Never let you down. ^

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Never let you down. ^

Message  Jane Addict le Lun 8 Avr 2013 - 11:31


Coucou les amies !


Me revoilà avec une nouvelle fic qui sera la suite de "I will find you". Very Happy Je remercie infiniment tout ceux qui ont lu et commenter cette fic jusqu'au bout, ça m'a permis de me donner le courage de commencer la suite Embarassed

J'essayerais de rester fidèle aux caractères et aux façons d'être des personnages de ma première fic Rolling Eyes Pour ceux qui n'ont pas lu la première ce n'est pas gênant je tacherais de résumé les faits à chaque fois que je les mentionnerais, mais pour une meilleure compréhension je vous conseille quand même de la lire

J'essayerais de vous poster régulièrement les chapitres comme pour la fic précédente mais je ne vous promet rien car cette fois-ci ils ne sont pas écrits d'avance Embarassed

Bref, voilà le prologue, dites moi ce que vous en pensez ! Very Happy


Genre : Drame & Romance.
Personnages : Jane, Lisbon, l'équipe et quelques uns tout droit sortis de mon imagination.

Sommaire :

- Prologue : dans ce post.
-Chapitre 1
-chapitre 2
-Chapitre 3
-Chapitre 4
-Chapitre 5
-Chapitre 6
-Chapitre 7
-Chapitre 8
-Chapitre 9
-Chapitre 10
-Chapitre 11
-Chapitre 12
-Chapitre 13
-Chapitre 14 & Final
***

NEVER LET YOU DOWN.
Prologue.

Une année était passée depuis l’enlèvement et le retour de Jane au CBI. Une année qui avait considérablement changée sa vie.

Il était maintenant allongé sur son canapé marron mythique, les bras derrière la tête. Il réfléchissait à l’année qu’il venait de passé.

Lisbon et lui étaient toujours en couple depuis ce fameux jour où il s’était réveillé après sa période de coma.
Lui avait revendu sa villa à Malibu et elle avait revendu son petit appartement, ce qui leurs avait permis d’emménager dans une belle petite maison, non loin de cette plage où il avait fait ses adieux à sa femme et sa fille.

Ils étaient très complices, toujours là l’un pour l’autre, enfin surtout Lisbon pour couvrir les arrières de Jane, parce que malgré son accident, Jane n’avait pas changé ses habitudes et était resté « l’emmerdeur notoire » de l’équipe.

En parlant de l’équipe, Jane s’était beaucoup rapproché de Cho depuis son réveil, il le considérait comme un frère.

L’annonce de la relation entre Jane et Lisbon n’avait pas été facile auprès d’Hightower. Il aimait se remémorer ce moment qui pour lui était l'un des meilleurs de cette année.

Flashback, 1an plus tôt.

Jane et Lisbon avaient pris la décision de se rendre dans le bureau d’Hightower pour annoncer leur relation, ils ne voulaient pas se cacher.

Lisbon était tendue, elle avait peur de ce qu’allait leur répondre Hightower.
Jane quant à lui s’en moquer éperdument, si elle n’acceptée pas leur relation alors très bien, il quitterait le CBI. Ils tapèrent à la porte et entendirent un « entré ». Ils entrèrent.

Hightower : « Qu’a-t-il encore fait ? » demanda t-elle en soupirant.

Lisbon : « Oh ! Euh rien, rien nous ne sommes pas venus pour ça patron. » dit-elle un peu hésitante.

Jane : « Je vais faire simple, nous entretenons une relation extra professionnelle, nous voulions juste vous en informer pour pas que vous ayez de mauvaises surprises » dit-il dans un sourire, s’accordant par la même occasion un regard noir de la part de lisbon.

Hightower : « Oui, je vois. Mais vous connaissez aussi bien le règlement du CBI que moi, les relations entre collègues ne sont pas autorisées et je ne vois pas pourquoi je ferais une exception pour vous. » dit-elle en fixant Lisbon.

Lisbon, à l’entente de cette phrase craignait le pire, elle craignait la réaction de Jane qui n’allait sûrement pas être d’accord avec sa patronne et n'allait pas se gêner pour lui faire comprendre.

Jane : « Oh, et bien dans ce cas, on va rompre sur le champ ! » dit-il en regardant Lisbon qui fronça les sourcils.

Hightower : « Bon, euh très bien alors » dit-elle un peu étonnée par la résignation rapide de Jane.

Jane fut prit d’un fou rire. « Non mais vous rigolez j’espère ! Madeleine, ne m’imposez pas le choix fatidique entre Térésa et mon poste au CBI et vice versa car je vous garantis que pour ma part, le choix est déjà fait ! » dit-il visiblement un peu énervé.

Hightower le dévisagea, Lisbon était touchée par les paroles de son compagnon. Lisbon acquiesça pour faire comprendre à Hightower que sa décision serait probablement la même.

Jane: « Et étant donné que nous sommes tous les deux indispensables, vous allez avoir un problème Madeleine. » dit-il en haussant les épaules. « De plus, je suis consultant et non pas un agent. » termina t-il, les mains dans les poches.

Hightower soupira et sortit une feuille de son tiroir.

Hightower : « Je m’attendez à cette réaction de votre part Patrick, je ne suis pas aveugle, je me suis parfaitement rendu compte de votre relation, c’est pour cela que j’ai fait faire ce formulaire. En le signant vous acceptez les conditions suivantes: aucunes démonstrations affectives au bureau, en public. Il ne faut pas que votre relation affecte votre manière de travailler et de résoudre les enquêtes, et je ne veux pas non plus de relations sexuelles dans les bureaux. J’ai était assez claire ? » Demanda t-elle en les fixant tour à tour.

« Très claire ! » répondirent t-il en cœur, Jane tout sourire et Lisbon un petit sourire en coin.

Ils signèrent le formulaire et quittèrent le bureau. ils se dirigèrent vers le bureau de Lisbon et y entrèrent.

Jane prit Lisbon par la taille et lui déposa un baiser sur la joue.

Jane : « Tu vois je te l’avais dis, elle a pas pu résister à mon charme légendaire. » dit-il en lui offrant son plus beau sourire.

Lisbon : « On est plusieurs dans ce cas là ! » dit-elle en riant et en lui déposant un baiser tendre sur les lèvres. « Allez au boulot ! » dit-elle plus sérieusement. Il lui sourit et quitta le bureau pour rejoindre son canapé.

Fin du flashback.


Depuis ce jour, il s’était fait la promesse de toujours veiller sur elle, de la protéger et de prendre soin d’elle comme il se doit. Il était tendre et doux avec elle, il essayer toujours de ne pas lui apporter trop d’ennuis mais ça, c’était pas encore gagné.

Il s’endormit serein et le sourire aux lèvres en pensant à sa jolie Lisbon, qui le regardait discrètement entre les stores de son bureau.

Il était loin de se douter que l’affaire qui allait suivre aller lui remémorer de douloureux souvenirs et remettre en cause leur petite plénitude.



TBC ! Arrow
Alors, verdict?


Dernière édition par Sar2ah59 le Lun 22 Avr 2013 - 18:48, édité 15 fois
avatar
Jane Addict
Stagiaire au CBI
Stagiaire au CBI

Féminin Personnage préféré : Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never let you down. ^

Message  Jane Doe le Lun 8 Avr 2013 - 11:52

Sar2ah59 a écrit:Bref, voilà le prologue, dites moi ce que vous en pensez ! Very Happy oups

J'en pense qu'il me donne trèèès envie de lire le premier chapitre !

Sar2ah59 a écrit:Ils étaient très complices, toujours là l’un pour l’autre, enfin surtout Lisbon pour couvrir les arrières de Jane, parce que malgré son accident, Jane n’avait pas changé ses habitudes et était resté « l’emmerdeur notoire » de l’équipe.

Laughing Il y a des choses qui ne changent pas ! Wink

Sar2ah59 a écrit:Hightower : « Qu’a-t-il encore fait ? » demanda t-elle en soupirant.

J'adore ! Une accusation injustifiée, mais on ne peut pas réellement blâmer Hightower pour cette supposition !

Sar2ah59 a écrit:Jane : « Oh, et bien dans ce cas, on va rompre sur le champ ! » dit-il en regardant Lisbon qui fronça les sourcils.

Hightower : « Bon, euh très bien alors » dit-elle un peu étonnée par la résignation rapide de Jane.

J'adore le raisonnement par l'absurde poussé à son extrême ! Par contre, Hightower n'est pas très maligne sur ce coup....Comme s'il était dans les habitudes de Jane de renoncer à quoi que ce soit, surtout au nom du règlement ! Rolling Eyes

Sar2ah59 a écrit:Depuis ce jour, il s’était fait la promesse de toujours veiller sur elle, de la protéger et de prendre soin d’elle comme il se doit. Il était tendre et doux avec elle, il essayer toujours de ne pas lui apporter trop d’ennuis mais ça, c’était pas encore gagné.

A l'impossible, nul n'est tenu ! Laughing Mais cette promesse d'être là pour elle (promesse qu'il s'est fait mais qu'il lui a aussi fait dans la série) est probablement bien plus important que la paperasse que ces tours lui occasionnent.

Sar2ah59 a écrit:Il était loin de se douter que l’affaire qui allait suivre aller lui remémorer de douloureux souvenirs et remettre en cause leur petite plénitude.

Ha bah oui, le "ils sont heureux, c'est mignon" ne pouvait pas durer ! Tu as le don de piquer notre curiosité....que va-t-il se passer ? Comment leur histoire va-t-elle se retrouver mis en cause ? Sortiront-ils indemmes de l'épreuve que tu leur réserves ?
On va se contenter d'attendre patiemment de découvrir la teneur de la prochaine affaire dans l'immédiat....mais on veut la suite ! hysteriq hysteriq hysteriq
avatar
Jane Doe
Agent au CBI
Agent au CBI

Féminin Personnage préféré : Teresa Lisbon ♥

https://www.fanfiction.net/u/4364808/Jane-Doe51

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never let you down. ^

Message  Ju3993 le Lun 8 Avr 2013 - 13:58

coucou Very Happy

Déjà je voulais te dire que j'avais adoré I will find you et je suis vraiment contente que tu fasses une suite à cette fic'. calin

Ce prologue est juste :chouchou: :wub:

J'ai beaucoup aimé le flashback. J'adorais le personnage d'Hightower et je suis contente de la retrouver.

Jane : « Oh, et bien dans ce cas, on va rompre sur le champ ! » dit-il en regardant Lisbon qui fronça les sourcils.
ça c'est du Jane tout craché. J'adore. lol2 J'ai vraiment rit lorsqu'il a dit ça :haha:

Je suis contente qu'Hightower ait prévue le coup et qu'elle accepte leur relation mais il était évident qu'il n'allait pas rompre pour rester ensemble au CBI.

Il était loin de se douter que l’affaire qui allait suivre aller lui remémorer de douloureux souvenirs et remettre en cause leur petite plénitude.
:shocked: tu commences fort. Je ne sais pas ce qu'il va leur arriver demon mais ne leur fait pas trop de mal d'accord ? :smile4:

En tous cas je suis ravie de suivre cette fic et j'attends la suite avec impatience
avatar
Ju3993
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Patrick Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never let you down. ^

Message  Teresa Lisbon le Lun 8 Avr 2013 - 18:08

Je pense que ce prologue me donne furieusement envie de lire le premier chapitre...
La derniére phrase m'intrigue énormément et je préssens qu'il va arriver quelque chose Lis ou à Jane mais j'espére que tu ne va pas les tuer...sinon, VLS!
avatar
Teresa Lisbon
Stagiaire au CBI
Stagiaire au CBI

Féminin Personnage préféré : Ma Lis' , si magistralement interprêtée par ma sublissisme Roby!
Loisirs : écrire, lire, regarder Castle et Mentalist, rêver du Jisbon...
Localisation : Sur une scène de crime avec l'Agent Spécial Lisbon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never let you down. ^

Message  Riza17200 le Lun 8 Avr 2013 - 18:52

Très bon prologue, j'ai hâte de voir comment tu vas faire une nouvelle fiction à partir de la fin de ta dernière ! smile1
Bravo ! bravo super
J'ai vraiment envie de lire la suite ! calin
avatar
Riza17200
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Jane
Loisirs : Lire/écrire/dessiner
Localisation : Woodbury

http://evajarriault.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never let you down. ^

Message  Jane Addict le Lun 8 Avr 2013 - 20:22

Spoiler:
Remerciements :
Jane Doe : Je suis ravie que tu ais décidé de suivre la suite et que tu veuilles le premier chapitre, Very Happy j’espère qu’il ne te décevra pas en tout cas ! Rolling Eyes calin
Ju : Merci, je suis contente de voir à mon tour que tu va suivre celle-ci et j’espère que ce chapitre sera à la hauteur de tes attentes ! bisou calin
Lisbon : Merci
Riza : Je suis contente que ça te plaise, green_smile voilà la suite, en espérant que tu aimeras ! bisou calin

Je vous remercie de votre enthousiasme, voilà donc pour vous le chapitre 1 sans plus attendre ! Je suis consciente de la difficulté qu'ait d'écrire une fic complète avec le couple Jisbon, j'espère que je gère assez pour le moment Rolling Eyes red_smile Bonne lecture ! study

Chapitre 1 :

Lisbon était assise à son bureau, remplissant des rapports depuis plusieurs heures maintenant. Elle soupira de fatigue et prit une petite pose en se relaxant et en s’étirant dans son siège de bureau. Elle bascula la tête en arrière et ferma les yeux.

« Agent Lisbon !! » Elle sursauta à l’entente de ses mots. « Vous êtres prise en flagrant délit de flemmardise ! » dit cette même voix d’un ton grave.

Lisbon ouvrit les yeux et tomba sur un regard qu’elle ne connaissait que trop bien pour ne pas savoir qu’il s’agissait de Jane qui était devenu « Patrick » depuis.

Elle souffla, tentant de reprendre son souffle. Jane rit à la vue de sa jolie patronne qui soufflait.

Jane : « Salut Beauté ! » dit-il tout sourire.

Lisbon : « Patrick, combien de fois je vais te dire de frapper à la porte ! » dit-elle exaspérée.

Jane : « Euh…Tu peux toujours essayer de le redire mais je ne suis pas sur que ça finisse pas rentrer » dit-il en riant et en s’approchant d’elle.

Il voyait qu’elle était exténuée, elle travaillait sans relâche depuis deux semaines et cette vision ne lui plaisait pas.

Il se plaça derrière elle en plaçant ses deux mains sur ses épaules et l’embrassa sur le haut de sa chevelure. Lisbon soupira d’aise.

Jane : « Tess, tu es fatiguée, tu devrais demander une petite journée pour te reposer de toute manière, c’est calme ici. » dit-il sur un ton rassurant.

Lisbon : « Non, Patrick. Vois-tu, j’ai un problème de paperasse, il se trouve qu’il y a quelques années de ça, on m’a affecté un consultant aux pratiques douteuses et depuis je me noie dans la paperasse. » Dit-elle en soufflant.

Jane : « Oh, donnes moi son nom, je vais aller lui mettre les points sur les I » dit-il en riant, toujours.

Lisbon émit un petit rire, elle aimait qu’il réussisse à la détendre dans n’importe quelle situation. Ils furent interrompus par la sonnerie du téléphone. Elle souffla et décrocha.

Lisbon : « Lisbon. Oui, où ça ? Ok on arrive » dit-elle puis elle raccrocha quelques secondes plus tard. « Bon, le repos ça sera pour plus tard, on a une enquête. » dit-elle en se levant, déposant un baiser furtif sur la joue de Jane qui sourit à ce geste.

Elle sortit de son bureau, suivit de Jane qui la dévisageait et détaillait chaque traits de son visage si fin, si fatigué.

Lisbon : « On a une affaire, une femme retrouvée morte noyée sur le bord d’un lac dans la campagne » dit-elle.

Les 3 agents acquiescèrent et prirent la direction de leurs véhicules. Cho, Rigsby et Van Pelt dans un SUV, Lisbon et Jane dans le Chevrolet de Lisbon. Le trajet se fit en silence, Jane regardait toujours Lisbon, il n’aimait pas la voir fatiguée il aimait quand elle était sereine et rayonnante.

***

Ils arrivèrent à destination. Un très joli paysage.

Jane : « C’est très joli ici dis donc, parfait pour un pique nique ! Tu en penses quoi Lisbon ? » Dit-il en regardant sa compagne.

Lisbon : « Je pense que c’est une scène de crime Jane » dit-elle en lui rendant son regard.

Au travail ils continuaient de s’appeler par leurs noms, cela leur assurer le professionnalisme qu’exigé Hightower.

Les 5 agents se dirigèrent vers le cadavre de la jeune femme.

Lisbon : « Alors qu’est ce qu’on a ? » demanda t-elle à l’agent de la police locale présent sur les lieux.

Agent : « Bonjour. Brittany Sommers, femme âgée de 38ans, elle a été noyée cela ne fait aucun doute. » Dit-il à l’intention des agents.

Jane lança un « hum, hum » s’attirant par la même occasion les regards de ses coéquipiers.

Lisbon : « Jane, tu as une théorie ? » demanda t-elle en s’agenouillant à côté de lui.

Jane : « Si elle a été noyée, comment expliquez vous les marques sur ses poignets ? Je dirais que soit elle a été séquestrée puis noyée, soit elle a été jetée dans le lac, les mains liées. » Dit-il en posant son index sur ses lèvres.

La ressemblance entre la victime et Lisbon l’intriguait. La victime était une jolie brune au regard émeraude perçant, de taille moyenne. Il lança un regard vers Lisbon qui le remarqua et lui rendit.

Lisbon acquiesça. « Bon, on repart aux bureaux on fera les recherches nécessaires là bas. » dit-elle en se relevant.

Les 5 agents repartirent en direction des bureaux du CBI.

***

Bureaux du CBI.

Lisbon : « Bon, Van Pelt, faites les recherches sur la victime et sur sa famille. Cho & Rigsby voyait avec le shérif de la ville s’il n’a pas connu des affaires similaires par le passé, dans le cas contraire élargissaient vos recherches. Jane, tu viens avec moi on va voir la famille. » Dit-elle d’un ton autoritaire.

Elle prit la direction de l’ascenseur quand un bras la retint. Elle se retourna et fit face au regard inquiet de son compagnon.

Jane : « Térésa, tu as l’air vraiment exténuée, tu devrais vraiment penser à te reposer, j’insiste. » dit-il en ancrant son regard dans le sien.

Lisbon : « Ecoutes Patrick, j’apprécie le fait que tu t’inquiètes pour moi, mais je vais bien ne t’en fais pas, je me reposerai ce soir mais pour l’instant, on a un meurtre à élucider. » dit-elle doucement.

Jane : « Tu mens si mal Tess… » Dit-il en lui déposant un baiser sur la joue et en prenant la direction de l’ascenseur.

Lisbon soupira et le suivit.

Ils prirent la direction du domicile des parents de la victime. Ils étaient maintenant assis dans le salon de la famille.

Lisbon : « Monsieur et Madame Sommers, je vous présente mes sincères condoléances pour votre fille. » dit-elle avec un regard désolé.

Mme Sommers : « Il n’y a rien de plus douloureux que la perte d’un enfant agent Lisbon… » Dit-elle les larmes aux yeux.

Lisbon jeta un regard furtif à Jane qui avait le regard dans le vide. « Mme & Mr Sommers, avez-vous une idée de qui pourrait en vouloir à votre fille ? » demanda t-elle.

Mr Sommers : « Euh non, Brittany était une femme brillante, elle était professeur des écoles, elle était très appréciée dans le village, je ne comprends vraiment pas. » dit-il perdu.

Jane : « Votre fille était elle mariée ou entretenait-elle une relation avec quelqu’un ? » demanda t-il en s’asseyant aux côtés de Lisbon.

Mme Sommers : « Non, elle disait qu’elle appréciait sa solitude, qu’elle ne voulait pas être embêtée avec une relation. » dit-elle aussi perdue que son mari.

Jane : « Mh, je vois. » dit-il simplement.

Lisbon : « Euh, bien je pense qu’on va en rester là pour aujourd’hui, nous vous recontacterons en cas de besoin, bon courage à vous. » dit-elle en se levant pour quitter la maison.

Les deux amants reprirent la direction du véhicule en silence, Jane se torturait l’esprit et Lisbon ne savait pas pourquoi et ça l’agaçait un tant soit peu.

Lisbon : « Patrick, tout va bien ? » demanda t-elle en posant sa main sur son bras.

Jane : « Ce n’est pas à moi qu’il faut demander ça. » répondit-il plus sèchement qu’il ne l’aurait voulu.

Lisbon soupira et lui lança un regard triste. Jane sentit le malaise de sa compagne et décida de reprendre la parle.

Jane : « Excuses moi Térésa mais je m’inquiète pour toi, tu sembles si fatigué, je ne voudrais pas qu’il t’arrive quelque chose. » dit-il doucement.

Lisbon : « Tout va bien Patrick, je suis juste un peu fatiguée mais c’est tout à fait normale pour toute personne qui travaille 10heures par jours » dit-elle sur le même ton.

Jane se força d’acquiescer. Ils rentrèrent au CBI.

Lisbon : « Vous avez trouvé quelque chose ? » demanda t-elle à ses agents

Van Pelt : « Euh, rien de vraiment spécial, c’était une femme très appréciée par les habitants du village, elle n’avait aucune occupation douteuse, Rien. » dit-elle

Cho : « Le shérif m’a affirmé qu’il n’avait pas eu de cas similaires mais en élargissant les recherches, j’ai trouvé deux cas similaires, un à LA et un près de San Francisco. Mais on ne peut pas encore confirmer l’hypothèse du Sérial Killer, j’ai demandé à la scientifique de nous faire parvenir les rapports et les dossiers des victimes. » Termina t-il.

Lisbon : « Bien, il est…18h30, rentrez chez vous de toute manière nous ne recevrons plus aucune réponse aujourd’hui. » dit-elle.

Les 3 agents acquiescèrent et s’empressèrent de quitter les locaux.

Lisbon se tourna vers Jane qui était allongé dans son canapé. « On y va Patrick ? » lui demanda t-elle.

Il se leva et la suivit jusqu'à la voiture de Lisbon qu’ils utilisaient tous les matins pour se rendre aux bureaux. Ils reprirent la direction de leur domicile.

***

15minutes plus tard, ils arrivèrent.

Lisbon entra en première dans la maison, se débarrassant de ses chaussures et de sa veste qui devenait encombrantes. Jane suivit le pas en enlevant ses chaussures, son blazer et son veston.

Il s’affala dans le canapé et soupira d’aise. Lisbon ne mit pas longtemps à le rejoindre, se nichant contre lui. Il passa son bras dans la nuque de sa compagne et l’embrassa sur le front.

Jane : « Térésa, il faudrait penser à te nourrir. » dit-il d’un ton dubitatif.

Mais ne recevant aucune réponse, il baissa son regard sur sa belle et vit qu’elle était profondément endormit sur son épaule.

Il sourit à cette vision et se leva doucement prenant soin de ne pas réveiller Lisbon, il la prit dans ses bras et la porta jusqu'à l’étage où il l’a déposa délicatement dans son lit.

Il finit de se déshabiller et s’allongea à ses côtés, et ils s’endormirent ainsi.

Ils étaient tellement fatigués, qu’ils n’avaient pas remarqué la voiture stationnée devant leur domicile depuis deux bonnes heures déjà.


TBC ! Arrow

chapitre suivant


Dernière édition par Sar2ah59 le Mar 9 Avr 2013 - 13:55, édité 2 fois
avatar
Jane Addict
Stagiaire au CBI
Stagiaire au CBI

Féminin Personnage préféré : Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never let you down. ^

Message  Teresa Lisbon le Lun 8 Avr 2013 - 20:32

Intriguant, Intriguant ce vehicule inconnu devant le domicile de Jane et Lis et je le sens mal, trés mal, pour le coup... Et cette victime qui ressemble à Lis ça m'inquiéte. En bref, c'est un trés bon chapitre, Sarah...
avatar
Teresa Lisbon
Stagiaire au CBI
Stagiaire au CBI

Féminin Personnage préféré : Ma Lis' , si magistralement interprêtée par ma sublissisme Roby!
Loisirs : écrire, lire, regarder Castle et Mentalist, rêver du Jisbon...
Localisation : Sur une scène de crime avec l'Agent Spécial Lisbon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never let you down. ^

Message  Jane Doe le Lun 8 Avr 2013 - 22:08

Sar2ah59 a écrit:
Jane : « Euh…Tu peux toujours essayer de le redire mais je ne suis pas sur que ça finisse pas rentrer » dit-il en riant et en s’approchant d’elle.

Reconnaissons-lui au moins d'être lucide ! Wink

Sar2ah59 a écrit:Lisbon : « Non, Patrick. Vois-tu, j’ai un problème de paperasse, il se trouve qu’il y a quelques années de ça, on m’a affecté un consultant aux pratiques douteuses et depuis je me noie dans la paperasse. » Dit-elle en soufflant.

Jane : « Oh, donnes moi son nom, je vais aller lui mettre les points sur les I » dit-il en riant, toujours.

J'adore ! Laughing Tu m'étonnes qu'il fasse rire Lisbon avec des tirades comme celle-ci !
Vraiment, j'aime cet humour léger, j'aime que tu aies gardé cette dimension de leur relation, même maintenant qu'ils sont ensemble (ce qui est tout à fait conforme à ce que j'imagine donc j'apprécie tout particulièrement).

Sar2ah59 a écrit:Au travail ils continuaient de s’appeler par leurs prénoms, cela leur assurer le professionnalisme qu’exigé Hightower.

Tu veux dire par leurs noms, j'imagine ! Wink

L'inquiétude de Jane est très touchante...c'est attendrissant de le voir (essayer de) prendre soin de sa tendre Teresa. :wub:

Bon, maintenant entre la victime qui ressemble à Lisbon et ce mystérieux véhicule garé près du domicile de Jane et Lisbon, il semble que Jane n'ait pas fini de s'inquiéter, et nous avec lui.
Il semble que cette fois, le danger plane au-dessus d'elle. Quelle en est la nature ? Comment Jane et Lisbon lutteront-ils ? Ha la la, tu as l'art et la manière de nous faire nous poser des questions !

Bon, ben.....vivement le chapitre 2 ! hysteriq hysteriq hysteriq
avatar
Jane Doe
Agent au CBI
Agent au CBI

Féminin Personnage préféré : Teresa Lisbon ♥

https://www.fanfiction.net/u/4364808/Jane-Doe51

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never let you down. ^

Message  Jane Addict le Mar 9 Avr 2013 - 13:51

Spoiler:
Remerciements:
Lisbon : Merci de ton commentaire, je suis ravie que tu apprécies merci
Jane Doe : Ah bien vu, je n'avais pas fait attention à la faute de frappe ! Merci de me l'avoir fait remarquer red_smile Je suis contente que ce chapitre t'ait plu et j'espère que le deuxième sera aussi attrayant ! calin bisou

Et merci à tous ceux qui lisent ma fic ! calin

Voilà pour vous le second chapitre, j'espère qu'il ne vous décevra pas ! hein
Bonne lecture, study

***

Chapitre 2.


Lisbon se réveilla de bonne heure, elle se demanda comment elle avait atterrit dans le lit alors qu’elle s’était endormie dans le canapé. Elle s’étira et se retourna pour faire face à un beau blond encore endormi.
Elle sourit en passant la main dans ses belles boucles blondes et se leva doucement pour ne pas le réveiller.

Elle prépara le petit déjeuner, partit se laver tout ça en 30 minutes top chrono. Une fois tout cela fait, elle s’asseya dans le canapé et ferma les yeux quelques minutes.

Elle fut réveillée par une sensation étrange sur son visage, une sorte de chaleur enivrante. Elle ouvrit les yeux et tomba dans deux billes bleues océans qui la fixait. Elle poussa un cri et eut un mouvement de recul.

Jane : « Ben dis donc, je ne me savais pas aussi effrayant le matin » dit-il en se grattant l’arrière du crâne.

Lisbon : « Tu finiras par me tuer Patrick, soit par les problèmes que tu m’apportes aux bureaux, soit d’un arrêt cardiaque. » dit-elle en reprenant son souffle.

Jane rit et prit son visage entre ses mains et l’embrassa amoureusement en lui soufflant un petit « Tu es radieuse » et se retourna en direction de la cuisine pour se préparer son thé.

Il partit se préparer et redescendit 20 minutes plus tard.

Lisbon : « Pire qu’une femme ! » s’exclama t-elle.

Jane : « Térésa, l’élégance est une attitude, ça s’entretient ! » dit-il faussement vexé.

Lisbon rit et ils sortirent de la maison.

Jane : « Aujourd’hui, je prend ma DS ! Ça fait un bail que je n’ai pas passé un moment avec, elle me manque… » Dit-il d’une mine triste.

Lisbon leva les yeux au ciel d’exaspération et ils prirent chacun leur voiture pour prendre la direction des bureaux.

***

Bureaux du CBI

Lisbon arriva en compagnie de Jane qui s’empressa de s’affaler dans son canapé.

Lisbon : « Alors, du nouveau ? » demanda t-elle.

Cho : « Oui, on a reçu les rapports du médecin légiste qui s’est occupé des deux cas précédents. Il affirme que les deux victimes étaient proches de la quarantaine, brunes aux yeux verts. »

Jane se raidit et se releva pour écouter les paroles de Cho.

Cho : « Elles ont toutes étaient séquestrées avant leur noyade, d’où la marque sur les poignets. » dit-il

Lisbon : « Autre chose ? » demanda t-elle

Van Pelt lança un regard vers ses équipiers, ce qui n’échappa pas au mentaliste.

Jane : « Van Pelt, il y a autre chose ? » demanda t-il en s’approchant d’elle.

Van Pelt : « Euh, et bien on a découvert que toutes les victimes ont fais leurs études dans le même lycée. » dit-elle hésitante. Lisbon fronça les sourcils en attendant une réponse. « Le même lycée que vous patron. » termina t-elle.

Elle haussa les sourcils et se tourna instinctivement vers Jane qui lui lança un regard inquiet.

Lisbon : « Hum, bien. » dit-elle en repartant vers son bureau

Les 3 agents se regardèrent puis regardèrent Jane.

Jane : « N’y pensez même pas. » dit-il en devinant ce que voulaient ses amis.

Rigsby : « Mais enfin Jane, elle a le profil de toutes les victimes, elle a étudié dans le même lycée ! il faut qu’elle soit protéger. » dit-il outré.

Jane : « Tu crois que je ne le sais pas ? » dit-il « Elle n’acceptera jamais, vous la connaissez aussi bien que moi pour savoir qu’elle a sa fierté. » termina t-il en passant une main dans ses cheveux.

Cho : « Tu es le seul à pouvoir la convaincre Jane. » dit-il d’un ton sérieux.

Jane rit.

Jane : « Tu y repenseras à mon enterrement, quand elle m’aura étranglé pour avoir osé lui demandé ça. » dit-il en riant.

Les 4 amis rirent mais ne purent s’empêcher de s’inquiéter pour leur patronne.

Jane : « Attendons de voir comment avance l’enquête, j’aviserais après. » dit-il.

Lisbon : « Aviser quoi ? » demanda t-elle en sortant de son bureau.

Jane se mordit la lèvre inférieure et regarda ses amis avant de se retourner vers elle. « Dans quel resto je vais t’amener pour la fin de l’enquête. » dit-il d’un ton convaincant en lui offrant son plus beau sourire.

Elle secoua la tête.

Lisbon : « Cho, Rigbsy, retournez voir le shérif. Van Pelt, faites une recherches sur les fréquentations qu’avez les victimes au lycée, elles auront peut être une connaissance en commun. J’ai des rapports à terminer. » Dit-elle en lançant un regard réprimandant à Jane qui haussa les épaules.

Elle repartit dans son bureau mais au moment de fermer la porte Jane se glissa discrètement dans l’office. Il ne pouvait pas attendre, le risque était trop gros.

Lisbon : « Un problème Patrick ? » demanda t-elle intrigué par l’expression qu’arborée le consultant.

Jane se passa une main dans les cheveux et soupira.

Jane : « Térésa, tu ne penses pas qu’il serait mieux de couvrir tes arrières ? J’ai un mauvais pressentiment... » dit-il hésitant.

Lisbon : « Pourquoi ? Parce que je ressemble aux victimes et parce que je viens du même lycée ? » Rit-elle

Jane : « Ben…oui ! » dit-il d’un ton sérieux ce qui fit perdre son sourire à Lisbon.

Lisbon : « Allons, je t’en prie, ce n’est que de simple coïncidence, il y a des centaines d’anciennes élèves de mon lycée qui sont brunes aux yeux verts, il y a une chance sur 1000 que sa tombe sur moi. » dit-elle en s’approchant de Jane.

Jane : « C’est déjà trop » souffla t-il en quittant le bureau, laissant Lisbon seule.

Il repartit s’allonger dans son canapé, tracassé et pensif. Cette affaire ne lui inspiré rien qui valle.

Van Pelt : « J’ai quelque chose. » s’exclama t-elle attirant par la même occasion Jane et Lisbon.

Lisbon : « Je vous écoute. » dit-elle en sortant de son bureau.

Van pelt : « En cherchant dans les archives du lycée, j'ai trouvé que les deux victimes ont suivis le même cours au lycée, un cours de…criminologie. C’était un module spécialement réservé aux étudiants de dernière année » termina t-elle.

Lisbon se figea, elle avait elle-même suivit ce cours. Mais elle se forçait de réfuter l’hypothèse selon laquelle elle était en danger, il y avait 25 élèves dans ce module, dont 13 filles.

Jane s’approcha d’elle mais elle s’éloigna et repartit vers son bureau.

Van pelt : « Elle a suivit ce cours n’est-ce pas ? » demanda t-elle intriguée.

Jane la regarda et reporta son regard sur le bureau. Il émit un long soupir qui répondait par la même occasion à la question de Van Pelt.

Lisbon était perdue dans ses pensées, elle tenter d’effacer cette hypothèse de son esprit. Elle refusait de se croire en danger, tout comme Jane il y a 1an de ça. Lui qui se pensait intouchable, on voit où cela l’avait mené.

Elle soupira mais fut tiré de ses pensées par Jane qui se tenait devant elle les mains dans les poches.

Jane : « Tu suivais ce cours n’est-ce pas ? » demanda t-il doucement.

Lisbon : « D’après toi ? » soupira t-elle.

Jane : « Tess, c’est trop de coïncidences. » dit-il d’un ton inquiet.

Lisbon : « Arrêtes Patrick, tu deviens parano. » dit-elle en s’énervant.

Jane : « Mais enfin Lisbon ouvres les yeux ! » s’énerva t-il. Lisbon savait que quand il l’appelé par son nom, cela n’annoncer rien de bon. « Tu es en danger et tu refuses de l’accepter, regardes où ça m’a mené il y a un an de ça ! Je refuse de prendre le risque qu’il t’arrive la même chose ! » Termina t-il avec un geste de la main en direction de Lisbon.

Lisbon : « Je suis assez censée pour savoir quoi faire Jane. » dit-elle sur le même ton.

Jane : « Tu m’agaces ! De toute façon, ça ne sert à rien de discuter, tu as toujours raison ! » Dit-il en quittant le bureau, énervé au plus haut point.

***

Il repartit en direction de son canapé et s’y allongea, tentant de calmer ses nerfs. Il ne comprenait pas pourquoi elle refusait son aide, il était très inquiet pour elle, il savait ce qu’elle risquait il était mentaliste après tout.

Il tenta de se calmer mais en vain. Il ne se rendit même pas compte que Lisbon était partit des locaux. Il se leva et se dirigea vers le bureau de sa patronne.

Jane : « Téré… » Mais il fut couper par le vide du bureau, elle était partit. Il s’avança vers la fenêtre et jeta un regard vers le parking voyant que sa voiture ne s’y trouvait plus.

Il sortit son téléphone et composa le numéro qu’il connaissait par cœur. Au bout de 3 sonneries, la voix de Lisbon lui répondit.

Lisbon : « Allô ? » répondit-elle.

Jane : « Mais bon sang, où es-tu Térésa ? » dit-il furieux.

Lisbon : « Ah Patrick, je rentre à la maison j’ai oublié de prendre ma pochette avec mes rapports. » affirma t-elle « J’y arrive là ». Dit-elle en se garant.

Jane garda le téléphone à son oreille.

Lisbon de l’autre côté, entra dans sa maison mais fut intriguée de voir que la porte n’était pas verrouillée.

Lisbon : « Patrick, tu as bien fermé la porte ce matin ? » demanda t-elle intriguée.

Jane : « Bien sur pourquoi ?! » dit-il

Lisbon entra en sortant son arme, son instinct de flic lui disait que quelque chose cloché.

Jane : « Tess ? » répéta t-il. « Lisbon ! »

Il eut juste eu le temps d’entendre la voix de son amante soufflée un « Oh mon dieu » puis un coup de feu retentit et plus rien, juste les bruits qui annoncés la fin de la conversation.

Jane : « Térésa ! » cria t-il ce qui attira le regard de Van Pelt. Il raccrocha et jeta son téléphone dans le mur. « Je lui avais dit, je lui avais dit » répétait-il sans cesse en hurlant plus fort à chaque fois.

Cho et Rigbsy qui revinrent au même moment, furent interrompus par les cris de leur collègues.

Cho : « Jane, qu’est ce qu'il y a ?! » demanda t-il.

Jane : « Je lui avais dit ! » répéta t-il.

Cho : « Quoi ?! Jane parles ! » Dit-il en posant sa main sur l’épaule de son ami.

Jane : « Lisbon, elle…un coup de feu… Oh c'est pas vrai » souffla t-il difficilement se laissant déborder par ses émotions.

Cho l’aida à se calmer et l’encouragea à reprendre son récit.

Jane : « J’ai…J’ai appelé Lisbon parce qu’elle était partit, elle m’a dit qu’elle rentré à la maison et…et elle m’a dis que la porte était ouverte, puis j’ai entendu un coup de feu et plus rien…La…La conversation a cessée. » termina t-il en prenant sa tête entre ses mains.

Cho : « Ok, Van Pelt, continues tes recherches sur les élèves et le prof du cours que suivait Lisbon. Rigbsy, toi et moi on va aller chez toi, voir l’état des lieux. » dit-il autoritairement.

Jane : « Et si…si elle était… » Les mots moururent sur ses lèvres, il perdait tous ses moyens quand il s’agissait de sa Lisbon.


Cho et Rigbsy ne répondirent pas et se regardèrent inquiets, ils se levèrent, suivit de Jane et ils prirent la direction du domicile de Jane et Lisbon, anxieux ce qu’ils pourraient y trouver.

Ils arrivèrent 20 minutes plus tard au domicile. Jane avança vers la porte. Les 3 amis entrèrent dans la demeure et restèrent figés par la vision qui s'offrait à eux...

Jane : « Oh non, pas encore... » Souffla t-il au bord des larmes.

TBC Arrow

Chapitre suivant


Dernière édition par Sar2ah59 le Mer 10 Avr 2013 - 16:34, édité 1 fois
avatar
Jane Addict
Stagiaire au CBI
Stagiaire au CBI

Féminin Personnage préféré : Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never let you down. ^

Message  Jane Doe le Mar 9 Avr 2013 - 19:02

Hé bien....quel chapitre ! L'intensité dramatique monte d'un cran, progressivement tout au long du chapitre avec les révélations sur les liens unissant les victimes et s'achève sur un suspens des plus prenants !

Avant tout ça, tu nous offres quelques moments de répit bienvenus, avec la scène de Lisbon et Jane chez eux....tellement mignons et drôles ! On ne s'en lasse pas !

Sar2ah59 a écrit:
Jane : « Térésa, l’élégance est une attitude, ça s’entretient ! » dit-il faussement vexé.

Excellent ! J'imagine trop, trop ça ! lol1

L'enquête progresse, mais les nouvelles sont loin d'être rassurantes pour Lisbon. La quarantaine, brune, les yeux verts, ayant fréquenté non seulement le même lycée qu'elle mais aussi le même cours de criminologie dont l'audience était plus limitée....il y a de quoi être inquiet, tout de même. Sauf quand on s'appelle Lisbon Rolling Eyes Alors je ne sais pas si la paperasse pourrait la tuer, mais le déni pourrait certainement la mettre en sérieux danger.

Sar2ah59 a écrit:Jane : « Tu y repenseras à mon enterrement, quand elle m’aura étranglé pour avoir osé lui demandé ça. » dit-il en riant.

Tellement juste et drôle ! Une réplique particulièrement bien vue !

Sar2ah59 a écrit:Jane : « Térésa, tu ne penses pas qu’il serait mieux de couvrir tes arrières ? J’ai un mauvais pressentiment... » dit-il hésitant.

Lisbon : « Pourquoi ? Parce que je ressemble aux victimes et parce que je viens du même lycée ? » Rit-elle

Jane : « Ben…oui ! » dit-il d’un ton sérieux ce qui fit perdre son sourire à Lisbon.

A la fois complètement surréaliste au regard de la situation dans laquelle Lisbon se trouve mais tellement réaliste au regard de sa personnalité ! Jane inquiet, à la fois je trouve ça touchant....et à la fois je n'aime pas car il s'inquiète rarement sans raison....

Sar2ah59 a écrit:Lisbon se figea, elle avait elle-même suivit ce cours. Mais elle se forçait de réfuter l’hypothèse selon laquelle elle était en danger, il y avait 25 élèves dans ce module, dont 13 filles.

C'est bien le problème, elle se force de réfuter une hypothèse contre toute rationalité ! On passe de une chance sur mille (qui était déjà une hypothèse optimiste) à une chance sur treize....

Sar2ah59 a écrit:Jane : « Tu m’agaces ! De toute façon, ça ne sert à rien de discuter, tu as toujours raison ! » Dit-il en quittant le bureau, énervé au plus haut point.

Mais, mais, mais....! Jane, une dispute saine reste centrée sur son vrai objet, c'est quoi ce "tu as toujours raison !" Rolling Eyes Oui, je sais, une preuve de sa profonde inquiétude...mais quand même...

Sar2ah59 a écrit:
« Je lui avais dit, je lui avais dit »[/i] répétait-il sans cesse en hurlant plus fort à chaque fois.

(....)

Jane : « Je lui avais dit ! » répéta t-il.

(...)

Jane : « Lisbon, elle…un coup de feu… Oh c'est pas vrai » souffla t-il difficilement se laissant déborder par ses émotions.

J'aime beaucoup la façon dont tu as rendu la réaction de choc de Jane, qui tourne en boucle ce "Je lui avais dit" ('jolie' façon d'essayer de garder du contrôle sur une situation qui lui échappe complètement) et est incapable de faire une phrase complète....très bien vu !

Sar2ah59 a écrit:Jane : « Et si…si elle était… » Les mots moururent sur ses lèvres, il perdait tous ses moyens quand il s’agissait de sa Lisbon.

J'adore ce passage ! J'adore le fait que ces mots qui meurent sur ses lèves, ces mots indicibles car impensables, soient justement l'éventualité de la mort de Lisbon. Je trouve ça très, très bien écrit !

Sar2ah59 a écrit:Jane : « Oh non, pas encore... » Souffla t-il au bord des larmes.

Bon, tu te doutes bien que tu peux pas nous laisser comme ça !
Mon Dieu, il nous faut des réponses....
"Pas encore"....ça suppose quelque chose qu'il ou elle a déjà vécu. Je ne pense pas que tu aies choisi la voie :rj: car cette certitude de Jane supposerait qu'il y ait un corps et je ne pense pas que tu tuerais Lisbon au second ou troisième chapitre. Ou alors c'est une vision plus générique de "perdre la femme que j'aime".
Que découvre Jane ? Quelles conclusions en tire-t-il ? Quelles pistes s'ouvrent à lui ?

En résumé : super chapitre ! L'intrigue est pleinement lancée, le suspens très présent et....on veut la suite ! hysteriq hysteriq hysteriq hysteriq
avatar
Jane Doe
Agent au CBI
Agent au CBI

Féminin Personnage préféré : Teresa Lisbon ♥

https://www.fanfiction.net/u/4364808/Jane-Doe51

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never let you down. ^

Message  Jisboncrazylovementalist le Mar 9 Avr 2013 - 19:58

Jane Doe a écrit:Hé bien....quel chapitre ! L'intensité dramatique monte d'un cran, progressivement tout au long du chapitre avec les révélations sur les liens unissant les victimes et s'achève sur un suspens des plus prenants !

Avant tout ça, tu nous offres quelques moments de répit bienvenus, avec la scène de Lisbon et Jane chez eux....tellement mignons et drôles ! On ne s'en lasse pas !

Sar2ah59 a écrit:
Jane : « Térésa, l’élégance est une attitude, ça s’entretient ! » dit-il faussement vexé.

Excellent ! J'imagine trop, trop ça ! lol1

L'enquête progresse, mais les nouvelles sont loin d'être rassurantes pour Lisbon. La quarantaine, brune, les yeux verts, ayant fréquenté non seulement le même lycée qu'elle mais aussi le même cours de criminologie dont l'audience était plus limitée....il y a de quoi être inquiet, tout de même. Sauf quand on s'appelle Lisbon Rolling Eyes Alors je ne sais pas si la paperasse pourrait la tuer, mais le déni pourrait certainement la mettre en sérieux danger.

Sar2ah59 a écrit:Jane : « Tu y repenseras à mon enterrement, quand elle m’aura étranglé pour avoir osé lui demandé ça. » dit-il en riant.

Tellement juste et drôle ! Une réplique particulièrement bien vue !

Sar2ah59 a écrit:Jane : « Térésa, tu ne penses pas qu’il serait mieux de couvrir tes arrières ? J’ai un mauvais pressentiment... » dit-il hésitant.

Lisbon : « Pourquoi ? Parce que je ressemble aux victimes et parce que je viens du même lycée ? » Rit-elle

Jane : « Ben…oui ! » dit-il d’un ton sérieux ce qui fit perdre son sourire à Lisbon.

A la fois complètement surréaliste au regard de la situation dans laquelle Lisbon se trouve mais tellement réaliste au regard de sa personnalité ! Jane inquiet, à la fois je trouve ça touchant....et à la fois je n'aime pas car il s'inquiète rarement sans raison....

Sar2ah59 a écrit:Lisbon se figea, elle avait elle-même suivit ce cours. Mais elle se forçait de réfuter l’hypothèse selon laquelle elle était en danger, il y avait 25 élèves dans ce module, dont 13 filles.

C'est bien le problème, elle se force de réfuter une hypothèse contre toute rationalité ! On passe de une chance sur mille (qui était déjà une hypothèse optimiste) à une chance sur treize....

Sar2ah59 a écrit:Jane : « Tu m’agaces ! De toute façon, ça ne sert à rien de discuter, tu as toujours raison ! » Dit-il en quittant le bureau, énervé au plus haut point.

Mais, mais, mais....! Jane, une dispute saine reste centrée sur son vrai objet, c'est quoi ce "tu as toujours raison !" Rolling Eyes Oui, je sais, une preuve de sa profonde inquiétude...mais quand même...

Sar2ah59 a écrit:
« Je lui avais dit, je lui avais dit »[/i] répétait-il sans cesse en hurlant plus fort à chaque fois.

(....)

Jane : « Je lui avais dit ! » répéta t-il.

(...)

Jane : « Lisbon, elle…un coup de feu… Oh c'est pas vrai » souffla t-il difficilement se laissant déborder par ses émotions.

J'aime beaucoup la façon dont tu as rendu la réaction de choc de Jane, qui tourne en boucle ce "Je lui avais dit" ('jolie' façon d'essayer de garder du contrôle sur une situation qui lui échappe complètement) et est incapable de faire une phrase complète....très bien vu !

Sar2ah59 a écrit:Jane : « Et si…si elle était… » Les mots moururent sur ses lèvres, il perdait tous ses moyens quand il s’agissait de sa Lisbon.

J'adore ce passage ! J'adore le fait que ces mots qui meurent sur ses lèves, ces mots indicibles car impensables, soient justement l'éventualité de la mort de Lisbon. Je trouve ça très, très bien écrit !

Sar2ah59 a écrit:Jane : « Oh non, pas encore... » Souffla t-il au bord des larmes.

Bon, tu te doutes bien que tu peux pas nous laisser comme ça !
Mon Dieu, il nous faut des réponses....
"Pas encore"....ça suppose quelque chose qu'il ou elle a déjà vécu. Je ne pense pas que tu aies choisi la voie :rj: car cette certitude de Jane supposerait qu'il y ait un corps et je ne pense pas que tu tuerais Lisbon au second ou troisième chapitre. Ou alors c'est une vision plus générique de "perdre la femme que j'aime".
Que découvre Jane ? Quelles conclusions en tire-t-il ? Quelles pistes s'ouvrent à lui ?

En résumé : super chapitre ! L'intrigue est pleinement lancée, le suspens très présent et....on veut la suite ! hysteriq hysteriq hysteriq hysteriq

je crois que Jane DOe a tout dit! je rajoute juste une chose!!!!! VLSSSSSSSS!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


:kiss_kisbon:
avatar
Jisboncrazylovementalist
Gardien du parking
Gardien du parking

Féminin Personnage préféré : Lisbon&Jane
Loisirs : Rever du jisbon
Localisation : Sur une plage de Sacramento dans les bras de Patrick Jane...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never let you down. ^

Message  Teresa Lisbon le Mar 9 Avr 2013 - 20:22

Ce chapitre me stresse au plus au point et m'inquiéte également beaucoup...
Le stopper comme ça... grrr3 J'espère qu'il n'est rien arrivé à Tessa...
avatar
Teresa Lisbon
Stagiaire au CBI
Stagiaire au CBI

Féminin Personnage préféré : Ma Lis' , si magistralement interprêtée par ma sublissisme Roby!
Loisirs : écrire, lire, regarder Castle et Mentalist, rêver du Jisbon...
Localisation : Sur une scène de crime avec l'Agent Spécial Lisbon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never let you down. ^

Message  Ju3993 le Mar 9 Avr 2013 - 21:45

coucou calin

Désolée de ne pas avoir commenter le chapitre 1 (petit manque de temps) J'adore ta fic' bravo amen

pour le chapitre 2 Jane Doe a tout dit. il est vraiment génial

j'attends la suite avec grande impatience
avatar
Ju3993
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Patrick Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never let you down. ^

Message  Jane Addict le Mer 10 Avr 2013 - 16:20

Spoiler:
Remerciements :
Jane Doe: J'aime toujours autant tes commentaires, toujours si explicites et plaisants :roll2: Je précise que la phrase "L'élégance est une attitude" est une citation de Simon angel Non je n'ai pas choisis la voie de :rj:, trop sensible :roll2: J'espère que ça ne te décevras pas ! calin
Jisboncrazylovementalist : Merci de ton commentaire, j'espère que la suite te plairas ! calin
Lisbon : L'art du suspens red_smile J'espère que la suite te plaira bisou
Ju : Je t'en prie, je comprend tout à fait le manque de temps je t'assure ! Merci de prendre le temps de lire et commenter ma fic calin

Merci à tous les autres qui lisent ma fic merci

Voilà le chapitre 3 auquel j'associe une musique que ma brillamment proposé ma chère Jane Doe et qui m'a inspiré la moitié de ce chapitre... red_smile (La musique). J'espère que la suite vous plaira les amies Rolling Eyes

Bonne lecture; study

***

Chapitre 3

Jane entra dans la maison et les larmes qui retenaient depuis le début coulèrent. Sur le sol s’étendait une énorme auréole de sang.

Il s’agenouilla, se forçant de ne pas rendre le contenu de son estomac. Il sentit une main se posait sur son épaule.

Rigbsy : « Et vieux, c’est peut être pas son sang, peut être qu’elle a tiré sur son agresseur, elle a de bon réflexes tu sais… » Dit-il tentant de le rassurer et de se rassurer lui-même par la même occasion.

Jane ne répondit pas. Il se redressa et son regard fut attiré par un objet brillant au milieu de la tâche de sang. Il s’abaissa et là, il ne put s’empêcher de lâcher un cri de stupéfaction.

Jane : « Sa…Sa croix… » Souffla t-il en caressant l’objet dans ses mains.

Cho : « Et merde ! Rigsby, prends un échantillon de sang on va le donner au labo pour le faire analyser. » Dit-il.

Jane soupira et remarqua à l’autre bout de la pièce un cadre, tombé à terre et brisant par la même occasion le verre protecteur.

Il se dirigea dans sa direction et s’abaissa et prit le cadre dans ses mains et sourit face à la photo qui y était installé. C’était une photo de eux deux prise lors d’une sortie avec les membres de l’équipe. (Photo en spoilers)

Spoiler:

Cho le tira de ses pensées.

Cho : « On la retrouvera vivante vieux. » dit-il en resserrant sa prise sur l’épaule de Jane.

Jane : « Je lui avais dit de faire attention, j’aurais du m’en douter Cho, j’aurais du être là pour la protéger comme je lui avais promis et maintenant...Maintenant elle se vide de son sang, quelque part. » souffla t-il en secouant la tête de droite à gauche.

Cho : « Et vous seriez mort tous les deux » conclu t-il.

Jane : « Si elle meurt, je ne me le pardonnerais pas. Je ne peux pas…Je ne veux pas revivre ça une seconde fois Cho… » Soupira t-il au bord des larmes.

Cho : « Arrêtes de culpabiliser Jane, tu n’y es pour rien. » dit-il tentant de le calmer un peu.

Jane le regarda les yeux embués de larme, il soupira et reposa la photo sur son meuble d’origine. Il regarda une dernière fois la mare de sang sur le sol puis le visage de sa compagne sur la photo et quitta la maison.

***


Lisbon reprit connaissance avec une douleur fulgurante dans la jambe, elle avait été touchée à la cuisse. Elle se mordit la lèvre, se forçant de ne pas hurler de douleur.

Elle regarda autour d’elle et vit qu’elle se trouvait dans une pièce équipée simplement d’un lit et d’un lavabo, une prison. Elle porta instinctivement sa main à sa croix mais elle ne la trouva pas. Elle soupira, et ses pensées s’envolèrent vers son amant, Jane. Elle se mit à penser à ce qu’il avait du ressentir un an plus tôt en se réveillant de la même manière.

Jane, il avait encore une fois vu juste elle était sure que s’il était là il lui aurait fait remarquer : « Et voilà, je te l’avais dis ! » Il était tellement agaçant mais à la fois, elle l’aimait tellement. Elle avait tellement souffert de sa disparition l’année dernière, qu’elle ne put qu’imaginer ce qu’il devait ressentir en ce moment.

La porte de la pièce s’ouvrit avec fracas et un homme entra. Il la souleva et l’attacha aux barreaux du lit, mains liées et bandeau couvrant sa bouche. Il lui caressa la joue et repartit aussi vite.

Elle n’avait même pas la force de répliquer, elle perdait de plus en plus de sang et elle se sentait plus faible de minutes en minutes.

Elle se souvint soudainement d’une phrase que Jane lui avait dit plusieurs mois auparavant : « Térésa, il faut que tu saches que quoiqu’il arrive, je serais toujours à tes côtés, dans les bons et les mauvais moments et si un jour pour je ne sais qu’elle raison je ne suis pas à tes côtés dans une situation difficile, je serais toujours là même par la pensée, je ne te laisserais jamais tombé. Jamais Térésa. Crois moi, n’oublies jamais ça, c’est ce qui ma permis de tenir le coup, de ne pas abandonner. »

Elle s’endormit avec pour image le visage de son séduisant consultant, priant pour l’acuité de Jane fasse effet et qu’il la retrouve au plus vite.

***


Jane était allongé dans son canapé, les yeux dans le vague. Il se rappelait les conditions de son enlèvement. La peur qu’il avait ressentit en se réveillant sur une chaise métallique, les tortures morales et physiques. A cette pensée il eut un frisson et ne put s’empêcher de s’imaginer le pire. Il ne savait même pas si Lisbon était encore en vie, ou bien si elle était seulement blessée.

Il se redressa et soupira bruyamment en se frottant les yeux, signe qu’il était plus que tracassé et fatigué.

Cho : « Jane, tu devrais rentrer. » dit-il comme un conseil.

Jane : « Je…je ne peux pas rentrer en sachant qu’elle…qu’elle ne rentrera pas. Je ne peux pas Cho… Rentrer et tomber encore et encore sur cette tâche sur le sol, non…» dit-il en réprimant ses sanglots.

Il se leva et se dirigea vers le bureau de Lisbon en s’y enfermant, sous les regards compatissants de ses coéquipiers. Il avait besoin de tranquillité, de réfléchir. Il avait juste besoin d’être seul.

Il sortit deux heures plus tard du bureau et tomba sur ses coéquipiers qui regardaient une feuille en murmurant des mots inaudibles pour Jane compte tenu de la distance qui les séparaient, il se rapprocha discrètement.

Van Pelt : « On ne peut pas faire ça, vous avez vu dans quel état il est ? ça risque de l'achever ! » dit-elle doucement.

Jane : « Me dire quoi ? » dit-il en plantant son regard perçant dans celui de la jeune rousse. Il essaya d’apercevoir les papiers qu’ils avaient en main mais en vain.

Rigsby : « Jane… » Tenta t-il

Jane : « Ces papiers que vous tenaient sont les résultats de l’analyse de sang je me trompe ? » dit-il en les dévisageant. Cho tenta d’ouvrir la bouche pour parler mais Jane l’en empêcha.

Jane : « Et le sang est celui de Té..Lisbon. » Affirma t-il.

Les 3 agents acquiescèrent et Jane soupira. Il se retourna et prit d’un accès de colère donna un violent coup de poing dans le mur. Il s’était fait affreusement mal mais le cacha du mieux qu’il put.

Il repartit en direction du bureau de Lisbon et claqua la porte violemment.

Les 3 collègues se regardèrent interloqués sous cet accès de violence.

Jane n’était pas quelqu’un qui montrait ses émotions explicitement ou se montrait violent, mais lorsqu’il s’agissait de l’un de ses proches, il devenait incontrôlable et démesurément irrationnel et ça, ses amis le savaient. Ils le savaient capable du pire, surtout lorsqu’il s’agissait de Lisbon. Ils allaient donc devoir le surveiller minutieusement.

***

Dans le bureau, Jane était assis sur le canapé, penché en avant les mains croisés dans le vide.
Il avait le regard dans le vague, il se torturait l’esprit. Ses souvenirs de son enlèvement lui revinrent en bloc encore et encore. Les électrochocs, les coups.

Il se rappela les paroles qu’elle lui avait dit lors de son coma, ses paroles qu’il n’avait jamais pu oublier.

« Nous…nous sommes une équipe, depuis que Minelli t’a affecté à notre équipe, à moi, tu es mon partenaire, je ne peux pas fonctionner sans toi, tu ne peux pas nous quitter…me quitter »

« Ne me laisses pas… »

Il soupira. Comment allait-il s’en sortir s’ils ne la retrouvaient pas vivante ? Il ne survivrait pas tout simplement. Elle était la seule qui le maintenait en vie, c’était son oxygène, elle lui était essentielle.

Il repensa soudainement à la tâche de sang sur le sol de son salon. Autant de sang venant d’une seule personne, ça ne pouvait être que fatal.

Il frissonna et essuya d’un revers de la main la larme solitaire qui coulée le long de sa joue.

Il devait se reprendre. Il se leva et déboula dans l’open space.

Jane : « Van Pelt, Recherches dans les archives du lycée et sort moi la liste de tous les élèves du cours de criminologie ainsi que le nom du prof, le meurtrier est forcément l’un deux. » conclu t-il.

Van Pelt : « Oui attends. ».

Quelques minutes plus tard, Van Pelt lui tendit la liste mais il fut coupé dans son analyse par une sonnerie de téléphone, celui de Cho.

Cho : « Cho…très bien. » dit-il avant de raccrocher.

Jane lui lança un regard interrogatif suivit du reste de l’équipe.

Cho : « Un corps a été retrouvé sur le bord d’un lac dans la forêt. Une femme brune aux yeux verts, de taille moyenne et proche de la quarantaine. »

A l’entente de ses mots, tous se retournèrent en direction de Jane.

Il regardait Cho, les yeux grands ouvert et bouche bée. Il vacillait, il avait du mal à tenir sur ses jambes. « Lisbon… » Souffla t-il avant de s’écrouler sur le sol, conséquence de sa lourde surcharge émotionnelle.

Il se releva avec du mal quelques minutes plus tard et partit avec ses coéquipiers en direction de la scène du crime.

Ils arrivèrent et furent accueillis par le shérif.

Cho : « Vous avez l’identité de la victime ? » demanda t-il au shérif.

Shérif : « Non, on vous attendez pour appeler la légiste. » dit-il « Le corps est là bas. » dit-il en désignant le bord du lac.

Jane s’avança hésitant et anxieux vers le cadavre de la victime. A chaque pas qu’il faisait, son cœur menaçait de sortir de sa poitrine, sa respiration était saccadée et il avait du mal à respirer correctement.

Il s’agenouilla devant le cadavre qui était positionné dos à lui et lorsqu’il le retourna, son visage se figea.

TBC ! Arrow


http://the-mentalist.frenchboard.com/t3077p15-never-let-you-down#265624


Dernière édition par Sar2ah59 le Jeu 11 Avr 2013 - 14:40, édité 2 fois
avatar
Jane Addict
Stagiaire au CBI
Stagiaire au CBI

Féminin Personnage préféré : Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never let you down. ^

Message  Riza17200 le Mer 10 Avr 2013 - 16:24

Mon dieu, mais qu'est-ce que tu nous prépare xD
J'aime beaucoup ce chapitre, la détresse de Jane face à l'enlèvement de Lisbon, la fin... :shocked:
C'est pas Lisbon, c'pas possible...c'pas possible... content
J'aime toujours autant, vivement la suite ! calin hourrah hourrah
avatar
Riza17200
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Jane
Loisirs : Lire/écrire/dessiner
Localisation : Woodbury

http://evajarriault.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never let you down. ^

Message  Ju3993 le Mer 10 Avr 2013 - 18:14

coucou calin

affraid mais tu es une vraie sadique toi demon

franchement super super chapitre. amen

A chaque pas qu’il faisait, son cœur menaçait de sortir de sa poitrine, sa respiration était saccadée et il avait du mal à respirer correctement.
Je ressentais exactement la même chose que lui. J'espère vraiment que ce n'est pas Lisbon.

VLS
avatar
Ju3993
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Patrick Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never let you down. ^

Message  Jane Doe le Mer 10 Avr 2013 - 21:13

Wow ! Quel chapitre ! Tu m'as encore mis le coeur en vrac et les émotions à fleur de peau...

Bon, je me doutais que nos enquêteurs n'allaient pas trouver le corps de Lisbon dans la maison. En la tuant si tôt, c'est un peu ton histoire que tu tuerais. En revanche, la flaque de sang est terrible, par toute l'incertitude qu'elle induit pour Jane et l'équipe.
Et la croix...ça m'a vrillé le coeur d'imaginer Lisbon démunie, seule, sans le réconfort de sa croix triste3

Inclure la photo dans ton OS (et quelle photo ! Je la trouve très belle) est une super idée. Ce rappel des jours heureux est poignant, alors qu'ils s'achèvent dans le bris du cadre.

Le sentiment de culpabilité de Jane est triste3 , alors les pensées de Lisbon sont les bienvenues. Les premières, tournées vers Jane, m'ont particulièrement touchée....j'y ai vu une forme de légéreté malgré la noirceur de la situation :

Sar2ah59 a écrit:
Jane, il avait encore une fois vu juste elle était sure que s’il était là il lui aurait fait remarquer : « Et voilà, je te l’avais dis ! » Il était tellement agaçant mais à la fois, elle l’aimait tellement.

Il y a dans ces mots un sens de l'évidence que je trouve très beau.

Sar2ah59 a écrit:Elle se souvint soudainement d’une phrase que Jane lui avait dit plusieurs mois auparavant : « Térésa, il faut que tu saches que quoiqu’il arrive, je serais toujours à tes côtés, dans les bons et les mauvais moments et si un jour pour je ne sais qu’elle raison je ne suis pas à tes côtés dans une situation difficile, je serais toujours là même par la pensée, je ne te laisserais jamais tombé. Jamais Térésa. Crois moi, n’oublies jamais ça, c’est ce qui ma permis de tenir le coup, de ne pas abandonner. »

triste3 triste3 triste3
C'est beau, c'est triste, c'est beau et c'est beau ! Et j'imagine que ces mots vont permettre à Lisbon de ne pas abandonner, pourvu que son corps tienne le coup.

Sar2ah59 a écrit:Jane : « Je…je ne peux pas rentrer en sachant qu’elle…qu’elle ne rentrera pas.

A nouveau, mon coeur s'est serré... triste3

J'ai repris espoir en voyant Jane se lancer dans l'enquête....avant de retenir mon souffle sur la scène de crime....une nouvelle victime a été retrouvée. Qui est-elle ? Et s'il ne s'agit pas de Lisbon (j'ai envie de rester optimiste), qu'a-t-elle de spécial ? Cette caresse sur la joue de Lisbon témoigne-t-elle d'un lien particulier avec le tueur ? Pourquoi la maintenir en captivité et ne pas la tuer comme les autres victimes ?
Que Jane va-t-il découvrir ? Comment cette découverte va l'affecter ? Comment l'équipe fait-elle face sans leur teamleader ?

Tu l'auras compris : l'impatience est plus que jamais de mise après ce chapitre ! hysteriq hysteriq hysteriq
avatar
Jane Doe
Agent au CBI
Agent au CBI

Féminin Personnage préféré : Teresa Lisbon ♥

https://www.fanfiction.net/u/4364808/Jane-Doe51

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never let you down. ^

Message  Jane Addict le Jeu 11 Avr 2013 - 14:26

Spoiler:
Remerciements :
Riza : Ce chapitre apportera les réponses à tes questions, siffle j’espère qu’il te plaira bisou calin
Ju : Hmhm sadique dans l’âme, demon j’espère que ce chapitre te plaira calin
Jane doe : Bon euh, comme d’habitude que dire à un commentaire pareil ? Oui la photo est une photo que j’aime beaucoup, Jane est comment dire ? ENVOUTANT vapes Bref, je m'égare, je vais tenter de répondre tes réponses avec ce chapitre, j’espère que tu n’en seras pas déçu hein bisou bisou

Voilà pour vous le chapitre 4, un peu plus court mais j'espère que ça ne vous gênera pas ! Rolling Eyes Bonne lecture study

Musique à ajouter à votre lecture Very Happy (https://www.youtube.com/watch?v=O1-4u9W-bns)

***

Chapitre 4


Jane s’avança hésitant et anxieux vers le cadavre de la victime. A chaque pas qu’il faisait, son cœur menaçait de sortir de sa poitrine, sa respiration était saccadée et il avait du mal à respirer correctement.

Il s’agenouilla devant le cadavre qui était positionné dos à lui et lorsqu’il le retourna, son visage se figea


Il baissa la tête et la secoua de droite à gauche. Il sentit la présence de Cho derrière lui, il tourna le visage et remarqua son regard qui lui demandait silencieusement des explications.

Jane : « Ce n’est pas elle » souffla t-il partagé entre le soulagement que Lisbon ne soit pas couchée là, et le dégoût d’avoir retrouvé un corps.

Il se releva et fit face au lac qui s’étendait devant lui. « Où es tu Lisbon… » souffla t-il.

Il soupira et repartit en direction de ses collègues qui discutaient avec le shérif.

Cho : « Qui est la victime ? » demanda t-il

Shérif : « D’après la légiste, il s’agirait de Térésa Edwards. » à l’entente du nom de la victime Jane se raidit. « elle travaillait au palais de justice de Sacramento » termina t-il.

Jane : « Où est la légiste ? » demanda t-il les mains dans les poches.

Légiste : « Je suis là » intervint-elle, s’attirant les regards des agents et du consultant. « Docteur Stevens, bonjour »

Cho : « Que pouvez vous nous dire sur les différentes victimes dont vous vous êtes occupées ? » demanda t-il.

Légiste : « Et bien, comme à chaque fois, les victimes sont séquestrées pendant plusieurs jours. Elles ont toutes souffert de malnutrition, de déshydratation et… » Mais elle fut coupé par Jane dont la patience commençait à approcher de sa limite.

Jane : « Et ? » dit-il en gesticulant.

Légiste : « Et elles ont toutes étaient violées » termina t-elle.

A cette conclusion, Cho, Rigsby et Van Pelt regardèrent Jane, qui, sous le choc de cette révélation écarquilla les yeux.

Il devint pâle et tremblant, Rigsby s’approcha doucement de lui mais avant qu’il ne puisse poser la main sur son épaule, Jane se précipita derrière un arbre pour vider le contenu de son estomac.

Il resta assis plusieurs minutes jusqu'à que Cho ne vienne le rejoindre.

Cho : « Jane, on y va » dit-il en cachant l’inquiétude qu’il éprouvait pour son collègue.

Jane acquiesça et se leva pour repartir en direction des bureaux du CBI.

Bureaux du CBI :

En arrivant, Il rentra dans le bureau de Lisbon, et s’asseya à sa place, sur son siège de bureau. Il balaya la pièce du regard et remarqua un cadre sur son bureau, une photo de lui. Il sourit.

Il plongea ses mains dans les poches de son pantalon et en sortit la croix de Lisbon. Il joua avec l’objet entre ses doigts et soupira. « Si vous existez vraiment, si il y a vraiment un Dieu quelque part, aidez moi… » Souffla t-il

***

Lisbon était toujours attachée, les yeux bandés sur ce lit terriblement inconfortable.

Elle avait terriblement faim et soif, elle avait terriblement peur de mourir, ici dans cette pièce miteuse. Elle se demandait qui pourrait lui en vouloir à elle, elle essaya de se remémorer toutes les personnes qui étaient à ce cours avec elle, mais en vain, ça faisait 20 ans qu’elle avait suivit ce cours impossible de se souvenir de toutes les personnes. Si, elle connaissait une seule personne capable d’une telle prouesse, mais cette personne n’était pas là en ce moment.

Elle fut sortit de ses pensées par un bruit de porte.

Homme : « Térésa Lisbon, ça fait si longtemps ! » dit-il « Tu es toujours aussi jolie à ce que je vois » dit-il sensuellement.

Lisbon essaya d’articuler quelques chose mais le bandeau qui couvrait sa bouche l’en empêcher. L’homme lui enleva.

Lisbon : « Qui êtes vous ? » demanda t-elle tentant tant bien que mal de reconnaître le visage de l’homme qui se tenait dans l’obscurité.

Homme : « Allons, rappelles toi Térésa, nos années lycées, les meilleures n’est-ce pas ? » dit-il en riant

Lisbon : « Tout est relatif. » rétorqua t-elle.

Homme : « Tu ne te souviens donc pas de moi Tess ? » lui dit-il en s’approchant d’elle, dévoila par la même occasion son visage.

Lisbon ouvrit grand les yeux et resta bouche bée. « Mark ?!! » dit-elle visiblement très étonnée.

Mark : « Et oui Térésa, c’est moi, tu m’as brisé comme toutes les autres, et maintenant tu vas payer » dit-il en s’approchant d’elle. « Tu es armé ? » demanda t-il

Lisbon : « Non, sinon tu serais déjà mort. » dit-elle en lui lançant un regard noir.

Mark s’approcha d’elle et commença à la fouiller, laissant ses mains s’attardées sur son corps. Il sortit son portefeuille et l’ouvrit, tombant directement sur la photo de Jane qu’elle gardait toujours sur elle, elle avait prit cette photo de lui par surprise. (Allez, juste pour le plaisir angel )

Spoiler:

Mark : « C’est qui ? » demanda t-il énervé « C’est ton mec c’est ça ! » cria t-il

Lisbon : « Non, c’est mon frère. » tenta t-elle. Elle se traita mentalement d'idiote pour avoir trouver cette excuse stupide, elle savait pertinemment qu’il n’y croirait pas étant donné qu’elle était brune aux yeux verts et lui blond aux yeux bleus, mais elle tenta le tout pour le tout pour ne pas qu’il puisse s’en prendre à lui.

Mark : « Pas très crédible, mais bon, ne t’inquiètes pas je vais allez lui rendre une petite visite à ton « frère » » dit-il en mimant les guillemets.

Lisbon : « Non, non laisses le il n’a rien à voir là dedans ! » dit-elle « Et en quoi je t’ai brisé au fait ? Tu m’excuseras mais ça ne m’a pas marqué
suffisamment pour que je m’en souvienne. »
Dit-elle en lui lançant un regard moqueur.

Mark : « Tu le sauras bien assez tôt, je tacherais de te le rappeler Térésa, tu n’es pas comme les autres, vois tu, tu es celle qui m’a fait le plus de mal et donc, tu auras un petit traitement de faveur » dit-il en lui déposant un baiser forcé sur ses lèvres, ce qui eut pour effet de dégoûter Lisbon.

Il remit le bandeau sur sa bouche et quitta la pièce.

Lisbon se recroquevilla comme elle put et tenta d’oublier le goût infâme du baiser que lui avait donné son ravisseur, elle s’imagina alors les lèvres douces et sucrées de son amant.

***

Jane était assis sur son divan, réfléchissant encore et encore. Les paroles de la légiste tournaient en boucle dans son esprit. « Violées », « Malnutrition », « Déshydratation ». Il devenait fou, l'amour qu'il portait à Lisbon et son inquiétude l'empêchait de réfléchir correctement. Il allait devoir se ressaisir.

Il frissonna et se leva pour rejoindre ses collègues.

Jane : « La nouvelle victime faisait partie du cours aussi ? » dit-il

Van pelt qui tenait la liste des élèves entre les mains, acquiesça. Il prit la liste et repartit vers son divan.

Il y avait trop de noms sur cette liste, s’ils les vérifiaient un par un, il serait trop tard.

Jane : « Ton instinct, fait marché ton instinct ! » souffla t-il pour lui-même.

Il écarta tout les noms de femmes. Il balaya la liste du regard et soupira bruyamment.

Un homme fit son entrée dans l’open space ce qui attira le regard de Jane. Il se leva et partit dans sa direction.

Jane : « Je peux vous aider ? » demanda t-il.

L’homme le dévisagea et détailla les traits de son visage, un sourire naquit sur ses lèvres. Jane était intrigué par cet homme qui le fixé.

Jane : « Vous êtes ? » demanda t-il

Homme : « Euh…Je suis John, John Smith » dit-il hésitant, ce que ne manqua pas Jane.

Jane : « John Smith ? Vous êtes monsieur tout le monde. » Dit-il en souriant. L’homme fronça les sourcils. « Ben oui, Smith est un nom très commun dans notre pays. Enfin bref, que voulez vous ? » Demanda t-il.

Smith : « Je cherche Térésa Lisbon » dit-il en souriant, ce qui eut pour effet d’énervé un tant soit peu Jane.

Jane : « Elle est absente pour le moment. Qui êtes vous ? » Demanda t-il sentant la nervosité grimpait en flèche.

Smith : « Oh, juste un vieil ami, dites lui que je repasserais la voir et vous qui êtes vous ? » dit-il en gardant ce sourire béant sur son visage.

Jane : « Oh, juste un vieil ami. Oui, c’est ça je n’y manquerais pas » dit-il en regardant l’homme se dirigeait vers l’ascenseur.

Il se redirigea vers l’open space sous les regards interrogatifs de ses collègues.

Rigsby : « Qui c’était ? » demanda t-il, la bouche pleine.

Jane : « Monsieur tout le monde. » dit-il en jetant un regard vers l’ascenseur. « Van Pelt, tu peux faire une recherche sur un certain John Smith » demanda t-il

Van Pelt : « Oui d’accord, mais qui est-ce ? » demanda t-elle

Jane : « J’ai juste une mauvaise impression rien de plus. » dit-il, ce qui suffit à ses collègues qui avaient appris à se fier à ses impressions. « Je reviens, je rentre me changer » dit-il en partant, la tête baissée.


Il arriva à son domicile et y entra sans grand enthousiasme.

A son entrée, son regard se figea sur la tâche de sang sur le sol du salon, son sang à elle.

Il monta à l’étage et entra dans sa chambre, le t-shirt de Lisbon se trouvait toujours sur leur lit, elle n’était pas très ordonnée mais il aimait ça.

Il prit le t-shirt entre ses mains et huma son odeur. Ce parfum qu’il aimait tant.
Il soupira et prit la direction de la salle de bain et entra dans la douche.

Il se délassa à la sensation de l’eau chaude sur sa peau, et, débordé par l’émotion il laissa les larmes couler sur ses joues. Il ne montrait pas ses émotions en public, mais lorsqu'il était seul il se laissait aller, elle lui manquait terriblement.

Il n’entendit pas le bruit de sa porte d’entrée s’ouvrir et se refermer aussitôt.

Il descendit 20 minutes plus tard, les yeux rougis et des cernes sous les yeux. Il se dirigea vers la porte dans le but de repartir au CBI mais trébucha sur quelque chose.

Il baissa les yeux au sol et remarqua un objet sur le sol, il connaissait trop bien cet objet, le portefeuille de Lisbon imbibé de sang se trouvait là, sur le sol de son entrée.

Il l'ouvrit et ce qu'il trouva à l'intérieur lui glaça le sang et par la même occasion, des torrents de larmes coulèrent sur ses joues sans qu'il ne puisse les arrêter.

TBC ! Arrow


Chapitre suivant


Dernière édition par Sar2ah59 le Jeu 11 Avr 2013 - 20:38, édité 1 fois
avatar
Jane Addict
Stagiaire au CBI
Stagiaire au CBI

Féminin Personnage préféré : Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never let you down. ^

Message  Riza17200 le Jeu 11 Avr 2013 - 15:18

Très bon chapitre !
Je suis soulagée que la victime ne soit pas Lisbon, même si j'étais sûre que ce n'était pas elle ! xD
L'homme qui s'est présenté au CBI, il aurait pas un rapport avec le ravisseur par hasard ? siffle
Et la photo dans le portefeuille...je mise sur une photo de Lisbon en captivité ! :]
Hâte de lire la suite !
avatar
Riza17200
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Jane
Loisirs : Lire/écrire/dessiner
Localisation : Woodbury

http://evajarriault.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never let you down. ^

Message  Jane Doe le Jeu 11 Avr 2013 - 16:03

Moi, je dis que c'est un chapitre qui en appelle un autre Rolling Eyes . D'une part, parce que c'est comme ça avec les bonnes choses : on ne s'en lasse pas. Et d'autre part, parce qu'effectivement, ce chapitre comporte des débuts de réponse...mais il lève également d'autres questions...lesquelles appellent à leur tour des réponses. Tu vas nous tuer d'inquiétude !!!! Twisted Evil

Tu ne nous ménages vraiment pas ! Le soulagement que la nouvelle victime ne soit pas Lisbon est vite balayé par le fait que les deux femmes portent le même prénom. je t'avouerai m'être crispée à la lecture de l'identité de la victime.

On en sait désormais plus sur le mode opératoire du tueur :

Sar2ah59 a écrit:
Légiste : « Et bien, comme à chaque fois, les victimes sont séquestrées pendant plusieurs jours. Elles ont toutes souffert de malnutrition, de déshydratation et… (....) Et elles ont toutes étaient violées » termina t-elle.

Des informations qui font froid dans le dos...
Je me doute qu'il s'agit là d'une nécessité pour nous donner ces informations mais je m'étonne quand même que nos enquêteurs n'apprennent ça que maintenant alors qu'il ne s'agit pas de la première victime... scratch

Sar2ah59 a écrit:Il plongea ses mains dans les poches de son pantalon et en sortit la croix de Lisbon. Il joua avec l’objet entre ses doigts et soupira. « Si vous existez vraiment, si il y a vraiment un Dieu quelque part, aidez moi… » Souffla t-il

triste3 triste3
J'ai trouvé ce moment très émouvant. D'une part, du fait que Jane conserve sur lui la croix de Lisbon. L'objet auquel elle tient le plus, la chose la plus importante qu'il lui reste d'elle avant de la retrouver, c'est un peu normal...mais ça n'en reste pas moins beau. J'aime l'idée que cette croix qui ne peut plus réconforter et rassurer Lisbon soit un "relais" pour Jane. Un peu de Lisbon avec lui, qui l'aidera peut-être comme la propriétaire de la croix le ferait si elle n'était pas elle-même dans une situation critique. D'autre part, j'ai trouvé très touchants ces quelques mots que Jane adresse à un Dieu auquel il ne croit même pas....

Sar2ah59 a écrit:Mark : « Et oui Térésa, c’est moi, tu m’as brisé comme toutes les autres, et maintenant tu vas payer » dit-il en s’approchant d’elle.

Sérieusement, c'est quoi son problème ? De quelle manière ces jeunes filles l'ont-elles brisé ? Et surtout pourquoi passer à l'acte autant d'années après ? Qu'est-il devenu depuis la fin du lycée ?

Sar2ah59 a écrit:Lisbon : « Non, sinon tu serais déjà mort. » dit-elle en lui lançant un regard noir.

Notre Little Miss Fierce ! J'adore ! :wub:
Et j'ai envie de penser que tant qu'elle aura la force de s'opposer à son agresseur, c'est que la situation est grave mais pas complètement désespérée.

Sar2ah59 a écrit:Mark : « Tu le sauras bien assez tôt, je tacherais de te le rappeler Térésa, tu n’es pas comme les autres, vois tu, tu es celle qui m’a fait le plus de mal et donc, tu auras un petit traitement de faveur » dit-il en lui déposant un baiser forcé sur ses lèvres, ce qui eut pour effet de dégoûter Lisbon.

Il y a donc bien quelque chose. Lisbon est bien "spéciale" par rapport aux autres victimes dans l'esprit dérangé de ce Mark. Reste à savoir en quoi...Et surtout comment il compte se venger. Ce "traitement de faveur " laisse présager des sévices plus importants que pour les autres victimes, mais peut-être aussi une captivité plus longue (et donc un accroissement des probabilités de retrouver Lisbon avant que ce Mark décide d'en finir avec sa vie).

Sar2ah59 a écrit:Jane : « Vous êtes ? » demanda t-il

Homme : « Euh…Je suis John, John Smith » dit-il hésitant, ce que ne manqua pas Jane.

Quel amateurisme ! Ne même pas avoir réfléchi préalablement à une pseudo-identité, hésiter au moment de la décliner et sortir le truc le plus commun qui soit ! Et puis...John, quoi !!!
Et surtout...que croit-il obtenir comme informations ? Parce que, dans l'hypothèse où il s'agit bien de Mark...il n'a strictement rien appris ! Et on ne peut pas vraiment dire qu'il ait réellement essayé de savoir quoi que ce soit....Très étrange !

Jane qui essaie de trouver du réconfort dans l'odeur de Lisbon, c'est aussi :wub: que triste3

Sar2ah59 a écrit:Il baissa les yeux au sol et remarqua un objet sur le sol, il connaissait trop bien cet objet, le portefeuille de Lisbon imbibé de sang se trouvait là, sur le sol de son entrée.

Il l'ouvrit et ce qu'il trouva à l'intérieur lui glaça le sang et par la même occasion, des torrents de larmes coulèrent sur ses joues sans qu'il ne puisse les arrêter.

Comment est-ce que tu peux nous laisser comme ça, complètement pris entre la tristesse et l'angoisse ? Que contient désormais le portefeuille de Lisbon qui puisse effrayer à ce point Jane ?
Cela va-t-il permettre de relancer l'enquête ? Quelle est l'intention de Mark ? Souhaite-t-il faire souffrir Jane ? Pourquoi ?

Oh la la, tellement, tellement de questions !
Vivement la suite ! hysteriq hysteriq hysteriq
avatar
Jane Doe
Agent au CBI
Agent au CBI

Féminin Personnage préféré : Teresa Lisbon ♥

https://www.fanfiction.net/u/4364808/Jane-Doe51

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never let you down. ^

Message  Jane Addict le Jeu 11 Avr 2013 - 20:36

Spoiler:
Remerciements :
Riza : Tu es perspicace ! siffle Voilà la suite, j'espère qu'elle te plaira ! bisou calin
Jane Doe : ahah, tout est dis dans ton commentaires ! red_smile J'espère que cette suite sera à la hauteur de tes attentes bisou calin merci

Et comme je suis dans un bon jour, je vous poste le chapitre suivant ! angel J'espère qu'il vous plaira et que vous ne me tuerez pas à la fin! amen Bonne lecture mes amies study

***

Chapitre 5

Il l'ouvrit et ce qu'il trouva à l'intérieur lui glaça le sang et par la même occasion, des torrents de larmes coulèrent sur ses joues sans qu'il ne puisse les arrêter.

Il avait le regard bloqué sur ce qu’il tenait en main. Une photo. Sur cette photo figurait sa chère et tendre Lisbon, en sous vêtement attachée à un lit en métal, la bouche bandée. Elle avait la tête baissée mais il pouvait apercevoir les larmes qui avaient traçaient des sillons sur ses jolies joues.

Il laissa son regard se perdre sur son visage et malgré ça, il l’a trouvait toujours aussi belle. Son cœur se brisa encore un peu plus quand il aperçut l’énorme auréole de sang qui se trouvait en dessous d’elle, elle était le résultat du sang qui coulait de sa blessure à la cuisse et qui avait été absorbé par le matelas.

Une de ses larmes s’échoua sur la photo.

Il releva les yeux de la photo, prit le portefeuille avec lui et partit en direction du CBI.

Arrivé à destination il prit la direction de l'open space. Ses collègues relevèrent le regard vers lui.

Rigbsy : « Ah te voilà, justement on allait t’ape…. » Mais il fut coupé dans sa lancée en voyant les traces de larmes sur ses joues et l’objet qu’il tenait en main.

Jane posa le portefeuille et la photo sur la table. Van pelt ne put s’empêcher d’émettre un cri d’horreur.

Cho : « T’as eu ça comment ? » demanda t-il, retenant sa colère.

Jane : « C’était sur le sol du salon quand je suis descendu. » dit-il simplement, vide de toute émotion. « Ne cherchez pas d’empreintes là-dessus, vous n’y trouverez rien. » dit-il en prenant la direction de son canapé.

Van Pelt : « Jane, j’ai fais ta recherche sur ce John Smith, mais j’ai eu plus de 40 réponses, j’ai tenté de désépaissir ta liste et il ne m’en reste qu’un. » dit-elle.

Jane : « Et je suppose qu’il se trouve au cimetière de Sacramento » dit-il sans lever le regard.

Van Pelt : « Euh oui, par contre j’ai fais une recherche sur les garçons qui suivaient le cours, j’ai pu dégager 5 noms, tous ont un casier judiciaire pour fraude, vol, et l’un d’eux pour coups et blessures sur une jeune femme. » Dit-elle.

Jane : « Fais voir. » dit-il en prenant la liste. « Johan Steven, Wayne Roberts, Steeve Cleveland, James Carter et Mark Waren. » Lit-il à haute voix. « C’est lequel pour coups et blessures ? » demanda t-il à Van Pelt.

Van Pelt : « Euh…Mark Waren » dit-elle.

Jane : « Hum…Il faut qu’on les fasse un par un. » proposa t-il.

Cho : « Oui. Jane tu viens avec moi voir Steven et Roberts, Rigsby et Van pelt occupez vous des 3 autres » dit-il.

Les agents acquiescèrent et prirent chacun une direction différente.

***

Lisbon était toujours attachée à ce lit, ses bras la faisaient atrocement souffrir, ainsi que sa blessure à la cuisse.

Mark entra dans la pièce et se dirigea vers elle. « Alors Térésa, tu te souviens » demanda t-il en s’approchant dangereusement.

Lisbon : « Je devrais me souvenir de quoi ? » demanda t-elle

Mark : « Tu m’as brisé Térésa, j’étais tellement amoureux de toi et tu m’as rejeté » dit-il tentant de garder son calme.

Lisbon pouffa de rire. « En même temps, même une désespérée ne voudrais pas de toi ! » lui cracha t-elle au visage.

Mark s’approcha d’elle et prit d’une rage folle il lui envoya un coup dans le visage, le coup fut si brutal que la tête de Lisbon partit en arrière et se cogna dans le mur. Le sang coulait de sa lèvre fendue sous le choc.

Mark : « Attention à ce que tu dis, tu n’oublieras pas que j’ai le pouvoir ici, pas toi. » dit-il

Lisbon le regarda mais ne répondit pas.

Mark : « Au fait, il est mignon ton « frère ». Ça me fais presque culpabiliser de devoir m’occuper de lui » dit-il en haussant les épaules.

Lisbon releva la tête brusquement lorsqu’il mentionna Jane. Il avait été le voir. Pour en rajouter une couche, il continua.

Mark : « Il avait l’air un peu triste tout de même, il m’aurait presque fait pitié avec ses yeux rougis et ses cernes. » dit-il en riant

Lisbon sentit la rage montait en elle, elle voulait pleurer mais se retint.

Mark : « Ah et tu as une très jolie maison, rappelles moi de m’y installer quand je t’aurais tué toi et ton misérable compagnon » dit-il en s’énervant.

Lisbon : « Va au diable espèce de taré ! » cria t-elle, ce qui lui valut un second coup mais cette fois-ci, dans le ventre. Elle se plia de douleur et ne put retenir un gémissement.

Il s’approcha d’elle et se positionna à califourchon sur ses jambes. Il fit glisser ses mains sur le corps de Lisbon qui se débattait du mieux qu’elle put. Il passa les mains sous son chemisier et l’arracha d’un geste brusque. Elle lui hurlait de la lâcher de la laisser tranquille, mais en vain. Il continua en lui arrachant son jean, la laissant en sous vêtement.

Mark : « Ben dis donc, il en a de la chance ton blondinet » dit-il en admirant le corps de la femme qui se trouvait sous lui. « Mais ne t’inquiètes pas, je vais en profiter aussi » dit-il d’une voix sensuelle.

Elle ne put se retenir un gémissement de dégoût.

Il recula et l’admira encore. « Je reviens, ne t’inquiètes pas la suite viendra bientôt » dit-il en quittant la pièce.

Elle se recroquevilla sur elle-même le plus loin possible et pleura, elle ne pouvait plus retenir ses larmes plus longtemps.

Elle se força de penser à son consultant, son amant qui lui avait donné la clé pour ne pas abandonner. Elle se demanda comment il avait pu supporter d’être séquestré, comment avait-il réussir à tenir ? Il fallait qu’elle pense à lui, lui seul pouvait la sauver.

Elle savait qu’il avait besoin d’elle, c’est ce qui l’aidait à tenir. Sa façon de s’agrippait à elle chaque nuit lorsqu’il faisait des cauchemars, le fait que seule sa voix était capable de le calmer dans ses détresses nocturnes, il fallait qu’elle s’en souvienne, elle ne pouvait pas l’abandonner. Si elle venir à mourir, elle était certaine qu’il mourrait avec elle.

Et si jamais il ne la retrouvait pas à temps, elle avait au moins la conviction que son souvenir de lui l’accompagnerait jusqu’au bout.

***

Domicile de Mark Waren.

Rigsby et Van Pelt frappèrent à la porte du suspect qui ouvrit presque immédiatement.

Rigsby: « Bonjour Monsieur Waren, je suis l’agent Rigsby et voici ma collègue l’agent Van Pelt, nous sommes du CBI et nous avons quelques questions à vous poser. » dit-il en montrant son badge.

Mark : « Euh, oui oui entrez. » dit-il en ouvrant la porte plus grand pour les laisser passer. Il les suivit jetant un œil discret vers une porte qui se trouvait à l’autre bout du couloir.

Mark : « Je vous écoute. » dit-il

Van Pelt : « Durant vos années lycée, vous avez assistez à un cours de criminologie, vous souvenez vous des élèves présents dans ce cours ? » demanda t-elle

Mark : « Euh non pas vraiment, vous savez ça fait plus de 20ans » dit-il.

Rigbsy : « Que vous êtes vous fait à la main Monsieur Waren ? » demanda t-il en montrant les bleus que l’homme avait sur le dessus de sa main.

Mark : « J’ai eu une petite altercation avec un délinquant qui a voulu me voler » dit-il en haussant les épaules. Bien entendu, les bleus sur ses mains étaient le résultat des coups qu’il avait affligé à Lisbon.

Van Pelt : « Vous souvenez vous d’une certaine Brittany Sommers ou de Térésa Lisbon ? » demanda t-elle « ce sont deux élèves qui ont assistées à ce cours. » termina t-elle.

Mark : « Euh non, je me rappelle juste de Brittany puisque j’ai entendu parler de son meurtre à la télé, mais Térésa Lisbon non désolé » dit-il innocemment.

Rigsby : « Mh bien, nous reviendrons plus tard » dit-il en se levant pour quitter la maison.

Les deux agents quittèrent la maison.

Mark se précipita à sa cave et avança à pas rapides vers une Lisbon qui somnolée. Il l’a réveilla en la secouant brusquement.

Mark : « Devines qui vient de me rendre visite ? » dit-il énervé.

Lisbon le regarda sans répondre.

Mark : « Deux de tes collègues du CBI, c’est marrant hein tu m’avais caché que tu avais des agents aussi compétents. Dommage que tu ne puisses pas les féliciter ! » Dit-il en la frappant une fois au visage.

Lisbon ne rétorqua rien et se contenta de le regarder. Elle essaya de lui donné un coup de pied mais celui-ci la stoppa en appuyant violemment sur sa blessure à la cuisse.

Elle hurla de douleur et vit que la plaie s’infectée. Elle laissa une larme couler le long de sa joue.

Mark : « Térésa, Térésa. Tu es si belle, je suis vraiment déçue de devoir me débarrasser de toi. » Dit-il en s’approchant une nouvelle fois d’elle.

Elle se recroquevilla encore plus lorsqu’elle sentit ses mains touché son corps à moitié dénudé.

Elle écarquilla les yeux lorsqu’elle le vit sortir un long couteau aiguisé de derrière sa ceinture. Elle secoua la tête de droite à gauche, le suppliant du regard de ne pas faire ça.

Elle ne put réprimer un gémissement de douleur lorsqu’elle sentit la lame glacée pénétrer sa chair.


TBC ! Arrow

Chapitre 6


Dernière édition par Sar2ah59 le Ven 12 Avr 2013 - 14:12, édité 1 fois
avatar
Jane Addict
Stagiaire au CBI
Stagiaire au CBI

Féminin Personnage préféré : Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never let you down. ^

Message  Jane Doe le Jeu 11 Avr 2013 - 22:05

La seule raison pour laquelle je ne tuerai pas à la fin est que je veux le chapitre suivant (aussi vite que possible Rolling Eyes ) et je me suis laissé dire qu'il était difficile de publier un chapitre après être passée de vie à trépas...Mais franchement, franchement, nous laisser dans l'attente avec une phrase comme celle-ci...d'accord, c'est peut-être du talent, mais ça n'en reste pas moins sadique ! demon

Bon, on découvre ce que contenait le portefeuille de Lisbon. Une photo d'elle en captivité, vulnérable, à moitié dénudée, blessée....ça a effectivement de quoi glacer le sang !

L'horrible Mark fait partie de la liste des cinq suspects....c'est déjà ça...Déjà condamné pour coups et blessures, ça fait froid dans le dos...

Sar2ah59 a écrit:
Mark : « Tu m’as brisé Térésa, j’étais tellement amoureux de toi et tu m’as rejeté » dit-il tentant de garder son calme.

Nan mais sérieusement ? Je voyais venir le truc comme ça, je l'avais écrit dans mon dernier chapitre avant de l'effacer, me disant que quand même c'est un mobile drôlement pathétique. Et ça l'est. Voilà : Mark est un dangereux, pathétique, assassin. Et j'aime autant te dire que je n'aime pas du tout savoir Lisbon à sa merci.

Sar2ah59 a écrit:Lisbon pouffa de rire. « En même temps, même une désespérée ne voudrais pas de toi ! » lui cracha t-elle au visage.

Bah ouais, tu m'étonnes qu'elle pouffe de rire ! Comment garder son sérieux face à un individu aussi pathétique, qui garde une rancune aussi ridicule vingt ans après, au point d'assassiner plusieurs femmes ? Evidemment l'aspect criminel n'a rien de drôle mais v'là le mobile ! Punaise, se retrouver dans cette situation parce qu'un individu n'a pas digéré une déception d'amour adolescente ? Pffffff !
Mais notre Lisbon est toujours là, se battant vaillamment. Même dans une situation critique, elle tient le cap autant qu'elle le peut.

Sar2ah59 a écrit:Mark : « Attention à ce que tu dis, tu n’oublieras pas que j’ai le pouvoir ici, pas toi. » dit-il

Voilà pourquoi une désespérée ne voudrait pas de toi ! Parce que les relations ne sont pas faites que de pouvoir. Lisbon n'a certainement pas oublié que c'est toi qui l'avais, crétin ! Elle ne va juste pas se soumettre parce que....bah parce que c'est Lisbon !

Sar2ah59 a écrit:Mark : « Il avait l’air un peu triste tout de même, il m’aurait presque fait pitié avec ses yeux rougis et ses cernes. » dit-il en riant

Mais quel enfoiré ! Il t'aurait peut-être fait pitié mais lui n'a pas eu besoin de la kidnapper pour qu'elle veuille de lui !
N'empêche que cet enfoiré pathétique a trouvé un levier pour atteindre Lisbon, sûrement bien plus efficace que les coups qu'il distribue à la volée... triste3

Sar2ah59 a écrit:Mark : « Ben dis donc, il en a de la chance ton blondinet » dit-il en admirant le corps de la femme qui se trouvait sous lui. « Mais ne t’inquiètes pas, je vais en profiter aussi » dit-il d’une voix sensuelle.

C'est écoeurant ! Beurk !
Pitié, faites que Jane retrouve Lisbon avant qu'il ne soit trop tard, avant que Mark n'exécute cette partie de son plan ! prie


Sar2ah59 a écrit:Et si jamais il ne la retrouvait pas à temps, elle avait au moins la conviction que son souvenir de lui l’accompagnerait jusqu’au bout.

Tu entends le bruit de mon coeur qui se brise à la lecture de cette phrase ?
Oh là là, comme je n'aime pas cette idée que Jane puisse ne pas la retrouver à temps ! Et comme je n'aime pas que Lisbon puisse envisager cette idée !

Ce Mark reçoit enfin la visite de Rigsby et Van Pelt...et franchement, j'ai eu envie de les baffer ! Ils ont envie de retrouver Lisbon ou quoi ? Je veux dire : ils s'attendent à quoi ? à ce que le coupable leur réponde que bien sûr, il connaît Teresa Lisbon, d'ailleurs elle se trouve en ce moment-même dans sa cave ? Donc ils rendent visible à un possible suspect et ne l'interroge même pas sur un alibi au moment des crimes ? Ils demandent des explications sur les bleus qui ornent sa main mais se satisfont de la première venue....je sais pas, mais le mec explique qu'il s'est battu contre un délinquant et ils ne prennent pas la peine de demander l'identité de ce délinquant ? Pas de vérification, rien ? Bah heureusement que Jane est dans la team CBI parce que là, ils sont plutôt mal barrés pour retrouver Lisbon !
Et moi, je suis colère contre Rigsby et Van Pelt! grrr3

Sar2ah59 a écrit:Mark : « Térésa, Térésa. Tu es si belle, je suis vraiment déçue de devoir me débarrasser de toi. » Dit-il en s’approchant une nouvelle fois d’elle.

Ohoh ! La visite des agents du CBI précipiterait-elle l'issue des choses ? C'est pas bon, pas bon du tout !
Rhalala, si c'était Jane qui avait rendu visite à Mark, il aurait vu tout de suite qu'il y avait quelque chose qui n'allait pas....

Sar2ah59 a écrit:Elle se recroquevilla encore plus lorsqu’elle sentit ses mains touché son corps à moitié dénudé.

Elle écarquilla les yeux lorsqu’elle le vit sortir un long couteau aiguisé de derrière sa ceinture. Elle secoua la tête de droite à gauche, le suppliant du regard de ne pas faire ça.

Elle ne put réprimer un gémissement de douleur lorsqu’elle sentit la lame glacée pénétrer sa chair.

Bon, là, je commence à vraiment prendre peur pour Lisbon !
Tu nous laisses vraiment dans une position difficile, partagés entre la peur et l'horreur de cette situation. Pas de souci, le pari de nous tenir en haleine jusqu'au prochain chapitre est tenu ! Mais ne fais pas durer le suspens trop longtemps....nos petits coeurs n'y survivraient pas !
avatar
Jane Doe
Agent au CBI
Agent au CBI

Féminin Personnage préféré : Teresa Lisbon ♥

https://www.fanfiction.net/u/4364808/Jane-Doe51

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never let you down. ^

Message  Jane Addict le Ven 12 Avr 2013 - 14:10

Spoiler:
Jane Doe : Ne me prive jamais de tes commentaires prie J'espère que ce chapitre te plaira ! :smile4: calin bisou

Voilà ici un chapitre qui met un peu en stand by l'enquête pour traiter plus précisément les sentiments de nos deux amoureux préférés. siffle J'ai fais un petit chapitre avec deux paragraphes donc deux POV différents. Rolling Eyes Il y aura une musique différente à associer à chaque paragraphe ! :roll2:

J'espère que ça vous plaira, je ne suis pas sure de mon coup là mais on verra, à vous de juger hein

Bonne lecture.

***

Chapitre 6

POV Jane (Musique)

Je suis là, allongé sur mon lit les bras croisés derrière la tête. Je suis perdu et désorienté, mon seul point de repère dans ce monde n’est pas là pour me remettre dans le droit chemin.

Deux jours, deux jours qu’elle a disparue, deux jours que j’ai perdu une part de moi-même. Je ne sais plus quoi penser, est-elle encore en vie ? Ou bien l’a-t-il tué ? Tant de questions qui trottent dans mon esprit.

Térésa, un nom qui en dit tellement sur ce qu’elle est, sainte Térésa. Elle est celle qui m’a sortit de l’ombre, celle qui a vu le meilleur en moi alors que je croyais que je n’avais plus une once de sensibilité et de clarté au fond de mon cœur.

On dit souvent que lorsqu’une personne vous manque, tout est dépeuplé. C’est l’exactitude de ce que je ressens là maintenant.

J’ai vécu la même chose l’année dernière, j’ai souffert, j’ai été torturé et pourtant, je donnerais n’importe quoi pour être à sa place, pour qu’elle soit en sécurité et saine et non pas séquestrée et dans je ne sais quel état. Je donnerais ma vie pour elle.

C’est donc ça ? C’est ça le sentiment d’impuissance ? Le sentiment que l’on ressent quand on est incapable de sauver celle qu’on aime ? C’est un sentiment qui nous ronge, et nous détruit à petit feu. C’est bien pire que la douleur, la douleur se calme mais ce sentiment là non, il nous détruit jusqu'à ne plus avoir la force de le supporter.

La culpabilité d’être allongé sur ce lit, notre lit, alors que la personne qui compte le plus pour moi souffre quelque part me ronge.

Comment peut-on ne pas ressentir un besoin de vengeance dans cette situation ? Comment est-il possible de supporter la vue du sang sur le sol de son entrée, sachant que ce sang est le signe d’une vie en sursis ?

J’ai déjà vécu la mort de l’être aimé, j’ai survécu bien que cela soit étonnant. Oui j’ai survécu, et si je suis là aujourd’hui, c’est uniquement grâce à elle. Elle est cette personne qui vous donne des frissons rien qu’en vous lançant un regard, cette personne qui vous connait mieux que n’importe qui et qui est capable d’anticiper chacun de vos mouvements. Cette personne qui connait vos goûts, votre style de musique préférée, votre couleur préférée. Elle est cette personne que certains appellent l’âme sœur.

Je n’ai jamais cru en l’âme sœur, au coup de foudre et toutes ces choses qu’on trouve dans les films à l’eau de rose. Non, je suis une personne attaché aux faits et non pas aux coïncidences. Certains diront que cette façon de pensée est typique des scientifiques. Je n’aime pas les scientifiques. Ce sont des frustrés qui se noient dans le travail pour combler leur manque d’affection. Enfin, il faut de tout pour faire un monde.

Térésa, je sais que tu ne peux pas entendre ma voix, mais souviens toi de cette phrase que je t’ai dites, je t’en prie, n’oublies pas cette promesse que je t’ai faite, je viendrais te sauver je te le promets mais, jusque là, tiens le coup n’abandonnes pas car il faut que tu saches que si tu tombes, je tombe. Je ne survivrais pas sans toi, ne m’abandonnes pas…

Je sens mes paupières se fermer lourdement, laissant apparaître son visage, ce visage qui me manque tant.

***

POV Lisbon (Musique à partir de 30 sec)

J’étais là, recroquevillée sur un lit dur comme la pierre, dans une prison.

Les plaies que Mark m’avait taillées sur le ventre avaient cessées de saigner, mais pour combien de temps.

Tout ça pour quoi ? Parce que j’ai rejeté un pauvre goujat qui n’avait rien d’autre à faire que sauter sur tout ce qui bouge. Je me rappelle encore ce jour au lycée où il a tenté de m’embrasser mais je l’ai giflée si fort que je lui ai brisé le nez. On dirait que ça n’a pas arrangé son état mental. Moi qui croyais que tous le monde finissaient par oublier le lycée, passait à autre chose et bien lui non. En même temps, sa condition physique est proportionnelle à son état mental, ce qui est relativement inquiétant et déplaisant.

Je me vide de mon sang, je vais mourir et Je n’aurais pas eut une vie facile de toute évidence.

J’aurais eut une enfance difficile avec un père alcoolique, une mère précocement décédée et 3 frères à élever toute seule. Rien de bien glorieux. Et ma vie présente ? Mon dieu n’en parlons même pas !

J’ai du supporter un consultant qui s’est révélé être un emmerdeur professionnel, il emmerde aussi bien qu’il triche. Je pourrais au moins lui reconnaître qu’il a le don de me rendre folle et dans tous les sens du terme. Et pourtant, pourtant il est celui qui compte le plus à mes yeux.

L’année dernière, quand il s’est fait enlevé, j’ai cru tout perdre, j’ai cru le perdre pour toujours. Qu’aurais-je fais si on serait arrivé trop tard ? Si les deux sbires d’Hélias avaient eu le temps de l’abattre comme ils l’avaient prévu ? Il serait mort et moi je serais seule.

Mais, ce n’est pas le cas. Il a était là depuis tout ce temps et il est encore là. Il me supporte, me console et m’aime comme aucuns homme ne l’a jamais fait et qui pourrait croire qu’un homme blessé au plus profond de lui soit capable d’une telle sensibilité ? Et bien, les apparences sont trompeuses et Jane en est la preuve vivante.

Je ne cesse de me souvenir des mots qu’il ma dit, de tenir le coup et de ne pas abandonner, de croire à son amour car c’est ce qui me ferait tenir bon. Qui pourrait croire que de simples mots pourraient avoir une telle portée ? Et bien pour moi, ces simples mots prononcé par l’homme que j’aime, représentent l’espoir, l’espoir de pouvoir un jour vivre heureuse.

Il y a tant de choses que je n’ai pas faites… Réconcilier mes frères, les revoir et leurs dirent à quel point je les aime…

Mon équipe, mes amis et sûrement l’une de mes plus grande fierté, ils sont tous si extraordinaires, si compétents, j’aurais aimé leur dire qu’ils ne sont pas que de simples subordonnés à mes yeux, mais qu’ils sont réellement des amis, des gens qui ont une grande place dans mon cœur, leurs dirent qu’ils représentent ma deuxième famille.

Et Jane, J’aimerais tant lui dire de ne pas s’en faire, de ne pas culpabiliser - parce que je sais qu’il culpabilise - de juste tourner la page et passer à autre chose, mais je ne peux pas, je veux continuer de croire qu’il me retrouvera et qu’on pourra juste recommencer à vivre comme tout le monde...
Je ne lui ais jamais dis que je l’aimais et pourtant…

Que deviendra t-il si je disparais ? J’ai peur de devoir envisager cette réponse, que fera t-il ?
Et bien soit il traquera Mark jusqu'à le retrouver et se vengera, soit il se laissera mourir, assommé par la culpabilité de ne pas m’avoir sauvé.

Je ne veux pas ça, je ne veux pas qu’il soit brisé une seconde fois, qu’il se laisse abrutir par une nouvelle vengeance et qu’il sombre. Il mérite tellement mieux que ça.

Ça me fais presque mal de dire ça, mais si je viens à disparaître, je veux qu’il refasse sa vie, qu’il soit heureux mais je sais pertinemment que c’est impossible. Il n’a eut que 3 véritables raisons de vivre au cours de sa vie, Sa femme et sa fille qu’il a perdu et moi-même… Et que fera t-il s’il perd la seule personne qui lui reste sur cette terre ? Et bien il se laissera mourir, d’une manière ou d’une autre.

Tant de mots que j’aurais du dire, mais qui ne sortiront jamais de cette pièce, que j’emporterais dans ma tombe.


TBC Arrow

Chapitre Suivant


Dernière édition par Sar2ah59 le Lun 15 Avr 2013 - 11:24, édité 1 fois
avatar
Jane Addict
Stagiaire au CBI
Stagiaire au CBI

Féminin Personnage préféré : Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never let you down. ^

Message  Jane Doe le Ven 12 Avr 2013 - 15:07

T'as un mouchoir à me filer, là ? triste1
J'ai beaucoup aimé ce chapitre, rempli d'une émotion qui monte crescendo, jusqu'à te submerger à la fin...

Sar2ah59 a écrit:
Deux jours, deux jours qu’elle a disparue, deux jours que j’ai perdu une part de moi-même. Je ne sais plus quoi penser, est-elle encore en vie ? Ou bien l’a-t-il tué ?

Deux jours et déjà un aperçu de ce que serait sa vie sans elle, une vie qu'il ne veut pas mener...Cette insistance sur le temps écoulé est bien vue !

Sar2ah59 a écrit:J’ai vécu la même chose l’année dernière, j’ai souffert, j’ai été torturé et pourtant, je donnerais n’importe quoi pour être à sa place, pour qu’elle soit en sécurité (....). Je donnerais ma vie pour elle.

:chouchou: :chouchou:


Sar2ah59 a écrit:C’est donc ça ? C’est ça le sentiment d’impuissance ? Le sentiment que l’on ressent quand on est incapable de sauver celle qu’on aime ?

J'ai beaucoup aimé que tu abordes le sentiment d'impuissance par la voie interrogative...je trouve que ça donne plus de puissance à la réflexion.

Sar2ah59 a écrit: Cette personne qui connait vos goûts, votre style de musique préférée, votre couleur préférée. Elle est cette personne que certains appellent l’âme sœur.

Si je peux me permettre....je n'ai pas été convaincue par ce passage. Le lien que partage Lisbon et Jane est, à mon sens, bien plus profond que la connaissance d'informations objectives l'un sur l'autre. Ils partagent bien plus que ça....leurs blessures intimes, la "guérison", un futur....Le degré de connaissance qu'ils ont l'un sur l'autre est bien plus profond que ça....l' "âme soeur", c'est bien plus que ça...Lisbon représente bien plus que ça....et tu le sais ! Wink

Sar2ah59 a écrit: Non, je suis une personne attaché aux faits et non pas aux coïncidences. Certains diront que cette façon de pensée est typique des scientifiques. Je n’aime pas les scientifiques. Ce sont des frustrés qui se noient dans le travail pour combler leur manque d’affection. Enfin, il faut de tout pour faire un monde.

Alors là, j'ai éclaté de rire ! lol1
J'adore ! "Il faut de tout pour faire un monde".....sauf des ex-adolescents frustrés devenus des assassins, toutefois ! Rolling Eyes

En revanche, je trouve qu'il manque un paragraphe ou une phrase quelque chose....En gros, là, on a le "elle est mon âme soeur"....puis le "pourtant je n'y ai jamais cru"....je trouve qu'il manque un lien entre les deux...quelque chose qui explique pourquoi, dans ces conditions, il reconnaît Lisbon comme telle. Je sais que ses pensées précédentes répondent à cette question, mais je trouve que sur la forme il manque un petit truc.

Par contre, j'ai été complètement conquise par la fin du POV Jane

Sar2ah59 a écrit: Térésa, je sais que tu ne peux pas entendre ma voix, mais souviens toi de cette phrase que je t’ai dites, je t’en prie, n’oublies pas cette promesse que je t’ai faite, je viendrais te sauver je te le promets mais, jusque là, tiens le coup n’abandonnes pas car il faut que tu saches que si tu tombes, je tombe. Je ne survivrais pas sans toi, ne m’abandonnes pas…

Une promesse renouvelée et une supplique silencieuse à la personne aimée....j'ai trouvé ça très beau triste3 triste3

Sar2ah59 a écrit: . Je me rappelle encore ce jour au lycée où il a tenté de m’embrasser mais je l’ai giflée si fort que je lui ai brisé le nez.

lol1
Ça, c'est notre Lisbon !
Effectivement, ça n'a pas dû plaire à notre dérangé qui ne conçoit les relations amoureuses que sur le mode de la soumission....Tenter d'avoir le contrôle sur Lisbon, c'était voué à l'échec...un échec qu'il a dû vivre comme une humiliation. On comprend mieux où s'enracine sa rancune, même si elle reste pathétique...

Sar2ah59 a écrit: Mais, ce n’est pas le cas. Il a était là depuis tout ce temps et il est encore là. Il me supporte, me console et m’aime comme aucuns homme ne l’a jamais fait et qui pourrait croire qu’un homme blessé au plus profond de lui soit capable d’une telle sensibilité ? Et bien, les apparences sont trompeuses et Jane en est la preuve vivante.

:chouchou: :chouchou:
Les apparences n'ont jamais trompé Lisbon quand il s'agit de Jane....elle a toujours su voir ce qu'il y avait de bon en lui....et c'est -je crois - ce qu'il y a de plus beau dans leur relation.

Sar2ah59 a écrit: Je ne cesse de me souvenir des mots qu’il ma dit, de tenir le coup et de ne pas abandonner, de croire à son amour car c’est ce qui me ferait tenir bon. Qui pourrait croire que de simples mots pourraient avoir une telle portée ? Et bien pour moi, ces simples mots prononcé par l’homme que j’aime, représentent l’espoir, l’espoir de pouvoir un jour vivre heureuse.

Ces mots si significatifs et qu'il continue de porter dans son coeur...J'aime beaucoup l'idée qu'elle les garde en mémoire et qu'ils aient de l'importance pour elle, qu'ils soient un espoir...A défaut d'avoir sa croix, elle a le souvenir de ces mots sur lesquels s'appuyer....J'aime vraiment beaucoup triste3

Sa réflexion sur tout ce qu'elle n'a pas fait, tout ce qu'elle n'a pas dit est triste3

Sar2ah59 a écrit: Et Jane, J’aimerais tant lui dire de ne pas s’en faire, de ne pas culpabiliser - parce que je sais qu’il culpabilise - de juste tourner la page et passer à autre chose, mais je ne peux pas, je veux continuer de croire qu’il me retrouvera et qu’on pourra juste recommencer à vivre comme tout le monde...
Je ne lui ais jamais dis que je l’aimais et pourtant…

Mon passage préféré du chapitre, en ce qu'il témoigne qu'elle connaît Jane...tellement bien ! Qu'il témoigne également de la profondeur des sentiments qu'elle lui porte, mais aussi d'un espoir qui subsiste que tout s'arrange....Un vrai coup de coeur pour ce passage, donc ! coeur

Sar2ah59 a écrit: Je ne veux pas ça, je ne veux pas qu’il soit brisé une seconde fois, qu’il se laisse abrutir par une nouvelle vengeance et qu’il sombre. Il mérite tellement mieux que ça.

J'aime beaucoup l'idée de Lisbon pensant à ce que Jane mérite....là où on sait que lui estime mériter si peu.

Sar2ah59 a écrit: Tant de mots que j’aurais du dire, mais qui ne sortiront jamais de cette pièce, que j’emporterais dans ma tombe.

Espérons que Lisbon se trompe et qu'elle ait effectivement l'occasion de dire toutes ces choses... triste3

Parce qu'au final, la conclusion du POV Lisbon, c'est qu'elle ne peut pas mourir Rolling Eyes
Et j'ai beaucoup aimé les musiques ! Au point que j'ai attendu la fin de la première avant d'attaquer la deuxième partie du chapitre !
J'aime bien cette idée de nous plonger dans les réflexions de nos deux protagonistes (avec une préférence pour le POV Lisbon toutefois) avant que l'enquête ne connaisse de nouveaux développements.
avatar
Jane Doe
Agent au CBI
Agent au CBI

Féminin Personnage préféré : Teresa Lisbon ♥

https://www.fanfiction.net/u/4364808/Jane-Doe51

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never let you down. ^

Message  Riza17200 le Ven 12 Avr 2013 - 19:28

Je rejoins Jane Doe, t'as pas un mouchoir ? xD
C'est une très bonne idée les deux points de vue de chacun, il y a énormément d'émotion, Lisbon qui pense qu'elle va mourir triste3
Je ne vais pas vraiment me lancer dans une analyse complète, j'ai juste envie de dire : Vivement la suite ! calin
Bravo ! bravo super
avatar
Riza17200
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Jane
Loisirs : Lire/écrire/dessiner
Localisation : Woodbury

http://evajarriault.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never let you down. ^

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum