729 jours (Spoilers saison 6) ^

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

729 jours (Spoilers saison 6) ^

Message  Béliette le Lun 25 Nov 2013 - 16:19

*Toussote*

Bonjour, bonjour !

Je viens vous déranger un peu pour partager avec vous quelques unes de mes pensées... La saison 6 de TM déchaîne les passions (plein de gens sont emballés et plein de gens sont déçus) et avec la diffusion du 6x08 cette nuit, ça n'arrange rien.

Alors, sans fioriture (et avant de regarder la promo du 6x09), je partage avec vous ma vision de la suite de la série... J'ai commencé à écrire avant la parution du 6x08 et la fic n'est pas terminée, mais, j'ai envie de poster le début afin de ne pas me laisser influencer par ce que je pourrais voir dans la promo. Bref.

Il y aura plusieurs chapitres. Je ne sais pas encore combien. Je dois avouer que c'est la première fois que je poste un de mes écrits sur un forum, donc... Soyez indulgent(e)s pale 

Juste un dernier mot pour remercier Johel qui a eu la gentillesse de me donner son avis et de m'encourager à cliquer sur 'envoyer'. Merci ! merci 

Et maintenant... La fic...

***********

Sommaire

Chapitre 1
Chapitre 2
Chapitre 3
Chapitre 4
Chapitre 5
Chapitre 6
Chapitre 7
Chapitre 8
Chapitre 9
Chapitre 10
Chapitre 11
Chapitre 12
Chapitre 13
Chapitre 14
Chapitre 15
Chapitre 16 & Epilogue


***********

729 jours

Genre : enquête/drame/(romance)

Personnages : Jane, Lisbon, Cho, Abbott, Fisher,…

Résumé :
Red John est mort depuis presque 2 ans. A 48h de l’anniversaire de sa mort, le FBI est appelé à San Francisco après la découverte d’un étrange message laissé à même le sol. Il semblerait que Jane et Lisbon soient impliqués dans une sombre affaire.


***********


Prologue

Les deux agents du FBI étaient debout, les mains en poche et les pieds légèrement écartés. Ils faisaient face à un immense trait de peinture jaune sur le sol.

On les avait conviés sur les lieux plus tôt dans la journée. Un appel passé au 911 demandait expressément la descente de ces deux personnes sur la scène du crime. L’interlocuteur semblait effrayé, en proie au doute et au stress. Les officiers dépêchés sur place ne sachant que faire, ils avaient fini par relayer l’information au grand bureau. Des maniaques, il y en avait partout mais tout le monde avait encore à l’esprit les faits datant de deux ans. Personne n’était prêt à prendre le moindre risque. Surtout quand il s’agissait de cette affaire-là. Les officiers de police de San Francisco en étaient bien conscients : on ne jouait pas avec Jane. Cet homme était en fuite depuis longtemps et le FBI ne lâchait pas l’affaire. Plusieurs rumeurs couraient à son sujet, mais jusqu’ici, rien n’avait pu être vérifié. L’avis de recherche affiché au commissariat était jauni, mais tous avaient en tête le visage de l’homme qui avait mis fin à la carrière morbide de Red John. Un mélange d’admiration et de dépit envahissaient les uns et les autres lorsque ce sujet était abordé. Il valait mieux laisser le FBI s’en charger : tous en étaient convaincus.

- « Ca ne peut être que pour lui. »
- « Comment le savoir ? Ca peut aussi être un effet du hasard. Ce n’est pas le seul à s’appeler Jane ! »
- « Agent Abbott, quelles sont les chances pour qu’on nous appelle, vous et moi, sur cette scène ? Pas de corps, pas de crime, malgré ce que l’inconnu a dit au 911. Juste ce mot. »

L’agent Abbott reporta son attention sur l’énorme nom tracé à la bombe jaune qui lui faisait face. Le nom de l’ancien consultant du CBI s’étalait en grand et en jaune au milieu de la rue. Il devait faire 6 mètres de long sur 2 mètres de haut. Jane. Une flèche semblait indiquer un immeuble que l’équipe emmenée par Abbott était en train de fouiller.
Il devait reconnaitre que son collègue, depuis deux ans, n’avait pas tort. Il avait appris à faire confiance à cet homme taciturne et imperturbable. C’était une personne en qui il croyait, qui avait un instinct de flic à toute épreuve et qui ne se laissait pas submerger facilement par ses émotions. Il avait patiemment enquêté sur le passé et sur les états de service de l’agent et en avait conclu qu’il serait stupide de ne pas lui proposer un poste au FBI. L’homme n’avait pas longuement hésité et avait fini par rejoindre Abbott. Ce dernier savait aussi que, lorsqu’il s’agissait de son ancienne équipe, le nouvel agent du FBI pouvait se montrer borné et d’un soutient sans faille. Malgré des heures d’interrogatoires, il n’avait jamais chargé ses anciens coéquipiers et les avaient même défendus vaillamment. C’était un homme de parole et d’honneur.

- « Patron, vous feriez mieux de venir voir ça »

Un jeune flic venait d’interpeller Abbott depuis le premier étage du bâtiment contigu à la ruelle. Les deux agents entrèrent dans le bâtiment et gravir les escaliers quatre à quatre. Ils pénétrèrent dans une grande pièce vide aux murs de briques rouges. L’endroit était sale et faiblement éclairé. Une odeur de poussière et de moisissure alourdissait l’air.

- « Par ici ! » les appela le jeune homme.

Le nouvel agent se dirigea vers la voix et stoppa net devant le mur éclairé par la lampe torche de son jeune collègue. Il ne pouvait détacher son regard de ce qu’il voyait. Abbott le suivant de près, vint se placer à ses côtés et poussa un profond soupir.

- « Très bien Cho. Appelez Fisher et dites lui d’aller nous le chercher. »





***********





Chapitre 1 : Cancun

729 jours. 729 jours que sa quête infernale avait pris fin. 729 jours depuis qu’il avait enfin assouvi sa vengeance. 729 jours qu’il avait irrémédiablement basculé de l’autre côté du miroir. 729 jours qu’il avait échangé ses derniers mots avec elle. 729 jours qu’il ne l’avait pas vue ni entendue.

Le bruit de vagues venant s’écraser en gerbes sur la plage de Cancun lui laissait l’opportunité de faire le point sur les deux dernières années écoulées. Demain, cela ferait juste 2 ans qu’il était devenu un fugitif. Un homme en fuite. Un homme en souffrance. Un homme perdu. Il pensait trouver une certaine sérénité après avoir assouvi sa vengeance. D’une certaine manière c’était le cas. Il était allé au bout de sa tâche. Il leur avait rendu justice, à Elles mais aussi à toutes les autres victimes. Le poids qu’il portait sur ses épaules depuis 10 ans avait disparu. Mais sous ce poids, il ne restait rien. Une vie vide. Sans but. Sans compagnie. Seul et en fuite.

En passant la main dans sa barbe maintenant longue, Jane se remémorait les premiers jours de sa cavale : le sentiment d’urgence, le doute, la douleur de laisser derrière lui ceux qu’il considérait aujourd’hui comme sa famille, l’hésitation : vivre ou mourir. Continuer ou enfin pouvoir fermer les yeux et Les retrouver, toutes les deux. Il avait choisi la vie, et donc la fuite. Était venu avec elles l’abattement. Il avait tellement couru après sa vengeance qu’il en avait oublié d’exister. Et aujourd’hui, il ne savait plus très bien où il en était. Ce qu’il était. Qui il était. Il avait tellement espérer l’attraper, les venger… Il ne se levait le matin que pour continuer cette folle poursuite dont il ne voyait pas la fin. Et pourtant…. Maintenant, c’était terminé. Mais que lui restait-il ?

Jane se leva lentement tout en gardant le regard rivé aux vagues qui ne se souciaient nullement de ses états d’âme. Elles montaient et descendaient en un inlassable balai régulier. L’océan avait toujours eu le pouvoir de le rassurer, de l’apaiser. Depuis qu’il était arrivé ici, il était venu chaque jour, s’assoir quelques instants sur le sable chaud et laisser ses pensées dériver vers d’autres lieux, vers d’autres visages, vers un autre visage. Il s’en voulait terriblement. Il avait toujours tout fait pour la protéger, pour la tenir à l’écart. Il avait plusieurs fois dépassé les limites, franchi des lignes. Il aimait à croire qu’elle comprenait, qu’elle était indulgente avec lui parce qu’elle savait, qu’en définitive, il faisait ça pour la protéger. La mettre à l’écart, c’était diminuer le risque qu’elle ne soit blessée... Ou pire. Il ne pouvait empêcher son cœur de se serrer lorsqu’il se remémorait la découverte de son visage marqué de l’infamie et son soulagement quand elle avait repris connaissance quelques heures plus tard. Il se souvenait de son corps pressé contre le sien, face à un coucher de soleil. Il se souvenait du mouvement de sa main pour emporter son portable, à son insu. Il avait pensé chacun des mots qu’il avait prononcé mais il savait aussi qu’elle les oublierait dès qu’elle aurait pris conscience du tour qu’il venait encore de lui jouer. Tout cela s’était passé un siècle auparavant mais pour lui, c’était comme si c’était hier. Elle avait du comprendre. Elle avait du lui pardonner. Si ce n’était pas le cas, il ne lui restait vraiment plus rien.

Son attention fut attirée par un mouvement presque imperceptible à sa gauche. Il se tenait toujours debout, les mains enfoncées dans les poches de son jeans, sa chemise froissée voletant sous la brise. Il jeta un léger regard et aperçu une jeune femme brune se promenant le long de l’océan, les sandales dans une main, le regard porté vers le large.
Jane n’y prêta pas plus d’attention et se remis à fixer l’étendue salée qui lui faisait face. Les promeneurs étaient légion dans ce coin touristique. Il avait d’ailleurs toujours espéré que la folie de la ville lui permettrait de passer inaperçu. Une foule de badauds qui erraient sans but et avec insouciance, voilà ce dont il avait eu besoin.

- « Bonjour… »

Jane fit un quart de tour et croisa le regard de la jeune femme qu’il venait d’apercevoir. Elle s’était arrêtée à quelques pas de lui. C’était une jolie brune d’une trentaine d’années. Elle était plutôt grande, élancée. Elle tenait une paire de sandales dans une main et se protégeait des rayons du soleil de l’autre. Sa tête était légèrement inclinée et ses longs cheveux flottaient au vent. Un regard mi-amusé, mi-interrogatif éclairait son visage.

- « Bonjour. »
- « Magnifique journée, n’est- ce pas ? » ajouta la jeune femme tout en laissant son regard se perdre vers l’horizon.

Le vent fut le seul à lui répondre. Elle embraya presqu’immédiatement.

- « Vous venez souvent ici. Ce n’est pas la première fois que je vous aperçois. Je me suis dit qu’il était temps de venir me présenter. Je m’appelle Kim. » ajouta-t-elle tout en tendant sa main libre vers Jane.

Jane ignorant la main tendue, fronça les sourcils et détourna le regard.

- « Écoutez… » débuta-t-il doucement, « vous êtes certainement charmante et d’agréable compagnie mais je ne pense pas être un interlocuteur très joyeux pour le moment. Je suis désolé... Passez une excellente journée. »

Sur un dernier sourire, Jane tourna les talons et commença à s’éloigner.

- « Monsieur Jane, attendez ! » s’écria la jeune femme.

L’homme se figea instantanément. Il se retourna lentement et lança un regard surpris à la personne qui lui faisait face. Ils se toisèrent un instant. Ni l’un ni l’autre ne fit un mouvement. L’air semblait être figé, le temps s’était arrêté.

- « Voyons Monsieur Jane, vous pensiez vraiment que vous pourriez disparaître ? » l’interrogea la jeune femme en souriant et en changeant de main sa paire de sandales. « Ceci-dit, je dois vous reconnaitre un certain talent. Vous m’avez donné du fil à retordre. Mais j’ai fini par vous retrouver. Il y a 6 mois, maintenant que je vous suis à la trace. »

Le mentaliste restait droit et immobile, sentant la tension envahir tout son corps. Il pensait être à l’abri. Il avait changé de ville et de nom presque toutes les deux semaines. Il était resté à Cancun trop longtemps. Cela faisait plus de deux mois qu’il était ici. Il avait imaginé pouvoir prendre un peu de repos, cesser de fuir. Il était tellement fatigué. L’attrait de l’océan et l’envie de se poser avait eu raison de son courage.

- « Que voulez-vous ? Pourquoi êtes-vous ici ? » finit par murmurer Jane. « Si, comme vous le dites, cela fait 6 mois que vous m’avez trouvé, pourquoi ne m’avez-vous pas arrêté plus tôt ? »
- « Oh, mais je ne suis pas là pour vous arrêter Monsieur Jane. Cela n’est pas et n’a jamais été l’objet de ma mission » répondit posément la jeune femme.
- « Même si vous le vouliez, vous ne pourriez pas. Nous sommes au Mexique. Vous ne pouvez rien ici. » asséna le mentaliste.
- « Vous avez bien appris vos leçons, Patrick. Je ne peux effectivement pas agir. Agent du FBI ou pas »
- « Alors, je vous repose la question. Que voulez-vous ? » Jane perdait patience et sentait venir le piège.
- « Vous ramenez aux États-Unis bien sûr ! » sourit la jeune femme.

Jane éclata de rire, sa tête basculant en arrière en faisant voler les boucles blondies par le soleil.

- « Mais bien sûr ! Partons sur le champ ! Où se trouve votre voiture Mademoiselle… ? »
- « Fisher. Agent Kim Fisher »
- « Et bien Mademoiselle Fisher, Agent Fisher, je ne pense pas pouvoir vous suivre dans l’immédiat. Voyez-vous, j’ai quelques rendez-vous que je dois honorer alors, comme je vous l’ai dit plus tôt, je vous souhaite une excellente journée. »

Jane se détourna et entreprit de reprendre sa route vers le bord de la plage. L’Agent Fisher n’avait pas bougé d’un cil. Elle regardait le mentaliste s’éloigner lentement. Elle s’était attendue à ce genre de réaction. Mais elle savait qu’il lui restait une carte à abattre.

- « Monsieur Jane, une dernière chose ! » cria-t-elle pour couvrir le bruit des vagues.

L’homme stoppa son avancée mais ne se retourna pas.

- « Avez-vous eu des nouvelles de Teresa Lisbon ? Il semblerait qu’elle ait quelques ennuis… » asséna Kim.

Elle vit les épaules de Jane s’affaisser. Il tourna la tête vers Kim. Sous sa barbe, son visage était devenu livide et les cernes sous ses yeux semblaient s’être creusés d’avantage.
Maintenant, au moins, elle avait toute son attention....


A suivre...


Chapitre 2


Dernière édition par Béliette le Jeu 12 Déc 2013 - 21:06, édité 16 fois
avatar
Béliette
Distributeur de café
Distributeur de café

Féminin Personnage préféré : Jane & Lisbon
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: 729 jours (Spoilers saison 6) ^

Message  lisbon.jane le Lun 25 Nov 2013 - 16:55

Bonjour à toi!! coucou ( Une belge je me sens moins seule cheers )

Ton début de fic me plait beaucoup! Je serais curieuse de lire la suite! Tu peux me compter parmi tes lectrices! :clinoeil: 
avatar
lisbon.jane
Chef d'unité au CBI
Chef d'unité au CBI

Féminin Personnage préféré : Patrick Jane
Loisirs : la danse, cuisiner de la pâtisserie, regarder Mentalist (bien sur!!)
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: 729 jours (Spoilers saison 6) ^

Message  Conyro le Lun 25 Nov 2013 - 17:03

Cela me plait également siffle  j'ai hâte de connaitre la suite en espérant qu'il y aura du jisbon :wub: 
avatar
Conyro
Distributeur de café
Distributeur de café

Féminin Personnage préféré : Jane, Lisbon,Cho
Loisirs : Lire des romans, écrire des fictions : DW et TM
Localisation : Dans le lit avec Matt Smith et Simon Baker

Revenir en haut Aller en bas

Re: 729 jours (Spoilers saison 6) ^

Message  TM le Lun 25 Nov 2013 - 22:55

Super vivement la suite Very Happy Very Happy 
avatar
TM
Livreur de Pizza
Livreur de Pizza

Féminin Personnage préféré : Patrick and Térésa

Revenir en haut Aller en bas

Re: 729 jours (Spoilers saison 6) ^

Message  Johel le Lun 25 Nov 2013 - 23:54

Bonsoir,

Ainsi tu t'es lancée, bravo !
Tu sais ce que je pense de ton style. Concis, précis, simple et efficace.
Tu proposes un "post :rj:" tel que je le vois, avec le FBI contraint d'appeler Jane à la rescousse.
Pour quelle raison ? Seul Cho le sait pour le moment. Quel plaisir de le retrouver égal à lui-même, reconnu pour ses compétences.
L'introduction de Kim Fischer est fidèle à ce qu'on peut imaginer en voyant la promo du 6x09, même si dans celle-ci on peut penser qu'elle va tenter de séduire Jane pour le convaincre de revenir.
Ce début est prometteur.
Que nous réserves-tu pour la suite ?

_________________

"Merci à voilà pour ce superbe kit"

"Aussi longtemps qu'on médite sa vengeance, on garde sa blessure ouverte - T. Fuller"
avatar
Johel
In Jane we trust

Féminin Personnage préféré : Jane et Cho
Loisirs : Lecture, ciné, jeux vidéo et suuuurf !
Localisation : près de l'océan

Revenir en haut Aller en bas

Re: 729 jours (Spoilers saison 6) ^

Message  0Camille le Mar 26 Nov 2013 - 14:53

Ton premier chapitre éveille ma curiosité... De plus, c'est très bien écrit bravo 

Pour faire très simple : J'attends la suite avec impatience ! green_smile
avatar
0Camille
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Lisbon, Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: 729 jours (Spoilers saison 6) ^

Message  Béliette le Mar 26 Nov 2013 - 18:54

Bonsoir, bonsoir ! (ça change de bonjour, bonjour...)

Je reviens vers vous pour le deuxième chapitre...

Mais d'abord : MERCI ! D'avoir lu, d'avoir commenté ou pas, d'avoir apprécié (ou pas oups3 )

@lisbon.jane : Nous sommes partout, c'est bien connu ! Une odeur de frites et de houblon : un belge dans le coin :smile4: 

@Conyro : Il devrait y en avoir...:tongue: Mais à ma façon...

@TM : Merci ! La voilà !

@Johel : Very Happy Reste à ne pas se planter sur la suite... Je sais que je ne vais certainement pas respecter ce à quoi on aura droit, mais c'est la raison d'être d'une fic, non ? Alors, let's goooooo...

@0Camille : Merci pour le compliment concernant l'écriture. Embarassed C'est une grande première pour moi : savoir que ça plait, c'est toujours agréable !

Je vous livre donc la suite... Là, tout de suite maintenant. J'espère sincèrement que vous aimerez !

A tout bientôt et... Merciiiiiii (encore)





Chapitre 2 : San Francisco

Cela faisait maintenant deux heures qu’elle était penchée au dessus d’une pile de dossiers et de rapports à terminer. Teresa Lisbon n’avait jamais été friande de ce genre de boulot mais elle devait s’estimer heureuse d’en avoir toujours un.
Les évènements passés avaient bien failli avoir sa peau. Le gouverneur n’avait accepté de la garder au service de la police que grâce à son excellent travail de flic. Elle avait pu décrocher un poste de commissaire à San Francisco. Elle était responsable de la Golden Gate division depuis environ 2 ans. Son travail était irréprochable mais elle savait qu’elle avait intérêt à rester dans les clous si elle ne voulait pas finir à la circulation. Elle sentait peser le poids du regard de ses supérieurs sur chacun de ses faits et gestes. Elle supportait plutôt bien la pression même si ce n’était pas toujours facile.
Ses ex coéquipiers avaient chacun trouvés leurs voies : Cho avait été engagé auprès de Dennis Abbott, au FBI tandis que Rigsby et Van Plet avaient ouverts leur propre agence de sécurité dans le nord de la Californie.
Elle restait en contact avec eux mais ne les voyaient que rarement. Ils avaient chacun mis du temps à panser leurs blessures mais avaient encore beaucoup de mal à se retrouver tous ensemble. Se voir, c’était aussi se rendre compte de Son absence.

Juste après les évènements de ce jour-là, elle l’avait cherché. Elle avait remué ciel et terre pour retrouver sa trace. Elle était inquiète pour lui. Elle était certaine de pouvoir trouver une solution. Il était coupable de meurtre, mais ce n’était pas la première fois. A eux deux, ils trouveraient un moyen de le sortir de ce mauvais pas. Elle avait cherché. En vain.
Depuis sa mise à pied, elle n’avait plus accès aux documents et rapports fédéraux. Une consigne claire avait été donnée : ne rien communiquer concernant Patrick Jane à Teresa Lisbon ou à un ancien membre de son équipe.
Elle avait bien quelques relations toujours prêtes à l’aider mais cela n’avait pas suffit. Elle savait qu’il avait été vu en Amérique du Sud mais c’était tout. Au moins, il était vivant.

Il lui manquait terriblement. Elle se savait attachée à lui. C’était son consultant, son collègue, son meilleur ami. Mais à présent qu’il n’était plus là, tous ces sentiments prenaient une drôle de tournure. Elle s’était longtemps persuadée qu’elle espérait le retrouver pour être certaine qu’il soit en sécurité. Mais elle avait fini par s’avouer qu’elle se mentait. Elle voulait le retrouver parce qu’elle avait besoin de lui. Il était son oxygène, l’épaule sur laquelle elle pouvait s’appuyer, son moteur, son agaçant confident. Avec lui, elle se sentait… entière. Complète. Elle n’était plus qu’une partie d’elle-même depuis son départ. Et elle se demandait si un jour, elle pourrait à nouveau se sentir sereine.

Elle en était là de ses réflexions, un stylo à la main, lorsqu’on frappa à la porte de son bureau.

- « Entrez ! » dit-elle tout en gardant le regard rivé sur le rapport qu’elle devait terminer de lire.
- « Patron, deux agents du FBI souhaitent vous voir. »

Lisbon redressa la tête et observa quelques secondes l’officier qui lui faisait face :

- « Très bien Warren, faites-les entrer. »

Lisbon referma le dossier en soupirant profondément et s’adossa au fauteuil de son bureau. C’était la 3ème visite du FBI ce mois-ci et même si elle savait qu’elle devait refaire ses preuves, elle commençait à être lassée par ces interruptions incessantes. Ils n’avaient nullement le droit d’interférer : elle ne dépendait plus d’une agence fédérale, quelle qu’elle soit.
Elle se redressa légèrement lorsqu’elle vit entrer dans son petit bureau Dennis Abbott et Cho. Un sourire éclaira son visage fatigué à la vue de son ancien partenaire. Elle se leva et fit le tour de son bureau pour accueillir ces visiteurs inattendus.

- « Cho ! Quel plaisir de te voir ! » prononça-t-elle tout en enlaçant rapidement son ancien collègue.
- « Patron » répondit laconiquement mais en souriant l’agent.
- « Je ne suis plus ton patron Cho. N’oublie pas » le réprimanda gentiment la jeune femme.

Abbott toussota pour marquer son mécontentement. Teresa fit un pas en arrière et scruta le visage de l’Agent Senior alors que son expression chaleureuse disparaissait.

- « Agent Abbott. Que me vaut l’honneur,… si ce n’est le plaisir ? » interrogea-t-elle froidement tout en contournant le bureau pour y reprendre place.
- « Que savez-vous de ceci Commissaire Lisbon ? » asséna Abbott tout en insistant sur le mot « commissaire ».

Il lâcha une large photographie, représentant la ruelle qu’ils venaient de quitter, sur le bureau de Teresa. Le nom de Jane s’étendait tout le long de l’image en couleur.
Lisbon se laissa tomber dans son fauteuil, le sang ayant tout à coup quitté son visage.

- « Qu’est-ce… » ne put finir la jeune femme, les yeux rivés sur le mot jaune qui lui faisait face.
- « Nous avons été appelé par une patrouille de votre district concernant un crime commis dans une ruelle non loin d’ici. Arrivés sur place, nous n’avons pas trouvé de corps mais ceci. » expliqua l’agent Abbott tout en pointant du doigt la photographie mais en ne lâchant pas du regard l’ancien agent du CBI.

Lisbon était restée coite tout le long de l’explication. Elle ne pouvait plus penser. Sa respiration était coupée et son cœur battait la chamade. Elle ne pouvait détacher ses yeux de ce mot. Un seul mot.

- « Ce n’est pas tout » continua Abbott, « mon équipe a fouillé le bâtiment situé à proximité. Ils y ont trouvé autre chose. »

L’homme fouilla le dossier qu’il tenait sous le bras et en sorti une autre photographie qu’il déposa sur la première. Teresa n’avait toujours pas bougé, comme pétrifiée. Le nom de l’ancien consultant avait été remplacé par l’image d’un large mur de briques rouges sur lequel un poster géant avait été accroché. Une énorme croix rouge barrait le visage souriant mais las de la personne figée sur le papier glacier. Un énorme « 48h » complétait le tableau. Teresa releva enfin la tête vers les deux agents. Elle se tourna vers Cho.

- « Je ne comprends pas… » murmura-t-elle.
- « Nous non plus, commissaire Lisbon, nous ne comprenons pas. » l’interrompit Abbott, « Pouvez-vous nous expliquer pourquoi nous trouvons le nom de votre ancien consultant écrit en 16/9 sur une route et pourquoi nous trouvons cette photo de vous épinglée sur l’un des murs du bâtiment situé juste à côté ? »
- « Je… Non… Je ne sais pas… »

Lisbon baissa à nouveau les yeux vers les photographies et les plaça côte à côte, son regard passant de l’une à l’autre.
Devant la détresse évidente de la jeune femme et après avoir jeté un regard à son coéquipier, l’agent du FBI se radoucit quelque peu.

- « Lisbon » commença-t-il plus doucement, « avez-vous la moindre idée de ce dont il s’agit ? Avez-vous reçu des menaces, des lettres, des paquets ? »
- « Non ! Rien. Je ne crois pas. Les mêmes déviants que d’habitudes, mais vous savez ce que c’est ! On subit tous ce genre de menaces, ça fait partie du job ! » se justifia la jeune flic.
- « Une dernière question… » Abbott marqua une pause, se pencha légèrement en avant, au dessus du bureau de Lisbon, et captura son regard. Les yeux profondément encrés dans les siens, il articula « Avez-vous eu, de près ou de loin, des contacts avec Patrick Jane ? »

Le regard de Lisbon se fit dur et froid, mais elle ne quitta pas des yeux l’agent.

- « La dernière fois que j’ai vu et parlé à Patrick Jane était le jour où il a débarrassé le peuple américain d’un tueur en série. C’était il y a 729 jours exactement. Je n’ai rien d’autre à ajouter. »

La jeune femme croisa les bras sur sa poitrine et se renfonça dans son fauteuil tout en ne quittant pas du regard l’homme qui lui faisait face.

Dennis Abbott se fit la réflexion qu’il avait rarement vu autant de détermination et de courage dans un si petit bout de femme. C’était un réel gâchis de la voir à un tel poste. Ses compétences et son cran devraient être mis au service de plus grandes causes. Il poussa un soupir et se tourna vers Cho qui n’avait pas ouvert la bouche durant tout l’entretien. L’homme ne laissait paraitre aucune émotion. Il avait les bras croisés, tout comme son ancien patron et attendait que Abbott en finisse.

- « Très bien Commissaire. Nous restons en contact. Si vous apprenez quoi que ce soit, vous seriez gentille de m’en avertir. Merci de nous avoir reçus. »
- « Monsieur. » fut la seule réponse à laquelle Abbott eu droit.

Il reprit les photos sur le bureau de Lisbon et tourna les talons entrainant Cho sans son sillage. Ce dernier marqua une pause, laissant son nouveau chef prendre un peu d’avance et se tourna vers Teresa :

- « Il est probable qu’il revienne…Je voulais te le dire… Quelqu’un doit le ramener. »

Lisbon releva rapidement la tête vers son ami, partagée entre terreur et espoir.

- « Merci Cho. Merci pour tout. »

Cho lui fit un petit sourire timide et quitta la pièce sur un dernier :

- « De rien Patron… »
- « Je ne suis plus ton… »

Mais cela ne servait à rien. L’agent asiatique avait déjà disparu laissant Lisbon seule dans sa minuscule pièce. Elle ne savait pas si elle devait se réjouir de voir Jane revenir sur le territoire américain ou être terrifiée à l’idée de ce qui pourrait arriver s’il revenait.

A suivre...

Chapitre 3


Dernière édition par Béliette le Jeu 28 Nov 2013 - 8:48, édité 1 fois
avatar
Béliette
Distributeur de café
Distributeur de café

Féminin Personnage préféré : Jane & Lisbon
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: 729 jours (Spoilers saison 6) ^

Message  0Camille le Mar 26 Nov 2013 - 20:50

Le deuxième chapitre est tout aussi génial que le premier Wink.

Tu as su décrire la souffrance de Lisbon... triste3. J'ai du mal à croire que Jane ne donnera pas de nouvelles pendant 2 ans... Enfin bon, bravo c'est bien écrit bravo !
J'adore la froideur de Lisbon avec Abbott qui contraste avec la joie qu'elle a de revoir Cho. C'est beau de voir qu'ils sont toujours autant unis, même s'ils ne se voient presque plus. Cho prévient Lisbon que Jane va revenir, une belle preuve de loyauté ! Ah et j'aime beaucoup quand Cho appelle encore Lisbon "patron" red_smile 

Alors c'est la photo de Lisbon qui est retrouvé sur un mur avec une croix dessus... Mais pourquoi ? Ça a un lien avec Red John sans doute mais lequel ? scratch 
Ça m'intrigue, vivement la suite hysteriq
avatar
0Camille
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Lisbon, Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: 729 jours (Spoilers saison 6) ^

Message  alamanga le Mar 26 Nov 2013 - 21:10

Franchement c'est super super 
J'avais envie de lire quelque chose et puis voilà je tombe sur ta fic. J'adore ton écriture et tout semble fluide, j'aime amen 
Hâte de lire la suite!Very Happy 
avatar
alamanga
Red John
Red John

Féminin Personnage préféré : Cho, Lisbon, Jane. Van Pelt et Rigsby aussi.Abbott, Fischer, Wylie et Vega.
Loisirs : La TV, me balader, visiter...et rêver!
Localisation : Devant mon ordi, sous le soleil exactement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: 729 jours (Spoilers saison 6) ^

Message  Calypsoh le Mer 27 Nov 2013 - 20:12

super Coucou chère beliette....et bienvenue dans la section "fanfic" en tant qu'auteur!bravo 
ET surtout merci de partager avec nous ta création:bisou: 

J'attendais de voir le 6x08 pour lire ton texte et ma foi, je suis emballée par ces 2 premiers chapitres. amen amen 
Tu rends parfaitement les émotions de chacun sans tomber dans la pathos, c'est super! J'ai adoré la manière dont Kim obtient toute l'attention de Jane (en effet dire que Lisbon risque qqch, ça a l'interet d'éveiller sa curiosité)

Très belles retrouvailles avec notre brunette "sheriff/commissaire", son plaisir spontané de revoir Cho fait Chaud (si je puis dire👼 angel ) au coeur...et bon contraste avec la froideur à l'égard d'Abbott (pourtant je l'aime bien lui...hein )


Bref tu sais nous tenir en haleine, nous appâter tout en douceur mais avec certitude: je guetterai avec grande impatience la suite de cet écrit de très très grande qualité!bisou 
Bravo à toi et à très vite.merci 
avatar
Calypsoh
Inspecteur de police
Inspecteur de police

Féminin Personnage préféré : alors ça c'est dur: j'aime les gamineries de Jane, la loyauté de Lisbon; le flegme de Cho; l'humour de Rigsby et la douceur de Van Pelt!!!
Localisation : à côté de Bruno Heller pour lui tenir la main lors de la rédaction des prochains épisodes!!

Revenir en haut Aller en bas

Re: 729 jours (Spoilers saison 6) ^

Message  Johel le Mer 27 Nov 2013 - 21:03

J'apprécie la façon dont tu nous présentes Lisbon, fidèle à ce qu'elle a toujours été.
Quand tu évoques ses sentiments envers Jane, tu nous dépeins une femme mature, réaliste quand à ce qu'elle ressent sans sombrer dans la "neuneu attitude".
Le face à face avec Abbott est tendu, chacun campe sur ses positions, ce qui vaut à Lisbon l'admiration de l'agent du FBI.
Maintenant on sait qu'elle est la cible, pour quelle raison ? Qui veut que Jane revienne ?
Et Cho, l'ami fidèle qui fini par avertir Lisbon du retour de l'ancien consultant...
Ton histoire est fidèle à la série et aux personnages bravo 
On attend la suite.

_________________

"Merci à voilà pour ce superbe kit"

"Aussi longtemps qu'on médite sa vengeance, on garde sa blessure ouverte - T. Fuller"
avatar
Johel
In Jane we trust

Féminin Personnage préféré : Jane et Cho
Loisirs : Lecture, ciné, jeux vidéo et suuuurf !
Localisation : près de l'océan

Revenir en haut Aller en bas

Re: 729 jours (Spoilers saison 6) ^

Message  Béliette le Mer 27 Nov 2013 - 21:54

Hello ! coucou 

Un (petit) chapitre ce soir... Ça ne mange pas de pain Rolling Eyes 

Mais avant ça...

Spoiler:
@0Camille : Merci pour tes impressions ! Ca fait vraiiiiiment plaisir !
J'ai du mal à croire que Jane ne donnera pas de nouvelles pendant 2 ans...
Je comprends. J'ai hésité. Mais opté pour un "pas de contact réel"... Pour ma part, je peux tout à fait imaginer qu'il ait été dans l'impossibilité "logistique" de rester en contact avec elle. Si on y pense bien, il a tué un mec et a pris la fuite. Il a changé de pays pour être à l'abri. Il aurait pu prendre le risque de lui faire passer des messages. Ou il aurait pu aussi se montrer raisonnable et choisir le silence (et ne pas la mettre en porte-à-faux : "Avez-vous eu des contacts avec Jane ? Non." Il ne l'oblige pas à mentir...). C'est un choix que j'ai fait... Wink 

Pour le reste... Patience study 

@alamanga :
Merci beaucoup ! J'espère que le reste te plaira tout autant ! drunken 

@calypsoh :
MERCI ! Embarassed 
Un commentaire de ta part, je n'en demandais pas tant ! J'ai dévoré pratiquement tout tes écrits, donc... sun 
En ce qui concerne Abbott, je l'aime beaucoup aussi ! Je n'imaginais pas une rencontre avec de franches rigolades face à Lisbon, mais c'est un personnage qui me plait bien ! Je me réjouis de voir ce qu'ils vont en faire par la suite. Il en impose et a un humour grinçant : tout ce que j'aime Very Happy 

@Johel :
T'ai-je déjà dit merci ?? Pour la relecture, les commentaires, ton avis ? MERCIIIII encore mille fois !
Ton histoire est fidèle à la série et aux personnages
rougi Le meilleur commentaire que je pouvais rêver d'avoir...


Allez, zou ! Chapitre 3 ! (le 4 sera plus long, promis)





Chapitre 3 : Aeropuerto Internacional de Cancún

Jane et Fisher étaient assis en salle d’embarquement attendant patiemment qu’une hôtesse les invite à présenter leur billet.
Le brouhaha de la salle était assourdissant. Les passagers allaient et venaient en attendant de pouvoir prendre l’avion qui les mènerait à San Francisco. Les uns lisaient le journal tandis que d’autres essayaient désespérément de faire tenir en place leurs enfants excités à l’idée de voyager en avion.
Jane observait ce va et vient sans le voir. Il était assis raide et tendu aux côtés de Kim. Cette dernière sirotait un café tout en feignant de ne pas sentir le poids de l’inquiétude qui pesait sur les épaules de l’homme assis à côté d’elle.
On lui avait beaucoup parlé de Patrick Jane durant les mois précédents. Elle avait été engagée afin de mettre la main sur lui. Elle l’avait étudié avec attention, lisant tous les rapports du CBI, toutes les enquêtes auxquelles il avait participé. Elle avait lu les rapports de Minelli, de Hightower, de Bertram et de Lisbon. Tout ce qui le concernait. Elle était même allé jusqu’à éplucher la presse people qui avait fait les beaux jours de l’ancien medium qu’il était. Elle avait lu la perte de sa femme et de sa fille, sa dépression, son internement, son entrée au CBI et sa folle quête du meurtrier. Elle le connaissait bien maintenant, même si cela ne faisait que 2 heures qu’elle lui avait adressé la parole pour la première fois. Cette connaissance lui permettait d’affirmer qu’il n’était pas inquiet pour lui. Il n’était pas inquiet de se retrouver en prison une fois sur le sol américain. Non. Son inquiétude était tout autre. Il avait peur, vraiment peur, pour l’une des seules personnes à laquelle il tenait vraiment. La question que Fisher se posait à présent était : A quel point Patrick Jane tenait-il à Teresa Lisbon ? Quel était ce lien qui les unissait.

« Embarquement pour le vol Virgin America 283 à destination de San Francisco.
Les passagers sont priés de se rendre à la porte d’embarquement 8 »

- « C’est notre vol. On devrait y aller… Patrick ? »
- « Oui. Pardon… Je vous suis. »

Jane sortit de sa torpeur, empoigna le sac posé à ses pieds et se dirigea vers la porte d’embarquement. Fisher le précédait, son propre sac sur l’épaule. Elle régla les formalités d’usage et ils pénétraient tout deux dans l’avion.
Une fois installé, Jane boucla sa ceinture et se tourna vers sa compagne de voyage :

- « Bien, maintenant que je ne peux plus vous échapper, pourrais-je avoir le dossier concernant cette affaire ? J’ai besoin de lire les rapports et de voir par moi-même les photos dont vous m’avez parlé… Allons Agent Fisher. Ce vol dure 4 heures. Je n’ai pas de temps à perdre !  S’il vous plait…»

Fisher hésita. Elle savait qu’elle n’était pas censée livrer le dossier complet au mentaliste mais en même temps, elle savait que si une personne pouvait les aider à avancer, c’était bien lui. Elle lui avait expliqué en quelques mots la raison de sa présence à Cancun et les derniers évènements. Au départ, elle devait juste le retrouver. Elle avait été engagée pour cela. Puis le surveiller. Qu’il reste en ligne de mire. Le FBI était bien conscient qu’il ne pouvait aucunement manœuvrer tant que Jane se trouverait hors des radars. Ils espéraient seulement que l’homme finirait par revenir au pays. Elle était là pour le cueillir dés qu’il aurait posé un pied sur le sol américain. Elle avait tenté de convaincre ses supérieurs que jamais il ne reviendrait. Elle l’avait suffisamment étudié que pour en avoir la certitude. Rien ne le ferait revenir. Il savait ses amis en sécurité et l’Assassin avait cessé de nuire. Elle ne pouvait pas prévoir à un tel évènement.

Lorsqu’elle lui avait parlé du nom peint sur le sol, il n’avait pas réagi, pas vraiment. Il avait hoché la tête, un doigt posé sur les lèvres. N’avait commenté que d’un vague « Hum… Intéressant ». Sa réaction avait été tout autre lorsqu’elle avait fait mention de la photo de Lisbon, de l’immense croix rouge et du « 48h » tracé par-dessus. Il avait laissé tomber son bras, relevé la tête et son corps s’était imperceptiblement contracté. Il avait demandé à voir les photos, elle avait refusé. Elle savait qu’il était homme à disparaitre en un claquement de doigt quand il avait ce qu’il voulait. Elle avait promis de lui montrer les photos dans l’avion. Il lui avait demandé de décrire à nouveau le poster. Elle s’était exécutée.

A présent elle ne pouvait plus reculer. Elle sentait le regard perçant de Jane sur elle. Sa main était posée sur son sac. Sac contenant le dossier. Elle n’avait le droit  de lui montrer que les deux photos. La sienne et celle de Lisbon. Elle savait qu’il ne s’en contenterait pas. Il voulait tout le dossier. Elle inspira un grand coup et lui tendit les feuillets. Elle eu une pensée émue pour Lisbon qui avait maintes fois détourné le règlement pour obtenir l’aide de son consultant. En donnant l’enveloppe à Jane, elle se sentit un peu plus proche de la jeune femme.

Jane s’empara de l’enveloppe et en sorti le contenu. Il s’intéressa d’abord à la photo de son nom peint sur le sol. Il l’observa plusieurs minutes en silence. Kim ne détachait pas les yeux de l’homme assis à côté d’elle. Il prit ensuite la deuxième photo. Il ferma les yeux un instant et passa la main dans ses cheveux puis sur sa barbe trop longue. Des rides soucieuses barraient son front. Jane reposa la photo, ses yeux se perdant dans le vague. Kim prit conscience qu’elle avait cessé de respirer. Elle inspira et expira tout en essayant de se donner une contenance. Jane reporta son attention sur la photo puis passa au reste du dossier. Il l’éplucha pendant près de trois heures, lisant tous les rapports : le résultat des analyses de peintures qu’elle avait obtenu avant de monter à bord, la tentative pour retrouver l’homme qui avait appelé le 911, la provenance de la photo de Lisbon qui avait été utilisée pour réaliser le poster. Ils étaient presque arrivés à San Francisco quand il referma l’enveloppe et la tendit à l’agent de FBI. Il s’appuya contre le dossier de son siège, coinça ses mains entre ses jambes et ferma les yeux.

- « Monsieur Jane ? » tenta timidement Fisher « vous avez une théorie ? »

Jane ouvrit un œil et tourna légèrement la tête vers l’agent.

- « Mmmm… Peut-être… »

Il referma aussitôt les yeux et se pelotonna un peu plus confortablement. Kim resta hébétée, ne sachant que répondre. Elle jeta un dernier regard à l’intéressé et finit par remettre rageusement le dossier dans son sac. Il ne lui dirait rien. Elle le savait. Elle l’avait lu tant de fois. Mais se retrouver dans cette position l’exaspérait. Lisbon était vraiment une Sainte. Comment avait-elle pu travailler pendant plus de dix ans avec un tel énergumène ? Décidément, Patrick Jane était un homme très singulier.

A suivre...


Chapitre 4


Dernière édition par Béliette le Jeu 28 Nov 2013 - 23:13, édité 1 fois
avatar
Béliette
Distributeur de café
Distributeur de café

Féminin Personnage préféré : Jane & Lisbon
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: 729 jours (Spoilers saison 6) ^

Message  ilovementalist le Mer 27 Nov 2013 - 22:55

A défaut d'avoir peut être une suite de Mentalist intéressante dans la série. Tu nous offres une fic vraiment passionnante. J'aime beaucoup ta manière d'écrire et ce respect du détail que tu apportes aux traits des personnages.

Il me tarde vraiment de lire la suite.
avatar
ilovementalist
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Jane
Loisirs : Ma fille <3 La photo <3
Localisation : Caen

Revenir en haut Aller en bas

Re: 729 jours (Spoilers saison 6) ^

Message  Lavande le Jeu 28 Nov 2013 - 0:30

Super Very Happy La suite avec impatiience ! super 
avatar
Lavande
Distributeur de café
Distributeur de café

Féminin Personnage préféré : Patrick Jane & Lisbon
Loisirs : Cinéma, séries TV, Ecriture, Lecture, Musique
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: 729 jours (Spoilers saison 6) ^

Message  Tournesol le Jeu 28 Nov 2013 - 7:16

J'aime beaucoup le debut de cette fic : le scenario est interessant et c'est tres bien ecrit. Bravo et vls.
avatar
Tournesol
Distributeur de café
Distributeur de café

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: 729 jours (Spoilers saison 6) ^

Message  lisbon.jane le Jeu 28 Nov 2013 - 7:55

J'adore! Je viens de rattraper mon retard Embarassed 

Si Jane est en route pour retourner à San Francisco ça veut dire que les retrouvailles sont proches siffle j'ai hâte!

J'adore le fait d'imaginer Fisher en train de râler parce que Jane ne lui fait pas part de sa théorie! lol1 

VLS stp! hourrah ta fic est géniale! bravo bravo 
avatar
lisbon.jane
Chef d'unité au CBI
Chef d'unité au CBI

Féminin Personnage préféré : Patrick Jane
Loisirs : la danse, cuisiner de la pâtisserie, regarder Mentalist (bien sur!!)
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: 729 jours (Spoilers saison 6) ^

Message  Calypsoh le Jeu 28 Nov 2013 - 17:21

Coucou miss!!coucou 

Wahou, j'étais totalement prise dans la scène, à croire que je voyageais assise sur le siège à côtés des protagonistes....:shocked: amen 

"Les uns lisaient le journal tandis que d’autres essayaient désespérément de faire tenir en place leurs enfants excités à l’idée de voyager en avion." --> c'est tout à fait ça en plus!!!! :haha: :haha: :haha: :haha: :haha: 


Très jolie approche de Fisher, tout aussi pro qu'elle semble être, elle n'a pu "résister" à Jane et elle fond , non de manière romantique mais de manière intellectuelle, devant lui..cheers 

La manière donc le mentaliste traite le dossier est tellement crédible, en parfaite phase avec ce que ferait notre Jane habituel.study 

je suis tjs aussi fan et j'ai hâte de découvrir les retrouvailles du duo sous ta plume...bisou 

Bisous et à très vite:bisou: 
avatar
Calypsoh
Inspecteur de police
Inspecteur de police

Féminin Personnage préféré : alors ça c'est dur: j'aime les gamineries de Jane, la loyauté de Lisbon; le flegme de Cho; l'humour de Rigsby et la douceur de Van Pelt!!!
Localisation : à côté de Bruno Heller pour lui tenir la main lors de la rédaction des prochains épisodes!!

Revenir en haut Aller en bas

Re: 729 jours (Spoilers saison 6) ^

Message  0Camille le Jeu 28 Nov 2013 - 19:59

Ne t'inquiètes pas, je désapprouve pas du tout le fait que Jane ne donne pas de nouvelles à Lisbon dans ta fiction Wink.

Sinon, j'adore ce chapitre ! On retrouve bien notre Jane qui veut tout savoir et qui veut rien dire à personne red_smile. Je comprends la "colère" de Kim ^^. C'est très bien décrit, comme toujours :).

Je pense qu'on va avoir les retrouvailles dans le prochain chapitre, ou alors très bientôt ! Je suis impatiente :smile4: merci
avatar
0Camille
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Lisbon, Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: 729 jours (Spoilers saison 6) ^

Message  Johel le Jeu 28 Nov 2013 - 21:04

Ce que j'apprécie dans ton histoire c'est qu'on retrouve les persos de la série.
Jane est égal à lui même, il a déjà son idée mais il fera "mariner" Fischer, tout il l'aurait fait avec Lisbon.
Il est clair que l'agent du FBI doit commencer à ressentir ce que vivait l'agent du CBI au quotidien...Et ce n'est que le début on ne doit pas en douter.
On va attendre tranquillement la suite Wink 

_________________

"Merci à voilà pour ce superbe kit"

"Aussi longtemps qu'on médite sa vengeance, on garde sa blessure ouverte - T. Fuller"
avatar
Johel
In Jane we trust

Féminin Personnage préféré : Jane et Cho
Loisirs : Lecture, ciné, jeux vidéo et suuuurf !
Localisation : près de l'océan

Revenir en haut Aller en bas

Re: 729 jours (Spoilers saison 6) ^

Message  Béliette le Jeu 28 Nov 2013 - 23:09

Coucou !

Comme promis, le chapitre suivant pour ce soir (désolée pour l'heure tardive...)

Avant cela...
Spoiler:

@ilovementalist :
Embarassed Tu me flattes ! J'ai tellement envie de rester proche de la série tout en apportant ma petite touche...   Apparemment, pour le moment, ça fonctionne. Merci beaucoup à toi !

@Lavande :
Merci beaucoup ! La suite maintenant Razz 

@Tournesol :
Tout grand merci ! Je m'amuse beaucoup en écrivant, ça donne du boulot mais c'est super sympa. Surtout quand ça plait Laughing 

@ lisbon.jane :
Merciiii ! Oui, les retrouvailles sont proches... Enfin, tout dépend de ce qu'on appelle "proche" angel 

@Calypsoh :
Merci bien Madame ! :clinoeil: 
Fisher est un personnage qui laisse encore plein de latitude puisqu'on ne sait rien d'elle dans la série (à part qu'elle aime se promener en bord de mer avec Jane... -_- ). Du coup, c'est gai de pouvoir la façonner un peu comme l'envie m'en prend...
La manière donc le mentaliste traite le dossier est tellement crédible, en parfaite phase avec ce que ferait notre Jane habituel.
Aaaah ! Ça, ça fait plaisir ! C'est important pour moi. Pouvoir créer mais respecter ce qui est déjà mis en place. En tout cas dans cette fic...

@0Camille :
Je ne m'inquiète pas ! Enfin, pas plus de d'habitude quand je livre ce que je peux créer. C'est juste sympa de pouvoir expliquer pourquoi on a fait tel ou tel choix. Merci de m'en avoir donné l'occasion cheers 

Les retrouvailles arrivent, elles arrivent... Mais quand ?? Rolling Eyes 


@Johel :
:thank3: 
Very Happy 
bisou 

Here we go !




Chapitre 4 : Golden Gate Division

Lisbon se dirigeait d’un pas pressé vers le numéro 201 de la Williams Street. Elle était sortie déjeuner après la visite des deux agents. Elle avait besoin de s’éclaircir les idées, de prendre l’air. A présent, il était temps de rentrer au bureau. Elle s’était rapidement acclimatée à sa nouvelle ville et trouvait un certain charme aux rues pentues et aux maisons bigarrées qui composait à présent son quotidien. Elle avait été déçue de devoir quitter Sacramento mais son boulot était trop important pour elle. Cela faisait plus de 10 ans qu’elle poursuivait et faisait condamner des criminels. C’était sa vie. Elle n’avait pas de famille bien à elle, elle ne voyait ses frères que rarement et ses quelques amis avaient depuis longtemps cessé de lui proposer moult activités et sorties : elle n’était de toute façon jamais libre. Quand elle avait perdu son poste au CBI, elle avait cru que son univers allait s’écrouler. Contre toute attente, le gouverneur de Californie l’avait appelée quelques semaines plus tard et lui avait parlé du commissariat de San Francisco. Elle ne pouvait pas laisser passer l’offre qu’on lui faisait. Elle n’était certes plus en charge d’une équipe d’agents fédéraux, mais elle pourrait tout de même mettre à profits ses qualités dans un coin plus calme, avec moi de pression. De toute façon, elle ne pouvait pas se permettre de faire la fine bouche. Elle avait empaqueté ses affaires et avait déménagé ici. Cela faisait presque 2 ans maintenant.
Elle en était là de ses pensées lorsqu’elle sentit son portable vibrer. Elle glissa la main dans la poche de sa veste et décrocha :

-« Lisbon. »
-« Patron, le FBI est encore là. Il demande un bureau. Ils disent qu’ils vont devoir s’installer ici le temps de l’enquête… »
-« Et merde… Très bien Warren. Vous les installez dans la salle de conférence. Vous leur donnez ce qu’il demande. J’arrive. Je serai là dans 5 minutes. »

Lisbon raccrocha, glissa le téléphone dans sa poche et accéléra le pas. Elle n’avait vraiment pas besoin de ça maintenant. On ne pouvait pas dire que sa relation avec l’agent Abbott avait démarré sur de bonnes bases. Il l’avait interrogée pendant des heures, décortiquant tous ses rapports, lui demandant des justifications pour des décisions qu’elle avait prises plus de 5 ans auparavant. Elle gardait un souvenir sombre et flou de cette période de sa vie. Tout avait basculé en 24h : plus de CBI, plus de job, plus d’équipe, plus de Jane. Red John était mort, mais elle avait payé le prix fort.

Elle s’engouffra dans le bâtiment 201 et se dirigea vers les ascenseurs. Il allait bien falloir qu’elle compose avec Abbott. Elle n’avait pas le choix. Plus elle coopérerait, mieux cela se passerait. Lorsqu’elle faisait partie du CBI, elle avait facilement collaboré avec le FBI. Mais depuis le scandale de la découverte de la Blake Association, tout le monde se méfiait de tout le monde. Beaucoup d’officiers, de juges et même certains membres du gouvernement étaient tombés. Les autres marchaient sur des œufs ne voulant pas faire l’objet d’une enquête plus approfondie. L’équipe de l’agent Abbott estimait avoir éradiqué la menace et démantelé toute l’organisation, mais une certaine tension demeurait quand différents services devaient collaborer. On ne savait plus à qui se fier.

Les portes de l’ascenseur s’ouvrirent enfin. Lisbon laissa passer le flot de quidams avant d’entrer dans la cabine. Elle appuya sur le bouton 5. Elle voulait directement se rendre à la salle de conférence et vérifier que les agents avaient tout ce qu’ils souhaitaient. L’ascenseur marqua un arrêt au premier étage. Les portes s’écartèrent et Lisbon vit Warren entrer avec elle dans la cabine.

-« Patron… »
-« Warren. Nos invités sont-ils bien installés ? »
-« Je pense, oui. Benneth et McBright, du service informatique, sont en train d’initialiser le serveur sécurisé. Ils sont dans la salle pour le moment avec les agents Abbott et Cho. »
-« Bien. Merci. Veillez à ce que tout se passe bien. Nous savons qu’il n’est jamais agréable de voir le FBI débarquer mais ils ont besoin de notre entière collaboration. C’est compris Warren ? »
-« Pas de problème Patron. »

Warren se tut un instant. Son regard était fuyant et il ne cessait de regarder ses chaussures en se dodelinant. Lisbon avait repéré son manège. Elle soupira et se tourna vers le jeune officier.

-« Que se passe-t-il ? Allez-y, posez-là votre question ! »
-« Je… » commença le jeune homme « On m’a dit que… Et bien…. »
-« Mais allez-y bon sang ! » s’énerva quelque peu la supérieure.
-« C’est vrai qu’il va revenir ? » lâcha Warren tout de go arborant l’air d’un chiot qui attend que son maître lui donne son nouveau jouet.

La supérieure du jeune homme l’observa un instant.

-« De qui parlez-vous ? »
-« Voyons, Patron…De Jane bien sûr ! Tout le monde en parle dans le bâtiment ! »

Lisbon resta un moment éberluée, la bouche entre-ouverte et les yeux écarquillés. Elle ne savait si l’expression de son jeune collègue reflétait un réel intérêt ou une curiosité malsaine concernant l’homme recherché depuis deux ans par le FBI. Elle savait que ses nouveaux collègues parlaient souvent de Patrick Jane, mais jamais aucun d’eux n’avait fait allusion au mentaliste devant elle. Elle se redressa doucement, prit une profonde inspiration et énonça le plus calmement possible :

-« Warren… Je suis certaine que vous êtes une personne qui n’écoute pas les rumeurs et les on-dit. Pour être parfaitement honnête avec vous, je n’en ai aucune idée. C’est l’affaire du FBI. Ils occupent nos locaux. Je suis responsable de ces locaux. Voici, en résumé, la seule implication qui est la nôtre dans cette affaire. Pour ce qui est de …. Pour ce qui est de Patrick Jane, nous saurons bien assez tôt ce qu’il en est. En attendant, je vous prierais de bien vouloir vous contenter de faire votre boulot et de ne pas ajouter foi aux paroles que d’autres peuvent colporter ».

Sur ces derniers mots, le carillon de l’ascenseur retentit et les portes glissèrent. Lisbon avança d’un pas et sorti de la cabine. Le jeune agent n’avait toujours pas bougé.

-« Vous êtes bien plus impliquée que ça, il me semble… » lança Warren avant que les portes ne se referment sur lui et l’emmène plus haut dans le building.

Lisbon resta un instant interloquée. Elle savait que les secrets étaient difficiles à garder ici, mais celui de son implication dans l’enquête avait été rapidement éventé. Ou Warren parlait-il de son « implication » avec Jane ? Elle haussa les épaules et chassa bien vite cette pensée. Elle se dirigea d’un pas calme et assuré vers la salle de conférence. Il était temps de comprendre ce que diable il pouvait bien se passer.


*******************************


Jane et Fisher étaient tout les deux assis à l’arrière d’un taxi. L’homme observait la ville défiler sous ses yeux. Le paysage différait énormément de ce qu’il avait pris l’habitude de voir au Mexique les derniers temps. Tout paraissait gris et sale. Le soleil lui manquait, la musique des rues lui manquait, les couleurs lui manquait.

-« Bien Monsieur Jane. Comme je vous l’ai dit à Cancun, le FBI veut à nouveau travailler avec vous. Nous savons que la dernière affaire sur laquelle nous avons collaboré ne s’est pas vraiment bien terminée… Enfin… Pour vos ex collègues au moins… Mais c’est du passé aujourd’hui. Le bureau vous offre l’immunité en échange d’une complète collaboration. Pas seulement sur cette affaire, bien entendu, il s’agira aussi de…»

Jane l’interrompit tout en continuant à fixer la fenêtre du véhicule :
-« Agent Fisher… Vous et moi savons que je ne tiens pas à collaborer. Vous et moi connaissons la raison de ma présence ici. Une fois que tout ceci sera terminé, je partirai. J’en ai fini de cette vie-là. J’ai besoin de passer à autre chose. Je suis passé à autre chose. »

-« Ca ne fonctionne pas comme ça Monsieur Jane. » s’énerva quelque peu l’agent, « Soit vous acceptez de collaborer, soit vous allez en prison. Vous avez tué un homme. Presque à mains nues. Vous avez fui. Vous imaginez que le FBI va vous laisser entrer sur le territoire, régler vos petites histoires de cœur et disparaître à  nouveau ? »

Jane se tourna légèrement vers Kim et plongea son regard dans le sien. Il ne prononça pas un mot. Son regard était rieur et malicieux. Il respirait l’intelligence et un brin d’autre chose aussi, qu’elle n’arrivait pas à définir. La jeune femme fut troublée et n’ajouta pas un mot. Elle se détourna et fixa l’appui tête du siège passager devant elle en ruminant.

Vingt minutes plus tard, leur taxi s’arrêta devant le 201 de la Williams Street. Fisher fut la première à s’en extirper. Elle récupéra leurs bagages et se dirigea d’un pas pressé vers l’entrée du bâtiment. Elle se retourna avant de passer les portes pour vérifier que son compagnon de route suivait le mouvement. Jane était sorti du taxi, avait glissé les mains dans ses poches et avait le visage dirigé vers le ciel. Il observait l’immense building et ne bougeait pas d’un millimètre. Le taxi avait depuis longtemps quitté son emplacement et les piétons commençaient à le regarder d’un drôle d’air.

-« On y va ? » s’impatienta la jeune femme.

Jane observa un instant Fisher puis la suivit à l’intérieur du bâtiment. Ils pénétrèrent dans un grand hall. Un comptoir d’accueil leur faisait face tandis que le sigle de la police de San Francisco s’étendait sous leurs pieds : un immense tapis cylindrique de marbre bleu et or. Kim posa son sac au sol et sorti son badge. Elle le présenta à l’officier assis derrière le comptoir.

-« Bonjour. Je suis l’agent Fisher. L’agent Abbott nous attend. Pourriez-vous m’indiquer où il se trouve je vous prie ? »

L’officier avait les yeux écarquillés. Il regardait par-dessus l’épaule de Fisher et ne pouvait détacher son regard de l’ancien consultant du CBI. Ce dernier l’observait, amusé. Un grand sourire éclairait son visage. Il lui fit un geste de la main comme s’il saluait un enfant un peu trop curieux.

-« Je… Vous… Euh… »
-« Officier ? Un problème ? Dois-je à nouveau me présenter ou n’est-ce pas nécessaire ?? » Fisher commençait à perdre patience et, sans avoir à se retourner, elle savait que Jane faisait l’imbécile dans son dos.

-« Veuillez m’excuser Madame. C’est juste que… Je… euh… ». L’officier décrocha le téléphone et composa un numéro. Son regard n’avait toujours pas quitté un Jane hilare. « Agent Abbott ? L’agent Fisher est là pour vous. Et… Euh… Monsieur Jane aussi… Bien Monsieur ».

L’officier raccrocha. Il prit deux badges et les tendit aux visiteurs.

-« Vous en aurez besoin pour passer le service de sécurité. Prenez l’ascenseur, 5ème étage. La salle de conférence se trouve au bout du couloir. Ils vous attendent.»

Jane fit un dernier signe de la main à l’officier toujours éberlué et emboita le pas du jeune agent jusqu’à l’ascenseur. Son comportement venait à nouveau de se modifier : il semblait absent, jetant un coup d’œil distrait aux grandes plaques annonçant les différents services et bureaux du bâtiment. Après s’être engouffrés dans la cabine, ils restèrent silencieux. L’ascenseur marqua une pause au 3ème étage. Les portes glissèrent mais personne ne se trouvait de l’autre côté. L’agent Fisher se pencha pour regarder dans le hall quand elle sentit Jane la dépasser et se précipiter vers le couloir.

-« Jane ! Revenez ici ! » s’écria Kim en ramassant les bagages qu’elle avait posé au sol et en se lançant à sa poursuite.
Le temps qu’elle arrive au bout du couloir, il avait disparu. Elle se retrouvait au milieu d’une multitude de bureaux, dans un commissariat de San Francisco et elle avait perdu l’homme que le FBI recherchait. Elle soupira puis décida de procéder par ordre. Elle remonta le couloir, lentement, prenant le temps d’inspecter chaque porte, chaque bureau. Elle stoppa net devant une porte en bois. Une plaque de cuivre indiquait simplement « Teresa Lisbon – Commissaire de police ». Elle frappa délicatement et poussa la porte. Elle trouva Jane, assis derrière le bureau, les mains croisées derrière la tête. Il était seul dans la pièce.

-« Jane, je peux savoir ce que vous fabriquez ? » fulmina-t-elle, « vous pensez qu’on a le temps pour des petites escapades romantiques ? Je vous rappelle que l’agent Abbott nous attend au cinquième étage ! Vous aurez tout le temps de voir Teresa Lisbon plus tard ! »
-« Mmmm » fit simplement Jane.
-« Quoi Mmmm ? Encore Mmmmm ? Il vous arrive d’avoir de vraies conversations plutôt que des Mmmm ou des sourires entendus ? Rhaaaa ! Levez-vous de là et venez maintenant ! »
-« A vos ordres chef ! Oui, chef ! » plaisanta le mentaliste en quittant le fauteuil de son ancienne collègue.
-« Oh pitié, cessez d’être cynique en plus » assena Fisher en sortant de la pièce et en se dirigeant vers les ascenseurs. Jane la suivit docilement. Il n’était peut-être pas nécessaire d’en rajouter.

Ils arrivèrent enfin au 5ème étage. L’agent Fisher était professionnelle et efficace, mais Jane sentait une certaine tension monter chez la jeune femme au fur et à mesure de leur progression dans le bâtiment. En arrivant face à l’entrée de la salle, elle inspira à fond et tourna la poignée. L’agent Abbott était debout, les paumes appuyées sur la table, concentré sur le poster qui avait été décroché du mur de briques. En entendant la porte s’ouvrir, il releva la tête.

-« Agent Fisher ! Enfin ! Tout s’est passé comme prévu ? »
-« Oui Monsieur… Enfin, presque… » La jeune femme fit le tour de la pièce du regard «Messieurs, Agent Cho, Commissaire Lisbon. Bonjour. »



A suivre... (vite, c'est promis. Un peu de sadisme c'est bien mais point trop n'en faut...)


Chapitre 5


Dernière édition par Béliette le Ven 29 Nov 2013 - 22:24, édité 1 fois
avatar
Béliette
Distributeur de café
Distributeur de café

Féminin Personnage préféré : Jane & Lisbon
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: 729 jours (Spoilers saison 6) ^

Message  TM le Jeu 28 Nov 2013 - 23:36

Tu coupe quand ils se retrouvent c'est de la torture !!! cross Super fic en tout cas et bas vivement la suite Very Happy Very Happy 
avatar
TM
Livreur de Pizza
Livreur de Pizza

Féminin Personnage préféré : Patrick and Térésa

Revenir en haut Aller en bas

Re: 729 jours (Spoilers saison 6) ^

Message  Tournesol le Ven 29 Nov 2013 - 6:06

Avec une fin pareille, je ne peux dire que "vivement la suite"
avatar
Tournesol
Distributeur de café
Distributeur de café

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: 729 jours (Spoilers saison 6) ^

Message  lisbon.jane le Ven 29 Nov 2013 - 8:13

Puisque tu es sadique sur la fin nous serons sadique sur les commentaires siffle angel 

Vivement la suite!!! Je vois pourquoi tu m'as dit que les retrouvailles étaient proches enfin presque… content 
avatar
lisbon.jane
Chef d'unité au CBI
Chef d'unité au CBI

Féminin Personnage préféré : Patrick Jane
Loisirs : la danse, cuisiner de la pâtisserie, regarder Mentalist (bien sur!!)
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: 729 jours (Spoilers saison 6) ^

Message  Dream0fJisb0n le Ven 29 Nov 2013 - 9:29

OMG ! Ta fiction est juste super ! J'espère vraiment que ça va ce passer comme ça ! Tu écris très bien ! J'ai dévoré les premiers chapitres, et j'attends la suite avec impatience ! Couper là, c'est de la torture ! Je veux voir les retrouvailles en Lizii et Jane <3
avatar
Dream0fJisb0n
Distributeur de café
Distributeur de café

Féminin Personnage préféré : Patrick Jane et Teresa Lisbon .
Loisirs : Lire, regarder Mentalist, écrire sur le Jisbon .
Localisation : Sacramento à jouer les Cupidons dans les locaux du CBI .

Revenir en haut Aller en bas

Re: 729 jours (Spoilers saison 6) ^

Message  Sssssy le Ven 29 Nov 2013 - 10:32

Je suis de l'avis général, ta fiction est absolument géniale.
Très bien écrite, je suis totalement sous le charme de l'intrigue des personnages et j'attends la suite.. En fait non j'exige la suite !! :-))
Au plaisir de te lire et relire
avatar
Sssssy
Distributeur de café
Distributeur de café

Féminin Personnage préféré : Lisbon puis Jane puis Cho puis Abbott puis...
Loisirs : Lire voyager et les séries !!!
Localisation : Y a la vraie et celle que j'aimerai ;-)

Revenir en haut Aller en bas

Re: 729 jours (Spoilers saison 6) ^

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum