Time to end it. ^

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Time to end it. ^

Message  Jane Addict le Mar 23 Avr 2013 - 17:44


Bonjour les ami(e)s
Me revoilà pour une 3ème fic, un peu différente des autres mais qui conserve néanmoins le caractère de mes personnages

Spoiler:
Je remercie toutes celles et ceux qui ont suivis mes deux premières fics jusqu'au bout et j'espère que vous aimerez à nouveau celle-ci, car je prends un énorme risque en la postant... scratch

J'essaierais de poster sans trop d'attente entre chaque chapitres mais ceux-ci ne sont pas écrits d'avance et risque d'être un peu plus long à écrire..

Je remercie ma chère Lele8133 de m'avoir aidé à trouver le titre de cette fic,

Ne soyez pas indulgent sur vos commentaires, j'aime quand les critiques sont franches & vous le savez !

J'essaierai cette fois-ci de donner un titre à chaque chapitre mais je ne vous garantis pas l'originalité...

Sur ce, je vous laisse lire en paix ce petit prologue et je vous laisse exprimer vos impressions mes ami(e)s! study Et sur ce, je pars me cacher far far away


Genre : Drame & Romance
Personnages : Jane, Lisbon ainsi que toute l'équipe et notre bon vieux

Sommaire :
-Prologue dans ce post.
-Chapitre 1 : « Lost and Worried »
-Chapitre 2 : « He is back »
-Chapitre 3 : « Those three words »
-Chapitre 4 : « Let me help you »
-Chapitre 5 : « I’m here without you »
-Chapitre 6 : « We will find her »[/url]
-Chapitre 7 : « Heart Attack »
-Chapitre 8 : « Time to end it »
-Final

***

TIME TO END IT.
Prologue : « Deep in my mind »
La vie se résume à une multitude de choix : Continuer ou abandonner, vivre ou mourir. Mais la plupart du temps, la décision ne nous revient même pas.
Moi par exemple, cela va bientôt faire 10 ans que je poursuis cet homme, cet homme qui m’a tout prit.

Ais-je le choix de continuer à le traquer ou bien d’abandonner ? Non, enfin si je l’ai mais implicitement, je ne peux tout simplement abandonner cette traque sans fin qui me permettra de le retrouver et de venger ma femme et ma fille.

Contrairement à ce que beaucoup de gens me font souvent remarquer, je ne suis pas un homme sans cœur, je suis juste un homme brisé et abîmé par les aléas de la vie et qui veut simplement pouvoir faire le deuil de sa vie passée, mais ce deuil sera impossible tant qu’il sera encore en vie.
On dit souvent qu’une mort est suivit d’une naissance, le cycle de la vie. Et bien considérons qu’après sa mort, viendra la naissance d’une nouvelle vie. Je veux pouvoir revivre à nouveau heureux, je n’oublierais jamais ma femme et ma fille mais je ne peux pas vivre éternellement dans le deuil.

Mais qui voudra d’un homme comme moi ? Un homme qui ne sait plus aimer, un homme trop blessé pour offrir le moindre signe d’affection. Personne ne veut de quelqu’un comme ça.
Je dois trouver quelqu’un comme moi, quelqu’un qui comprendra ma façon de penser et d’agir, quelqu’un de fort et de meilleur que moi.
Il y a une personne proche de cette description, mais je doute qu’elle veuille de moi. Et moi ? Ais-je vraiment envie d’elle dans ma vie ? Ais-je besoin d’elle au point de la considérer comme ma rédemption ? Tant de questions auxquelles je ne pourrais pas répondre tant qu’il sera encore de ce monde.

Il est temps d’en finir, il est temps de clore ce chapitre de ma vie pour pouvoir tourner la page et recommencer à vivre.

Tellement de gens considèrent que la vengeance est stupide, et inutile. Il est vrai que c’est un poison qui vous ronge jusqu'à que vous atteigniez votre but, et lorsque vous ne parvenez pas à vos fins, ça vous tue d’une manière ou d’une autre. Mais la vengeance est un moyen d’accéder à la liberté pour l’homme qui la poursuit.

Debout devant la vitre de mon antre, le grenier du CBI, j’observe la ville qui s’étend devant mes yeux. Toutes ces lumières qui illuminent Sacramento à cette heure tardive. Tous ces gens qui vivent tranquillement et heureux mêlés à ceux qui sont malheureux. Je me suis souvent demandé s’il se trouvait parmi ces gens, s’il avait une double vie. Qui sait, peut être qu’il est père de famille le jour et tueur en série la nuit ? Mais vous me direz, comment peut-on être père de famille quand on tue des femmes et des enfants ? C’est une question que je me pose aussi.

Toute ma vie ne se base que sur des promesses. La promesse de chérir et protéger ma femme jusqu'à que la mort nous séparent, celle de chérir ma fille tout au long de ma vie. Ces deux promesses que je n’ai pas pu tenir jusqu’au bout à cause de cet homme.

J’ai aussi fais une promesse à une autre personne chère à mon cœur, Lisbon, ma patronne depuis maintenant 8 ans mais aussi ma meilleure amie, celle qui me comprend le mieux et qui connait tout de moi, même mon côté le plus sombre. Je lui ai fais la promesse de toujours la sauver et d’être là pour elle quoiqu’il arrive.

Et je jure devant ce Dieu en qui elle croit que cette promesse je la tiendrai jusqu’au bout, quoiqu’il advienne.



La suite au prochain épisode
Alors verdict sur ce tout petit prologue?


Dernière édition par Jane Addict le Ven 7 Juin 2013 - 11:06, édité 10 fois
avatar
Jane Addict
Stagiaire au CBI
Stagiaire au CBI

Féminin Personnage préféré : Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Time to end it. ^

Message  Riza17200 le Mar 23 Avr 2013 - 17:53

Je suis fan de ton prologue ! Very Happy
(Bon, petit commentaire je sais, mais j'suis dans le train xD)
Toute l'histoire est sous le POV de Jane ou c'est juste le prologue ?
Je comme déjà à spéculer sur ce qu'il va arriver, j'ai vraiment hâte de voir la suite !
Un grand BRAVO ! calin
avatar
Riza17200
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Jane
Loisirs : Lire/écrire/dessiner
Localisation : Woodbury

http://evajarriault.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Time to end it. ^

Message  Jane Doe le Mar 23 Avr 2013 - 18:29

Je suis super excitée de découvrir cette fic' à laquelle tu penses depuis quelques temps déjà ! Very Happy

Le titre fait froid dans le dos ! Forcément, avec un tel aspect définitif, c'est quitte ou double ! Je tremble déjà de peur !

Alors maintenant ce prologue....
J'ai beaucoup aimé la façon dont il débute. Par une généralité dont on ne sait pas bien qui l'affirme....et qui est quelque peu déstabilisant. On se demande qui est le narrateur avant de le découvrir avec ce passage à la première personne ensuite, qui vient donner du sens à la généralité précédemment énoncée.

Sar2ah59 a écrit:On dit souvent qu’une mort est suivit d’une naissance, le cycle de la vie. Et bien considérons qu’après sa mort, viendra la naissance d’une nouvelle vie. Je veux pouvoir revivre à nouveau heureux, je n’oublierais jamais ma femme et ma fille mais je ne peux pas vivre éternellement dans le deuil.

Je ne sais pas si Jane affirmant sa volonté de retrouver le bonheur post-RJ est réellement in character. L'attente est légitime, mais je ne suis pas certaine qu'il se la soit approprié. Il est certain qu'il a affirmé à Carter qu'il repenserait à refaire sa vie après la mort de RJ....sincérité ou volonté de ne pas se laisse atteindre par les arguments de l'homme ? Il est certain aussi que des choses sont en mouvement chez Jane (cf le 5x02) mais on sait aussi que Jane n'accorde que peu de valeur à sa propre vie tant sa quête de vengeance prend le pas sur tout le reste. Qu'il est prêt à mourir ou à finir ses jours en prison pour l'exécuter. Alors certes des choses sont en changement (qui - je l'espère- feront la différence le moment venu) mais je ne crois pas que tout ça soit à un niveau conscient. On voit d'ailleurs bien l'ampleur de sa détermination dans la saison 5.
Du coup, je trouve la pensée quelque peu surprenante. La réalité de ce que serait l'après-RJ est complètement occultée et ça me gêne un peu. Je pense que Jane peut envisager l'après-RJ mais plus comme quelque chose de secondaire, de potentiel, d'absolument pas certain.....je ne sais pas si je me fais comprendre....

Sar2ah59 a écrit:
Je dois trouver quelqu’un comme moi, quelqu’un qui comprendra ma façon de penser et d’agir, quelqu’un de fort et de meilleur que moi.

N'y aurait-il pas une contradiction ?
Je me fais un peu l'avocat du diable parce que j'imagine que derrière ce "quelqu'un comme moi", tu veux dire quelqu'un d'abîmé par un drame...."the damaged intensity" que M. avait remarqué chez Lisbon....au nom de laquelle elle peut sûrement comprendre le consultant.....mais sur la forme, il y a une contradiction dans les termes qui peut perturber.

Sar2ah59 a écrit:Tant de questions auxquelles je ne pourrais pas répondre tant qu’il sera encore de ce monde.

Je crois que c'est surtout que se confronter à ces réponses seraient trop dangereux pour lui.....que fait-il à partir de ce constat que Lisbon compte pour lui ? Il ne peut pas s'autoriser à agir sur de tels sentiments, pour ne pas lui peindre une cible rouge dans le dos certes mais aussi parce qu'il ne peut pas entraver sa quête de liens formés avec d'autres personnes....On est moins libres quand on n'est pas seuls....mais c'est peut-être pas plus mal !

Sar2ah59 a écrit: Qui sait, peut être qu’il est père de famille le jour et tueur en série la nuit ? Mais vous me direz, comment peut-on être père de famille quand on tue des femmes et des enfants ? C’est une question que je me pose aussi.

Il faut la poser à Dexter ! Laughing

Quant à la fin, très belle, elle m'a rendu très anxieuse :

Sar2ah59 a écrit:Toute ma vie ne se base que sur des promesses. La promesse de chérir et protéger ma femme jusqu'à que la mort nous séparent, celle de chérir ma fille tout au long de ma vie. Ces deux promesses que je n’ai pas pu tenir jusqu’au bout à cause de cet homme.

J’ai aussi fais une promesse à une autre personne chère à mon cœur, Lisbon, ma patronne depuis maintenant 8 ans mais aussi ma meilleure amie, celle qui me comprend le mieux et qui connait tout de moi, même mon côté le plus sombre. Je lui ai fais la promesse de toujours la sauver et d’être là pour elle quoiqu’il arrive.

Et je jure devant ce Dieu en qui elle croit que cette promesse je la tiendrai jusqu’au bout, quoiqu’il advienne.

Le lien entre les promesses faites à sa famille et à Lisbon fait en effet froid dans le dos quand on sait ce qui est arrivé à sa famille.
Tu annonces du drame, ça m'incite à avoir d'autant plus peur.
Parce que de deux choses l'une : ou il n'est pas en mesure de tenir sa promesse....et quelque chose d'horrible arrive à Lisbon. Ou il parvient à la tenir....mais à quel prix ?
Je tremble déjà d'effroi !

Ne te méprends pas : malgré les légères réserves que j'ai exprimée, j'ai réellement été prise par ce prologue. Cette plongée dans les pensées de Jane est très prenante, on plonge d'emblée de jeu dans l'angoisse....A la fin du prologue, l'action n'a pas encore commencé que le lecteur est déjà très inquiet. C'est particulièrement bien écrit et bien joué !
Il me tarde de découvrir où tu nous emmènes !
avatar
Jane Doe
Agent au CBI
Agent au CBI

Féminin Personnage préféré : Teresa Lisbon ♥

https://www.fanfiction.net/u/4364808/Jane-Doe51

Revenir en haut Aller en bas

Re: Time to end it. ^

Message  lele8133 le Mar 23 Avr 2013 - 19:35

Merci ma chère Sarah de m'avoir inclus dans ta présentation même je t'avais dit que ça ne serai pas nécessaire... Un prologue fort, très très très bien écrit et on est à font dedans comme la dit Jane doe! C'est vraiment excellent!!

Qui sait, peut être qu’il est père de famille le jour et tueur en série la nuit ? Mais vous me direz, comment peut-on être père de famille quand on tue des femmes et des enfants ? C’est une question que je me pose aussi.


Il faut la poser à Dexter !

J'ai aussi pensé à Dexter!! lol1

Un excellent prologue!! Il me tarde de découvrir la suite!! Very Happy
avatar
lele8133
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Lisbon et Jane
Loisirs : Regarder mentalist, écrire des fics, lire...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Time to end it. ^

Message  Jane Addict le Mar 23 Avr 2013 - 20:55

Spoiler:
All my thanks to :

Riza : Je suis ravie que tu ais aimé siffle & J'espère que tu apprécieras ton séjour au pays de la baguette lol1 J'espère que ce premier chapitre te plaira bisou

Jane Doe : Je ne me lasserai jamais de tes commentaires hein Merci de m'avoir fait remarquer les petites défaillances de mon prologue, tu as tout a fait raison dans tes propos ! :clinoeil: J'espère que tu aimeras ce chapitre ! calin merci

Lele : Ma chère Léa calin Ton nom devait figurer dans cette présentation c'st indubitable ! :smile4: J'espère que tu aimeras ce chapitre ma belle calin bisou

Voilà pour vous en avant première mon chapitre 1 (Ahah désolée je pète un cable mais je suis excitée par la sortie du tant attendu Iron man 3 vapes2 , enfin bref cross J'espère que vous apprécierez ce chapitre qui m'a donné un peu de fil à retordre je dois l'avouer scratch non_mais

Enfinn bref, bonne lecture mes ami(e)s Wink study


***

Chapitre 1 : « Lost and Worried »

Cela faisait plusieurs heures que Jane était cloîtré dans son grenier. Il relisait encore et encore ses notes et ses dossiers sur John Le Rouge. Ce dossier commençait à le rendre fou. Il connaissait chaque ligne, chaque mot de ce dossier par cœur. Il avait déjà pensé à brûler tout ses dossiers mais il ne voulait pas. Il soupira et prit sa tête entre ses mains.

Il était épuisé par cette « quête », par sa vengeance mais il ne pouvait pas abandonner. Il devait le faire pour elles. Pour Angela et Charlotte, ses anges disparus, mais aussi pour elle.
Cette femme qui tenait une place de plus en plus importante dans son cœur, dans sa vie. Il se devait de le faire pour la protéger, pour ne pas qu’il s’en prenne à elle. Il savait pertinemment qu’un jour ou l’autre, Red John s’en prendrait à elle, il s’en prenait toujours aux êtres qui comptaient le plus pour Jane, et en ce moment c’était bel et bien Lisbon qui comptait le plus pour lui.

A la pensée de cette éventualité, Jane frissonna et reporta son regard sur la ville endormie. En effet, il était plus de 23 heures. Toute personne normalement constituée dormirait à cette heure là, mais ses insomnies ne lui permettaient pas.

Il se leva et s’étira bruyamment avant de prendre la direction de la sortie. Il claqua la porte et descendit jusqu'à la cuisine. Il se prépara un thé, son remède miracle. Il soupira une nouvelle fois d’exaspération. Il était exaspéré et il ne savait même pas pourquoi. Enfin si il le savait, mais ce qu’il ne comprenait pas c’est pourquoi aujourd’hui plus qu’un autre jour ? Cela faisait bientôt 10 ans qui le traquait, ce jour n’était qu’un jour de plus dans sa quête de vengeance.

Il se dirigea vers son mythique canapé et fut attiré par la lumière qui s’échappait des stores du bureau de sa chère et tendre patronne. Il était étonné de voir qu’elle était encore au bureau. Il regarda l’horloge qui trônait au dessus de l’entrée de l’open space, elle affichait 23h15. Il haussa les sourcils et se dirigea vers le bureau de Lisbon.

Il avança discrètement jusqu'à la porte et s’arrêta au pas de celle-ci. Il observa sa jolie patronne qui s’était malencontreusement endormie sur son bureau. Il sourit à cette vision. Il s’approcha doucement d’elle et posa délicatement sa main sur son épaule pour ne pas l’effrayer. Elle sursauta et fit un bond en arrière à la sensation de ce touché.

Lisbon : « Jane, que se passe t-il ? Pourquoi vous êtes encore là ? » Demanda t-elle à moitié consciente.

Jane : « Je vous retourne la question ma chère Lisbon » dit-il en souriant. « Lisbon, il est plus de 23 heures rentrez chez vous » dit-il en reposant sa main sur son épaule.

Lisbon : « Oui, oui je vais rentrer » dit-elle en se redressant doucement pour ne pas faire de mouvements brusques. « Mais et vous ? Pourquoi êtes vous encore là, partez aussi » dit-elle simplement.

Jane : « Pour aller où ? » soupira t-il.

Lisbon : « Oh » dit-elle en regrettant soudainement ses paroles. Elle n’était pas assez réveillée pour réfléchir et n’avait donc pas fait attention à ses propos. « Je suis désolée » s’excusa t-elle.

Jane balaya ses paroles d’un revers de la main puis l’observa remballer ses affaires pour rentrer chez elle. Elle s’arrêta devant lui et posa sa main sur son épaule à son tour, ce qui eut pour effet de faire frissonner Jane.

Lisbon : « Bonne nuit Jane » dit-elle doucement avant de quitter la pièce.

Il lui répondit de la même façon et la regarda s’éloigner et s’engouffrer dans l’ascenseur. Il lui offrit un dernier sourire et soupira une nouvelle fois. S’il avait reçu un dollars à chaque fois qu’il soupirait aujourd’hui, il serait encore plus riche qu’il ne l’était déjà.

Il plongea ses mains dans les poches de son pantalon droit et reprit la direction de son canapé. Il s’y allongea et sombra finalement dans un sommeil profond.

***

Il fut réveillé le lendemain par l’agitation qui prenait place autour de lui. Il se leva et se frotta le visage, déformé et marqué par la fatigue. Il observa la pièce autour de lui et remarqua que seul Cho, Rigsby et Van Pelt étaient arrivés. Il regarda à nouveau l’horloge qui affichait cette fois-ci : 8h30.

Jane : « Salut » souffla t-il en baillant.

Van Pelt : « Bonjour Jane » dit-elle joyeuse, suivit de ses deux autres collègues.

Jane : « Lisbon n’est pas là ? » demanda t-il en jetant un coup d’œil furtif vers son bureau, vide.

Cho : « Non » dit-il simplement. Jane soupira face à la réplique de cho qui était « trop simple » à son gout.

Jane : « Quelle éloquence… » Souffla t-il.

Rigsby : « Et vieux, ça va ? » demanda t-il inquiet par les réactions de Jane.

Jane : « Oui » dit-il simplement.

Cho : « Quel éloquence » répliqua t-il. Ce qui eut pour effet d’amuser la galerie, excepté Jane.

Jane s’éloigna et sortit son téléphone de son costume. Il composa le numéro de sa patronne et attendit qu’elle réponde. En vain, il tomba sur sa messagerie, ce qui eut pour effet d’accroître son sentiment d’inquiétude, il avait un mauvais pressentiment, ce qui affectait son humeur.

Il soupira, pour une énième fois. C’est à se demander s’il ne s’agaçait pas lui-même.

Il fut sortit de ses pensées par le « ding » atypique de l’ascenseur. Il soupira de soulagement en voyant Lisbon arriver. Il débarqua comme une furie dans l’open space.

Jane : « Mais enfin Lisbon, vous ne répondez jamais au téléphone ! Où étiez-vous ? » Demanda t-il un peu sèchement.

Lisbon : « Vous êtes flic ? » demanda t-elle avec ironie. Ce qui ne fit pas rire Jane qui lui lançait désormais un regard noir.

Lisbon était un peu étonnée de voir le ton qu’employait son consultant. Lui qui d’habitude arborait un sourire digne d’une pub de dentifrice, aujourd’hui il était froid. La question était de savoir pourquoi ? Elle haussa un sourcil en voyant la lueur d’inquiétude dans le regard océan de son ami.

Lisbon : « Suivez-moi » dit-elle en le regardant et en se dirigeant vers son bureau.

Elle entra et le fit entrer puis ferma la porte derrière elle. Il s’asseya sur le canapé et elle sur son bureau.

Elle n’était pas mentaliste, mais elle parvenait à percevoir que quelque chose le tracassait sérieusement. Il remué sa jambe et se mordait la lèvre inférieure, il n’osait même pas la regarder.

Lisbon : « Quelque chose ne va pas Jane ? » demanda t-elle en s’asseyant à son tour, derrière son bureau.

Jane : « Tout va bien » dit-il un peu trop rapidement. « Tout va très bien » souffla t-il.

Lisbon : « Jane vous êtes fatigué vous devriez lâcher prise un peu » dit-elle en le rejoignant finalement sur le canapé.

Jane : « ça va, merci » dit-il sans lever le regard vers elle.

Lisbon : « Hm, vous m’en direz tant » dit-elle sceptique.

Jane : « Quoi ? » dit-il sèchement. « Vous avez une théorie peut-être ? » demanda t-il toujours sur le même ton.

Lisbon : « En effet oui » dit-elle hésitante, ce qui eut pour effet de faire réagir Jane qui leva les yeux vers elle. « Je pense que vous passez trop de temps sur le dossier John Le rouge » Ses paroles arrachèrent un rire cynique à Jane. « Regardez vous, vous êtes épuisé et cerné Jane, je suis votre amie et je m’inquiète de votre santé » dit-elle tristement.

Jane rit à cette réplique. « Vous devriez faire une pause avec ce dossier » dit-elle d’un ton de reproche.

Avec cette dernière phrase, elle venait de déclencher le compte à rebours de cette « bombe humaine » prête à exploser.

Le regard de Jane s’assombrit.

Jane : « Faire une pause ? » dit-il ironiquement. « Vous croyez qu’il s’est accordé une pause quand il a tué ma femme et ma fille ? Vous croyez vraiment que je vais faire une pause alors que celui qui a ruiné ma vie court toujours ? » Cria t-il.

Lisbon : « Jane… » Tenta t-elle mais elle fut interrompu par le consultant qui avait levé la main pour la faire taire.

Jane : « J’en ai assez Lisbon, assez de le voir continuer ses petits meurtres tranquillement ! Je ne prendrais pas le risque de le laisser en liberté assez longtemps pour le voir m’enlever une fois de plus ce qui me raccroche à la vie ! » Dit-il au bord de la crise de nerfs.

Lisbon écarquilla les yeux à cette dernière remarque, elle n’assimila que les derniers mots de sa tirade « Ce qui me raccroche à la vie ». Elle baissa le regard.

Jane était bien conscient que encore une fois, il avait parlé trop vite et en avait trop dit. Il sentit la main de Lisbon se poser sur son avant bras et se décida à croiser son regard.

Lisbon : « Mais enfin Jane, qu’est ce qui vous arrive aujourd’hui ? » demanda t-elle doucement.
Elle ne comprenait pas le comportement de son consultant. Pourquoi aujourd’hui plus qu’un autre jour ? John le rouge n’était pas réapparu alors pourquoi une telle réaction ?

Jane se leva, rompant par la même occasion le contact avec Lisbon.

Jane : « Je…Laissez tomber » dit-il en quittant le bureau.

Il partit s’installer sur son canapé sous les regards intrigués de ses amis. Il les regarda, puis baissa la tête.

Quelques minutes plus tard, Lisbon sortit de son bureau d’un pas rapide et lança un regard furtif à Jane qui comprit immédiatement la nouvelle qu’elle s’apprêtait à annoncer.

Lisbon : « On a une affaire » dit-elle en regardant Jane d’un regard inquiet.

Les 3 agents regardèrent Jane à leurs tours et ce dernier soupira, une énième fois, ce n'était décidément pas son jour.

La suite au prochain épisode :rj:
Next Chapter


Dernière édition par Sar2ah59 le Mer 24 Avr 2013 - 13:13, édité 5 fois
avatar
Jane Addict
Stagiaire au CBI
Stagiaire au CBI

Féminin Personnage préféré : Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Time to end it. ^

Message  Sanka62 le Mar 23 Avr 2013 - 20:56

un tres bon debut ;D vite la suite !!
avatar
Sanka62
Livreur de Pizza
Livreur de Pizza

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Time to end it. ^

Message  Teresa Lisbon le Mar 23 Avr 2013 - 21:02

Super prologue et Chapitre, Sarah...et je suis résoluement fan du "vous êtes flic ?" de Lisbon...
Ton prologue ainsi que ce premier chapitre décirvent bien la psychologie de Jane mais ne nous disent pas pourquoi il est dans cet état...VLS!!!
avatar
Teresa Lisbon
Stagiaire au CBI
Stagiaire au CBI

Féminin Personnage préféré : Ma Lis' , si magistralement interprêtée par ma sublissisme Roby!
Loisirs : écrire, lire, regarder Castle et Mentalist, rêver du Jisbon...
Localisation : Sur une scène de crime avec l'Agent Spécial Lisbon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Time to end it. ^

Message  Tournesol le Mar 23 Avr 2013 - 21:16

Debut vraiment pas mal. Je me rejouis de decouvrir la suite.
avatar
Tournesol
Distributeur de café
Distributeur de café

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Time to end it. ^

Message  Riza17200 le Mar 23 Avr 2013 - 21:25

Super chapitre, il met parfaitement l'histoire en place :]
Jane qui s'emporte d'une telle façon, c'est assez rare :O
J'ai vraiment hâte de lire la suite, dépêche toi ! content
Bravo ! super bravo calin
avatar
Riza17200
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Jane
Loisirs : Lire/écrire/dessiner
Localisation : Woodbury

http://evajarriault.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Time to end it. ^

Message  lele8133 le Mar 23 Avr 2013 - 21:32

EXCELLENT CHAPITRE!!!!!!!!!!!!! On est vraiment dedans dès le début et puis tu écris vraiment bien!!!!! J'ADORE , J"AIME, tu nous fait du bon boulot donc continues !!!! Oh oui!!! Je l'aime ta fic!!! Il me tarde de voir la suite !!!!! calin calin calin calin calin calin calin calin calin calin calin calin calin bisou bisou bisou bisou bisou bisou bisou bisou bisou bisou bisou bisou bisou
avatar
lele8133
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Lisbon et Jane
Loisirs : Regarder mentalist, écrire des fics, lire...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Time to end it. ^

Message  Ju3993 le Mar 23 Avr 2013 - 22:03

Whaaa une nouvelle fic' avec :rj: en plus joie5 you_ouh . J'ai dévoré ton prologue et ton premier chapitre mais malheureusement je sens que ce ne sera pas de tout repos pour Lisbon et Jane. pale

J'adore la "discussion" de Lisbon et Jane dans le bureau et je pense que Jane s'inquiétera encore plus pour Lisbon.

VLS hysteriq
avatar
Ju3993
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Patrick Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Time to end it. ^

Message  Jane Doe le Mar 23 Avr 2013 - 22:11

Un chapitre qui permet d'installer le malaise...notamment avec les soupirs de Jane qui ponctuent le chapitre, du début à la fin. Un chapitre qui pose des questions. Un chapitre qui donne envie de lire la suite. Bref, un chapitre que j'aime !

Question : à quel moment ton histoire se situe, par rapport aux évènements de la série ?

Sar2ah59 a écrit:
Il était épuisé par cette « quête », par sa vengeance mais il ne pouvait pas abandonner. Il devait le faire pour elles. Pour Angela et Charlotte, ses anges disparus, mais aussi pour elle.
Cette femme qui tenait une place de plus en plus importante dans son cœur, dans sa vie. Il se devait de le faire pour la protéger, pour ne pas qu’il s’en prenne à elle. Il savait pertinemment qu’un jour ou l’autre, Red John s’en prendrait à elle, il s’en prenait toujours aux êtres qui comptaient le plus pour Jane, et en ce moment c’était bel et bien Lisbon qui comptait le plus pour lui.

J'ai aimé cette évocation de Lisbon, d'abord anonyme -même si on la reconnaît sans mal - avant que son nom ne soit mentionné.

Sar2ah59 a écrit:Cela faisait bientôt 10 ans qui le traquait, ce jour n’était qu’un jour de plus dans sa quête de vengeance.

Jolie manière de rendre compte de l'obsession de Jane, les jours s'accumulant sans que rien ne les distingue les uns des autres, seule comptant la détermination de Jane à identifier et mettre hors jeu RJ.

Sar2ah59 a écrit:Jane : « Lisbon, il est plus de 23 heures rentrez chez vous »[/i] dit-il en reposant sa main sur son épaule.

Le Jane attentif malgré ce qui lui encombre l'esprit est touchant.

Sar2ah59 a écrit:Cho : « Non » dit-il simplement. Jane soupira face à la réplique de cho qui était « trop simple » à son gout.

Jane : « Quelle éloquence… » Souffla t-il.

Rigsby : « Et vieux, ça va ? » demanda t-il inquiet par les réactions de Jane.

Jane : « Oui » dit-il simplement.

Cho : « Quel éloquence » répliqua t-il. Ce qui eut pour effet d’amuser la galerie, excepté Jane.

Peut-être pas éloquent, mais Cho a de la répartie ! Cette petite scène m'a fait sourire. Et crois-moi dans une fic' qui s'annonce aussi dramatique que celle-ci, c'est la bienvenue !

N'empêche que l'inquiétude de Jane est contagieuse et que je me suis prise à me demander s'il était déjà arrivé quelque chose à Lisbon, espérant ardemment que non (pas aussi tôt dans la fic')....Finalement, Lisbon arrive saine et sauve, ce qui permet de prendre la mesure du degré d'inquiétude du consultant, extrêmement inquiet sans raison apparente, une inquiétude qui se laisse entrevoir par le ton peu amical qu'il emploie à son égard.

Sar2ah59 a écrit:Lisbon : « Vous êtes flic ? » demanda t-il avec ironie. Ce qui ne fit pas rire Jane qui lui lançait désormais un regard noir.

bravo super

Mais Lisbon connaît son ami et sait que cela dissimule quelque chose. Finalement, les habiletés de Jane ont fini par déteindre sur elle puisqu'elle s'avère à même de comprendre le langage corporel de celui-ci afin de démasquer la gêne et le mensonge dans ses propos.

Sar2ah59 a écrit:Jane : « Quoi ? » dit-il sèchement. « Vous avez une théorie peut-être ? » demanda t-il toujours sur le même ton.

Oh, Jane ! Ne te trompe pas d'ennemi ! prie

Malgré sa bienveillance, Lisbon commet une maladresse qui met le feu aux poudres...et qui fait glisser l'espace d'un instant le masque que porte Jane :

Sar2ah59 a écrit:Jane : « J’en ai assez Lisbon, assez de le voir continuer ses petits meurtres tranquillement ! Je ne prendrais pas le risque de le laisser en liberté assez longtemps pour le voire m’enlever une fois de plus ce qui me raccroche à la vie ! » Dit-il au bord de la crise de nerfs.

C'est bien parce qu'il a les nerfs à fleur de peau que cette vérité est prononcée.

Sar2ah59 a écrit:Lisbon : « Mais enfin Jane, qu’est ce qui vous arrive aujourd’hui ? » demanda t-elle doucement.
Elle ne comprenait pas le comportement de son consultant. Pourquoi aujourd’hui plus qu’un autre jour ? John le rouge n’était pas réapparu alors pourquoi une telle réaction ?

Voilà la question que l'on se pose tous ! Pourquoi ce jour-là ? A priori, rien de personnel du genre anniversaire de décès/de mariage puisque même Jane ne s'explique pas son humeur du jour....alors quoi ?

Sar2ah59 a écrit:Jane : « Je…Laissez tomber » dit-il en quittant le bureau.

Si j'étais toi, Jane, je n'y compterais pas trop....Lisbon n'est pas connue pour laisser tomber les personnes auxquelles elle tient....

Sar2ah59 a écrit:Quelques minutes plus tard, Lisbon sortit de son bureau d’un pas rapide et lança un regard furtif à Jane qui comprit immédiatement la nouvelle qu’elle s’apprêtait à annoncer.

Lisbon : « On a une affaire » dit-elle en regardant Jane d’un regard inquiet.

RJ aurait-il frappé ? Est-ce là la raison de l'inquiétude de Lisbon au moment d'annoncer une nouvelle affaire ? Si c'est ça, ce n'est effectivement pas le jour de Jane et cette nouvelle affaire va probablement renforcer son malaise.

Comme d'habitude, tu nous accroches et on en veut plus. On veut connaître les détails de cette affaire et on veut connaître l'explication du comportement de Jane. Pourquoi est-il aussi à cran ? Laissera-t-il Lisbon l'aider ?
avatar
Jane Doe
Agent au CBI
Agent au CBI

Féminin Personnage préféré : Teresa Lisbon ♥

https://www.fanfiction.net/u/4364808/Jane-Doe51

Revenir en haut Aller en bas

Re: Time to end it. ^

Message  sara44 le Mer 24 Avr 2013 - 10:11

Waouh, super le début de ta fic, j'ai tout de suite accroché Very Happy

Hate d'avoir la suite super
avatar
sara44
Distributeur de café
Distributeur de café

Féminin Personnage préféré : Jane, Lisbon
Loisirs : ciné, lecture, séries
Localisation : Loire-Atlantique (44)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Time to end it. ^

Message  Jane Addict le Mer 24 Avr 2013 - 13:09

Spoiler:
All my thanks to :

Sanka : Merci de ton commentaire merci

Lisbon : J’espère que cette suite t’aidera à comprendre, merci merci bisou

Tournesol : Merci de ton commentaire ! merci bisou

Riza : Oui mais je suis frustrée de ne pas voir le vrai Jane s’énervé alors je l’invente ahah :haha: ! J’espère que tu aimeras cette suite calin

Lele : Merciiiii ma Lele calin bisou !! J’espère que la suite te plaira merci

Ju : Ravie de te voir suivre cette fic ! bisou merci

Jane Doe : Ahh tes commentaires…. vapes2 Accroches toi et j’espère que cette suite te plaira ! angel calin

Sara : Merci beaucoup ! merci


Petite précision suite à une question de Jane Doe : La fic se situe au milieu de la saison 4 et donc avant le final.
Vous comprendrez donc que ce cher Jane n’a pas brûlé ses dossiers et ne s’est pas accordé sa petite escapade à Las Vegas (grrr3) :& pas de Lorelei ( yes ) siffle

Voilà pour vous le chapitre 2, Je ne suis pas sûre de mon coup et je ne voulais pas le posté ainsi, mais je me suis dis : Tant pis, on verra hein hein
J'espère qu'il vous plaira en tout cas, bonne lecture les ami(e)s study



***

Chapitre 2 : « He is back »

Il était désormais 10h30 lorsque l’équipe débarqua sur la scène de crime. Une maison somptueuse en milieu de forêt, près d’un lac. Le cadre rêvé pour s’y installer.
L’équipe avança dans le sentier qui mené à la porte d’entrée lorsqu’un jeune policier sortit en trombe de la maison pour vider le contenu de son estomac derrière un arbre.

Jane : « Une jeune recrue » dit-il simplement.

Ses 4 coéquipiers le regardèrent du coin de l’œil et ils entrèrent dans la maison. Ils furent arrêtés par le shérif de la ville.

Shérif : « Bonjour, Shérif Donovan. Accrochez-vous ce n’est pas beau à voir » dit-il un peu écœuré.

Jane : « Oui, on s’en doute » dit-il en secouant la tête.

Shérif : « Je ne pense pas non » dit-il d’un air certain.

Jane rit à cette réplique. « Vous ne croyez pas si bien dire » souffla t-il.

Shérif : « Et vous êtes ? » demanda t-il agaçé par l’insolence du blondinet.

Lisbon : « Nous sommes les agents du CBI Shérif, Agent Lisbon, Van Pelt, Cho & Rigsby, et voici mon consultant Patrick Jane » dit-elle en montrant son badge.

Shérif : « Patrick Jane ? Votre nom ne m’est pas inconnu » dit-il en réfléchissant. « Ah ! Oui sayé je me souviens, vous avez déjà eu affaire au tueur en série John le Rouge je me trompe ? Si je me souviens bien il a… » Mais il préféra ne pas terminer sa phrase, prenant conscience du regard noir que lui lançait Jane.
S’il avait eut des armes à la place des yeux, le Shérif serait déjà mort et enterré 6 pieds sur terre.

Jane : « Vous manquez de tact mon cher » dit-il en continuant son chemin vers la scène de crime.

Lisbon regarda le shérif et son équipe.

Lisbon : « Excusez le, il est dans un mauvais jour » dit-elle au shérif. « Cho et Rigsby allez interroger le voisinage, Van Pelt demandez les informations nécessaires sur la victime aux agents déjà présent et repartez faire vos recherches au bureau. Je vais rejoindre Jane » dit-elle autoritairement.

Rigsby : « Mais patron, qu’est ce qu’il lui arrive ? » demanda t-il innocemment.

Lisbon : « J’aimerais bien le savoir » souffla t-elle. « Quelle heure est-il ? » demanda t-elle intriguée.

Van Pelt : « Euh, 11h » dit-elle en regardant sa montre.

Lisbon : « Bien, bon allez-y » dit-elle en soufflant.

Van Pelt : « Patron, sans vouloir vous commander, vous devriez peut être allé rejoindre Jane, il a besoin de vous » dit-elle.

Lisbon la regarda en fronçant un sourcil mais se décida tout de même à rejoindre Jane à l’intérieur.

***

A l’intérieur Jane se tenait droit comme un piquet devant ce smiley qu’il connaissait si bien, trop bien selon lui. Il baissa les yeux sur la victime. Une jeune femme brune d’une trentaine d’années, ses yeux verts grands ouverts. La gorge tranchée, les ongles de pieds peints avec le sang de la victime. Il soupira et déglutit difficilement.

En voyant ce smiley, il repensa soudainement à sa femme et à sa fille comme à chaque fois. Sa fille, son petit ange blond qui aurait fêté ses 14 ans cette année. Il sentit les larmes lui monter aux yeux mais il tenta de les retenir du mieux qu’il put.

Il fut sortit de ces pensées par cette voix douce et mélodieuse qu’il ne connaissait que trop bien.

Lisbon : « Hey » souffla t-elle en s’approchant de lui et en se plaçant à côté de lui.

Jane : « C’est lui, ça ne fait aucun doute » dit-il en balayant la pièce du regard.

Lisbon : « Jane… » Commença t-elle. Mais Jane la coupa dans son élan.

Jane : « Non Lisbon, S’il vous plait » dit-il sachant pertinemment qu’elle allait essayer de lui parler une nouvelle fois. « Regardez la victime » dit-il simplement.

Lisbon soupira et baissa le regard sur la victime. Elle fronça les sourcils et reporta son regard sur un Jane pensif et perdu dans ses pensées, cette victime n’avait rien de « spécial » c’était juste une victime de plus. Voyant l’incompréhension de sa patronne, Jane reprit la parole.

Jane : « Une femme brune aux yeux verts » dit-il simplement. « Ça ne vous rappelle personne ? » dit-il en la regardant à nouveau.

Lisbon eut un mouvement de recul mais il y avait des centaines de femme brune aux yeux verts dans cette ville.

Lisbon : « Et donc ? » dit-elle persuadée que encore une fois, Jane s’inquiétait trop et surtout pour rien.

Jane émit un « Hm » et tenta de quitter la pièce, mais c’était sans compter sur une Lisbon agacée par son comportement.

Lisbon : « Hey pas si vite ! » dit-elle sèchement en retenant le bras de son consultant, qui maintenant lui faisait face. « Jane, parlez moi ! » dit-elle un peu énervée.

Jane : « Il fait beau, mais je trouve que le vent est un peu frais. Mais bon on ne va pas se plaindre en ce moment en Europe il pleut. » Dit-il en haussant les épaules.

Lisbon : « Jane ! » le réprimanda t-elle.

Jane : « Bah quoi ! Vous vouliez que je vous parle, faut savoir ce que vous voulez Lisbon » dit-il en se détachant de Lisbon et en quittant la pièce.

Il quitta la maison et traversa la rue sans se rendre compte que ses collègues l’appelaient. Il était perdu dans ses pensées. Il savait qu’il allait devoir cacher ses émotions un peu plus sinon Lisbon ne le lâcherait pas. En même temps, il appréciait le fait qu’elle s’inquiète pour lui mais il ne voulait pas la mêler à ses états d’âmes, il avait un très mauvais pressentiment et ça commençait à le rendre dingue. Que deviendrait-il si Lisbon venait à se faire tuer par son ennemi ? Il ne survivrait pas, définitivement pas.

La voix de sa patronne qui lui criait qu’ils repartaient l’interpella. Il reprit la direction du SUV, les mains dans les poches.

Le silence qui pesait dans le SUV agacé Lisbon mais elle ne voulait pas entreprendre une discussion elle savait pertinemment que ça ne mènerait à rien.
Si il y a bien une chose qu’elle avait apprit au fil de ses années de collaboration avec Jane, c’est qu’il était terriblement borné et que lorsqu’il se renfermé, il était très dur à sortir de sa solitude.
Solitude dans laquelle il replongé en ce moment.

Elle soupira et reporta son regard sur la route.

De son côté Jane ressentait parfaitement l’agacement de sa patronne et l’avait entendu soupirer. Mais il ne voulait tout simplement pas parler, il ne voulait pas lui expliquer qu’il avait peur pour elle et qu’il craignait qu’elle ne soit en sursis. Il se mordit la lèvre inférieure, il aurait tellement aimé la voir sourire, la seule chose capable d’illuminée ses journées sombres.

Il était confronté à un dilemme implicite : Lui parler et la mettre en danger ou se taire et la perdre ? Telle était la question.

Il fut tiré de ses pensées par l’arrêt du véhicule sur le parking du CBI. Il sortit et prit immédiatement la direction de son canapé.
Il ne prit même pas la peine de se faire un thé, il n’en avait pas envie. Pas envie ? Jane sans son thé n’est plus Jane.

***


Il était 23h lorsqu’il se décida à se lever, Lisbon était déjà partie. Il voulait lui parler, il devait lui parler au risque de la voir s’éloigner de lui. Il se leva et décida de se rendre chez elle. Il prit donc la direction du domicile de Lisbon, au volant de sa mythique DS.

Il arriva devant chez elle quelques minutes plus tard. Il s’avança dans l’allée et remarqua qu’une seule lumière était allumée à l’étage. Il cogna à la porte en prononçant le nom de sa patronne.

Il ne reçu aucune réponse. Quelques minutes plus tard il décida donc d’entrer par lui-même.

La porte était ouverte, « Lisbon n’était pas aussi imprudente pour laisser sa porte d’entrée ouverte à une heure pareille » pensa t-il.

Jane : « Lisbon ? C’est moi, je me suis permis d’entrer la porte était ouverte » cria t-il en entrant. « Lisbon ? » répéta t-il.

Il grimpa à l’étage et se dirigea vers la pièce éclairée. Il poussa la porte de Lisbon et son regard tomba directement sur le Smiley sanglant trônant sur le mur face à lui. Les larmes commençaient à lui monter aux yeux.

Il baissa les yeux et la trouva là, étendue sur le lit. Elle était pâle, livide et ses yeux témoignaient de toute la peur et la douleur qu’elle avait du ressentir. Il s’approcha doucement et ferma ses yeux d’une main tremblante, il ne pouvait plus supporter de voir ce regard.

Les larmes dévalèrent ses joues, il lui avait prit sa dernière raison de vivre, la dernière personne qui comptait réellement pour lui.
Il était prêt à s’effondrer sur le sol lorsqu’une petite main se posa sur son épaule, il se retourna et là, le noir total.

Il se réveilla brusquement et tremblant sous le regard d’une Lisbon inquiète. Il avait les yeux grands ouverts et sa respiration était saccadée.

Jane : « Lisbon » parvint-il à souffler. « Qu’est ce que vous faites encore là ? » demanda t-il en voyant l’heure tardive.

Lisbon : « Je…Vous hurliez Jane et vous gesticuliez dans tous les sens, j’ai donc supposé que vous faisiez un cauchemar et qu’il valait mieux que je vous réveille » dit-elle simplement.

Jane : « Oh, à ce point là ? » rit-il. Ce rire arracha un sourire à Lisbon, heureuse de le voir rire, enfin !

Lisbon : « Vous…Vous hurliez mon nom Jane » dit-elle en perdant son sourire, ce qui eut pour effet de faire cesser le doux son du rire de Jane.

Jane se racla la gorge ne sachant pas trop quoi répondre.

Jane : « C’est parce que je vous voyez me braquer avec votre arme après l’une de mes énièmes pitreries » dit-il tentant de détourner son attention. Raté.

Lisbon : « Ca ne risque pas d’arriver en ce moment » souffla t-elle faisant référence à la froideur du consultant.

Jane : « Ecoutez Lisbon, Je…Je suis juste dans une mauvaise période mais ça va passer, laissez moi du temps » dit-il en se levant du canapé, il se positionna en face de Lisbon qui lui lançait un regard triste.

Lisbon : « Laissez-moi vous aider Jane » dit-elle tristement.

Jane : « Je suis une cause perdue ma chère » dit-il en posant sa main sur son épaule et en quittant la pièce, se dirigeant vers son grenier.

Il grimpa les marches unes à unes, d’un pas lourd et paresseux. Il s’en voulait un peu d’avoir laisser Lisbon en plan dans l’open space.

Un mot accroché à sa porte l’intrigua. Il s’approcha et décrocha le papier plié en deux.

Il le déplia et son souffle se coupa à la vue des 3 mots écrits sur ce petit bout de feuille blanche.

La suite au prochain épisode :rj:

Next chapter


Dernière édition par Sar2ah59 le Ven 26 Avr 2013 - 14:42, édité 1 fois
avatar
Jane Addict
Stagiaire au CBI
Stagiaire au CBI

Féminin Personnage préféré : Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Time to end it. ^

Message  lele8133 le Mer 24 Avr 2013 - 13:25

WOw....pétard!!!!!!! Mais tu peux pas nous laisser comme ça, tu vas signer mon arrêt de mort argh Mais quel chapitre! Toujours d'une aussi bon qualité!! Aucun doute!! Une écritrure parfaite qui correspond bien aux personnages!! Mais je pense que Jane devrait en parler à Lisbon...Toute cette histoire est stressante et y a du suspens!! Tu m'as définitivement rendu accro à cette fic!! Je te dis un très grand BRAVO Tu m'étrises tout à la perfection!!!! super super Continue car moi je veux la suite!!!!!!! bisou bisou bisou bisou bisou bisou calin calin calin calin calin calin calin merci merci merci merci merci
avatar
lele8133
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Lisbon et Jane
Loisirs : Regarder mentalist, écrire des fics, lire...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Time to end it. ^

Message  Jane Doe le Mer 24 Avr 2013 - 14:57

D'abord, merci pour ta réponse concernant la chronologie de l'action. Au vu de tes précisions, tu as parfaitement compris ce qui avait motivé cette interrogation au premier lieu !

Tu me conseillais de m'accrocher, il semble que ce soit un conseil de bon sens ! Car tu arrives encore et toujours à me surprendre, même avec les deux yeux grands ouverts sur ce que je lis !

Bon, pas à tous les coups, quand même :

Sar2ah59 a écrit:
L’équipe avança dans le sentier qui mené à la porte d’entrée lorsqu’un jeune policier sortit en trombe

Là, j'étais sûre que le policier allait rendre son précédent repas !
Mais c'est bien la seule chose que j'ai pu à juste titre prendre pour certaine au cours de ce chapitre.

Tout le reste n'a été que surprise !
A commencer par la scène de crime dont j'avais un instant supposé qu'elle serait plus horrible qu'à l'habitude. J'avais pris le commentaire de Jane

Sar2ah59 a écrit:Jane : « Une jeune recrue » dit-il simplement.

pour une supposition aussi arrogante qu'erronée, m'attendant à découvrir le pire du pire sur la scène de crime. Et d'un certain sens, c'est bien ce qui nous attend, mais pas dans le sens "sanglant"....bien la scène que l'on découvre l'est....mais pas plus qu'à l'accoutumée...En revanche, la typologie de la victime


une remarque en passant:
Sar2ah59 a écrit:S’il avait eut des armes à la place des yeux, le Shérif serait déjà mort et enterré 6 pieds sur terre.

En général, on préfère enterrer les choses sous la terre....l'expression consacrée est "six pieds sous terre". Wink


Sar2ah59 a écrit: Une jeune femme brune d’une trentaine d’années, ses yeux verts grands ouverts.

fait froid dans le dos.

Une ressemblance avec l'agent senior que le consultant est le seul à remarquer de prime abord. De quoi renforcer encore un peu plus l'inquiétude du mentaliste, de quoi l'isoler un peu plus de ceux qui lui tendent la main....

Sar2ah59 a écrit:Lisbon : « Hey pas si vite ! » dit-elle sèchement en retenant le bras de son consultant, qui maintenant lui faisait face. « Jane, parlez moi ! » dit-elle un peu énervée.

Jane : « Il fait beau, mais je trouve que le vent est un peu frais. Mais bon on ne va pas se plaindre en ce moment en Europe il pleut. » Dit-il en haussant les épaules.

Drôle et triste en même temps....digne de Jane !

L'agacement et les soupirs sont partagés entre nos deux héros...à se demander si (et comment) la communication parviendra à être rétablie... Rolling Eyes

Sar2ah59 a écrit:Il était confronté à un dilemme implicite : Lui parler et la mettre en danger ou se taire et la perdre ? Telle était la question.

Je ne suis pas sûre d'avoir bien compris cette phrase....en tout cas la partie "se taire et la perdre". S'agit-il d'une perte définitive, de la main de RJ ? Ou d'une perte "relationnelle" dans le sens où les révélations qu'il hésite à faire endommagerait leur relation jusqu'à -potentiellement- y mettre un terme ? Je pencherai pour la deuxième alternative (parce qu'il est évident qu'en parlant des risques, il donne à Lisbon les moyens de se protéger, au moins en redoublant de vigilance) mais j'ai été décontenancée par la formulation cross

Je te le disais, tu m'as surprise tout au long du chapitre et le cauchemar de Jane en fait partie. Tu nous a pourtant déjà fait le coup mais je me suis complètement laissée prendre, tant il était lié à l'intrigue en cours.

De la même façon, la fin du cauchemar et le réveil de Jane sont parfaitement imbriqués, j'aime beaucoup !

Sar2ah59 a écrit:Lisbon : « Ca ne risque pas d’arriver en ce moment » souffla t-elle faisant référence à la froideur du consultant.

Jane : « Ecoutez Lisbon, Je…Je suis juste dans une mauvaise période mais ça va passer, laissez moi du temps » dit-il en se levant du canapé

Ha la la....Elle a bien remarqué qu'il était dans une mauvaise période et elle ne le lui reproche pas ! Elle aimerait juste comprendre (et nous aussi !!), d'autant qu'elle n'est pas stupide : elle a bien compris qu'elle était impliquée dans ce terrifiant cauchemar. Alors il ferait mieux d'arriver à la même conclusion qu'au début de ce cauchemar et de se décider à lui parler, d'autant qu'elle ne demande pas mieux que de l'aider...

Sar2ah59 a écrit:Lisbon : « Laissez-moi vous aider Jane » dit-elle tristement.

Cette phrase fera toujours fondre mon coeur, toujours.... :chouchou: triste3

Sar2ah59 a écrit:Jane : « Je suis une cause perdue ma chère » dit-il en posant sa main sur son épaule et en quittant la pièce, se dirigeant vers son grenier.

Et son refus d'accepter l'aide qu'elle lui propose si généreusement me brisera toujours le coeur...

Sar2ah59 a écrit:Un mot accroché à sa porte l’intrigua. Il s’approcha et décrocha le papier plié en deux.

Il le déplia et son souffle se coupa à la vue des 3 mots écrits sur ce petit bout de feuille blanche.

Bon on ne se demande pas trop qui est l'auteur de cette missive....mais on s'interroge sur son contenu ! Quels sont ces trois mots ? Le jeu commence ? La fin approche ? A bientôt, Jane ? Maintenant son tour ? On veut savoir ! hysteriq hysteriq hysteriq
avatar
Jane Doe
Agent au CBI
Agent au CBI

Féminin Personnage préféré : Teresa Lisbon ♥

https://www.fanfiction.net/u/4364808/Jane-Doe51

Revenir en haut Aller en bas

Re: Time to end it. ^

Message  Riza17200 le Mer 24 Avr 2013 - 17:48

Bon, je ne peux laisser un commentaire aussi long que celui de Jane Doe, vu que je suis sur mon téléphone et qu'elle a déjà si bien décortiquer ton chapitre content

Tu vois, tu n'avais aucune raison de t'inquiéter, c'est comme toujours un très bon chapitre !
La partie de l'enquête est bien menée, mention pour le type qui rend son déjeuner derrière l'arbre ! Un ami à mon père a été témoin de la même chose sur une vrai scène de crime, c'est vraiment drôle (sauf pour le type, bien entendu... :sick: )
Tout comme Jane Doe, je suis impatiente de savoir ce qu'il y a sur cette feuille ! smile1
"Je me rapproche..."
"Êtes-vous prêt ?"
Même si j'ai une préférence pour "Le jeu commence..."
J'ai vraiment hâte de lire la suite, BRAVO ! bravo
avatar
Riza17200
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Jane
Loisirs : Lire/écrire/dessiner
Localisation : Woodbury

http://evajarriault.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Time to end it. ^

Message  Jane Doe le Mer 24 Avr 2013 - 18:45

Riza17200 a écrit:
"Je me rapproche..."
"Êtes-vous prêt ?"

J'adore tes idées ! Very Happy
avatar
Jane Doe
Agent au CBI
Agent au CBI

Féminin Personnage préféré : Teresa Lisbon ♥

https://www.fanfiction.net/u/4364808/Jane-Doe51

Revenir en haut Aller en bas

Re: Time to end it. ^

Message  Teresa Lisbon le Mer 24 Avr 2013 - 20:49

OMG! Encore un super chapitre, Sarah, comme d'habitude...Tu m'inquétes vraiement avec tes vics' qui ressemblent à Lisbon...
avatar
Teresa Lisbon
Stagiaire au CBI
Stagiaire au CBI

Féminin Personnage préféré : Ma Lis' , si magistralement interprêtée par ma sublissisme Roby!
Loisirs : écrire, lire, regarder Castle et Mentalist, rêver du Jisbon...
Localisation : Sur une scène de crime avec l'Agent Spécial Lisbon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Time to end it. ^

Message  MaTessaJane le Ven 26 Avr 2013 - 12:16

Alors, avant tout, je suis désolée de pas avoir posté de commentaire avant, j'ai pas vraiment eu le temps... Mais l'erreur est réparée !!

Ta fic est juste... Magistrale, Exceptionnelle, Mangnifiquement bien écrite...

Tu nous fait vraiment très peur avec tes mots... Enfin, personnellement, tu me fais peur pour Tess' !! siffle

Jane est pas dans un très très bon état... Mais je le comprends totalement en même temps... Le pauvre... RJ veut lui prendre la seule personne qui lui reste ( avec l'équipe mais c'est pas la même chose :roll2: )

Et... La fin ? C'est pas possible hein !! Tu me promets que Teresa va bien !!? Dis moi que tu as fait comme j'ai fait pour une autre série ! S'il te plaiiit ! Tu peux pas la tuer... Elle est pas morte, juste inconsciente ! Ou c'est pas elle... Il a tué une fausse Lisbon !!

Je veux pas qu'elle soit morte... Ou c'est peut être encore un cauchemar de Jane ?! De toute façon, tu as dit que ta fic était du genre Romance ! ( drame aussi, mais on l'oublie ça angel ) Et y a pas de Romance quand y a pas de Lisbon... C'est aussi simple que ça ! red_smile

Tu peux tuer tout le monde, VanPelt, Rigsby, Cho ( j'aurais de la peine pour lui mais je veux bien le sacrifier pour Teresa...) même Jane, mais laisse Teresa en vie !!! Bon après, si tu peux tous les faire vivre, c'est encore mieux hein :roll2: )

Le shérif est un boulet quand même... Mais pour son nom, Donovan, tu l'as fait exprès ? Parce que quand j'ai vu son nom j'étais trop contente, j'avais un sourire de dingue mais quand j'ai lu comment il se comportait... Bah je lui en ai voulu, et à toi aussi d'avoir donné le nom de Robin Tunney dans Prison Break à ce boulet... Nan je rigole, je t'en veux pas ma Sarah !! calin bisou

Et pour les trois mots... Trop tard Jane ? Tu aurais du lui en parler... Non plutôt : Tuaurais dului enparler ^^ C'est mieux comme ça... Ou, mon coeur de Jisbonneuse me dit : Elle t'aime ? Elle t'aimais ? Perso, je préfère au présent, parce qu'elle t'aimais ça fait genre... Mort... Elle t'aime c'est mieux !

En fait, Lisbon est dans son bureau ( il l'a pas vu parce qu'elle était au toilette et qu'elle fait des economies d'energie alors elle a éteint la lumière... Elle est parfaite Lisbon quoi ! red_smile ) et John le Rouge a tué une femme qui ressemble à Tess et l'a mit dans sa chambre pour faire peur à Jane !! Les trois mots, ça pourrait aussi être : C'est pas elle ! ( On compte pas le "ç" angel )

Je te supplie à genoux, à plat ventre si tu veux même, ne tue pas Lisbon ! amen amen

Sinon, très très belle fic, comme d'habitude !

Et VLs !!
avatar
MaTessaJane
Flic en uniforme
Flic en uniforme

Féminin Personnage préféré : Lisbon !
Localisation : Sur la tombe de Charlotte

Revenir en haut Aller en bas

Re: Time to end it. ^

Message  Jane Addict le Ven 26 Avr 2013 - 14:41

Spoiler:
All my thanks to :

Lele : Wow Pétard ! :haha: Ah j'adore ! lol1 J'espère néanmoins que cette suite te plaira ma chère amie siffle bisou calin

Jane Doe: Oui, L'orthographe + Moi = 3 hall Je suis ravie de voir que je te surprends encore ! red_smile J'espère que cette suite te plaira, même si tu l'as vu avant , je te remercie encore de l'avoir revue merci calin

Riza : Vous me donnez trop d'idées avec toutes vos phrases à 3 mots ! Shocked J'espère que la suite sera à la hauteur de tes espèrances zen calin

MTJ : Ohhh je suis si contente de voir ton commentaire calin C'est rien ne t'en fais pas c'est déjà bien gentil de voir que tu suis et commentes cette fic m! merci La suite t'apportera peut être des réponses, ou pas Twisted Evil

Lisbon : Tu n'es pas au bout de tes peines demon Merci bisou bisou


Voilà pour vous le petit chapitre 3 red_smile

Je remercie de tout coeur ma chère Jane Doe qui a bien voulu donner de son temps pour revoir ce chapitre et mon orthographe merdique merci calin

Bonne lecture les ami(e)s study


***

Chapitre 3 : « Those three words »


Jane tournait en rond dans son grenier, passant de temps à autre une main dans ses cheveux. Il savait, il savait que ça finirait par arriver. Il s’assit finalement sur son lit et déplia le papier pour lire encore et encore ces 3 mots :
« L’aimes-tu suffisamment ? :rj: »


3 petits mots simples en apparence, mais bien plus complexes en réalité.

Qu’est ce que cela voulait dire ? L’aimait-il suffisamment pour la sauver ? Oui. L’aimait-il suffisamment pour risquer sa vie pour elle ? Oui. L’aimait-il suffisamment pour renoncer à sa vengeance ? Non. Enfin si, mais il ne le ferait pas. Malgré l’attachement qu’il portait à sa patronne, il n’abandonnerait pas. Il devait venger sa femme et sa fille, mais il devait aussi protéger Lisbon.
Alors, c’est en partie parce qu’il l’aimait qu’il ne pourrait pas abandonner.

Comment allait-il évoquer le sujet avec Lisbon ? Comment allait-elle réagir alors que lui-même ne savait pas ? Comment allait-elle interpréter ces 3 mots qui posaient noir sur blanc les sentiments de Jane ?

Il l’aimait certes, mais il ne voulait pas l’avouer, du moins pas explicitement. Il fallait qu’il lui parle ça devenait inévitable. Il avait été froid et distant avec elle et il craignait sa réaction. Toute l’équipe savait que Jane et Lisbon étaient « Unis » par une amitié très forte, un lien solide, même s’ils le niaient tout les deux : ils se considéraient comme de « simples partenaires » devant les autres. Et visiblement, ce lien avait dépassé le stade « amical » depuis certains temps, du moins pour lui.

Il se décida à se lever et prit la direction du bureau de sa patronne, puisqu’elle s’y trouvait toujours.

***


Lisbon était dans son bureau, le nez dans ses dossiers. Mais à vrai dire, autre chose occupait son esprit en ce moment. Jane. Elle se surprit à s’inquiéter pour lui, plus que d’habitude. Elle n’aimait pas le voir si froid et si distant. Après tout, elle était sa partenaire, elle avait besoin de lui, dans tous les sens du terme.

Soudain, elle se sentit observée. Elle leva donc les yeux et tomba sur Jane, qui l’observait fixement adossé à la porte. Elle ne se rendit compte qu’elle le fixait depuis quelques minutes que quand Jane la sortit de ses pensées.

Jane : « Suis-je celui qui occupe vos pensées ma chère Lisbon ? »
demanda t-il avec un sourire en coin, ce qui fit immédiatement rougir Lisbon.

Lisbon : « C’est vous le mentaliste, pas moi. Alors à vous de me le dire mon cher Jane » dit elle avec un fin sourire sur les lèvres.

Jane : « Lisbon, il faut que je vous parle » dit-il plus sérieusement, en s’installant sur le canapé de sa patronne.

Lisbon : « Je le pense aussi » dit-elle de la même façon.

Jane la regarda avec une once de culpabilité. Elle avait été affectée par son changement d’humeur.
Il tapota le divan, l’invitant à le rejoindre. Elle se leva et vint s’assoir à côté de Jane, qui se surprit à apprécier cette proximité.

Lisbon : « Je vous écoute » dit-elle simplement.

Jane : « Je…J’ai » hésita t-il, passant une main dans ses cheveux. Il ne savait pas comment s’exprimer et pour lui, c’était un comble. « Ça fait quelques jours que j’ai un mauvais pressentiment et je dois bien avouer que ça a affecté mon humeur, mais j’étais inquiet… » Dit-il un peu mal à l’aise.

Lisbon : « Je ne vous le fais pas dire ! » souffla t-elle. « Et maintenant ? » demanda t-elle, toujours un peu surprise de la détresse qu’elle percevait chez son ami.

Jane : « Maintenant, je suis encore plus inquiet qu’avant » dit-il en se passant une main sur le visage.

Lisbon fronça les sourcils. Elle se demandait ce qui pouvait bien tracasser son consultant pour le mettre dans une telle détresse. Elle savait que le retour de John Le rouge y était forcément pour quelque chose mais pas totalement puisque ce comportement était antérieur à cette affaire.

Lisbon : « Comment ça ? » demanda t-elle intriguée.

Jane soupira et sortit le papier de sa veste pour le lui tendre.
Elle le prit et fronça les sourcils à la vue de son contenu. Elle souffla un « Oh » et releva la tête vers Jane qui lui lançait un regard qu’elle n’avait jamais vu auparavant.

Jane : « Je pense que vous êtes sérieusement en danger » soupira t-il.

Lisbon : « Qui vous dit que je suis visée par ces mots ? » demanda t-elle bien qu’elle était certaine de l’être. Elle était la seule femme assez proche de Jane pour intéresser John Le rouge.

Jane : « Oh je vous en prie Lisbon » souffla t-il un peu exaspéré par la réponse de Lisbon. Il acceptait de lui faire part de ses inquiétudes mais jamais, ô grand jamais il n’avouerait ses sentiments. « Faites vous protéger Lisbon » dit-il sérieusement.

Lisbon : « Alors ça jamais, hors de question » dit-elle en riant, ce qui agaça encore plus Jane. Pourquoi s’obstinait-elle à nier l’évidence ? « Je suis flic » dit-elle toujours sur le même ton.

Jane : « Ah si vous êtes flic alors, ça change tout » dit-il en haussant les sourcils. « Non mais vous croyez sérieusement qu’il va s’arrêter au fait que vous soyez flic ? » dit-il en s’énervant un peu plus.

Lisbon : « Mais pourquoi moi ?! » s’exclama t-elle, s’énervant à son tour.

Jane : « Parce qu’il sait pertinemment que votre mort me serait fatale, parce qu’il sait pertinemment que si je vous perds, j’en mourrais ! Parce qu’il sait que vous êtes la dernière personne qui me raccroche encore à la vie Lisbon ! » Dit-il un peu plus fort qu’il ne l’aurait voulu.

La tirade de Jane laissa une Lisbon bouche bée. Il ancra son regard dans celui de sa patronne qui y vit une lueur d’inquiétude et de tristesse. Il s’inquiétait vraiment pour elle, plus que ce qu’un simple ami ne devrait.

Elle posa sa main sur son avant bras. « Jane » souffla t-elle, espérant capter son attention. Mais alors qu’elle s’apprêtait à enlever sa main, Jane l’emprisonna.

Jane : « Faites vous protéger, je vous en prie » soupira t-il. « Je ne veux pas revivre ce cauchemar » dit-il en baissant le visage.

Lisbon : « Et qu’y avait-il dans ce cauchemar ? » demanda t-elle, elle savait pertinemment de quel cauchemar il s’agissait puisqu’elle l’avait elle-même réveillée, mais elle n’en connaissait pas le contenu.

Jane : « Je…vous étiez étendue sous son smiley, vous étiez… » mais les mots moururent sur ses lèvres, ces mots indicibles car impensables.

Elle resserra ses doigts sur la main de Jane qui sourit à ce geste.

Lisbon : « Je… » Commença t-elle, mais elle fut interrompu par la sonnerie de son téléphone qu’elle décrocha presque immédiatement, lâchant à regret la main de Jane.

Lisbon : « Lisbon. » dit-elle d’un ton autoritaire. « Hm…Où ça ? Bien, je contacte mon équipe et nous arrivons » dit-elle avant de raccrocher.

Elle releva les yeux vers Jane et lui sourit tristement.
Jane soupira, il savait ce qu’elle allait lui dire.

Jane : « Il a encore frappé, n’est-ce pas ? » la devança t-il.

Elle acquiesça.

Lisbon : « Mais pourquoi ? Deux meurtres en si peu de temps, ça ne lui ressemble pas ! » Dit-elle un peu frustrée.

Jane : « C’est un message Lisbon, un avertissement » dit-il en se pinçant les lèvres.

Lisbon : « Un message pour dire quoi ? » demanda t-elle sur le même ton.

Jane : « Pour dire qu’il se rapproche de son objectif » dit-il en baissant le visage.

Lisbon : « Et quel objectif ? » continua t-elle.

Jane : « Vous » soupira t-il en relevant les yeux vers elle.

Il lui lança un regard plus que significatif de ses sentiments du moment.
Elle le regarda et déglutit difficilement avant de sortir de son bureau.

Il resta dans le bureau quelques minutes, le regard figé sur ce bout de papier, sur ces 3 mots. Ces 3 petits mots qui annonçaient un affrontement imminent.


La suite au prochain épisode :rj:


Next chapter


Dernière édition par Sar2ah59 le Lun 29 Avr 2013 - 14:57, édité 1 fois
avatar
Jane Addict
Stagiaire au CBI
Stagiaire au CBI

Féminin Personnage préféré : Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Time to end it. ^

Message  MaTessaJane le Ven 26 Avr 2013 - 15:07

Ah la la... Comme j'aime !!

Je me répète, mais tu sais que tu as énormément de talent ?!

Les trois petits mots... J'y étais presque xD J'avais le verbe... Et c'est au présent ! Trop fière :roll2: Non je rigole green_smile

Lisbon est pas morte !!!

stars yeah :youpii: joie joie_youpi you_ouh hourrah hysteriq joie5 joie5 yes cheers

Faut que je fasse gaffe à l'abus de smiley moi lol1

Elle a pas le droit de mourir, pour Jane et surtout pour nous ! xD

Bref, le passage Jane/Lisbon est juste... Rempli d'émotions... La détresse de Jane, le "détachement" de Lisbon... C'est vraiment très beau, et encore une fois tu les décris magnifiquement bien.

Tu nous prouve une fois encore que tu peux écrire de tout à la perfection...

On avait plus de doutes là dessus mais je tiens à le dire quand même Wink

John le Rouge a encore frappé... J'ai l'impression que la victime sera brune aux yeux vert, et que ça va encore plus inquiéter Jane... J'espère que je me trompe !

Et sinon, je te dis juste Vite la suite parce que je veux à tout pris savoir ce qui va se passer !! Ma nouvelle drogue sera ta fic, félicitations !! Au bout de trois chapitre, tu m'as rendue accro ! ( Enfin pas vraiment trois puisque j'étais accro dès le début, dès le prologue en fait ^^ Mais on va dire que je l'étais pas avant hein angel Wink )

Je vais attendre très impatiemment !

avatar
MaTessaJane
Flic en uniforme
Flic en uniforme

Féminin Personnage préféré : Lisbon !
Localisation : Sur la tombe de Charlotte

Revenir en haut Aller en bas

Re: Time to end it. ^

Message  Riza17200 le Ven 26 Avr 2013 - 18:15

Toujours un bon chapitre, je ne m'attendais pas à ça pour les trois mots, mais c'est encore mieux que ce que je pensais ! smile1
J'aime beaucoup la conversation Jane/Lisbon, c'était sûr que Lisbon allait ressortir l'excuse du "Je suis flic, j'ai pas besoin de protection", mais là, elle ferrait mieux de se faire protéger, vu qu'il y a eu un deuxième meurtre...
J'ai hate de savoir comment tu vas gérer la suite !
Vivement la suite, et bravo ! bravo super calin bisou
avatar
Riza17200
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Jane
Loisirs : Lire/écrire/dessiner
Localisation : Woodbury

http://evajarriault.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Time to end it. ^

Message  lele8133 le Ven 26 Avr 2013 - 18:24

Tu sais quoi ?? Il manque juste le petit génériqué de fin à chaque fin de chapitre car wow...moi je me crois trop dans la série, je t'assure!! Les personnages correspondent,c'est du talent, tu es très talentueuse( et ne lève pas les yeux Rolling Eyes parce que c'est vrai ce que je dis crois moi!). J'ai un peu...même beaucoup peur pour la suite!!!!! Tu nous tiens en halaine!! C'est dingue à chaque chapitre mon coeur ne cesse de battre vite par peur...Je suis trop à fond dedans!!
Maintenant moi...je suis addict à ta fic tellement elle est réel!!!!!!!!!! Pétard mais je te promets tu écris excellement bien bravo bravo BRAVISSIMO et MERCI de nous faire partager cette grande merveille!!! Ta fic me plaît énormément!!!! bisou calin merci
avatar
lele8133
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Lisbon et Jane
Loisirs : Regarder mentalist, écrire des fics, lire...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Time to end it. ^

Message  Jane Doe le Ven 26 Avr 2013 - 19:17

C'est donc la deuxième fois que je lis ce chapitre aujourd'hui....et la magie opère toujours autant !
J'ai vraiment beaucoup aimé ce chapitre !!

Et ce, dès le début :

Sar2ah59 a écrit: Il savait, il savait que ça finirait par arriver.

Là, j'ai beaucoup aimé la répétition du verbe, qui suggère clairement l'obsession de Jane. Je pouvais quasiment entendre Jane dire "Je le savais, je le sa-vais !". Wink

Ce que nous ne savions pas, ce sont ces trois fameux mots qui nous auront bien fait spéculer ! Ils sont enfin dévoilés

Sar2ah59 a écrit:
« L’aimes-tu suffisamment ? :rj: »

et c'est juste parfait ! La menace est claire mais ambiguë. J'adore !

Sar2ah59 a écrit:Qu’est ce que cela voulait dire ? L’aimait-il suffisamment pour la sauver ? Oui. L’aimait-il suffisamment pour risquer sa vie pour elle ? Oui. L’aimait-il suffisamment pour renoncer à sa vengeance ? Non. Enfin si, mais il ne le ferait pas. Malgré l’attachement qu’il portait à sa patronne, il n’abandonnerait pas. Il devait venger sa femme et sa fille, mais il devait aussi protéger Lisbon.
Alors, c’est en partie parce qu’il l’aimait qu’il ne pourrait pas abandonner.

:chouchou: :chouchou: Crying or Very sad
On le voit, Jane fera tout ce qu'il faut pour sauver Lisbon, y compris donner sa vie. Est-ce que ce sera suffisant ?

Sar2ah59 a écrit:Comment allait-elle interpréter ces 3 mots qui posaient noir sur blanc les sentiments de Jane ?

En voilà une question intéressante ! Je ne peux d'ailleurs pas m'empêcher de remarquer que si elle questionne pourquoi elle est une cible, elle ne relève pas le verbe -pourtant fort- employé par RJ...

Mais finalement, l'un et l'autre font le constat que l'autre a pris plus de place qu'attendu, plus de place que précédemment, dans leur vie, dans leurs pensées...dans leur coeur...

Sar2ah59 a écrit:Après tout, elle était sa partenaire, elle avait besoin de lui, dans tous les sens du terme.

Le genre de phrases qui fera toujours battre mon coeur un peu plus fort !

Le moment de parler est enfin venu...enfin !
Jane est mal à l'aise....c'est dire si ce qui le tracasse lui tient à coeur !

Sar2ah59 a écrit:Lisbon : « Qui vous dit que je suis visée par ces mots ? » demanda t-elle bien qu’elle était certaine de l’être. Elle était la seule femme assez proche de Jane pour intéresser John Le rouge.

Et le déni de Lisbon ne va certainement pas rassurer Jane !

Sar2ah59 a écrit:Lisbon : « Alors ça jamais, hors de question » dit-elle en riant, ce qui agaça encore plus Jane. Pourquoi s’obstinait-elle à nier l’évidence ? « Je suis flic » dit-elle toujours sur le même ton.

Jane : « Ah si vous êtes flic alors, ça change tout » dit-il en haussant les sourcils. « Non mais vous croyez sérieusement qu’il va s’arrêter au fait que vous soyez flic ? » dit-il en s’énervant un peu plus.

J'adore ! La réaction de Lisbon est conforme à ce qu'on pouvait en attendre : elle a confiance en ses capacités à se défendre....ce qui peut confiner, une nouvelle fois, au déni ! J'adore aussi la réaction de Jane....comme s'il ignorait qu'elle était flic ! Comme si ça allait donner des scrupules à RJ ! Rolling Eyes

Sar2ah59 a écrit:
Jane : « Parce qu’il sait pertinemment que votre mort me serait fatale, parce qu’il sait pertinemment que si je vous perds, j’en mourrais ! Parce qu’il sait que vous êtes la dernière personne qui me raccroche encore à la vie Lisbon ! » Dit-il un peu plus fort qu’il ne l’aurait voulu.

triste3 triste3 Sad Crying or Very sad triste3
Un bel élan de sincérité ! Je peux imaginer Jane perdre le contrôle au point de se livrer ainsi !

Sar2ah59 a écrit:Jane : « Faites vous protéger, je vous en prie » soupira t-il. « Je ne veux pas revivre ce cauchemar » dit-il en baissant le visage.

J'ai adoré cette phrase à cause de la double façon de comprendre le mot "cauchemar"...à la fois l'expérience traumatique de la perte de sa famille et le mauvais rêve qui a hanté son sommeil un peu plus tôt....

Sar2ah59 a écrit:Elle resserra ses doigts sur la main de Jane qui sourit à ce geste.

J'adore la façon dont tu décris la communication non verbale entre ces deux-là ! Elle en dit tellement plus que tous les mots qu'ils pourraient prononcer...

Mais l'instant est vite rompu, bien évidemment par l'annonce que RJ a encore frappé...

Quant à la fin de ce chapitre...whaouh !

Sar2ah59 a écrit:Il resta dans le bureau quelques minutes, le regard figé sur ce bout de papier, sur ces 3 mots. Ces 3 petits mots qui annonçaient un affrontement imminent.

J'aime beaucoup l'extrême tension suggérée par ces deux phrases....bien évidemment, on attend la suite avec impatience ! hysteriq hysteriq hysteriq
avatar
Jane Doe
Agent au CBI
Agent au CBI

Féminin Personnage préféré : Teresa Lisbon ♥

https://www.fanfiction.net/u/4364808/Jane-Doe51

Revenir en haut Aller en bas

Re: Time to end it. ^

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum