The Red Blackmail ^

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

The Red Blackmail ^

Message  Arnaud le Mer 24 Avr 2013 - 23:29

Bonsoir à toutes et à tous,

Voilà mon premier (et peut-être dernier ^^) post de fanfiction... J'ai voulu m'y essayer et j'espère que ça plaira au plus grand nombre... Un chapitre sera posté chaque jour. Enjoy...

===PRESENTATION===

Titre : The Red Blackmail

Genre : Drame

Personnages principaux : Jane, Lisbon, Rigsby, Cho, Van Pelt et ...

SYNOPSIS : Toute l’équipe est rassemblée au CBI, ou presque. Seule une personne manque à l’appel… Qui est-ce ? A vous de le découvrir…


===SOMMAIRE===


Chapitre 1 - Ici même...
Chapitre 2
Chapitre 3
Chapitre 4
Chapitre 5
Chapitre 6
Chapitre 7
Chapitre 8
Chapitre 9
Chapitre 10
Chapitre 11
Chapitre 12
Chapitre Final

Bonne Lecture study study study

CHAPITRE 1

CBI, Sacramento, Californie.

Nous sommes un mardi matin, aux alentours de 7.30am. L’équipe est alors au complet, ou presque. C’est encore ce sacripant de Jane, vous dites-vous… Et bien non. Jane est bien présent, assis autour d’une table avec les membres de l’équipe. Ces derniers écoutent le mentaliste calmement et remplis d’intérêt. Seul Cho se tient à l’écart sur son fauteuil de bureau tout en jetant un œil sur ses collègues. Jane est encore en train de faire la démonstration d’un de ses tours d’illusionniste qu’il est bien le seul à connaître. Cho regarde le spectacle avec un œil lassé mais sa curiosité ne peut l’empêcher de chercher le « truc » qui permet la réussite du tour de passe-passe. Van Pelt se demande alors : mais où a-t-il encore mis cette pièce de monnaie ? Manche ? Poche ? Seconde main ? Et puis mince, qu’il aille au diable, j’en ai marre de ces gamineries. Je ne suis pas d’humeur à ça, j’ai une migraine affreuse. Rigsby demande alors la solution à Jane qui ne dit mot, jurant qu’il emmènera l’astuce avec lui dans sa tombe. Rigsby soupire et s’est encore fait avoir par ce satané mentaliste.

Découvrant le peu de persévérance de ces coéquipiers, Kimball dévoile alors le secret à tout le monde. Jane, alors déçu de la révélation, s’adresse ironiquement à l’Asiatique :

- Je ne sais pas ce que je vous ai fait très cher collègue imposé par la direction mais vous n’arrêtez jamais de dévoiler mes tours de magie les plus simples… Alors j’opte pour deux solutions : soit vous connaissez déjà tous ces petits tours, soit vous êtes bougrement intelligent et qui plus est malin !

Jane esquisse un grand sourire en disant :

- Mais, je ne sais pas pourquoi, je préfère me diriger vers la première option !

Cho répond alors du tac au tac :

- Votre réponse me rassure Jane : vous êtes aussi mauvais magicien que moi.

Jane rigole de cette agression bien méritée. Vous l’aurez compris, l’humeur est joueuse ce matin au CBI. Chacun repart à sa place : Van Pelt avec son acolyte l’ordinateur, Cho et Rigbsy à la lecture de leurs enquêtes de voisinage. Jane, quant à lui, s’allonge sur le canapé en cuir tout en ouvrant son livre actuel intitulé « Magic: For Dummies ». Alors qu’il commence la première ligne, il se relève et demande à voix haute :

- Qu’avez-vous fait de notre chef adorée ?!
- Euh… comment voudrais-tu qu’on le sache ? répond Van Pelt.
- Et bien tout simplement parce que vous avez tous fait la fête hier soir ! non ?

Van Pelt se demande alors comment Jane a-t-il encore pu deviner ce fait…

- Euh… et bien, on a fêté l’anniversaire à Kimball. Et on s’est couché un peu tard, c’est vrai. Et pas totalement frais non plus, répond Van Pelt d’un air gêné.
- Parfait, cela n’a pu lui faire que du bien ! Je la trouvais particulièrement tendue ces derniers temps ! dit Jane avec un grand sourire.
- Vous dites ça parce qu’elle était constamment sur votre dos… ajoute Kimball.
- C’est ça ! Elle m’étouffait maman Lisbon, rigole Jane.
- Vous ne vous demandez pas pourquoi ? en rajoute Van Pelt. Peut-être bien à cause de votre comportement « très » enfantin !

Van Pelt rigole de son attaque, fière d’elle-même. Elle arrive même à extirper un sourire à son collègue Asiatique. Rigsby, comme à son habitude, acquiesce les propos de la belle rousse.
Le portable de Jane sonne. Jane esquisse un sourire en voyant s’afficher le nom de Lisbon. Il répond, sourire jusqu’aux oreilles, et embête son chef d’entrée :

- Bonjour Lisbon ! Alors comme ça on est trop vieille pour sortir et être à l’heure au travail le lendemain ?! Ne vous inquiétez pas, j’ai tout en mains ! (en aparté avec les autres membres de l’équipe) Espérons que ça ne l’inquiète pas plus…
- …

Pas de réponse à l’autre combiné…

- Lisbon ? Vous vous êtes tuée la voix à trop chanter ?

Une voix grave et déformée répond :

- Toujours aussi drôle à ce que je vois Mr Jane…

Le visage du mentaliste se referme aussitôt, cette voix lui faisant froid dans le dos.


A suivre...



Chapitre 2


Dernière édition par Arnaud le Lun 6 Mai 2013 - 19:42, édité 15 fois
avatar
Arnaud
Agent de circulation
Agent de circulation

Masculin Personnage préféré : Patrick Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Red Blackmail ^

Message  inesd4 le Jeu 25 Avr 2013 - 0:10

Salut!

Je suis très contente de savoir qu'on aura la suite chaque jour car j'aime beaucoup ce début! Le contraste entre l’insouciance du début et le dramatique de la fin... Hâte de savoir quel sort tu réserves à notre Lisbon et aussi bien sur comment l'équipe (et surtout Jane hein) va réagir.
En espérant que tu ne les tortures pas trop non plus!

Vivement demain smile1
avatar
inesd4
Gardien du parking
Gardien du parking

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Red Blackmail ^

Message  Johel le Jeu 25 Avr 2013 - 9:28

Hello !

Bienvenu dans le petit monde des auteurs de fics Wink

Une histoire écrite par un gars, c'est assez rare pour qu'on s'y intéresse.
On peut s'attendre à ne pas avoir droit au sempiternel "Jisbon guimauvisant" :sick:

Dans ce premier chapitre on est plongé dans la série avec un Jane malicieux, un Rigsby toujours aussi benêt, un Cho impassible et perspicace, une Van Pelt égale à elle même.
Ce début me fait penser à l'épisode 14 de la saison 2, quand Jane parle du "rasoir d'ockham".
J'aime la façon dont tu mets le lecteur/la lectrice à contribution, par contre j'apprécie nettement moins le final.
Compte tenu du fait que tu nous annonces un drame j'ai peur de ce que tu nous réserves pour la suite...Mais je l'attends avec impatience !

_________________

"Merci à voilà pour ce superbe kit"

"Aussi longtemps qu'on médite sa vengeance, on garde sa blessure ouverte - T. Fuller"
avatar
Johel
In Jane we trust

Féminin Personnage préféré : Jane et Cho
Loisirs : Lecture, ciné, jeux vidéo et suuuurf !
Localisation : près de l'océan

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Red Blackmail ^

Message  Jane Addict le Jeu 25 Avr 2013 - 11:26

coucou Bienvenue chez les auteurs :roll2:
Un début très prometteur et intriguant ! Shocked Je suis ravie de voir que tu posteras vite la suite car cette fic m'a l'air très prenante ! :roll2:

J'ai vraiment hâte de voir la suite! Qui est cette voix :peur3: ? Où est Lisbon ? Tant de questions que je comblerais avec tes chapitres scratch

Hâte de voir la suite ! hysteriq hysteriq
avatar
Jane Addict
Stagiaire au CBI
Stagiaire au CBI

Féminin Personnage préféré : Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Red Blackmail ^

Message  Riza17200 le Jeu 25 Avr 2013 - 12:11

Bienvenue dans la section Fanfiction ! coucou
Pour un début, c'est prometteur, j'aime beaucoup ton premier chapitre smile1
J'ai vraiment hâte de lire la suite, qu'est-ce que notre tueur au smiley a bien pu faire de Lisbon ? j'espère qu'elle n'est pas morte ! pale
La politesse est décidément présente partout, Cho qui vouvoie Jane ! smile1
Encore Bravo ! super super calin
avatar
Riza17200
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Jane
Loisirs : Lire/écrire/dessiner
Localisation : Woodbury

http://evajarriault.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Red Blackmail ^

Message  MissA. le Jeu 25 Avr 2013 - 14:04

Pauvre Lisbonounette ! Sad
, Un debut trés attractif, et bien écrit qui donne envie d'avoir la suite , même si j'ai du mal avec le vouvoiment entre Jane et les membres de l'équipe scratch je ne saurais dire pourquoi ^^ , Bref VLS ! Very Happy
avatar
MissA.
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Teresa Lisbon ♥ & Patrick Jane
Loisirs : Regarder The Mentalist , Lire et écrire des Fanfics JISB0N (:
Localisation : Sacramento, CA ♥

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Red Blackmail ^

Message  sara44 le Jeu 25 Avr 2013 - 14:22

Coucou,

Moi aussi, j'aime beaucoup ce début de fic. L'histoire a l'air prenante et c'est très bien écrit. Very Happy Very Happy Very Happy

C'est bien si tu m'es une suite tout les jours.

Moi j'ai hate de lire la suite Very Happy smile1
avatar
sara44
Distributeur de café
Distributeur de café

Féminin Personnage préféré : Jane, Lisbon
Loisirs : ciné, lecture, séries
Localisation : Loire-Atlantique (44)

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Red Blackmail ^

Message  Arnaud le Jeu 25 Avr 2013 - 22:23

Merci à toutes pour ces commentaires (positifs en plus! Very Happy)
A l'instar de certaines personnes ici, je suis leur exemple et poste l'histoire une fois qu'elle est écrite entièrement (n'est-ce pas Johel?!)... Ainsi, pas de mauvaises surprises et un chapitre tous les jours (Si je suis chez moi... ^^)
J'espère que mon histoire vous tiendra en haleine longtemps! Et comme décrit dans le "genre" d'histoire, profitez de ce premier chapitre gai...
Ce deuxième chapitre commence à peindre une atmosphère différente.
Pour celles qui se posent la question du "vouvoiement" entre certains de l'équipe (pas tous...), c'est un ressenti que j'ai et c'est mon interprétation personnelle scratch du "You" anglais qui ne fixe pas le Tu ni le Vous. (Et oui, je ne regarde pas Mentalist en français... qu'en VO sans sous-titres ^^). S'il vous gêne trop ce "Vous", remplacez-le dans votre tête! Very Happy
Riza, tu parles du tueur au smiley? Intéressé de savoir pourquoi ce tueur là en particulier?

Merci encore pour ces retours toujours bons à prendre!
Bonne suite... study study study



CHAPITRE 2



Jane se lève aussitôt, le ton grave. Connaissant parfaitement ce genre de situations mais sans jamais en avoir été la victime, il dit calmement :

- Je vous écoute...

Les membres de l'équipe se regardent mais ne comprennent pas la situation ni la gravité de cette dernière. L’atmosphère est devenue pesante et se lit sur les expressions faciales du mentaliste.

- D'accord, répond Jane.

Jane ferme le clapet de son téléphone mobile et semble très préoccupé.

Que vient-il de se passer? Qui était au téléphone? Que lui a-t-on dit? Autant de questions qui importunent l'esprit des divers membres de l'équipe.

D'un pas pressé, Jane commence à s'enfuir de l'open-space.
Van Pelt l'intercepte en lui demandant :

- Ça va Jane? Vous êtes tout pâle...
- Euh oui tout va bien merci. Je dois m'absenter pour un petit moment, je viens d'apprendre le décès d'un membre de ma famille...
- Désolé Patrick, toutes mes condoléances... Je croyais que c'était Lisbon car vous avez mentionné son nom au début...
- Oui mais non, je pensais que c'était elle avec le numéro privé mais finalement, ce n'était pas le cas. Comme quoi un mentaliste peut se tromper… A ce propos, vous voulez bien lui dire de ma part, quand elle arrivera, que je serai absent aujourd'hui et sans doute pour les jours prochains. Surtout, insistez sur le fait de ne pas s'inquiéter! A bientôt, et surtout continuez votre super boulot! conclut Jane avec un clin d'œil.

L'équipe se regarde sans réellement comprendre ce qui vient tout juste de se passer. Cependant, connaissant le caractère atypique de leur mentaliste, ils n'iront pas chercher plus loin la raison de cette dernière « bizarrerie ».

D’une foulée décidée, Jane sort du CBI et monte dans sa Citroën. Il démarre alors en trombe pour se rendre dans un lieu encore inconnu. Durant ce trajet, il se remémore et se répète sans cesse les mots qu'il découvrait il y a si peu de temps. « Tu sais qui je suis… », « Getty Center, d’ici 1 heure », « Aucunement utile de te rappeler de ne pas convier tes camarades de jeux à ma petite fête… » et « Elle est si peu courageuse finalement, je suis tellement déçu… Ta fille l’était un peu plus si mes souvenirs ne me trahissent pas ». Jane sait pertinemment que ces phrases sont faites pour l’énerver, le narguer, l’humilier et le défier. Cependant, le plan du ravisseur marche à merveille et le mentaliste ne peut s’empêcher de réagir avec émotion à ces propos sadiques. C’est bien la seule personne face à qui le mentaliste n’arrive pas à être en pleine possession de ses moyens. Jane accuse le coup psychologiquement. Il a de toute façon toujours eu un temps de retard sur son adversaire et il présente quelques signes de complexes d’infériorité. Il n’est plus capable de réfléchir, il est déstabilisé.

Getty Center, Los Angeles, Californie.

Quelques dizaines de minutes plus tard, Jane arrive au campus de recherche de Los Angeles. Le campus est assiégé par une foule de gens aussi disparates que possible. Les chercheurs embauchent tôt pour ensuite laisser place aux étudiants, eux-mêmes donnant la voie aux groupes de touristes… Autant de personnes qui ne retirent pas le sentiment de solitude absolue qu’éprouve Patrick Jane. Il sait qu’il doit faire le plus rapidement possible et retrouver Teresa dans les 72h suivantes, mais le ravisseur est Red John et les règles du jeu sont souvent bien différentes. Il est certain que le tueur au smiley ne demandera pas d’argent en contrepartie : il est bien assez riche et puissant pour s’en soucier. Que lui veut-il ? Ce n’est pas dans ses habitudes. C’est un tueur, pourquoi ce rapt ? Quel enjeu mis à part prendre des risques et se faire attraper ? Jane n’a pas vraiment la tête à y réfléchir et ne cherche qu’à trouver l’indice pour lequel Red John l’a fait venir.

Le mentaliste se dirige vers le point central du Getty Center et sa fontaine-piscine qui propose un labyrinthe flottant rappelant les « crop circles ». Alors qu’il traverse d’un pas toujours aussi rapide le pont du canal artificiel, il aperçoit la présence d’un papier blanc au centre du cercle du labyrinthe dans la fontaine. Il n’hésite pas à tremper les pieds dans l’eau sans prendre la peine de retirer ses chaussures marron, persuadé que c’est signé Red John. Il a raison et découvre une énigme…
« From the temples high
Of man’s ear and eye,
Roofed over Sculpture and Poesy,
[...]
Where science bedews his daedal wings”
Il se répète ces vers… Qu’est-ce donc? J’ai déjà lu ces phrases-là quelque part et ces rimes appartiennent manifestement au courant romantique…
Ah je sais ! C’est…

Quel est donc cet extrait de poème ? Qui l’a écrit ? Quelle signification lui donner ?

A suivre…



Chapitre 3


Dernière édition par Arnaud le Ven 26 Avr 2013 - 22:57, édité 1 fois
avatar
Arnaud
Agent de circulation
Agent de circulation

Masculin Personnage préféré : Patrick Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Red Blackmail ^

Message  Johel le Jeu 25 Avr 2013 - 22:42

La petite suite du soir, c'est sympa Wink
Il est clair que Jane va agir seul, c'était prévisible.
Dès qu'il s'agit de :rj: il perd ses moyens...Et le tueur le sait.
Pourquoi ce duel dont l'enjeu est Lisbon ?
Quand au poème de Shelley scratch

_________________

"Merci à voilà pour ce superbe kit"

"Aussi longtemps qu'on médite sa vengeance, on garde sa blessure ouverte - T. Fuller"
avatar
Johel
In Jane we trust

Féminin Personnage préféré : Jane et Cho
Loisirs : Lecture, ciné, jeux vidéo et suuuurf !
Localisation : près de l'océan

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Red Blackmail ^

Message  Jane Addict le Ven 26 Avr 2013 - 8:04

Une suite bien sympathique Wink
Il était prévisible qu'il agisse seul comme le dit Johel, quand il s'agit :rj: Jane perd ses moyens et sa raison ne l'emporte pas toujours... Rolling Eyes

Lisbon, pourquoi elle ? J'ai ma petite idée mais je ne m'avancerai pas siffle & pourquoi ce poème?

Enfin, hâte de voir la suite Wink
avatar
Jane Addict
Stagiaire au CBI
Stagiaire au CBI

Féminin Personnage préféré : Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Red Blackmail ^

Message  SmileJisbonneuse le Ven 26 Avr 2013 - 11:09

Une fic ecrit par un homme sa change Very Happy
Je viens de lire tes deux premiers chapitres et je la trouve très prenante et j'ai vraiment hâte de savoir la suite ! En plus si tu poste un chapitre par jour c'est l'ideal
! green_smile

Donc je dit juste VLS hysteriq
avatar
SmileJisbonneuse
Consultant au CBI
Consultant au CBI

Féminin Personnage préféré : Jane
Localisation : Devine tiens pour voir ...

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Red Blackmail ^

Message  sara44 le Ven 26 Avr 2013 - 11:16

Ah, elle est bien cette suite, très intrigante je dois dire scratch

On va se creuser les méninges pendant un moment pour savoir ou se cache lisbon! scratch

J'ai hate d'avoir la suite en tout cas.
avatar
sara44
Distributeur de café
Distributeur de café

Féminin Personnage préféré : Jane, Lisbon
Loisirs : ciné, lecture, séries
Localisation : Loire-Atlantique (44)

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Red Blackmail ^

Message  Arnaud le Ven 26 Avr 2013 - 22:54

Merci à celles qui ont lu la suite! Et merci pour les retours :thank3:
Voici le chapitre 3... En espérant que ça réponde à certaines questions et que ça vous en pose d'autres...
Bonne lecture! study study study




CHAPITRE 3


Mais oui, c’est ça ! C’est Percy Bysshe Shelley, un poète britannique du XIXe siècle… Reste à savoir la signification de tout ce galimatias…

Quel message veut-il transmettre ? Où veut-il m’emmener ? Car c’est bien un lieu dont il s’agit. Je ne vois aucune autre signification. Reviens-en aux faits, concentre-toi Jane ! Nous avons donc un temple, « l’œil et l’oreille » de l’Homme, recouvrant les arts de la sculpture et de la poésie et où la science fait briller ses jolies ailes… Un lieu ressemblant à un temple et regroupant un genre de savoir… C’est indubitablement un lieu connu de la ville des Anges. Mais bien sûr, c’est évident, c’est la Los Angeles Public Library avec sa mosaïque pyramidale en guise de toit, sur la tour centrale !

Los Angeles Public Library, Los Angeles, Californie.

Le mentaliste se met aussitôt en route pour le centre-ville et l’une des plus anciennes bibliothèques de la ville. Il n’a pas à chercher longtemps le nouvel indice déposé par le tueur. En entrant dans l’immense hall majestueux, un pupitre central est érigé. Sur ce dernier, repose un nouvel extrait du poème que Jane s’empresse de lire :
« Round which death laughed, sepulchred emblems
Of dead destruction
[…]
Whose population which the earth grew over
Was mortal, but not human; see, they lie,
Their monstrous works, and uncouth skeletons,
Their Statues, homes […]; prodigious shapes
Huddled in gray annihilation, split.
Jammed in the hard, black deep…”

Encore une partie du poème de l’auteur britannique. Encore une devinette ? Un nouveau recoin à découvrir ? Combien de temps durera ce jeu de piste ? Quelle signification ? Je ne vois pas… je n’en peux plus, je n’y arrive plus, se dit Jane… Son visage est décomposé de peur, de tristesse et de panique. Il sent que tout est en train de lui échapper. C’est le pire des sentiments dans ces situations : sentir et se rendre compte de son incompétence et de sa faiblesse. C’est d’autant plus difficile pour un homme avec une fierté affirmée. Comment va-t-il pouvoir réagir ? Lisbon est toujours entre ses mains. Il faut agir vite mais ses actions s’apparentent plus à de la précipitation. Cette chasse au « trésor » commence à être très éprouvante, tant sur le plan physique que psychologique. Red John mène cette danse avec brio et Jane ne peut que subir le tempo imposé. Il ne veut pas perdre cette personne chère malgré le peu d’affection démontrée. Il la considère comme sa petite sœur avec qui il se chamaille tout le temps et à qui il ne peut s’empêcher de jouer des tours. Il est effondré et essaye de se rattacher au peu de choses qu’il lui reste : du cuir, marron. Il décide de s’allonger sur la banquette arrière de sa DS tout comme il l’aurait fait avec le canapé du CBI. Exténué, il finit par s’endormir. La douceur nocturne d’été permettrait de dormir à même le sol. Jane n’est donc aucunement contrarié et réveillé par ces températures estivales. Seuls les rayons de soleil en provenance de l’Est viennent perturber le sommeil profond du blondinet. Il se réveille en sursaut, paniqué. Il fixe aussitôt sa montre : combien de temps s’est-il assoupi ? Quel jour est-il ? Il s’est bien plus qu’assoupi… Il a dormi jusqu’au lendemain, 9.23am.

Il sort de l’arrière de la Citroën, on peut distinguer les épis parmi ses boucles d’or. Il démarre le moteur quatre cylindres de 2,1 litres afin de se diriger vers le lieu indiqué dans le deuxième extrait du poème. En effet, son sommeil lui a permis de résoudre le puzzle laissé par Red John…

Ce poème ne pouvait indiquer qu’un lieu spécifique et connu de Los Angeles : une sépulture d’emblèmes de destruction et de mort, une population mortelle que la terre a cultivée mais non humaine, ces derniers gisant là avec leurs œuvres monstrueuses et leurs squelettes, leurs statues et formes extraordinaires, qui sont bloqués dans la difficulté et le profond noir… Qu’est-ce donc ? Une population du passé, non humaine et symbole de monstres… les animaux préhistoriques. Jane a bien évidemment pensé à la Brea Tar Pits, le gisement de fossiles emprisonnés par les puits de goudron. Ce parc-musée est l’endroit choisi par Red John.

Brea Tar Pits, Los Angeles, Californie.

Une petite heure plus tard, Jane arrive sur place. Il aperçoit de sa voiture les statues de divers animaux : le mammouth ou encore le tigre à dents de sabre y sont dressés. Le mentaliste erre dans ce lieu public qui commence à voir approcher le public avide de savoirs. Il observe tous les bâtiments et lieux anodins. Son regard se pose sur un cabanon d’une certaine taille. Red John est là, il en est sûr. Il se rend alors compte qu’il n’a aucune arme sur lui dans le cas où il devrait mettre en joue son adversaire.

Mettant de côté sa peur et son caractère poltron, il pousse la porte en bois…
Elle grince alors qu’elle est délicatement poussée par un Jane sur le qui-vive. Il sent son cœur battre fort, faisant résonner chaque battement dans sa cage thoracique. L’adrénaline est à son paroxysme et se traduit par un tremblement très marqué des mains de Jane. A mesure que la porte s’ouvre, un noir profond et angoissant apparaît. L’œil du mentaliste ne s’est pas encore habitué à la faible lumière présente dans le grand cabanon, alors que le soleil tape dur en extérieur. Sa pupille se dilate, permettant de capter les moindres sources de lumière. Alors qu’il est encore dans un flou sombre, il entend cette voix spéciale découverte il y a déjà quelques temps :

- Et bien vous en avez mis du temps Mr Jane ! Je commençais à croire que vous alliez me laisser tomber dans ma petite mise en scène…

La vue de Jane s’est mise au point et le mentaliste, d’un balayage des yeux, découvre cet endroit lugubre. La pénombre y a envahi les lieux.

Qu’a-t-il en face de lui ? Que lui veut Red John ? Comment va Lisbon ?


A suivre…

Chapitre 4


Dernière édition par Arnaud le Sam 27 Avr 2013 - 22:38, édité 1 fois
avatar
Arnaud
Agent de circulation
Agent de circulation

Masculin Personnage préféré : Patrick Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Red Blackmail ^

Message  Teresa Lisbon le Sam 27 Avr 2013 - 0:08

Trés prenante cette fic. Les derniéres phrases sont autant de questions (assez angoissante, je dois dire) que je me posent en ce moment même...Originale l'idée des fragments de poéme pour trouver le lieu où se terre :rj:
avatar
Teresa Lisbon
Stagiaire au CBI
Stagiaire au CBI

Féminin Personnage préféré : Ma Lis' , si magistralement interprêtée par ma sublissisme Roby!
Loisirs : écrire, lire, regarder Castle et Mentalist, rêver du Jisbon...
Localisation : Sur une scène de crime avec l'Agent Spécial Lisbon

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Red Blackmail ^

Message  Johel le Sam 27 Avr 2013 - 13:26

bravo pour ce jeu de piste bien mené
Jane qui reconnait son impuissance face au maître du jeu et sa peur de perdre Lisbon, sa faiblesse, que le tueur à découverte.
Le Tar Pits, "drôle d'endroit pour une rencontre".
Que nous réserves tu pour la suite

_________________

"Merci à voilà pour ce superbe kit"

"Aussi longtemps qu'on médite sa vengeance, on garde sa blessure ouverte - T. Fuller"
avatar
Johel
In Jane we trust

Féminin Personnage préféré : Jane et Cho
Loisirs : Lecture, ciné, jeux vidéo et suuuurf !
Localisation : près de l'océan

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Red Blackmail ^

Message  Arnaud le Sam 27 Avr 2013 - 22:35

Merci pour celles qui prennent le temps de lire la suite... On va commencer à entrer dans le vif du sujet :roll2:
J'espère que ça continuera à vous "plaire" Rolling Eyes
Très bonne lecture Mesdemoiselles... study study study


CHAPITRE 4


Ce cabanon ressemble à une remise de jardin où figurent de nombreux outils, jerricanes et bidons en tous genres : essences, huiles moteur, pesticides et désherbants… C’est un lieu de stockage pour les jardiniers, gardiens et autres personnels de service. Ils sont désormais quatre dans ce cabanon. Red John se tient au fond de la pièce, proche d’une deuxième sortie. Il porte un masque, de tigre... Devant, attachée à une chaise en bois, Lisbon semble faible et endormie. Sur la droite de Jane, un immense établi est présent sur lequel repose un homme brun. Jane ne le connaît pas. Qui est-ce ? Pourquoi est-il attaché lui aussi sur l’armature ? Le regard de Jane est attiré par une flaque de sang qui s’étale au pied de l’établi. L’homme n’est pas seulement attaché mais cloué à cet établi… Jane ne peut feindre sa surprise. Les pieds de l’homme sont ligaturés à ceux de l’établi à l’aide de cordes alors que les deux mains sont clouées à la planche épaisse de 150 millimètres.

La dernière réplique de Red John a piqué à vif la fierté de Jane qui semble avoir retrouvé sa détermination. Le fait d’avoir le tueur en série en face de lui doit y être pour beaucoup. Il prend sur lui et donne une image de charisme et de force. Il ne veut pas rater ces retrouvailles. Il est plus déterminé que jamais. Toutefois, cette situation fait resurgir en lui des souvenirs douloureux. Ce couloir, cette lettre, ce smiley, ce sang, tout ce rouge et les deux amours de sa vie. Malgré sa volonté d’en finir avec le tueur, de nombreux sentiments se bousculent en lui : la tristesse, la culpabilité et la colère fourmillent dans sa tête.

Comment parviendra-t-il à assouvir son désir de vengeance ? A ce moment précis, tous ces sentiments lui font entièrement oublier Lisbon, son esprit a fait abstraction de ce fait. Il détourne le regard vers Red John et redécouvre à ses côtés son chef totalement groggy et déphasé. Il réalise l’importance du moment et redevient pragmatique. Ma vengeance est là et je lui ferai payer… coûte que coûte, il ne reste qu’à en fixer la date. Je ne la connais pas mais il est à moi, se dit Jane. A cet instant, Lisbon a besoin de moi et je ne peux me permettre de la perdre elle-aussi, continue Jane dans ses pensées.
Jane tente l’approche classique suivante :

- Prenez-moi à sa place… Elle ne vous est d’aucun intérêt. Je sais pertinemment que je suis celui que vous cherchez. Pourquoi ne la laisseriez-vous pas filer et ne me prendriez-vous pas en otage à sa place ? Exactement de la même manière qu’il y a quelques temps. Notre premier échange de mots et rencontre ne vous avaient pas plu ?

Lisbon essaye de se faire entendre et prononce quelques mots… mais elle marmonne et rien n’est audible. Jane devine qu’elle a été droguée, le sédatif faisant encore effet. Voulant commencer le rapport de force, il attaque Red John pour lui montrer qu’il n’est pas dans l’appréhension :

- A ce que je vois, vous êtes obligé de droguer ma chère amie afin de la garder en joue ? Pas très bien vu au sein du cercle des tueurs et cela figure encore moins dans les règles de la bienséance du tueur en série.

Red John tique et le laisse paraître dans son expression corporelle… Jane a réussi son coup.

- Voyons Mr Jane ! Je ne fais pas tout ça pour plaire aux autres ou dans un quelconque objectif de reconnaissance. J’ai passé ce stade là et je reste l’un des plus grands tueurs en série encore en activité. Vous ne me troublerez pas aussi facilement. Oui, je l’ai droguée car c’est une véritable peste ! Très dynamique voire hyperactive je trouve ! Très agressive également, regardez cette trace de morsure sur mon avant-bras ! réplique le tueur.

Il montre son avant-bras de couleur rouge vif marqué par l’empreinte dentaire de Lisbon. Jane sourit, il reconnait bien là la hargne de son chef.

- Et non Mr Jane ! Je ne vous veux pas en otage. C’est beaucoup moins drôle et je n’ai aucun bras de levier. Vous voyez ce jeune homme sur la table… commença le tueur.
- L’établi vous voulez dire ? interrompt Jane.
- … Oui établi si vous préférez. Ne jouez pas trop sur les mots Mr Jane. Nous sommes ici dans MON jeu, le vrai qui requière des actions. Nous ne sommes pas dans un de vos jeux de sémantique avec vos illusions d’adolescent, dit Red John sur un ton agacé.

Jane comprend aussitôt que le tueur est déterminé et qu’il y a un certain enjeu.

- Reprenons, vous voulez bien, vous voyez ce jeune homme sur l’établi ? Et bien je vais procéder à un chantage tout simple. Tuez-le et je vous rends Miss Lisbon ! dit le psychopathe.
- Pour quelle raison tuerais-je cette personne ? demande le mentaliste.
- Car je veux vous montrer que nous sommes pareil Mr Jane. La seule différence entre vous et moi est le fait que vous n’ayez pas encore franchi la ligne rouge… Et c’est la même chose pour tout le monde, nous ne sommes qu’une espèce animale différente mais nous restons malgré tout des animaux.
- Vous avez tort, jamais je ne tuerai une personne sans rai… s’arrête Jane.
- Vous voyez, le point focal est le motif. Chacun a le sien : vengeance, passionnel, survie… Nous divergeons sur ce point précis mais nous sommes tous des tueurs, vous le premier… Vous avez bien déjà abattu un homme qui était pourtant innocent. Tuez-le, ce sera simple et rapide avec le couteau présent sous l’établi.
- Jamais ! répond Jane.
- Vous voulez donc que je vous aide et que je vous facilite le travail ? Ce n’est pas une personne quelconque mais un de mes disciples… plus ou moins kamikaze d’ailleurs. Et je tiens à vous préciser que c’est précisément le meurtrier de votre famille. Mais ne vous inquiétez pas, j’ai regardé avec attention et grand plaisir lorsqu’il s’est occupé de votre fille et de votre épouse.

Jane se décompose et ne sait plus quoi penser. Le tueur a semé le doute dans son esprit… Est-ce vraiment le tueur de sa famille ?

A suivre…



Chapitre 5


Dernière édition par Arnaud le Dim 28 Avr 2013 - 21:25, édité 1 fois
avatar
Arnaud
Agent de circulation
Agent de circulation

Masculin Personnage préféré : Patrick Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Red Blackmail ^

Message  Johel le Dim 28 Avr 2013 - 9:33

Enfin le face à face.
Le duel psychologique peut commencer.
Lisbon n'est pas morte, on pouvait s'en douter dans la mesure où c'est l'atout majeur de :rj:
Jane prêt à "remettre à plus tard" sa vengeance pour la sauver.
Je ne pense pas que l'homme sur l'établi soit le tueur de sa famille, le tueur au smiley ne pouvait "déléguer" ce meurtre.
Tout comme Timothy Carter il n'est qu'un pion utilisé par :rj: pour semer le trouble dans l'esprit du consultant.
Sera t-il capable de régir de façon "logique" face à son ennemi intime ?
Il est devant un choix impossible.
Quelle sera sa décision ?
Heureusement que la suite arrive demain cross

_________________

"Merci à voilà pour ce superbe kit"

"Aussi longtemps qu'on médite sa vengeance, on garde sa blessure ouverte - T. Fuller"
avatar
Johel
In Jane we trust

Féminin Personnage préféré : Jane et Cho
Loisirs : Lecture, ciné, jeux vidéo et suuuurf !
Localisation : près de l'océan

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Red Blackmail ^

Message  Teresa Lisbon le Dim 28 Avr 2013 - 9:48

Super chapitre.
Un chantage digne de :rj: ! Je vois mal Jane accepter ce chantage, quoique il s'agit de sauver Lisbon...mais,connaissant Jane, il va choisir la troisième solution, s'il y en a une...
avatar
Teresa Lisbon
Stagiaire au CBI
Stagiaire au CBI

Féminin Personnage préféré : Ma Lis' , si magistralement interprêtée par ma sublissisme Roby!
Loisirs : écrire, lire, regarder Castle et Mentalist, rêver du Jisbon...
Localisation : Sur une scène de crime avec l'Agent Spécial Lisbon

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Red Blackmail ^

Message  Arnaud le Dim 28 Avr 2013 - 21:20

Merci pour vos retours et votre patience pour lire mes chapitres...
J'espère que ça continuera à vous plaire
Ce chapitre est fait pour souffler un peu avant de reprendre dans un chapitre de haute tension
Bonne Lecture study study study



CHAPITRE 5


CBI, Sacramento, Californie.

L’équipe s’est quittée hier soir après le travail avec un mauvais pressentiment : Lisbon manquait à l’appel depuis le matin même. Ils ne se sont pas réellement inquiétés car elle devait avoir une sacrée gueule de bois pour être en état de venir travailler. Ils n’ont pas été plus loin que les simples messages sur messagerie vocale. Nous sommes le lendemain, il est 9.10am et leur chef est toujours absente. Ils commencent à s’inquiéter et à réfléchir. Van Pelt lance même un reproche à Rigsby :

- Je t’avais pourtant dit de la raccompagner ! T’es vraiment nul comme type !

Rigsby encaisse et baisse la tête. Cho fait le rapprochement avec Jane et dit :

- Deux coïncidences avec Jane le même jour, vous y croyez, vous ? Moi, non…

Van Pelt et Rigsby se regarde alors en pleine réflexion… Cho continue :

- Jane a bien reçu un appel de Lisbon hier. Son histoire de deuil et enterrement est à dormir debout mais on est tombé dans son piège. Plus le mensonge est gros, plus on l’avale facilement. Quelle bande d’idiot que nous formons ! Faut tracer son téléphone portable, vérifier si c’est bien Lisbon qui l’a appelé, d’où elle a appelé, toutes les informations nécessaires. Grace, tu t’occupes de ça. Avec Rigsby, on va fouiller la chambre de Jane là-haut, il y est peut-être repassé avant de partir pour son « deuil ».

Cho s’en veut d’être tombé dans le piège et ne se ménage pas. Il est naturellement porté en tant que chef du groupe des trois agents en l’absence de Lisbon et Jane. Il est le plus pragmatique, efficace et sérieux des trois. Son charisme naturel lui permet de mener le groupe tel qu’il entend. Van Pelt s’exécute et commence ses recherches sur son poste de travail. Les deux autres agents montent dans la chambre de Jane. Comme prévu, la porte coulissante en acier est verrouillée à l’aide d’un cadenas. Rigsby sort son kit de crochetage afin de faire sauter l’obstacle. C’est un cas de force majeure. Wayne arrive à bout du verrou. Il fait glisser la porte sur la droite pour pénétrer dans l’antre de Jane. Tous deux découvrent cette pièce lumineuse avec les larges fenêtres. Ils aperçoivent également un grand tableau sur lequel figurent toutes sortes d’indices dans la recherche d’identité de Red John. Jane est en effet passé par-là : son portable est posé sur la table. Cho réalise immédiatement que le mentaliste a finement joué le coup. Comment le localiser s’il n’a pas le portable avec lui ? Tous ces éléments prouvent que Jane a délibérément caché son jeu et cela ne rassure pas Kimball. Il en fait part à Wayne :

- Je n’aime pas ça, ça ne sent pas bon du tout Rigsby ! Ça a l’air sérieux pour Lisbon… et j’ai bien peur que ça ne soit bien plus important et grave qu’on ne le pense. Jane a l’habitude de ne pas tout dire sur les enquêtes. Mais lorsqu’il cache autant d’informations et de manière délibérée, c’est que c’est bien plus grave et que cela touche à…
- Red John ! termine Rigsby. Tu as raison. Faut vite les retrouver avant qu’un drame ne se produise…

Les deux agents quittent sa chambre sans même refermer la porte coulissante. Ils reviennent dans l’open-space et s’approchent de Van Pelt. Elle dit :

- Rien sur le portable de Jane, il est éteint… La dernière utilisation remonte à sa présence hier matin…
- On sait, on vient de découvrir son portable dans sa tanière, répond Wayne.
- Comment le repérer et retrouver le chef par la même occasion ? réfléchit à voix haute Cho.

Rigsby s’éloigne de ses collègues pour regarder par la fenêtre. Sans jeter le moindre regard aux deux autres agents, il répond :

- Et si on essayait de localiser sa voiture. Ce n’est pas une voiture qui court les rues !

Van Pelt réalise que c’est une très bonne idée et se met au travail. Les deux autres agents attendent à côté, impuissants. Après quelques minutes, Van Pelt s’énerve :

- Ce n’est pas possible !!! Pourquoi je n’arrive pas à retrouver cette fichue voiture française !!

Les deux hommes se regardent, sentant l’espoir s’amoindrir avec le temps qui s’écoule. Une heure et demie plus tard, un « youpi » surgit dans les bureaux. Grace vient de trouver la voiture de Jane, se servant des caméras de surveillance du parking du parc. Toute l’équipe se précipite vers le 4x4. Le véhicule se déplace à vive allure, sirènes sifflantes. Chacun des membres de l’équipe se pose la même question : Arriveront-ils à temps ?

A suivre...

Chapitre 6


Dernière édition par Arnaud le Lun 29 Avr 2013 - 19:16, édité 1 fois
avatar
Arnaud
Agent de circulation
Agent de circulation

Masculin Personnage préféré : Patrick Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Red Blackmail ^

Message  Teresa Lisbon le Dim 28 Avr 2013 - 21:23

Effectivement plus léger, et toujours aussi bien écrit, félicitations!
avatar
Teresa Lisbon
Stagiaire au CBI
Stagiaire au CBI

Féminin Personnage préféré : Ma Lis' , si magistralement interprêtée par ma sublissisme Roby!
Loisirs : écrire, lire, regarder Castle et Mentalist, rêver du Jisbon...
Localisation : Sur une scène de crime avec l'Agent Spécial Lisbon

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Red Blackmail ^

Message  Johel le Dim 28 Avr 2013 - 21:35

Cho en meneur, tel que je l'apprécie
Celui qui garde toujours (ou presque) la tête froide quoi qu'il arrive.
Celui aussi qui arrive le mieux à "cerner" Jane.
L'équipe est efficace, mais arriveront-ils à temps ?


_________________

"Merci à voilà pour ce superbe kit"

"Aussi longtemps qu'on médite sa vengeance, on garde sa blessure ouverte - T. Fuller"
avatar
Johel
In Jane we trust

Féminin Personnage préféré : Jane et Cho
Loisirs : Lecture, ciné, jeux vidéo et suuuurf !
Localisation : près de l'océan

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Red Blackmail ^

Message  Arnaud le Lun 29 Avr 2013 - 19:14

Je me répète mais encore merci merci !
Nous revenons dans le dur avec le chapitre qui suit... Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil
Bonne lecture... study study study



CHAPITRE 6


Cabanon, Brea Tar Pits, Californie.


- Qu’attendez-vous Mr Jane ? N’est-ce pas ce dont vous aviez toujours rêvé, venger votre petite famille martyre ? A vrai dire, je ne peux pas le tuer à votre place, enfin si je le peux mais quel est l’intérêt ? dit Red John.

Jane est incontestablement perdu… Est-ce vrai ? Le tueur au smiley l’a déjà trompé une fois, mais qu’en est-il cette fois-ci ?! Lisbon tente de dire quelques mots, mais l’effet du sédatif est encore bien trop présent. Elle essaye pourtant avec insistance mais son charabia est incompréhensible et inutile. Le mentaliste pense qu’elle essaye de l’empêcher de tuer une nouvelle personne par vengeance, qu’elle souhaite le rendre « bon » et lui faire oublier ce désir de vengeance devenu une obsession. Il sait de toute façon comment elle est mais elle ne peut pas comprendre ce qu’il ressent. Son travail de consultant a toujours été intéressé : avoir accès à des informations confidentielles du tueur. Cependant, il s’est, depuis, attaché à chaque membre qui compose cette équipe. Mais ces liens d’affection ne sont rien comparés à son obsession… Il s’approche de l’homme attaché avec des liens et des clous. Il est affaibli par la perte de sang non négligeable. Jane se baisse et ramasse le couteau. Il est fin prêt à passer à l’acte. C’est toujours l’ébullition dans sa tête. Quelle est la vérité ? Il pèse le pour et le contre. Quelles seront les conséquences ?

Lisbon essaye de crier et de se faire entendre, en vain. Jane lève le bras tenant le couteau. Il ferme les yeux… Puis d’un geste vif, il poignarde l’homme brun. Lisbon, malgré les médicaments, pousse un cri déchirant et fond aussitôt en larmes. On peut distinguer des « non, non, non… » dans ses gémissements. Patrick relâche le manche du couteau, ses mains commencent à trembler, il ne se sent pas bien et devient pâle. Il recule de trois pas en titubant. Lisbon est effondrée sur sa chaise, complètement en larmes. Pourquoi a-t-elle réagi comme ça ? Est-ce le fait d’avoir vu Jane tuer un homme ? Est-ce le fait d’avoir vu Jane se laisser emporter par son désir de vengeance ? Est-ce pour une autre raison ?

Red John ne laisse pas la moindre seconde de répit au mentaliste :

- Parfait ! Voilà qui est bien ! Vous voyez Mr Jane, vous êtes comme moi. Cette deuxième victime fait de vous un tueur en série. Et sachez que je n’ai toujours souhaité que votre bien et j’aimerais que vous vous découvriez comme moi je vous sais… Je vous comprends et j’espère sincèrement que nous pourrons être proches le moment venu. Je vous offre mon amitié Patrick, je sens que l’on peut faire de grandes choses ensemble. Sachez également que j’éprouve ma plus profonde et sincère estime à votre égard.

Lisbon est en sanglot. Jane est perdu, il ne réalise pas encore son acte, il vient à l’instant de tuer une nouvelle personne. Par ailleurs, en plus de ce choc, il subit un véritable lavage de cerveau de la part du psychopathe. Ce dernier se délecte du moment de faiblesse du mentaliste. Red John poursuit :

- Bien, tu fais maintenant partie de mon monde. Tu recevras d’ici peu des nouvelles de moi et de nouvelles instructions.

On peut alors sentir le sourire du tueur derrière son masque. C’est une première et grande victoire pour lui. Jane, encore perdu et totalement sonné, implore :

- Mais Teresa ?
- Et bien qu’y a-t-il avec Miss Lisbon ? répond Red John.
- Vous aviez dit que vous la libèreriez…
- Voyons Mr Jane, que vous êtes naïf quand vous vous y mettez… Cela a toujours été un de vos principaux points faibles ! Et ce depuis petit déjà ! Teresa se porte à merveille avec moi, regardez.

Red John saisit la tête de Lisbon en pleurs pour la montrer au mentaliste. Jane est impuissant, sans force. Son esprit est dans les méandres du néant.

- Je suis le maître ici Mr Jane et j’ai une petite confidence à vous faire… Tenez-vous bien Mr Jane, ce monsieur n’est nullement l’un de mes complices ! dit-il en éclatant de rire.

Il continue :

- C’est juste James, l’un des trois frères de votre chère amie ! Ah ah ah ! Le jeu ne fait que commencer Mr Jane…

Red John semble vouloir détruire le mentaliste. Il y réussit avec brio : ce dernier est anéanti en apprenant la nouvelle. Il manque de s’évanouir. Il a le temps de se reprendre, de s’accroupir. Il se met à genoux et commence à vomir sur le sol… C’est le moment que choisit Red John pour s’enfuir par la porte arrière avec le chef du CBI.

Que va devenir Lisbon ? Comment Jane encaissera-t-il ces derniers évènements ? Pourra-t-il se relever de cet échec cuisant ?

A suivre…


Chapitre 7


Dernière édition par Arnaud le Mar 30 Avr 2013 - 19:33, édité 1 fois
avatar
Arnaud
Agent de circulation
Agent de circulation

Masculin Personnage préféré : Patrick Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Red Blackmail ^

Message  Teresa Lisbon le Lun 29 Avr 2013 - 20:35

Je ne m'attendais pas à ce que le brun soit le frère de Lis'
Je comprend ce que peux ressentir Lisbon, je pense qu'elle aura du mal à pardonner Jane. C'est un super chapitre, un plus dur, effectivement que le précédent...
PS: une petite précision d'aspirante flic: on ne parle de Serial Killer ou tueur en série qu'à partir de trois victimes.
avatar
Teresa Lisbon
Stagiaire au CBI
Stagiaire au CBI

Féminin Personnage préféré : Ma Lis' , si magistralement interprêtée par ma sublissisme Roby!
Loisirs : écrire, lire, regarder Castle et Mentalist, rêver du Jisbon...
Localisation : Sur une scène de crime avec l'Agent Spécial Lisbon

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Red Blackmail ^

Message  Johel le Lun 29 Avr 2013 - 21:47

:shocked: Jane l'a fait !
Il a tué un homme de sang froid. Le frère de Lisbon qui plus est.
Jamais Lisbon ne lui pardonnera, il est même probable qu'elle va vouloir l'envoyer en prison, ou pire le tuer.
:rj: semble avoir définitivement gagné...
A moins que tu nous réserves une surprise, mais j'en doute
amen pour ce chapitre.

PS :
En France on parle de tueur en série à partir de 2 victimes.
Je regarde beaucoup de documentaires sur la police, le milieu carcéral, etc...Sur NationalGéo on parlait récemment de tueurs en série. L'officier de police s'amusait de la "croyance populaire" véhiculée par les séries TV et les médias en tous genres. Comme il disait, quand on sait compter, à partir de deux c'est le début d'une série...



_________________

"Merci à voilà pour ce superbe kit"

"Aussi longtemps qu'on médite sa vengeance, on garde sa blessure ouverte - T. Fuller"
avatar
Johel
In Jane we trust

Féminin Personnage préféré : Jane et Cho
Loisirs : Lecture, ciné, jeux vidéo et suuuurf !
Localisation : près de l'océan

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Red Blackmail ^

Message  Arnaud le Mar 30 Avr 2013 - 19:31

Je prends vos deux PS en considération Wink
Thèse et anti-thèse! Very Happy
Ca continue... Très bonne lecture study study study


CHAPITRE 7


Cabanon, Brea Tar Pits, Californie.


Quelques minutes s’écoulent et on commence à discerner la sirène du 4x4. Il est bien évidemment trop tard et Red John est déjà bien loin. Jane ne prête aucunement attention au vacarme extérieur… Il est toujours à genoux, ne pouvant plus cracher que de la bile.

A l’extérieur, la recherche des trois autres agents sur les lieux prend du temps. Le cabanon n’est pas visible au premier abord. Jane reprend ses esprits, entend les sirènes qui sifflent déjà depuis de nombreux instants et commence à paniquer. Comment va-t-il faire ? Quel corps du gouvernement a investi les lieux ? CBI ? LAPD ? FBI ? Homeland Security ? Rapidement, il faut qu’il trouve une solution pour se sortir de ce piège. Comment expliquer ce cadavre ? Il décide d’essuyer le manche du couteau encore inséré dans le torse du frère de Lisbon. Il faut qu’il efface toutes traces de son meurtre dans le cabanon ainsi que ses empreintes. Il n’a touché qu’à ce couteau, la porte n’était qu’une porte à pousser… Il s’enfuit par la sortie donnant sur l’arrière du cabanon. En sortant, il est ébloui par le soleil tapant. Il détourne le regard de manière naturelle et dépose ses yeux derrière lui sur le mur de planches de bois. Il peut alors découvrir un smiley rouge souriant : la signature de Red John. C’était un véritable piège qui aurait inévitablement accusé Jane. Il aurait été présenté comme étant le fameux Red John. Les enquêteurs n’auraient jamais espéré un si beau scénario et de si belles preuves. Il s’éloigne furtivement afin d’échapper aux forces de police. Il regagne sa Citroën et se dirige vers le CBI.

L’équipe du CBI parvient à trouver le cabanon et découvre le cadavre. Ce lieu devient instantanément une scène de crime. L’équipe est persuadée que Jane était là. Les agents appellent des renforts pour commencer à enquêter. Cependant, ils sont tous préoccupés par Jane et Lisbon. Quels sorts leur a-t-on réservés ? Ils attendent l’arrivée du soutien et repartent aussitôt pour le CBI.


CBI, Sacramento, Californie.


Jane est allongé sur le canapé alors que l’équipe revient de la scène de crime. Il n’a cessé de réfléchir aux excuses qu’il allait pouvoir délivrer… Il a honte de lui, de ce qu’il vient de faire. Il se déteste et s’en veut d’être tombé dans ce piège si prévisible.
Van Pelt aperçoit Jane au fond de la salle et se dirige comme une furie vers lui. Elle lui passe un savon :

- Comment avez-vous osé Jane ?!! Vous devriez avoir honte ! Tout nous cacher et mettre la vie de Lisbon et la vôtre en danger. Vous êtes un idiot et vous vous comportez comme un gamin. Nous ne serons pas toujours là pour vous rattraper. Vous auriez dû nous prévenir. Nous formons une équipe et c’est un travail d’équipe !

Jane, sur la défensive, se redresse et répond :

- Il m’a dit de ne rien dire et de ne surtout pas vous prévenir…

Van Pelt ne peut s’empêcher de lui asséner une gifle et ajoute :

- Vous êtes un abruti Jane !

Il ne réagit point et baisse la tête tel un chien après s’être fait disputé par son maître. Il sait qu’il est en tort.
Cho intervient pour calmer les esprits :

- Ne nous égarons pas. Nous avons Lisbon à sauver et il nous reste très peu de temps. Il faut se remobiliser, c’est exactement ce que cherchait Red John en voulant nous diviser. Nous allons réussir à la retrouver mais il faut nous aider Jane.
- Non, c’est fini, ça ne sert plus à rien… ajoute le mentaliste.

Jane a le moral au plus bas et n’arrive pas à se remettre de cette journée cauchemardesque. Il se lève lentement et s’éloigne, ayant difficilement la force de lever les pieds. Il répète dans son coin :

- C’est fini…

Van Pelt n’en peut plus et continue de lui crier dessus.

- Ecoutez-moi bien Jane et écoutez bien ce que j’ai à vous dire ! Vous n’êtes qu’un idiot arrogant doublé d’un égoïste ! Vous ne pensez qu’à votre petite personne et à ce nombril jamais rassasié de reconnaissance ! Vous échouerez toujours dans votre misérable petite vie car vous n’excellez que lorsqu’il s’agit de profiter des gens. Jamais vous ne vous battrez pour une personne quelle qu’elle soit. Vous êtes de surcroit la personne la plus lâche que je n’ai jamais connue dans ma vie. Sans détermination aucune !

Cho et Rigsby tentent de la calmer, en vain. Elle continue de l’assaillir :

- Ce qui vous est arrivé est finalement logique et peut-être que dans un sens, vous ne méritiez rien de mieux !

Tête baissée, Jane se retire dans sa tanière.
Rigsby dit à Van Pelt :

- Tu y es allée un peu fort là quand même.
- Il ne mérite rien d’autre cet égoïste ! répond vivement Grace, furieuse.
- Il faut se remettre au boulot, nous avons assez perdu de temps comme ça, dit l’asiatique imperturbable.

Comment l’équipe arrivera-t-elle à retrouver Lisbon ? Qu’est-ce que Jane compte faire ? Va-t-il réagir ou se laisser dépérir ?

A suivre…



Chapitre 8


Dernière édition par Arnaud le Mer 1 Mai 2013 - 18:07, édité 1 fois
avatar
Arnaud
Agent de circulation
Agent de circulation

Masculin Personnage préféré : Patrick Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Red Blackmail ^

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum