elle pour l’embrasser dans le cou.

- Teresa tout va bien ?
- Je … euh oui excuse moi je ne t’avais pas vu arriver
- Dis-moi ce qui ne va pas

Après quelques instants elle décida de lui dire la vérité. Elle savait que ce n’était pas une bonne idée de parler de Jane avec Allan, comme beaucoup d’agents du CBI il ne comprenait pas comment il avait pu intégrer une équipe en un claquement de doigts et il était furieux après lui car il mettait en danger la carrière de Teresa. Elle savait que ce n’était pas une bonne idée mais elle avait besoin de se confier à quelqu’un.

- C’est Jane
- Encore !
- Allan, s’il te plait
- Excuse-moi, je t’écoute. Pourquoi es-tu préoccupée ?
- Depuis qu’il a repris le travail il a changé
- Comment ca ?
- Tu sais Jane n’a jamais aimé que l’on s’occupe de lui, il pense mériter d’être seul et il ne veut pas que quiconque s’attache à lui mais depuis qu’il est revenu il est différent. Il s’énerve à chacune de nos paroles comme si nous avions fait quelque chose de mal. Aujourd’hui nous avons eu une affaire compliquée et je sais que j’aurais du être là pour le soutenir mais il a quitté le CBI plus tôt dans l’après midi et il n’est pas revenu
- Oh Teresa, ne t’en fais pas, il a besoin de temps pour se remettre de son accident.
- Quelque chose me dit que ça n’a aucun rapport avec l’accident.
- Vas voir s’il va bien
- Quoi ?
- Je n’apprécie pas vraiment Jane mais tu es inquiète pour lui et tant que tu ne sauras pas s’il va bien tu passeras une mauvaise soirée. Vas le voir, vas lui parler.
- Tu es sûr ?
- Oui, allez file. Je t’attends.
- Merci Allan, je vais faire vite je te le promets.

Elle lui déposa un tendre baiser sur les lèvres, prit son sac et sa veste et sortit de son appartement, bien décidée à parler à Jane.
Ne sachant pas trop où il pouvait se trouver elle alla d’abord à son motel habituel, mais il n’était pas là. Alors elle alla chez lui.

***

15 minutes plus tard :

Lisbon descendit de la SUV et alla taper à la porte de la villa. La DS de Jane était garée devant chez lui alors elle savait qu’il était là et elle ne repartirait pas sans l’avoir vu.

- Jane c’est Lisbon, ouvrez moi s’il vous plait. J’aimerais vous parler.

A sa plus grande surprise la porte s’ouvrit et dévoila un Jane en mauvais état. Il avait le visage cerné et triste.

- Vous ne m’invitez pas à entrer ?
- Entrez

Lisbon entra et Jane ferma la porte mais ils restèrent près de l’entrée. Jane avait l’air mal à l’aise et Lisbon s’inquiétait pour lui. Il n’avait plus l’air de lui en vouloir mais elle put voir dans ses yeux qu’il avait besoin d’aide.

- Est-ce que ca va Jane ? Vous êtes parti toute l’après midi
- Euh, oui j’avais des choses à faire
- Écoutez Jane, depuis l’accident vous n’êtes plus du tout le même, qu’est ce qu’il se passe ?
- Je vais très bien
- Non c’est faux, je n’ai peut être pas vos dons mais là je sais que vous me mentez.

Elle le regarda dans les yeux et là elle remarqua que ses pupilles étaient dilatées et qu’il tremblait.

- Jane vous me cachez quelque chose.
- Écoutez Lisbon, j’ai mal à la tête et je voudrais dormir
- Jane, vu vos cernes vous n’avez pas dormi depuis un moment. Pourquoi vous ne voulez pas me laisser entrer ? Qu’est ce que vous me cachez ?

Jane baissa la tête et passa une main dans ses cheveux, mal à l’aise. Il voulait se reprendre et dire à Lisbon de partir mais il n’y arrivait pas.

- Jane, je suis là pour vous aider, dites moi ce qu’il vous arrive.

Lisbon attendit une réponse qui, elle le savait, ne viendrait pas. Elle le contourna, bien décidée à découvrir ce qu’il lui cachait et s’avança vers le salon. Des boites de comprimés divers et variés se trouvaient sur la table basse.

- Jane depuis quand prenez vous ces médicaments ? Vous devriez être guéri maintenant.
- Laissez-moi Lisbon.
- Répondez-moi Jane ‼️ ‼️ ‼️ Pourquoi vous avez ces médicaments? Vous vous droguez c’est ca ? Vous êtes accro et vous êtes différent avec moi et toute l’équipe pendant la journée parce que vous êtes en manque ?
- Mais vous dites n’importe quoi Lisbon, vous vous entendez ?
- Oui je m’entends très bien, vous avez les pupilles dilatées, vous tremblez, vous êtes d’une humeur exécrable pendant la journée et vous … remontez vos manches.
- Non, je n’ai aucun ordre à recevoir de vous en dehors du travail. S’il vous plait Lisbon, laissez moi.

Lisbon s’avança vers lui rapidement, elle voulait avoir la confirmation de ce à quoi elle pensait et s’il fallait qu’elle ait cette confirmation de force alors elle emploierait la force. Elle le plaqua face contre le mur tel un suspect, les mains derrière le dos et remonta sa manche gauche. Étant droitier elle se doutait que s’il s’injectait des drogues il le ferait sur le bras gauche.
Jane ne pouvait plus bouger. Lisbon avait beau être petite et menue, elle avait l’habitude de maitriser des hommes bien plus forts et imposants qu’elle.

- Lisbon, ne faites pas ça

Sans un mot Lisbon remonta la manche et remarqua les marques qu’elle redoutait tant, ces marques dues aux aiguilles. Choquée, elle relâcha Jane et s’éloigna de lui. Il n’avait pas pu faire ça, comment en était il arrivé là ? Elle ne pouvait plus prononcer un mot, encore trop surprise de ce qu’avait pu faire son collègue et ami.
Jane, quant à lui, se rapprocha d’elle comme pour la retenir mais Lisbon se détacha de lui.

- Lisbon, je suis désolé

Lisbon s’avança vers lui et le gifla, envoyant toute la colère qu’elle éprouvait dans son geste.

- Comment avez-vous pu faire ça Jane ?

Jane se recula, de peur de ce que pourrait faire Lisbon et baissa la tête.

- Je me sens mieux
- Vous vous sentez mieux ? ça c’est la chose la plus stupide que j’ai entendu de toute ma vie.
- C’est la vérité

Lisbon s’énerva. Elle appréciait beaucoup Jane et elle avait toujours voulu qu’il retrouve une vie plus ou moins normale et elle avait tout fait pour que ça arrive et aujourd’hui il lui disait que se droguer lui permettait de se sentir mieux ?

- Non mais je rêve. Vous êtes dingue ou quoi ? Qu’est ce qui vous a pris ? Pourquoi faire ça ?
- Si je vous le disais vous me prendriez pour un fou
- Je vous prends déjà pour un fou Jane. Vous êtes vraiment dingue. Je ne sais pas ce qui vous a poussé à faire ça mais il n’y a pas de bonne raison.
- Je ne fais plus de cauchemars
- Quoi ?

Jane baissa la tête honteux mais s’emporta tout à coup.

- Vous croyez que je prends ça pour mon plaisir, pour m’amuser ? Depuis que vous m’avez fait retrouver la mémoire je n’arrête pas de faire des cauchemars où je revis ce traumatisme. Toutes les nuits c’est la même chose, à chaque fois que je ferme les yeux je les revois allongées par terre. Ces médicaments m’aident à tenir le coup et à faire moins de cauchemars. Ils me permettent de faire de courtes nuits de sommeil et parfois, je dis bien parfois j’arrive à ne pas faire de cauchemars. Alors excusez-moi si j’ai envie d’oublier.
- Vous prenez des amphétamines ? Vous avez un problème Jane, vous devriez aller voir un psy Jane, ça vous ferez du bien de parler à quelqu’un.
- Je n’irais pas voir de psy Lisbon.
- Et pourquoi pas ?
- Parce que je n’irais pas, point barre !
- Vous avez peur Jane, vous avez peur d’aller voir un psy parce que face à lui vous vous sentez vulnérable et vous avez peur qu’il lise en vous et qu’il ne comprenne pas votre coté sombre je me trompe ?
- Oui vous vous trompez
- Alors éclairé moi, pourquoi ne pas vouloir ?
- Parce que … parce que je ne veux pas qu’il lise mon dossier médical
- Pourquoi ?
- Il y a certaines choses que vous préférez ignorer Lisbon, croyez moi

Lisbon fut surprise des paroles de son consultant. Qu’est ce qui pourrait être dans son dossier médical et qu’elle ne connaitrait pas ? A ce moment précis elle aurait aimé lire ce dossier, pour pouvoir l’aider mais il avait réussi à le faire effacer lors de sa sortie d’hôpital psychiatrique et d’ailleurs elle ne savait toujours pas comment il avait fait.
Pour le moment, la chose la plus importante était que Jane ne prenne plus de médicaments ce soir. Elle se dirigea vers la cuisine, prit un sac poubelle et y jeta tous les comprimés. Elle savait qu’il devait avoir des cachettes un peu partout chez lui et au CBI mais elle devait d’abord lui faire comprendre qu’elle ne le laisserait plus faire.

- Très bien Jane, vous ne voulez pas d’aide ? Alors je vous préviens, si vous ne vous faites pas aidé je préviens Wainwright et vous serez viré. Fini le CBI, fini le dossier John le Rouge, fini votre vengeance.
- Vous ne pouvez pas faire ça
- Oh si je peux Jane et je le ferais sans hésiter.
- Pourquoi ?
- Parce que je tiens à vous et je ne vous laisserez pas vous détruire
- Rentrez chez vous, Allan vous attends.
- Alors là vous rêvez Jane. je n’aurais même pas mis un pied en dehors de cette maison que vous vous jetterez déjà sur vos comprimés cachés un peu partout.
- Je ne suis pas un toxicomane, je n’ai pas d’autres médicaments.
- Si vous l’êtes.

Jane écarquilla les yeux, elle le prenait pour un drogué. Au début il avait juste pris des médicaments pour ne plus sentir la douleur puis les cauchemars s’étaient fait de plus en plus violents et il avait voulu oublié.

- Sortez de chez moi Lisbon, tout de suite.

A suivre ...
avatar
Ju3993
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Patrick Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépendance ^

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum