Confiance et confidences ^

Aller en bas

Confiance et confidences ^

Message  Invité le Mer 22 Déc 2010 - 21:51

Bon; cet OS est très nullllllllll. Franchement, il était mieux dans mes fantasmes. Bref, j'ai bossé pour l'écrire alors je le poste mais bon...
Jisbon, à fond Very Happy

Confiance et confidence

Bonsoir Lisbon
Bonsoir Jane


Une fin de journée comme une autre. Chacun rentrait du travail dans son nid de avant de retrouver une nouvelle enquête et son lot de suspects, interrogatoires et révélations. Seuls la chef de l’unité et son consultant étaient restés tardivement profiter des dernières lueurs du jour balayant les bureaux du CBI, avant de se quitter.

Elle le vit passer la porte de son bureau pour partir vers les ascenseurs et poussa un petit soupir. L’enquête du jour avait été riche en rebondissement et en amusement pour les deux compères qui devenaient de plus en plus complice. Entre une adolescente en crise, son père qui jouait au docteur avec ses camarades de classe et une mère dépravée, il y avait pourtant de quoi déprimer. Mais la mère s’était attaquée à la vaine séduction du pauvre Cho et Jane et Rigsby avaient monté un plan plus que comique pour dévoiler les mauvaises intentions de l’ado boutonneuse.


Lisbon tapait son rapport quand lui revint en mémoire la promesse qu’elle avait faite à Jane s’il parvenait à démasquer la coupable sans tomber dans l’illégalité. Elle aurait du s’en douter : plus que les bêtises, son consultant adorait les défis. Il ne l’avait pas loupé cette fois-ci, trop curieux qu’il était de voir une photo de Teresa à ses douze ans.

Souriant toute seule depuis maintenant dix minutes, elle décida d’honorer cette promesse et de se rendre chez lui avant que l’heure ne soit trop avancée. Arrivée devant la maison, elle vit la porte entrouverte. Inquiète, elle s’avança, lançant des coups d’œil aux environs. Le souvenir de la capture du blondinet était encore frais dans sa tête. Elle passa la tête par l’interstice de la porte et vit des vêtements à terre.
Une boule se forma dans son estomac, la laissant ainsi paralysée pendant plusieurs minutes. Elle aurait du partir, comprenant que trop bien la situation. Mais non. Elle ne pouvait toutefois avancer, une force l’en empêchait.


Oh Patrick !


Une voix de femme gémissante glaça le sang de notre petite curieuse. C’eut pour effet de réveiller ses sens et de la faire s’avancer dans le couloir qui menait au petit salon. Elle entendit soudain des pas précipités allant dans sa direction et n’eut le temps que de se cacher derrière le pan de mur qui donnait accès à la cuisine. Elle les entendit rire et lentement, très lentement, elle jeta un coup d’œil.

Elle le vit, lui, son consultant, normalement asexué, du moins dans sa tête, en train de saisir et de plaquer passionnément contre un mur une petite brune aux formes généreuses. Mais qui c’était celle là ? Tout son visage se transforma en une affreuse grimace de désespoir. Mais ses pupilles ne pouvaient quitter la scène.
Elle restait abasourdie. Jane la saisissait d’une façon tellement puissante, tellement fougueuse. Jamais elle n’aurait soupçonné ça de lui. Elle s’imaginait à sa place à elle, dans les bras de cet homme amoureux, et en eut le cœur brisé. Mais qu’est-ce que tu fais ma vieille ? Ton consultant se paye juste du bon temps, de quel droit, toi, tu le juges ?... Maudite voix intérieure…


Il ramena l’amante du soir vers une autre salle, permettant à Lisbon de s’échapper. Pourtant elle restait là, cherchant son souffle, tentant de se ressaisir. Finalement elle retourna à sa voiture et rentra. Que dire, à part que cette nuit là, un torrent de larme inonda un petit appartement de Sacramento, noyant sa locataire dans la tristesse.


Le lendemain

Lisbon : Bon sang, cette musique est insupportable.

Jane coupa la musique et observa sa supérieure qui avait du se lever du mauvais pied. Mais il n’y avait pas que ça. Certains signes montraient une forme d’angoisse qui ressortait malgré sa tentative de dissimulation. Son amie ne cessait de se gratter, formant de grandes plaques sur les zones touchées et avait l’esprit ailleurs. D’ailleurs une ou deux fois, le mentalist eut peur pour sa vie lorsqu’une voiture déboula d’un carrefour et poussa leur conductrice a freiner violemment ou quand un camion la doubla par surprise sur l’autoroute.

Lisbon : Désolée, je ne veux pas être désagréable avec vous, juste il ne faut pas trop me parler aujourd’hui.

Jane : Qu’est-ce qui ne va pas ?

Lisbon : Rien, juste pas bien réveillée

Jane : Vous êtes toute rouge là

Il montra son buste et fit une petite grimace d’inquiétude. La beauté du visage de la brune au sang chaud disparût derrière les crispations de mâchoire et des yeux qui tournicotent.

Lisbon : C’est rien ça, j’vous dis que je vais bien.

Il fit le signe qu’il abandonnait et se tût, installant un silence gêné. Il tapota sur le rebord de la vitre tout en sifflotant pour combler le silence. Agacée, la brunette lui envoya des regards tueurs qu’il fit mine d’ignorer.

Lisbon : Bon sang, s’il vous plaît, cessez ! On est bientôt arrivé…

Jane : Pourquoi vous ne voulez pas me dire ce qui ne va pas ? Ça me concerne ?

Lisbon déglutissant bruyamment : Jane ! Non ça ne vous concerne pas et maintenant arrêtez de me poser des questions sur mon état d’esprit d’aujourd’hui.

Jane : Vous venez dire que ça ne me concerne pas, donc c’est qu’il y a quelque chose. Or tout à l’heure vous disiez qu’il n’y avait rien.

A ce moment là, elle l’aurait tué, frappé, violenté, insulté, tout pour qu’il arrête. Il l’avait blessé profondément, sans même qu’elle ne se l’avoue à elle-même. Les larmes aux bords des yeux, les lèvres serrées pour ne pas pleurer, ne pas se laisser aller devant lui, elle tourna la tête pour trouver une place ou se garer.

Finalement après une grande respiration, elle se tourna vers lui, tentant de ne pas déverser sur lui toute la rage intérieure qui ne demandait qu’à s’exprimer. Après tout, il n’y était pour rien, il avait pris du bon temps, un point c’est tout. Lui était plus qu’inquiet. Quand il l’avait vu retenant ses larmes, il avait préféré se taire mais il n’était pas prêt de la laisser s’en tirer comme ça.


Jane : Je suis là si vous avez besoin de parler. Vous savez que vous pouvez me faire confiance, hein ?

Lisbon : Il n’y a rien à dire !

Elle s’échappa, enfin c’était plutôt une fuite, pour retrouver le cadre sécurisant du travail. L’attendait une réunion avec Hightower et ses collègues sur la prochaine intervention de la brigade. Mais aucun mot sortant de la bouche de sa patronne ne parvint à sa conscience. Elle repensait à ce qu’elle avait vu, surtout à la façon dont Jane s’était saisit de la femme, son envie, sa passion. Il se demandait s’il pouvait donner plus, alors que cette fille, qu’il ne connaissait surement pas, était juste une histoire fugace. Que lui restait-il de passion à donner à la femme qu’il aimerait ?

Hightower : Lisbon, vous êtes avec nous ?

Elle revint d’un coup sur terre et surpris tous les regards se tourner vers elle. Un peu gênée, elle se gratta la gorge, rougit et acquiesça de la tête. Elle se sentait comme au collège, surprise par un prof.

Hightower : Qu’est-ce que je disais alors ?

Lisbon : Vous parliez… des postes de sécurité ?

La voix se voulait interrogative, mais c’était juste les deux derniers mots que sa mémoire avait enregistrés. Tout le monde continua à la regarder et elle ajouta, les mains sur les genoux, d’une voix plus assurée.

Lisbon : Donc, que faut-il faire avec les postes de sécurité ?

Hightower secoua la tête et continua son monologue. Lisbon tenta de s’y intéresser, avec une attention vacillante mais qui lui permis tout de même de donner les directives à son équipe.

Lisbon : Cho et Rigsby, vous allez investiguer l’entrepôt prêt des quais, Van Pelt, vous prenez Jane et vous allez interroger le vigile, moi je vais chercher un mandat pour l’entreprise.

Van Pelt : Quoi je vais sur le terrain toute heureuse puis grimaçant avec Jane ?

Lisbon : ça pose un souci ?

Jane : à moi oui

Lisbon : à vous, on ne vous demande pas votre avis.

Hightower : Jane a raison, je vous rappelle que c’est à vous de le gérer sur le terrain, agent Lisbon.

Un concert de soupire féminin, de Lisbon et Van Pelt, vint terminer la discussion. Jane leur rendit un grand sourire et suivit Lisbon qui se dirigeait vers l’ascenseur. Celui-ci manqua de se fermer sur la jeune femme mais le blondinet se mit entre les portes. Il les repoussa avec force et bloqua avec son pied la fermeture. Il observa la brunette dans les yeux et ils restèrent là un moment. Puis il vint se mettre à ses côtés.

Jane : Vous ne me faîtes plus confiance.

C’était une affirmation, pas une question. Le regard dans le vague, il ne voyait pas les yeux désemparée de la jeune femme qui le fixait. Elle ne savait pas quoi dire. Si, bien sur, elle avait confiance mais bon… après hier soir, c’était dur de l’affirmer.

Lisbon : Bien sur que j’ai confiance en vous.

Il n’attendait que ça. Il bloqua l’ascenseur et se tourna face à elle.

Lisbon : Mais que…

Jane : Ok, alors on fait le test de la confiance.

Lisbon : Jane, je vous rappelle qu’on est au travail, qu’on a une enquête en cours.

Jane : ça ne prend qu’une minute si vous ne doutez pas…

Ils se regardèrent longuement dans les yeux. Elle était peinée mais elle se retourna et prit une profonde inspiration. Beaucoup de choses tournoyaient dans sa tête et elle n’était pas sure d’avoir envie de voir la suite mais bon. Il l’avait encore mise devant le fait accompli. Elle ferma les yeux et se laissa aller en arrière.

A quelques centimètres du sol, il l’a rattrapa de justesse. Elle eut un coup d’chaud mais se ressaisit. Il la maintenait de ses mains posées sur son ventre et son buste. Non, en fait il l’enlaçait, l’empêchant de se mettre debout, l’empêchant de se retourner, comme en suspension. Il lui susurrait à l’oreille ce qui créa une tension plus qu’appréciable.


Jane : Et si vous me disiez pourquoi vous êtes de mauvaise humeur ?

Lisbon : Pas de raison

Jane : Vous me faite pas confiance ? Vous voulez qu’on refasse le test ?

Lisbon : Non, je veux aller travailler

Jane : ça me concerne ? C’est à propos d’hier soir ?

Lisbon, mal à l’aise : hier soir ? Mais non enfin, je n’vois pas de quoi vous parler

Jane : Je parle du fait que vous m’ayez vu avec cette femme chez moi hier soir

Lisbon se tût. Un long moment : qu’est-ce qui vous fait dire ça ?

Jane, un sourire au lèvre : j’ai retourné ça toute la matinée, ça ne peut être que ça.

Lisbon, le rouge aux joues : En quoi ça pourrait me déranger, vous faîtes ce que vous voulez

Jane leva les yeux, gêné : Je suis désolé, je n’voulais pas que voyiez ça. Je n’veux pas vous perdre Lisbon

Lisbon : Pourquoi me perdriez-vous ?

Jane : Vous n’osez plus me regarder dans les yeux. Vous avez peur de croiser mon regard.

Lisbon : Je peux me lever ?

Jane : Pas avant que vous ne le confirmiez

Lisbon : hmmm, Jane… je… je… vous avez le droit de faire ce que vous voulez, seulement je ne m’attendais pas à ça.

Jane : pourquoi ça vous a blessé ?

Lisbon : Pourquoi ça vous blesse, vous, que je n’aille pas bien sans que vous le sachiez ?

Jane : … Pourquoi vous êtes venus chez moi hier ?

Lisbon : Je vous devais une photo de la petite Térésa boutonneuse

Jane, un grand sourire au lèvre : Vous me la devez toujours ! Vous venez à la maison ce soir ?

Lisbon : Je n’suis pas sure que…

Jane : Je ne vous laisserais pas partir dans le cas contraire.

Elle lui donna un grand coup de coude dans le ventre et lui renversa le bras pour se retrouver au-dessus de lui, le poignet en torsion.

Lisbon : Bon disons 20h

Avec un grand sourire, elle débloqua l’ascenseur, en écoutant les râles de douleur de son petit consultant préféré.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Confiance et confidences ^

Message  enjoy le Mer 22 Déc 2010 - 22:53

Ha non moi je la trouve très très bien cette OS super3 Vraiment j'adore!! :wub: surtout quand Jane lui demande si elle veut refaire le test de confiance, c'est tout mimi!
avatar
enjoy
Inspecteur de police
Inspecteur de police

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Confiance et confidences ^

Message  TiteMaï le Mer 22 Déc 2010 - 23:10

J'adoore moi aussi !!! super
avatar
TiteMaï
Red John
Red John

Féminin Personnage préféré : Jane et Lisbon
Localisation : Boulogne/Mer

Revenir en haut Aller en bas

Re: Confiance et confidences ^

Message  Invité le Jeu 23 Déc 2010 - 11:12

Il est super cet OS
Viement le prochain
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Confiance et confidences ^

Message  teninches le Jeu 23 Déc 2010 - 11:48

J'ai trop adoré cet os. Pauvre Teresa, elle fait le premier pas et il faut qu'elle tombe au pire des moments pour elle.
La fin est super chou. Je voudrais bien en savoir plus: on va avoir le droit à une suite? siffle red_smile
avatar
teninches
Red John
Red John

Féminin Personnage préféré : Jane, Lisbon, Cho
Localisation : Dans les locaux du CBI

Revenir en haut Aller en bas

Re: Confiance et confidences ^

Message  Luciole le Jeu 23 Déc 2010 - 11:54

Franchement je vois pas pourquoi tu dis qu'il est nul!!!

Moi ej le trouve excellent super3
J'adore j'adore :wub: :wub:

Trop chou la fin ça donne envie d'une suite love2 love2
avatar
Luciole
Red John
Red John

Féminin Personnage préféré : Lisbon♥
Localisation : dans ma bulle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Confiance et confidences ^

Message  Invité le Jeu 23 Déc 2010 - 12:26

Merci tous le monde... Cet OS s'inspire en fait d'une fanvidéo que j'ai vu sur internet (ouais, en ce moment, je m'en fais plein) :
Spoiler:
https://www.youtube.com/watch?v=ze9F9lQyV6M
A la minute 2'30, ça m'a tellement dégouté de voir Simon avec une autre que robin (ça doit être un autre film) que bon, ça m'a inspiré cet OS...
Mais dans ma tête, la scène où il la tient dans l'ascenseur est beaucoup plus sensuel... Tant pis, je garde l'image pour moi siffle
Pour la suite, vu que c'est un OS, j'en avais pas prévu... au pire, on peut dénoter à la règle des OS... Je sais pas, faut demander aux admins siffle
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Confiance et confidences ^

Message  MissHippie♥ le Jeu 23 Déc 2010 - 12:46

J'aime trop!
Au début j'étais là " NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON?!! :shocked: :shocked: :hall2: "
Puis après y'avait du Jisbon donc Very Happy
Bravo!!
La fin est juste vapes vapes vapes
avatar
MissHippie♥
Flic en uniforme
Flic en uniforme

Féminin Personnage préféré : JANE & LISBON
Loisirs :
Localisation : Sacramento

Revenir en haut Aller en bas

Re: Confiance et confidences ^

Message  Cdt63 le Jeu 23 Déc 2010 - 21:06

On pourrait pas avoir une petite suite ??? :smile4: Juste histoire de savoir un peu qui sait la brune qui a couché avec Jane, et savoir un peu si et comment ça va s'arranger entre Lisbon et Jane ?

Non ? S'il te plaît ? prie
avatar
Cdt63
Gardien du parking
Gardien du parking

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Confiance et confidences ^

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum