Tout perdre...( OS post 5x01, spoiler)^

Aller en bas

Tout perdre...( OS post 5x01, spoiler)^

Message  Calypsoh le Sam 6 Oct 2012 - 22:40

bonsoir tout le monde calin (ouille, ma Daidi va me haïr car je vais encore poster un texte tardivement...sorry!!! pale bisou )

Et oui, j'avoue je n'ai pas résisté et j'ai replongé dans ce travers qui m'a prise lors de la précédente saison: à savoir celui de rédiger des suites d'épisodes... affraid Embarassed
Et comme le 5x01 fut attendu, attendu, attendu...il n'est pas étonnant qu'il m'ait inspiré un petit OS que je vous propose. calin
Alors, par contre, c'est le contre-pied de mon texte précédent hall : en effet, je vous propose un texte avec une Lisbon plus...plus...hargneuse dirons-nous super (ce que j'ai aimé la voir se fâcher dans le 5x01); et surtout je fais dire à cette pauvre Lisbon les doutes qui m'assaillent moi-même à la fin de ce season premiere, à savoir...et si Jane était l'artisan de l'évasion de Lorelei??? affraid
Je sais, c'est moche..mais ce ne sont que des soupçons, pas sûre que ce soit la version officielle (ni celle du texte d'ailleurs ... angel )
Donc comme d'hab je vous livre le bébé en espérant qu'il vous plaira et vous fera patienter jusqu'au 5x02.
bises à tous et encore merci à tous ceux qui ont lu et commenté le poison du doute.


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


En temps normal il ne fallait pas plus de trente minutes pour parcourir la distance qui séparait les bureaux du CBI de la prison du comté de Sacramento, située à l’extérieur de la ville. Trente minutes qui parurent interminables à Patrick Jane lors du trajet de l’aller, alors qu’il était dans l’impatience de récupérer sa captive…Trente minutes qui avaient suffi à redonner au mentaliste l’espoir qu’il avait enfin la main mise sur celle qui représentait tant à ses yeux, celle qui serait l’élément clé dans la traque de John le Rouge : Lorelei. Trente minutes durant lesquelles Lisbon avait bien senti l’énervement, ou plutôt devrait-on dire l’excitation, de son équipier à l’idée d’avoir gagné cette manche contre le FBI. Trente minutes lors desquelles la jeune femme s’était une fois de plus demandée jusqu’où son partenaire serait prêt à aller pour atteindre son macabre objectif. Mais ce qu’ils avaient découvert à leur arrivée à la prison n’était pas ce qu’ils espéraient : en effet, Lorelei s’était échappée.

Une fois la première surprise passée, Lisbon tenta de comprendre ce qui s’était produit, elle demanda à voir les registres, à relever tous les noms de ceux qui avaient approché la prisonnière, enfermée en ces murs depuis à peine quelques heures. Elle appela Cho pour le prévenir, ordonnant à son équipe de lancer les mandats d’arrêt nécessaires contre la fugitive. A ses côtés, Jane demeurait inerte, fixant sans interruption la forte femme rousse qui prétendait répondre au nom de Lorelei Martins. Cette dernière ne semblait absolument pas inquiète, au contraire Jane crut y déceler une lueur de satisfaction à voir l’agent du CBI se démener comme une diablesse pour donner l’alerte. Plusieurs minutes s’écoulèrent pendant lesquelles le mentaliste et la détenue ne se quittaient pas des yeux mais ne s’adressèrent pas un seul mot.
« Dois-je la ramener en cellule ? demanda soudain la femme maton qui tenait toujours la prisonnière.
- Non ! Restez-là » répliqua vivement Lisbon qui lui fit signe d’attendre qu’elle ait terminé sa conversation téléphonique.
L’agent fédéral donna ses dernières directives à Cho puis raccrocha avant de se tourner à son tour vers la rousse.
« Qui êtes-vous ? dit sèchement Lisbon.
- Moi, j’suis personne, fit l’inconnue en esquissant un petit sourire narquois.
- Où est Lorelei ?
- Juste devant vous M’dame
, continua de la narguer la prisonnière.
- Arrêtez votre cirque, nous finirons pas vous identifier et je peux vous garantir que vous allez avoir de sérieux ennuis, s’insurgea la flic qui fit un pas de plus vers son interlocutrice en arborant un air menaçant.
- ça peut vraiment être pire que la vie que j’ai d’jà ?
- Oh, oui croyez-moi, on peut faire de votre vie un enfer si vous ne me dîtes pas tout de suite ce qu’est devenue Lorelei
! »

La voix de Lisbon, d’ordinaire si chaleureuse, laissait transparaitre toute la hargne qui l’habitait et qui faisait d’elle un si bon flic. Son attitude clairement hostile contrastait avec le calme apparent qu’affichait le mentaliste, qui semblait plongé dans une intense réflexion. En effet, lui qui, plus que quiconque devrait être dans un état de rage de voir une fois de plus sa précieuse captive et maîtresse lui échapper, gardait pour lui toute remarque et demeurait dans un mutisme inhabituel. Lisbon se retourna plusieurs fois vers lui pour tenter de capter son regard azuré mais il restait debout, une main dans la poche, l’œil hagard obstinément posé sur la femme rousse qui le toisait.

Comprenant qu’elle ne tirerait rien de plus de la mystérieuse inconnue, Térésa fit signe à la femme maton qu’elle pouvait retourner l’enfermer, en précisant tout de fois qu’elle devait demeurer sous étroite surveillance vingt-quatre heures sur vingt-quatre.
« Vous finirez par nous parler, croyez-moi, lança sèchement la brunette.
- C’est ce que vous dîtes toujours… » ne se laissa pas démonter la prisonnière, sous-entendant clairement que ces mêmes paroles avaient été prononcées à la vraie Lorelei, ce qui ne l’empêchait pas aujourd’hui d’avoir échappé à la surveillance de la police.

Alors que les deux pensionnaires de la prison s’apprêtaient à sortir, une voix posée et claire s’éleva dans la pièce :
« Y a-t-il un message ? »
Lisbon s’était alors tournée vers son partenaire qui parlait pour la première fois depuis la terrible nouvelle : Jane s’adressait à l’inconnue comme s’il était certain qu’elle avait quelque chose à lui dire. La rouquine, sur le seuil de la porte, lui adressa un sourire sardonique avant de répondre :
« Juste ces mots : le jeu recommence ! »
Puis après avoir fixé une dernière fois les représentants du CBI, elle sortit, poussée par une gardienne au visage fermé et à laquelle bon nombre de détails échappaient.


Jane et Lisbon restèrent seuls dans la pièce lugubre et le silence reprit le dessus. Tous deux tentaient à leur manière de digérer la nouvelle.
« Ces paroles ont-elles un sens pour vous ? demanda alors Lisbon à son équipier.
- Avec John le Rouge, cela a toujours un sens. »

La réponse sibylline de Jane aurait dû énerver une fois de plus la brunette mais celle-ci était bien trop occupée à dévisager son partenaire pour songer à répliquer : en effet, elle éprouva une étrange impression en croisant le regard de Jane et ne sut trop quoi y lire. A présent le visage de son partenaire était complètement fermé, affichant ce masque de froideur qu’il arborait à chaque fois qu’il s’agissait de son ennemi intime. Lisbon était habituée à le voir ainsi, mais elle avait eu une drôle d’impression quelques secondes plus tôt : en effet, il lui semblait avoir perçu un bref instant une lueur de satisfaction dans les yeux du mentaliste quand celui-ci reçut le message de la détenue... comme si finalement, le fait de devoir reprendre la chasse et de savoir sa maitresse en cavale loin de toute autorité fédérale le contentait d’une certaine façon.
Lisbon fut sortie de ses pensées par la voix de Jane.
« Ne restons pas là, on ne trouvera rien ici »
Et sans rien dire de plus, il se dirigea vers la sortie des visiteurs. Sa partenaire ne le suivit pas immédiatement, paralysée par une idée détestable qui s’insinuait peu à peu dans son esprit.




Une dizaine de minutes plus tard, Le SUV roulait à vive allure : nul doute que Lisbon et Jane ne mettraient pas trente minutes pour rentrer cette fois. Mais à peine avaient-ils quitté la prison que le téléphone de Lisbon sonna : il s’agissait de Bertram.
« Et merde, il ne manquait plus que ça… » marmonna la brunette qui décrocha néanmoins le téléphone d’une main tout en tenant fermement son volant de l’autre.
La jeune femme n’écouta qu’à moitié les remontrances de son patron, qui lui rappelait combien ils avaient dû manœuvrer et tricher pour obtenir la garde de Lorelei, qu’ils s’étaient mis à dos le FBI, que l’image du CBI allait encore une fois en pâtir, etc…

La litanie du grand chef se poursuivit sur plusieurs minutes durant lesquelles Lisbon, se contentant d’acquiescer mollement, conservait le regard fixé sur la route, l’esprit à des années lumières de ce que lui disait Bertram. A côté d’elle, Jane se tourna un instant vers son équipière et fut surpris de la voir si lointaine, quoiqu’il ne puisse la blâmer de ne guère tenir compte des radotages du grand manitou.
« Compris Monsieur, je vous tiens au courant » l’entendit-il alors conclure.
Puis Lisbon raccrocha et jeta assez violemment son portable dans le vide-poche, au risque de l’abîmer.
« Connard…, murmura-t-elle pour elle-même sans se soucier d’être entendue de son voisin.
- Je suis d’accord » se contenta d’acquiescer sobrement le mentaliste qui reporta son attention sur le paysage défilant à vive allure.
Mais Lisbon ne réagit pas à cette tentative d’alliance contre Bertram. Au contraire, elle poursuivait sa route sans mot dire sur la longue nationale ombragée qui longeait le domaine forestier communal. Aussi Jane jugea-t-il bon de ne rien ajouter, préférant lui aussi donner libre cours à ses pensées pour trouver un sens aux derniers évènements.

Quand soudain, sans crier gare, Lisbon donna un violent coup de volant sur la droite et quitta la route principale pour emprunter en toute hâte un petit chemin forestier.
« Woho, eut juste le temps de dire Jane qui s’accrocha à la portière pour éviter de se retrouver propulsé contre la vitre. Qu’est-ce que vous faîtes ? »
Mais Lisbon ne lui répondit pas, elle continuait de rouler vite sur le chemin de terre parsemé de roches en tout genre, ce qui provoqua de violentes secousses dans l’habitacle. Instinctivement, Jane se retourna pour vérifier s’ils étaient suivis, ce qui aurait justifié ce brusque changement d’itinéraire. Mais de toute évidence, le SUV était le seul véhicule des environs et s’enfonçait dans la forêt sans raison apparente.
« Vous êtes certaine que c’est un raccourci ? tenta de nouveau le mentaliste. Personnellement, j’en doute un peu. »
Mais la brunette demeurait obstinément muette, ce qui commença à inquiéter fortement son équipier.

Quelques minutes plus tard, après s’être grandement éloignée de la route principale, la jeune femme freina brusquement, dans un bruit de crissement de pneu sur la rocaille, malmenant une fois de plus le passager impuissant. Lisbon coupa alors le contact, défit sa ceinture et s’empara de son téléphone.
« Eteignez votre portable vous aussi ! ordonna-t-elle tout en faisant de même.
- Mais enfin, Lisbon…
- Fermez-la et faites ce que je vous dis
! » le coupa-t-elle en lui lançant un regard noir comme il en avait rarement vus.
Quoique totalement interloqué, Jane obéit néanmoins et posa son propre téléphone éteint aux cotés de celui de la brunette dans le vide-poche.
« Bon, maintenant vous descendez et vous venez avec moi ! »
Puis sans rien ajouter de plus, Lisbon ouvrit sa portière et sortit prestement. Son équipier la regarda s’éloigner de quelques mètres avant de consentir lui aussi à sortir du SUV et de la rejoindre sous un grand chêne.

La chaleur étouffante de la journée semblait être un lointain souvenir au sein de cette vaste forêt fraiche et humide. Le calme régnait en ces lieux et seuls quelques pépiements d’oiseaux troublaient la sérénité de l’endroit. Jane fut un peu saisi par ce changement d’ambiance, bien loin du tumulte de la ville et de la prison. Mais très vite son esprit se refocalisa sur l’étrange attitude de Térésa.
« Bon sang, Lisbon, mais à quoi jouez-vous ? dit il en se planant derrière celle qui l’attendait de pied ferme, les mains dans les poches de son pantalon noir.
- A vous de me le dire, fit elle en se retournant pour faire face à celui qui la dévisageait sans comprendre. Je veux savoir.
- Savoir quoi
?
- Ici il n’y ni micro, ni oreilles indiscrètes, poursuivit-elle déterminée. Nos portables et mon GPS coupés sont intraçables pour l’instant alors je veux savoir la vérité.
- Mais enfin de quoi parlez-vous, quelle vérité
? commença à s’agacer le mentaliste, totalement perdu.
- L’évasion de Lorelei est-elle votre œuvre ? » lui lança-t-elle durement, sans le lâcher du regard.

Le choc cloua Jane un instant sur place : ainsi donc, voilà ce à quoi Lisbon pensait depuis la prison.
« Pardon ? fut la seule chose qu’il parvint à prononcer, pour une fois totalement décontenancé.
- Vous m’avez très bien comprise, se refusa-t-elle de répéter.
- Non justement je ne comprends pas !
- L’avez-vous faite évader
? dit-elle d’un ton abrupt, les yeux lançant des éclairs
- Lisbon, je ne sais pas si c’est une plaisanterie… »

Mais il n’eut pas le temps de finir sa phrase qu’il vit Lisbon, sa Lisbon, sa partenaire et amie, dégainer son arme et mettre en joue le consultant.
« Croyez-moi Jane, c’est tout sauf une plaisanterie ! » rétorqua-t-elle d’un ton sans appel, braquant sans hésitation son neuf millimètres sur celui qu'il y avait peu de temps encore elle aurait appelé son ami.
Jane leva les bras, en signe de reddition et ne pouvait s’empêcher de sonder le visage froid et déterminé de Lisbon. Il s’était bien souvent retrouvé face au canon d’une arme mais c’était la seconde fois qu’il se trouvait menacé par quelqu’un qui lui était cher. En voyant Lisbon, ses cheveux bruns virevoltant au vent léger de la forêt, en arriver à une telle extrémité, Patrick resongea à son beau-frère Danny, dont l’incommensurable douleur d’avoir perdu sa sœur tant aimée, l’avait poussé lui aussi à menacer Jane d’un révolver. Et dans les deux cas, le mentaliste ne pouvait s’empêcher de donner raison à ses proches : oui, tout comme Danny deux ans auparavant, Lisbon avait de nombreuses raisons d’en vouloir ainsi à son partenaire.

Aussi décida-t-il de ne pas faire à la jeune femme l’affront du sempiternel « Je sais que vous ne tirerez pas » qui était plus humiliant qu’autre chose. Au contraire, loin de tourner en dérision cette scène totalement surréaliste dont il n’avait même pas rêvé dans ses pires cauchemars, Jane reprit avec respect et sérieux.
« Quelque chose s’est brisé, n’est-ce pas ? Sans doute suis-je allé trop loin en faisant mine de vous rayer de ma vie pendant six mois.
- N’essayez-même pas
! le coupa-t-elle toujours en le visant.
- De quoi ?
- De me sortir les violons et de tenter de toucher la corde sensible.
- Ce n’était pas mon intention,
lui répondit-il honnêtement.
- Cela fait des années que je vous côtois et je vous ai vu à l’œuvre plus d’une fois, embraya-t-elle en commençant à tourner de Jane sans abaisser sa garde. J’ai eu du mal à l’accepter mais je sais maintenant que vous seriez prêt à tout pour atteindre votre but. Très honnêtement je crois que je ne serais même pas surprise de vous entendre m’avouer votre implication dans l’évasion de votre maîtresse, ce ne serait pas la première fois ! »
Jane tiqua sous ce reproche implicite qui faisait clairement référence à Erica Flynn : même s’il n’était pas directement responsable de l’évasion de la ténébreuse et séduisante veuve, il devait néanmoins reconnaître qu’il ne s’était pas beaucoup acharné à l’empêcher d’agir. Mais ce qui le surprenait davantage était la clairvoyance de Lisbon dans cette histoire, pourtant elle n’en avait jamais parlé.
« Finalement l’évasion de Lorelei vous arrange…, poursuivit-elle d’une voix calme mais corrosive.
- Comment pouvez-vous dire cela ?
- Vous vouliez absolument la soustraire aux instances fédérales pour pouvoir la manipuler à votre guise et obtenir les informations dont vous avez besoin pour votre vengeance. Finies les guéguerres entre les services, finies les pertes de temps à savoir qui a le droit d’interroger la demoiselle, finies les tracasseries officielles. En détenue, Lorelei vous échappait...alors qu’en fugitive, vous gardez une longueur d’avance.
- Vous êtes ridicule
, tenta de s’insurger le mentaliste.
- Je vous ai entendu de mes propres oreilles lui proposer de l’aider à s’enfuir, oserez-vous le nier ? »
Cette fois Lisbon avait crié, laissant ainsi transparaitre toute la rage qu’elle étouffait depuis des mois.
« Vous savez très bien que je la manipulais, que je lui tendais cette perche alléchante pour gagner sa confiance.
- Non je ne le sais pas, car je vous rappelle que j’étais sensée ne pas être au courant de cette partie là de votre plan, ce qui tend bien à prouver que vous aviez l’intention de le faire ! Sinon, pourquoi me le cacher
? Et pourquoi présenter des excuses minables juste avant d'apprendre que votre précieuse Lorelei s'est envolée?
- Pour éviter de vous mouiller encore davantage ! Pour vous protéger ! » hurla Jane à son tour.

Aux pieds d’arbres majestueux habitués à leur tranquillité éclatait le plus terrible des orages : celui qui opposait deux êtres à la fois si proches et si éloignés. Lisbon conservait sa posture menaçante, refusant d’accorder à Jane la moindre latitude tant qu’elle n’aura pas entendu la vérité de sa bouche.
« Rangez cette excuse bidon, Jane. Vous n’avez que faire de mettre la vie des autres en danger. Tout ce qui compte est votre implacable vengeance, et tant pis si vous broyez tout sur votre passage. Vous avez disparu pendant six mois pour mener en solo votre affaire mais quand vous avez eu de nouveau besoin de renforts, vous n’avez pas hésité à mettre toute l’équipe en danger. Alors cessez de faire comme si nos vies comptaient pour vous et répondez-moi : avez-vous fait évader Lorelei ? »

Jane demeura inerte, prenant en pleine face ces reproches qu’il méritait indéniablement. Il s’était préparé un jour à subir les foudres de Lisbon mais malgré tout, l’entendre prononcer ces paroles lui fit bien plus mal qu’il ne l’aurait cru. Aussi ne put-il rien faire d’autre que dire la vérité, de la manière la plus épurée possible.
« Non, je n’ai pas fait évader Lorelei…même si j’avoue y avoir songé ! »

Cette fois Lisbon expira profondément, hocha la tête et abaissa son arme aussitôt : c’était tout ce qu’elle voulait. Voir pour une fois le grand Patrick Jane poussé dans ses retranchements, le forcer à mesurer combien ses actes pouvaient êtres destructeurs, à la fois pour lui et pour ses proches. Sans rien ajouter de plus, elle plongea sa main dans la poche de son pantalon et en ressortit cinq balles : celles qu’elle avait vidées de son chargeur avant de sortir de la prison. Face à elle Jane poussa un soupir de soulagement, tandis que la flic replaçait les projectiles dans son arme avant de la ranger dans son étui attaché à la ceinture. Puis les deux partenaires se regardèrent de nouveau.
« Alors, ça veut dire que vous me croyez ? osa espérer le consultant.
- Non, dit-elle sans ménagement. Ça veut dire que je ne pourrai jamais avoir confiance en vous mais que je vais devoir faire avec, comme je l’ai toujours fait
Les mots étaient rudes, mais tellement justes. Jane risqua un pas en avant vers son équipière qui ne broncha pas.
« Je n’ai pas fait évader Lorelei, croyez-moi, la savoir dans la nature sans que je n’ai aucune prise sur elle ne sert nullement mes intérêts.
- Si vous le dîtes
, lâcha Lisbon qui commença à partir mais qui fut retenue par le bras.
- Que faut-il que je fasse pour que vous me croyiez, hein ? s’insurgea Jane qui la suppliait du regard tout en essayant d’étouffer la rancœur qu’il éprouvait en cet instant. Que je vous le jure sur la tombe…
- Sûrement pas
! le coupa-t-elle aussitôt en le fusillant de ses yeux émeraude. Vous faites déjà assez de mal comme cela sans en plus souiller ce que vous avez de plus sacré ! »
Jane lut alors en Lisbon le dégout qu’il lui inspirait de vouloir ainsi se cacher derrière le souvenir de sa fillette adorée, pourtant cela n’aurait pas été un parjure. Il ne mentait pas à Lisbon, pas cette fois mais elle ne semblait pas vouloir le croire. Il ne reconnaissait plus la jeune femme qu’il tenait en cet instant par le bras et il mesura alors, peut-être pour la première fois, combien il avait ébranlé cet être admirable. Sentant la poigne de Jane se desserrer, Lisbon en profita pour se dégager mais consentit à demeurer à ses côtés quelques instants. Elle vit alors qu’elle avait réussi : elle était parvenue à ébranler la forteresse Jane, du moins provisoirement…et c’était ce qu’elle avait voulu !
Adoptant un ton plus calme, elle reprit la parole :
« Admettons que je vous croie pour l’évasion…
- Je ne l’ai pas faite évader
, répéta-t-il inlassablement en espérant qu’à force les mots finiraient par pénétrer l’esprit et le cœur de la jeune femme.
- Admettons, n’en démordit-elle pas. Lorelei va certainement rentrer de nouveau en contact avec vous.
- Rien n’est moins sûr, John le Rouge peut aussi décider de la tuer.
- Non, il ne la sacrifiera pas, du moins pas tout de suite
, répondit Lisbon d’un ton assuré qui surprit son interlocuteur.
- Ah bon, et pourquoi ?
- Parce que « le jeu recommence », vous avez entendu
, dit l’agent comme une évidence. Cela fait parfaitement écho à la phrase que vous avez prononcée peu de temps avant de retrouver Lorelei vers la limousine. Vous croyez la manipuler, elle croit vous manipuler, ajoutez une bonne dose de confusion dans les sentiments du fait que vous avez couché ensemble…et vous avez un cocktail parfait ! En réalité c’est John le Rouge qui manipule tout le monde, vous y compris. »

La clairvoyance dont faisait preuve Lisbon était époustouflante : Jane se surprit à mesurer combien sa collègue avait changé en six mois, elle avait gagné en assurance mais aussi en perspicacité. Elle venait presque de le battre à son propre jeu.
« C’est possible, reconnut-il humblement.
- Ah ben, on progresse ! Vous devenez capable d’avouer vos propres limites. » ironisa Lisbon qui reprit le chemin vers le SUV.
- Et qu’en est-il de…notre amitié? » fit-il alors qu’elle lui tournait déjà le dos.
A ces mots, la flic arrêta sa progression et lui refit face :
- A vous de me le dire ? Quand m’avez-vous jamais donné une bonne raison de vous faire vraiment confiance ? le força-t-elle à être honnête.
- Je vous en ai donné une, dit il en s’avançant vers celle qui se tenait désormais juste à côté du véhicule.
- Et quand ? parut-elle outrée.
- Dans votre bureau, juste avant de vous tirer dessus » lui rappela-t-il dans un murmure tout en arrivant à sa hauteur.

Sur le coup Lisbon ne sut quoi répondre : elle plongea simplement son regard dans les yeux bleus qui la fixaient soudain intensément. Leur revinrent en mémoire à tous deux ces simples mots prononcés par le mentaliste dans un moment d’angoisse : « Love you… » ;deux petits mots qui pourraient signifier tant mais qui n’avaient en réalité que bien peu de poids aujourd’hui ; deux petits mots qui hantaient la jeune femme depuis plus d’une semaine ; deux petits mots qu’ils s’efforçaient tous deux de ne pas interpréter. Aussi Lisbon poursuivit-elle sur la même voie que Jane avait ouverte pour éviter de se poser trop de questions :
« Mais comme ni vous ni moi ne nous souvenons de ce moment, je crains qu’il n’ait bien peu de valeur, surtout étant données les circonstances actuelles » conclut Térésa non sans sentir son cœur se serrer.

Puis après s’être lancé un dernier regard mêlant confusion, tristesse et impuissance, les deux équipiers se séparèrent. Lisbon se dirigea du côté conducteur tandis que Jane avait déjà la main sur la poignée du passager.
« Lisbon ? l’interpela le mentaliste qui s’adressa à elle par-dessus le toit de la voiture
- Mmm ?
- Je vous remercie d’avoir enlevé les balles de votre chargeur tout à l’heure, lui dit-il gentiment, mesurant combien il avait de la chance de compter sur son amitié malgré tout.
- Vous n’avez pas à me remercier, Jane, lui répondit-elle d’un ton sérieux. Mon chargeur contient six balles. »
Jane perdit instantanément son sourire : il se souvint que Lisbon n’en avait sorti que cinq de sa poche et n’avait pas fait usage de son arme de la journée. Il comprit alors qu’elle avait laissé une balle dans l’arme avec laquelle elle l’avait menacé.
« Quand je vous dis que vous êtes en train de tout perdre… » conclut-elle gravement avant de pénétrer dans le véhicule.

Cette dernière phrase assomma le mentaliste : en effet, six mois auparavant, Lisbon, sa Lisbon, n’aurait jamais menacé son consultant avec une arme chargée.


FIN
.

avatar
Calypsoh
Inspecteur de police
Inspecteur de police

Féminin Personnage préféré : alors ça c'est dur: j'aime les gamineries de Jane, la loyauté de Lisbon; le flegme de Cho; l'humour de Rigsby et la douceur de Van Pelt!!!
Localisation : à côté de Bruno Heller pour lui tenir la main lors de la rédaction des prochains épisodes!!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout perdre...( OS post 5x01, spoiler)^

Message  Johel le Sam 6 Oct 2012 - 23:13

Tu n'as pas le droit de faire ça grrr
L'idée que Jane puisse avoir été à l'origine de l'évasion de Loreleï m'a "titillée" pendant un long moment après avoir vu et revu l'épisode. Lentement je m'étais convaincue que je noircissais trop le personnage, qu'il ne pouvait pas avoir été jusque là...Tu arrives avec ton OS et mes doutes sont de retour No .
Une fois encore tu nous tiens en haleine du début à la fin du texte avec une Lisbon incroyable de force, de compréhension de ce que Jane est devenu.
Elle est plus dure, moins naïve. Elle est prête à tout pour avoir des réponses. Menacer Jane avec une arme chargée :shocked:
Cette phrase de Lisbon résume bien ce que je pense de cette saison à venir...
« Quand je vous dis que vous êtes en train de tout perdre… »

merci pour tous ces textes qui sont autant de moment de plaisir pour moi.


Dernière édition par Johel le Sam 6 Oct 2012 - 23:28, édité 1 fois

_________________

"Merci à voilà pour ce superbe kit"

"Aussi longtemps qu'on médite sa vengeance, on garde sa blessure ouverte - T. Fuller"
avatar
Johel
In Jane we trust

Féminin Personnage préféré : Jane et Cho
Loisirs : Lecture, ciné, jeux vidéo et suuuurf !
Localisation : près de l'océan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout perdre...( OS post 5x01, spoiler)^

Message  Peanut le Sam 6 Oct 2012 - 23:15

Pfiouuuuu ton OS est super dur envers Jane !

En même temps Lisbon a tellement souffert de cette séparation et aujourd'hui encore, elle en a marre de passer derrière Jane pour réparer ses conneries. Voilà pourquoi, elle lui dit STOP et lui fait comprendre que la Lisbon qui disait AMEN à tout ses caprices n'existe plus. Elle est décidée à reprendre du poil de la bête et ça pour notre plus grand plaisir !

J'espère que Jane intègre bien cette information et qu'il va en tenir compte à l'avenir.

Bravo pour cet OS et au plaisir d'en lire un autre (ou une fic :roll2: )
avatar
Peanut
Inspecteur de police
Inspecteur de police

Féminin Personnage préféré : All =)
Loisirs : lire, écrire, la photo, écouter de la musique...
Localisation : Tout près de l'océan, au pays de la crêpe et du far.

http://peanutbzh.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout perdre...( OS post 5x01, spoiler)^

Message  honeyjane le Sam 6 Oct 2012 - 23:18

Super OS vraiment sublime et très bien écrit !! amen
avatar
honeyjane
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Jane, Lisbon et CHO !!!!
Loisirs : Ecrire, chanter, danser et lire des fanfictions
Localisation : Au CBI, en train de surveiller Jane

Revenir en haut Aller en bas

Tout perdre...( OS post 5x01, spoiler)

Message  lele8133 le Sam 6 Oct 2012 - 23:33

Que dire à part bravo Je suis sur le c** tellement c'est bien écrit!! Tu écris vraiment très très bien super !!! Et je pense que tu as tout à fait raison sur les sentiments de Lisbon...Cet OS est peut-être dur envers Jane mais c'est juste réaliste. Lisbon a trop longtemps laissée passer des choses qu'elle aurait pas dût. Il faut qu'elle soit strict. Car elle sait que si elle continue à dire Amen à tout ça finira mal...Donc vraiment MERCI pour ce merveilleux OS calin !!!! Very Happy J'attends maintenant le prochain!!!! :smile4:
avatar
lele8133
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Lisbon et Jane
Loisirs : Regarder mentalist, écrire des fics, lire...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout perdre...( OS post 5x01, spoiler)^

Message  wickyvicky le Dim 7 Oct 2012 - 1:33

celui qui opposait deux êtres à la fois si proches et si éloignés
Là dessus, je suis tout à fait d'accord ! ! ! ! !

J'aime énormément la Lisbon de tes fics... Elle se rapproche de celle de la série et je dirais même mieux qu'elle est encore mieux !

Que dire de sa réaction... Vraiment génial ! Quand j'ai lu la fic et que je suis arrivée au passage où elle sort de la grande route pour aller dans la forêt, j'avais le coeur qui battait la chamade ! ! ! ! Vraiment j'étais pris dedans ! ! ! !

J'aime énormément les dialogues qui pourraient être intégré sans soucis dans un scénarion tellement ils sont écrit à la perfection.

Et que dire de la chute ???? Tout simplement magistral ! !




Sérieusement, je le dis et le redirais encore : tu devrais être scénariste !
avatar
wickyvicky
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout perdre...( OS post 5x01, spoiler)^

Message  vanou963 le Dim 7 Oct 2012 - 16:11

OM*G tu ma tuée , cette Os est trop parfait :) et sa passer trop vite. J'adore cette lisbon =D
avatar
vanou963
Agent de circulation
Agent de circulation

Féminin Personnage préféré : Patrick Jane & Teresa lisbon
Localisation : Ds les bras de Jane .. nahhh devant mon ordi :(

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout perdre...( OS post 5x01, spoiler)^

Message  Daidi le Lun 8 Oct 2012 - 2:06

Pour te haïr ma chère Caly, il m'en faudrait un petit peu plus et puis si tu pouvais garder ce méchant travers, d'avoir envie de faire des post-épisodes ça m'arrangerait, je dis ça, je dis rien Et merci encore une fois à Johel

Bon tu es prête car comme d'habitude ça va être un com n'importe nawak mais je sais pas faire autrement. Surtout que tu me permets de patienter jusqu'au visionnage du fameux épisode 2.

Alors j'ai adoré le premier paragraphe, on ressent toute l'excitation de Jane avec la répétition des trente minutes, ça donne un rythme à la lecture, c'est vraiment plaisant et ça me donne envie d'accélérer pour savoir ce qui va se passer par la suite.

Qu'est ce que j'aime cette Lisbon volontaire, qui remue ciel et terre pour faire son devoir et qui ne se laisse pas faire face à cette prisonnière. J'aime cette Lisbon là et mon doux rêve serait de voir une sorte de Lisbon comme ça face à Loreleï lors d'un interrogatoire.

Quand j'ai lu le "vous finirez par nous parler, croyez moi", j'ai de suite pensé à la réplique envers Loreleï et BINGO tu y fait référence. Bon avec toi je me doutais bien que ce n'était pas un hasard mais j'aime vraiment comme tu intègres les petits éléments comme ça pour rendre ton récit encore plus proche de la série.

Oh punaise et Jane qui d'un coup ouvre la bouche. Il m'énerve en monsieur je-sais-tout. Vraiment hein. Et puis ce jeu diabolique avec RJ, il me fait peur. Et plus la série avance, plus j'ai peur de savoir de quoi il est capable encore car il va de plus en plus loin et RJ qui en rajoute pour le pousser de plus en plus. Je crains vraiment le pire.

Et le jeu recommence. Voilà une phrase qui m'achève. Pfff.

Lisbon qui commence à douter de Jane. Je crains un peu le pire surtout qu'elle arrive de mieux en mieux à le lire et on sait comme Jane préfère se la jouer solo et là ça serait la meilleure méthode. Plus de FBI, plus de CBI. Juste Loreleï qui pourrait le mener à RJ une seconde fois.

J'ai lu ton com, j'ai lu plusieurs reviews qui parlaient de cette possibilité mais j'ai de plus en plus peur car si c'est vrai. Je crains le non retour dans la relation qu'il peut y avoir entre Jane et Lisbon/Team. Je pense que s'ils arrivent à être au courant de ce plan machiavélique ça peut être la fin de la confiance qu'il mette en Jane (toute référence à une réplique vantant les mérites d'une mousse au chocolat est fortuite pour une fois)

Et une fois de plus Bertram joue les enquiquineurs, d'accord c'est son boulot mais qu'est ce qu'il est agaçant avec l'image du CBI. Toute façon, le FBI n'est pas au mieux non plus.

Oh le van que vient se prendre Jane, ça fait mal. Bon il faut que tu parles à Bruno en tête à tête parce que ta Lisbon est parfaite alors si tu pouvais lui donner quelques indications même si avec le 501 on est sur la bonne voie. Ca serait bien tu vois. Je suis sure qu'il t'écoutera patiemment et qu'il prendra bonne note et nous fera de sa Lisbon, une Lisbon battante.

Enfin là elle est vachement dure avec Jane. Oui c'est bien moi qui dit ça mais punaise Jane qui ne pipe mot ça ça serait une scène à voir, ça serait monumental. Une Lisbon qui prendrait le dessus comme ça, d'ailleurs je l'imagine très bien à travers tes mots.

Le face à face est démentiel. On sent toute la tension qu'il y a entre eux, tout ce que Lisbon veut lâcher et Jane complètement perdu qui n'arrive pas à la lire pour une fois. C'est captivant à lire. Et voilà on en arrive à ce que Lisbon pose la fameuse question et l'incrédulité de Jane.

Ouille, il est vraiment dans de sales draps là Jane. Je ne la pensais pas comme ça et je dois dire qu'elle me fait légèrement peur comme ça même si je dois dire que je la comprends. Elle est à bout, il lui a fait vivre 6 mois d'enfer, lui demande de rentrer dans son plan, elle perd Luther et elle se retrouve avec le FBI sur le dos et Bertram, et comble de tout Loreleï s'échappe. Ça donne envie de faire parler Jane et de ne plus être la gentille et docile Lisbon ça s'est sur. Au bout d'un moment les nerfs lâchent. On va juste espérer qu'elle ne le tue pas même si j'en doute.

J'aime ce début de confrontation mais avant ce rappel de Danny. Il a raison de pas leur en vouloir, il manquerait plus que ça, il les a fait souffrir tous les deux et c'est tout à fait légitime leur colère après c'est vrai que c'est radical comme méthode pour le lui faire comprendre. Bon mais revenons à ce début de confrontation, Jane qui essaye tant bien que mal de trouver les mots, d'essayer de se faire pardonner, et Lisbon infaillible, droite dans ses bottes qui ne veut que LA réponse.

Au punaise la référence à Erica. Bizarrement je suis sure qu'il y ait pour quelque chose pour elle, c'est certain. Mais là tu m'as coupé le sifflet si je m'attendais à cette accusation. J'ai le droit d'épouser ta Lisbon car je l'aime vraiment vraiment beaucoup. Ce que dit Lisbon c'est ce que j'ai pensé un peu plus haut, c'est définitif, je t'aime toi et ton écriture, tes idées. Pfff, ça serait un drame si tu t'arrêtais d'écrire c'est post épisode. Là j'en suis plein dedans et à chaque fois je me retrouve bouche bée.

Oh punaise, j'ai le souffle coupé pendant qu'ils se hurlent dessus. Ca fait mal de les voir comme ça. Avec cette scène, je me rends compte que je suis quand même profondément attaché à ce binôme, à leur connivence même si je ne vois pas le ship, je dois dire que de les voir se disputer comme ça, ça me fait mal au ventre. Cette scène serait magnifique mais elle vrillerait mon petit coeur. Et je dois dire que toute cette scène où ils évoquent la discussion sensée être secrète entre Loreleï et Jane, me fend le coeur pour les deux. Pour Lisbon car on voit comme elle est marquée par le fait que Jane malgré le fait qu'elle est tout fait pour lui après ses 6 mois d'absence la manipule encore et Jane ben parce qu'il reçoit toute la foudre de Lisbon et qu'aucun de ses tours ne marchent et que pour une fois Lisbon reste inflexible.

Au passage j'adore cette Lisbon qui ne lache rien et qui veut savoir la fin de toute cette histoire. C'est une très belle Lisbon que tu nous dépeins là. Je me répète j'en suis consciente mais ta Lisbon est parfaite.

Bon c'est bon je crois que je vais rester par terre ça m'évitera d'avoir les fesses endolories demain car si je m'attendais à une telle réplique de la part de Lisbon concernant la confiance. Pauvre petit Jane. Là je sais d'autant plus pourquoi je le plains même s'il l'a mérité.

Bon ben en fait je suis descendu encore plus bas. Là tu as fait fort à chaque réplique je suis sciée et je me dis que Lisbon ne peut pas plus lui faire mal mais BIM à chaque fois il y a quelque chose d'autres. Ca c'est fort. Notamment avec la tombe. Là d'un coup je me suis dit "Non elle ne peut pas dire ça. Pauvre Jane, pauvre choupinet. Caly était super inspiré mais là il déguste le Jane".

Et une super Lisbon lucide. Bon non je ne veux pas encore l'épouser quoique c'est toujours pas possible? Le fait que ce soit Lisbon qui éclaire la situation, qui ouvre les yeux à Jane pour une fois les rôles sont inversés et c'est plutôt logique car elle a plus de recul sur la situation. Tout parait si réfléchi dans tout ce que tu écris, si réaliste, si proche de ce que l'on peut trouver dans la série. Ca aussi je l'ai déjà dit. Tu me pardonnes c'est l'heure tardive.

Oh et puis j'ai un questionnement sur leur amitié. Qu'est que que je donnerai pour savoir vraiment comment Jane considère Lisbon car parfois j'en doute malheureusement . Une fois il va me faire dire il tient vraiment à elle et une autre ce n'est qu'un pion pour lui, il s'en fiche royalement tout ce qu'il veut c'est avoir RJ et il fera tout pour ça.

En fait cet OS répond à toutes mes questions dans un sens ou plutôt tu poses toutes les questions qui me torturent l'esprit vis à vis de ces deux personnages.

Bon ben ça y est mon coeur s'est vrillé encore une fois, je ne compte plus le nombre de fois mais là elle est cash Lisbon sur le "I Love You" d'un coté elle a raison il a pas voulu lui répondre. Mais pour la première fois je crois depuis que je te lis, plus j'avance dans l'histoire plus j'aime Lisbon (bon ça c'est pas nouveau) mais en même temps plus je plains réellement Jane qui doit affronter toutes ces répliques qui quand même doivent le toucher en plein coeur car elle n'y va pas avec le dos de la cuillère.

Oh punaise ça y est je suis finie, tu m'as carrément achevée. Le coup des balles dans le chargeur et la dernière réplique là y'a rien à dire, je trouve pas de mot pour décrire le génie de cette phrase. C'est ce que je pense malheureusement quelque chose s'est brisé mais j'espère que Jane arrivera à faire quelque chose pour retrouver la confiance de Lisbon dans la série. Mais là tu m'as sciée et dans quelques heures je vais voir le 2. Pfff que d'émotions ce soir.

En tout cas, il fait parti de mes favoris sans aucun doute. Tu es la reine des post épisodes, y'a pas à dire.

Merci pour nous écrire de tels joyaux.

_________________

Merci à  Why pour ce magnifique kit  
Why + Daidi *.*:

avatar
Daidi
Co-admin

Féminin Personnage préféré : Lisbon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout perdre...( OS post 5x01, spoiler)^

Message  Calypsoh le Ven 12 Oct 2012 - 16:04

coucou! Je m'aperçois que je n'ai pas répondu ici aux adorables comms qu'on m''a laissés (shame on me.. Embarassed ). Je vais de ce pas y remédier.

Johel: ma chère Johel, comme svt, tu es l'une des 1ères à commenter et je t'en remercie. Je suis navrée d'avoir fait ressurgir tes doutes quant à l'évasion de Lorelei..Mais dans mon texte, Jane est innocent (pour une fois :haha:). En effet Lisbon est assez sombre dans cet texte, tout simplement car je crois que son consultant ne peut que déteindre sur elle: non en la pervetissant, mais en la rendant méfiante et en l'endurcissant. Je pense aussi qu'elle a été dévastée par l'abandon de Jane pdt 6 mois (déjà que je suis convaincue qu'elle ne s'est tjs pas remise de son échec du 3x24, en laissant Jane tuer un homme... affraid ). Bisous ma Johel et à très vite bisou

Peanut: coucou! oui, je suis dure envers Jane, faut bien le malmener un peu ce blondinet, surtout que là, c'est justifié après tous les coups tordus qu'il pond à cette pauvre Lisbon. En effet, j'espère aussi qu'il en prendra de la graine (sans compter que dans le 5x02, c'est
Spoiler:
sa fille qui le remet en place
angel ); biz et merci à toi bisou

honeyjane: je te remercie grandement chère "honey" d'avoir pris le temps de me lire et de commenter. A très vite!!! calin bisou

lele8133: oh ben, j'espère que tu ne t'es pas fait mal en tombant sur ton auguste postérieur angel bravo en effet, j'ai l'impression que notre Jane va morfler dans cette saison 5, et je ne sais pas pourquoi, je verrai bien une Lisbon plus distante, plus dure...histoire de lui montrer qu'il y a bien des limites!!! biz à toi et merci d'être passée par là calin

wickyvicky: ma Lisbon mieux que celle de la série?? Embarassed tu me fais rougir..mais il ne peut pas y avoir mieux que celle jouée par Robin, c'est elle la vraie Lisbon et elle l'incarne divinement bien.maintenant si tu veux, je peux lui envoyer mes OS afin qu'elle les soumette à Bruno angel super ...en tout cas, merci de ton adorable compliment; Etre scénariste? hein je vais y songer!!!! calin bisou

vanou: oh ben non, j'espère ne pas t'avoir tuée quand même! (je vais avoir des ennuis avec le CBI à force... scratch angel ); bisous la miss et merci à toi bisou

Daidi: ah ma Daidi..comme tjs tes comm sont un enchantement bravo Tu as été bien sensible à la répéptition "30 minutes", volontaire en effet pour marteler le "tic tac" incessant du temps qui passe trop lentement à ce moment précis...je savais que tu aimerais ma LIsbon forte et déterminée, c'est amusant on a les mêmes reflexes dans les associations d'idées. Bon as-tu vu comme elle lui a bien cloué le bec à "ce monsieur-je-sais-tout"!!! super, notre Lisbonette???
Ah, et on voit une fois de plus que je n'aime guère Bertram, il a encore eu droit à un petit nom charmant de ma part... angel enfin, plutôt de celle d'une Lisbon énervée super
Ecoute,pour ce qui est de partager mes idées avec le scénariste, j'ai pris rdv avec un certain Bruno Heller mais vu mon emploi du temps, je ne pouvais pas le recevoir tout de suite, donc ce monsieur devra composer avec mes disponibilités.... angel lol2 :haha:
Sinon tu veux épouser LISBON?? scratch ben écoute comme tu veux, mais ça risque de contre-carrer un peu mes rêves jisboniens cette histoire... lol2 :haha: mais si tu me réserves un bon kilo de dragées, je veux bien t'aider!!! angel
revenons à l'os: j'ai conçu la fin comme une chute, sorte de pirouette que Jane subit pour une fois au lieu d'en être l'instigateur. je pense comme toi que toutes ses trahisons laisseront des traces indélébiles dans le coeur de Lisbon, même si elle lui reste indéniablement fidèle. qch s'est brisé à n'en pas douter.
donc, énormes bisous ma Daidi et encore merci de tes longs comm que j'adore;


--> Biz à tous et je crois pouvoir dire que le 5x02 me fait trotter qqk idées dans la tête pour un prochain texte..mais chuuuuuuuuuuuuuuuuuuut!!! hein angel merci calin

avatar
Calypsoh
Inspecteur de police
Inspecteur de police

Féminin Personnage préféré : alors ça c'est dur: j'aime les gamineries de Jane, la loyauté de Lisbon; le flegme de Cho; l'humour de Rigsby et la douceur de Van Pelt!!!
Localisation : à côté de Bruno Heller pour lui tenir la main lors de la rédaction des prochains épisodes!!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout perdre...( OS post 5x01, spoiler)^

Message  DAN54 le Lun 5 Nov 2012 - 9:38

oups suis un peu en retard, je viens de lire ton OS et que dire .......................... (et après tous ces coms)


amen amen SUBLIME amen amen



:bravo1: :bravo1: :bravo1: :bravo1: :bravo1: :bravo1: :bravo1: :bravo1: :bravo1: :bravo1: :bravo1: :bravo1: :bravo1:


avatar
DAN54
Consultant au CBI
Consultant au CBI

Féminin Personnage préféré : JANE
Localisation : pas ou je voudrais

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout perdre...( OS post 5x01, spoiler)^

Message  Totorsg le Mer 14 Nov 2012 - 2:12

Wow!!! je viens de lire cette OS et WOW!!
c'est intense et juste!
On a une vrai confrontation Jane/Lisbon comme on en manque toujours dans la série. Lisbon est supposé être plus en colère cette saison, ben ce serait peut être le moment qu'elle sorte son venin sur Jane parce que là... ça reste toujours quand même pareil.
Donc la au moins on a du clash dans l'amitié Jane/Lisbon. ça fait vraiment du bien à lire!

Merci pour cette super OS :)
avatar
Totorsg
Flic en uniforme
Flic en uniforme

Féminin Personnage préféré : Lisbon, Jane, Rigsby

http://totorsg.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout perdre...( OS post 5x01, spoiler)^

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum