The way it ends^

Aller en bas

The way it ends^

Message  Jane Addict le Mer 19 Fév 2014 - 8:04

Bien le bonjour chères lectrices ! Je vous poste aujourd'hui un petit OS qui me tient énormément à coeur donc, n'hésitez surtout pas à être franches, j'en ai besoin ! Je remercie de tout mon coeur ma chère Jane Doe sans qui cet OS ne serait pas posté ici, aujourd'hui.  calin 
Je vous laisse lire et me dire ce que vous en pensez !

***
THE WAY IT ENDS



« Les jurés ont rendu leur verdict. Levez-vous » ordonna le juge en charge du cas.

L’accusé se leva, ainsi que le reste des personnes  présentes dans la salle. L’accusé…Il n’était pas effrayé du verdict. Il savait ce qui l’attendait, il l’avait toujours su. Il allait devoir payer.

« Les jurés déclarent l’accusé… » Une phrase en suspens, plusieurs souffles retenus. Une grande inspiration. « …Coupable de meurtre. Il se verra infliger la peine capitale » déclara le juge.

Une sentence irrévocable, une seule phrase, une condamnation. Un accusé qui devient coupable ; un condamné à exécuter.  Des années de traque s'achevaient sur une condamnation à mort. Des clameurs se firent rapidement entendre dans la salle, des gens se levèrent pour contester la décision du juge en présence. Trois coups de marteaux intimèrent immédiatement le silence.

Le condamné se retourna et capta immédiatement le regard de la seule personne qui importait, celle  qui avait tenté de l’arrêter au moment fatidique, celle qui avait tout fait pour lui éviter cette sentence. Son regard émeraude était empli de larmes, de peine et de déception. C’était donc  ainsi que se terminerait l’histoire, il allait mourir. Patrick Jane allait mourir, pour avoir exécuté la condamnation à mort d'un coupable qui n'avait pas été jugé, pour avoir abattu le meurtrier de sa famille.
Le juge se leva et quitta sa place, signifiant la levée de l’audience. Deux policiers arrivèrent rapidement pour escorter Jane vers sa cellule, dans laquelle il demeurerait en attendant la date  de son exécution. Alors qu’il traversait l’allée, sous les regards dépités des personnes présentes, une contestation se fit entendre.

« Non, non attendez ! » s'éleva une voix féminine,  qu'il connaissait trop bien pour ignorer. Il se retourna et son regard tomba sur Lisbon qui tendait son badge aux policiers. Jane resta silencieux, de marbre. Il se contenta de dévisager Lisbon.

« C’est terminé, tout est terminé » dit-il dans un murmure.

« Jane, je… » Elle ne put terminer sa phrase, coupée par Jane qui secoua la tête.

« Il n’y a rien à dire, Lisbon… »  soupira t-il, secouant à nouveau la tête. « Je l’accepte, je savais que ça se terminerait ainsi » dit-il avant de se retourner vers les policiers. Lisbon resta droite, hébétée, le regard rivé sur Jane qui sortait désormais de la salle, menotté.

Comment avaient-ils pu en arriver là ? Elle avait tout tenté, au fil de ces dix ans de collaboration, pour l’empêcher d’assassiner Red John et pourtant…pourtant rien n’avait pu l’arrêter ce jour-là. Il n’avait eu aucune pensée pour elle, aucun remords.  Il avait juste tiré. Il n’avait jamais caché son intention de vengeance mais une petite partie d’elle avait espéré qu’il puisse changer d’avis, en vain.  Ça n'avait pas été  le cas et maintenant, il allait être exécuté pour son crime. Elle releva le regard vers la porte mais il n’était plus là, déjà emmené en prison. Jane avait déjà vécu l’expérience de la prison mais ce n’était rien comparé à ce qu’il allait vivre maintenant. Il ne sortirait jamais de cet endroit et y finirait ses jours.

Elle laissa son regard se perdre sur la salle d’audience qui se vidait peu à peu. Le reste de son équipe était présente, les familles des victimes de Red John, ainsi que quelques autres personnes du bureau. Personne n’était resté indifférent au verdict. Jane avait tué l’un des plus grands tueurs en série que le CBI avait connu mais il n’en demeurait pas moins un meurtrier à son tour.
Elle sentit une main amicale se poser sur son épaule et tourna le regard pour tomber sur son collègue, Cho. Il était silencieux mais son geste était suffisant et bien plus efficace que des paroles. Elle hocha la tête et sortit de la salle, contenant au mieux les larmes qui s’accumulaient au fur et à mesure.  

Elle se dirigea vers sa voiture et entra rapidement dans l’habitacle. Elle prit la route de son appartement, perdue dans ses pensées. Une fois arrivée à destination, elle stoppa le moteur et laissa sa tête tomber contre le volant. Elle  s'effondra, incapable de porter plus longtemps le masque de l'invincible Agent Lisbon. Un flot de larmes se déversa sans qu’elle ne tente de les sécher. A quoi bon ? Personne ne pouvait la voir ici.

Il ne restait plus qu’a attendre…attendre la date fatidique.
***

Comme tous les jours depuis deux ans, Jane était allongé sur son lit, dans sa cellule. Il observait le plafond, perdu dans ses pensées. Ce soir, il serait exécuté.

Il n’avait pas peur de mourir, la seule chose qui l’effrayait était de la laisser seule, elle. Lisbon…Sa Lisbon, sa partenaire de toujours. Elle avait été à ses côtés pendant de longues années de collaboration, un lien puissant s’était formé entre eux et il l’avait détruit en quelques secondes…Pour ça, il se détestait.

Le bruit dans le couloir le sortit de ses pensées et il baissa les yeux vers la porte de sa cellule. Le gardien était là, accompagné d’une personne qu’il ne distinguait pas parfaitement. Son cœur rata un battement et il se redressa vivement. Elle était là…Elle était devant la porte de sa cellule.
« Li…Lisbon ? » demanda t-il, incrédule.

« Bonjour, Jane » dit-elle, d’une petite voix qui trahissait ses émotions. Elle était triste, stressée et angoissée. Lui restait à savoir pourquoi. Etait-elle angoissée par son exécution imminente ? Ou par sa simple visite ?

« Qu’est-ce que vous faites ici ? » demanda t-il, surpris. « Qu’est ce que vous faites ici, aujourd’hui ? » corrigea t-il, insistant sur le dernier mot.

« Je… » Elle fit signe au gardien de les laisser un instant puis reporta son regard sur Jane, à travers les barreaux. « Jane, je suis ici pour… » Elle avait du mal à trouver ses mots. « …votre dernière journée » dit-elle finalement, le cœur serré.

Elle était venue plusieurs fois le voir pendant sa détention, elle venait en moyenne une à deux fois par mois, lorsqu’elle en avait le temps. Il n’avait pas changé…il était toujours aussi attirant, ses cheveux étaient un peu plus longs mais cela lui allait très bien.

« Co-comment ça ? » demanda t-il, effrayé d’avoir compris. « Je ne veux pas que vous passiez votre journée dans une prison, vous méritez mieux que ça » dit-il, tristement.

Lisbon esquissa un fin sourire. Aurait-il perdu sa perspicacité ?

« Jane…où est passé votre sens de la déduction ? » dit-elle, un brin d’humour dans la voix, ce qui arracha un sourire au mentaliste. Il haussa les épaules en guise de réponse et ancra son regard dans celui de Lisbon. Il tendit sa main à travers les barreaux mais Lisbon ne répondit pas à son geste. Il laissa tomber son bras dans le vide et afficha une expression dépitée.

Cette mine serra le cœur de Lisbon mais elle se reprit bien vite. Elle fit signe au gardien de venir et d’ouvrir la cellule. Jane fronça les sourcils et regarda Lisbon, incrédule. « Qu’est-ce… » murmura t-il lorsqu’il vit la porte s’ouvrir devant lui.  

Elle n’avait pas voulu lui prendre la main, elle voulait un peu plus que ce simple geste. Elle s’approcha doucement de lui et le prit dans ses bras. Il répondit immédiatement à son étreinte, la serrant de toutes ses forces, comme si elle allait le quitter…Et c’était le cas. Ou plutôt, c'est lui qui allait la quitter. Il allait bientôt devoir lui dire au revoir.  « Oh…Lisbon… » souffla t-il, la serrant un peu plus fort contre lui.
Quelques secondes plus tard, ils se détachèrent et se scrutèrent du regard. Jane brisa le silence qui s’était instauré entre eux.

« Lisbon…Qu’est ce que ça veut dire ? » demanda t-il, un ton d’espoir dans la voix.
« Ça veut dire que vous venez avec moi. Je vous l’ai dit, je suis là pour votre dernière journée… Je vous ramène ce soir, pour… » Ces mots moururent sur ses lèvres, elle ne pouvait même pas les envisager.

Jane écarquilla les yeux. « Lisbon, je…je ne veux pas vous forcer, je… » Il était surpris, choqué mais si touché.  Elle lui coupa la parole en posant son index sur ses lèvres, ce qui fit immédiatement taire le mentaliste. Il hocha la tête, ayant bien compris l’intention de son amie.

« Attendez » murmura t-elle. Elle lui tendit le sac qu’elle avait dans les mains. « Changez vous et on pourra y aller »  dit-elle, en observant la tenue de prisonnier que portait Jane. Il acquiesça et prit le sac avant de retourner dans sa cellule pour revêtir la tenue amenée par Lisbon.. Elle se retourna vers le gardien et lui adressa quelques mots.

« Ça ira comme ça ? » l’interpella-t-il. Elle se retourna à l’entente de la voix de Jane et ne put empêcher un sourire de naitre sur son visage.

« C’est parfait… » répondit-elle, admirant ce costume 3 pièces qui lui allait si bien. Elle s’approcha de lui et lui tendit la main. « On y va ? » interrogea t-elle, sans le quitter des yeux. Il hocha la tête et prit la main de celle qu'il considérait encore comme sa partenaire, avant de jeter un regard au gardien et de la suivre. Il souriait, pour la première fois depuis longtemps. Il se doutait qu’elle avait dû fouiner dans ses affaires pour trouver le costume, mais il s’en fichait. Il se sentait bien…mais la peine revint bien vite lorsqu’il se rendit compte que cette sensation de bien-être ne pouvait être que temporaire.

Il fut ébloui par la lumière de l’extérieur et plissa les yeux pour tenter de s’y adapter. Lorsqu’il rouvrit les yeux, il se retrouva devant le SUV de Lisbon, ce véhicule qu’il avait tant utilisé dans le passé. Il esquissa un sourire nostalgique à la vue du véhicule et reporta son regard vers Lisbon. « Bien…où allons-nous ? » demanda t-il, d’une voix calme.

« Si je vous le dis, ce ne sera plus une surprise » déclara t-elle, avec un sourire en coin. Il esquissa un rire. Il l’avait tant de fois taquinée sur ses plans foireux et maintenant, les rôles étaient inversés. Il hocha la tête et la regarda longuement. « Vous ne changez pas… » dit-il doucement.
Elle sentit ses joues s’enflammer légèrement mais tenta de le cacher du mieux qu’elle put. « Vous…vous non plus… » bégaya-t-elle. Elle ne pouvait pas être flattée…Il ne pouvait pas la complimenter. Pas aujourd'hui, pas le jour de son exécution…Dans quelques heures, il ne serait plus là et elle n’aurait que le souvenir de ses paroles…Elle ne pouvait pas ressentir ça, pas maintenant. Il était trop tard. Elle avait perdu cette occasion le jour où il avait abattu Red John.

« Lisbon… » murmura t-il, comme  s'il avait peur d’être entendu. Il était proche d’elle, très proche et il sentit qu’elle était gênée par cette proximité. Elle releva les yeux vers lui et tenta de reprendre ses esprits, de sortir de ses réflexions destructrices. Elle inspira une grande bouffée d’air et tenta un sourire.

« Vous montez ? » demanda t-elle, se dirigeant elle-même vers sa voiture, côté conducteur. Il haussa les épaules et s’installa côté passager. Le trajet fut silencieux, pesant. Jane jetait un regard de temps à autre vers  son amie mais décida finalement de se consacrer au paysage qui défilait. Il sentait ses paupières se fermer doucement, il était épuisé. Le confort de la prison n’était pas idéal pour dormir correctement. Il sombra finalement dans le sommeil, la tête appuyée contre la vitre.

Lisbon jeta un regard discret vers son ex-consultant et se rendit compte qu’il était endormi. Elle esquissa un léger sourire à la vue de la scène. Il semblait paisible, détendu. Elle soupira et reporta son regard sur la route. Bientôt, elle ne pourrait plus jamais l’admirer dormir. Son cœur se serra violement une nouvelle fois à cette pensée, ses doigts serrèrent le volant. Elle tentait de retenir ses larmes, elle ne pouvait pas pleurer. Elle était bien décidée à offrir à Jane une journée parfaite.

Elle se stationna sur le parking du bâtiment, coupa le moteur et se tourna vers l’objet de ses pensées, Jane. Elle posa la main sur son avant bras et le secoua doucement. « Jane… » chuchota-t-elle, en le secouant un peu plus fort. « Jane » dit-elle, haussant le ton de sa voix. Il sursauta et ouvrit les yeux immédiatement, regardant autour de lui.

« Lisbon… » murmura t-il, désorienté. « Vous êtes là… »  dit-il, soulagé. Il pensait s’être réveillé une nouvelle fois seul, dans sa cellule. Lisbon hocha la tête doucement et lui offrit un sourire rassurant. Elle n’avait pas enlevé sa main de son avant-bras, qu’elle serrait de temps à autre. « Nous y sommes, vous venez ?, » demanda t-elle doucement.  

Jane fronça les sourcils et regarda à travers la vitre. Son cœur se serra mais il le cacha à merveille. « Oh… » fut tout ce qu’il put dire à la vue  de l'édifice. Il tourna le visage vers Lisbon et l’interrogea silencieusement du regard. Elle haussa simplement les épaules et sortit du véhicule, attendant que son  ancien consultant la rejoigne.  

Il descendit à son tour et observa longuement la façade. Il était tant de fois venu ici, sans pour autant porter la moindre attention  à la bâtisse, comme il le faisait maintenant. Une petite voix le sortit de ses pensées. « Jane, venez ! » dit-elle, entrant dans le bâtiment. Il inspira pour se donner du courage et suivit Lisbon de près. Ils entrèrent dans l’ascenseur et montèrent au deuxième étage. Le ding de l’ascenseur brisa le silence pesant dans l’habitacle.
Lisbon sortit la première, suivie de près par Jane qui observait la pièce. Il avança doucement dans la pièce qui fut autrefois son lieu de travail. Enfin, travail était un bien grand mot. Il passait surtout son temps sur le divan qui trônait contre un mur de la pièce. Il balaya la pièce du regard et tomba directement sur ce même divan. Il regarda Lisbon, interrogateur. Pourquoi était-il encore là ? Pourquoi ce divan était toujours là alors que lui-même ne l’était plus ? Il esquissa un sourire et s’installa dessus, comme auparavant. Lisbon s’avança doucement et s’installa à côté de lui.

« Je… Vous l’avez gardé ? »  demanda t-il, glissant sa main sur le cuir du canapé usé.
« Oui…je…je suppose que c’était une manière de… » Elle cherchait ses mots, confuse. « Une manière de toujours vous avoir avec nous…avec moi » avoua t-elle, rougissant légèrement. Les locaux étaient vides, ce qui était normal pour un dimanche.
« Je ne me suis débarrassée de rien, tout est encore ici, là où vous l’avez laissé… »  dit-elle, haussant les épaules.
Il ancra son regard dans le sien, reconnaissant. Il était touché par cette intention, ils ne l’avaient pas oublié, elle ne l’avait pas oublié.

Elle se leva soudainement et lui tendit sa main. « Venez, ce n’est pas fini… »  dit-elle, souriante. Il lui rendit son sourire et prit sa main, se laissant guider dans la pièce. Ils arrivèrent vers la cuisine et il comprit immédiatement ses intentions. Elle lâcha sa main pour ouvrir un placard et en sortit un objet qu’il ne connaissait que trop bien, auquel il tenait beaucoup.

« Oh… » souffla t-il, ému et touché en plein cœur. Sa tasse. Elle était encore là.
« Votre marque de fabrique » dit-elle, lui offrant un sourire nostalgique. « Elle n’a jamais quitté le placard, depuis la dernière fois où vous l’avez utilisée…c’était… »
« Il y a deux ans » la coupa t-il. « Avant que je ne parte à la recherche de Red John » termina t-il. Elle hocha la tête et baissa le visage, tentant de cacher ses émotions.  Il prit doucement sa main et la caressa de son pouce. « Tout ira bien, Lisbon… »  tenta t-il, peu convaincu.
Elle secoua la tête, sans relever les yeux. « Vous allez…non, tout n’ira pas bien, Jane… » rétorqua t-elle, horrifiée. Il soupira bruyamment et leva les yeux vers le plafond.

« Et si on allait voir en haut ? » demanda t-il, pour changer de sujet. Elle acquiesça et garda sa main dans la sienne pour grimper au grenier. Après quelques marches, ils arrivèrent devant la porte métallique.
« A vous l’honneur » dit-elle, faisant un signe de tête vers la porte. Il lui offrit un sourire et fit glisser la porte.

La pièce était poussiéreuse mais moins que si elle était restée inhabitée pendant deux ans. Jane s’avança dans la pièce qui fut son repaire, son lieu de méditation. Il glissa sa main sur le bureau, enlevant une couche de poussière. Il se tourna vers Lisbon, qui l’observait.

« Vous êtes venue  ici, n’est-ce pas ? » la questionna t-il, en penchant la tête sur le côté, la scrutant du regard.  C’était davantage une constatation qu’une question. Il savait qu’elle était venue ici, ne serait-ce que pour trouver le costume qu’il portait actuellement
« Oui…je… je viens régulièrement ici quand j’ai besoin de…m’évader » avoua t-elle, en haussant les épaules, honteuse.
Il esquissa un rire triste et se dirigea vers son « lit ». Il s’assit et tapota la place à côté de lui. « Venez » dit-il, à voix basse.

Elle releva les yeux et alla s’assoir à côté de son ami. Ils restèrent silencieux un moment, observant la pièce. Jane finit par briser le silence.
« Lisbon… pourquoi faites-vous ça ? » demanda t-il, curieux de découvrir  la finalité de tout cela.

Elle jouait avec ses doigts, anxieuse, stressée, triste…Il prit sa main doucement et serra ses doigts, l’encourageant à parler.
« Je…Je veux que vous voyez que malgré le fait que vous…que vous allez être…exécuté, nous ne vous oublierons jamais, Jane…Vous avez marqué nos vies, d’une manière différente pour chacun mais…je ne sais pas ce qu’il se passera ensuite… » lui confia t-elle, les larmes aux yeux. Elle allait craquer, elle le sentait. « Je…ça fait deux ans que vous êtes parti mais… j’avais toujours un petit espoir de vous voir revenir ici, reprendre vos habitudes et…mais non… » Sa voix se brisa sur la dernière phrase.
Jane sentit ses yeux s’embrumer au fur et à mesure que Lisbon parlait. « Jane…je… pourquoi ? Pourquoi ne m’avez-vous pas laissée vous  en empêcher ? »  demanda t-elle, la voix brisée par ses sanglots imminents.

Il releva son regard humide vers sa partenaire et resserra sa prise sur sa main. « Je suppose que j’ai toujours su que ça arriverait et que…je voulais juste tenir ma promesse, Lisbon. Je leur ai promis de les venger, de venger leur mort et… »
« Et qu’en est-il de la promesse que vous m’aviez faite ? Vous aviez promis de toujours être là, quoiqu’il arrive » le coupa t-elle. « Et maintenant ? Maintenant tout se termine » déclara t-elle, blessée, anéantie.
Il ne savait pas quoi lui répondre. Elle avait parfaitement raison. Il baissa la tête, silencieux et sentit son cœur se serrer violemment. « Lisbon…je… »  commença t-il, rapidement coupé dans son élan.
« Venez, il y a d’autres endroits que j’aimerais vous montrer » dit-elle en se levant, coupant ainsi leur contact.

Il se leva à son tour, défroissant son costume. « Lisbon, attendez… »  
Elle se retourna et le dévisagea. « J’ai une faveur à vous demander, s’il vous plait… » supplia t-il, le regard empli de larmes qui ne demandaient qu’a couler. « Je…gardez tout s’il vous plait…la tasse, le divan, le thé…gardez tout… »  dit-il, sans la quitter du regard.
Il voulait qu’elle garde tout ce qu’il restait de lui, tout ce qui pourrait lui rappeler qu’il avait été là, à une époque révolue.
« Mes intentions n’ont jamais  été différentes, Jane » dit-elle, accédant ainsi à sa demande.  

Il hocha la tête reconnaissant et la suivit à l’extérieur du bâtiment. Avant de monter dans le véhicule, il se retourna une dernière fois vers le bâtiment et ferma les yeux, se remémorant chaque instant passé dans cette pièce, avec toute les personnes qui lui étaient chères, avec elle…
Il inspira profondément pour se reprendre et regarda Lisbon. « Et maintenant ? » demanda t-il. Elle regarda sa montre qui indiquait 14h et soupira. Dans deux heures, elle allait devoir le ramener à la prison, dans sa cellule. L’exécution était prévue pour 18h.

« Si on allait manger quelque chose ? » proposa t-elle, pour détendre l’atmosphère.
Il sourit sincèrement et leva son doigt en l’air. « Je sais parfaitement ce qu’il nous faut » dit-il, tout sourire. Il lui donna une adresse et ils s’y rendirent rapidement.

***

Quelques minutes plus tard, ils étaient installés devant une crème glacée, comme ils l’avaient été quelques années plus tôt. Lisbon était perdue dans ses pensées, remuant la cuillère dans la crème glacée, ce qui n’échappa pas à Jane.  

« Lisbon, à quoi pensez vous ? » demanda t-il, tentant de capter son regard. Elle releva les yeux et déglutit difficilement.

« Je pensais à une chose que vous m’aviez dite une fois…devant une crème glacée… » dit-elle, nostalgique et triste. « Vous aviez dit qu’une fois que nous étions mort, nous étions morts. Qu’il n’y avait rien après la mort mais qu’avant ça, il y avait la crème glacée » continua t-elle, esquissant un très léger rire.

« Oui… »  dit-il, se rappelant parfaitement ce moment. « Je ne crois toujours pas qu’il y ait quelque chose après, vous savez… » déclara t-il, haussant les épaules. « Je ne sais pas ce qu’il y aura après ma mort, je ne sais pas où je serai mais en tout cas…je sais ce qu’il y avait avant…Il vaut mieux se rappeler d’où on vient plutôt que de savoir où on va » dit-il, prenant doucement la main de Lisbon, pour la n-ième fois de la journée. Il aimait ce contact, ça lui faisait du bien. Et à chaque fois, elle lui rendait son geste, resserrant ses doigts autour des siens.

« Je ne veux pas vous voir mourir, Jane… » avoua t-elle finalement, ancrant son regard dans le sien.

« Et je ne veux pas que vous me voyez mourir. C’est pour ça que je ne veux pas que vous veniez à l’exécution » dit-il, sur un ton sans appel. Lisbon écarquilla les yeux. Elle ne pouvait pas imaginer de ne pas y assister, de ne pas lui dire au revoir, de ne pas lui offrir un dernier regard.

« Mais… »  tenta t-elle, bien vite interrompue.

« Non, pas de mais. Je ne veux pas que vous gardiez ce souvenir-là  de moi. Je veux que vous vous souveniez de moi comme de l’homme que j’ai  été pendant ces dix années à vos côtés. Comme le partenaire que j’étais, le fourbe et le consultant embêtant. Je ne veux pas que vous vous souveniez de moi comme d'un meurtrier qu’on a exécuté » déclara t-il, sans flancher l’espace d’une seconde.

« Jane… » murmura  t-elle, horrifiée. « Jamais, je ne vous ai jamais considéré comme un meurtrier… vous êtes mon meilleur ami, celui qui m’a soutenue et épaulée pendant dix ans. Vous m’en avez fait voir de toutes les couleurs mais…mais vous animiez mes journées… » Les larmes s’étaient désormais frayées un passage sur ses joues pâles. « Que se passera t-il maintenant ? Je vais devoir vivre avec l’idée de ne plus jamais vous revoir, ne plus jamais vous revoir passer la tête à l’entrebâillure de ma porte, ne plus jamais vous voir débouler dans mon bureau en exécutant vos pirouettes légendaires… »

Il sentait son cœur se briser, petit à petit. Qu’avait-il fait ?

« Vous saviez que ça arriverait, Lisbon. Vous saviez que ça finirait ainsi, je ne vous l’ai jamais caché… »  rétorqua t-il, tristement.
« Certes, mais j’ai toujours eu le faible espoir de vous voir renoncer…de vous voir tourner la page et recommencer à vivre pleinement…Au lieu de ça, je vais vous voir mourir et JE devrai apprendre à vivre avec…bien que je doute que ce soit un jour possible » dit-elle, brisée comme jamais.  

Il prit ses mots comme une claque en pleine figure. Jamais il n’aurait pu penser que ça la briserait autant. Il avait agi et une fois de plus, c'est elle qui allait devoir en payer les conséquences.  
Il prit doucement son poignet et regarda l’heure. Encore 1h30. 1h30 avant qu’ils n’aient à se dire adieu.

« Je…il y a un dernier endroit où j’aimerais vous emmener » dit-elle, se levant en entrainant le mentaliste avec elle.
« Ah ? » questionna t-il, incrédule. Où voulait-elle l’emmener ? Il avait une petite idée mais ne dit rien.

Elle le tira par la main jusqu’au SUV et démarra sans un regard de plus à son ex-consultant. Elle ne voulait pas le regarder, elle ne voulait pas qu’il puisse lire dans son regard. Elle était anéantie, depuis le jour où la sentence avait été prononcée. Elle tentait de le cacher à son équipe, tous les jours, mais depuis peu, sa tristesse et sa peine avaient pris le dessus.

Elle sortit de la ville et l’emmena dans un droit qu’il connaissait parfaitement. Le cimetière. Ce lieu où était enterrées sa femme et sa fille.

« Lisbon…pourquoi est-ce que vous m’emmenez ici ? » demanda t-il, un ton surpris et à la fois horrifié, dans la voix.

Elle ne répondit pas et se contenta de sortir de la voiture pour entrer dans le cimetière. Il fronça les sourcils et sortit à son tour de la voiture, tentant de suivre Lisbon qui accélérait le pas. Il arriva finalement aux côtés de Lisbon et observa les deux pierres tombales qui trônaient devant eux.

« Vous voyez ? » demanda t-elle. « Le fait que vous ayez abattu Red John n’a absolument rien changé » dit-elle, perdant son regard sur les tombes. Jane tourna lentement le visage vers elle et haussa les sourcils. Où voulait-elle en venir ? « Vous vouliez les venger et je peux le comprendre mais…regardez…Rien n’a changé, elles ne sont pas revenues et vous…vous allez partir, pour ça » Sa voix se brisait, peu à peu. « Désormais, c’est vous que je viendrai voir ici, c’est votre tombe que j’observerai pendant de longues minutes. A me demander pourquoi et comment vous en êtes arrivé là…A me dire que j’aurais pu vous arrêter, que  j’aurais dû empêcher ça… » murmura t-elle, en larmes.

Des petites gouttes de pluie se mirent à tomber, le ciel s’assombrit. Lisbon se fichait de savoir qu’elle serait trempée, elle ne releva même pas. Elle se tourna finalement vers Jane, dont les joues étaient humides. Il pleurait, lui aussi. Elle l’avait rarement vu pleurer, une ou deux fois, tout au plus.

Elle avait rarement pleuré pour lui…Une fois lorsqu’il s’était noyé. Elle l’avait cru mort, parti pour toujours mais il était revenu. Mais aujourd’hui, tout était différent. Elle savait pertinemment qu’elle ne le reverrait jamais après cette journée, qu’elle le perdrait  pour toujours.

Il se tourna vers elle et l’attira dans ses bras, enfouissant son visage dans ses cheveux. Elle enroula ses bras autour de lui et le serra de toutes ses forces. « Je suis désolé » murmura t-il contre elle, « Tellement désolé, Teresa » souffla t-il, la voix brisée. Elle ferma les yeux et posa sa joue contre son torse. Ils étaient bien là, pour ce contact qui serait l’un des derniers.  Ils restèrent ainsi un long moment, ne voulant pas se détacher l’un de l’autre. S’il la lâchait, il savait qu’il n’aurait peut-être plus jamais l’occasion de l’avoir à nouveau contre lui…et ça le brisait.
Lisbon serrait toujours un peu plus fort sa prise sur lui, elle ne voulait pas le  lâcher. Elle respirait son odeur et resserrait ses doigts sur sa veste. Elle tentait d’ancrer ce souvenir, ce contact dans son esprit pour pouvoir se le remémorer lorsqu’il ne serait plus là.

Après plusieurs minutes immobiles, ils finirent par se détacher. Il lui offrit un sourire  auquel elle répondit, larmoyante. Une petite sonnerie les sortit de leurs pensées et une mine horrifiée s’afficha sur le visage de Lisbon. Il était déjà l’heure de le laisser partir, elle ne pouvait pas, elle ne voulait pas le perdre…pas déjà.

« Non…il…non, pas déjà » balbutia  t-elle, horrifiée, perdue.

« Lisbon… » dit-il doucement, serrant sa main sur son épaule. Il voyait qu’elle paniquait, il tenta de la calmer.

« Non…non il y a trop de choses que je dois encore vous dire et… » Il la coupa en posant son index sur ses lèvres, comme elle l’avait fait quelques heures plus tôt.

« Lisbon…Nous n’avons jamais eu besoin de mots pour communiquer. Je sais ce que vous pensez et je sais ce que vous ressentez…Vous n’avez pas besoin de me le dire… » murmura t-il, sur un ton rassurant. « Allons-y… »  dit-il, regardant autour de lui. Ils se trouvaient encore dans le cimetière et ce n’était pas vraiment le lieu idéal pour se dire adieu.  

Elle inspira profondément et tourna les talons et se dirigea vers le SUV, suivie par Jane. Ils étaient silencieux, plus que jamais…un silence qui en disait long sur leur état d’esprit actuel. Le véhicule s'arrêta après quelques minutes de trajet, devant la prison.  L'averse ne cessait de s’abattre sur le véhicule, créant un bruit de fond.

Jane se tourna doucement vers Lisbon et prit sa main, chaleureusement. « Merci ,Lisbon…merci infiniment… »  dit-il, cachant son émotion. « Merci pour toutes ces années, merci pour tous ces souvenirs… »   ajouta t-il, les larmes aux yeux.
Il n’attendit pas de réponse et sortit du véhicule, affrontant la pluie  battante. Elle le voyait partir vers la prison, elle ne pouvait pas rester là, comme ça.

Elle descendit du véhicule et courut après Jane. Elle lui attrapa le poignet et le força à s’arrêter. « Restez…restez avec moi… »  implora t-elle, sanglotant. « Ne partez pas…pas maintenant… » continua t-elle. Elle était brisée, elle ne pouvait pas le laisser partir…il s’en allait vers une destination sans retour.

Il se retourna doucement et observa Lisbon longuement. Ils étaient trempés, mais ils s’en fichaient complètement.  Il avait le cœur en miettes de la voir ainsi…elle le suppliait de rester avec elle et il savait pertinemment que c’était impossible. Tant de choses auraient pu se passer entre eux, tant de choses qu’ils auraient pu vivre ensemble et au lieu de ça, ils étaient en train de se dire adieu.  

Les larmes s’accumulaient dans leurs yeux, ils se contentaient de se regarder. Un seul regard suffit pour transmettre toutes leurs émotions. Lisbon était secouée de sanglots qu’elle ne tentait même pas d’arrêter.  Il s’approcha doucement d’elle, lui laissant le temps de s’enfuir si elle le voulait. Au lieu de ça, elle fit un pas en avant également.  Il glissa ses deux mains sur les joues de Lisbon, sans la quitter des yeux et sécha ses larmes avec ses pouces. Elle sentit son cœur battre à tout rompre…Elle avait tant attendu cet instant mais pas dans ce contexte, pas pour lui dire au revoir. Il réduit la distance entre eux et l’embrassa doucement, tendrement. Il serra les paupières aussi fort qu’il le put, la douleur de ces adieux était insoutenable. Elle lui rendit pleinement son baiser, avec amour. Ce n’était pas un baiser fougueux, impatient et passionné mais bel et bien un baiser d’adieu. Ce baiser était leur premier, mais aussi leur dernier.

Ils se séparèrent au bout de quelques secondes et restèrent front contre front, les yeux fermés, les joues noyées de larmes et la respiration irrégulière. Il l’embrassa une dernière fois sur le front et tourna les talons. Lisbon était immobile, figée sur place. Elle le regardait partir, s’éloigner d’elle et s’approcher de la prison. Elle glissa ses doigts sur ses lèvres et laissa sa main tomber dans le vide.  

Il ne se retourna pas avant d’entrer dans la prison, c’était bien trop difficile. Il ne voulait pas revoir son visage, ses larmes et sa peine. Il l’entendit crier son nom pour qu’il se retourne, mais il ne le fit pas. Il ferma les paupières et se contenta d’apprécier le son de sa voix, une dernière fois.
Lisbon cria après Jane, espérant le voir se retourner une dernière fois, un dernier signe, un dernier sourire. Mais il ne le fit pas…il rentra dans la prison et disparut derrière l’énorme porte d’entrée.

***

17h45.

Les personnes s’accumulaient dans la pièce d’observation. Plusieurs personnes étaient là : Cho ainsi que le reste de l’équipe qui était venue assister à l’exécution. Quelques membres du CBI, et d’autres personnes qu’elle ne connaissait pas. Lisbon était là aussi, assise au premier rang. Elle avait le regard perdu sur la table, derrière la vitre.

Du bruit attira son attention, elle releva les yeux pour apercevoir Jane entrer dans la pièce, menotté et escorté par deux gardiens. Il ne regardait pas à travers la vitre, il avait le regard rivé au sol. Elle savait qu’il ne voulait pas la voir mais…mais elle devait être là, pour ces dernières minutes et son dernier souffle.

Les gardiens l’installèrent sur la table, attachèrent les bracelets en cuir autour de ses poignets et de ses chevilles et se dirigèrent vers la machine qui contenait les liquides d’injection. Les trois liquides seront injectés à une minute d’intervalle, par le biais d’une seule et unique seringue. Elle savait comment se déroulait ce genre d’exécution, elle savait à quoi servaient les différents liquides mais elle préférait ne pas y penser.

17h55.

L’un des gardiens mit en place la seringue dans le bras de Jane. Il grimaça légèrement de douleur mais resta néanmoins silencieux. Il avait le regard rivé au plafond. Il avait souvent entendu qu’avant de mourir, on voyait sa vie défiler. Mais lui, il ne pensait qu’à elle, à celle qu’il était sur le point d’abandonner.

Il entendit le gardien signaler qu’il était l’heure, qu’il fallait agir maintenant. Il sentit son cœur s’accélérer et là il sut, il sut qu’il devait la voir avant de partir. Il tourna la tête vers la gauche et tomba directement dans son regard émeraude. Elle ne pleurait pas, mais son regard en disait long. Elle était dévastée mais avait quand même tenue à être là pour ces derniers instants avec lui.  

Il ancra son regard dans le sien et elle fit de même. Elle posa sa main sur la vitre et lui sourit tristement, lui articulant silencieusement quelque chose. Une fine larme coula sur la tempe de Jane, qui était allongé sur la table.

18h00.

Le bruit d’une décompression et la sensation d’un liquide qui coulait dans ses veines. Voilà ce qu’il entendait et ressentait. Il ne voyait qu’elle, que son regard, que son visage humide. Il sentit la force quitter son corps dès la première injection. Le barbiturique rejoignit son système sanguin, l'anesthésiant.  Jane lutta pour ne pas fermer les yeux, pour ne pas la quitter.

La seconde injection se fit sentir, et là, toute sa force le quitta. Il ne parvenait plus à bouger ses membres, il était paralysé. Ses yeux entrouverts, il percevait encore sa silhouette. Il entendait vaguement le bruit des coups sur la vitre. Il ferma les yeux, pour ne plus jamais les rouvrir.

Lisbon savait que la dernière injection était destinée à provoquer l’arrêt cardiaque du condamné. Elle tapait sur la vitre, murmurait son nom mais en vain…il était parti. Quelques secondes plus tard, le gardien posa deux doigts sur la gorge sur Jane et hocha la tête. Il était mort, tout était terminé.

Lisbon sentit ses jambes trembler, elle n’arrivait plus à tenir debout.  Dix ans de collaboration, dix ans d’amitié qui s'étaient terminées ce soir. Cette journée avait été la meilleure à ses côtés et aussi la dernière.

Elle ferma les yeux l’espace d’un instant pour se remémorer leur première rencontre, dix ans plus tôt. Jamais elle n’aurait alors pu imaginer qu’il la ferait souffrir à ce point.
Ils s’étaient fait leurs adieux sous la pluie battante et à l’instant où elle l’avait vu partir, elle avait su qu’elle ne s’en remettrait pas. Qui serait là pour l’aider à tourner la page, elle ? Personne. Elle allait devoir s’en sortir seule. Si tant est que ce soit une option.
Les choses se terminaient comme elles avaient commencé : avec le deuil de l’être aimé.  Mais le deuil avait changé de camp, prenant désormais place dans le cœur de Lisbon.
Elle sortit de la prison sans échanger un mot avec quiconque. La seule personne avec qui elle avait envie de parler n'était plus. Lisbon essuya rageusement les gouttes qui ruisselaient sur son visage. Elle n'aurait su dire si c'était des larmes ou la pluie. Cela importait peu : les éléments semblaient aussi pleurer la mort de Jane, le ciel était aussi gris que son humeur.
Plus rien ne la retenait ici….elle mit le contact sans savoir où elle allait.

THIS IS THE WAY IT ENDS
avatar
Jane Addict
Stagiaire au CBI
Stagiaire au CBI

Féminin Personnage préféré : Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: The way it ends^

Message  Jisboncrazylovementalist le Mer 19 Fév 2014 - 10:12

Ce texte est tout simplement magnifique, j'en pleure mince! TOUTES ces émotions, cette peine. Une Lisbon toujours aussi forte! Je ne m'en remets pas! Félicitations
avatar
Jisboncrazylovementalist
Gardien du parking
Gardien du parking

Féminin Personnage préféré : Lisbon&Jane
Loisirs : Rever du jisbon
Localisation : Sur une plage de Sacramento dans les bras de Patrick Jane...

Revenir en haut Aller en bas

Re: The way it ends^

Message  ilovementalist le Mer 19 Fév 2014 - 15:27

Quel récit, quelle écriture! Que d'émotions...J'en suis encore toute bouleversé. Sa pourrait tellement se passer comme ça...

Je ne trouve pas les mots, c'est un os magnifique, qui m'a émue aux larmes.

Je n'ai jamais aimé les histoires qui se terminent mal mais la je suis subjugué. C'était à la fois triste mais tellement beau.

Je m'attendais pas à tant d'émotions...Bravo.
avatar
ilovementalist
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Jane
Loisirs : Ma fille <3 La photo <3
Localisation : Caen

Revenir en haut Aller en bas

Re: The way it ends^

Message  Calypsoh le Mer 19 Fév 2014 - 16:26

là tout de suite...je ne peux pas commenter ma chère JA, je suis bcp trop émue (et je crois ne jamais l'avoir été autant)
Je reviens commenter plus longuement quand mon coeur se sera dessérré, promis.

Ce n'est nullement un signe que ton texte ne m'a pas plus, au contraire j'étais tellement prise par ta plume que j'ai du mal à en sortir.
Tout ce que je peux dire pour l'instant est; CHAPEAU d'avoir osé!  bisou bisou bisou


EDIT: je réédite mon comm précédent pour ne pas faire 50000 messages de caly dans le topic! hihi

Alors aujourd'hui je me suis remise de l'émotion d'hier et j'ai pu savourer de nouveau ton texte que je viens de relire de façon plus sereine. Vraiment chère JA, pour moi, tu détiens avec ce texte la palme de l'émotion. De nombreux auteurs se sont essayé à tuer l'un des protagonistes (chose que je ne suis jamais parvenue à me résoudre à faire dans mes textes), et loin de moi d'amoindrir leur talent..Mais toi, toi TOI TOI TOI; tu as su trouver les mots justes, les mots qui plaisent autant que ceux qui font mal.
Tu ne nous prends pas en traitre pourtant dès les 1ères lignes tu nous donnes le "la":
"Il n’était pas effrayé du verdict. Il savait ce qui l’attendait, il l’avait toujours su. Il allait devoir payer" pas la peine d'espérer une autre issue, le couperet est tombé.
J'aime assez que l'assistance proteste (les amis de Jane bien sûr mais aussi les familles des victimes de RJ...
"Personne n’était resté indifférent au verdict. Jane avait tué l’un des plus grands tueurs en série que le CBI avait connu mais il n’en demeurait pas moins un meurtrier à son tour. " -->c'est vrai qu'un vrai pbm moral se pose (un peu à la dexter: peut-on condamner un homme qui a détruit un vrai monstre? Mais peut-on aussi pardonner à un meurtrier??)

La présence rassurante de Cho, tellement belle...

La deuxième partie du texte, après l'ellipse de deux ans est vraiment épatante: "Ce soir, il serait exécuté. "
Comment peut-on digérer de tels propos et voir notre Janounet se préparer à la mise à mort?

et pourtant tu distilles un petit brin d'optimisme et de complicité rassurante au détour d'une phrase:
"Je ne veux pas que vous passiez votre journée dans une prison, vous méritez mieux que ça » dit-il, tristement.
Lisbon esquissa un fin sourire. Aurait-il perdu sa perspicacité ?
« Jane…où est passé votre sens de la déduction ? » dit-elle, un brin d’humour dans la voix, ce qui arracha un sourire au mentaliste
.", j'adore!!

La visite du CBI, tellement bien trouvé! Le divan, la tasse, le grenier...autant de symboles dont Bruno nous a presque totalement dépourvu dans la nouvelle mouture de Mentalist (à part le divan, seule concession).

"Vous êtes venue ici, n’est-ce pas ? » la questionna t-il, en penchant la tête sur le côté, la scrutant du regard. C’était davantage une constatation qu’une question. Il savait qu’elle était venue ici, ne serait-ce que pour trouver le costume qu’il portait actuellement
« Oui…je… je viens régulièrement ici quand j’ai besoin de…m’évader » avoua t-elle, en haussant les épaules, honteuse
" --> c'est si bon de voir combien Jane a laissé son empreinte un peu partout...surtout dans la vie de la brunette.
Tu as parfaitement su réutiliser le passage devant la crème glacée, j'avais bcp aimé cette scène et les reflexions de Jane sur sa mort et les traces qu'il laisserait (ou pas!).
Mais alors le plus beau passage pour moi est celui du cimetière; on pourrait penser qu'elle le mène là pour le faire culpabiliser (pour montrer la vacuité de son acte)..mais je le ressens plus comme un ultime cadeau, celui de "revoir" sa famille une dernière fois. et l'étreinte est tellement belle: "Elle ferma les yeux et posa sa joue contre son torse. Ils étaient bien là, pour ce contact qui serait l’un des derniers. Ils restèrent ainsi un long moment, ne voulant pas se détacher l’un de l’autre. S’il la lâchait, il savait qu’il n’aurait peut-être plus jamais l’occasion de l’avoir à nouveau contre lui…et ça le brisait.
Lisbon serrait toujours un peu plus fort sa prise sur lui, elle ne voulait pas le lâcher. Elle respirait son odeur et resserrait ses doigts sur sa veste. Elle tentait d’ancrer ce souvenir, ce contact dans son esprit pour pouvoir se le remémorer lorsqu’il ne serait plus là
." tellement émouvante, tellement bien retranscrite.

Le choix des trombes de pluie pour leur ultime dialogue est malin, une très belle scène particulièrement émouvante. Et le baiser, juste ce qu'il faut, ni trop, ni trop peu...du pur "jisbon" à mon sens (avec le sens le plus noble qui soit). Le choix pour Jane de partir sans se retourner était aussi bien pensé, et je pense très généreux. cela rend d'autant plus beau le dernier regard qu'il ne peut s'empêcher de lui adresser à la toute fin. (bon sang c'est là que mon coeur a failli s'arrter hier, je voyais tellement la scène).

Je conclurai par la réplique qui à mon sens est la plus belle de tout ton texte: "Les choses se terminaient comme elles avaient commencé : avec le deuil de l’être aimé. Mais le deuil avait changé de camp, prenant désormais place dans le cœur de Lisbon. "

Voilà Heller, il te faut écrire désormais qch d'aussi poignant...en attendant chère JA, BRAVO et merci pour ce moment de lecture d'une rare intensité. BRAVOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO et merci. bisou  bisou  bisou  merci  merci  merci 


Dernière édition par Calypsoh le Jeu 20 Fév 2014 - 15:38, édité 1 fois
avatar
Calypsoh
Inspecteur de police
Inspecteur de police

Féminin Personnage préféré : alors ça c'est dur: j'aime les gamineries de Jane, la loyauté de Lisbon; le flegme de Cho; l'humour de Rigsby et la douceur de Van Pelt!!!
Localisation : à côté de Bruno Heller pour lui tenir la main lors de la rédaction des prochains épisodes!!

Revenir en haut Aller en bas

Re: The way it ends^

Message  MentalistAddict le Mer 19 Fév 2014 - 19:48

Eh bien, j'ai lu cet OS ce midi et malgré nos différents je ne pouvais pas ne pas laisser un commentaire. De la première à la dernière ligne, on est transporté dans la spirale infernale de cette exécution qui pend au nez de Jane , on est pris dans le tourbillon des émotions de Jane et de Lisbon magnifiquement exprimés et on va même jusqu'a verser nous même des larmes. Mais heureusement que tu l'a posté celui là , c'est le meilleur que j'ai lu de toi ( je suis loin d'avoir tout lu mais j'en ai lu quelques uns ). Alors un seul mot s'impose pour clore ce commentaire : bravo  bravo .
avatar
MentalistAddict
Flic en uniforme
Flic en uniforme

Féminin Personnage préféré : Jane
Localisation : Dans les bras d'un certain mentalist

Revenir en haut Aller en bas

Re: The way it ends^

Message  Jane Doe le Jeu 20 Fév 2014 - 19:14

Troisième lecture...et l'émotion est toujours aussi présente. J'en aurai versé des larmes en lisant cet OS !

A chaque lecture, quand arrive ce passage :

Jane Addict a écrit: Il prit doucement sa main et la caressa de son pouce. « Tout ira bien, Lisbon… »  tenta t-il, peu convaincu.
Elle secoua la tête, sans relever les yeux. « Vous allez…non, tout n’ira pas bien, Jane… » rétorqua t-elle, horrifiée.

je sais que je ne sortirai pas indemne de ma lecture. A chaque lecture, c'est le moment où mes yeux commencent à piquer....c'est le le début de la fin, jusqu'au moment où je ne peux plus lutter contre les larmes.

Tu le sais, j'adore cet OS....c'est une vraie réussite : les dialogues, comme la communication non verbale, sont poignants. L'ensemble est incroyablement émouvant, magnifique.
C'est définitivement ton meilleur texte à ce jour (il a détrôné Run dans mon cœur, c'est dire !)...

L'histoire d'une mort annoncée..parfaitement bouleversante...piouf !

Et la scène au cimetière..elle me brise le coeur par sa justesse et sa tonalité dramatique...et la suggestion que Lisbon sera fidèle à Jane au-delà de la mort...

Bon, je m'arrête là, je n'ai de toute façon pas les mots....
avatar
Jane Doe
Agent au CBI
Agent au CBI

Féminin Personnage préféré : Teresa Lisbon ♥

https://www.fanfiction.net/u/4364808/Jane-Doe51

Revenir en haut Aller en bas

Re: The way it ends^

Message  lisbon <3 jane le Sam 22 Fév 2014 - 12:08

Ton OS est magnifique, il est tellement bien écrit, je dois bien avouée que mes yeux m'ont piqué à plusieurs reprises tellement il était beau.
bravo et merci  calin merci
avatar
lisbon <3 jane
Livreur de Pizza
Livreur de Pizza

Féminin Personnage préféré : Lisbon et Jane bien sûr mais aussi Cho, Rigsby et Van Pelt
Loisirs : lire des choses sur Mentalist
Localisation : quelque part devant mon ordi

Revenir en haut Aller en bas

Re: The way it ends^

Message  DAN54 le Dim 23 Fév 2014 - 23:44

amen amen amen  MAGNIFIQUE !!!!! bravo bravo bravo bravo 
avatar
DAN54
Consultant au CBI
Consultant au CBI

Féminin Personnage préféré : JANE
Localisation : pas ou je voudrais

Revenir en haut Aller en bas

Re: The way it ends^

Message  0Camille le Mar 25 Fév 2014 - 23:08

Alors là... J'avoue que j'appréhendais la lecture de cet OS, les tiens sont souvent très tristes ! Mais je m'y suis risquée et je sais pas si je dois te détester ou te remercier... ^^ Non mais tu avais pas le droit de nous écrire un texte comme ça, j'ai été subjuguée par la tristesse de Lisbon. Ta plume est juste parfaite, chaque phrase, chaque mot arrive à retranscrire l'état des personnages... et c'est bouleversant.

Déjà, l'idée est horrible, savoir la date de mort de celui qu'on aime est inacceptable... Mais ça l'est encore plus quand on connait la relation qui unit Jane et Lisbon.
J'admire le courage de Lisbon qui veut passer la dernière journée de Jane avec lui, et en même temps tellement beau. Heureusement qu'elle l'a fait...

J'adore quand elle l'amène sur la tombe de sa famille, elle lui fait remarqué qu'il a fait quelque chose de totalement stupide, que son acte change rien... A part qu'il va l'abandonner, et qu'il ne pourra pas tenir la promesse qu'il lui a faite... soupir 

Le baiser... pouah je trouve pas de mot pour le décrire ! Comme le dit Calypsoh, c'est du pur 'Jisbon' mais dans le bon sens du terme Wink

Et que dire de la fin... ? J'arrive pas à trouver les mots. C'est juste parfait, c'est waouh ! Tu m'as bouleversée ! Vraiment bravo à toi amen
Merci de nous l'avoir fait partager, tu as un sacré talent Sarah ! bisou bravo
avatar
0Camille
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Lisbon, Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: The way it ends^

Message  Jane Addict le Sam 1 Mar 2014 - 11:46

Je suis désolée de ne répondre que maintenant mais j'ai eu une semaine trèèèès chargée !  Embarassed  Toute mes excuses mes chères lectrices...  angel 
Alors...tout d'abord, je suis vraiment ravie de voir que cet OS a fait son effet. J'avais pour objectif de vous faire pleurer gnark gnark... demon  Twisted Evil  Non mais sérieusement, c'est un OS qui me tient beaucoup à cœur puisqu'il a été très difficile à écrire donc...;je suis heureuse de voir qu'il plait.  triste1 

JCLM : Merci de ton passage ici, je suis contente de voir que ça t'a ému ! Merci.  merci 

ILM : Oui, ça pourrait se passer comme ça...mais ça ne me plairait pas, pour être honnête...Je supporterais très mal la mort de Jane (j'ai utilisé ma réserve de kleenx pour écrire ça) donc bon...Merci de ton commentaire !  merci 

Calypsoh : Quel plaisir d'écrire ton nom pour répondre à des commentaires...Si tu savais, si tu savais à quel point je suis heureuse de savoir que j'ai réussi à te couper le souffle ! Oui, on inverse les rôles pour une fois !  siffle  Tu as toujours les mots justes pour me faire plaisir, ou pleurer... Là, tu me fais sourire, et ça c'est priceless !  calin  La plupart des répliques que tu adores, n'existeraient pas sans Jane Doe qui a toujours le petit mot précis pour te briser le cœur, tu sais ? Donc elle a elle aussi une grande place dans cet écrit...  bisou 
Merci de ton commentaire Caly, vraiment ! J'attends avec impatience ton prochain écrit post épisode !  calin  calin 

MA : Pour ne rien te cacher, ton passage ici m'étonne mais me fait très plaisir. C'est bon de savoir que cet os plait vraiment à tout le monde...Merci  merci 

Jane Doe : Ah...ma bêta !  calin  Cet os ne serait pas là sans toi, n'oublie pas ça. Tu as été là à chaque ligne et chaque minute passée sur cet écrit et je ne te remercierai jamais assez pour tout ce que tu fais pour moi (et mes lectrices).  amen  C'est touchant de savoir que ça te fait toujours le même effet, même après plusieurs lectures...VENGEANCE ! (Oui, tu sais, cette chose magnifique nommée « Left Behind » que je n'arrive jamais à terminer?) Merci beaucoup, merci...  calin  bisou 

LJ : Merci à toi pour ce commentaire !  merci 

DAN : Oh, ma créateuse préférée est une nouvelle fois ici, quel bonheur ! Un mot mais claire, net et précis ! Merci à toi  calin  merci 

Camille : Merci d'être là une nouvelle fois, Camille.  calin Tu as toujours les mots juste pour me toucher...Merci beaucoup, ça me fait tellement plaisir !  merci bisou 
avatar
Jane Addict
Stagiaire au CBI
Stagiaire au CBI

Féminin Personnage préféré : Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: The way it ends^

Message  Esmée del Rey le Dim 2 Mar 2014 - 20:03

Ma chère JA!!!!!!!!
Même si je lis beaucoup les OS, je regrette de ne pas toujours poster pour dire à quel point j'ai apprécié le texte, parce que j'ai l'impression qu'aucun mot ne sera à la hauteur de mes émotions...
C'est par hasard total que j'ai découvert ce texte, mais .......J'avoue que je trouverais ça anormal de ne pas essayer de te laisser un commentaire! Parce que ce serait totalement injuste de ne pas applaudir un texte aussi beau que le tien!  amen amen 

C'est juste MA-GNI-FI-QUE! ! hysteriq hysteriq Déjà le thème est dur et j'aime réellement ce que tu en fais! La condamnation à mort de Jane est vraiment quelque chose qui aurait pu arriver et grâce à toi j'ai pu visualiser ce moment comme s'il avait été mis en image, sauf qu'il est encore plus beau et douloureux avec les mots.... sad1 sad1 
L'émotion, la sincérité, la qualité et surtout la crédibilité de l'histoire tout est là, à chacune de tes phrases!
Tu as réellement une sensibilité qui te permet de trouver les mots justes pour nous faire chavirer dans ton histoire!!!!!!!!!!!!!!
On arrive à cette date fatidique et on voit on tout cela va nous mener, on souffre pourtant on espère....Qu'espère t-on? on ne sait pas mais le fait est qu'on est pris dans ce moment et en même temps dans cette rétrospective du temps passé. On passe devant tous les symboles de cette série et de cette quête de vengeance: Le CBI, le canapé, la tasse de thé...Le cimetière bien sûr....Il y a vraiment un côté inébranlable dans ce récit, Lisbon montre bien qu'il aurait pu y avoir quelque chose d'autre s'il n'avait pas tué Red John, mais qu'à partir du moment où le choix de Jane était fait alors le reste était écrit....
Fatalité.... La fatalité de la douleur de Jane suite à la mort de sa famille, la fatalité qui l'emmène à la mort suite à son choix, et celle qui va conduire Lisbon dans le deuil...  triste3 J'aime toute cette destinée qui aurait pu être modifiée par Jane et Lisbon est la personnification de cette AUTRE VOIE, celle que Jane aurait pu suivre et à laquelle il a choisit de renoncer...Au final, cette autre voie est vouée à ne posséder que des souvenirs, des traces fugaces de ce qu'aurait pu être une autre vie.....

Réellement tu m'as touchée, NON!!!! le mot exact est TRANSPERCÉE . Tu sais où tu vas, du début à la fin de cet écrit et tu ne te dérobes pas, tu continues et décris: la souffrance de ces deux êtres brisés de leur retrouvaille teintée de sourire et de joie malgré tout, à leur seul baiser (mais ce baiser est juste la PERFECTION, tellement il est beau et tragique) jusqu'à la fin irrémédiable que tu as le courage d'affronter! Cet OS c'est le combat de Jane vers la fin mais aussi le tien pour le terminer malgré la difficulté que tu t'ais imposée!!!!!!!

Bravo bravo bravo bravo!  bravo bravo bravo amen amen Je ne savais pas du tout que tu écrivais, et c'est en voyant ton pseudo que j'ai fait le lien avec la très talentueuse créatrice de bannière, ce qui est donc une surprise supplémentaire  :smile4: ! Bravo Sarah (tu permets que je t'appelle ainsi? ), réellement bravo!!!!!!!!!!!!
Wahou! C'est le genre de texte qui bouleverse, tellement l'idée est grande et qu'elle est portée par une écriture sublime!!!!!!!  joie2 Continue surtout!!!!!!!!!!!!! Continue à bien nous tourmenter, nous bouleverser comme ça!!!!!!!! on adore ça!!!!!!!!!!!!!!!  red_smile 
J'avoue qu'à un moment j'ai cru que Lisbon allait désespérement fuir avec Jane, mais non, et dans un sens même si terrible, horrible, déchirant je préfère que la fin soit ainsi: le chant du cygne  sad1 
En tout cas je le redis redis redis redis: je suis TOTALEMENT DEFINITIVEMENT sous le charme de cet OS!!!!!!!!!!!!! J'espère bientôt te lire, peut-être dans un registre plus léger mais comme en général ma préférence va aux drames tu m'as comblée XD  cheers you_ouh
avatar
Esmée del Rey
Gardien du parking
Gardien du parking

Féminin Personnage préféré : Gale Bertram...... puis après les autres XD
Loisirs : lire (j'adoore la lecture), rechercher des indices sur Red John/John le Rouge

Revenir en haut Aller en bas

Re: The way it ends^

Message  Jane Addict le Dim 2 Mar 2014 - 20:16

Wow...eh ben ! Quel commentaire !  affraid 
Merci beaucoup Esmée !  calin bisou Je ne sais pas trop quoi dire d'autre...Je suis contente d'avoir une lectrice de plus, et quelle lectrice !  merci 

Esmée del Rey a écrit: Bravo Sarah (tu permets que je t'appelle ainsi? ),
Ah mais oui bien entendu !  green_smile 

Merci beaucoup...pour tes compliments sur mes créas et pour ce commentaire, merci du fond du coeur  calin 
avatar
Jane Addict
Stagiaire au CBI
Stagiaire au CBI

Féminin Personnage préféré : Jane

Revenir en haut Aller en bas

Re: The way it ends^

Message  Sophie de la vie le Lun 3 Mar 2014 - 14:53

J'ai adorer ton os il et trop magnifique !!
avatar
Sophie de la vie
Livreur de Pizza
Livreur de Pizza

Féminin Personnage préféré : La team !!
Loisirs : Dessiner,aller a l'école...
Localisation : Je joue au tenis avec Teresa et VanPelt !

Revenir en haut Aller en bas

Re: The way it ends^

Message  Teresa Lisbon le Lun 24 Mar 2014 - 17:18

Jisboncrazylovementalist a écrit:Ce texte est tout simplement magnifique, j'en pleure mince! TOUTES ces émotions, cette peine. Une Lisbon toujours aussi forte! Je ne m'en remets pas! Félicitations

Je suis trop boulversée par ce texte pour pouvoir clairement donner mon avis mais JCLM l'exprime parfaitement... Bref, félicitations pour cet OS, le titre particuliérement : The way it ends. On sait déjà comment va se finir cette histoire. D'ailleurs, j'avoue que j'ai hésité à lire cet OS pour cette raison. Mais c'est ta plume...
avatar
Teresa Lisbon
Stagiaire au CBI
Stagiaire au CBI

Féminin Personnage préféré : Ma Lis' , si magistralement interprêtée par ma sublissisme Roby!
Loisirs : écrire, lire, regarder Castle et Mentalist, rêver du Jisbon...
Localisation : Sur une scène de crime avec l'Agent Spécial Lisbon

Revenir en haut Aller en bas

Re: The way it ends^

Message  Yoshilementalist le Sam 20 Déc 2014 - 19:14

Je l'ai lu pour la première fois un matin, avant d'aller en cours...et j'ai versé quelques larmes dans mon lit, à 6 h 40... Je crois que tu atteints le sommet de ce qu'on peut faire dans le genre dramatique. Les émotions, sont présentes et tout, personne ne pourra jamais faire mieux... J'espère un jour avoir la chance d'écrire comme toi... Bravo!
avatar
Yoshilementalist
Distributeur de café
Distributeur de café

Féminin Personnage préféré : Patrick Jane
Loisirs : Ecrire et lire
Localisation : Sur l'île des Yoshis

Revenir en haut Aller en bas

Re: The way it ends^

Message  Jasbon CCB le Dim 21 Déc 2014 - 0:56

On dirait que tu aimes ça, faire pleurer les lecteurs!  triste3
Imaginer ça... c'est même au-delà du dramatique: c'est inimaginable! Mais très bien écrit.
En fait je croyais vraiment que Lisbon allait se réveiller, que ce serait un mauvais cauchemar, ou une autre chute heureuse, mais non.
Félicitations!
avatar
Jasbon CCB
Livreur de Pizza
Livreur de Pizza

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: The way it ends^

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum